Le Wokenisme en devenir

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Le Wokenisme en devenir

#401

Message par Dash » 16 mars 2021, 22:50

Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 2624
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#402

Message par Dominique18 » 17 mars 2021, 02:29

Dash a écrit : 16 mars 2021, 22:50 Un texte intéressant : Un choc existentiel, écrit noir sur blanc
J'ai lu et ... rien ne m'étonne.
C'est arrivé insidieusement en France, ça continue à ruisseler dans les strates de la société.
Ça pourrait rester circoncis, localisé (phénomène de "parisianisme"), mais avec les réseaux sociaux, les chaînes d'infos, ça se diffuse.

La construction de la République française, de la laïcité, a mis environ un bon siècle avant de trouver son rythme de croisière, avec quelques belles étapes (déclaration universelle des droits de l'homme, le suffrage universel, l'enseignement public et gratuit, ce qui était inouï, la séparation de l'église et de l'état...). Une poignée d'abrutis décérébrés opëre un retour en arrière assistés par un clan d'intellectuels hors sol.
J’ai grandi dans les années 1990 dans une culture américaine qui estimait qu’à partir du moment où vous n’étiez pas blanc à 100 %, vous étiez noir. C’était un héritage de l’esclavage.

— Thomas Chatterton Williams
, cette pensée essentialiste et victimaire fait aujourd’hui un retour en force aux États-Unis, estime l’écrivain. « La pensée universaliste est en crise. Depuis Ta-Nehisi Coates [selon qui “l’Amérique blanche est un consortium destiné à protéger son pouvoir exclusif de dominer et de contrôler nos corps (noirs)”], on n’hésite plus à critiquer ouvertement Martin Luther King, qui a pourtant formulé un projet humaniste extraordinaire. On n’hésite plus à le qualifier de vendu parce qu’il acceptait l’assimilation. C’est une régression terrible. L’idéal républicain est quelque chose qui résonne en moi. C’est l’idéal du mouvement des droits civiques qui voulait que nous soyons tous des citoyens avec des droits universels accessibles à tous. Cet idéal est encore très vivant en France. L’idée d’être d’abord un citoyen avant d’appartenir à une catégorie ou à une communauté, c’est l’idéal de Martin Luther King. »

Malheureusement, les idées de ce dernier sont aujourd’hui battues en brèche. « En Amérique, si on les défend, on est accusé de trahir son identité raciale et de collaborer avec les Blancs. C’est une régression dramatique. On vous dit aujourd’hui qu’on n’a pas besoin de Noirs qui ne parlent pas comme des Noirs. Comme s’il n’y avait qu’une seule façon d’être noir. Si vous êtes en désaccord, vous êtes ostracisé. De la même façon, il n’y aurait qu’une seule façon d’être une femme ou d’être musulman. »
Le plus dramatique, en France, par rapport aux USA, est le mélange, un brouet infâme où des éléments de l'histoire américaine se retrouvent accolés à d'autres spécifiquement français et particuliers (colonisation et guerres d'indépendance sur différents continents).

On avait connu les profonds délires maoïstes, on continue dans une veine similaire. Une hauteur pseudo-vertigineuse de pensée, exprimée dans un sabir revendicatif incompréhensible pour les non-initiés, aboutissant à une érosion, et une désagrégation, à terme, des liens et relations sociales.
Un non-sens, une impasse pour la conduite des affaires humaines.

L'universalisme combattu, vers une abolition des mêmes droits et devoirs pour tous, fruits de valeurs communes.
Vers une progression accélérée du communautarisme et plus encore, du tribalisme ?
Dernière modification par Dominique18 le 17 mars 2021, 10:43, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7919
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Le Wokenisme en devenir

#403

Message par Kraepelin » 17 mars 2021, 10:39

Dash a écrit : 16 mars 2021, 22:50 Un texte intéressant : Un choc existentiel, écrit noir sur blanc
Dénoncer Martin Luther King, quand même...! :ouch:

Je ne sais pas où tout ça s'en va, mais je n'aime vraiment pas!
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 4518
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Le Wokenisme en devenir

#404

Message par Lambert85 » 17 mars 2021, 11:00

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/ann ... e-20210316
Annie Cordy accusée de racisme: «Aucun domaine n’est épargné par la cancel culture»
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 2624
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#405

Message par Dominique18 » 17 mars 2021, 12:33

Lambert85 a écrit : 17 mars 2021, 11:00 https://www.lefigaro.fr/vox/societe/ann ... e-20210316
Annie Cordy accusée de racisme: «Aucun domaine n’est épargné par la cancel culture»
L'horreur !!!!!

https://m.youtube.com/watch?v=WhiAdd97wgw

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3103
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Le Wokenisme en devenir

#406

Message par DictionnairErroné » 17 mars 2021, 12:45

Le wokisme est à la gauche ce que QAnon est à la droite. Il suffit de croire à un monde imaginaire.
Lorsque je ferme les yeux, je vois qui m'habite.

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 2624
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#407

Message par Dominique18 » 17 mars 2021, 13:07

Délit de black face.
Je dénonce !

Image

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/le- ... e-20210312
Les derniers événements, qui culminent avec la chasse aux sorcières lancée à l’IEP de Grenoble contre deux enseignants, font apparaître clairement qu’il n’est plus temps de tergiverser. Les instances universitaires, plutôt que de se draper dans une dignité qu’elles sont hélas en train de perdre, doivent avoir le courage d’affronter la réalité, c’est-à-dire l’entreprise de noyautage d’une grande partie des sciences sociales françaises au profit des idéologies les plus rétrogrades, les plus obscurantistes, les plus violentes. L’offensive islamiste contre la République sous la bannière de l’islamophobie et le soutien d’une partie de plus en plus importante de la gauche en rupture avec tous ses idéaux et tous ses objectifs, constituent une politique du pire qui ouvre le chemin à l’extrême droite.

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 2624
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#408

Message par Dominique18 » 20 mars 2021, 09:46

Bienvenue en France!

Mélanie Luce, présidente du syndicat UNEF.
Un grand moment de pur délire!

Mélanie Luce, présidente de l’UNEF, répond aux questions de Sonia Mabrouk, sur Europe 1,au sujet de la précarité de nombreux étudiants face à la pandémie, de la définition du racisme, de la discrimination et de l'affaire de l’IEP Grenoble.

https://www.youtube.com/watch?v=38J2RhsavHo

Le point de vue de Christophe Castaner

https://www.dailymotion.com/video/x8012 ... ion=273844

Et de Jean-Michel Blanquer

https://www.dailymotion.com/fr/topic/xjiry

On pense ce que l'on veut de Castaner et de Blanquer, mais bon sang! Il faut ouvrir les yeux!

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 2048
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: Le Wokenisme en devenir

#409

Message par nikola » 20 mars 2021, 10:37

L’ennui, c’est que Blanquer ou Castaner font partie d’un gouvernement qui raconte craques sur craques, notamment quand il s’agit de justifier leur politique violente contre les pauvres. Alors forcément, quand ils s’aventurent ailleurs, les gens finissent par ne plus les croire (qu’ils aient raison ou tort).
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 4518
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Le Wokenisme en devenir

#410

Message par Lambert85 » 20 mars 2021, 10:39

Si vous visez les gilets jaunes en parlant "des pauvres", vous êtes naïf.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 2624
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#411

Message par Dominique18 » 20 mars 2021, 10:49

nikola a écrit : 20 mars 2021, 10:37 L’ennui, c’est que Blanquer ou Castaner font partie d’un gouvernement qui raconte craques sur craques, notamment quand il s’agit de justifier leur politique violente contre les pauvres. Alors forcément, quand ils s’aventurent ailleurs, les gens finissent par ne plus les croire (qu’ils aient raison ou tort).
Pas de confusions idéologiques: je les ai cités uniquement pour leurs réactions qui pourraient (et auraient dû) être le fait d'autres.
Ceux-là, les prompts et justes chevaliers des nobles causes, pourfendeurs des méchants exploiteurs, on ne les a pas encore entendus.
Il y a pourtant urgence!
Leurs réactions sont celles de personnes animées par un esprit républicain et laïque dans le domaine où ils interviennent.
Pas plus, pas moins.

Ajout:

L'Obs est tout fier des "décoloniaux":

https://www.nouvelobs.com/idees/2021031 ... bembe.html#

Morceau choisi:
Une partie de la gauche blanche, ainsi que des féministes qui ne font aucune analyse anticoloniale, anti-islamophobe et antiraciste, sont également des complices de l’invisibilisation de l’oppression coloniale et du racisme, en fournissant des rationalisations idéologiques au racisme structurel porté également par l’État. Cela aussi montre l’incohérence du terme « islamo-gauchisme ».
Ce qu'en pense Pierre-André Taguieff, l'une de leurs bêtes noires...

https://www.marianne.net/agora/tribunes ... orme-daveu
Cette tribune, parfaite illustration de la pensée-slogan des milieux décoloniaux et résumé saisissant de leurs croyances dogmatiques, confirme donc la description que nous avons proposée du phénomène islamo-gauchiste et justifie les critiques que nous en avons faites. La bêtise idéologisée a rendu possible un tel aveu involontaire. Un précieux aveu, pour nous qui analysons cette vague idéologique transnationale. Pulvérisé, le déni à la française de la réalité islamo-gauchiste. Nous savons un peu mieux qu’hier ce que pensent les islamo-décoloniaux sans frontières. Nous sommes également mieux à même de comprendre qu’ils pensent dans une niche idéologique, enfermés dans un sociolecte militant saturé de formules creuses. Ils projettent sur une France qu’ils ne connaissent que par ouï-dire leurs grosses convictions militantes. Il faut les remercier de nous offrir cette nouvelle preuve de la justesse de nos analyses. Les études historiques et comparatives des nouveaux jargons de bois et des pensées closes émergentes ont de l’avenir.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3103
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Le Wokenisme en devenir

#412

Message par DictionnairErroné » 21 mars 2021, 10:53

Un article intéressant "La panique morale et les «wokes»".
https://www.ledevoir.com/societe/le-dev ... i-wokes-bi
Stanley Cohen y voyait une « panique morale », processus de diabolisation d’une catégorie sociale présentée « comme une menace pour la société, ses valeurs et ses intérêts ». Les médias produisent ces paniques en exagérant l’importance de quelques événements et en abusant d’expressions sensationnalistes (« nouvelle inquisition »,« tyrannie des minorités », etc.).Cela provoque une spirale amplificatrice du sentiment de menace. En réaction, « des digues morales sont érigées par des éditorialistes, des évêques, des politiciens et autres bien-pensants, et des experts reconnus proposent leurs diagnostics et leur remède ». Pareille dynamique soulève de profondes inquiétudes chez la majorité bien-pensante. Elle s’en décharge sur un bouc émissaire, souvent des jeunes de la contre-culture que des autorités morales et politiques cherchent à remettre sur le droit chemin, dans une logique de régulation sociale.
L'auteur réfère à la loupe médiatique qui amplifie hors proportion les sujets d'actualité. Effectivement c'est un danger sournois qui nous conditionne à une fixation du débat social. N'empêche que nous pouvons élargir le débat de la une martelée comme le fait le Journal de Montréal dans ses sections opinions et chroniques avec le wokisme. Nous pourrions reprocher la même chose au journal web de gauche Le Ricochet qui n'en fait que son sujet unique.

Est-ce le sujet d'actualité qui devrait dominer? Non, absolument pas, il y plus sérieux même si nous nous limitons à la frontière de notre pays, le Québec. Le sujet du wokisme n'est pas problématique en soi, ce qui est proposé est un changement fondamental de la culture et de la société qui doit être débattu. Les journaux devraient se limiter aux journalismes et retirer ces opinieux et chroniqueurs, le limiter à l'éditorial.
Dernière modification par DictionnairErroné le 21 mars 2021, 11:13, modifié 1 fois.
Lorsque je ferme les yeux, je vois qui m'habite.

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 4518
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Le Wokenisme en devenir

#413

Message par Lambert85 » 21 mars 2021, 10:57

Le wokisme nous permet d'avoir des débats de fond, par exemple, "Tata Yoyo" est-elle une chanson raciste ou pas ? :mrgreen:
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 2624
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#414

Message par Dominique18 » 21 mars 2021, 11:13

DictionnairErroné a écrit : 21 mars 2021, 10:53
Est-ce le sujet d'actualité qui devrait dominer? Non, absolument pas, il y plus sérieux même si nous nous limitons à la frontière de notre pays, le Québec. Le sujet du wokisme n'est pas problématique en soi, ce qui est proposé est un changement fondamental de la culture et de la société. Les journaux devraient se limiter aux journalismes et retirer ces opinieux et chroniqueurs, le limiter à l'éditorial.
Le wokisme nous permet d'avoir des débats de fond, par exemple, "Tata Yoyo" est-elle une chanson raciste ou pas ?
Louis Armstrong et Sydney Bechet étaient des noirs "blanchis"
Ne parlons pas de Joséphine Baker....
Et de bien d'autres encore qui ont trahi leur race en se soumettant et en singeant les maîtres blancs dominateurs du moment.
Jonhnny Clegg, un ignoble salopard qui a exploité des noirs à son profit... il en a assez entendu parler lors des grandes heures de l'apartheid, d'un côté, comme de l'autre...
Les wokes, aussi garnis de diplômes et de titres soient-ils, n'en restent pas moins, à mes yeux, que des individus avec rien dans le citron, d'une connerie à bouffer du foin.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7919
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Le Wokenisme en devenir

#415

Message par Kraepelin » 21 mars 2021, 12:25

DictionnairErroné a écrit : 21 mars 2021, 10:53 Un article intéressant "La panique morale et les «wokes»".
https://www.ledevoir.com/societe/le-dev ... i-wokes-bi
Stanley Cohen y voyait une « panique morale », processus de diabolisation d’une catégorie sociale présentée « comme une menace pour la société, ses valeurs et ses intérêts ». Les médias produisent ces paniques en exagérant l’importance de quelques événements et en abusant d’expressions sensationnalistes (« nouvelle inquisition »,« tyrannie des minorités », etc.).Cela provoque une spirale amplificatrice du sentiment de menace. En réaction, « des digues morales sont érigées par des éditorialistes, des évêques, des politiciens et autres bien-pensants, et des experts reconnus proposent leurs diagnostics et leur remède ». Pareille dynamique soulève de profondes inquiétudes chez la majorité bien-pensante. Elle s’en décharge sur un bouc émissaire, souvent des jeunes de la contre-culture que des autorités morales et politiques cherchent à remettre sur le droit chemin, dans une logique de régulation sociale.

Hummmm

Un article signé Francis Dupuis-Déri!!! Je te rappelle de notre ami Francis (qui a récemment commis une conférence néoféministe sur la tribune des sceptiques du Québec) en plus d'être féministe de troisième vague, est un partisan enragé de la rectitude politique et du post-modernisme. Il ne croit pas dans l'objectivité et dénonce les prétentions des sciences qui sont selon lui une pure invention du "patriarcat".

Il écrit:
Pour en finir avec le mythe de l’objectivité

La critique épistémologique féministe a largement fait la preuve que l’objectivité scientifique, traditionnellement posée comme un principe absolu de la démarche scientifique, est un leurre qui occulte les rapports de pouvoir. Le mythe de l’objectivité des scientifiques prend sa source dans une conception idéaliste de l’activité de recherche qui serait coupée du monde concret et pratiquée – dans une tour d’ivoire – par des expert·e·s désintéressé·e·s. Or, tel que Marie-Josèphe Dhavernas l’écrivait dès 1992 : « La science est tributaire, dans sa réalisation, des mécanismes institutionnels, des objectifs politiques et des représentations des sociétés où elle se pratique, lesquelles sont encore massivement dominées par les hommes. Dès lors la science est à l’image de la société qui la produit, elle est à investir et à transformer au même titre que les autres domaines de cette même société. »

Francis Dupuis-Déri, professeur de science politique, UQAM
(...)

L’opposition insidieuse entre sciences « dures » et sciences « molles »

Dans toute leur diversité, les études féministes, sur le genre ou sur les femmes ont pour point de convergence, non seulement de remettre en cause le primat de l’objectivité – contribuant ainsi de manière significative à la conversation mondiale qui perdure sur cette question – mais encore de montrer l’arbitraire d’une distinction hiérarchique entre sciences « dures » et sciences « molles ». Les premières sont généralement considérées comme les seules vraies sciences, en raison, notamment, de l’importance accordée au canon de la reproductibilité et de l’illusion d’objectivité qu’elles entretiennent. Cette opposition entre les sciences n’est pas sans refléter une division entre objectivité et subjectivité, entre rationalité et émotivité, entre masculin et féminin.

Francis Dupuis-Déri, professeur de science politique, UQAM (il n'est pas le seul à signer, mais quand même ...)
:a4:
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3103
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Le Wokenisme en devenir

#416

Message par DictionnairErroné » 21 mars 2021, 16:26

Kraepelin a écrit : 21 mars 2021, 12:25 Un article signé Francis Dupuis-Déri!!! Je te rappelle de notre ami Francis (qui a récemment commis une conférence néoféministe sur la tribune des sceptiques du Québec) en plus d'être féministe de troisième vague, est un partisan enragé de la rectitude politique et du post-modernisme. Il ne croit pas dans l'objectivité et dénonce les prétentions des sciences qui sont selon lui une pure invention du "patriarcat".

Dès lors la science est à l’image de la société qui la produit, elle est à investir et à transformer au même titre que les autres domaines de cette même société. »
Maintenant que vous le dites...

Disons que mettre l'accent sur la loupe médiatique explique certaines choses en société, mais pas tout. Il ne faut pas faire court et généraliser non plus. Je trouve tout même intéressant de se le rappeler de temps à autre, question d'objectivité sociale.

Il aurait été plus judicieux d'écrire:

Dès lors que la société est à l'image de l'activité cérébrale qui la produit, elle est (activité cérébrale) à investir et à transformer tous domaines de cette société. »
Lorsque je ferme les yeux, je vois qui m'habite.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Le Wokenisme en devenir

#417

Message par Dash » 22 mars 2021, 01:55

Kraepelin a écrit : 21 mars 2021, 12:25Un article signé Francis Dupuis-Déri!!! [...] Pour en finir avec le mythe de l’objectivité [...]L’opposition insidieuse entre sciences « dures » et sciences « molles » [...]
Mais l’on s’en fout de l’objectivité des gens, qu’ils soient scientifiques ou pas. Ce qui fait qu’un GPS et/ou un médoc fonctionnent, objectivement, c’est le « filtre » de la méthodologie scientifique, qui, de par le nombre d’instances et d’acteurs concerné, finit toujours, avec un peu de temps, par « filtrer » ce qui fonctionne ou pas, et donc par faire consensus scientifique.

Quand bien même la science est tributaire, dans sa réalisation, des mécanismes institutionnels, des objectifs politiques et des représentations des sociétés où elle se pratique, il en est de même pour absolument tout anyway, ce qui nous ramène au fait que, tout chose étant égale par ailleurs, la méthodologie scientifique, et donc la science, est ce qui est le moins susceptible, après « quelque années de filtration », de se tromper.

Quant au fait que la hiérarchisation des sciences, entre les plus molles et les dures, « n’est pas sans refléter une division entre objectivité et subjectivité, entre rationalité et émotivité, entre masculin et féminin », c’est une espèce de concordisme fantasmagorique exploitant les notions d’opposée. :grimace:

Mou/dur, ce sont juste des termes, une métaphore pour distinguer les sciences exactes, comme les math ou la physique des sciences inexactes. Et il n’y a pas que les sciences humaines et sociales (supposément associé au « genre féminin » ) mais aussi l’économie et la finance, p. ex., que l’on qualifie de « sciences molles » et qui sont majoritairement pratiquées et/ou associées, pourtant au « genre masculin ».

:hausse:

Bref, c’est n’importe quoi! L’on peut s’amuser à associer plein de trucs au masculin/féminin : le jour au masculin et la nuit au féminin, tout en incluant des connotations et des jugements de valeur, mais au-delà des mots, ça ne modifie pas que le jour, ce n’est pas la nuit, tout comme les sciences économiques et les sciences humaines ne sont pas aussi exactes que les math ou la physique. Et tout comme l’astrologie est encore « moins exacte » (euphémisme « "pléonastique" ») que les sciences humaines. Faut savoir distinguer entre les connotations subjective et le fait qu’au-delà, il y a bel et bien une distinction d’exactitude — des plus objectives — entre certaines sciences, et donc une hiérarchie qui s’établit de fait « naturellement » et qui s’effectuerais anyway, même dans un monde « post apocalyptique » où l’homme aurait disparu, ne serait plus souhaité, constitué uniquement de femmes devant se reproduire artificiellement et « gérant » tout.

Voir si ces femmes ne feraient plus de distinction aucune entre certaines sciences et leur valeur d’exactitude! Ben voyons! :roll:

C'est juste que les termes servant de métaphore ne seraient peut-être pas les mêmes. Il y aurait les sciences « ma best » et les sciences « bitch » :lol:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 2624
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#418

Message par Dominique18 » 22 mars 2021, 02:45

Une interview d'Eugénie Bastié, journaliste du Figaro, qui peut intéresser, dans ce débat d'idées, un certain nombre de personnes. Elle apporte un regard et une analyse sur des questions actuelles, nettement au-dessus de la moyenne.

https://tv.marianne.net/rencontres/euge ... kifQ%3D%3D

Références :

https://www.babelio.com/livres/Bastie-L ... es/1309041

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3103
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Le Wokenisme en devenir

#419

Message par DictionnairErroné » 22 mars 2021, 05:26

Il est toujours rafraîchissant de lire Maka Kotto, c'est devenu tellement rare le bon sens dans les médias d'opinions. Pourtant il ose.
Des observations empiriques aux études scientifiques portant sur la construction de la personnalité psychique de l’individu, il apparaît clairement que nous sommes imbibés de stéréotypes et de préjugés. Tous. Sans exception. Peu importe nos origines ethniques.

Vis-à-vis des autres, nous classifions et faisons des associations découlant de processus conscients et inconscients qui nous sont propres. Il en est généralement de même avec notre groupe culturel d’appartenance. Dès lors, le regard derrière les «lunettes» que nous portons pour lire «les autres» et leurs agissements est forcément teinté par notre propre vie, notre façon d’être, de penser ou d’agir.

Rappelons que sous la houlette de Pierre Elliott Trudeau, le Canada s’est créé un système d’apartheid culturel communément appelé «le multiculturalisme». Cette idéologie a engendré un «communautarisme culturel», incubateur de stéréotypes, de préjugés, voire de racisme.
https://www.journaldemontreal.com/2021/ ... n-prejuges
Lorsque je ferme les yeux, je vois qui m'habite.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7919
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Le Wokenisme en devenir

#420

Message par Kraepelin » 22 mars 2021, 07:13

DictionnairErroné a écrit : 22 mars 2021, 05:26 Il est toujours rafraîchissant de lire Maka Kotto, c'est devenu tellement rare le bon sens dans les médias d'opinions. Pourtant il ose.
C'est vrai que Kotto est un des rares à toujours garder la tête sur les épaules. Je félicitait son arrivé au "Journal" en juin dernier une conséquence positive des BLM...

:applaudit:
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7919
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Le Wokenisme en devenir

#421

Message par Kraepelin » 22 mars 2021, 07:15

Rions un peu...

Un sketch particulièrement drôle sur le workisme en milieu de travail.


https://www.facebook.com/watch/?v=379821256395695

:lol:
Dernière modification par Kraepelin le 22 mars 2021, 07:21, modifié 1 fois.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7919
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Le Wokenisme en devenir

#422

Message par Kraepelin » 22 mars 2021, 07:19

Dash a écrit : 22 mars 2021, 01:55
Bref, c’est n’importe quoi!
:dix:

Il faut quand même souligner que cet exposé post-moderne est la position OFFICIELLE du département d'étude féministe de l'UQAM où travaille notre ami Francis.

:phone: :manif: :harpe: :rengaine: :meegeere:
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Le Wokenisme en devenir

#423

Message par Dash » 22 mars 2021, 10:50

Kraepelin a écrit : 22 mars 2021, 07:15 Rions un peu...

Un sketch particulièrement drôle sur le workisme en milieu de travail.


https://www.facebook.com/watch/?v=379821256395695

:lol:
Excellent! :lol:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 2624
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Le Wokenisme en devenir

#424

Message par Dominique18 » 22 mars 2021, 11:13

Un exemple de la "vraie" vie, par l'une de ceux qui la connaissent mieux que les autres...

https://www.liberation.fr/france/2019/0 ... le_1731640

Avec des lendemains qui vont chanter...

https://www.marianne.net/societe/laicit ... polemiques

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7919
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Le Wokenisme en devenir

#425

Message par Kraepelin » 22 mars 2021, 12:12

Dominique18 a écrit : 22 mars 2021, 11:13 Un exemple de la "vraie" vie, par l'une de ceux qui la connaissent mieux que les autres...

https://www.liberation.fr/france/2019/0 ... le_1731640
Je suis un peu hors sujet, mais ... MMe Lucie rapporte:
«Quand je rentre chez moi, il y a toujours des mecs qui m'abordent en me demandant d'où je viens, si je suis métisse ou arabe, qui me renvoient à ma couleur de peau», dénonce la jeune femme en colocation avec quatre autres membres de l'Unef, dans un quartier populaire de Paris en bordure de périphérique.
C'est pas la première fois que j'entend ça. J'ai une amies française d'origine qui partage mes randonnées sur la montagne à Montréal. Elle me raconte qu'à Paris elle se faisait continuellement abordée dans la rue ( plus ou moins gentiment) par des hommes ce qui était toujours irritant et parfois inquiétant. Ayant été agressé dans une train durant sa jeunesse, elle vivait littéralement dans la peur. Au Québec, la culture est différente. Les hommes n'interpellent pratiquement jamais des inconnues dans la rue (je n'ai vu ça qu'une fois en 60 ans). Sauf des cas clinique rares, ils ne suivent pas les femmes dans la rue. Ici, ce serait considéré comme très mal élevé et très "loser" même pour le hommes issus de milieux ouvriers. Lorsque des agressions de femmes inconnues surviennent à Montréal, cela se produit presque toujours dans les quartiers où habitent des "déracinés". Mon amie s'est sentie tellement soulagée de pouvoir déambuler en paix, qu'elle s'est installée au Canada...

Il semble vraiment y avoir un problème spécifique aux villes françaises.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit