Victimôlatrie galopante

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5098
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Victimôlatrie galopante

#301

Message par Lambert85 » 20 juin 2020, 02:32

Le plus navrant c'est de voir des acteurs de Harry Potter se "désolidariser" de Rowling pour protéger leur petite carrière !
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Pancrace
Messages : 469
Inscription : 27 avr. 2019, 22:04

Re: Victimôlatrie galopante

#302

Message par Pancrace » 20 juin 2020, 05:02

Ah j'ai compris mon erreur je pense. En fait à la lecture des articles comme celui du Slate quoté par Kraepelin, on s'aperçoit que "féministe radicale" est équivalent à "féministe gender critical". Il s'agit là à l'évidence d'un vocabulaire issu des tenants des théories de genre, pour lesquels critiquer ces théories (par ailleurs complètement loufoques, sans aucune assise scientifique imo) revient à être radical... On se demande pourquoi les journalistes tombent dans le panneau en utilisant un tel vocabulaire qui pour le coup me semble être extrêmement radical !

Donc Rowling est considérée comme une féministe "radicale" juste parce qu'elle n'accepte pas l'idée que les hommes trans-femmes soient considérés comme des vraies femmes, avec toutes les implications que cela entraîne. Par exemple elle doit surement tiquer devant la possibilité offerte aux hommes trans-femmes de participer aux compétitions sportives féminines (c'est pas tout à fait acté mais c'est une demande des milieux trans, on serait transphobe en voyant cela d'un oeil critique), ainsi qu'à pouvoir se balader ensuite la teub à l'air dans les vestiaires pour (vraies) femmes... Ce ne sont hélas pas des blagues, je rappelle qu'une esthéticienne a eu un procès pour avoir refusé d'épiler la bite d'une trans-femme.

Pour moi il s'agit là d'un renversement complet et malsain des valeurs. Appeler "radicale" une prise de position comme celle de Rowling (qui je parie est partagée par l'immense majorité des femmes), est juste absurde. Critiquer les théories de genre et leurs implications les plus délirantes n'est pas être radical, mais simplement être sain d'esprit.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8096
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Victimôlatrie galopante

#303

Message par Kraepelin » 20 juin 2020, 10:17

Pancrace a écrit : 20 juin 2020, 05:02
Pour moi il s'agit là d'un renversement complet et malsain des valeurs. Appeler "radicale" une prise de position comme celle de Rowling (qui je parie est partagée par l'immense majorité des femmes), est juste absurde. Critiquer les théories de genre et leurs implications les plus délirantes n'est pas être radical, mais simplement être sain d'esprit.
Même si ma position est à l'opposé de la leur, je trouve productif que des extrémistes apportent un point de vue différent sur des questions complexes. Là où je m'insurge, c'est lorsque ces radicaux veulent remettre à jour la "censure" et interdisant le droit de parole à ceux qui ne partagent pas leur point de vue et en exerçant des représailles contre ceux qui forcent le barrage et exprimant publiquement des points de vue contraires aux leurs. Dans ce cas, l'argument massue est toujours le même: il faut les «protéger» car elles sont de «pauvres victimes».

La victimolatrie, c'est le tombeau du droit de parole et du droit de pensser.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Pancrace
Messages : 469
Inscription : 27 avr. 2019, 22:04

Re: Victimôlatrie galopante

#304

Message par Pancrace » 20 juin 2020, 11:28

Oui, tant qu'il s'agit d'échanger des points de vue ça ne mange pas de pain, les idées neuves doivent bien sûr être examinées sérieusement. Là où la bât blesse est dans ce que tu redoutes (une sorte de totalitarisme exercé par la frange la plus radicale des milieux LGBT), mais aussi je pense dans ce que je souligne plus haut - la mise en place de nouvelles règles de société où l'on ne sait plus bien qui est qui, et où des hommes trans-femmes seraient considérées comme des femmes à part entière (enfin si j'ose dire...), avec toutes les implications pratiques que cela entraîne. Ca marche aussi dans l'autre sens d'ailleurs, avec des femmes trans-hommes qui revendiquent d'être des "vrais" hommes et demandent, par exemple, que les boîtes de tampons soient aussi illustrées avec des portraits d'hommes.

J'y vois comme la conséquence d'un mouvement de fond qui est l'indifférenciation des individualités, au motif (entre autres) que toute différence serait source potentielle de stigmatisations et de stéréotypes. On constate ça par exemple à l'école depuis longtemps, où les sauts de classe et les redoublements deviennent des exceptions - les élèves n'étudient plus les choses qui correspondent à leurs niveaux de connaissances ou d'aptitudes, mais qui correspondent à leurs âges.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8096
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Victimôlatrie galopante

#305

Message par Kraepelin » 20 juin 2020, 12:20

Pancrace a écrit : 20 juin 2020, 11:28
J'y vois comme la conséquence d'un mouvement de fond qui est l'indifférenciation des individualités, au motif (entre autres) que toute différence serait source potentielle de stigmatisations et de stéréotypes. On constate ça par exemple à l'école depuis longtemps, où les sauts de classe et les redoublements deviennent des exceptions - les élèves n'étudient plus les choses qui correspondent à leurs niveaux de connaissances ou d'aptitudes, mais qui correspondent à leurs âges.
Autre problème intéressant!

J'ai vue le mouvement pour l'intégration des "enfants différents" aux classes régulières naître et prendre de l'expension au Québec. L'intention de départ était bonne. Malheureusement, ce qui a orienté les décisions politiques, c'est moins l'intérêt véritable des enfants handicapés que l'opportunisme face au "déni" pathologique de leurs parents. En pédagogie, c'est un autre champs de recherche où les problèmes de méthodologie ont conduit les chercheurs à trouver les résultats qui concordaient avec leur conviction de départ.

:yeux:
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 2528
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Victimôlatrie galopante

#306

Message par LePsychoSophe » 22 juin 2020, 04:07

Kraepelin a écrit : 20 juin 2020, 12:20 En pédagogie, c'est un autre champs de recherche où les problèmes de méthodologie ont conduit les chercheurs à trouver les résultats qui concordaient avec leur conviction de départ.

:yeux:
N'est-ce pas une loi, une règle en recherche scientifique en psychologie?

Je pense qu'en psychologie, on récolte uniquement les preuves que l'on veut. C'est une science conjecturale pour moi, comme l'économie qui est fortement liée à cette dernière d'ailleurs.
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8096
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Victimôlatrie galopante

#307

Message par Kraepelin » 24 juin 2020, 10:20

La présidente de la fédération des femmes du Québec démissionne. Il est vrai qu'elle avait l'abitude de dire tout haut ce que d'autres féministes radicales réservent pour les officines, comme son tweet de janvier dernier où le chat est sorti du sac :
«Les relations de couple hétérosexuel sont vraiment violentes. En plus, la grande majorité sont des relations basées sur la religion.

Il est peut être temps d'avoir une conversation sur leur interdiction et abolition

— Gabrielle Bouchard (@__Gabbrielle___) January 28, 2020»
Le scandale et la menace de se faire couper ses subventions gouvernementales l'a obligé à s'excuser et ses copines de Québec Solidaire ont expliqué qu'elle n'avait dit ça que pour faire une provocation "tactique" maladroite. Malheureusement, non! La radicalisation extrème de certaines branches du mouvement en est bien là et elle s'étend.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 1304
Inscription : 08 janv. 2018, 13:18

Re: Victimôlatrie galopante

#308

Message par Aggée » 25 juin 2020, 15:21

Kraepelin a écrit : 24 juin 2020, 10:20
«Les relations de couple hétérosexuel sont vraiment violentes. En plus, la grande majorité sont des relations basées sur la religion.

Il est peut être temps d'avoir une conversation sur leur interdiction et abolition

— Gabrielle Bouchard (@__Gabbrielle___) January 28, 2020»
Effectivement, voici une autre forme de Victimôlatrie galopante….
Certaines féministes ont attrapé la dent dure ces temps-ci… :lol: :lol: :lol:
https://www.cairn.info/magazine-science ... ge-17.html#
Sur l'hétérosexualité, les questions les plus simples n'ont guère été posées. À commencer par la question des causes. En effet, quelle est donc l'origine de l'hétérosexualité ? Bien qu'en général, l'hétérosexualité semble la chose la plus « naturelle » du monde, il paraît assez difficile d'en rendre raison en termes biologiques. Or, rares sont ceux qui se sont demandé si l'attirance pour l'autre sexe était commandée par un mécanisme physiologique quel qu'il soit.

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 4058
Inscription : 04 août 2011, 17:23

Re: Victimôlatrie galopante

#309

Message par PhD Smith » 25 juin 2020, 20:07

Grâce à Kraepeling et Spin-Up je comprends mieux la position de Rowling.
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8096
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Victimôlatrie galopante

#310

Message par Kraepelin » 22 juil. 2020, 12:40

Deux chroniques coup sur coup qui dénoncent la culture de la victimolâtrie. La première de Denise Bombardier qui montre combien le victimisme est une arme qui se déploit aussi bien à droite qu'à gauche. La deuxième de mon "amie" Sophie Durocher qui montre l'infantilisation implicite d'un féminisme victimaire.
Dernière modification par Kraepelin le 22 juil. 2020, 14:24, modifié 1 fois.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Salutparlafoi
Messages : 736
Inscription : 16 juil. 2020, 12:21

Re: Victimôlatrie galopante

#311

Message par Salutparlafoi » 22 juil. 2020, 12:59

Kraepelin, dans la mesure où c'est toi qui as initié la présente discussion, aurais-tu encore la possibilité d'en corriger le titre en plaçant l'accent circonflexe sur le "a" plutôt que sur le "o" ? (ça pique les yeux...)

Cordialement,

Samuel.
Éphésiens 2:8,9 a écrit :Car vous êtes sauvés par la grâce, par la foi; et cela ne vient point de vous, c'est le don de Dieu. Non point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8096
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Victimôlatrie galopante

#312

Message par Kraepelin » 22 juil. 2020, 14:23

Salutparlafoi a écrit : 22 juil. 2020, 12:59 Kraepelin, dans la mesure où c'est toi qui as initié la présente discussion, aurais-tu encore la possibilité d'en corriger le titre en plaçant l'accent circonflexe sur le "a" plutôt que sur le "o" ? (ça pique les yeux...)
Non, une fois que le mal est fait, plus possible de revenir en arrière.

Désolé!
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 2528
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Victimôlatrie galopante

#313

Message par LePsychoSophe » 23 juil. 2020, 07:12

Trouble de la personnalité histrionique.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_d ... strionique
un niveau émotionnel et de besoin d'attention exagéré
Ce mode de séduction incessante devient un outil de manipulation afin de s'assurer que ses besoins soient comblés en priorité, au détriment de ceux d'autrui, comme un dû.
culte de la liberté individuelle au détriment de la société et de sa bonne santé... fin de civilisation (je pense à Onfray...).
À défaut d'attirer l'attention par la séduction, il se posera en victime,
la dramatisation émotionnelle
Cela rejoint l'affirmation de soi et le remplissage des besoins d'estime.
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 2325
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: Victimôlatrie galopante

#314

Message par nikola » 23 juil. 2020, 07:15

Lambert85 a écrit : 20 juin 2020, 02:32 Le plus navrant c'est de voir des acteurs de Harry Potter se "désolidariser" de Rowling pour protéger leur petite carrière !
Les acteurs qui ont joué dans Harry Potter ont le droit d’avoir leurs propres opinions.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Dany
Messages : 3401
Inscription : 09 févr. 2004, 17:44

Re: Victimôlatrie galopante

#315

Message par Dany » 23 juil. 2020, 12:14

LePsychoSophe a écrit : 23 juil. 2020, 07:12 Trouble de la personnalité histrionique.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_d ... strionique
un niveau émotionnel et de besoin d'attention exagéré
Ce mode de séduction incessante devient un outil de manipulation afin de s'assurer que ses besoins soient comblés en priorité, au détriment de ceux d'autrui, comme un dû.
culte de la liberté individuelle au détriment de la société et de sa bonne santé... fin de civilisation (je pense à Onfray...).
À défaut d'attirer l'attention par la séduction, il se posera en victime,
la dramatisation émotionnelle
Cela rejoint l'affirmation de soi et le remplissage des besoins d'estime.
Tu t'es trompé d'enfilade. ;)

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5098
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Victimôlatrie galopante

#316

Message par Lambert85 » 25 juil. 2020, 11:17

JUSTICE - Jugé pour agression sexuelle sur mineure, le trompettiste Ibrahim Maalouf a été relaxé en appel. Ce samedi, il a posté un long message sur les réseaux sociaux.
Dans son communiqué, le chanteur explique sa démarche, "après 3 ans et demi d'enfer", pour "remettre le point sur le i de mon prénom" : "Nombreux sont ceux qui se sont permis de relayer, tweeter, poster, commenter, bloguer, publier ou diffuser des mots, des articles ou des vidéos à ce sujet sans prendre la peine de rien vérifier et sans respecter la présomption d'innocence, souvent d'ailleurs à des fins politiques ou identitaires" écrit-il.

"la couverture médiatique de cette décision de justice a été microscopique à coté de celle subie en 2017 lors de la révélation des accusations mensongères"
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6092
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Victimôlatrie galopante

#317

Message par Etienne Beauman » 25 juil. 2020, 15:02

Lambert85 a écrit : 25 juil. 2020, 11:17 JUSTICE - Jugé pour agression sexuelle sur mineure, le trompettiste Ibrahim Maalouf a été relaxé en appel. Ce samedi, il a posté un long message sur les réseaux sociaux.
Dans son communiqué, le chanteur explique sa démarche, "après 3 ans et demi d'enfer", pour "remettre le point sur le i de mon prénom" : "Nombreux sont ceux qui se sont permis de relayer, tweeter, poster, commenter, bloguer, publier ou diffuser des mots, des articles ou des vidéos à ce sujet sans prendre la peine de rien vérifier et sans respecter la présomption d'innocence, souvent d'ailleurs à des fins politiques ou identitaires" écrit-il.

"la couverture médiatique de cette décision de justice a été microscopique à coté de celle subie en 2017 lors de la révélation des accusations mensongères"
Et donc là, que je comprennes, tu trouves normal qu'il râle sur les réseaux sociaux au lieu de porter plainte pour diffamation ?
:hausse:
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5098
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Victimôlatrie galopante

#318

Message par Lambert85 » 25 juil. 2020, 15:22

Si tu ne veux pas comprendre, je ne peux rien pour toi.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6092
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Victimôlatrie galopante

#319

Message par Etienne Beauman » 25 juil. 2020, 15:31

Lambert85 a écrit : 25 juil. 2020, 15:22 Si tu ne veux pas comprendre, je ne peux rien pour toi.
Aha ! :D

Ma position est cohérente.
Une victime a le droit de raconter ce qu'il lui est arrivé, et elle n'a pas l'obligation de porter plainte.

Ça marche pour les victimes d'harcèlement ou d'agression sexuelle, et ça marche aussi pour les victimes de dénonciations calomnieuses.

Je fais pas dans le double standard, moi. ;)
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Pancrace
Messages : 469
Inscription : 27 avr. 2019, 22:04

Re: Victimôlatrie galopante

#320

Message par Pancrace » 25 juil. 2020, 18:57

Il faut quand même rappeler que la justice condamne lorsque le délit est constitué au-delà de tout doute raisonnable. Donc inversement elle ne condamne pas (elle relaxe) lorsqu’il existe un doute raisonnable sur la culpabilité.

On entend trop souvent, à mon goût, des relaxés affirmer (ou laisser entendre) qu’ils sont forcément innocent, que les accusations dont ils font l’objet sont mensongères. Hors la justice ne délivre pas de brevet d’innocence, elle relaxe juste lorsque la culpabilité n’est pas archi avérée.

Si Ibrahim Maalouf, fort de sa relaxe, décidait de porter plainte pour dénonciation calomnieuse, rien n’assure qu’il serait entendu. La justice pourrait très bien relaxer aussi dans l’autre sens, en estimant qu’il persiste un doute raisonnable sur le caractère calomnieux de la dénonciation.

Dit autrement la justice a exprimé à ce jour un doute raisonnable quant à la véracité des accusations de la mineure en question, d’où la relaxe. Elle n’a pas jugé que ces accusations soient forcément mensongères.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4788
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Victimôlatrie galopante

#321

Message par Dash » 26 juil. 2020, 04:02

Etienne Beauman a écrit : 25 juil. 2020, 15:31Ma position est cohérente. Une victime a le droit de raconter ce qu'il lui est arrivé, et elle n'a pas l'obligation de porter plainte.
Je suis d’accord.

Mais pour moi le problème ne se situe pas au niveau légal. Enfin, pas dans le sens où je suis d’accord avec toi : c’est cohérent légalement (et logiquement).

Sauf que dans la réalité, outre l’aspect légal et logique, le fait est que d’accuser quelqu’un d’un crime n’a pas du tout la même résonance et portée que d’accuser quelqu’un de nous avoir accusés faussement d’un crime.

Ou, pour le dire de façon inversée :

Être accusé d’avoir agressé sexuellement un individu (une femme qui plus est) n’a pas du tout la même résonance et portée que d’être débouté en cour après avoir porté plainte pour agression et/ou d’être accusé publiquement de mentir par celui qu’on accuse d'agression.

Par exemple (situation hypothétique où un individu en accuse faussement un autre) :

- MG raconte (elle ment) publiquement sur les réseaux sociaux que EB l’a agressé sexuellement et/ou elle porte plainte (elle ment) officiellement d’avoir été agressé sexuellement par EB.

- EB raconte (dit la vérité) publiquement sur les réseaux sociaux que MG l’accuse faussement d’avoir été agressé sexuellement et/ou que MG qui a porté plainte officiellement d’avoir été agressé sexuellement par lui s’est fait récemment débouté en cour (ce qui est exact et véridique).

Dans tous les cas, il est plus avantageux et moins dommageable d’être dans la position de MD (dans le cas où MD ment). Si ce n’est parce que comme le mentionne Pancrace, il subsistera toujours un doute (raisonnable ou pas, peu importe hors cour), dans la tête des gens (opinion publique). Dans tous les cas la réputation de EB sera bcp plus « entachée » et sa vie personnelle bcp plus affectée que la vie de celle qui l’accuse même si elle est déboutée en cour (car justement, ça ne prouve pas nécessairement qu’elle ment dans l’absolu).

C’est comme ça, c’est tout!

Si ce n’est, entre autres, que parce que dans la tête des gens, mentir est moins pire que d’agresser sexuellement. Donc à défaut de savoir ce qui c’est réellement passé, ce qui demeure dans la tête de la plupart des gens, c’est : « il l’a peut-être agressé sexuellement! » et ça, c’est jugé (culturellement) plus grave qu’un « mensonge ». Sans compter que les médias et les réseaux sociaux sont bcp plus portés à diffuser/propager l'accusation d'agression que le « déboutage » en cour (de celle qui accuse) des mois/années plus tard.

Et ça, c’est frustrant (ce qui explique ma réaction pour ces types de sujets de société)! Par contre, je ne vois pas de solution. C’est juste inégal et l’humain ne peut pas tout contrôler ni créer une égalité de fait et une justice parfaite dans tous les cas. Et sinon, oui, dans l’absolu, il est préférable qu’il y ait quelques cas de fausses accusations pouvant se glisser dans ce système imparfait que le contraire. Mais ça reste, hors aspect légal, extrêmement dommageable quand un individu est accusé faussement d’un acte condamné moralement par la majorité et/ou l’opinion publique. Tout comme le condamné à perpétuité qui passe sa vie en prison pour un meurtre qu’il n’a pas commis, P. Ex.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Dany
Messages : 3401
Inscription : 09 févr. 2004, 17:44

Re: Victimôlatrie galopante

#322

Message par Dany » 26 juil. 2020, 04:57

Etienne Beauman a écrit : 25 juil. 2020, 15:02 Et donc là, que je comprennes, tu trouves normal qu'il râle sur les réseaux sociaux au lieu de porter plainte pour diffamation ?
:hausse:
Portez plainte contre qui ?
L'accusation initiale ne lui a pas causé de tort en elle même au final. Tu penses vraiment qu'il devrait porter plainte et chercher à obtenir réparation contre chacun des milliers de haters qui lui ont pourri la vie via les réseaux sociaux pendant 3 ans ? Ca fait beaucoup de pseudos à identifer...

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6092
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Victimôlatrie galopante

#323

Message par Etienne Beauman » 26 juil. 2020, 05:23

Dany a écrit : 26 juil. 2020, 04:57
Etienne Beauman a écrit : 25 juil. 2020, 15:02 Et donc là, que je comprennes, tu trouves normal qu'il râle sur les réseaux sociaux au lieu de porter plainte pour diffamation ?
:hausse:
Portez plainte contre qui ?
L'accusation initiale ne lui a pas causé de tort en elle même au final. Tu penses vraiment qu'il devrait porter plainte et chercher à obtenir réparation contre chacun des milliers de haters qui lui ont pourri la vie pendant 3 ans ? Ca fait beaucoup de pseudos à identifer...
Je ne connais pas l'affaire.

Il parle d'articles et de vidéos, si elles sont selon lui diffamatoire il peut, et non il doit, porte plainte.
Il peut aussi attaquer la personne qui l'a accusé, mais attention elle aussi à la présomption d'innocence, ce n'est pas parce x a été innocenté d'une accusation porté par y que y a nécessairement menti, le doute doit profiter à l'accusé, dans les affaires à parole contre parole, la justice peut pas toujours trancher.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Dany
Messages : 3401
Inscription : 09 févr. 2004, 17:44

Re: Victimôlatrie galopante

#324

Message par Dany » 26 juil. 2020, 05:36

Etienne Beauman a écrit : 26 juil. 2020, 05:23
Dany a écrit : 26 juil. 2020, 04:57
Etienne Beauman a écrit : 25 juil. 2020, 15:02 Et donc là, que je comprennes, tu trouves normal qu'il râle sur les réseaux sociaux au lieu de porter plainte pour diffamation ?
:hausse:
Portez plainte contre qui ?
L'accusation initiale ne lui a pas causé de tort en elle même au final. Tu penses vraiment qu'il devrait porter plainte et chercher à obtenir réparation contre chacun des milliers de haters qui lui ont pourri la vie pendant 3 ans ? Ca fait beaucoup de pseudos à identifer...
Je ne connais pas l'affaire.

Il parle d'articles et de vidéos, si elles sont selon lui diffamatoire il peut, et non il doit, porte plainte.
Il peut aussi attaquer la personne qui l'a accusé, mais attention elle aussi à la présomption d'innocence, ce n'est pas parce x a été innocenté d'une accusation porté par y que y a nécessairement menti, le doute doit profiter à l'accusé, dans les affaires à parole contre parole, la justice peut pas toujours trancher.
On dirait que tu ne comprends pas le sujet. Le problème ici ce sont les haters, dont l'action délétère amplifiée par l'importance qu'ont pris les réseaux sociaux, ne donne plus l'occasion à quiconque d'obtenir réparation contre les conséquences que provoquent leurs propres exactions.

La question est de savoir si le ou les réseaux sociaux incriminés ne devraient être attaquables. La petite mention qui dit plus ou moins que "chaque intervenant est responsable de ses déclaration" est elle vraiment légitime ?... Pour moi elle ne l'est pas si les intervenants en question sont sous pseudos et donc non directement identifiables. Cette mention, c'est de l'hypocrisie devant la masse grouillantes des haters (qui profitent financièrement via la publicité aux réseaux sociaux, faut pas l'oublier...).
Dernière modification par Dany le 26 juil. 2020, 05:43, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6092
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Victimôlatrie galopante

#325

Message par Etienne Beauman » 26 juil. 2020, 05:41

Dash a écrit : 26 juil. 2020, 04:02 - MG raconte (elle ment) publiquement sur les réseaux sociaux que EB l’a agressé sexuellement et/ou elle porte plainte (elle ment) officiellement d’avoir été agressé sexuellement par EB.

- EB raconte (dit la vérité) publiquement sur les réseaux sociaux que MG l’accuse faussement d’avoir été agressé sexuellement et/ou que MG qui a porté plainte officiellement d’avoir été agressé sexuellement par lui s’est fait récemment débouté en cour (ce qui est exact et véridique).
Ce sont deux problématique complètement différentes.


Une victime doit pouvoir parler en public.

C'est la base.

Vouloir changer ça revient à imposer la censure.


Une fois qu'on accepte la base, on peut alors se demander que faire avec les fausses accusations, et je rappelle qu'elles sont en cours, toutes catégories confondues très faible, de mémoire c'est de l'ordre de 5%.
Sont elles plus forte en propension sur le net ? Je n'en sait rien et à priori vous non plus.
Les accusations anonymes ne sont je l'ai déjà dit même pas à considérer.

Maintenant si les gens ne respectent pas la présomption d'innocence de ceux qui sont dénoncés en ligne, si des boites n'ont pas les couilles de rester en contrat avec des personnes dénoncés en ligne par peur de perdre du chiffre d'affaire à cause des gens qui ne respectent pas leur présomption d'innocence, c'est de la faute de ces gens , c'est de la faute de ces boites.
Les victimes n'y peuvent rien.

Et ce serait bien que les éditos qui évoquent des lynchages et des chasse aux sorcières pointent du doigt les responsables des dérives, ce ne sont pas les victimes.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Dominique18, Mirages