Page 1 sur 1

Le romantisme au secours des âmes meurtries COVID

Publié : 12 janv. 2021, 12:18
par DictionnairErroné
Les âmes éloignées durant l'époque du romantisme s'écrivaient des lettres, livraient leurs humeurs, leurs amours, leurs pensées sous la pression de l'encre. Un moment réservé pour penser à l'autre et à soi intimement sans être seul, devant une page blanche qui allait dessiner l'essence même d'une autobiographie. Attendre dans l'impatience sa lettre tout en se demandant de son étonnement, de l'émotion, la fanfaronnade qui nous émerveillera. Qui aura-t-il au bas de la lettre, le rouge à lèvre d'un baiser, un parfum, un mot qui dit tout, une signature qui démontre l'intérêt, qui sait. Peu importe, je l'attends et la mienne est déjà prête.

Non, aujourd'hui, c'est la déprime, le stress, l'anxiété, l'instantanéité de Facebook avec son million "C'est Plate, Ça va bien aller" à la seconde, révoque l'attente de l'émerveillement, elle ne se fait plus désirer ni même aimer. Ce n'est pas plate, nous sommes plates, anesthésiés devant notre confort.

Re: Le romantisme au secours des âmes meurtries COVID

Publié : 13 janv. 2021, 11:18
par DictionnairErroné
Mathieu, quand ton intelligence flirte avec l'hygiène de l'esprit, nous découvrons cette sanité salvatrice.
On leur explique que leurs ancêtres ont souffert bien davantage, on leur répète que dans les tranchées, la vie était bien plus pesante, tout cela pour qu’ils comprennent qu’ils sont un peu idiots de maudire les temps présents. Quoi? Dix mois de confinement suivis d’un couvre-feu? Ce n’est rien. Des pinottes! Bande de larves! Pourquoi n’en profitent-ils pas pour goûter la vie autrement, comme un ralentissement poétique?
https://www.journaldemontreal.com/2021/ ... est-normal
Covide grandi en nous depuis les neuf derniers mois. Une grossesse difficile, émotionnelle, qui restreint nos déplacements, qui nous rend malades. Rassemblons la douleur des dernières contractions en un fort cri unanime de libération donnant naissance à un enfant mort-né.

Re: Le romantisme au secours des âmes meurtries COVID

Publié : 13 janv. 2021, 11:44
par Igor
On ne peut pas toujours se fier à la bonne volonté des gens, on l'a vu avec tous ces voyages vers le sud durant les fêtes. Et si ça continue on va devoir décider qui recevra un respirateur.

Personnellement, je pense qu'on devrait tenir compte de l'effort de solidarité qu'elle a fait aussi, pas seulement de son âge et des chances qu'elle a de s'en sortir. Si une personne a reçu des constats d'infraction parce qu'elle ne portait pas un masque ou ne respectait pas le couvre-feu, cela devrait être pris en compte (ajouter 5 ou 10 ans à son âge par exemple) lorsque vient le temps de décider qui recevra un respirateur.

Re: Le romantisme au secours des âmes meurtries COVID

Publié : 13 janv. 2021, 14:02
par DictionnairErroné
Igor a écrit : 13 janv. 2021, 11:44 On ne peut pas toujours se fier à la bonne volonté des gens, on l'a vu avec tous ces voyages vers le sud durant les fêtes. Et si ça continue on va devoir décider qui recevra un respirateur.
Nous vivons dans une société qui ne promeut pas la responsabilité, mais plutôt la non-responsabilité au nom de la liberté. Tout est basé sur un système de "No Fault" (Aucune Faute). La non-responsabilité est permise, c'est un droit.