La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Répondre
Cinnroc _9
Messages : 261
Inscription : 17 août 2020, 10:02

La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#1

Message par Cinnroc _9 » 18 nov. 2020, 18:34

@toutes et @tous,

Dans le monde politique, il y a des protocoles à respecter, notamment pour les langues officielles d'un pays. Assez récemment, il y a eu une occasion où un protocole important au Canada n'a pas été respecté. C'est lors des dernières séries de la Coupe Stanley qui couronnait la meilleure équipe de la Ligue Nationale de Hockey nord-américain que l'on a été témoin.

À cause de la pandémie, toutes les séries ont été jouées, soit à Toronto ou soit à Edmonton. Et avant chaque match, l'hymne national américain et l'hymne national canadien étaient interprétés. Mais cette fois, quand c'était au tour de l'hymne canadien d'être chanté, il n'y avait pas la moindre petite ligne qui était chantée en français. Pourtant, quand l'hymne est chanté au Québec, on laisse toujours une ou deux lignes qui sont chantées en anglais. Les Anglos-Saxons crieraient au meurtre s'il y avait eu un seul manquement à cette tradition. Trouvez-vous ça juste, cette histoire ?

Vous allez peut-être trouver que c'est de l'histoire ancienne, mon affaire. Mais je veux faire part de ce message à la députée libérale fédérale de Ville St-Laurent qui a dit tout récemment que le français n'est pas en danger au Québec et au Canada. Il s'agit de la députée d'arrière-banc Mme Emmanuella Lambropoulos. Un nom à retenir lors de la prochaine élection.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7760
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#2

Message par Kraepelin » 19 nov. 2020, 01:32

Cinnroc _9 a écrit : 18 nov. 2020, 18:34 Trouvez-vous ça juste, cette histoire ?
En sport pofessionnel, c'est la moindre des bêtises.
Cinnroc _9 a écrit : 18 nov. 2020, 18:34 Vous allez peut-être trouver que c'est de l'histoire ancienne, mon affaire. Mais je veux faire part de ce message à la députée libérale fédérale de Ville St-Laurent qui a dit tout récemment que le français n'est pas en danger au Québec et au Canada. Il s'agit de la députée d'arrière-banc Mme Emmanuella Lambropoulos. Un nom à retenir lors de la prochaine élection.
Gosse menace! :a4:
Crois-tu que la bande d'alophones de Ville Saint-Laurent en ont quelque chose à cirer du méprier de cette dépoté pour les francophones du Québec?
De toute façon, dans Saint-Laurent, les libéraux présenteraient un cochon avec un ruban rouge autour du cou et il serait élu. Non?
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 4253
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#3

Message par Lambert85 » 19 nov. 2020, 02:17

Je n'y vois aucune preuve de recul du français, juste un manque de considération de la ligue nationale de Hockey. Le plus simple est de passer les hymnes nationaux uniquement en musique, chacun peut le chanter dans sa langue.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 2120
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#4

Message par Dominique18 » 19 nov. 2020, 03:43

S'il n'y avait qu'au Québec et au Canada...
En France, l'invasion des termes anglo-saxons, du globish, des éructations de certains artistes, rappeurs et autres, ne facile pas le maintien et la pratique de la "belle langue".
En prime, l'irruption de la langue inclusive, une hérésie pour faire plaisir à quelques déjanté-e-s anglo-saxonisé-e-s.
Déjà que le niveau, globalement, n'est pas brillant...
92 % de reçus au baccalauréat général, environ 60 % de recalés en troisième année d'université lambda.
Pour les autres classes, plus sélectives, plus exigeantes, à haute-valeur ajoutée, la problématique est différente. Sachant que ces classes accueillent, en principe, des élèves ayant un excellent niveau scolaire général.
Chiffres gouvernementaux.Pour l'université, il faut bosser! Et maîtriser les fondamentaux de la langue. Le niveau est plutôt alarmant.
On écrit comme on parle, sans distanciation. La maîtrise de l'orthographe, de la syntaxe, de la conjugaison... sont au bon vouloir du candidat.
Le niveau d'exigence, l'époque, les standards... ne sont plus les mêmes qu'il y a plusieurs années.
Bien.
Jusque dans les années 80, les personnes qui désiraient devenir instituteurs ou institurices devaient passer sous les fourches caudines d'un concours, le concours d'entrée à l'Ecole Normale, où étaient formés les prétendant-e-s qui avaient réussi le concours et avaient été admis-e-s.
J'arrête avec l'inclusion, ça me gave.
La première partie du concours était basée sur l'écrit, la seconde sur l'oral.
Il fallait avoir réussi la première partie pour passer la seconde.
Il y avait, entre autres réjouissances, une dictée, suffisamment longue, avec un texte littéraire, bien trapu.
Le tarif était le suivant: une erreur d'accord, de conjugaison, bref, une "grosse "faute d'orthographe" était sanctionnée de quatre points (4).
Trois fautes, plus de moyenne, hop! A la trappe!
Les autres épreuves écrites tenaient compte également de l'orthographe, mais la sélection reposait plutôt sur l'expression, la formulation des idées, la logique de la rédaction, ou de la dissertation, suivant le cas.
Pas de maîtrise suffisante et minimale de la langue, pas de prétention et de vocation à prétendre enseigner.
Ce concours, jugé ringard, obsolète, dépassé... fut abandonné au profit d'autres critères de sélection par la suite.
Le niveau global des instituteurs n'était pas forcément très élevé, peu avaient suivi un cursus universitaire.
La maîtrise de la langue était réelle et effective. Les bases étaient assurées.
Tous n'étaient pas des cadors de la pédagogie évolutive, ni des maîtres dans le périlleux art d'apprendre à apprendre.
Certains exerçaient cette profession par défaut, ce qui n'a pas beaucoup varié à l'heure actuelle, beaucoup avaient cependant la passion d'enseigner.
Quand on ne maîtrise pas, quand on ne comprend pas, sa langue maternelle, il est pratiquement avéré que la suite va être nettement plus compliquée.
Dans tous les processus d'apprentissage, existent les automatisations, le "par coeur". Si on n'a pas la maîtrise des tables de multiplication, comment peut-on prétendre aborder les problèmes de proportionnalité, redoutables quand les basiques sont chancelants? Que de temps perdu en calculs inutiles, pour retrouver des évidences. Ce qui est valable pour les tables de multiplication, l'orthographe, la conjugaison, l'est pour le solfège, les formules de mathématiques, de physique, la liste des verbes irréguliers en anglais, les déclinaisons en grec, en latin, en allemand...
Efforts, régularité, apprentissages, mémorisation, pratique...
Dans une classe lambda de collège et à fortiori, de lycée, il est devenu très difficile de pouvoir faire travailler les élèves sur une oeuvre complète.
La lecture d'ouvrages, dans leur intégralité, figure toujours au programme. Comment pouvoir se constituer et se forger une culture littéraire autrement?
Victor Hugo, Emile Zola, Albert Camus, pour les plus emblématiques,... Balzac n'est plus trop possible, car les trop nombreux imparfaits du subjonctif font obstacle au sens. On a proposé une fragmentation des oeuvres pour faciliter leur accès.
A force de baisser le niveau d'exigence et de maîtrise de la langue, il n'apparaît pas très étonnant de constater quelques dégâts notoires.
Nous sommes des ringards, des réactionnaires, des vieux fossiles, dépassés par la modernité du présent qui demanderait d'autres pré-requis pour permettre une adaptation continue aux canons des sociétés.

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 5333
Inscription : 23 févr. 2012, 06:01

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#5

Message par spin-up » 19 nov. 2020, 04:11

Dominique18 a écrit : 19 nov. 2020, 03:43 S'il n'y avait qu'au Québec et au Canada...
En France, l'invasion des termes anglo-saxons, du globish, des éructations de certains artistes, rappeurs et autres, ne facile pas le maintien et la pratique de la "belle langue".
Tu es hors sujet. Le Québec se bat pour conserver sa particularité culturelle au sein d'un Canada anglophone, ce n'est pas comparable.
Vu le niveau d'anglais du francais moyen, l'invasion anglophone n'est pas pour demain. Tu nous fais juste une crise de "c'était mieux avant", rien de bien grave.

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 2120
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#6

Message par Dominique18 » 19 nov. 2020, 04:38

Ah...
C'était mieux avant, non, ça c'est du restrictif et de l'habituel, du réchauffé courant.
On a surtout, au cours des décennies écoulées, perdu de vue la notion de tronc et de valeurs communs, délaissés au profit de valeurs individuelles.
Le tout n'est pas égal à la somme des parties.
Il faut savoir ce que l'on veut: une nation ou une somme d'individualités de plus en plus ingérable, ou posant de sérieux problèmes intégration et d'assimilation.
C'était mieux avant, non, certainement pas, je pense en savoir quelque chose, à titre personnel, évidemment, mais pas que...

[quoteTu es hors sujet. Le Québec se bat pour conserver sa particularité culturelle au sein d'un Canada anglophone, ce n'est pas comparable.][/quote]

C'est vrai que je suis sorti des clous ,et que je me suis conduit en "ethnocentré". Désolé.
Le Canada et le Québec offrent des problématiques très particulières, peu comparables avec la situation française, j'en conviens aisément.
Ils n'ont pas à ressembler ou à copier la France.
La langue, du moins une bonne base, est similaire, et comporte des structures similaires.
J'ai commis un impair en me focalisant sur la langue, non sur la situation plus de l'ordre du géo-politique que j'ai ocultée, en la faisant passer en arrière-plan.
c'est bien ça?
Vu le niveau d'anglais du francais moyen, l'invasion anglophone n'est pas pour demain. Tu nous fais juste une crise de "c'était mieux avant", rien de bien grave.
Affaire récurrente depuis des lustres.
Ce que j'exprimais, en me laissant (trop) aller, c'était une baisse générale du niveau de pratique et de réflexion avec une sorte de contamination venue d'ailleurs, qui fait mode (mais pas sens, puisqu'elle nuit au sens) qui ne facilite pas l'élévation, mais ne fait que contribuer à une glissade vers le bas.
Je te passe les explications sur les niveaux de langue et de registres.
Quand on n'est pas à l'aise avec sa langue maternelle, ça m'étonnerait fort qu'on puisse atteindre des sommets en pratiquant une langue étrangère.
C'est de l'ordre de la neuro-linguistique.
S'il existe autre chose, eh bien, place à la pensée magique!

Pour en savoir et en apprendre plus, il faut consulter Claude Hagège sur le sujet, une référence plutôt hors pair.

Une langue, avec une certaine complexité, conduit à l'émergence de la pensée, plus ou moins... complexe.
Ce n'est pas avec un vocabulaire réduit, à grands coups de rasades globish, soit autour de 500 mots environ, qu'on peut favoriser l'apparition de concepts, abstraits, et d'une pensée en conséquence.
Je fais toujours du hors-sujet.
Fermons la parenthèse.
c'était mieux avant...
tsss... tsss..
Pourquoi ne pas retourner chasser le mammouth (produit naturel non frelaté) avec des silex (bio)....

Cinnroc _9
Messages : 261
Inscription : 17 août 2020, 10:02

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#7

Message par Cinnroc _9 » 19 nov. 2020, 10:38

Lambert85 a écrit : 19 nov. 2020, 02:17 juste un manque de considération de la ligue nationale de Hockey
@Lambert85,

Ce que je trouve inquiétant, c'est que j'ai l'impression d'être la seule personne à avoir remarqué ce manque de considération de la part de la LNH. Cette histoire est une insulte grave entre autres envers les joueurs francophones de la Ligue. Ça donne surtout l'impression que le Québec a deux langues officielles et que dans les autres provinces, il y a seulement la langue anglaise qui est officielle.
Lambert85 a écrit : 19 nov. 2020, 02:17 Le plus simple est de passer les hymnes nationaux uniquement en musique, chacun peut le chanter dans sa langue.
Ton idée n'est pas bête, mais est-ce que les Canadiens-Anglais l'accepteraient ? Don Cherry a lavé le cerveau de beaucoup de Canadiens-Anglais.
Kraepelin a écrit : 19 nov. 2020, 01:32 De toute façon, dans Saint-Laurent, les libéraux présenteraient un cochon avec un ruban rouge autour du cou et il serait élu. Non?
Tiens, un vieux gag de nos chers Cyniques !

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7760
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#8

Message par Kraepelin » 19 nov. 2020, 11:25

Cinnroc _9 a écrit : 19 nov. 2020, 10:38
Kraepelin a écrit : 19 nov. 2020, 01:32 De toute façon, dans Saint-Laurent, les libéraux présenteraient un cochon avec un ruban rouge autour du cou et il serait élu. Non?
Tiens, un vieux gag de nos chers Cyniques !
En effet! Ça donne un indice sur ton âge ... :mrgreen:
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Cinnroc _9
Messages : 261
Inscription : 17 août 2020, 10:02

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#9

Message par Cinnroc _9 » 19 nov. 2020, 11:33

Kraepelin a écrit : 19 nov. 2020, 11:25
Cinnroc _9 a écrit : 19 nov. 2020, 10:38
Kraepelin a écrit : 19 nov. 2020, 01:32 De toute façon, dans Saint-Laurent, les libéraux présenteraient un cochon avec un ruban rouge autour du cou et il serait élu. Non?
Tiens, un vieux gag de nos chers Cyniques !
En effet! Ça donne un indice sur ton âge ... :mrgreen:
@Kraepelin,

J'ai 66 ans. Je possède tous les albums des Cyniques. Toi aussi ?

Cinnroc _9
Messages : 261
Inscription : 17 août 2020, 10:02

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#10

Message par Cinnroc _9 » 19 nov. 2020, 18:20

Il y a quelque chose d'important qu'il faut comprendre. C'est sûr que les Canadiens-Français ont perdu la Bataille des Plaines d'Abraham et c'est aussi sûr que dans les provinces maritimes, il y a eu la Déportation des Acadiens. Mais tout ça, c'est de la grande barbarie et je considère que ce n'est pas par la barbarie que l'on peut acquérir des droits sur un territoire, même si ça s'est toujours passé ainsi à peu près partout dans l'histoire de notre planète. Ce n'est pas parce qu'une mauvaise situation existe depuis longtemps qu'elle doit obligatoirement perdurer.

Pour avoir des droits sur un territoire, il faut l'avoir défriché, il faut l'avoir bâti. Les premiers qui l'on fait dans toute l'Amérique du Nord et du Sud, ce sont bien sûr les Amérindiens plusieurs dizaines de milliers d'années avant les Blancs. Après, les Blancs sont arrivés et ils ont utilisé la barbarie envers les Amérindiens pour se donner avec arrogance le droit de s'établir en Amérique. On devrait donc accorder dès maintenant beaucoup plus de droits aux Amérindiens que ceux qu'on leur a accordé jusqu'à maintenant. Ce sont les Premières Nations. On devrait leur permettre entre autres de se donner des hymnes nationaux dans leurs langues et leurs mélodies choisies par eux. Leurs différentes langues devraient faire partie des langues officielles.

Les premiers Blancs qui sont arrivés au Canada ont été les Français. C'est vrai qu'ils ont dû massacrer et saouler beaucoup d'Amérindiens avant de s'établir pour de bon au Canada. Mais quand même, les Français ont contribué à défricher et à bâtir le Canada au fil des ans. Les Canadiens-Français devraient donc avoir des droits, mais des droits en tant que "Deuxième Nation" à s'établir au Canada, tout en évitant d'écraser les droits des Premières Nation. La langue française mérite donc d'être une des langues officielles partout au Canada avec tout ce que ça implique comme travail culturel et intellectuel. C'est pourquoi je dis que notre hymne national mérite d'être chanté en français partout au Canada. Mais je vous avoue que je préfère le "Gens du Pays" de Gilles Vigneault que le vieux "Ô Canada".

Mais l'erreur qu'a commise Pierre Elliot Trudeau et son fils Justin, c'est d'essayer de noyer la langue et la culture françaises dans le multiculturalisme. Comme si nos droits ancestraux de francophones au Canada dépendrait de la quantité de francophones qu'il y a dans telle ou telle région du Canada. Je regrette, mais ce n'est pas comme ça que ça fonctionne.

