Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal

Selon vous l'Humanité relèvera-t-elle le défi du réchauffement planétaire ?

Oui
9
17%
Oui mais partiellement avec une détérioration importante du niveau de vie
17
31%
Non
26
48%
La planète ne se réchauffe pas
2
4%
 
Nombre total de votes : 54

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7953
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1176

Message par richard » 18 nov. 2021, 03:10

On peut aussi limiter la vitesse à 30 km/h en ville et à 80 sur route, développer les transports en commun, le convoiturage, la voiture partagée, etc. et ne pas avoir de voiture (comme moi). Bien sûr ça va faire baisser les ventes de voitures et créer du chômage dans le domaine automobile, au grand dam de Lambert. Mais bon! Boire ou conduire, il faut choisir!
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5328
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1177

Message par Lambert85 » 18 nov. 2021, 03:27

Pour ta gouverne j'utilise les transports en commun et les voitures partagées car je n'ai plus de voiture. J'ai pu utiliser une voiture partagée électrique et c'est très amusant à conduire, toute automatique, juste accélerer et freiner et garder les mains sur le volant, idéal en ville.
Mais je sais très bien que la majorité des gens normaux en ont vraiment besoin et je n'imposerais rien aux autres.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7953
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1178

Message par richard » 18 nov. 2021, 04:23

Rien n’est imposé. Comme pour le tabac, il y a des mesures contraignantes et incitatives à se passer de la voiture, mais c’est vrai que c’est plus facile de voyager quand on en possède une.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5891
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1179

Message par MaisBienSur » 18 nov. 2021, 04:25

richard a écrit : 18 nov. 2021, 03:10 On peut aussi limiter la vitesse à 30 km/h en ville et à 80 sur route, développer les transports en commun, le convoiturage
:a7:

Quelle est la définition de con dans convoiturage ? Une voiture pour femmes ?
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4943
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1180

Message par Dash » 18 nov. 2021, 06:15

thewild a écrit : 17 nov. 2021, 09:20[...] On en revient au même point : c'est la demande qui fait l'offre.

Non, tu t'illusionnes!

Là où je rejoins EB, et où je suis en désaccord avec toi, c’est que ceux qui conçoivent des produits ne les conçoivent pas, comme tu sembles le prétendre, en fonction de la demande. Pas à l’origine et/ou au départ! L’offre et la demande ne concernent que ce qui existe déjà.

Mais pour ce qui n’existe pas encore, ce n’est pas le peuple qui demande quoi que ce soit. Personne n’a jamais demandé à avoir une « toute nouvelle forme d’énergie » nommée « électricité », ni des « engins mécaniques » qui lavent et sèchent le linge, ni des « images qui bougent sur un écran de verre », ni des voitures qui peuvent se déplacer sans chevaux, bref, en fait, le peuple, occupé à survivre, n’a jamais rien demandé parmi tout ce qui existe comme produit en ce monde!

En ce sens, l’argument de « l’offre et de la demande » est une bullshit monumentale!

La façon que ça fonctionne en fait, c’est qu’à chaque possibilité (au cours de l’histoire) de créer quoi que ce soit qui pourra potentiellement « adoucir » la vie, il y a un (des) « cerveau » qui y voit la possibilité de le vendre en volume (et/ou en prix~rareté) afin de faire du cash! Et depuis que la vie est « plus douce » qu’à d'autres époques, une « culture » qui consiste à trouver des « produits qui plairont » et/ou qui rendront « addicts » les gens s’est emparée d’une majorité de cerveaux qui, eux, en exploitant ce moyen astucieux, se créent donc aussi par le fait même une façon « d’adoucir » leur propre vie en créant et vendant le plus possible. Bref, c’est l’essence du capitalisme!

L’offre et la demande, ça s’opère seulement quand il y a déjà de l’offre et déjà des envies, des besoins et des « addictions » en rapport avec ce qui est, nécessairement (c'est implicite!), déjà offert et/ou qui a été offert, mais qui n’est plus disponible et/ou plus suffisamment! L’on (ceux dont le métier est de concevoir pour vendre) cherche donc à combler le besoin, la « demande » et/ou à créer des produits similaires (et/ou à « améliorer » ceux existants) pour « satisfaire à la demande » et s’accaparer une part de marcher dans un créneau déjà existant, s'ils ne peuvent en créer un nouveau.

Bien sûr que, rendu à ce point du « mécanisme », dans l’énorme « complexité machinale » déjà en cours depuis quelques siècles, l’on peut dire que l’offre ne fait que répondre à la demande, ben oui, mais c’est un « tour de passe-passe » monumental que de prétendre ceci.

Si j’vais demain matin près de la cour d’école de mon cartier pour proposer du crack (et/ou une nouvelle console de jeux révolutionnaire) aux jeunes , dans quelques mois, il y aura bel et bien « une demande » pour mon « offre », pour mon produit! Ben ouais! :up:

Mais est-ce que les kids en avaient fait la demande avant que j’arrive pour leur proposer? :roll: Mais, oui, rendu à ce point du « mécanisme », ils n’ont qu’à ne plus « demander ». ...et moi je ne fais « que répondre à une demande »! :roll: C'est exacte... ...rendu-là! Mais c'est faire fi de ce qui a créé le « mécanisme »

__________

Un peu plus nuancé et « affiné » cette fois, mais tjrs dans le même sens...

Pour tout sujet qui concerne ce que moi je nomme « la masse », nous sommes toujours confrontés à une espèce de phénomène pernicieux qui est pratiquement insoluble, tout comme celui de « quid de l'Œuf ou de la poule ».

Pour moi, il est tout aussi erroné de croire et/ou prétendre que « la faute » incombe uniquement (ou quasiment) aux puissants, aux médias, aux entreprises que de croire et/ou prétendre que ces derniers ne font que « répondre à la demande » et donc que « la faute » incombe uniquement (ou quasiment) au « peuple ».

C'est une espèce de processus rétro-actif mystérieux et complexe, mais ce ne l'est que parce que la « machine » est en marche depuis longtemps. À l'origine, il y a bcp plus de produits qui existent par l'anticipation de certains cerveaux concernent le potentiel de certains produits d'être « prisés », sans qu'il n'y ait jamais eu pour autant de demande les concernant.

C'est certain que si la grande majorité des individus qui composent « le peuple » cesse de consommer ce qui n'est pas absolument nécessaire, ça provoquerait un résultat correspondant (par écrit, ce n'est qu'une implication logique qu'on ne peut nier), sauf que dans les faits concrets, cette majorité ne peut pas se tourner, du jour au lendemain, vers des alternatives qui n'existent pas! Et/ou modifier des « cultures de façon de vivre » qui ont cours depuis des décennies.

Conséquemment, ces alternatives, qui n'existent pas, ne sont pas considérées par... ...qui? ...sinon que par ceux qui pourraient les concevoir, les produire et donc les proposer~vendre! ...comme cela a été fait pour plusieurs autres produits, au cours de l'histoire, qui n'ont pourtant jamais été demandés avant qu'ils ne soient proposés! Le problème, c'est qu'ils doivent, comme pour tout autre produit, trouver un moyen d'y prendre avantage afin de s'enrichir en le vendant!

Donc s'ils (ceux dont le métier est de créer et de vendre) ne se précipitent pas tous pour créer et vendre ces « alternatives», ce n'est pas tant parce qu'il n'y a pas de « demande » (au sens des « lois du marché » ou de thewild), que parce qu'ils anticipent (comme pour n'importe quel autre produit imaginé avant d'être conçu et vendu) que ça n'en vaut pas le coût et/ou le risque, pour eux.

Encore une fois, ce sont les créateurs, les concepteurs, les fabricants qui sont au « point de départ » et qui se permettent, nonobstant les considérations financières, de juger d'avance ce qui sera susceptible de plaire ou pas, de « se vendre ou pas ». La « demande » n'a rien à voir dans tout ça, même s'il est possible de confondre la notion. Il s'agit en fait surtout, pour ceux qui doivent mettre de l'argent en jeu pour créer un produit, d'anticiper en fonction de ce que le « corpus scientifique » leur révèle concernant « la nature humaine » (ce qui inclus les habitudes de masse observée, ben oui). Mais ce n'est pas tout à fait « la demande », au sens « concret » du terme, il y a une nuance!

Puisqu'avant d’observer ce que suscite ou non tel ou tel produit (afin d'inclure l'observation dans le « corpus »), faut tout d'abord proposer, une première fois, un nouveau produit!

S’il y a bel et bien un problème, c'est bien « la nature humaine » et les connaissances de cette dernière que toute personne en mesure de créer un produit use afin d'anticiper, créer — justement — « une demande », dans le but de pouvoir — justement — y répondre par « une offre »! C'est précisément ça l'idée de tout « entrepreneur », même « bien intentionné »!!!

Bref, dan tous les cas, c'est un cercle vicieux, car afin de pouvoir « modifier » la « demande » (selon comment la conçoit thewild), faudrait, selon comment moi je la conçois, modifier la « nature humaine » puisque la toute première « demande » qui soit, c'est celle des créateurs, concepteurs et fabricants de produits qui, eux même « demandent » en fait à vendre afin de « s'adoucir la vie » (en s'enrichissant). Et « l'offre » qui leur est offerte sur un « plateau d'argent » n'est nul autre que « la nature humaine », qui est (concernant ce sujet) la même depuis des milliers d'années : tout produit qui « adoucit » la vie intéressera la « masse », autant les concepteurs~vendeurs que les acheteurs!

En fait, l'équation est inversée! Et tout ce qui ne vas pas dans ce sens, c'est à dire qui demande des efforts (« n'adoucit » pas la vie), n'intéresse donc personne, ni d'éventuels vendeurs, ni d'éventuel acheteurs, d'autant plus si ça coûte (temps/argent/effort~énergie) un peu plus cher!

Insoluble à mon humble avis! ...sauf face à un « désagrément » encore plus important « dans la balance »... ...quand nous n'aurons plus le choix! :|
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5328
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1181

Message par Lambert85 » 18 nov. 2021, 06:19

Dash a écrit : 18 nov. 2021, 06:15 En fait, l'équation est inversée! Et tout ce qui ne vas pas dans ce sens, c'est à dire qui demande des efforts (« n'adoucit » pas la vie), n'intéresse donc personne, ni d'éventuels vendeurs, ni d'éventuel acheteurs, d'autant plus si ça coûte (temps/argent/effort~énergie) un peu plus cher!

Insoluble à mon humble avis! ...sauf face à un « désagrément » encore plus important « dans la balance »... ...quand nous n'aurons plus le choix! :|
Exactement, tant que nos maisons ne seront pas sous l'eau, on n'agira pas.
(moi j'ai de la marge j'habite en hauteur) ;)
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Igor
Messages : 4461
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1182

Message par Igor » 18 nov. 2021, 08:49

Lambert85 a écrit : 18 nov. 2021, 06:19 Exactement, tant que nos maisons ne seront pas sous l'eau, on n'agira pas.
(moi j'ai de la marge j'habite en hauteur) ;)
Du moins, j'imagine qu'il faudra monter notre chatte si l'eau monte pis qu'on a les deux pieds dedans. https://www.youtube.com/watch?v=0LDsskBiP-g

Ceci dit, moi j'm'en lave les mains (pis j'en ai pas). https://www.youtube.com/watch?v=YC8rFQdyX1A

Igor
Messages : 4461
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1183

Message par Igor » 18 nov. 2021, 09:57

Sérieusement, cé vraiment rendu l'enfer à certains endroits (et ici-même au Canada). https://www.lapresse.ca/actualites/nati ... enfort.php

Ça fait réfléchir (et pas besoin d'attendre d'avoir les deux pieds dedans).

Je pense qu'il faut tenir compte de ce que nous coûtent ces catastrophes aussi (collectivement) quand vient le temps de faire un choix.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5891
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1184

Message par MaisBienSur » 19 nov. 2021, 03:08

Igor a écrit : 18 nov. 2021, 09:57 Sérieusement, cé vraiment rendu l'enfer à certains endroits (et ici-même au Canada). https://www.lapresse.ca/actualites/nati ... enfort.php

Ça fait réfléchir (et pas besoin d'attendre d'avoir les deux pieds dedans).

Je pense qu'il faut tenir compte de ce que nous coûtent ces catastrophes aussi (collectivement) quand vient le temps de faire un choix.
Mais là encore, on en revient aux aménagements des territoires.

Un volume de pluie inhabituel est une chose, les structures de plus en plus nombreuses qui empêchent/gênent son écoulement en est une autre.
Déjà repenser les constructions, les surfaces imperméables (béton, toits, digues, etc...) sont des solutions efficaces à "court terme" face au changement climatique.
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5891
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1185

Message par MaisBienSur » 19 nov. 2021, 03:53

Il existe des technologies "économes" et on a l'impression que le lobby des énergies fossiles oriente clairement vers un système de taxations plus élevées au détriment d'une consommation moindre :a8:

L'isolation de nos habitations devrait passer bien avant de nouveaux systèmes de chauffage. Il est bien plus facile d'éviter de devoir chauffer ou refroidir plutôt qu'investir encore dans de nouvelles chaudières gaz, électrique ou autre...

Koenigsegg, qui est pour moi la référence ultime du constructeur automobile et surtout de supercar, est un inventeur et précurseur de génie mais trop peu suivit par les autres marques qui ont des années de retard sur lui.
Il utilise désormais la technologie Freevalve qui permet une telle amélioration des performances moteur avec la possibilité d'utiliser le nombre de cylindre nécessaire suivant les besoins de puissance à l'instant t.

Ce mec tombe record sur record bien devant les Bugatti ! Il a tout créé en quelques décennies et produit aujourd'hui les voitures les plus ultimes et révolutionnaires. Et nous, on en fait quoi de cette technologie ? Rien, on taxe de plus en plus, on nous culpabilise et on roule électrique parce que je n'ai pas encore les moyens d'acheter la Koenigsegg Gemera avec un 3 cylindres de 2 litres bi-turbo de 600 Cv :a7:
(+ 3 moteurs électriques pour arriver à 1700 Cv...) :twisted:
Autonomie de 1000 km !
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7953
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1186

Message par richard » 20 nov. 2021, 05:17

Dash a écrit : 18 nov. 2021, 06:15des choses très intéressantes.
que je résumerais par cette citation d’Akio Morita, ancien président de Sony.
Notre plan est d’influencer le public avec de nouveaux produits plutôt que de lui demander quels produits il veut. Le public ne sait pas ce qu’il est possible de réaliser, nous, nous le savons.
:hello: A+

Florence
Messages : 10305
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1187

Message par Florence » 20 nov. 2021, 06:07

Dash a écrit : 18 nov. 2021, 06:15 Là où je rejoins EB, et où je suis en désaccord avec toi, c’est que ceux qui conçoivent des produits ne les conçoivent pas, comme tu sembles le prétendre, en fonction de la demande. Pas à l’origine et/ou au départ! L’offre et la demande ne concernent que ce qui existe déjà.

Mais pour ce qui n’existe pas encore, ce n’est pas le peuple qui demande quoi que ce soit. Personne n’a jamais demandé à avoir une « toute nouvelle forme d’énergie » nommée « électricité », ni des « engins mécaniques » qui lavent et sèchent le linge, ni des « images qui bougent sur un écran de verre », ni des voitures qui peuvent se déplacer sans chevaux, bref, en fait, le peuple, occupé à survivre, n’a jamais rien demandé parmi tout ce qui existe comme produit en ce monde!
C'est historiquement faux. A l'origine du développement technologique, "le peuple" n'a peut-être pas demandé l'électricité spécifiquement, mais des moyens d'améliorer et de faciliter toute une série d'activités ménagères comme professionnelles, entre autre parce que disposer de moyens plus surs et plus hygiéniques de gérer ses activités quotidiennes - de l'éclairage aux travaux lourds en passant par les tâches ménagères lui assurait une meilleure chance de survie.

Il en est de même de nos jours dans les pays où les prestations techniques de base sont grossièrement défaillantes ou inexistantes : la demande pour des besoins aussi basiques que l'eau potable, l'éclairage ou la simple électrification des outils tels que scies ou perceuses est une constante, totalement indépendante du consumérisme et du "toujours plus" que nous vivons chez nous.

Cela n'empêche pas que tu aies raison quant au fait qu'une fois les besoins (à l'opposé des envies) satisfaits, la demande est plus souvent qu'à son tour induite selon le principe "vous n'avez peut-être pas de problème mais j'ai des solutions à vous vendre" car en effet
… depuis que la vie est « plus douce » qu’à d'autres époques, une « culture » qui consiste à trouver des « produits qui plairont » et/ou qui rendront « addicts » les gens s’est emparée d’une majorité de cerveaux qui, eux, en exploitant ce moyen astucieux, se créent donc aussi par le fait même une façon « d’adoucir » leur propre vie en créant et vendant le plus possible.
__________
… et non, ce n'est pas l'essence du capitalisme ni de tout autre système, mais de la cupidité ;)
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6451
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1188

Message par Etienne Beauman » 20 nov. 2021, 06:33

Florence a écrit : 20 nov. 2021, 06:07 … et non, ce n'est pas l'essence du capitalisme ni de tout autre système, mais de la cupidité
Certes mais le capitalisme reposant sur des principes tel que l'exploitation, la propriété et le bénéfice, on ne saurait le transformer en un système non cupide. Il faudrait trouver une alternative.


Sinon je reviens sur cette idée que les gens ne seraient pas manipulés dans leur choix mais responsables de ce qu'on leur sert, "ils ont qu'à éteindre la télé et lire des bouquins, ils verront pas de pubs " si seulement ça pouvait être vrai !
La pub est partout dans les rues, sur les routes, sur les bus, dans le métro, à la radio dans les magasins (il faut bien se nourrir) j'aimerais bien pouvoir ne pas la subir sans avoir à vivre comme un hermite, c'est clairement une aliénation que nous impose la société.
Si on veut sortir de ce mode de vie poussant toujours plus la consommation ce serait un bon début d'interdire toute forme de publicité sur l'espace publique, on verrait alors se lever des boucliers de ceux dont l'intérêt financier passe bien avant l'intérêt climatique, et j'ai aucun doute sur le fait qu'ils seraient nombreux (on hésiterait pas à parler de loi liberticide, de dictature).
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5328
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1189

Message par Lambert85 » 20 nov. 2021, 06:50

Interdire la pub pour sauver le climat ? C'est tout ce que tu as trouvé ?!
Pas que j'aime la pub, mais franchement...
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6451
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1190

Message par Etienne Beauman » 20 nov. 2021, 06:53

Lambert85 a écrit : 20 nov. 2021, 06:50 Interdire la pub pour sauver le climat ? C'est tout ce que tu as trouvé ?!
Pas que j'aime la pub, mais franchement...
C'est un début.

On peut pas expliquer aux gens qu'il faut consommer moins et en même temps laisser des entreprises commerciales inciter à consommer plus.
Faut être cohérent, si on veut avoir un impact durable.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5328
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1191

Message par Lambert85 » 20 nov. 2021, 07:14

On est de plus en plus nombreux et tu voudrais diminuer la consommation ? Bonne chance. Surtout quand on voit les chinois consommer de plus en plus, normal ils viennent de loin.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 5209
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1192

Message par unptitgab » 20 nov. 2021, 08:36

Lambert85 a écrit : 20 nov. 2021, 07:14 On est de plus en plus nombreux et tu voudrais diminuer la consommation ?
Que tu le veuilles. ou non, la consommation baissera, soit de manière choisie pour éviter une catastrophe, soit subite à cause de milliards de morts et la fin de la capacité d'exploitation.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Igor
Messages : 4461
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1193

Message par Igor » 20 nov. 2021, 10:37

MaisBienSur a écrit : 19 nov. 2021, 03:08 Mais là encore, on en revient aux aménagements des territoires.

Un volume de pluie inhabituel est une chose, les structures de plus en plus nombreuses qui empêchent/gênent son écoulement en est une autre.
Déjà repenser les constructions, les surfaces imperméables (béton, toits, digues, etc...) sont des solutions efficaces à "court terme" face au changement climatique.
Ce qui pourrait empêcher l'écoulement des eaux ce sont les arbres aussi, et on sait qu'il y a comme une réaction en chaîne de ce côté là avec les changements climatiques, y a des feux de forêts pis après des inondations.

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5328
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1194

Message par Lambert85 » 20 nov. 2021, 10:58

unptitgab a écrit : 20 nov. 2021, 08:36
Lambert85 a écrit : 20 nov. 2021, 07:14 On est de plus en plus nombreux et tu voudrais diminuer la consommation ?
Que tu le veuilles. ou non, la consommation baissera, soit de manière choisie pour éviter une catastrophe, soit subite à cause de milliards de morts et la fin de la capacité d'exploitation.
Je crains que ce soit la seconde option.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Igor
Messages : 4461
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1195

Message par Igor » 20 nov. 2021, 11:13

Igor a écrit : 20 nov. 2021, 10:37 et on sait qu'il y a comme une réaction en chaîne de ce côté là avec les changements climatiques
On pourrait parler d'effet domino aussi (ou de cercle vicieux). https://fr.wikipedia.org/wiki/Cercle_vicieux
D'où l'importance (dans certains cas) de laisser certaines mairesses introduire des coyotes (végans bien sûr) afin de contrôler les populations de chevreuils qui mangent ces arbres qu'on veut planter (ou bien il faut les sacrifier au Kraken).

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 2108
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1196

Message par ABC » 20 nov. 2021, 13:25

thewild a écrit : 17 nov. 2021, 09:20[...] On en revient au même point : c'est la demande qui fait l'offre.
Dash a écrit : 18 nov. 2021, 06:15Non, tu t'illusionnes!
Non.

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 2108
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1197

Message par ABC » 20 nov. 2021, 13:35

Etienne Beauman a écrit : 17 nov. 2021, 19:56Personne ne prétends que la pub peut faire faire n'importe quoi à n'importe qui, par contre il est évident que des entreprises ne dépensent pas des centaines de milliers de $ chaque année en com depuis des lustres pour le simple plaisir d'avoir leur nom placardé partout.
Par contre, si ces entreprises choisissaient des produits ne répondant pas aux attentes/réactions des consommateurs, leur survie ne durerait pas.

Ces entreprises feraient rapidement faillite victime du coût excessif de campagnes publicitaires, qui, toutefois, ne leur permettraient pas de vendre leurs produits à un prix remboursant l'ensemble des coûts :
  • de production
  • de distribution
  • et de campagnes publicitaires (aussi bien faites soit-elles).
Une entreprise peut mourir si le consommateur ne veut plus de ses produits et que cette entreprise persiste avec entêtement à ne pas évoluer, par exemple par attachement à son activité, à ses produits ou par déni de réalité. Ca peut arriver.

Le consommateur est le maître du jeu. Toutefois, souvent, il l'ignore.

Igor
Messages : 4461
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1198

Message par Igor » 20 nov. 2021, 13:46

Etienne Beauman a écrit : 20 nov. 2021, 06:33 dans les magasins
Quand il y a de la neige en tout cas moi ça m'donne le goût de magasiner (ça a cet effet), j'espère qu'ils n'en annonceront pas d'ici Noël (mais avec les changements climatiques on a peut-être une chance). ;)

Sérieusement, y a quand même du bon dans cette idée d'interdire certaines pubs (du moins), un peu comme la cigarette.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4943
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1199

Message par Dash » 20 nov. 2021, 22:50

Florence a écrit :C'est historiquement faux. A l'origine du développement technologique, "le peuple" n'a peut-être pas demandé l'électricité spécifiquement, mais des moyens d'améliorer et de faciliter toute une série d'activités ménagères comme professionnelles, entre autre parce que disposer de moyens plus surs et plus hygiéniques de gérer ses activités quotidiennes - de l'éclairage aux travaux lourds en passant par les tâches ménagères lui assurait une meilleure chance de survie.


Oui, mais cela revient à ce que je dis, à savoir qu'il n'y a pas (dans la plupart des cas) de "demande formelle", mais qu'il ne s'agit que d'anticipation concernant ce qui pourrait "adoucir" et/ou "agrémenter" la vie, point.

Sauf que qui effectue ces anticipations? Qui les conçoivent, les réalisent, les produisent et les vendent? Pas "le peuple"!!!

P, Ex, j'imagine, et anticipe aisément - connaissant la "nature humaine" - qu'il est plus que fort probable qu'un moyen de "téléportation instantané" (c.f "The flye" / Star Trek) intéressera le plus grand nombre (euphémisme). Pourtant, il n'y a pas de "demande" pour ça. C'est juste une espèce d'évidence~truisme dû au fait que ça "adoucirait" la vie à de multiples niveaux (temps de déplacement réduit, etc.) et qu'on sait d'avance que personne ne crachera sur ça!

Le problème n'est donc pas tant "la demande" au sens où nous la concevons habituellement (en terme de "loi du marché"), mais bien la "nature humaine" elle-même, "intrinsèquement", puisque, pour le "concepteur~vendeur", si c'est à sa porté, il réalisera et vendra la machine peu importe d'éventuels effets négatifs (tant qu'il demeure dans le cadre des lois), si ce n'est qu'il pense surtout à s'enrichir pour "adoucir" sa propre vie. Et, du côté des éventuels "clients", oui, eux aussi, forcément, achèteront, sans trop se soucier d'éventuels effets négatifs ( à long terme, pour l'environnement, etc.) si ce n'est que pour bénéficier des avantages que cela leur procure.

Il n'y a même pas encore "d'offre/demande" dans tout ça, à ce point, mais qu'anticipation d'évidences et de truismes!!

Bref, je suis bien conscient que la nuance est subtile, entre "demande" et "nature humaine qui en usera si ça lui est accessible parce qu'on lui offre", mais la nuance est nécessaire à effectuer pour bien comprendre que de miser sur le changement de "la demande" revient en fait à espérer que la "nature humaine" change, ce qui est complètement naïf et absurde pour moi.


Voilà pourquoi, tout comme un "concepteur~vendeur", faut anticiper et PRENDRE EN COMPTE LA NATURE HUMAINE dans l'élaboration des solutions envisagées, et non pas miser sur une "conscientisation" qui changera la "nature humaine" en moins de 30 ans!

Sinon prétendre que c'est "la demande" le problème, comme thewild, je trouve ça un peu trop "réducteur" et simpliste. C'est un peu plus compliqué et "profond" que ça.

EB a écrit :Certes mais le capitalisme reposant sur des principes tel que l'exploitation, la propriété et le bénéfice, on ne saurait le transformer en un système non cupide.


Voilà! Car face à la possibilité de faire du fric, de s'enrichir, qui pense aux (et/ou priorise de considérer, à long terme, les) effets négatifs sociétaux, environnementaux, etc.???
EB a écrit :Certes mais le capitalisme reposant sur des principes tel que l'exploitation, la propriété et le bénéfice, on ne saurait le transformer en un système non cupide[...]


Voilà! Anyway, c'est un débat vieux comme le monde, mais le simple fait de vouloir faire le plus de profit possible au moindre coût possible (ce qui est un calcul logico-mathématique) tend à exploiter les "faiblesses humaines", donc la cupidité, yep!
EB a écrit :Sinon je reviens sur cette idée que les gens ne seraient pas manipulés dans leur choix mais responsables de ce qu'on leur sert, "ils ont qu'à éteindre la télé et lire des bouquins, ils verront pas de pubs " si seulement ça pouvait être vrai !
La pub est partou


J'ai 48 ans et je n'ai pas de voiture depuis presque tjrs (sauf une exception pendant 3 ans. Bref, je n'ai possédé qu'une seule voiture jusqu'ici, et 3 ans seulement). Tu n'imagines pas la pression à laquelle je fais face depuis tjrs. Pressions sociales, d'amis, de collègues, et même de conjointes au fils du temps, etc. Sans compter que ça me demande "des efforts" et me cause des "désagréments".

Bref, vivre en marge de la société et "résister" à tout ce qu'on "nous offre", c'est un combat de tous les jours!. J'ai réussi à ne pas céder au tel cellulaire jusqu'en 2010, mais un moment, l'on ne peut pas non plus vivre hors de son époque tant tout est "imbriqué" dans les moeurs et les usages.

Bref, une famille qui ne vit pas en ville (pas d'autobus~métro), avec 4 enfants, elle fait quoi sans fourgonnette~VUS? Moi je n'ai eu qu'un kid et j'habite en ville, c'est donc "facile" de me "péter les bretelles" avec le fait que je n'ai pas de voiture, mais je conçois très bien que ce n'est pas possible dans tous les cas.

EB a écrit :On peut pas expliquer aux gens qu'il faut consommer moins et en même temps laisser des entreprises commerciales inciter à consommer plus.
Faut être cohérent, si on veut avoir un impact durable.


+1
ABC a écrit : 20 nov. 2021, 13:25
thewild a écrit : 17 nov. 2021, 09:20[...] On en revient au même point : c'est la demande qui fait l'offre.
Dash a écrit : 18 nov. 2021, 06:15Non, tu t'illusionnes!
Non.


Quelle naïveté!

En effet, pourquoi ne pas compter sur "la bonne foi" des pédophiles et sur "l'éducation" ("c'est pas bien d'abuser des enfants, vous savez!") afin qu'ils cessent de "consommer" des enfants. :roll: oui, ok, un peu strawman, mais bon.

Non! Peu importe le "produit" à disposition et /ou "offert", ça prend des lois, des effets dissuasifs (donc pas de pub, nécessairement), des conséquences, des moyens coercitifs, etc....ainsi que pour limiter les offres (et leur pub, EB n'a pas tort!)

L'on ne réglera pas le problème du climat seulement avec de l'éducation et de la bonne volonté, désolé!

Sinon mes excuses à tous pour les nombreuses fautes d'ortho, suis sur smartphone au taf.... ...en train de produire 640, 000 sacs de plastique (non bio) qui finiront tous aux ordures!!! Quelle ironie!! :grimace: :yeux: ...mais je dois manger et payer mes factures. :|
Dernière modification par Dash le 21 nov. 2021, 09:08, modifié 1 fois.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6451
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#1200

Message par Etienne Beauman » 21 nov. 2021, 05:43

ABC a écrit : 20 nov. 2021, 13:35 Par contre, si ces entreprises choisissaient des produits ne répondant pas aux attentes/réactions des consommateurs, leur survie ne durerait pas.
Bof quasi personne n'a vraiment besoin d'un VPN, ça empêche pas nord VPN d'en vendre grâce à une campagne de com en partenariat avec des youtubers. Le démarchage au porte à porte, la vente forcée, l'abus de confiance, ça ne te parle pas, c'est toujours le consommateur qui décide rationnellement ?

J'ai du mal à comprendre comment on peut tenir ce discours sur un forum sceptique où on a de tonnes d'exemples de gens se faisant arnaquer, achetant des trucs dont ils n'ont absolument pas besoin.
Qui a besoin de l'homéopathie ?

La manipulation du consommateur a commencé a être théorisé il y a près d'un siècle.

Une émission sur le sujet
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Dash