Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal

Selon vous l'Humanité relèvera-t-elle le défi du réchauffement planétaire ?

Oui
7
18%
Oui mais partiellement avec une détérioration importante du niveau de vie
10
26%
Non
20
53%
La planète ne se réchauffe pas
1
3%
 
Nombre total de votes : 38

Avatar de l’utilisateur
carlito
Messages : 954
Inscription : 10 nov. 2010, 11:26

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#226

Message par carlito » 28 sept. 2019, 09:26

jean7 a écrit :
28 sept. 2019, 05:07
Il faut une remise en question de la culture dominante.
Comment, concrètement, fait-on cela?
jean7 a écrit :
28 sept. 2019, 05:07
Donc conaissance et créativité pour qu'il leur soit possible d'inventer les solutions. Et démocratie pour que ces solutions soient juste.

C'est à double tranchant. "Connaissance et créativité" n'est pas un gage de pouvoir trouver des solutions sur long terme et qui satisfassent le plus grand nombre. La démocratie telle qu'on l'entend oui, telle qu'elle est appliquée n'est certainement pas un gage pour produire de juste chose.
" Ce sont toujours les cons qui l'emportent. Question de surnombre! " -Frédérique Dard-

jean7
Messages : 2702
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#227

Message par jean7 » 28 sept. 2019, 10:19

carlito a écrit :
28 sept. 2019, 09:26
jean7 a écrit :
28 sept. 2019, 05:07
Il faut une remise en question de la culture dominante.
Comment, concrètement, fait-on cela?
jean7 a écrit :
28 sept. 2019, 05:07
Donc conaissance et créativité pour qu'il leur soit possible d'inventer les solutions. Et démocratie pour que ces solutions soient juste.

C'est à double tranchant. "Connaissance et créativité" n'est pas un gage de pouvoir trouver des solutions sur long terme et qui satisfassent le plus grand nombre. La démocratie telle qu'on l'entend oui, telle qu'elle est appliquée n'est certainement pas un gage pour produire de juste chose.
Si on a maximisé les connaissances et la créativité sur la population sur les générations à venir et que malgré ça elles se heurtent à des problèmes qu'elles ne savent pas résoudre, j'oserais imaginer qu'il n'y avait peut-être pas de solution. Je veux dire que bien entendu la survie n'est jamais garantie. Il s'agit seulement de faire au mieux. Pour la démocratie, en effet, je parlais de la démocratie idéale. Pas de l'électoralisme.

Évidemment il y a plus simple : un bon bunker pour moi, ma famille et mes potes avec des réserves et tout et tout + bombes à neutrons pour les autres. Comme ça, pas besoin de m'embêter avec la démocratie et comme c'est mon idée c'est surement que je suis vachement connaisseur et créatif donc je suis la survie de l'humanité à moi tout seul et ça va bien comme ça.

Concrètement... Miser sur l'éducation.
Expliquer aux supporters des match de foot qu'ils sont un problème ? :mrgreen:
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 505
Inscription : 23 nov. 2017, 12:36

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#228

Message par Kant Locke » 29 sept. 2019, 08:20

jean7 a écrit :
28 sept. 2019, 10:19
..
Concrètement... Miser sur l'éducation.
Expliquer aux supporters des match de foot qu'ils sont un problème ? :mrgreen:
J'ai été surpris du résultat du sondage à propos de ce sujet. Actuellement 59% des gens sur le forum pensent que l'on ne pourra pas s'en sortir.

Je sais que la planète continuera à exister si nous disparaissons. La vie continuera de se développer, nous n'avons qu'à regarder ce qui se passe à Tchernobyl.

Moi, j'ai de l'espoir. Mais ce qui m'inquiète avec le 59%, c'est cette question;

Est-ce que les personnes, sans espoirs, ne feront aucun effort et cela prouvera-t-il qu'ils ont raisons ?

:gratte:
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Avatar de l’utilisateur
Spartacus
Messages : 75
Inscription : 03 sept. 2019, 07:55

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#229

Message par Spartacus » 29 sept. 2019, 10:16

jean7 a écrit :
28 sept. 2019, 10:19

Concrètement... Miser sur l'éducation.
Le corps électoral de Macron est le plus éduqué !

J'ennonce que des fait ! aucun jugement la dedans. Certains parlent "d'élite crétinisé".

Je sais pas ! qu'est ce qu'un crétin ?

Par exemple Laurent Alexandre n'est pas un crétins pour moi.
Je suis, donc je "pense" (enfin... :? ) !

Avatar de l’utilisateur
Arensor
Messages : 452
Inscription : 13 déc. 2016, 09:04

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#230

Message par Arensor » 29 sept. 2019, 10:54

Kant Locke a écrit :
29 sept. 2019, 08:20
....
Est-ce que les personnes, sans espoirs, ne feront aucun effort et cela prouvera-t-il qu'ils ont raisons ?

:gratte:
Faisant partie des 59 % qui ont répondu NON, je place ici mon appréciation du problème.

Le réchauffement de notre terre est présenté comme conséquence directe de l’activité humaine, en particulier notre utilisation continue des hydrocarbures et du charbon comme source d’énergie.

Actuellement, on ne sait pas remplacer à grande échelle le pétrole et le gaz, que ce soit comme combustible pour les « mobiles » ou à travers ses dérivés de la pétrochimie. Et on ne sait pas quand on le saura.

Dans un autre domaine, on ne sait pas à grande échelle fabriquer du ciment ou de l’acier sans relarguer du CO2 (on sait remplacer le coke par H2 pour l’élaboration « décarbonée » des aciers mais cela reste à un stade très confidentiel).

Le rapport GIEC de fin 2018 signalait qu’une réduction de 50 % des GES serait nécessaire d’ici 2030 pour maintenir à 1,5 °c l’augmentation de température moyenne.

Ce qui indique une réduction de 50 % de la consommation d’hydrocarbure et de charbon…. Et donc 50 % de réduction d’activité pour les transports, la sidérurgie, les cimenteries, et tout ce qui en découle…
Avec une population croissante dans les 5 décennies à venir, comment envisager d’ici 10 ans (en simplifiant) :
- 2 fois moins de véhicules sur les routes
- 2 fois moins d’activité maritime,
- 2 fois moins d’avion dans le ciel.. (alors que la croissance du TA mondial est estimé à 100% dans 20 ans). Certes, les engins volants sont moins gourmands qu’avant, mais si leur nombre augmente, on ne va pas dans le bon sens.

…et de façon globale, les prévisions de la demande en pétrole sont en augmentation (105 Mbbl/j en 2025 pour 100 Mbbl/j actuellement).

Il y aussi la réduction de 50 % du nombre de ruminants "éructeurs" de méthane....Envisageable au niveau mondial ?

Quant à abandonner le charbon comme combustible pour le remplacer à grande échelle par le Nucléaire, c’est pas bien accepté… :a5: Et pourtant, cela fait partie des solutions indispensables pour limiter la casse.

Alors, faire des efforts pour ses déchets, installer des ampoules basse consommation, voire acheter des véhicules qui tètent moins, tout le monde sait ou peut le faire.

Réduire l’économie par 50%, on ne sait pas. Ce n’est plus une question d’effort.

Cela étant, tout indique que nous allons être confrontés à un sérieux problème d’ici 5 ans (… ? *) qui ne sera pas lié au réchauffement, mais à une demande en pétrole qui va devenir supérieur à l’offre (peak oil)**.

La réduction de consommation d’HC va alors se faire par la contrainte. Et là, vilain temps.

La montée des prix induite n’affectera pas que le poste « carburant » (ça va occuper les Gilets jaunes… :D ), mais tous les produits dérivés (matières plastiques et élastomères, médicaments, tissus synthétiques, peintures, lubrifiants, produits cosmétiques, d’entretien, j’en passe et des meilleurs..).
Diantre, ça va être chaud.

(*) Les modèles divergent comme disent les prévisionnistes Météo... 8=)
(**) Sauf si l’on développait l’exploration/ production en Arctique….sujets aussi brûlant que le Nucléaire

Avatar de l’utilisateur
Spartacus
Messages : 75
Inscription : 03 sept. 2019, 07:55

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#231

Message par Spartacus » 29 sept. 2019, 11:05

Arensor a écrit :
29 sept. 2019, 10:54
Je ne vois rien d’insurmontable là dedans !

En tout cas c'est ce que dit Laurent Alexandre qui est un gars avec un GROS QI !
Je suis, donc je "pense" (enfin... :? ) !

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2301
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#232

Message par Lambert85 » 29 sept. 2019, 12:42

Rien d'insurmontable ? Quel bel optimisme !
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 864
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#233

Message par Curieux_ » 29 sept. 2019, 12:54

Il y a quelque temps j'ai entendu parlé du phénomène de la position astrale des planètes en fonction de la rotation autour du soleil, qui pourrait avoir un impact considérable sur les variations climatiques.

J'ai demandé ici (sur ce thread il me semble ) si quelqu'un en avait entendu parlé, mais je n'ai reçu aucune réponse, ça m'avait étonné vu qu'en général, vous êtes plutôt pointus sur les sciences.


En cherchant un peu j'ai trouvé celui qui avait théorisé ce phénomène : "Joseph-Alphonse Adhémar, James Croll et Milutin Milanković sont les principaux scientifiques ayant avancé l'idée que ces trois paramètres interviennent dans les variations climatiques naturelles, en particulier sur Terre. Cette hypothèse n'a été soutenue par des données expérimentales cohérentes qu'en 1976, avec l'article fondamental de Jim Hays (en), John Imbrie et Nicholas Shackleton."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Param%C3% ... kovi%C4%87

https://www.futura-sciences.com/planete ... mee-60139/

Ça semble assez pertinent, mais je n'ai pas la compétence pour en juger. :grimace:

Si ça peut ajouter un peu d'eau à vos moulins, j'en serai ravi. Bonne lecture.
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

«La vérité n'est pas dans la tête des hommes qui regardent le monde, mais qu'elle est dans l'auto-mouvement historique des profondeurs de l'être qui se déploie en tant que conscience de lui-même » :aime:

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1369
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#234

Message par Inso » 29 sept. 2019, 16:31

Curieux_ a écrit :
29 sept. 2019, 12:54
Il y a quelque temps j'ai entendu parlé du phénomène de la position astrale des planètes en fonction de la rotation autour du soleil, qui pourrait avoir un impact considérable sur les variations climatiques.
Les paramètres orbitaux (de la terre*) a une influence certaine sur le climat ... sur le long terme et ont permis d'expliquer des variations en particulier lors des périodes glacières.
Les impacts (tout à fait calculables) de ces variations sur la période actuelle et la crise climatique sont négligeables, voire ont un effet négatif.
Voir ces tableaux très explicites de l'impact des principaux facteurs sur le climat depuis 1880. (déjà cité sur ce forum)

Sinon, pour l'analyse de tous les arguments (incorrects) tentant d'expliquer la crise climatique, je ne peux que vous conseiller cet excellent site : Skepticalscience

* L'impact de la position astrale des autres planètes sur le climat, ce ne serait pas plutôt de la climastrologie ?

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 864
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#235

Message par Curieux_ » 29 sept. 2019, 17:31

Inso a écrit :
29 sept. 2019, 16:31
Curieux_ a écrit :
29 sept. 2019, 12:54
Il y a quelque temps j'ai entendu parlé du phénomène de la position astrale des planètes en fonction de la rotation autour du soleil, qui pourrait avoir un impact considérable sur les variations climatiques.
Les paramètres orbitaux (de la terre*) a une influence certaine sur le climat ... sur le long terme et ont permis d'expliquer des variations en particulier lors des périodes glacières.
Les impacts (tout à fait calculables) de ces variations sur la période actuelle et la crise climatique sont négligeables, voire ont un effet négatif.
Voir ces tableaux très explicites de l'impact des principaux facteurs sur le climat depuis 1880. (déjà cité sur ce forum)

Sinon, pour l'analyse de tous les arguments (incorrects) tentant d'expliquer la crise climatique, je ne peux que vous conseiller cet excellent site : Skepticalscience

* L'impact de la position astrale des autres planètes sur le climat, ce ne serait pas plutôt de la climastrologie ?
Merci c'est intéressant, le graphique est bien fait sur le site Bloomberg, même si je ne comprends quasiment rien à l'Anglais. ( Obligé de passer par des traducteurs ). Donc en gros sur une courte durée, la " position astrale " ( je ne sais pas si c'est le bon terme, enfin vous m'aurez compris ) ne justifierait pas une augmentation drastique des températures ?

En tant qu'observateur lambda, je me demande bien à partir de quelle distance le rapprochement terre-soleil pourrait être significatif pour une augmentation des températures...? Admettons que la terre soit à "100 millions" de kilomètres du soleil, est-ce que 10km, 100 km, 1000 km, 10000 kilomètres, voire 100.000 serait suffisant pour ressentir un changement ? :bah:
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

«La vérité n'est pas dans la tête des hommes qui regardent le monde, mais qu'elle est dans l'auto-mouvement historique des profondeurs de l'être qui se déploie en tant que conscience de lui-même » :aime:

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4986
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#236

Message par LoutredeMer » 29 sept. 2019, 20:09

Spartacus a écrit :
29 sept. 2019, 11:05
En tout cas c'est ce que dit Laurent Alexandre qui est un gars avec un GROS QI !
Salut "Spartacus",

Qu'est-ce qui te fascine autant sur les gros QI?

jean7
Messages : 2702
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#237

Message par jean7 » 29 sept. 2019, 20:30

Kant Locke a écrit :
29 sept. 2019, 08:20
J'ai été surpris du résultat du sondage à propos de ce sujet. Actuellement 59% des gens sur le forum pensent que l'on ne pourra pas s'en sortir.
Moi, j'ai de l'espoir. Mais ce qui m'inquiète avec le 59%, c'est cette question;
Est-ce que les personnes, sans espoirs, ne feront aucun effort et cela prouvera-t-il qu'ils ont raisons ?
Pour moi si le défit est, par nos actions, limiter le réchauffement de la planète dans les seuils annoncés, c'est évidement perdu parce que massivement le nombre de personnes motivées par ce problème là est ridicule. "Pour qui a marteau, tous les problèmes ressemblent à des clous." Notre marteau actuellement est "enrichissez-vous (au sens purement pécuniaire du terme)" et le problème le un miroir déformant qui est notre seul accès à la réalité. On a aucune chance d'améliorer quoi que ce soit sans se doter d'un autre outil. Mais on le tient si fort et à deux mains, ce putain de marteau...
Je ne suis pas pour autant sans espoir, je me dit juste que la chance à saisir est que le phénomène est global et progressif. Il faut se préparer, c'est tout. Pour les courbes de température, c'est foutu. Pour l'humanité, rien n'est perdu. Au passage, la menace des arsenaux nucléaires me semble 1000 fois plus dangereuse que celle du climat.
Spartacus a écrit :
29 sept. 2019, 10:16
jean7 a écrit :
28 sept. 2019, 10:19
Concrètement... Miser sur l'éducation.
Le corps électoral de Macron est le plus éduqué !
Rien de surprenant à ça au second tour comparativement au corps électoral de l'autre candidat. Il n'y a aucune conclusion à en tirer.

Miser sur l'éducation, c'est pour tout le monde.
Comme on a pour l'avenir besoin d'une sorte de conscience humaine planétaire (des prises de décisions par les peuples à l'échelle de la planète), il faut que les populations soient aptes à se comprendre.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Spartacus
Messages : 75
Inscription : 03 sept. 2019, 07:55

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#238

Message par Spartacus » 29 sept. 2019, 20:48

LoutredeMer a écrit :
29 sept. 2019, 20:09
Spartacus a écrit :
29 sept. 2019, 11:05
En tout cas c'est ce que dit Laurent Alexandre qui est un gars avec un GROS QI !
Salut "Spartacus",

Qu'est-ce qui te fascine autant sur les gros QI?
J'aurais aime en avoir un Gros ! Les filles adore :oops:

@jean7

Fort idealiste...mais je veux bien le concevoir.

Personnelemnt je ne conçois le monde que sous le prisme de la violence.
Je suis, donc je "pense" (enfin... :? ) !

Igor
Messages : 2616
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#239

Message par Igor » 29 sept. 2019, 22:28

Spartacus a écrit :
29 sept. 2019, 20:48
J'aurais aime en avoir un Gros ! Les filles adore :oops:
Quoi, vous voudriez pouvoir accomplir des coups de circuit? Vous me semblez vachement intelligent en tout cas, vous avez de l'esprit! ;) https://www.youtube.com/watch?v=F9kXstb9FF4

Igor
Messages : 2616
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#240

Message par Igor » 29 sept. 2019, 23:40

Lambert85 a écrit :
28 sept. 2019, 03:39
Construire des tas de centrales nucléaires par exemple ? :twisted:
Je ne vois pas le problème, ce qu'il faut empêcher à tout prix présentement c'est l'effet de serre (le réchauffement), si cette bombe à retardement qu'est le pergélisol dégèle ça va nous exploser dans face encore plus.

Il y a des risques d'accident bien sûr (avec le nucléaire) et le problème de l'enfouissement. Mais dans quelques milliers d'années quand l'humanité sera triomphante de tous ces défis il sera sans doute possible d'expédier ces déchets dans le Soleil par exemple, ou de les enfouir sur la Lune (ou les lancer au coeur de Jupiter peut-être).

jean7
Messages : 2702
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#241

Message par jean7 » 30 sept. 2019, 02:10

Igor a écrit :
29 sept. 2019, 23:40
Je ne vois pas le problème, ce qu'il faut empêcher à tout prix présentement c'est l'effet de serre (le réchauffement), si cette bombe à retardement qu'est le pergélisol dégèle ça va nous exploser dans face encore plus.
Il y a des risques d'accident bien sûr (avec le nucléaire) et le problème de l'enfouissement. Mais dans quelques milliers d'années quand l'humanité sera triomphante de tous ces défis il sera sans doute possible d'expédier ces déchets dans le Soleil par exemple, ou de les enfouir sur la Lune (ou les lancer au coeur de Jupiter peut-être).
Sur le temps long, on a pas seulement besoin de limiter la survenue de catastrophes "possibles" (pergelisol, overdose de déchets ingérables, Armageddon nucléaire.).
Il faut partir du principe que ces événements arriveront imparablement tôt ou tard et que la limitation des risque peut au mieux retarder leur survenue.

Il faut donc absolument aussi se préparer.
Mais la situation étant rendu trop complexe, imprévisible, par la multiplication de ces risques identifiés (aura-t-on la famine avant la guerre nucléaire et après le pic-oil ? on en sait rien.). C'est pourquoi il faut œuvrer à ce que les gens (puisqu'on suppose d'une part qu'ils existeront toujours et d'autre part le but est qu'ils soient saufs) soient aptes à faire face.
Spartacus a écrit :
29 sept. 2019, 20:48
@jean7Personnellement je ne conçois le monde que sous le prisme de la violence.
Mais pourtant, il me semble qu'il y a une infime minorité de gens violents. Parmi eux, une forte proportion l'est par manque d'éducation ou d'autre moyen de survie.
La violence, virtuellement, est un problème beaucoup plus facile à traiter que le réchauffement de la planète. (et ce n'est même pas une phrase optimiste :( )
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Igor
Messages : 2616
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#242

Message par Igor » 30 sept. 2019, 08:32

jean7 a écrit :
30 sept. 2019, 02:10
overdose de déchets ingérables
Ouais, j'enverrais tout ça sur Vénus finalement, la Lune ça peut être utile pis y a de l'eau (pis les autres c'est trop loin pour rien).

Si on veut pas devenir comme Vénus donc on est aussi bien de faire ça (ne pas simplement chercher à se préparer à l'inévitable).

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 505
Inscription : 23 nov. 2017, 12:36

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#243

Message par Kant Locke » 30 sept. 2019, 09:31

Arensor a écrit :
29 sept. 2019, 10:54

Cela étant, tout indique que nous allons être confrontés à un sérieux problème d’ici 5 ans (… ? *) qui ne sera pas lié au réchauffement, mais à une demande en pétrole qui va devenir supérieur à l’offre (peak oil)**.

La réduction de consommation d’HC va alors se faire par la contrainte. Et là, vilain temps.
On se retrouvera donc avec un changement de culture sociale.

Voici une anecdote que j'ai vécu cet été. En me promenant sur la rue Stanley à Montréal, on a vu passé une Lamborghini, ayant un moteur "bruyant" et les gens les plus "bruyants" disaient WoW en démontrant leur admiration.

Quand les gens les plus bruyants diront "regarde le minable" au lieu de dire WOW, on aura fait un grand pas pour l'écologie. ;)
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 829
Inscription : 08 janv. 2018, 13:18

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#244

Message par Aggée » 30 sept. 2019, 12:14

Kant Locke a écrit :
30 sept. 2019, 09:31

On se retrouvera donc avec un changement de culture sociale.

Voici une anecdote que j'ai vécu cet été. En me promenant sur la rue Stanley à Montréal, on a vu passé une Lamborghini, ayant un moteur "bruyant" et les gens les plus "bruyants" disaient WoW en démontrant leur admiration.

Quand les gens les plus bruyants diront "regarde le minable" au lieu de dire WOW, on aura fait un grand pas pour l'écologie. ;)
Enfin quelqu’un qui a compris ce qu’était l’écologie sociale.

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 829
Inscription : 08 janv. 2018, 13:18

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#245

Message par Aggée » 30 sept. 2019, 12:19

http://lesarpenteurs.fr/demographie-et- ... aux-tabou/
Pourtant fustiger un Américain qui émet 15 fois plus de CO2 qu’un Africain serait également une erreur. La culpabilisation des individus ne servant que de paravent à l’attentisme des Etats et du secteur industriel. « L’obstacle principal dans la transition vers une société écologique n’est pas une insuffisance technologique ou financière, encore moins une population trop nombreuse. Les entraves sont politiques et économiques : les gouvernements et la grande industrie bloquent le passage à l’action. (…) La quête incessante du gain immédiat, sans se soucier de ses conséquences à long terme, s’inscrit dans le fonctionnement même du système. »

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 829
Inscription : 08 janv. 2018, 13:18

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#246

Message par Aggée » 30 sept. 2019, 12:28

http://www.ecologiesociale.ch/lecologie-sociale/
des éco-technologies libératrices
L’écologie sociale ne s’oppose pas au progrès technologique mais prône un développement moral de celui, soit une réappropriation par l’être humain du contrôle sur la technologie. Les techniques doivent sortir l’être humain de l’aliénation, servir à le libérer au lieu de le dominer et l’en rendre dépendant. Toute technologie doit être pensée en fonction de son impact sur la nature et la société en général. Surtout, les possibilités écologiques en matière de production (d’énergie notamment) doivent être développées, décentralisées pour permettre leur utilisation. La recherche doit aller dans ce sens, toujours en se posant la question éthique : Pourquoi le faire ? Quelles en sont les répercussions ?

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1369
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#247

Message par Inso » 30 sept. 2019, 12:42

Curieux_ a écrit :
29 sept. 2019, 17:31
En tant qu'observateur lambda, je me demande bien à partir de quelle distance le rapprochement terre-soleil pourrait être significatif pour une augmentation des températures...? Admettons que la terre soit à "100 millions" de kilomètres du soleil, est-ce que 10km, 100 km, 1000 km, 10000 kilomètres, voire 100.000 serait suffisant pour ressentir un changement ? :bah:
La terre est à une distance moyenne de 149,6 millions de kilomètres de la terre (Périhélie de 147,1 millions de km, aphélie de 152,1 millions de km).
La puissance reçue sur la terre par unité de surface moyenne est de 342 w/m2
Cette puissance dépendant du carré de la distance, on peut calculer (théoriquement):
Écart de 10 km (en se rapprochant du soleil) : +0,00004 w/m2
Écart de 1 000 km (en se rapprochant du soleil) : +0,0045 w/m2
Écart de 100 000 km (en se rapprochant du soleil) : +0,46 w/m2
(il est à peu près impossible de calculer la température résultante sur un système aussi complexe que la terre)

Le réchauffement climatique est du à l'augmentation des gaz à effet de serre (C02,CH4,NO2...) qui induisent à ce jour un forçage radiatif un peu inférieur à 3 w/m2, l'albédo et les aérosols réduisant cette valeur à environ 1,7 w/m2 pour une augmentation de température d'environ 1° (sols + océans) ou 1,25° (sols).
Si on cherche à avoir l'équivalent radiatif des GES anthropiques par la position de l'orbite terrestre, il faudrait se rapprocher du soleil de 700 000 km environ.

Ces calculs simples sont purement théoriques, simplifiés à l’extrême et ne sont là que pour faire un parallèle hasardeux. La réalité est infiniment plus complexe et les effets imaginés ici n'auraient certainement pas les mêmes conséquences.
Dernière modification par Inso le 30 sept. 2019, 12:48, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1369
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#248

Message par Inso » 30 sept. 2019, 12:45

Aggée a écrit :
30 sept. 2019, 12:19
http://lesarpenteurs.fr/demographie-et- ... aux-tabou/
(...) La quête incessante du gain immédiat, sans se soucier de ses conséquences à long terme, s’inscrit dans le fonctionnement même du système de la nature humaine. »
Corrigé.

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 829
Inscription : 08 janv. 2018, 13:18

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#249

Message par Aggée » 30 sept. 2019, 13:18

Peu importe, il ne faut qu’un minimum d’observation pour constater que le « système » est structurellement anti écologique, destructeur d’environnement et c’est logique puisque le néolibéralisme ou même le communisme sont totalement incompatibles avec l’écologie, leurs hiérarchies des valeurs, leurs objectifs, leurs priorités sont radicalement opposées

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1369
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Pourrons-nous relever le défi du réchauffement de la planète ?

#250

Message par Inso » 30 sept. 2019, 14:00

Un article que j'ai trouvé très intéressant sur le NYT :
"What Kind of Problem Is Climate Change?
Knowing the answer might force us toward a real solution."


L'auteur part d'une analyse multidisciplinaire et fait un parallèle entre la position des nations face à la crise climatique et le dilemme du prisonnier. Il détermine qu'il faut connaître la problématique (politique, philosophique et économique) et analyse ensuite des solutions pour sortir de ce dilemme, malgré la difficulté de faire travailler 200 nations sur le sujet.

Pas évident de résumer sans altérer. Je vous laisse lire :a4:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit