Le Wokenisme en devenir

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Totolaristo
Messages : 963
Inscription : 31 mars 2017, 04:06

Re: Le Wokenisme en devenir

#1226

Message par Totolaristo » 22 juin 2021, 13:51

@Etienne

Effectivement une broutille.
La sécurité ça n’a pas de prix.
Je me demande bien ce qu’on pourrait risquer à ne pas avoir de dérivateur triangulaire lors de rituels incantatoire.

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 3413
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#1227

Message par Dominique18 » 22 juin 2021, 16:00

Totolaristo a écrit : 22 juin 2021, 13:51 Je me demande bien ce qu’on pourrait risquer à ne pas avoir de dérivateur triangulaire lors de rituels incantatoire.
Ne viens pas te plaindre si ton correcteur d'énergie subtile fait des siennes et que tu ramasses un gadin.
Une éjection en cours de trajectoire, c'est redoutable.
Sébastien met bien en garde.

thierry
Messages : 225
Inscription : 01 sept. 2017, 06:10

Re: Le Wokenisme en devenir

#1228

Message par thierry » 22 juin 2021, 16:03

Etienne Beauman a écrit : 22 juin 2021, 13:10
L'impression qu'il vise un public voulant se distinguer du quidam moyen faisant appel aux zozos professionnels.
Il explique qu'il y a des mauvais magicien, c'est pas con pour se faire passer pour un bon ! :D
Quel enfoiré ! :lol:
Bon il a l'air d'avoir de l'humour ceci dit, même si son discours devient des fois un peu menaçant comme Toto le souligne.
Je pencherais pour un genre d'art contemporain ?
Il vendrait son triangulateur à des collectionneurs, simplement.
Pourquoi toujours chercher à voir le mal :dingue:

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 3413
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#1229

Message par Dominique18 » 24 juin 2021, 01:42

Nathalie Heinich, suite...

https://wokistan.fr/2021/06/20/ce-que-l ... e-heinich/

Le monde riant du wokistan...
Les wokes, coeur de cible?
Non, ça, ce serait de l'escroquerie intellectuelle.
Noter que certains individus ont "disjoncté" et outrepassé certaines règles d'expression et d'action, oui.

On en a entendu un seul, "woke", au sujet de l'affaire en cours qui suit?
"Éveillé", tu parles... Pourtant, les purs et durs qui dénoncent des lois liberticides, la prédominance de "l'état-policier", la répression continuelle,.... auraient de quoi agir.
Il est plus facile et plus confortable, sans doute, de militer activement en Louboutin.

https://mobile.twitter.com/aureliesarro ... 4011516931
(Vidéo à la sortie de l'audience)

Éventuellement...

https://www.change.org/p/autour-de-mila

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 4028
Inscription : 04 août 2011, 17:23

Re: Le Wokenisme en devenir

#1230

Message par PhD Smith » 25 juin 2021, 20:03

Déjà évoqué ici. L'université de Princeton a décidé de supprimer l'enseignement obligatoire du latin et grec en lettres classiques car c'est mauvais: https://www.google.com/amp/s/amp.lefiga ... r-20210531
Le Figaro a écrit :Alors que l'université de Princeton a récemment supprimé l'obligation d'apprendre le latin ou le grec pour les étudiants en lettres classiques, Raphaël Doan plaide pour raviver l'apprentissage de ces langues, outils indispensables pour réinventer notre civilisation.
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Igor
Messages : 4133
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: Le Wokenisme en devenir

#1231

Message par Igor » 01 juil. 2021, 10:53

Igor a écrit : 09 juin 2021, 20:51 (pis se mettre à genoux un peu partout). :a2:
On voit que ça s'en vient, d'où l'importance de la loi 21. :a2: https://www.lapresse.ca/actualites/just ... ntreal.php

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8003
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Le Wokenisme en devenir

#1232

Message par Kraepelin » 03 juil. 2021, 07:40

Les "hippies" (wokes) ne le font plus rire.

Robert Leroux, un professeur titulaire de l'université d'Ottawa spécialisé en épistémologie des sciences humaines, a dépassé les limites de l'écoeurement devant la complicité ouverte des administrateurs face à une métamorphose des sciences sociales qu'il estime être autodestructrice.

Une victoire à la Pyrrhus
Les wokes jubilent. En peu de temps, ils ont réussi à détruire l’université, celle où l’on produisait et diffusait le savoir. Leur triomphe est pratiquement sans partage. Leurs principes doctrinaux font autorité. Les quelques professeurs qui résistent sont marginalisés, souvent violemment censurés.

On crée des cours et des chaires sur les sujets les plus loufoques. On pense que d’inventer d’insipides néologismes est signe d’originalité. L’idée est non pas d’initier les étudiants à la véritable recherche, mais d’encourager le militantisme.

On cultive la haine de l’homme blanc, de l’homme occidental, accusé de tous les péchés, et présenté comme le principal diffuseur d’idéologies racistes et colonialistes, de même que de toutes les autres formes de « domination » à l’endroit des groupes minoritaires.

Terrorisme intellectuel

Il n’est pas douteux dans cette perspective que le wokisme exerce une forme de terrorisme intellectuel. Les conséquences sont prévisibles : pour nettoyer l’université de la peste blanche, on n’embauche que des belles âmes, des âmes « éveillées », entièrement dévouées aux principes doctrinaires du wokisme.

Ainsi, un jeune chercheur blanc, prometteur, qui se consacre à publier des articles sérieux n’a plus sa place à l’université. On lui tient rigueur de ne pas embrasser les bouffonneries de l’heure. Il est déplorable de voir qu’on lui refuse l’accès à ce qui devrait être considéré comme son fief.

La situation peut-elle changer ? Peut-on corriger les errances du wokisme ? Et si oui, qui le fera ? On ne peut rien attendre de positif de la part des administrateurs. Ils sont pour la plupart favorables à la doctrine woke et s’efforcent de la propager. Les étudiants, quant à eux, sont d’innocentes victimes : ils achètent ce qu’on leur dit. On les endoctrine, on insulte ainsi leur intelligence.

La victoire du wokisme semble donc absolue. On a tout détruit et on s’en réjouit. Mais on ne voit pas, ou on feint de ne pas voir, que l’université est en train de se suicider. Si l’université peut encore être sauvée, ce ne sera pas l’œuvre des bureaucrates, mais du quidam, du payeur de taxes, qui, dans un avenir rapproché, boycottera l’université en incitant ses enfants à éviter de la fréquenter. Sa détestation des idées woke se manifeste avec de plus en plus de vigueur. Avec raison, comme on peut le voir sur les réseaux sociaux, ils n’ont que mépris pour les inepties qu’on y enseigne.


Sinistre carnaval


Quand les départements de sciences sociales fermeront les uns après les autres, faute d’inscriptions, peut-être mettrons-nous fin à ce sinistre carnaval. Tout ce qui reste à faire dans cette période de désordre est peut-être de critiquer ce qui se fait à l’université, en la regardant s’autodétruire, pour espérer par la suite la reconstruire sur des bases solides et rigoureuses.
Une autre lettre du professeur Leroux

L’université ou la fabrique des médiocres

«Grâce à la complaisance des administrateurs, soumis à la rectitude politique et au clientélisme, on a créé des programmes faisant la promotion de diverses postures idéologiques.
On peut penser aux études féminismes et, plus récemment, à divers cours à saveur wokiste. On oublie souvent d’ailleurs que le wokisme tient un discours semblable au féminisme. Dans les deux cas, ce sont des doctrines qui souscrivent à un discours victimaire. Les féministes imaginent une domination masculine, tandis que les wokistes expliquent la société moderne à partir d’une supposée suprématie blanche. »
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 3413
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#1233

Message par Dominique18 » 03 juil. 2021, 12:07

@ Kraepelin

Caroline Fourest qui pose un regard lucide et distancié sur ces questions...

https://www.youtube.com/watch?v=BfonS1I7L1I

à partir de 16'45", mais le déroulé de l'interview répond à une logique

A propos de son dernier livre, "Génération offensée".

https://www.youtube.com/watch?v=Njbjt1Z40pc

https://www.youtube.com/watch?v=ia-NXw2Ec1c

Suite du débat avec deux visions, qu'il faut écouter et comparer:

Rhokaya Diallo, la décolonialiste bien connue

https://www.youtube.com/watch?v=tfDb0Wa-2mE

Rachel Khan, qui lutte pour sortir des assignations

https://www.youtube.com/watch?v=QoqjQHB3SLI

Autrefois, nous avions les trotskistes, les maoïstes,... avec une vision du monde bien particulière, où le combat contre les impérialismes dominaient. Les impérialistes, il y en avait partout !
Maintenant, nous avons droit aux décolonialistes, aux wokes, à la cancel culture... avec encore plus de verbiage crypto-intello, et peut-être moins d'intelligence aussi. Le confort engendré par la société de consommation et les "combats" étayés à grands renforts de néo-libéralisme pour des personnes affirmées comme étant plutôt de gauche ne semble pas présenter de contradictions. C'est beau, la modernité...

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 6645
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Le Wokenisme en devenir

#1234

Message par LoutredeMer » 05 juil. 2021, 18:11

Un article intéressant sur les RED PILLS, mouvement conservateur similaire en beaucoup de points au mouvement woke, mais bien moins médiatisé :


"Tout comme les wokes considèrent que toute personne n’adhérant pas immédiatement à leur idéologie est un facho, les adeptes de la red pill ont la fâcheuse tendance à qualifier de gauchistes ceux qui ne partagent pas leur vision conservatrice de la société."
https://www.contrepoints.org/2021/06/13 ... servateurs

À partir du moment où vous considérez qu’à la différence de vos opposants vous avez eu le courage de prendre la pilule rouge et d’avoir pris connaissance de la Vérité, absolument aucun débat n’est possible avec un blue-pilled. Il y a ceux comme vous qui savent et les autres qui se complaisent dans des représentations plus agréables mais fausses.

On retrouve exactement la même dichotomie qu’avec les wokes, qui opposent ceux qui sont conscientisés des injustices sociales ou raciales et les autres qui ne sont que des ignorants à éduquer.

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 3413
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#1235

Message par Dominique18 » 06 juil. 2021, 01:16

Pas à dire, la stéréo, c'est quelque chose...
Woke et red pill au menu...
Puisque ces mouvements woke et red pill touchent essentiellement les moins de 25 ans, ils posent la question de l’avenir de la société française. La certitude absolue de détenir la vérité porte toujours en elle le germe du totalitarisme et de la violence, peu importe le projet politique qui est défendu.

Évidemment, les mouvements les plus bruyants ne sont pas nécessairement les plus représentatifs et même s’il est difficile de savoir quelle proportion exacte des jeunes adhère à ces mouvements, il est probable que la majorité silencieuse des jeunes soit en réalité plus modérée.

Deuxièmement parce que le peuple n’a recours à la violence voire à la révolution qu’une fois que les ventres crient famine. Or, les effets de la crise du coronavirus (et de sa gestion très discutable) ne se sont pas encore faits sentir économiquement, mais il est plus que probable qu’une forte crise économique nous attende à court terme.
Article intéressant.
Ce qui sous-entendrait également qu'une société en pertes de repères religieux, idéologiques, de héros,... a bien du mal à s'en passer. La "re-création" n'en est pas pour autant bien heureuse. Les sociétés n'ont jamais disposés autant de possibilités de connaissances, et de leur accessibilité, phénomène unique dans l'histoire de l'humanité. Une fraction préfère néanmoins s'orienter vers des territoires de croyances, plus sécurisantes, plus rassurantes, demandant moins d'efforts.. Du prêt à penser, et du prêt à vivre, évolution presque logique de nos sociétés de confort aseptisé. Pourquoi vouloir se fatiguer?
Que ce soit woke ou red pill, une fois qu'on a enlevé le verbiage, il ne reste plus grand chose de consistant et de constructif. Les sociétés sont devenues bien trop complexes pour être passées au crible d'analyses binaires simplistes. Il n'empêche que ces mouvements, minoritaires, existent, et que, pour paraphraser l'article, ils sont bien bruyants, avec le relais de la caisse de résonance médiatique.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3411
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Dis son pronom: les mots de la non-binarité

#1236

Message par DictionnairErroné » 06 juil. 2021, 09:22

Dis son pronom: les mots de la non-binarité
https://www.ledevoir.com/societe/615933 ... n-binarite
Le « prescriptivisme linguistique » paraît plus puissant en français. L’Académie française mène un combat d’arrière-garde sur la féminisation des termes. Hélène Carrère d’Encausse, son secrétaire perpétuel (sic), tient à la forme masculine de sa fonction et sa biographie en ligne la présente comme président de ceci, officier et commandeur de cela.

Selon Florence Ashley, l’Office québécois de la langue française joue aussi de son autorité pour dire ce qui est la bonne et la mauvaise façon d’utiliser la langue. L’OQLF a développé une page sur la désignation des personnes non binaires. Le document avertit cependant très clairement que « l’Office ne conseille pas le recours à ces pratiques rédactionnelles » et qu’« aucun changement général concernant la distinction grammaticale masculin/féminin en français ne se profile à l’horizon ».

Dans son propre texte, Florence Ashley relaie un tableau de termes neutres par catégories grammaticales et des schémas de formation de néologismes. Les stratégies et refontes font appel à des termes épicènes qui incluent les femmes, les hommes et le troisième sexe (le lectorat) et des néologismes (autaire au lieu d’autrice ou d’auteur).
Exemple: La refonte décline le masculin, le féminin et le neutre, au singulier comme au pluriel. Ce qui donne par exemple pour les pronoms :

le, la, lu, les
celui, celle, céal, çauz
quelqu’un, quelqu’une, quelqu’an

Çauz, s'adresse à qui? Genre mono, poly, aucun, variable selon, pour inclure tous les genres mathématiquement possibles?
Lorsque je ferme les yeux, je vois qui m'habite.

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 3413
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#1237

Message par Dominique18 » 06 juil. 2021, 09:39

Bon sang, mais c'est bien sûr!
Les ceusses qui n'y ont rien compris, ou qui persistent à ne pas vouloir comprendre, ont tout faux.
Du balai, Carrère d'Encausse, y'en a marre!
La voilà, la "vraie" solution!
Ce qui permettrait certainement d'éviter, à l'avenir, peut-être ceci:

https://www.franceinter.fr/societe/copi ... orrecteurs

A propos, Hélène Carrère d'Encausse...

https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9l% ... 27Encausse

La première venue...

D'ailleurs, l'Académie Française, cette bande de ringards attardés... Place aux jeunes!...
On retrouve une nouvelle fois Albert Camus: "Mal nommer les choses...".
Florence Ashley, elle le connait, au moins?

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3411
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Le Wokenisme en devenir

#1238

Message par DictionnairErroné » 06 juil. 2021, 09:53

Dominique18 a écrit : 06 juil. 2021, 09:39 Bon sang, mais c'est bien sûr!
Les ceusses qui n'y ont rien compris, ou qui persistent à ne pas vouloir comprendre, ont tout faux.
Nous pouvons ajouter la complexité qui n'a pas encore trouvé mot.

Le problème gonfle à l’extrême s’il s’agit de tenir compte de la non-binarité des personnes qui ne se définissent:
- aucun genre (agenre)
- des deux genres (bigenre)
- identification de genre partielle (demigenre)
- identité variable (fluide dans le genre)
Lorsque je ferme les yeux, je vois qui m'habite.

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 3413
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#1239

Message par Dominique18 » 06 juil. 2021, 10:39

DictionnairErroné a écrit : 06 juil. 2021, 09:53
Nous pouvons ajouter la complexité qui n'a pas encore trouvé mot.

Le problème gonfle à l’extrême s’il s’agit de tenir compte de la non-binarité des personnes qui ne se définissent:
- aucun genre (agenre)
- des deux genres (bigenre)
- identification de genre partielle (demigenre)
- identité variable (fluide dans le genre)
Je m'incline devant le travail conceptuel de recherche.
Chapeau bas.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3411
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Le Wokenisme en devenir

#1240

Message par DictionnairErroné » 08 juil. 2021, 12:33

Une autre anecdote. Je me demande bien quand les anecdotes deviennent statistiques?

Autre incident sur le mot en «N» : Qui décide de ce qu’on peut dire?
Entrevue radio de 18 minutes
https://cdn.cogecolive.com/prod-2021070 ... 699341.mp3

- à propos du terrorisme woke et de sa cellule à la CBC, radio english de radio-cacada : Après le meurtre de George Floyd, en mai 2020, une collègue noire a tweeté qu’elle avait été traitée de N** ger à plusieurs reprises. Outrée, Wendy Mesley a voulu obtenir son témoignage en ondes. Elle en a discuté en conférence téléphonique avec les producteurs de son émission, The Weekly with Wendy Mesley. C’est là qu’elle a prononcé le mot. Pas pour insulter qui que ce soit. Au contraire, c’était pour dénoncer l’insulte en question. Elle n'a plus d'emploie aujourd'hui après une brillante carrière de 40 ans.

- Des psychologues commencent à sélectionner leurs clients de peur d'être victimes des wokes. Qu'il soit accusé comme oppresseur devant un woke se sentant oppressé par les émotions négatives vécues lors d'une thérapie.

- ...

https://www.985fm.ca/audio/408992/autre ... -peut-dire
Lorsque je ferme les yeux, je vois qui m'habite.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8003
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Le Wokenisme en devenir

#1241

Message par Kraepelin » 10 juil. 2021, 09:07

.
L'affaire "Wendy Mesley" refait surface.

Pour mémoire, Wendy Mesley est une journaliste de CBC (volet anglophone de la télévision d'État au Canada) qui a été relevé de ses fonctions en 2020 parce qu'elle a cité le titre du livre de Pierre Vallière, "Nègres blancs d'Amérique" lors d'une réunion de son équipe de production. Une des membres de son équipe s'est sentie "micro-agressée" et a porté plainte. Les patrons de Radio-Canada a réagit de manière explosive en suspendant la journaliste, en l'obligeant à participer à une formation de réeducation "woke" puis en l'incitant à prendre sa retraite.

Pour les "anti-wokes" il s'agit d'un cas d'école qui illustre à la fois l'intolérance délirante des wokes et la profondeur de leur influence actuelle sur les institutions publiques.

En bien voilà que la principale concernée donne sa version des faits dans un journal conservateur anglophone, le Globe & Mail (L'article n'est pas disponible en ligne). Contre toutes attentes, au lieu de se défendre, elle s'excuse comme une coupable.
:ouch:

Ce retournement illustre à, mon avis, l'ampleur de l'aliénation conséquente de la monté du workisme.

Deux chroniqueurs du JdM commentent l'affaire

Mais pourquoi Wendy Mesley s'excuse-t-elle?


L'autrocritique misérable de Wendy Mesley


«Il s’agit d’un texte misérable, fabriqué sur le modèle de l’autocritique soviétique. On y voit une femme s’autoflageller publiquement, selon les rituels convenus de la wokitude.
Car Mesley donne raison à ses accusateurs. Elle plaide coupable de propos insensibles, c’est-à-dire, d’avoir rapporté une insulte pour la condamner et d’avoir prononcé le titre d’un livre. Elle reconnaît qu’il fallait la punir. Elle juge seulement que la punition était trop sévère. Quel délire.»



Isabelle Hachey aussi dans La Presse

Quand la conteuse d’histoires devient l’histoire

«En écrivant ces lignes, je sais déjà que mon courrier du genou, bientôt, ne saura plus où donner de la tête. Vous allez tirer dans toutes les directions.
Il y a ceux qui jugeront que cette histoire est montée en épingle, qu’elle ne reflète pas la réalité, qu’elle ne sert qu’à créer une fausse « panique morale ».
Qu’ils aillent le dire à Wendy Mesley. Son cauchemar est bien réel. La lâcheté de la CBC l’est tout autant. La société d’État s’est servie de l’affaire pour s’absoudre, ou du moins détourner l’attention de ses propres problèmes de racisme, autrement plus graves, accuse la journaliste dans le Globe and Mail. « Je suis devenue un instrument commode pour nettoyer leur marque. »
Dans le camp opposé, il y a ceux qui récupéreront cette histoire, justement, pour alimenter la panique à propos des « wokes » et de la « culture de l’annulation » qui seraient sur le point d’anéantir notre civilisation…
»
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3411
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Le Wokenisme en devenir

#1242

Message par DictionnairErroné » 10 juil. 2021, 16:35

Kraepelin a écrit : 10 juil. 2021, 09:07 L'affaire "Wendy Mesley" refait surface.
Effectivement, il n'est pas suffisant de s'humilier sur la place publique pour avoir prononcé le mot nègre dans un contexte condamnant les stéréotypes et racistes. Non, les wokes ne vous lâcheront pas, vous devenez une cible parfaite, vous serez détruit. Les wokes terrorisent leur victime, pour ce fait, ils sont des terroristes.

Le pire, les gouvernements, les universités, les médias majoritairement English supportent et cautionnent ces terroristes dans leur fascisme.
Lorsque je ferme les yeux, je vois qui m'habite.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8003
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Le Wokenisme en devenir

#1243

Message par Kraepelin » 10 juil. 2021, 22:51

DictionnairErroné a écrit : 10 juil. 2021, 16:35 Effectivement, il n'est pas suffisant de s'humilier sur la place publique pour avoir prononcé le mot nègre dans un contexte condamnant les stéréotypes et racistes. Non, les wokes ne vous lâcheront pas, vous devenez une cible parfaite, vous serez détruit. Les wokes terrorisent leur victime, pour ce fait, ils sont des terroristes.

Le pire, les gouvernements, les universités, les médias majoritairement English supportent et cautionnent ces terroristes dans leur fascisme.
+1

Pourtant, certains ici ne voient en eux que d'inoffensifs hippies...

:ouch:
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 5246
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59

Re: Le Wokenisme en devenir

#1244

Message par Christian » 10 juil. 2021, 23:29

DictionnairErroné a écrit : 10 juil. 2021, 16:35 ..fascisme.
Fascisme?
Il est où Mussolini, là-dedans?
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 4932
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Le Wokenisme en devenir

#1245

Message par Lambert85 » 11 juil. 2021, 03:10

Image
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3411
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Le Wokenisme en devenir

#1246

Message par DictionnairErroné » 11 juil. 2021, 16:47

Christian a écrit : 10 juil. 2021, 23:29
DictionnairErroné a écrit : 10 juil. 2021, 16:35 ..fascisme.
Fascisme?
Il est où Mussolini, là-dedans?
Mussolini est mort, vive son esprit!

La philosophie woke: Tyrannie, absolutisme, autocratie, démocrature, terrorisme...
Lorsque je ferme les yeux, je vois qui m'habite.

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 5246
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59

Re: Le Wokenisme en devenir

#1247

Message par Christian » 11 juil. 2021, 23:02

Bolsarino est-il woke? Poutine est-il woke? Trump est-il woke?
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3411
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Le Wokenisme en devenir

#1248

Message par DictionnairErroné » 12 juil. 2021, 08:13

Christian a écrit : 11 juil. 2021, 23:02 Bolsarino est-il woke? Poutine est-il woke? Trump est-il woke?
La différence est que ceux vous nommez ont été au pouvoir. Pour l'instant les wokes ne le sont pas. S'ils arrivent au pouvoir, ce dont je doute, les camps de rééducation (le milieu éducatif) vous décolonisera, vous rendra coupable d'avoir des privilèges de blancs, des mots seront interdits d'autres inventés, des livres seront interdits, vous ne pourrez critiquer puisque vous deviendrez un agresseur et votre vie deviendra un enfer.

Les anecdotes sont comme les notes sur une feuille de musique. Pris individuellement, une note est anecdotique, ensemble, elles créent une suite, un sens, une mélodie.
Lorsque je ferme les yeux, je vois qui m'habite.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 7533
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Le Wokenisme en devenir

#1249

Message par richard » 12 juil. 2021, 08:44

Il n’y a pas que du mauvais dans le woke.
Cela dit c’est, amha, un retour de balancier aussi stupide que les excès transgenre. Mais il y a comme dans toutes nouvelles pensées des jusqu’auboutistes. Comme l’a dit Dominique, c’était dans les années soixante les extrémistes marxistes, trotskistes et autres maoïstes, dans les années soixante-dix les hippies, ensuite le mouvement féministe, et maintenant les revendications pour les minorités avec les wokes en tête.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 5246
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59

Re: Le Wokenisme en devenir

#1250

Message par Christian » 12 juil. 2021, 21:00

DictionnairErroné a écrit : 12 juil. 2021, 08:13 Les anecdotes sont comme les notes sur une feuille de musique. Pris individuellement, une note est anecdotique, ensemble, elles créent une suite, un sens, une mélodie.
Aux États-Unis la marche vers le fascisme est plus que quelques notes...
https://www.lapresse.ca/international/e ... versee.php
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit