La religion un mal nécessaire?

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 19022
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22

Un foetus de X est-il un X ?

#151

Message par Denis » 05 oct. 2019, 22:02


Salut Aggée,

Tu demandes :
Aggée a écrit :
05 oct. 2019, 15:58
un fœtus est il un être humain (?)
Un foetus de cheval est-il un cheval ?

Dans un sens OUI, et dans un autre sens NON, pas encore.

Pour l'homo sapiens, c'est exactement pareil.

Non ?

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 3670
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: La religion un mal nécessaire?

#152

Message par Dash » 05 oct. 2019, 22:32

Curieux_ a écrit :
05 oct. 2019, 21:04
À presque 70 ans, tu n'as rien d'autre à foutre que de venir ricaner comme une vieille sadique ? :ouch: Va t'occuper de tes petits-enfants ! (Enfin ça m'étonnerait que tu en aies ) :lol:
Tu pourrais éviter ce genre de réaction et commentaire qui n'apporte absolument rien à la discussion et qui révèle surtout sur ce à quoi tu t'attardes ou porte le plus d'attention?

Et c'est précisément à cause de ça, ce genre de comportements qui attaque la personne de façon puérile (qu'il soit initié par toi et/ou Florence, peu importe, puisque l'autre en remet une couche) qu'un système, aussi parfait/imparfait soit-il, n'est pas la cause de tous les malheurs d'une société! Avec ou sans démocratie, avec ou sans capitalisme, la connerie humaine trouve toujours des moyens et des formes pour se manifester! Un simple forum « publique et libre » est suffisant!

Tant que l'individu ne changera pas intrinsèquement (en assez grand nombre) les systèmes, quels qu'ils soient, ne pourront, dans le meilleur des cas, qu'éviter le chaos et la tyrannie.

Si c'était toi qui dirigeais une entreprise et Florence le syndicat (ou vice versa) ou alors un pays et l'autre le pays voisin, tu crois vraiment que ça irait mieux si c'était le troc qui avait cours? :roll:

:mdr:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4423
Inscription : 09 déc. 2006, 15:31

Re: La religion un mal nécessaire?

#153

Message par Wooden Ali » 06 oct. 2019, 02:42

Dash a écrit :Tu pourrais éviter ce genre de réaction et commentaire qui n'apporte absolument rien à la discussion
Pas d'accord, il nous apprend beaucoup sur Curieux_, sur sa conception des rapports humains, sur son mépris de classe (les vieux qui feraient mieux de la fermer), sur sa vision dichotomisée de l'Humanité (les bons d'un côté (lui), les mauvais de l'autre (les autres).
Une façon de reconnaitre un con, c'est quand il attribue l'entière responsabilité d'un dysfonctionnement sociétal à une seule idéologie.
Suivez mon regard.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6513
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Moisissure argumentative.

#154

Message par Cartaphilus » 06 oct. 2019, 04:18

Aggée a écrit :
05 oct. 2019, 15:58
[...] en conclusion certains vont se cristalliser , se focaliser sur l’aspect exclusivement matériel des cellules qui composent le fœtus, l’aura de la science fait le reste auprès du grand public ,le grand public peut conclure que si les scientifiques n’affirment pas l’humanité du fœtus, alors il n’est pas véritablement un être humain, juste un amas de cellules, on peut percevoir beaucoup de similitudes avec l’esclavage des noirs au XIXème siècle, les « nègres » étaient ils des êtres humains à par entière ?
Ce qui vous appelez un « raisonnement » est un sophisme telement énorme que je peine à le qualifier, entre fausse analogie, argumentum ad odium et autres moisissures argumentatives...
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Florence
Messages : 9623
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: La religion un mal nécessaire?

#155

Message par Florence » 06 oct. 2019, 05:31

Wooden Ali a écrit :
06 oct. 2019, 02:42
Une façon de reconnaitre un con, c'est quand il attribue l'entière responsabilité d'un dysfonctionnement sociétal à une seule idéologie.
Surtout lorsqu'il se vante de s'en être affranchi alors que tout son verbiage est à l'effet qu'il en profite grassement, tout en crachant dans la soupe et en insultant ceux qui la cuisinent ...
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1289
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: La religion un mal nécessaire?

#156

Message par 86lw » 06 oct. 2019, 06:45

Aggée a écrit :
05 oct. 2019, 15:58
[...] l’aura de la science fait le reste auprès du grand public ,le grand public peut conclure que si les scientifiques n’affirment pas l’humanité du fœtus, alors il n’est pas véritablement un être humain, juste un amas de cellules, on peut percevoir beaucoup de similitudes avec l’esclavage des noirs au XIXème siècle, les « nègres » étaient ils des êtres humains à par entière ? Le danger avec ce genre de raisonnement, c’est que le matérialisme puisse, argument très rationnel a l’appui, mener a des massacres de populations d’une ampleur sans précédent,[...]
C'est de l'ignorance ou de la mauvaise foi à très haute dose?
Il me semble que des hommes très préoccupés de questions spirituelles, morales et religieuses ont fait le choix de considérer que certaines créatures pourtant dotées de bras, de jambes, pratiquant le langage articulé et pourvus de cultures n'avaient pas d'âme... ( cf " la contreverse de Valladolid").
Si les racismes des siècles passés ont voulu se doter d'atours scientifiques, c'est bien la science, parvenue à une certaine maturité, qui a conclu à l'impertinence du concept de race.
Désolé d'avoir à vous rappeler que certaines horreurs dans notre histoire viennent de gens convaincus que la foi est une bonne base de départ pour raisonner...
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1289
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: La religion un mal nécessaire?

#157

Message par 86lw » 06 oct. 2019, 06:52

Florence a écrit :
06 oct. 2019, 05:31
Wooden Ali a écrit :
06 oct. 2019, 02:42
Une façon de reconnaitre un con, c'est quand il attribue l'entière responsabilité d'un dysfonctionnement sociétal à une seule idéologie.
Surtout lorsqu'il se vante de s'en être affranchi alors que tout son verbiage est à l'effet qu'il en profite grassement, tout en crachant dans la soupe et en insultant ceux qui la cuisinent ...
Ouais... il doit cocher les cases " profiteur" et "bouche inutile", alors que je ne suis pas certain que Florence en cocherait une seule.
En cas de soulèvement populaire contre ces catégories, il lui faudrait peut-être cesser de flatter son ego sur un malheureux clavier qui ne lui a rien fait, et se chercher un abri sûr... :lol:
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Florence
Messages : 9623
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: La religion un mal nécessaire?

#158

Message par Florence » 06 oct. 2019, 07:28

86lw a écrit :
06 oct. 2019, 06:52

Ouais... il doit cocher les cases " profiteur" et "bouche inutile", alors que je ne suis pas certain que Florence en cocherait une seule.
...
"Profiteur", j'en connais quelques cas indiscutables. Bizarrement, ils tiennent essentiellement le même genre de discours que notre CurieuxBis/Ferdinand, mélange d'envie hargneuse envers les (supposés) mieux lotis qu'eux, de dédain pour les gens qui "vendent leur travail" (mais financent leur style de vie), de proclamations révolutionnaires et anti-capitalistes (mais sont bien contents de recevoir aides, soins, assistance, etc.), etc.

Je ne me permettrais par contre jamais de qualifier qui que ce soit de "bouche inutile", et ne suis même pas si horrifiée que ça de voir que certains profitent indûment des avantages de la société, sachant qu'ils sont minoritaires et que la dépense induite par une chasse éperdue contre les abus mène essentiellement à des privations pour ceux qui en ont réellement besoin.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
jroche
Messages : 2067
Inscription : 13 janv. 2014, 01:02

Re: La religion un mal nécessaire?

#159

Message par jroche » 06 oct. 2019, 07:59

Curieux_ a écrit :
05 oct. 2019, 16:25
Donc puisque c'est la nature, la loi immanente de la pulsion animale, il est vain de tenter de se surpasser et de combattre nos pulsions ?
La vie, même dans ses manifestations les plus élémentaires, se fonde sur un équilibre éternellement instable, éternellement à restaurer, entre principe de compétition et principe de solidarité, entre prédateurs (qui peuvent coopérer ou se faire concurrence) comme entre proies (idem).

C'était mon sermon du jour (à moins que j'aie l'occasion d'en placer un autre ?). :roll:
Demander du paranormal ou psi répétable, conforme aux critères scientifiques les plus courants, c'est demander les villes à la campagne.

Avatar de l’utilisateur
Mirages
Messages : 109
Inscription : 14 juil. 2019, 09:30

Re: La religion un mal nécessaire?

#160

Message par Mirages » 06 oct. 2019, 08:07

86lw a écrit :
06 oct. 2019, 06:45
c'est bien la science, parvenue à une certaine maturité, qui a conclu à l'impertinence du concept de race.
J'ajoute que cette impertinence se démontre du point de vue des perspectives biologiques générales actuelles et non pas éthique ou autres influences perturbatrices.
Oh Papy ! Tu nous à déjà oubliés ?
Deus ex Machina

Avatar de l’utilisateur
jroche
Messages : 2067
Inscription : 13 janv. 2014, 01:02

Re: La religion un mal nécessaire?

#161

Message par jroche » 06 oct. 2019, 08:13

86lw a écrit :
06 oct. 2019, 06:45
Si les racismes des siècles passés ont voulu se doter d'atours scientifiques, c'est bien la science, parvenue à une certaine maturité, qui a conclu à l'impertinence du concept de race.
A nuancer quand même, et il n'y a pas un tel consensus. Si un médecin non hottentot doit traiter les organes génitaux d'un Hottentot ou d'une Hottentote, il vaut mieux, y compris et d'abord pour les patients, qu'il sache que ce qu'il voit n'est pas anormal. Je ne vois pas bien comment le lui enseigner sans passer par un quelconque équivalent de "race".
Demander du paranormal ou psi répétable, conforme aux critères scientifiques les plus courants, c'est demander les villes à la campagne.

Avatar de l’utilisateur
Mirages
Messages : 109
Inscription : 14 juil. 2019, 09:30

Re: La religion un mal nécessaire?

#162

Message par Mirages » 06 oct. 2019, 08:23

jroche a écrit :
06 oct. 2019, 08:13
A nuancer quand même, et il n'y a pas un tel consensus. Si un médecin non hottentot doit traiter les organes génitaux d'un Hottentot ou d'une Hottentote, il vaut mieux, y compris et d'abord pour les patients, qu'il sache que ce qu'il voit n'est pas anormal. Je ne vois pas bien comment le lui enseigner sans passer par un quelconque équivalent de "race".
Avec d'autres mots plus pertinents ou adaptés; comme des variétés, des sous-espèces, groupes ou des populations (mais une même espèce humaine).
Oh Papy ! Tu nous à déjà oubliés ?
Deus ex Machina

Avatar de l’utilisateur
jroche
Messages : 2067
Inscription : 13 janv. 2014, 01:02

Re: La religion un mal nécessaire?

#163

Message par jroche » 06 oct. 2019, 09:25

Mirages a écrit :
06 oct. 2019, 08:23
Avec d'autres mots plus pertinents ou adaptés; comme des variétés, des sous-espèces, groupes ou des populations (mais une même espèce humaine).
C'est donc typiquement un politiquement correct, au sens premier, plutôt qu'un constat scientifique : on remplace une terminologie qui a pris des connotations gênantes par une autre neutre ("aveugle" par "non-voyant", et cetera).
Demander du paranormal ou psi répétable, conforme aux critères scientifiques les plus courants, c'est demander les villes à la campagne.

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1289
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: La religion un mal nécessaire?

#164

Message par 86lw » 06 oct. 2019, 09:45

jroche a écrit :
06 oct. 2019, 09:25
Mirages a écrit :
06 oct. 2019, 08:23
Avec d'autres mots plus pertinents ou adaptés; comme des variétés, des sous-espèces, groupes ou des populations (mais une même espèce humaine).
C'est donc typiquement un politiquement correct, au sens premier, plutôt qu'un constat scientifique : on remplace une terminologie qui a pris des connotations gênantes par une autre neutre ("aveugle" par "non-voyant", et cetera).
Non. C'est vraiment un constat scientifique. Que les représentants de certaines populations aient plus de mal à ne pas trop stocker les graisses alors que d'autres groupes s'en sortent moins mal face à un certain mode d'alimentation occidental n'empêche pas qu'on les considère comme relevant d'une même humanité. Le politiquement correct consiste plus à mon avis à parler de plan social à propos d'une charrette de licenciés...
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1289
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: La religion un mal nécessaire?

#165

Message par 86lw » 06 oct. 2019, 09:59

Pour florence, à propos de : "Je ne me permettrais par contre jamais de qualifier qui que ce soit de "bouche inutile", et ne suis même pas si horrifiée que ça de voir que certains profitent indûment des avantages de la société, sachant qu'ils sont minoritaires et que la dépense induite par une chasse éperdue contre les abus mène essentiellement à des privations pour ceux qui en ont réellement besoin."

Je me référais à:
Curieux_ a écrit :
05 oct. 2019, 18:02
Bonne nouvelle, tu devrais disparaître de la surface de la terre assez rapidement !
Je ne suis pas certain que ce ne soit qu'une pique un peu rageuse.
Quant à certains profiteurs dont vous parlez, ça n' a que très peu d'importance au regard de ce qu'apportent les différents systèmes régulateurs d'inégalités sociales trop criantes.
Si vous me passez cette comparaison un peu hasardeuse, ces profiteurs ne sont qu'un peu de condensation sur la tuyauterie de ces systèmes, là où l'incompétence de certains dirigeants occasionnent des fuites menant à l'inondation.
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
Mirages
Messages : 109
Inscription : 14 juil. 2019, 09:30

Re: La religion un mal nécessaire?

#166

Message par Mirages » 06 oct. 2019, 11:11

jroche a écrit :
06 oct. 2019, 09:25
C'est donc typiquement un politiquement correct, au sens premier, plutôt qu'un constat scientifique : on remplace une terminologie qui a pris des connotations gênantes par une autre neutre ("aveugle" par "non-voyant", et cetera).
Disons que le politiquement correct l'a espéré, et la science l'a confirmé.

En résumé : il est possible de classer les êtres humains en races définies arbitrairement, selon des catégories peu pertinentes sur le plan biologique
Wiki que je cite n'ayant pas trouvé mieux après 1h30 de recherches :mrgreen:
Oh Papy ! Tu nous à déjà oubliés ?
Deus ex Machina

Avatar de l’utilisateur
jroche
Messages : 2067
Inscription : 13 janv. 2014, 01:02

Re: La religion un mal nécessaire?

#167

Message par jroche » 06 oct. 2019, 11:20

86lw a écrit :
06 oct. 2019, 09:45
Que les représentants de certaines populations aient plus de mal à ne pas trop stocker les graisses alors que d'autres groupes s'en sortent moins mal face à un certain mode d'alimentation occidental n'empêche pas qu'on les considère comme relevant d'une même humanité.
Mais personne ne le nie sérieusement à ma connaissance aujourd'hui, et pourtant il y a encore des problèmes de racisme au sens strict, affirmation de la supériorité ou infériorité intrinsèque de telle ou telle "race".
86lw a écrit :
06 oct. 2019, 09:45
Le politiquement correct consiste plus à mon avis à parler de plan social à propos d'une charrette de licenciés...
L'un n'empêche pas l'autre.
Demander du paranormal ou psi répétable, conforme aux critères scientifiques les plus courants, c'est demander les villes à la campagne.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4620
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: La religion un mal nécessaire?

#168

Message par unptitgab » 06 oct. 2019, 11:37

jroche a écrit :
06 oct. 2019, 11:20
Mais personne ne le nie sérieusement à ma connaissance aujourd'hui, et pourtant il y a encore des problèmes de racisme au sens strict, affirmation de la supériorité ou infériorité intrinsèque de telle ou telle "race".
Que veux tu il y aura toujours des imbéciles qui n'ayant rien d'autre comme titre de gloire que l'endroit où ils sont nés pour en faire une gloriole en se déclarant supérieur à ceux nés ailleurs. Tout en s'attribuant le mérite de ceux qui ont pu faire des choses et avec qui il peuvent trouver un point commun, le plus visible étant la couleur de peau.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 839
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: La religion un mal nécessaire?

#169

Message par DictionnairErroné » 06 oct. 2019, 12:18

lefauve a écrit :
02 oct. 2019, 23:20
Cette réflexion ma amener à me demander si c’était pas le meilleur moyen de contrôlé les imbéciles qui sont imperméables à la raison et de les empêcher de nuire à d'autre, ainsi qu'à eu même?
La religion un mal nécessaire? Comme tout, si la religion évolue avec son époque et la société, elle est aussi utile que nos lois, nos moeurs, les modes intellectuelles puisque nous devons vivre en société et ça demande une certaine forme de cohésion sociale pour le vivre ensemble. Nous pourrions affirmer également que les lois, les moeurs, etc., sont un mal nécessaire parce que collectivement nous sommes trop con.

Tout dépend des débiles, qu'ils soient religieux, pratiquant du capitalisme sauvage, le désir du pouvoir...
L'homme descend du singe, certains ont descendu plus vite que d'autres.

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 864
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: La religion un mal nécessaire?

#170

Message par Curieux_ » 06 oct. 2019, 12:37

@86lw, florence, vous feriez un très bon couple :mrgreen: :lol:

Moi profiteur... :D Je suis l'antithèse du profit en société.
On pourrait comparer nos situations sociales, et vous verriez qu'en terme de "méritocratie", vous feriez bien pâle figure ;)
Votre discours de classe est éloquent. Votre aversion pour Marx en dit long , elle situe bien votre mépris de classe dés lors qu'on effleure ce qu'il y a de plus sacré chez vous, votre chapelle d'adoration du monothéisme de la puanteur marchande. Vous parliez d'assistanat ? Mais vous êtes les plus grands assistés que l'humanité ait pu porter ! :lol: Cette petite vérité vous fous les glandes...Dans le monde du faux omniprésent, on a réussi à faire croire que les classes pauvres étaient assistés, et des profiteurs du système de ségrégation capitaliste...Alors qu'ils manquent de tout. C'est l'inversion des rôles.

Le sujet du réchauffement climatique met en lumière votre dissonance cognitive de classe ! Étrangement, vos supers diplômes de crétinisation vous empêchent d'envisager une solution radicale. Le renoncement à vos privilèges de nantis de classe et à votre vision ultra-libérale de la société vous met en catatonie émotionnelle dés lors qu'il faut réfléchir pour l'intérêt commun.
Dernière modification par Curieux_ le 06 oct. 2019, 12:38, modifié 1 fois.
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

«La vérité n'est pas dans la tête des hommes qui regardent le monde, mais qu'elle est dans l'auto-mouvement historique des profondeurs de l'être qui se déploie en tant que conscience de lui-même » :aime:

Florence
Messages : 9623
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: La religion un mal nécessaire?

#171

Message par Florence » 06 oct. 2019, 12:38

86lw a écrit :
06 oct. 2019, 09:59
Pour florence,
Je me référais [aux propos disgracieux de Curieux_Bis ]
Je ne suis pas certain que ce ne soit qu'une pique un peu rageuse.
Ca relève surtout du gros caprice d'un gamin prétentieux et malpoli qui ne supporte pas qu'on le lui fasse remarquer ... :lol:
Quant à certains profiteurs dont vous parlez, ça n' a que très peu d'importance au regard de ce qu'apportent les différents systèmes régulateurs d'inégalités sociales trop criantes.
Si vous me passez cette comparaison un peu hasardeuse, ces profiteurs ne sont qu'un peu de condensation sur la tuyauterie de ces systèmes, là où l'incompétence de certains dirigeants occasionnent des fuites menant à l'inondation.
Entièrement d'accord, à la nuance près que toutes les sociétés, quelle que soit leur forme, comportent un pourcentage relativement constant de poseurs/fainéants/profiteurs/asociaux qui, laissés la bride sur le cou, peuvent devenir carrément criminels. L'existence de sanctions telles que l'ostracisme au sein de toutes petites populations le démontre, entre autres.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 864
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: La religion un mal nécessaire?

#172

Message par Curieux_ » 06 oct. 2019, 12:41

Florence a écrit :
06 oct. 2019, 12:38


Entièrement d'accord, à la nuance près que toutes les sociétés, quelle que soit leur forme, comportent un pourcentage relativement constant de poseurs/fainéants/profiteurs/asociaux qui, laissés la bride sur le cou, peuvent devenir carrément criminels. L'existence de sanctions telles que l'ostracisme au sein de toutes petites populations le démontre, entre autres.
C'est exactement la catégorie dont tu fais partie ! Tu es piégée par ton propre inconscient.
Juste pour rigoler, si il te reste un peu d'honneur et d'honnêteté, dis nous quel est le montant de ta retraite ? ;) :mrgreen:
Allez va jusqu'au bout...Ne te dissimule pas.
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

«La vérité n'est pas dans la tête des hommes qui regardent le monde, mais qu'elle est dans l'auto-mouvement historique des profondeurs de l'être qui se déploie en tant que conscience de lui-même » :aime:

Florence
Messages : 9623
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: La religion un mal nécessaire?

#173

Message par Florence » 06 oct. 2019, 12:46

Curieux_ a écrit :
06 oct. 2019, 12:37
@86lw, florence, vous feriez un très bon couple :mrgreen: :lol:

Moi profiteur... :D Je suis l'antithèse du profit en société.
On pourrait comparer nos situations sociales, et vous verriez qu'en terme de "méritocratie", vous feriez bien pâle figure ;)
Votre discours de classe est éloquent. Votre aversion pour Marx en dit long , elle situe bien votre mépris de classe dés lors qu'on effleure ce qu'il y a de plus sacré chez vous, votre chapelle d'adoration du monothéisme de la puanteur marchande. Vous parliez d'assistanat ? Mais vous êtes les plus grands assistés que l'humanité ait pu porter ! :lol: Cette petite vérité vous fous les glandes...Dans le monde du faux omniprésent, on a réussi à faire croire que les classes pauvres étaient assistés, et des profiteurs du système de ségrégation capitaliste...Alors qu'ils manquent de tout. C'est l'inversion des rôles.

Le sujet du réchauffement climatique met en lumière votre dissonance cognitive de classe ! Étrangement, vos supers diplômes de crétinisation vous empêchent d'envisager une solution radicale. Le renoncement à vos privilèges de nantis de classe et à votre vision ultra-libérale de la société vous met en catatonie émotionnelle dés lors qu'il faut réfléchir pour l'intérêt commun.
Mai 1968 et ses slogans creux, c'était il y a 50 ans et plus ... et c'était non seulement déjà ridicule à l'époque en plus d'être totalement improductif (sauf de moult guerres et conflits).
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 1305
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: La religion un mal nécessaire?

#174

Message par nikola » 06 oct. 2019, 12:46

Vu ce que nous prépare Macron, ça sera 1200€ comme tout le monde.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 864
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: La religion un mal nécessaire?

#175

Message par Curieux_ » 06 oct. 2019, 12:54

Florence a écrit :
06 oct. 2019, 12:46
Curieux_ a écrit :
06 oct. 2019, 12:37
@86lw, florence, vous feriez un très bon couple :mrgreen: :lol:

Moi profiteur... :D Je suis l'antithèse du profit en société.
On pourrait comparer nos situations sociales, et vous verriez qu'en terme de "méritocratie", vous feriez bien pâle figure ;)
Votre discours de classe est éloquent. Votre aversion pour Marx en dit long , elle situe bien votre mépris de classe dés lors qu'on effleure ce qu'il y a de plus sacré chez vous, votre chapelle d'adoration du monothéisme de la puanteur marchande. Vous parliez d'assistanat ? Mais vous êtes les plus grands assistés que l'humanité ait pu porter ! :lol: Cette petite vérité vous fous les glandes...Dans le monde du faux omniprésent, on a réussi à faire croire que les classes pauvres étaient assistés, et des profiteurs du système de ségrégation capitaliste...Alors qu'ils manquent de tout. C'est l'inversion des rôles.

Le sujet du réchauffement climatique met en lumière votre dissonance cognitive de classe ! Étrangement, vos supers diplômes de crétinisation vous empêchent d'envisager une solution radicale. Le renoncement à vos privilèges de nantis de classe et à votre vision ultra-libérale de la société vous met en catatonie émotionnelle dés lors qu'il faut réfléchir pour l'intérêt commun.
Mai 1968 et ses slogans creux, c'était il y a 50 ans et plus ... et c'était non seulement déjà ridicule à l'époque en plus d'être totalement improductif (sauf de moult guerres et conflits).
Comme quoi, on peut même arriver à être d'accord. Rien n'est perdu.
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

«La vérité n'est pas dans la tête des hommes qui regardent le monde, mais qu'elle est dans l'auto-mouvement historique des profondeurs de l'être qui se déploie en tant que conscience de lui-même » :aime:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit