La religion un mal nécessaire?

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 1498
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: La religion un mal nécessaire?

#301

Message par nikola » 10 oct. 2019, 15:27

LePsychoSophe a écrit :
10 oct. 2019, 15:05
Nous sommes tous capitalistes.
Parce qu’on vit dans une société capitaliste, on n’a pas trop le choix. Après, à chacun de trouver la limite de ce qui est acceptable pour lui, par exemple :
* être salarié, patron, artisan…
* accepter ou non de louer un appartement ou une maison si on en possède une en rab’.
Ce forum est capitaliste, et ses utilisateurs aussi. Ils accumulent des savoirs et modes de penser, sous formes de bits ou de qualias ou de souvenirs (traces neuro-cellulaires). MAIS nous sommes aussi des communistes car nous partageons. Le savoir et les réflexions sont divisibles sans pertes.
Si j’ai bon souvenir, Graeber sépare en trois grandes catégories théoriques : le communisme (je prête mon marteau), la dictature (je prends le marteau d’un autre, je force un autre à utiliser son marteau pour moi) et le capitalisme (je loue mon marteau).
Le problème (@Curieux_), c'est pas le capitalisme, c'est l'abus du capitalisme. L'écureuil capitalise ses noisettes. Mais raisonnablement. Il n'en fait une montagne. Le libéralisme, c'est peut-être plus ça le problème. La non-ingérence d'une structure étatique au sein des échanges financiers et économiques... permet à l'Homme sa folie boulimique. Alors un état régulateur évitant les abus du capitalisme? Une régulation démocratique des marchés?
L’ennui, c’est que le capitalisme (et on le constate depuis qu’il existe) a vocation a bouffer toute la société. Regarde où en sont les libertariens à vouloir facturer les rapports sexuels, les clics sur internet, les tâches ménagères ou même la grossesse.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 1032
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: La religion un mal nécessaire?

#302

Message par Curieux_ » 10 oct. 2019, 15:29

LePsychoSophe a écrit :
10 oct. 2019, 15:14
nikola a écrit :
10 oct. 2019, 14:47


ça manque de fraternité, d’entraide et d’organisation par le bas.
:clapclap:
Curieux_ a écrit :
10 oct. 2019, 15:07
Mais comment veux-tu fraterniser dans un monde de compétition, des uns contre les autres ? :ouch:
T'as jamais vu les boxeurs s'embrasser (au sens 1°) après un match en compétition ?
Et si on faisait la compétition de celui qui consomme le moins...? ça serait un anti-capitalisme anti-libéral anti-compétitif?
Oui il faudrait une sorte de sevrage. Mais ça va nous arriver beaucoup plus rapidement qu'on ne l'imagine.
Il n'y a que quand nous sommes au bord du précipice qu'on commence à réagir et à prendre conscience. ( je suis optimiste )
Mais tous les signaux sont aux rouge, on aura pas le temps de prendre conscience qu'on se sera déjà tous écrasés.
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1645
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: La religion un mal nécessaire?

#303

Message par Inso » 10 oct. 2019, 15:55

Curieux_ a écrit :
10 oct. 2019, 14:33
Inso a vite pris la fuite :lol:
Encore un bel exemple d'argumentaire (ou de concours de bite bien primaire ? :interro: )

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 1032
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: La religion un mal nécessaire?

#304

Message par Curieux_ » 10 oct. 2019, 17:04

Inso a écrit :
10 oct. 2019, 15:55
Curieux_ a écrit :
10 oct. 2019, 14:33
Inso a vite pris la fuite :lol:
Encore un bel exemple d'argumentaire (ou de concours de bite bien primaire ? :interro: )
C'est juste pour te chambrer, rien d'autre.
Je pense sincèrement que vous êtes suffisamment intelligents pour comprendre quelle est la cause des causes qui nous mène au grand cataclysme.
C'est aussi pour ça que j'insiste, que je m'agace parfois de vos réactions, car si je discutais avec des gens qui n'avaient aucune connaissances, très peu de culture, je pourrais comprendre qu'ils ne soient pas suffisamment équipés pour comprendre ce genre de choses.

Vous êtes au-dessus du lot intellectuellement, culturellement, vous êtes largement équipés pour faire la part des choses et vous rendre à certaines évidences. Même si le scepticisme est une méthode rigoureuse de raisonnement, j'ai parfois l'impression qu'il empêche de prendre une décision radicale quand il faut la prendre. Il est très important de douter de tout, c'était aussi la manière de procéder de Marx : "La devise donnée par Marx comme la sienne « Doute de tout » ne contredit qu'en apparence son inextinguible soif de savoir et sa perpétuelle aspiration vers la vérité."

Je n'invente rien, je ne fais que me fier, écouter, tenter d'apprendre de l'expérience de grands hommes qui ont consacrés leur vie à étudier les causes des causes, et faire la critique de tout un système. J'essaie juste de faire le tri, la synthèse parmi plein de symptômes du haut de ma petite personne. Je me fais seulement le relai de ce que je peux considérer comme pertinent et s'approchant d'une petite vérité. Les petites batailles narcissiques sont juste un biais pour faire réagir, dialoguer, se provoquer, provoquer le doute, s'engueuler. C'est plutôt sain d'esprit.
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 1577
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: La religion un mal nécessaire?

#305

Message par LePsychoSophe » 10 oct. 2019, 18:06

Désolé si déjà cité mais checkez ça si c'est pas déjà fait.
Mon Pr de philo (Mr Phi) préféré sur l'utilité de la religion, Dieu surtout, au niveau de la moral. Il a un parti pris? Oui, il a un parti pris.
Pour lui, Dieu, c'est mieux que la loi (juridique) en terme d'efficacité pour réguler le Mal...
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 1032
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: La religion un mal nécessaire?

#306

Message par Curieux_ » 10 oct. 2019, 18:20

LePsychoSophe a écrit :
10 oct. 2019, 18:06
Désolé si déjà cité mais checkez ça si c'est pas déjà fait.
Mon Pr de philo (Mr Phi) préféré sur l'utilité de la religion, Dieu surtout, au niveau de la moral. Il a un parti pris? Oui, il a un parti pris.
Pour lui, Dieu, c'est mieux que la loi (juridique) en terme d'efficacité pour réguler le Mal...
C'est une vidéo pour des enfants de 20 ans...
Je n'ai pas tenu 2 min 30.

Écoutez Lévi-Strauss, René Girard sur le sujet c'est déjà beaucoup plus sérieux...

https://www.lemonde.fr/idees/article/20 ... _3232.html
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

Avatar de l’utilisateur
carlito
Messages : 1017
Inscription : 10 nov. 2010, 11:26

Re: La religion un mal nécessaire?

#307

Message par carlito » 10 oct. 2019, 19:50

Curieux_ a écrit :
10 oct. 2019, 17:04
...quelle est la cause des causes qui nous mène au grand cataclysme.
Je sais...La nature humaine, non?
Parce que là tu critique/dénigre avec véhémence ceci ou cela, mais rien n'est tombé du ciel, si?
Curieux_ a écrit :
10 oct. 2019, 17:04
C'est aussi pour ça que j'insiste, que je m'agace parfois de vos réactions, car si je discutais avec des gens qui n'avaient aucune connaissances, très peu de culture, je pourrais comprendre qu'ils ne soient pas suffisamment équipés pour comprendre ce genre de choses.
Donc si l'on abonde pas dans ton sens, il est évident que nous ne sommes "...pas suffisamment équipés pour comprendre ce genre de choses".
Méfie toi, ce genre de propos te fait étrangement ressembler à ceux que tu dénonces... :mrgreen:
Curieux_ a écrit :
10 oct. 2019, 17:04
Je me fais seulement le relai de ce que je peux considérer comme pertinent et s'approchant d'une petite vérité.

Le système actuel est destructeur d'un point de vu écologique, c'est une évidence! d'un point de vu psycho-social, je le pense.
Mais encore une fois, nous sommes tous, directement/indirectement complice/responsable. C'est un fait, non?
Où sont les grandes révoltes?
Puisque le mal est si grand, la majorité si opprimée/oppressée, qu'attendons nous pour tout renverser?...
Le système sera toujours à notre image: hiérarchisé/égoiste/cupide/violent, saupoudré d'un peu de bon sentiment lié surtout à notre instinct de survie...Et ça, c'est ma "vérité" :mrgreen:
" Ce sont toujours les cons qui l'emportent. Question de surnombre! " -Frédérique Dard-

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 1032
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: La religion un mal nécessaire?

#308

Message par Curieux_ » 10 oct. 2019, 20:24

carlito a écrit :
10 oct. 2019, 19:50

Je sais...La nature humaine, non?
Parce que là tu critique/dénigre avec véhémence ceci ou cela, mais rien n'est tombé du ciel, si?
Évidemment que c'est la nature humaine, c'est un pléonasme, puisque c'est un problème qui concerne les humains et non pas les extraterrestres. :mrgreen: À quoi bon de rappeler que c'est la nature humaine ? Comme si c'était une fatalité derrière laquelle on doit se retrancher et baisser les bras, puisque c'est dans notre nature...Je n'y crois pas tellement, je crois au dépassement de tout ça, c'est la logique de l'évolution...


Les intervenants pour une bonne partie ont tous une bonne culture, une bonne intelligence, je voulais dire par là qu'ils ne peuvent pas être bons dans tous les domaines. Et même si dans certains domaines, ils sont moins bons, ils ont une capacité d'analyse, une soif de curiosité, et une intelligence qui pourra combler assez rapidement leur lacune dans un domaine, comme l'histoire, la politique etc..

Un peu comme Einstein, dont le domaine de prédilection n'est pas l'histoire, ni la politique, mais cela ne l'a pas empêché d'avoir une vision assez radicale et tranchée concernant le mode de production et d'asservissement capitaliste. J'ai même lu un texte intéressant émanant de feue Stephan Hawkins qui disait à peu près la même chose. Si tu es équipé d'un bon cerveau, pas besoin d'avoir étudier l'histoire pour comprendre que le principal coupable est le Capitalisme, ce système de production d'asservissement, de populicide et d'écocide ! ( Demandez actuellement aux chinois, il y a 100.000 morts par mois à cause de la pollution industrielle...) Quelle vie...

Ensuite, les révoltes dans l'histoire sont systématiquement brisées par les appendices contre-révolutionnaire des forces productivistes étatiques. C'est tout une histoire les révolutions, les contres révolutions, les insurrections, les contres insurrections...Vous pouvez commencer par Marx sur cette question, ou Rosa Luxembourg, voire Orwell qui était présent lors de "la semaine tragique" pendant la grève des ouvriers en 1937 et les émeutes des barricadiers de Barcelone.
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

Avatar de l’utilisateur
carlito
Messages : 1017
Inscription : 10 nov. 2010, 11:26

Re: La religion un mal nécessaire?

#309

Message par carlito » 10 oct. 2019, 21:28

Curieux_ a écrit :
10 oct. 2019, 20:24
Comme si c'était une fatalité derrière laquelle on doit se retrancher et baisser les bras, puisque c'est dans notre nature...Je n'y crois pas tellement, je crois au dépassement de tout ça, c'est la logique de l'évolution...
Et pourtant.
La nature humaine n'a pas réellement "évolué" depuis 10000 ans. Donc ta logique... :a4:
Comment peux tu avoir ce discours, embrasser tes maîtres à penser tel que Marx et continuer à vivre ta vie dans ce système que tu rejettes tant, si ce n'est en baissant les bras?...Tu vois bien que c'est une sorte de fatalité :mrgreen:
" Ce sont toujours les cons qui l'emportent. Question de surnombre! " -Frédérique Dard-

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 3999
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: La religion un mal nécessaire?

#310

Message par Dash » 11 oct. 2019, 00:13

Nicolas78 a écrit :
10 oct. 2019, 12:53
Et ceux qui veulent « consommer » pour assouvir un intérêt ou une passion (et pas juste pour consommer) sans avoir besoin de concours de bites, ils existent pas ?
Ici même sur ce forum et dans ta vie, ton désir de connaissances, d’esprit critique, d’argumenter rationnellement révèle une forme de combat et/ou de maîtrise que tu cherches à atteindre et « dominer », même si ce n’est que pour toi! Idem pour moi. Le besoin de se « "battre" », de se dépasser, de se réaliser et de « dominer~maîtriser » quelque chose, n’importe quoi, est un truc profond qui s’exprime de multiple façon et qui n’a pas à être polarisé/connoté négativement/moralement à la base. Et je viens de voir que LePsychoSophe a fait une intervention en ce sens qui dit sensiblement la même chose, mais à sa façon.

Le problème, c'est que plusieurs individus sont surtout très sensibles à l’image, à l’appartenance et à l’avis d'un groupe et/ou de la société tout en n'ayant (et/ou croyant qu’ils n’ont) aucun talent spécifique et/ou en ne pratiquant pas une activité permettant d’exploiter « créativement~constructivement » certains de leurs besoins primaires afin de se « s'auto-valoriser » astucieusement. Et ce n’est pas parce que la société actuelle et nos modes de vie moderne ne le permettent pas! Même les plus défavorisés peuvent s’acheter un ballon, jouer au foot, au basket, aux échecs, tenter de coder du C++, s’acheter une guitare usagée, visionner des tutos sur YT. Ce n'est pas un problème de système, c'est une fatalité propre à ce que nous sommes et même avec toute la meilleure volonté du monde et sous le meilleur encadrement, de par le nombre et la diversité (et parce que la sélection naturelle n'a plus vraiment d'effets à court terme puisque nos besoins vitaux sont maintenant facilement comblés), par définition, seul un « petit nombre » est nettement bcp plus doué qu'une majorité en chaque domaine (c'est important pour la suite de mes arguments contre ceux de Curieux_ ).
Nicolas78 a écrit :
10 oct. 2019, 12:53
Alors... Exprimer les limites du système ainsi (par exemple pour contrer les fanboys qui pensent que ca serait une solution a tout nos problèmes), oui [...]
Voilà! ;)

Un système bcp plus équilibré reprenant les seuls avantages du communisme tout en conservant les seuls avantages du capitalisme pourrait sans doute fonctionner (quoique difficile à instaurer maintenant vu les diverses imbrications et l’étendue mondiale), mon propos ne consiste donc pas à le nier sur le principe, mais l’ensemble de mon intervention est à considérer en rapport précis avec la « démarche » que laisse transparaître Curieux_ et/ou qui émane de ses interventions (qui ressemble fortement à la rébellion typique d’un ado qui vient de lire Marx et/ou visionner « L'Argent Dette »). Et justement, plus loin, l’on constate que ce n’est pas juste le capitalisme effréné qu’il remet en cause, mais le besoin même de compétition et d’inégalité (encore propre à la rébellion d’un ado qui découvre que la vie n’est pas jojo pour tous) qui est inhérent à tout humain et système. Et c’est là que je décroche totalement, même si je partage certains points sur le fond et que j’ai moi-même été plus que déçu de « la vie » à une époque...

;)
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 3999
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: La religion un mal nécessaire?

#311

Message par Dash » 11 oct. 2019, 00:19

Curieux_ a écrit :
10 oct. 2019, 15:07
Mais comment veux-tu fraterniser dans un monde de compétition, des uns contre les autres ? :ouch:
:shock: :interro:

Un système sans aucune compétition et inégalité (pas de droits et libertés, mais de fait), ça ne fonctionne et n’existe pas! Et quand je cause de compétition, je ne cause pas d’écraser les autres, de se foutre des lois et de ne posséder aucune éthique, je cause de besoins fondamentaux qui nous anime tous, d’une façon ou d’une autre.

En fait, tu tombes exactement dans le même piège que ces espèces d’hurluberlus qui tente de nous faire croire qu’il n’y a aucune différence et inégalité concrète en ce monde et qui s’offusquent qu’on dise « lui » — quand on ne le connaît pas — en causant d’un individu qui a tous les attributs extérieurs d’un mâle.

:ouch:

La plupart des femelles, qu’elles l’acceptent et qu’elles en aient conscience ou non, ont le désir qu’on les choisisse, elles, plutôt que toutes les autres. Et les mâles ont besoin de conquérir, de convaincre et démontrer aux femelles qu’ils sont « plus aptes » que l’autre mâle d’à côté qui tente aussi de faire de même pour s’accoupler avec la même! Donc déjà, dès le départ, le « principe » de la vie et de la sélection naturelle impose la compétition entre tous ceux qui ont le désir de copuler/s'accoupler!

Tu ne trouves pas ça « jojo »? On s’en fout! La science ne cherche pas à plaire! Elle constate comment les choses procèdent, point barre!

Donc, si l’on demeure objectif et rationnel, c’est à dire en considérant à quoi l’espèce carbure, dans le meilleur des cas, il serait seulement possible de mettre en place un système qui conserverait uniquement les éléments qui permettent d’exprimer une saine compétition tout en annihilant du capitalisme la croissance infinie et ses effets négatifs, sauf que, et c’est pourquoi je traite le sujet sous l’angle « comportemental/besoins inhérent à tout humain », je doute qu’au final ça ne change quoi que ce soit d’autre que... ...la croissance infinie et la spéculation boursière (grosso modo, pour faire simple).

Ce sera loin de régler tous les problèmes et l'injustice et les inégalités persisteront Et, surtout, ça ne fera pas pour autant disparaître les justifications qui te rendent fière de partager à tous que tu ne travailles pas! Parce qu’il y aura tout de même des avocats, des chirurgiens, des sportifs, des joueurs d’échecs et qu’une infime poignée d’individus aptes à devenir astronaute, entre autres, et donc « meilleurs », plus doués et réputés que d’autres et donc fort probablement qui auront droit (si ce n'est que pour les motiver) à un minimum « d’avantages sociaux » en plus par rapport a un individu « sans talent » et/ou défavorisé qui fait la plonge dans un restaurant. Les classes sociales ne seront jamais totalement annihilées! Tu rêves et démontres une grande naïveté à ce niveau! :?

C’est pas jojo? Oui, en effet, on préférerait probablement tous vivre dans un monde de bisounours où tous les individus seraient le meilleur en quelque chose tout en ayant un prénom approprié signifiant cette merveilleuse qualité à tous, mais ce n’est pas ce qui est.

:hausse:

Donc au final, ça ne réglera absolument rien par rapport à ce qu’est, fait et a besoin de combler le « sujet humain ». Et la « version 2.0 d’un Curieux_ » qui espère un monde sans aucune compétition, inégalité et injustice vivant dans ce nouveau système trouvera fort probablement quand même le moyen de justifier certaines de ses propensions en critiquant, d’une façon ou d’une autre, ce système s’il se trouve le moindrement désavantagé socialement (et qu’il ne sait trouver un moyen « constructif » pour se valoriser lui-même d’une autre façon). Tout comme un gosse de riche ne se plaint pas forcément moins qu’un gosse de pauvre si ce n’est parce qu’il ne connaît que « sa propre caverne ».
Curieux_ a écrit :
10 oct. 2019, 15:07
Évidemment que c'est la nature humaine, c'est un pléonasme, puisque c'est un problème qui concerne les humains et non pas les extraterrestres. :mrgreen: À quoi bon de rappeler que c'est la nature humaine ? Comme si c'était une fatalité derrière laquelle on doit se retrancher et baisser les bras, puisque c'est dans notre nature...Je n'y crois pas tellement, je crois au dépassement de tout ça, c'est la logique de l'évolution...
Comme le mentionne carlito, c'est là que pèche ton raisonnement et du coup presque tout ton « argumentaire » s'écroule. Concernant les classes et les « castes » je pourrais sans doute (ou d'autres) argumenter plus « sobrement » en citant des études psychologiques, des ouvrages sociologiques et tout et tout, mais est-ce seulement nécessaire? Puisque, à mon tour, je dirais que c'est un truisme et que tenter de ne pas le considérer, tellement c'est évident, c'est jouer à l'autruche et rêver à un idéal inaccessible et irréalisable comme une gamine qui croit aux licornes!

Dès le plus jeune âge, partout sur la planète et peu importe les systèmes (je cause de sociétés et pas d'une tribu de 75 Pirahã qui vit en Amazonie!), que l’on fréquente l’école privée (avec uniforme qui ne révèle pas le statut social) ou publique, peu importe, les gens discutent entre-eux et des « clans » se forment de toute façon naturellement entre les plus ou moins doués, populaires, beaux, forts, ayant des parents occupant des postes plus ou moins prestigieux, selon les intérêts, les goûts, etc. Et toutes ces propensions naturelles et instinctives ne disparaîtront pas dans le meilleur des systèmes que l’on peut imaginer (ainsi que les réseautages qui en découlent plus tard à l'âge adulte, etc.). Pourquoi? : parce que « les ingrédients » seront toujours les mêmes! l'Homme n'évolue pas intrinsèquement. Les « surcouches logiciels », les mœurs se modifient, mais pas les sujets et leurs besoins fondamentaux! De plus, chaque nouvelle génération recommence tout à zéro et tous les parents savent que transmettre l'expérience de vie, ça fonctionne très moyennement (la réception habituelle étant celle d’un «Je-m'en-foutiste » avec les yeux qui tourne vers le haut ==> :roll: ) .

Bref :

- est-il possible d’améliorer les systèmes et les sociétés? Bien sûr! ;)

- est-ce que « les Curieux_ » seront alors satisfaits, collaboreront dans la joie et l’allégresse et iront tous travailler et collaborer à la société?

:?

Je n'en suis pas du tout, mais pas du tout convaincu! Tel est comment l’on doit interpréter l’ensemble de mes propos sur ce sujet!
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 1032
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: La religion un mal nécessaire?

#312

Message par Curieux_ » 11 oct. 2019, 00:41

Dash a écrit :
11 oct. 2019, 00:19


Puisque tu recommences avec tes énièmes purges narcissiques débiles, je te propose de lire ce que dit Einstein sur le Capitalisme. :twisted:
Tu es ridicule à tenter de t'attaquer au messager ( moi, et me chercher des contradictions ) tout en éludant le fond du problème, et en ignorant habillement ce que je pointe comme responsable du chaos de nos sociétés. L'argent, et son mode de production capitaliste.

https://www.humanite.fr/le-capitalisme- ... ein-581478

Lis-le si ça ne t'épuise pas trop psychiquement, et dis-nous ce que tu en penses.
Mais j'imagine que t'es sûrement plus doué qu'Einstein et Marx réunis pour penser le monde.
Tu n'aurais pas du choisir le forum des sceptiques, mais plutôt le forum des sophistes.
Dernière modification par Curieux_ le 11 oct. 2019, 01:25, modifié 1 fois.
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 1032
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: La religion un mal nécessaire?

#313

Message par Curieux_ » 11 oct. 2019, 01:09

carlito a écrit :
10 oct. 2019, 21:28
Curieux_ a écrit :
10 oct. 2019, 20:24
Comme si c'était une fatalité derrière laquelle on doit se retrancher et baisser les bras, puisque c'est dans notre nature...Je n'y crois pas tellement, je crois au dépassement de tout ça, c'est la logique de l'évolution...
Et pourtant.
La nature humaine n'a pas réellement "évolué" depuis 10000 ans. Donc ta logique... :a4:
Comment peux tu avoir ce discours, embrasser tes maîtres à penser tel que Marx et continuer à vivre ta vie dans ce système que tu rejettes tant, si ce n'est en baissant les bras?...Tu vois bien que c'est une sorte de fatalité :mrgreen:
viewtopic.php?f=20&t=8234&p=245083&hili ... me#p245083
Re: Noam Chomsky est conspirationniste

#381

Message par carlito » 18 nov. 2010, 21:24
Vous ( Pardalis, jordan, denis...etc) devriez lire (si ce n'est dejà fait mais j'en doute) le livre de la journaliste Naomi Klein:"La stratégie du choc, la montée d'un capitalisme du désastre",
et, peut-être, verriez-vous le monde d'un autre angle, parce qu'actuellement vous me paraissez tellement naif...

:lol: :mrgreen:

Wiki : S'appuyant sur plusieurs recherches documentaires Naomi Klein soutient que, de la même manière, des désastres (catastrophes naturelles, changements de régimes, attentats), qui conduisent à des chocs psychologiques, permettent aux chantres du capitalisme d'appliquer la doctrine de l'école de Chicago dont Milton Friedman est l'un des représentants les plus connus. Ils imposeraient à l'occasion des désastres des réformes économiques que Naomi Klein qualifie d'ultra-libérales telles que la privatisation de l'énergie ou de la sécurité sociale.


On le sait Carlito, les USA sont méchants et veulent dominer le monde, pas besoin de nous entrer le livre d´une marxiste dans la gorge pour nous le dire...

Pourrais-tu cependant nous faire le lien avec le 11 septembre. Klein apporte-t-elle des preuves d´un complot? Non

Tu aurais pu nous suggérer de regarder le documentaire The Corporation dans lequel ta Naomi apparaît aussi. Nous avons besoin de nous faire expliquer que les compagnies américaines ne sont pas fines et veulent faire de l´argent, pendant 3 heures...Personne ne savait cela avant que tu nous en parle... Nous sommes vraiment naïfs et bêtes...

Nous sommes aveugles et idiots et n´avons jamais lu de livres avant sur le capitalisme.

T'es un sacré guignol toi :lol:

viewtopic.php?f=20&t=8234&p=245083&hili ... me#p245083
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 1577
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: La religion un mal nécessaire?

#314

Message par LePsychoSophe » 11 oct. 2019, 02:05

Curieux_ a écrit :
10 oct. 2019, 18:20


C'est une vidéo pour des enfants de 20 ans...

Ce doit être mon âge en philo également.
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
carlito
Messages : 1017
Inscription : 10 nov. 2010, 11:26

Re: La religion un mal nécessaire?

#315

Message par carlito » 11 oct. 2019, 02:39

Curieux_ a écrit :
11 oct. 2019, 01:09
T'es un sacré guignol toi
Il est content! Et surtout pas trés malin…

Quitte à aller "fouiner" des messages dans le passé (9 ans quand même! :ouch: ) pour essayer de décrédibiliser ton interlocuteur, essaye de choisir les bons, tu vois! J'ai du en écrire des conneries, surtout au début où j'ai débarqué ici avec pas mal de zozoterie. Et puis j'ai appris et évolué...tant mieux pour moi, non?
Donc, explique moi à quel moment ça contredit ce que je t'ai écrit, là à l'heure actuelle en 2019?
Quels sont tes arguments de fond à part Marx, Marx et Marx?
Une autre question:
Curieux est il un tartuffo-démago ou simplement un lâche? Peut être même les deux! :mrgreen:

Au-delà de la méthode qui est pathétique, ça montre bien à quel point tu es " humain" :lol:...une fatalité j'te dis!
" Ce sont toujours les cons qui l'emportent. Question de surnombre! " -Frédérique Dard-

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 3999
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: La religion un mal nécessaire?

#316

Message par Dash » 11 oct. 2019, 03:02

Curieux_ a écrit :
11 oct. 2019, 00:41
Lis-le si ça ne t'épuise pas trop psychiquement, et dis-nous ce que tu en penses.
Ok, je serai bon joueur! ;) ... Mais, sinon faut considérer que je n’ai pas vécu à l’époque d’Einstein, que je suis nés dans les années 70 et donc que ma jeunesse fut celle d’un jeune des années 80 habitant au QC (provenant d’une famille de classe « moyenne~pauvre ») et donc que mon interprétation et ma critique sera celle de cet individu avec ces référents « sociaux-économico-culturels » précis.

Einstein est cité en bleu :

« Je suis maintenant arrivé au point où je peux indiquer brièvement ce qui constitue pour moi l’essence de la crise de notre temps. »

Bon, déjà, il y a une différence entre « source du mal » et « l’essence d’une crise ». Je ne sais pas si c’Est l’auteur du titre de l’article, le traducteur et/ou Einstein qui emploie plus tard dans le texte la formulation « source du mal », mais c’est déjà une nuance à faire!

« ...Il s’agit du rapport entre l’individu et la société. »

Ok, oui. Mais nous pourrions dire ceci d’un peu toutes les époques... ...quand nous y vivons, qu’on ne connaît pas le futur et qu’il nous semble que « c’était mieux avant ».

« L’individu est devenu plus conscient que jamais de sa dépendance à la société. Mais il n’éprouve pas cette dépendance comme un bien positif, comme une attache organique, comme une force protectrice, mais plutôt comme une menace pour ses droits naturels, ou même pour son existence économique. »

Ouais. Puisque qu’après la révolution industrielle et tout ce qui c’en est suivi, pratiquement plus personne n’est maintenant autosuffisant, cultivant sa propre terre, etc., etc. (je résume à l’essentiel pour ne pas alourdir le pavé). Sauf qu’à quel point (éprouver une dépendance positive face à la société et au système) était-ce le contraire avant? Je veux dire, l’habitant~paysan (oui, je caricature pour aller à l’essentiel) qui cultivait sa terre au moyen âge et à qui l’on venait parfois « prendre les impôts » selon les désirs et besoins du « souverain », voyaient-ils tous cette « dépendance comme uniquement positive?

J’aurais apprécié avoir l’avis de BeetleJuice (étudiant en histoire sur le forum), selon les divers époques et systèmes.

« En outre, sa position sociale est telle que les tendances égoïstes de son être sont constamment mises en avant, tandis que ses tendances sociales qui, par nature, sont plus faibles, se dégradent progressivement. »

Bah, vraiment? Je sais pas. Si Einstein voyait les reality shows (avec les « douchebags » et les « bimbos ») d’aujourd’hui, et tous les jeunes qui veulent maintenant devenir influenceurs/Youtubers sans trop bosser, il aurait probablement trouvé les gens de son époque très « non égoïste » et « non centré sur leur petite personne ». :lol: C’est toujours relatif et une question de rapport et de perspective selon tels ou tels référents. De plus, si l’on revient à notre époque et qu’on cause uniquement entre nous, à quel point n’est-ce pas plutôt l’arrivée et la démocratisation des moyens de communication, de l’internet et des réseaux sociaux qui sont les responsables du «centrisme-égoïsme-individualisme » qui gangrène maintenant l’époque de « l’après Facebook» ?

:hausse:

En quoi un système non-capitaliste réglerait ces effets et conséquences que permettent la technologie et les moyens de communication?

:interro:

« ...Tous les êtres humains, quelle que soit leur position sociale, souffrent de ce processus de dégradation. »

Dégradation des tendances sociales? Je ne sais pas trop, encore une fois. S’il y avait réellement une courbe de dégradation constante pour tous, j’imagine que, depuis la révolution industrielle, l’on aurait dû atteindre le « point zéro » de toute aptitude sociale depuis, non?

:hausse:

Moi, à mon époque, ce qui m’irrite, c’est que les parents surprotègent leur enfant et que la contrainte et les efforts sont moins valorisés.

«...Prisonniers sans le savoir de leur propre égoïsme, ils se sentent en état d’insécurité, isolés et privés de la naïve, simple et pure joie de vivre. »

J’ai vraiment l’impression que ça fait partie du syndrome du « c’était mieux avant » ce genre d’interprétation et qu’à toutes les époques les plus vieux ont ce genre d’impression en observant le passé et les nouvelles générations. Désolé!

« ...L’Homme ne peut trouver de sens à la vie, qui est brève et périlleuse, qu’en se dévouant à la société.... »

C’est une opinion perso. Pour plusieurs (et de tout temps!), c’est surtout en se dévouant à leur famille et/ou à un « amour passionné » (d’où les drames shakespeariens et les tragédies grecques, etc.). Pour d’autres, ils trouvent un sens en acceptant un dogme, une religion, et/ou en appartenant à un groupe/mouvement quelconque, etc.

Qu’en se dévouant à la société? Bof!

« ...L’anarchie économique de la société capitaliste, telle qu’elle existe aujourd’hui, est, à mon avis, la source réelle du mal. »

Ok, la formulation semble bien de lui! Et donc, le mal n’existait pas avant? :roll: Les religions, les croyances, les désirs de conquérir des terres, des peuples, de pendre et brûler les opposants, de réduire en esclavage les capturés, c’était vraiment « moins que mal » avant le présent « ère moderne » ?

:hausse:

« Nous voyons devant nous une immense société de producteurs dont les membres cherchent sans cesse à se priver mutuellement du fruit de leur travail collectif – non pas par la force, mais, en somme, conformément aux règles légalement établies. Sous ce rapport, il est important de se rendre compte que les moyens de la production – c’est-à-dire toute la capacité productive nécessaire pour produire les biens de consommation, ainsi que, par surcroît, les biens en capital – pourraient légalement être, et sont même pour la plus grande part, la propriété privée de certains individus. »

Ouais, ok.

« Le possesseur des moyens de production est en état d’acheter la capacité de travail de l’ouvrier. En se servant des moyens de production, l’ouvrier produit de nouveaux biens qui deviennent la propriété du capitaliste. Le point essentiel dans ce processus est le rapport entre ce que l’ouvrier produit et ce qu’il reçoit comme salaire, les deux choses étant évaluées en termes de valeur réelle. »

Ouais, ok.

« Dans la mesure où le contrat de travail est « libre », ce que l’ouvrier reçoit est déterminé non pas par la valeur réelle des biens qu’il produit,... »

Ben, naturellement, sinon il n’y a aucun profit et comment alors rémunérer (faut bien qu’il mange lui aussi) celui qui met en place l’entreprise? Faut nécessairement, c’est un impératif, qu’une « usine » qui produit paie moins ses employés que la valeur des produits qu’elle fabrique. À ce stade, il ne s’agit même pas encore de capitalisme VS communisme, mais simplement d’une nécessité pratique et mathématique.

« mais par le minimum de ses besoins et par le rapport entre le nombre d’ouvriers dont le capitaliste a besoin et le nombre d’ouvriers qui sont à la recherche d’un emploi. Il faut comprendre que même en théorie, le salaire de l’ouvrier n’est pas déterminé par la valeur de son produit. »

Idem, naturellement, oui!

« Le capital privé tend à se concentrer en peu de mains, en partie à cause de la compétition entre les capitalistes, en partie parce que le développement technologique et la division croissante du travail encouragent la formation de plus grandes unités de production aux dépens des plus petites. Le résultat de ces développements est une oligarchie de capitalistes dont la formidable puissance ne peut effectivement être refrénée, pas même par une société »

Bon, enfin, oui, voilà enfin les quelques aspects avec lesquels je serai probablement d’accord avec toi (et lui)! Oui, il devrait y avoir plusieurs autres limites et garde-fous autres que la loi antitrust (pour nommé ce qui est le plus connu) uniquement quand on est déjà une « multi » qui brasse des milliards. Oui, nous serons tous d’accord à ce sujet, je crois! Mais je ne vais pas développer plus à ce sujet, car là il s’agit de refaire le système au grand complet et plein d’idée et d’avenues seraient intéressantes à explorer. Mais faudrait ouvrir un thread dédié et j’ai d’avance l’humilité de dire que je ne suis fort probablement pas assez qualifié (euphémisme) pour recréer à moi seul un système aussi complexe dans l’état actuel où l’on doit tenir compte des diverses interactions de chaque pays et régime entre eux. ;)

« Ceci est vrai, puisque les membres du corps législatif sont choisis par des partis politiques largement financés ou autrement influencés par les capitalistes privés qui, pour tous les buts pratiques, séparent le corps électoral de la législature. La conséquence en est que, dans le fait, les représentants du peuple ne protègent pas suffisamment les intérêts des moins privilégiés. »

D’accord aussi avec ça!

Sauf que passé l’âge de l’adolescence, l’on se rend compte que ce n’est pas le propre du capitalisme et que, de tout temps, peu importe les systèmes, les gens au pouvoir se soucient avant tout et bcp plus de leurs propres intérêts que de ceux de « la masse » et du peuple. Tout comme, dans divers autres microcosmes ...le propriétaire d’une maison entre guère avec son voisin pour les 5 cm de la clôture de ce dernier qui dépasse sur son terrain! Et ce trait de « possessivité » désolé, mais précèdes, et de loin, l’avènement du capitalisme! Le capitalisme n'est qu'un reflet de ce que nous sommes!

Ce n’est pas pour rien qu’on dit que les démocraties ne sont que les « moins pires moyens » que l’homme ait trouvé pour « décevoir » le moins possible et « contenter » un peu tout le monde. Il y a toujours eu, et il y aura toujours des jeux de coulisses, de pouvoir, des puissants qui bossent très peu et surtout que pour leurs propres intérêts! Ce qui m’irrite, quand j’en vois certains comme toi, c’est de constater qu’ils semblent oublier tous les autres facteurs et qu’ils parlent comme si le capitalisme était le responsable de tous les maux, seul, comme si avant son « arrivée », c’était le paradis sur terre! :roll:

« De plus, dans les conditions actuelles, les capitalistes contrôlent inévitablement, d’une manière directe ou indirecte, les principales sources d’information (presse, radio, éducation). »

Oui et non. Ici, à notre époque, il y a un paradoxe! D’un côté les géants peuvent encore plus tout contrôler concernant l’information et les réseaux sociaux, mais d’un autre (dans les démocraties), il est pratiquement impossible d’empêcher qui que ce soit de s’exprimer publiquement. Un autre sujet où nous pourrions ouvrir un autre thread dédié. ;)

Bon, je vais cesser, car il est tard ici et le reste est similaire.

Ce qu’il est important que tu saisisses me concernant, c’est que je suis d’accord que le capitalisme a plusieurs défauts/excès, qu’il devrait y avoir des limites et que, oui, d’accord, une minorité en profite bcp plus que tous les autres. ;)

Sauf que, concernant « la source du mal », :? désolé, mais autant toi qu’Einstein vous vous gourez! À tout le moins, ce n’est pas la formulation adéquate à employer! Le drame humain, le sens de la vie, les inégalités, les meurtres, les guerres, les viols, les abus d’une minorité sur une majorité qui « bosse » pour la première, tout ça a toujours existé et ça n'a pas attendu le capitalisme effréné et nos sociétés de consommation actuelle et moderne pour se manifester et nous pourrir la vie
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 1032
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: La religion un mal nécessaire?

#317

Message par Curieux_ » 11 oct. 2019, 04:24

Dash a écrit :
11 oct. 2019, 03:02

Ce qu’il est important que tu saisisses me concernant, c’est que je suis d’accord que le capitalisme a plusieurs défauts/excès, qu’il devrait y avoir des limites et que, oui, d’accord, une minorité en profite bcp plus que tous les autres. ;)


Sauf que, concernant « la source du mal », :? désolé, mais autant toi qu’Einstein vous vous gourez !
Mais ce que tu n'as pas compris avec le Capitalisme, c'est qu'il n'a justement aucune limite..( ce qui prouve que tu n'as vraiment rien compris à l'histoire du Capital ).
C'est pas ta petite subjectivité ou la mienne, ou notre petite culture qui tordra le sens de l'histoire. Encore faudrait-il se cultiver et t'attaquer aux oeuvres de Marx pour le comprendre...Et si son nom te donne des boutons, il a aussi quelques successeurs...Peut-être n'est-'il est pas assez Juif pour toi ! :mrgreen:

Donc Einstein se trompe, Marx se trompe, Hawking se trompe, Orwell se trompe, Nietzsche se trompe, Rosa Luxemburg se trompe, Engels, Gramsci, j'en passe et des meilleurs, tous les grands historiens et penseurs se trompent. Même Jésus a du se tromper en chassant les marchands du temple...il devait être trop con à l'époque. :lol:

Tu as une sacrée haute opinion de toi-même. Toi, du haut de ta subjectivité, ne connaissant rien à l'histoire des luttes sociales et insurrectionnelles dans l'histoire du monde, sur l'histoire du Capital, tu as identifié le problème...Des générations entières de penseurs qui ont traversés les guerres, vus les changement s'opérer pendant la révolution industrielle se trompent. Toi, tu haut de tes petits atomes narcissiques de consommateur de génération pourries-gâtées, petit génie des forums sur internet, tu as identifié le problème et le Capitalisme n'est pas le responsable. :)

On savait que les cons osaient tout, mais là tu repousses encore les limites de la connerie au niveau cosmique. J'espère que tu vas te reprendre. Courage.
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 1032
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: La religion un mal nécessaire?

#318

Message par Curieux_ » 11 oct. 2019, 04:37

carlito a écrit :
11 oct. 2019, 02:39
Curieux_ a écrit :
11 oct. 2019, 01:09
T'es un sacré guignol toi
Il est content! Et surtout pas trés malin…

Quitte à aller "fouiner" des messages dans le passé (9 ans quand même! :ouch: ) pour essayer de décrédibiliser ton interlocuteur, essaye de choisir les bons, tu vois! J'ai du en écrire des conneries, surtout au début où j'ai débarqué ici avec pas mal de zozoterie. Et puis j'ai appris et évolué...tant mieux pour moi, non?
Donc, explique moi à quel moment ça contredit ce que je t'ai écrit, là à l'heure actuelle en 2019?
Quels sont tes arguments de fond à part Marx, Marx et Marx?
Une autre question:
Curieux est il un tartuffo-démago ou simplement un lâche? Peut être même les deux! :mrgreen:

Au-delà de la méthode qui est pathétique, ça montre bien à quel point tu es " humain" :lol:...une fatalité j'te dis!
Oh oui que tu en as écrit des conneries, j'ai bien rigolé juste en survolant quelques messages.
Tu dis que tu as appris et évolué, mais en 2010, tu étais beaucoup plus évolué que tu l'es maintenant...Mais tu as du te faire ratatiner le cerveau par les chiens de garde de la bien-pensance. Prendre de l'âge n'est pas forcément synonyme d'évolution, il est bien pour ça qu'on dit que la vieillesse est un naufrage.

Milton Friedman est l'antithèse de Marx. Tu t'opposais à ce " Pardalis " que je ne connaissais pas, on m'a dit qu'il était un fervent admirateur de l'ultra-libéralisme. On m'a comparé à lui il y a quelques jours, en me disant que je suis ressemblais étant son strict contraire. Et tu t'es fait railler parce que tu as montré le livre de Naomi Klein, qui est une très bonne référence en la matière. Et tu sors de ta grotte ( je ne te connaissais pas ) pour me reprocher d'aimer Marx...
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 3999
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: La religion un mal nécessaire?

#319

Message par Dash » 11 oct. 2019, 06:45

Curieux_ a écrit :
11 oct. 2019, 04:24
Mais ce que tu n'as pas compris avec le Capitalisme, c'est qu'il n'a justement aucune limite..( ce qui prouve que tu n'as vraiment rien compris à l'histoire du Capital ).
:ouch:

C'est pourquoi j'ai dit que je suis d'accord de lui en imposer et donc de le modifier! Mais passons car t'es bcp trop surexcité. :?

Sinon l'on savait tous dès le départ ici, en citant Einstein, que t’allais user de l’argument d’autorité (qui est bien un sophisme ici puisque le personnage s’exprime dans un domaine qui ne fait pas partie de son champ d’expertise) pour ensuite crier très très fort — peu importe ce que j’allais dire — que mon opinion ne vaut rien face à la sienne!

C’est une astuce rhétorique des plus commune utilisée par ceux qui ne savent pas débattre, comme toi, et qui impressionne ces derniers, mais pas la plupart des participants ici. J'étais conscient du risque dès le départ, mais j’ai accepté de jouer le jeu au cas où pour voir si t’allais, peut-être, débattre enfin comme un adulte, en disant « ha ok, ça ouais, mais ça par contre, je suis pas d’accord parce que.. ..ça, tu crois, moi pas, mais » au lieu de réagir avec excès, comme d’hab.

J'ai perdu mon pari. :?

Tu voulais en fait juste faire un coup d’éclat rhétorique et tout ce que j’aurais pu dire, mis à part « ha ouais, en effet, il a raison sur tout, ainsi que ce que toi tu interprètes de toutes tes lectures » aurait produit exactement la même réaction puérile surexcitée de ta part.

De plus, tu fais un énorme épouvantail sans aborder aucun des points que j’ai soulevés! Ton interlocuteur a pris la peine de lire ta source — à ta demande — et de répondre point par point à plusieurs passages, mais tout ce qui t’intéresse, c’est de faire du « Showbizz ». :roll: Tu ne possèdes pas encore le sens des responsabilités et la considération requise pour débattre calmement avec un interlocuteur.T’as aucune envie de débattre de quoi que ce soit et/ou de certains détails et aspects. :?

Tu crois vraiment, maintenant que j’ai servi sciemment à confirmer ce dont on se doutait tous, que d’autres seront intéressés à lire tes sources et débattre de certains points qui y sont abordés avec toi? :roll:

À quoi bon? Pourquoi?

:hausse:

Quel intérêt puisque tu ne veux pas rien disséquer/analyser avec qui que ce soit ici, rien remettre en cause, ne serait-ce qu'en partie. Tu te contentes juste du principe idéologique globale et de répéter : « mon truc est top et tout le reste c'est de la merde bla-bla-bla! »

:yeux:

Une chaine YouTube ou un blog serait plus approprié pour vendre ton idéologie!
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
carlito
Messages : 1017
Inscription : 10 nov. 2010, 11:26

Re: La religion un mal nécessaire?

#320

Message par carlito » 11 oct. 2019, 07:07

Curieux_ a écrit :
11 oct. 2019, 04:37
Oh oui que tu en as écrit des conneries, j'ai bien rigolé juste en survolant quelques messages.
Me voilà rassuré! Venant de toi, le contraire m'aurais inquiété.
Curieux_ a écrit :
11 oct. 2019, 04:37
Mais tu as du te faire ratatiner le cerveau par les chiens de garde de la bien-pensance.
C'est toi qui parle de bien-pensance? p'tain, ils osent vraiment tout :mrgreen:
Selon moi, la bien-pensance qui caractérise notre espèce est de croire qu'un système plutôt qu'un autre va, a tous, nous apporter le bien-être, la solidarité/fraternité, stopper les injustices...etc...etc...etc...
Dommage pour toi, j'en suis arrivé (en 2019 :mrgreen:) à ne plus croire en rien, j'essaye juste de constater la réalité qui m'entoure de la façon la plus objective possible.
Curieux_ a écrit :
11 oct. 2019, 04:37
Prendre de l'âge n'est pas forcément synonyme d'évolution, il est bien pour ça qu'on dit que la vieillesse est un naufrage
Tu en es la preuve vivante!...elle était facile celle-là :lol:
Curieux_ a écrit :
11 oct. 2019, 04:37
Milton Friedman est l'antithèse de Marx. Tu t'opposais à ce " Pardalis " que je ne connaissais pas, on m'a dit qu'il était un fervent admirateur de l'ultra-libéralisme. On m'a comparé à lui il y a quelques jours, en me disant que je suis ressemblais étant son strict contraire. Et tu t'es fait railler parce que tu as montré le livre de Naomi Klein, qui est une très bonne référence en la matière.
Critiquer le capitalisme et toutes ces abérrations ne fait pas de moi un communiste comme critiquer le communisme ne fait pas de moi un capitaliste. Tu saisis la nuance?
Naomi Klein fait un constat que je partage, cela ne fait pas de moi, de fait, un adhérent ou défenseur de telle ou telle idéologie...
Donne moi dans ce thread (ou un autre puisque tu as l'air d'aimer ça) où tu as été pêcher mes posts, une seule affirmation où je défends une quelconque idéologie. Bonne recherche :lol:
A part constater que la gauche en générale à un discours plus humaniste, tu risque de perdre ton temps.
Curieux_ a écrit :
11 oct. 2019, 04:37
Et tu sors de ta grotte ( je ne te connaissais pas ) pour me reprocher d'aimer Marx...
Tu parles de Marx comme un adepte d'une secte parlerais de son gourou...
Bref, je ne te repoche pas d'adorer Marx, moi aussi j'aime bien. Je te reproche (le mot est un peu fort, hein!) de présenter sa pensée comme la solution à tout nos problèmes et de considérer la capitalisme ultra-libéral comme "la cause des causes" de nos souffrances.
Entre une pensée théorique et son application pratique/concrète, tu insère la nature humaine et tu aura constamment, quasiment le même résultat et ce, quelle que soit la pensée. Il suffit de regarder l'histoire et de constater.
Maintenant libre à toi de ne faire preuve d'aucune nuance, de rester dans tes utopies, de les considèrer comme des vérités et de te comporter en ado révolté.

J'attends toujours une réponses, hein!
a écrit :
10 oct. 2019, 21:28
Comment peux tu avoir ce discours, embrasser tes maîtres à penser tel que Marx et continuer à vivre ta vie dans ce système que tu rejettes tant, si ce n'est en baissant les bras?
" Ce sont toujours les cons qui l'emportent. Question de surnombre! " -Frédérique Dard-

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 1577
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: La religion un mal nécessaire?

#321

Message par LePsychoSophe » 11 oct. 2019, 08:35

carlito a écrit :
11 oct. 2019, 07:07
j'essaye juste de constater la réalité qui m'entoure de la façon la plus objective possible.
Quand tu y arrives, tu me donnes des pistes. C'est le bonheur bouddhiste que tu décrits là. La fameuse pleine conscience.
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
Spartacus
Messages : 164
Inscription : 03 sept. 2019, 07:55

Re: La religion un mal nécessaire?

#322

Message par Spartacus » 11 oct. 2019, 08:54

Voulez vous un petit diebrefing de la preche de ce vendredi ? :a2:

Avatar de l’utilisateur
carlito
Messages : 1017
Inscription : 10 nov. 2010, 11:26

Re: La religion un mal nécessaire?

#323

Message par carlito » 11 oct. 2019, 09:41

LePsychoSophe a écrit :
11 oct. 2019, 08:35
carlito a écrit :
11 oct. 2019, 07:07
j'essaye juste de constater la réalité qui m'entoure de la façon la plus objective possible.
Quand tu y arrives, tu me donnes des pistes. C'est le bonheur bouddhiste que tu décrits là. La fameuse pleine conscience.
Si j'y arrive, je ne dirai rien et profiterai de mon privilège loin de vous tous pauvres humains et de vos sociétés destructrices.
L'osmose avec la vie, la nature et l'univers ne se partage pas...chacun pour soi :mrgreen:
" Ce sont toujours les cons qui l'emportent. Question de surnombre! " -Frédérique Dard-

Avatar de l’utilisateur
Sebass
Messages : 246
Inscription : 07 janv. 2019, 22:04

Re: La religion un mal nécessaire?

#324

Message par Sebass » 11 oct. 2019, 11:56

Tiens, j'ai corrigé tes erreurs
Curieux_ a écrit :
11 oct. 2019, 04:24
J'ai une sacrée haute opinion de moi-même. Moi, du haut de mon objectivité, connaissant tout à l'histoire des luttes sociales et insurrectionnelles dans l'histoire du monde, sur l'histoire du Capital, j'ai identifié le problème...Des générations entières de penseurs qui ont traversés les guerres, vus les changement s'opérer pendant la révolution industrielle ont raison. Moi, du haut de mes grands atomes révolutionnaires de combattant du clavier, petit génie des forums sur internet, j'ai identifié le problème et le Capitalisme est le responsable. :)
Marx et Einstein avaient raison, et tu as raison toi aussi.
Le capitalisme est la cause de toutes les causes, et il faut le mettre à bas.
J'aimerais beaucoup être capable de penser et réfléchir comme toi, mais comme les autres intervenants sur ce forum, j'ai le cerveau trop étriqué pour y parvenir.
Là dessus aussi, encore une fois, tu as raison.

Donc à défaut de pouvoir penser comme toi, il ne me reste plus qu'à FAIRE comme toi.
Alors, on fait quoi ?
On le fait comment ?
On le fait quand ?

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 1032
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: La religion un mal nécessaire?

#325

Message par Curieux_ » 11 oct. 2019, 12:30

Sebass a écrit :
11 oct. 2019, 11:56
Tiens, j'ai corrigé tes erreurs
Curieux_ a écrit :
11 oct. 2019, 04:24
J'ai une sacrée haute opinion de moi-même. Moi, du haut de mon objectivité, connaissant tout à l'histoire des luttes sociales et insurrectionnelles dans l'histoire du monde, sur l'histoire du Capital, j'ai identifié le problème...Des générations entières de penseurs qui ont traversés les guerres, vus les changement s'opérer pendant la révolution industrielle ont raison. Moi, du haut de mes grands atomes révolutionnaires de combattant du clavier, petit génie des forums sur internet, j'ai identifié le problème et le Capitalisme est le responsable. :)
Marx et Einstein avaient raison, et tu as raison toi aussi.
Le capitalisme est la cause de toutes les causes, et il faut le mettre à bas.
J'aimerais beaucoup être capable de penser et réfléchir comme toi, mais comme les autres intervenants sur ce forum, j'ai le cerveau trop étriqué pour y parvenir.
Là dessus aussi, encore une fois, tu as raison.

Donc à défaut de pouvoir penser comme toi, il ne me reste plus qu'à FAIRE comme toi.
Alors, on fait quoi ?
On le fait comment ?
On le fait quand ?
C'est ta nouvelle passion ? Tu comptes faire l'inversion de chaque propos dés qu'il ne va pas dans le sens de ton logiciel ? :lol:
Mais c'est beau la fraternité entre amis sur le forum ! :roll:
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Christian, Dash