Quant aux Anglos-Saxons canadiens, ils ont des droits de "Troisième Nation" à avoir fabriqué le Canada. La culture et la langue anglaise est tellement présente en Amérique du Nord et dans le monde qu'il n'y a pas de danger qu'elles se fassent assimilées par celles des autres nations. Les Canadiens-Anglais peuvent se donner la peine d'être plus permissifs envers les Canadiens-Français et les Autochtones sans que ça leur nuisent véritablement ; bien au contraire. À mon avis, la loi 101 devrait être plus mordante et le Québec devrait être reconnu comme société distincte, car il est l'oxygène culturel de toute la francophonie en Amérique.

Cinnroc _9
Messages : 261
Inscription : 17 août 2020, 10:02

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#11

Message par Cinnroc _9 » 20 nov. 2020, 21:27

Au début de mon message précédent, j'ai donné 2 exemples de grande barbarie commise par l'armée britannique à l'égard des Français en Nouvelle-France et en Acadie. Ces deux exemples-là, nos livres d'Histoire du Canada en ont parlé abondamment. Mais il y a eu un autre acte très barbare que les Anglais ont commis à l'endroit des Français dont nos anciens livres d'Histoire ont considéré comme un sujet tabou qu'il fallait censurer au plus vite. C'est la fameuse "Révolte des Patriotes" en 1837-1838. Pour encore bien des Québécois, cette histoire représente surtout une journée de congé durant l'année et je comprends qu'on en parle trop fort car c'est un sujet très explosif. Il y a eu bien sûr le film de Pierre Falardeau qu'un certain nombre de personnes ont vu. Mais c'est un sujet tabou que tout le monde aurait avantage à exorciser une bonne fois pour toutes. Pour vous initier à ce sujet, je vous recommanderais d'abord d'aller voir dans Wikipédia sur le Net à l'adresse suivante :


https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9be ... _Patriotes

Il y a eu un certain nombre d'écrivains qui ont écrit sur le sujet, mais il y en un qui se démarque des autres et il a pour nom Jules Verne ! Le titre est "famille-sans-nom" et vous pouvez l'avoir en format PDF à l'adresse suivante :


http://www.1837.qc.ca/images/verne.pdf

Dans Wikipédia, il y a cette perle extraite :

"Jean-Jacques Lartigue, l'évêque de Montréal, a notamment pris le parti des autorités britanniques, en s'appuyant sur l'encyclique Cum Primum de Grégoire XVI, qui avait recommandé l'obéissance civile. Il est significatif que le bas clergé ait eu des sympathies pour les Patriotes alors que le haut clergé s'est associé au pouvoir britannique."

Tout ça signifie que les Canadiens-Anglais n'ont pas de véritables droits acquis au Québec, si ce n'est par les armes, l'argent, la complicité du Haut-Clergé catholique et de certains francophones corrompus. J'ai dit plus haut que les Anglais au Québec ont des droits de "Troisième Peuple", mais ils ont agi comme s'ils étaient les premiers à venir s'établir ici. C'est pourquoi la langue anglaise ne mérite pas d'être une des langues officielles et de travail au Québec.

Cinnroc _9
Messages : 261
Inscription : 17 août 2020, 10:02

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#12

Message par Cinnroc _9 » 21 nov. 2020, 12:25

C'est important que le Québec soit ouvert au monde autour de lui, mais pour cela, ça lui prend des assises solides. Mais il est dans une position très vulnérable présentement. La francophonie est actuellement comme une île minuscule qui est entourée d'un immense océan anglo-saxon déchaîné. Tout d'abord, nous ne nous reconnaissons pas dans le régime politique britannique que l'on nous a imposé. Ça nous prendrait un système présidentiel à la québécoise. Il nous faut aussi légiférer davantage pour protéger notre langue, notre économie, notre environnement et notre culture. Ça nous prendrait aussi un poste à l'ONU. Et que le Québec devienne indépendant ou non, les droits des francophones canadiens hors-Québec devraient être protégés quand même. Eux, ils ont de véritables droits acquis sur le territoire canadien.


Ces temps-ci, je visionne la télé-série "Victoria" sur Tou.tv. J'ai hâte de connaître l'influence de la Reine Victoria face aux besoins des Canadiens-Français de l'époque. À date, la série s'avère excellente et j'ai hâte de voir où elle va nous mener. C'est important car c'est sous le règne de la Reine Victoria qu'a eu lieu la Révolte des Patriotes.

En finissant, je voudrais dire bravo à ceux qui connaissent plusieurs langues et plusieurs cultures.

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 4253
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#13

Message par Lambert85 » 21 nov. 2020, 13:26

Si le Québec devenait indépendant, les francophones du Canada ne seraient plus protégés. Faut pas rêver.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Cinnroc _9
Messages : 261
Inscription : 17 août 2020, 10:02

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#14

Message par Cinnroc _9 » 21 nov. 2020, 16:13

Lambert85 a écrit : 21 nov. 2020, 13:26 Si le Québec devenait indépendant, les francophones du Canada ne seraient plus protégés. Faut pas rêver.
@Lambert85,

Faut pas compter sur le fédéralisme actuel pour aider les francophones hors-Québec à faire respecter leurs droits. Pour que les francophones hors-Québec puissent briller de tous leurs feux, ils doivent être oxygénés par un Québec francophone fort, ce qui n'est pas le cas présentement. Savais-tu qu'actuellement au Québec, il y a de nombreux travailleurs qui ont ordre de travailler uniquement en anglais ? Ce n'est pas ce que j'appelle une bonne bouffée d'air frais sur le plan linguistique. L'argument que tu me sers là est une vieille forme de chantage inventée par les fédéralistes canadiens pour faire peur aux francophones hors-Québec. C'est un moyen fabriqué pour créer de la zizanie entre les Québécois francophones et la minorité hors-Québec francophone. Faut pas se laisser embarquer dans ce jeu.

Et puis pourquoi devrait-on s'interdire de rêver. Il faut avoir de l'espoir et des buts dans la vie. Faut cesser d'être fataliste.

Cinnroc _9
Messages : 261
Inscription : 17 août 2020, 10:02

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#15

Message par Cinnroc _9 » 22 nov. 2020, 11:09

Il y a quelque chose que tout le monde devrait bien comprendre. Il n'existe pas de langue dont on pourrait dire qu'elle est auto-suffisante et universelle. L'idéal n'est pas que tout le monde parle et comprenne une seule et même langue, mais plutôt que tout le monde connaisse toutes les langues. C'est clair que l'espéranto est un échec et il ne faut pas croire ce que dit la Bible sur la Tour de Babel.

Mais malheureusement, à part quelques exceptions, beaucoup d'anglophones ne sentent pas le besoin de connaître d'autres langues et d'autres cultures que la leur. Ils insistent pour que les autres comprennent ce qu'ils expriment, mais en revanche, ne font aucun effort pour comprendre ce que nous voulons leur exprimer. Ça donne presque tout le temps une communication à sens unique. Ils sombrent dans l'impérialisme linguistique et culturel. C'est très frustrant. C'est comme ça qu'on se fait assimiler petit à petit.

Mais voici un anglophone qui fait partie des exceptions dont je parlais plus haut :

https://www.youtube.com/watch?v=WoBLi5eE-wY

Et voici maintenant quelqu'un qui a trouvé la manière pour répliquer à cet impérialisme anglophone :

https://www.youtube.com/watch?v=sCBCy8OXp7I

Voici un des plus beaux chefs d'oeuvres de la culture québécoise qui est pourtant une adaptation francophone d'un roman américain très puissant qui se nomme "Des souris et des hommes". Je n'ai jamais vu d'autres versions que celle-là, mais je suis pas mal certain que c'est la meilleure version de toutes :

https://www.youtube.com/watch?v=_IGRlaC3EWY&t=352s

Selon vous, MICHÈLE Lalonde a-t-elle apprécié la chanson MICHELLE de Paul McCartney ? Poser la question, c'est y répondre...
Dernière modification par Cinnroc _9 le 22 nov. 2020, 13:15, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 4253
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#16

Message par Lambert85 » 22 nov. 2020, 11:34

Cinnroc _9 a écrit : 22 nov. 2020, 11:09 Mais malheureusement, à prt quelques exceptions, beaucoup d'anglophones ne sentent pas le besoin de connaître d'autres langues et d'autres cultures que la leur.
Je pense que beaucoup de Français, d'Allemands ou de Chinois ne sentent pas plus le besoin de connaître d'autres langues !
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 829
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#17

Message par shisha » 22 nov. 2020, 11:54

C'est très frustrant. C'est comme ça qu'on se fait assimiler petit à petit.
Je peux vous comprendre. Je ne pense pas que ce qui va suivre vous consolera, mais par rapport à plein d'autres cultures/langues minoritaires dans le monde, vous sortez du lot, car déjà votre langue est reconnue officiellement et ensuite votre langue est l'une des plus parlées dans le monde, ce qui lui permettra de survivre/vivre encore un bon moment.

Rien n'est voué à perdurer indéfiniment, tout évolue, défendre son identité/culture c'est compréhensible, les états n'ont pas trop d'intérêt à laisser d'autres langues (même si légitime historiquement dans un certain sens) se développaient/se consolidaient. Plus besoin d'utiliser la force et le sang pour imposer et assimiler, les institutions/l'état jouent ce rôle avec plus de douceur mais avec le même résultat au bout. Cela reste un rapport de force.

Cinnroc _9
Messages : 261
Inscription : 17 août 2020, 10:02

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#18

Message par Cinnroc _9 » 22 nov. 2020, 13:29

Ça donne presque tout le temps une communication à sens unique.
@shisha,

Il m'arrive assez souvent de remarquer des communications à sens unique même chez des gens qui ont une langue commune. C'est lorsqu'une personne interrompe l'autre sans arrêt et commence à monologuer au lieu de dialoguer.

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 829
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#19

Message par shisha » 22 nov. 2020, 14:08

Je ne suis pas certain de comprendre pourquoi vous dîtes cela, mais concernant la communication et la problématique que vous vivez, je pourrais ajouter qu'il suffit que dans un groupe d'individu de 10 personnes une seule ne sache pas parler le québécois et que les 10 autres sachent très bien parler l'anglais et le québécois pour que tout le monde se mettent à parler l'anglais par politesse.

Par politesse donc, on favorise aussi le recul de la langue.

Cinnroc _9
Messages : 261
Inscription : 17 août 2020, 10:02

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#20

Message par Cinnroc _9 » 22 nov. 2020, 14:21

@Lambert85,

Voici une analyse du poème "Speak White" qui te donne entièrement raison sur ce que tu as écrit dans ton dernier message. Il y a beaucoup de subtilités qui sont expliquées dans cette analyse et qui m'avaient échappé auparavant. :

https://www.youtube.com/watch?v=-rXS28M5KW0

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5516
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#21

Message par MaisBienSur » 23 nov. 2020, 06:17

shisha a écrit : 22 nov. 2020, 14:08 il suffit que dans un groupe d'individu de 10 personnes une seule ne sache pas parler le québécois et que les 10 autres sachent très bien parler l'anglais et le québécois pour que tout le monde se mettent à parler l'anglais par politesse.
Sinon, ils peuvent aussi parler mathématique :lol:

10+1=10 ? :a4:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 829
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#22

Message par shisha » 23 nov. 2020, 07:02

Oups ^^

Avatar de l’utilisateur
uno
Messages : 1414
Inscription : 09 nov. 2011, 07:29

Re: La plus belle preuve que le français recule au Québec et dans le reste du Canada

#23

Message par uno » 23 nov. 2020, 11:05

spin-up a écrit : 19 nov. 2020, 04:11Tu es hors sujet. Le Québec se bat pour conserver sa particularité culturelle au sein d'un Canada anglophone, ce n'est pas comparable.
Vu le niveau d'anglais du francais moyen, l'invasion anglophone n'est pas pour demain. Tu nous fais juste une crise de "c'était mieux avant", rien de bien grave.
Au Québec le Français est doucement mais sûrement menacé.

Au chevet du français

Ca commence par Montréal, mais une fois cette ville anglicisée si la tendance n'est pas renversée le reste suivra, immigration massive et perte de l'identité québecoise ferons que l'anglais occupera une place de plus en plus importante avant de devenir de fait la lingua franca du Québec entre les différentes communauté et le Français une langue exotique parlé par une minorité de quelques irréductibles.
Dernière modification par uno le 23 nov. 2020, 21:48, modifié 1 fois.


Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : LePsyChapardeur