Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal

Selon vous l'Humanité relèvera-t-elle le défi du réchauffement planétaire ?

Oui
9
17%
Oui mais partiellement avec une détérioration importante du niveau de vie
17
31%
Non
26
48%
La planète ne se réchauffe pas
2
4%
 
Nombre total de votes : 54

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5328
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1126

Message par Lambert85 » 14 nov. 2021, 13:27

Angélisme, la vie à l'occidentale attire pas mal de monde.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1600
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1127

Message par 86lw » 14 nov. 2021, 14:48

shisha a écrit : 13 nov. 2021, 10:55 J'aimerais bien partager une vidéo de Jancovici sur Facebook, mais je ne souhaite pas partager une conférence qui dure plus d'une heure car je pense qu'il serait plus efficace de diffuser une vidéo courte qui condense l'essentiel de l'essentiel sinon je craind que les internautes ne daignent cliquer et ou regarder la vidéo à cause de sa longueur.

Donc si vous avez une vidéo de moins de 10 minutes qui vous parais être au top pour être partagé, n'hésitez pas à la partager ici.
:shock:
Si les vidéos de Jancovici durent si longtemps, c'est qu'il n'y a pas moyen de faire plus court. Cet homme ne me semble pas complètement idiot, il a certainement réfléchi au meilleur format possible pour faire passer l'essentiel de son message.

10mn suffiraient à peine à parler des conséquences d'un réchauffement de plus de 1,5° par rapport à l'ère pré-industrielle ( et ce qui nous attend est bien au-delà, au train où vont les choses). Faire comprendre les raisons de cet état de chose, faire comprendre les véritables sacrifices que supposent les efforts à faire pour limiter autant que faire se peut les catastrophes à venir, quelles solutions mettre en œuvre au niveau personnel, local, et quels choix imposer aux dirigeants, tout cela ne peut se faire en 10mn.

Le pire est que je trouve Jancovici plutôt concis dans ses conférences. Il ne s'écoute pas parler mais cherche à diffuser autant d'informations que possible en restant clair. Et pour se faire, il a souvent besoin de plus d'une heure...

Le drame pour tous ceux qui cherchent à tirer la sonnette d'alarme est qu'ils s'adressent à une population habituée aux slogans, à des propos simples à comprendre, et peut importe leur véracité.

Il suffit de constater l'impact d'un Zemmour actuellement: son discours est faux et mensonger pour ce qui est de la vérité historique, plus que pauvre intellectuellement, impardonnable moralement. Mais il sait faire le buzz...
De même pour la force de frappe d'un Trump: ses soutiens adorent ses propos, que quelques secondes de réflexion suffiraient à mettre à leur vraie place avant de tirer la chasse...

Un Jancovici, comparé à ce genre d'individus, est bien moins "sexy".
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 5209
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1128

Message par unptitgab » 14 nov. 2021, 15:17

86lw a écrit : 14 nov. 2021, 14:48 Si les vidéos de Jancovici durent si longtemps, c'est qu'il n'y a pas moyen de faire plus court. Cet homme ne me semble pas complètement idiot, il a certainement réfléchi au meilleur format possible pour faire passer l'essentiel de son message.
C'est comme pour les vidéos de "Le Réveilleur", elles durent rarement moins d'heure, mais il me semble important pour des sujets complexes d'avoir des bases un minimum détaillées, cela demande certes un peu d'effort, mais quitte à passer une heure mieux vaut les passer avec des personnes de qualité qu'avec Pascal Praud.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 1119
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1129

Message par shisha » 14 nov. 2021, 15:49

86lw dit
Si les vidéos de Jancovici durent si longtemps, c'est qu'il n'y a pas moyen de faire plus court
Il suffit de constater l'impact d'un Zemmour actuellement: son discours est faux et mensonger pour ce qui est de la vérité historique, plus que pauvre intellectuellement, impardonnable moralement. Mais il sait faire le buzz...
Tu sembles insinuer/affirmer qu'il n'existe pas de vidéo de lui de moins de 10 minutes. OK

Je suis d'accord avec toi que forcement une vidéo de 10 minutes aurait beaucoup moins d'info que celle ayant un long format.

Je pensais surtout qu'entre une vidéo de - de 10 minutes et rien, il vallait mieux 10 minutes. Par la suite, rien n'empèche à ce que la personne puisse effectuer ses recherches et écouter des vidéos + longues.

C'est complémentaire, vouloir évincer à tout prix une vidéo de moins de 10 minutes sous pretexte qu'elle ne réunie pas l'ensemble des infos essentiels, je trouverais cela un peu stupide pour le coup. Surtout dans un contexte où comme tu le dis, les vidéos courtes fonctionnent et ont un impact non négligeable (même si de moindre qualité).

Je peux donc à la fois partager une vidéo d'une heure 30 de Jancovinci et éventuellement toucher un certain public et en même temps partager une autre vidéo courte et toucher un public supplémentaire, ce qui serait positif.

On l'a bien vu avec l'exemple d'Aurelien barrau qui a été diffusé à la fois dans des vidéos très courte (BRUT sur Facebook par exemple) ainsi que des vidéos très longues (sur sa chaîne youtube).

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1600
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1130

Message par 86lw » 14 nov. 2021, 15:56

unptitgab a écrit : 14 nov. 2021, 15:17 il me semble important pour des sujets complexes d'avoir des bases un minimum détaillées, cela demande certes un peu d'effort, mais quitte à passer une heure mieux vaut les passer avec des personnes de qualité qu'avec Pascal Praud.
+1
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1600
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1131

Message par 86lw » 14 nov. 2021, 16:14

shisha a écrit : 14 nov. 2021, 15:49 C'est complémentaire, vouloir évincer à tout prix une vidéo de moins de 10 minutes sous pretexte qu'elle ne réunie pas l'ensemble des infos essentiels, je trouverais cela un peu stupide pour le coup. Surtout dans un contexte où comme tu le dis, les vidéos courtes fonctionnent et ont un impact non négligeable (même si de moindre qualité).

Je peux donc à la fois partager une vidéo d'une heure 30 de Jancovinci et éventuellement toucher un certain public et en même temps partager une autre vidéo courte et toucher un public supplémentaire, ce qui serait positif.

On l'a bien vu avec l'exemple d'Aurelien barrau qui a été diffusé à la fois dans des vidéos très courte (BRUT sur Facebook par exemple) ainsi que des vidéos très longues (sur sa chaîne youtube).
Je suis le premier à regretter qu'il soit si difficile de faire passer certaines idées dans un format accessible, court et plaisant.
Mais ici, il s'agit de convaincre les spectateurs de l'importance et de l'urgence du problème, et surtout de se bouger pour agir à leur niveau, aussi humble soit-il.
Les convaincre sans passer par certaines données à connaître, sans certains raisonnements à comprendre, je ne vois pas comment faire.
Personnellement, je me suis payé quelques heures de visionnage pour le seul Jancovici, j'ai vérifié certaines des sources qu'il donnait ( juste un petit sondage, pas un travail d'enquête non plus) pour quitter le statut de naïf ( au sens d'ignorant) à celui de la personne un peu informée et qui peut parler du sujet en connaissance de cause.

Qu'on puisse, à l'aide d'un document facile à comprendre, y trouver assez d'intérêt pour passer à une connaissance plus approfondie de la situation et décider d'agir, voilà qui me ferait vraiment plaisir. Mais force est de constater que le sujet ne s'y prête pas vraiment, et que nos contemporains ne sont dans leur ensemble pas disposés à s'atteler à ce genre de tâche.
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 2108
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1132

Message par ABC » 14 nov. 2021, 18:49

86lw a écrit : 14 nov. 2021, 14:48Le pire est que je trouve Jancovici plutôt concis dans ses conférences. Il ne s'écoute pas parler mais cherche à diffuser autant d'informations que possible en restant clair. Et pour se faire, il a souvent besoin de plus d'une heure...

Le drame pour tous ceux qui cherchent à tirer la sonnette d'alarme est qu'ils s'adressent à une population habituée aux slogans, à des propos simples à comprendre, et peut importe leur véracité.

Ce qui signifie que la communication, relativement aux défis climatique et écologique, doit être réalisée en touchant des publics successifs différents avec des contenus différents. Il faut commencer par les publics les plus faciles à informer et les plus aptes à restituer efficacement l'information engrangée.

Il s'agit de publics habitués (par leur fonction notamment) à prendre le temps :
  • de s'informer,
  • de croiser leurs sources,
  • d'analyser le sérieux et la cohérence des informations présentées,
  • et de communiquer de façon claire et synthétique des messages complexes.
Dans ces publics à informer en priorité, il faut encore ajouter deux critères de sélection supplémentaires :
  • leur capacité à se concentrer sur un objectif : affronter courageusement le défi climatique et le défi écologique et ne pas disperser son attention en direction d'autres objectifs moins vitaux.
  • une volonté d'avancer et d'apporter leur participation à la résolution de ce problème malgré les obstacles très importants à surmonter,
en tout premier lieu, l'obstacle le plus important
  • convaincre le plus grand nombre qu'il nous faut tous agir,
  • puis parvenir à communiquer, peu à peu, des informations permettant d'amener une large majorité d'entre nous à un accord, une adhésion, à des solutions réalistes et efficaces (plus une aptitude à ne pas se décourager au premier 1/2 échec rencontré).
Eu égard aux conséquences si on ne fait rien, être le premier pays riche à avancer (peu importe lequel), ne peut pas être un désavantage. A quoi sert de ne rien faire, dans le but illusoire de préserver un avantage économique ou de croissance provisoire, si notre immobilisme nous conduit à la ruine (voire à la guerre) 15 ans plus tard ? A rien de bon.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4943
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1133

Message par Dash » 15 nov. 2021, 01:57

Etienne Beauman a écrit : 13 nov. 2021, 10:33Si vous avez besoin d'une révolution, la première chose à faire c'est de trouver des révolutionnaires.
Finalement, c'est peu ou prou la même conclusion que la mienne au MSG #1033 :
Dash a écrit : 04 nov. 2021, 04:58[...] que ce que ça prend, c'est une véritable révolution! Un mouvement révolutionnaire! Et pour créer et générer ce type de « mouvance » en ce monde, ça prend ce que ça nécessite, point barre! :

De puissants « vecteurs~catalyseurs » qui usent de tout ce qui est possible pour transmettre « la vibe~passion, l'énergie et la "vision" » qui fait agir des « soldats/admirateurs/disciples/partisans »

[...]

Ce n’est pas compliqué, quand « l'ennemi commun » n'est pas encore suffisamment manifeste et concret pour inciter les gens à « naturellement » collaborer, il n'y a que la coercition, la peur et la crainte d'un « dictateur » ou la « vision, la passion et l'énergie » de puissants leaders charismatiques, qui peuvent fournir suffisamment de « soldats » pour « combattre la menace » ou « réaliser l'impossible ».

Faut que « les passions se soulèvent », comme lors d'un match de foot! Même si l'on est « sceptico-rationel » et qu'on n’aime pas user du « pathos ». Ce serait un peu con de crever, en tant qu'humanité, juste pour ça, non? :hausse:
Bref, je doute qu'une « connaissance sérieuse et chiffrée du sujet par le plus grand nombre » dixit ABC, suffise à générer la passion nécessaire à toute révolution! Déjà, parce que les chiffres et les calculs, ça emmerde une bonne partie de la population (dont moi le premier, sauf quand je suis vraiment passionné par un sujet).

Si l'on exclut les climato-sceptiques, perso, dans mon entourage, j'ai quand même l'impression, peu importe leur connaissance des chiffres et données, que la majorité des individus sont bien conscients que le temps est compté, qu'il est déjà trop tard et que ça urge! Le problème n'est pas là du tout àma et je ne vois pas en quoi des « chiffres plus précis » augmenteraient « la peur » et/ou « la conscientisation » et donc plus de responsabilisation et « d'action ». :hausse:

La majorité des gens font comme moi pour ce sujet : ils s'en remettent à ce que disent les spécialistes~scientifiques, les médias, les docus et articles sur le sujet. Et c'est quand même assez unanime quant à ce qui a trait à la situation.

Sauf que la grande majorité est au prise dans leur « train, train quotidien » entre « métro, boulot, réseaux sociaux, dodo », devant gérer leur problème de couple, leurs enfants, leurs budget, etc. Du coup, les plus responsables recyclent, remplissaient les « bac vert », font du covoiturage, tentent de privilégier la consommation « verte/bio/locale » et ne peuvent en faire bcp plus.

Faut vraiment réaliser que nous tous, ici sur ce forum (tous les membres réguliers, sans exception), ne sommes pas du tout, mais pas du tout représentatif de la majorité des gens. Dans mon entourage élargi, il n'y a aucun autre « freak » qui peut passer autant d'heures d'affilées à débattre et/ou à lire 15 pages d'un thread sur un forum pour approfondir un sujet, qui se tape des conférences vidéo de plus d'une heure de certaines chaînes YT comme « Espace des sciences », des cours magistraux filmés (4 x 1h30) de l'université de Rennes présenté sur canal-u.tv., qui se tape des thèses universitaires en PDF et/ou consulte des « abstract » sur Google scholar et/ou qui « collectionne » les articles et ouvrages comme Dominique. :grimace: Non, la majorité des gens se contente de lire un article (des « grands médias ») de 4 paragraphes tout au plus si le sujet les intéressent vraiment et s'ils tombent dessus via la page MSN/Google actualité et/ou via FB.

Je l'ai déjà mentionné souvent, mais si l'on excepte les « bibites bizarres » (les « autodidactes passionnés ») comme moi, EB, LDM, Dany, Dom et consorts, les autres membres de ce forum (Denis, Kraepelin, J-F, Cartaphilus, ABC et consorts) sont non seulement des professionnels, mais en plus ayant un intérêt très particulier pour la science, le scepticisme et donc la pensée critique. Du coup, ils se démarquent aussi de la majorité des professionnels, en plus de la majorité des gens. Ce qui créer donc une forme de biais, quand il s'agit de penser en terme de « masse », de ce qui est susceptible d'intéresser et/ou de faire agir « la majorité ».

Ce que ça prend pour faire bouger « la masse », ce n'est pas tant des chiffres et données plus précis(e)s, ce sont surtout de puissants « vecteurs~catalyseurs » ayant la capacité de transmettre la «vibe~passion, l'énergie et la "vision" » qui motive et qui fait agir des « soldats/admirateurs/disciples/partisans », bref des « leaders » en mesure de former des « révolutionnaires ». Et pour faire ça, ça prend nécessairement des « vecteurs » passionnés et charismatiques. Pas des « studieux » qui présentent des chiffres précis et tout un tas de données. :?

Concrètement, une « équipe composée de plusieurs ABC » doit inclure un « chargé de com », un « porte-parole » bref un individu « affecté aux relations publiques » en la personne d'un excellent communicateur et vulgarisateur, passionné et (réellement) engagé qui n'emmerde pas les gens avec des détails trop techniques. Mais ça, ce n'est qu'à titre d'exemple pour partager ce que je veux dire, car un « chargé de com/relation publique en règle », n'est pas, paradoxalement, ce à quoi je réfère au fond, d'où pourquoi je dis que le mieux serait un « bonze » de la finance et/ou des technos, et/ou un artiste d'envergure internationale. Ça prend des individus auxquels la majorité peut croire, faire confiance, être convaincu et, surtout, motivé par ces derniers.

Les « ABC » travaillants « hors caméra » et servant de référence et de cadre aux « motivateurs~communicateurs » afin que ces derniers ne s'engagent pas sur de mauvaises pistes et ne disent pas de connerie, mais les derniers servants à « populariser~démocratiser » les idées et solutions des premiers! Bref, ça prend un duo, un « couple » à la Wozniak/Jobs... ..où l'un sans l'autre n'aurait absolument rien produit, en terme d'envergure!
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4943
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1134

Message par Dash » 15 nov. 2021, 02:09

86lw a écrit : 14 nov. 2021, 14:48Le drame pour tous ceux qui cherchent à tirer la sonnette d'alarme est qu'ils s'adressent à une population habituée aux slogans, à des propos simples à comprendre, et peut importe leur véracité.

Il suffit de constater l'impact d'un Zemmour actuellement: son discours est faux et mensonger pour ce qui est de la vérité historique, plus que pauvre intellectuellement, impardonnable moralement. Mais il sait faire le buzz...
De même pour la force de frappe d'un Trump: ses soutiens adorent ses propos, que quelques secondes de réflexion suffiraient à mettre à leur vraie place avant de tirer la chasse...

Un Jancovici, comparé à ce genre d'individus, est bien moins "sexy".
Voilà! ;) Et faut en tirer les conclusions qui s'imposent et lâcher prise sur nos idéaux et concepts étiques et moraux. Quand il est temps d'agir et que la survie collective est en jeu, ce qui compte, c'est de survivre! Et ça prend ce que ça prend pour motiver des masses!

Je répète que ce n'est pas ce que je désire et/ou souhaite. J'ai, comme toute le monde ici, certaines valeurs et une certaine éthique, mais là n'est pas la question! Quand tu « diriges » un peuple~groupe et que tu veux amener le peuple~groupe à agir dans telle ou telle direction, si lui dire la vérité et/ou lui communiquer toute l'info dans le détail le fait agir dans la direction opposée et/ou n'apporte rien de plus que le statu quo, ben faut alors savoir effectuer un choix, malgré nos principes... ... et assumer la résultante de ce choix! :hausse:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5328
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1135

Message par Lambert85 » 15 nov. 2021, 02:24

Dash a écrit : 15 nov. 2021, 01:57 Si l'on exclut les climato-sceptiques, perso, dans mon entourage, j'ai quand même l'impression, peu importe leur connaissance des chiffres et données, que la majorité des individus sont bien conscients que le temps est compté, qu'il est déjà trop tard et que ça urge! Le problème n'est pas là du tout àma et je ne vois pas en quoi des « chiffres plus précis » augmenteraient « la peur » et/ou « la conscientisation » et donc plus de responsabilisation et « d'action ». :hausse:

La majorité des gens font comme moi pour ce sujet : ils s'en remettent à ce que disent les spécialistes~scientifiques, les médias, les docus et articles sur le sujet. Et c'est quand même assez unanime quant à ce qui a trait à la situation.

Sauf que la grande majorité est au prise dans leur « train, train quotidien » entre « métro, boulot, réseaux sociaux, dodo », devant gérer leur problème de couple, leurs enfants, leurs budget, etc. Du coup, les plus responsables recyclent, remplissaient les « bac vert », font du covoiturage, tentent de privilégier la consommation « verte/bio/locale » et ne peuvent en faire bcp plus.
Exactement, on est bien informés, là n'est pas le problème. On veut des solutions !
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7953
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1136

Message par richard » 15 nov. 2021, 05:54

D’après cet article de France culture il est urgent d’agir
On connaît les solutions à mettre en œuvre. Il suffit maintenant d’une vraie volonté politique pour les mettre en œuvre activement à grande échelle et au niveau international.
D’après d’autres sources il serait déjà trop tard.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5328
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1137

Message par Lambert85 » 15 nov. 2021, 06:26

Sachant qu’on connaît les solutions à mettre en œuvre qui impliquent un changement drastique de production d’énergie, on peut les mettre en place rapidement. On a les moyens techniques. Ils existent, il suffit maintenant d’une vraie volonté politique pour les mettre en œuvre activement à grande échelle et au niveau international.
Qelles solutions rapides peut-on mettre en place ? :roll:
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 2525
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1138

Message par Inso » 15 nov. 2021, 06:46

Bilan de la Cop26 :

Image
:lol:
Thunderbolt and lightning very, very frightening me (Galileo)

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5328
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1139

Message par Lambert85 » 15 nov. 2021, 06:52

La critique est aisée (surtout là), l'art est difficile...
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Igor
Messages : 4461
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1140

Message par Igor » 15 nov. 2021, 10:02

Etienne Beauman a écrit : 13 nov. 2021, 11:13 Non c'est pire que ça
Espérons qu'on pourra éviter le pire en tout cas. https://www.lapresse.ca/international/e ... oriste.php

Mais ceux qui veulent faire sauter la planète, on pourrait peut-être les enfermer eux aussi? :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 2108
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1141

Message par ABC » 16 nov. 2021, 14:36

Dash a écrit : 15 nov. 2021, 02:09Quand tu « diriges » un peuple~groupe et que tu veux amener le peuple~groupe à agir dans telle ou telle direction, si lui dire la vérité et/ou lui communiquer toute l'info dans le détail le fait agir dans la direction opposée et/ou n'apporte rien de plus que le statu quo, ben faut alors savoir effectuer un choix.
Oui.

Conclure qu'on s'y est surement mal pris et chercher :
  • soit un autre plan de communication mieux adapaté aux publics successifs visés et mieux construit, parce que, par exemple, voulant bien faire, on est parti trop vite sans écouter suffisamment les conseils et sans acquérir, à un niveau suffisant, les compétences en communication requises pour le réussir.
    .
  • et/ou laisser la main à quelqu'un de plus compétent pour ce travail difficile et voir de quelle façon on peut, d'une façon ou d'une autre (à trouver) apporter une aide, une participation à son travail.

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5328
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1142

Message par Lambert85 » 16 nov. 2021, 15:14

On ne veut pas de discours, on veut des solutions !
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 6972
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1143

Message par LoutredeMer » 16 nov. 2021, 16:18

Je ne vois pas comment voter. le sondage est fermé?
Provax - Antipass - Et Rock'n Roll..

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 2108
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1144

Message par ABC » 16 nov. 2021, 16:21

Lambert85 a écrit : 16 nov. 2021, 15:14On ne veut pas de discours, on veut des solutions !
Elles ne manquent pas. Cf. le shift project

Ce qui manque par contre, du moins pour l'instant, c'est une augmentation bien plus rapide
  • de notre participation à la recherche et à la mise en oeuvre des solutions à mettre en place,
  • de notre participation à des Projets en cours comme ceux de Jancovici,
  • du lancement de nouveaux projets visant à relever le défi climatique et le défi écologique,
    • projets dont nous prendrions l'initiative ou auxquels nous apporterions notre participation,
    • après avoir acquis des connaissances et compétences suffisantes :
      • pour être en mesure de juger de leur pertinence, de leur réalisme et de leur efficacité,
      • et pour être en mesure d'y jouer un rôle moteur.

Igor
Messages : 4461
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1145

Message par Igor » 16 nov. 2021, 17:22

Lambert85 a écrit : 16 nov. 2021, 15:14 On ne veut pas de discours, on veut des solutions !
C'est ce que j'aimerais bien avoir moi aussi (des solutions), du concret et du humainement possible (parce qu'à l'impossible nul n'est tenu).

Mais je suis pessimiste, notamment pour cette raison. Parce que l'Occident peut bien se tourner vers les énergies renouvelables, les pays producteurs de pétrole ne se laisseront pas mourir, ils vont baisser les prix afin de compétitionner les énergies propres et se tourner vers les pays en voie de développement comme la Chine et l'Inde.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 5209
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1146

Message par unptitgab » 16 nov. 2021, 17:23

Lambert85 a écrit : 16 nov. 2021, 15:14 On ne veut pas de discours, on veut des solutions !
Etant donné qu'il est impossible de modifier les lois de la physique et de la chimie, la seule variable sur laquelle peut jouer une société est la construction sociale qui est l'économie, le modèle actuellement en place est mauvais il faut donc le modifier en supprimant la notion d'intérêts dans le modèle, ce qui permet de limité le besoin de toujours plus pour que les crédits soient remboursés avec les dividendes.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Igor
Messages : 4461
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1147

Message par Igor » 16 nov. 2021, 17:39

unptitgab a écrit : 16 nov. 2021, 17:23 Etant donné qu'il est impossible de modifier les lois de la physique et de la chimie, la seule variable sur laquelle peut jouer une société est la construction sociale qui est l'économie...
Oui, il faudrait peut-être adopter le modèle chinois (s'il est impossible d'empêcher que les lois du marché s'exercent). :mrgreen:

Igor
Messages : 4461
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1148

Message par Igor » 16 nov. 2021, 18:09

Igor a écrit : 16 nov. 2021, 17:39 Oui, il faudrait peut-être adopter le modèle chinois...
Comme ça (au lieu de l'éliminer), on pourrait seulement réduire notre consommation de charbon! :a2:

Igor
Messages : 4461
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1149

Message par Igor » 16 nov. 2021, 18:46

unptitgab a écrit : 16 nov. 2021, 17:23 la seule variable sur laquelle peut jouer une société
Il y a plusieurs sociétés comme vous le remarquez, et pas toujours démocratiques.

Je vois comme difficulté le fait que certains pays en voie de développement pourraient être tentés de préférer des énergies moins chères aussi, afin de poursuivre leur développement et se sortir de leurs misères.

Qu'est-ce qu'il faut faire, leur faire la leçon pendant qu'on continue à flatter nos chats dans le confort de nos foyers et au lieu de les aider (peut-être qu'ils considèrent leurs enfants comme des membres de leur famille eux aussi et qu'ils en ont rien à foutre de nous)?

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 5209
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1150

Message par unptitgab » 16 nov. 2021, 18:59

Igor a écrit : 16 nov. 2021, 17:39 Oui, il faudrait peut-être adopter le modèle chinois (s'il est impossible d'empêcher que les lois du marché s'exercent). :mrgreen:
Le joli faux dilemme que vous nous pondez là.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Sainte Ironie