Analyser la mouvance Woke

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Répondre
Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3758
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Analyser la mouvance Woke

#1

Message par DictionnairErroné » 27 sept. 2021, 09:19

Puisque l'enfilade "Le Wokenisme en devenir" a été kidnappée par un hors sujet, je démarre une nouvelle enfilade en utilisant une définition de base des plus raisonnable à ce jour.
Kraepelin a écrit : 17 sept. 2021, 10:24
DictionnairErroné a écrit : 17 sept. 2021, 08:37
Article de Geneviève Pettersen au journal de Moutréal.
François Legault a précisé sa définition du mot « woke », hier. Il a convenu que le meilleur mot à utiliser serait sans doute « multiculturalisme ». Comme en ce qui concerne le racisme systémique, M. Legault semble vouloir faire du millage politique sur un sujet particulièrement cher aux Québécois, l’identité nationale. Mais je ne voudrais pas lui prêter de mauvaises intentions.
----
C’est quoi, être woke?
Le terme woke fait référence à un état d’éveil. Les personnes qu’on peut qualifier de woke sont des gens sensibles aux injustices sociales et aux iniquités raciales. Je ne sais pas pour vous, mais je ne vois pas en quoi ça peut être péjoratif de s’intéresser à la justice sociale, qu’on ait 22 ou 68 ans.

Mais c’est qui ?
Après ça, comme dans tout mouvement, il y a des dérives. On ne peut pas mettre tous les woke dans le même panier. On ne peut pas réduire un mouvement à ses manifestations les plus extrêmes. On ne peut pas dire que les woke, ce sont des brûleurs de livres comme on ne peut pas dire que les gens de droite, ce sont tous des racistes. Les woke, tout comme les gens de droite, ne constituent pas un groupe homogène.
posting.php?mode=reply&f=20&t=16401
Hummmmm!

Le jazz n'est as un style de musique aux contours bien définit. Le jazz existe pourtant et il est parfois approprié de dire qu'un musicien est un musicien de jazz.

Ensuite, la définition première de "woke" de Pettersen semble juste, mais très superficielle et non discriminative. Presque tout le monde est «sensibles aux injustices sociales et aux iniquités raciales» . Sommes nous tous wokes? Non! Alors, qu'est-ce que les wokes ont de particuliers de distinctifs qui permet de les distinguer politiquement-idéologiquement? On ne vas pas loin avec la définition de Pettersen. C'est comme dire les wokes sont pour la vertu.

Ne crois tu pas qu'il serait plus juste et discriminatif de dire que les wokes sont ceux qui adoptent la théorie critique des races et des genres et qui endosse les cles de la rectitude stricte décrite ailleurs, par exemple par notre collègue sceptique Normand Baillargeon?

Finalement, s'il ne faut pas réduire une mouvement a ses dérives ou ses extrêmes, il est par contre très approprié de dénoncer les dérives et les extrêmes et de les désigner par un terme distinctif. Et donc oui, il est important de trouver un terme pour désigner les extrémistes de la rectitude. Le mot "woke" me semblait très bien. Pas toi?

Tout à fait d'accord comme l'a également expliqué Wooden Ali plus haut, et d'autres.
posting.php?mode=quote&f=20&p=607220

«sensibles aux injustices sociales et aux iniquités raciales» est un slogan que plusieurs utilisent. E.B. n'est pas d'accord, mais nous devons inclure la méthodologie théorique (objectifs) et pratique (agissements, actions) pour comprendre le but du slogan et finalement en déduire les intentions.

Exemple, Hilter et son parti social-démocrate, beau slogan. Le communiste pour l'égalité sociale, beau slogan...
Kraepelin a écrit : 17 sept. 2021, 10:24 Ne crois tu pas qu'il serait plus juste et discriminatif de dire que les wokes sont ceux qui adoptent la théorie critique des races et des genres et qui endosse les cles de la rectitude stricte décrite ailleurs, par exemple par notre collègue sceptique Normand Baillargeon?
Beau lien! Baillargeon fait un bon résumé des grands thèmes que les wokes utilisent pour réaliser leur slogan et cela date de 2016!!!
  • Microagressions (microagressions)
  • Appropriation culturelle (cultural appropriation)
  • Ne pas donner de tribune/désinviter (no platform/disinvitation)
  • Espace protégé (safe space)


Tout un menu! Prenons simplement la Microagression. Qui ne se sent pas microagressé dans son quotidien? En voiture par exemple. Est-ce qu'on appelle à la censure, utilise-t-on la terreur? Selon moi cela provient de la nature même d'être éveillé (woke), l'hypervigilance - anxiété, et/ou vice versa tout en établissant un rapport de force qui peut augmenter l'estime de soi.
Kraepelin a écrit : 17 sept. 2021, 10:24 Finalement, s'il ne faut pas réduire une mouvement a ses dérives ou ses extrêmes, il est par contre très approprié de dénoncer les dérives et les extrêmes et de les désigner par un terme distinctif. Et donc oui, il est important de trouver un terme pour désigner les extrémistes de la rectitude. Le mot "woke" me semblait très bien. Pas toi?
Je réfère ci-dessus: nous devons inclure la méthodologie théorique (objectifs) et pratique (agissements, actions) pour atteindre le but du slogan

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6232
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Analyser la mouvance Woke

#2

Message par Etienne Beauman » 27 sept. 2021, 09:46

Le terme, issu des problématiques de justice sociale et raciale aux Etats-Unis, est devenu une expression fourre-tout, utilisée pour dénigrer des idées progressistes.
Si le terme est historiquement lié à la lutte contre le racisme envers les Afro-Américains, les individus qui se revendiquent aujourd’hui « woke » embrassent plusieurs grandes causes :
  • la lutte antiraciste et contre les violences policières (le mouvement Black Lives Matter encore très actif)
  • le réchauffement climatique (les fortes mobilisations lors des marches pour le climat)
  • les combats pour l’égalité femmes-hommes (#metoo).
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 5498
Inscription : 23 févr. 2012, 06:01

Re: Analyser la mouvance Woke

#3

Message par spin-up » 27 sept. 2021, 10:15

Ca s'annonce passionnant, mais créer un seul nouveau fil est un peu dommage. Permets moi quelques suggestions:

"Wokisme et libre arbitre"
"Le wokisme est il déterministe?"
"les wokes croient ils a l'ame?"
"Wokenisme ou wokisme?"
"Le wokisme est il plus dangereux que le COVID19?"
"La relativité restreinte aux origines du wokisme"
"Appropriation culturelle: cuisine au wok=cuisine woke?"

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4853
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Analyser la mouvance Woke

#4

Message par Dash » 27 sept. 2021, 10:46

Etienne Beauman a écrit : 27 sept. 2021, 09:46
Si le terme est historiquement lié à la lutte contre le racisme envers les Afro-Américains, les individus qui se revendiquent aujourd’hui « woke » embrassent plusieurs grandes causes :
  • la lutte antiraciste et contre les violences policières (le mouvement Black Lives Matter encore très actif)
  • le réchauffement climatique (les fortes mobilisations lors des marches pour le climat)
  • les combats pour l’égalité femmes-hommes (#metoo).
Ce n'est pas utile (puisque plein d'individus « embrassent » toutes ces causes, dont moi le premier). Tout comme à quoi il était lié historiquement, etc. Ça n'apporte rien cette liste puisque personne n'est contre la vertu!

Ce qui importe, c'est de caractériser ce qui distingue tous les individus qui supportent toutes ces causes, des autres... ...qui les supportent aussi, mais pas de la même façon que les premiers!

Perso, je supporte toutes ces causes, mais alors qu'est-ce qui me distingue des « wokes », de certains autres?

- je ne crois pas que l'abolition/interdiction de certains mots/terme soit « "The" solution ». Surtout pas quand ils sont utilisés dans un contexte qui n'a rien à voir avec l'intention d'exploiter le mot pour blesser un individu (ethnie/genre, etc.). Donc, déjà, jugement et discernement font défaut aux « wokes » à certains.

- je ne crois pas que l'abolition/modification/ « cancelation » du passé et de l'histoire soit « "The" solution ». Faut assumer notre passé et l'enseigner tel qu'il a été.

- les arts (littérature, théâtre, films, etc.), quand ils sont des fictions, ne devraient en aucun cas être taxés d'appropriation culturelle.

- la dénonciation d'agresseurs via réseaux sociaux et médias, en bypassant le système de justice, devrait, au minimum, ne pas se faire sous le couvert de l'anonymat!

- la discrimination dite « positive » demeure de la discrimination. Nous ne devrions jamais privilégier (discriminer positivement ) un genre et/ou une ethnie au détriment de la compétence (et autre qualité requise pour un poste).

- se « sentir offensé/agressé » n'est pas systématiquement synonyme d'avoir été objectivement victime de propos et/ou comportement s correspondants. Personne n'a la même sensibilité ni le même taux de tolérance, mais les sentiments perso ne sont pas « la réalité » pour autant!

Bref, voilà quelques pistes. C'est de ça qu'il faut traiter — de ce qui les caractérise et les distingue — des autres qui, pourtant, défendent les même causes, mais pas avec les mêmes « travers »!

...et non pas s'éterniser sur le terme employé (son origine et bla-bla-bla). Quant à moi l'on pourrait tout aussi bien les nommer « Schtroumpf » que ça ferait le job. Ce qui importe, c'est de définir, de lister ce qui distingue ceux qui supportent ces causes, mais dont l'application pratique diffère totalement de celle appliqué par ceux que l'on nomme présentement « wokes ».
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 6863
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Analyser la mouvance Woke

#5

Message par LoutredeMer » 27 sept. 2021, 10:53

spin-up a écrit : 27 sept. 2021, 10:15 Ca s'annonce passionnant, mais créer un seul nouveau fil est un peu dommage. Permets moi quelques suggestions:

"Wokisme et libre arbitre"
"Le wokisme est il déterministe"
"les wokes croient ils a l'ame"
"Wokenisme ou wokisme?"
"Le wokisme est il plus dangereux que le COVID19?"
"La relativité restreinte aux origines du wokisme"
"Appropriation culturelle: cuisine au wok=cuisine woke?"
:lol:

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 3758
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Analyser la mouvance Woke

#6

Message par DictionnairErroné » 27 sept. 2021, 11:35

Dash a écrit : 27 sept. 2021, 10:46
Etienne Beauman a écrit : 27 sept. 2021, 09:46
Si le terme est historiquement lié à la lutte contre le racisme envers les Afro-Américains, les individus qui se revendiquent aujourd’hui « woke » embrassent plusieurs grandes causes :
  • la lutte antiraciste et contre les violences policières (le mouvement Black Lives Matter encore très actif)
  • le réchauffement climatique (les fortes mobilisations lors des marches pour le climat)
  • les combats pour l’égalité femmes-hommes (#metoo).
Ce n'est pas utile (puisque plein d'individus « embrassent » toutes ces causes, dont moi le premier). Tout comme à quoi il était lié historiquement, etc. Ça n'apporte rien cette liste puisque personne n'est contre la vertu!

Ce qui importe, c'est de caractériser ce qui distingue tous les individus qui supportent toutes ces causes, des autres... ...qui les supportent aussi, mais pas de la même façon que les premiers!
La référence de E.B. (qui est un copier-coller de l'introduction wikipédia) est en elle-même une caricature du wokisme et ne dit rien. Un anti réchauffement climatique serait un woke! Ridicule. Les actions, les agissements sont une partie intégrante d'un mouvement qui le distingue des autres. Sur ce, je ne reviendrai plus sur ce sujet tellement que c'est l'évidence même.
spin-up a écrit : 27 sept. 2021, 10:15 Ca s'annonce passionnant, mais créer un seul nouveau fil est un peu dommage. Permets moi quelques suggestions:

"Wokisme et libre arbitre"
"Le wokisme est il déterministe?"
"les wokes croient ils a l'ame?"
"Wokenisme ou wokisme?"
"Le wokisme est il plus dangereux que le COVID19?"
"La relativité restreinte aux origines du wokisme"
"Appropriation culturelle: cuisine au wok=cuisine woke?"
Snif, snif, snif, ça sent le sarcasme à but non participatif! :mrgreen:
Dernière modification par DictionnairErroné le 27 sept. 2021, 11:43, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 2363
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: Analyser la mouvance Woke

#7

Message par nikola » 27 sept. 2021, 11:36

spin-up a écrit : 27 sept. 2021, 10:15 Ca s'annonce passionnant, mais créer un seul nouveau fil est un peu dommage. Permets moi quelques suggestions:
Wokenisme et islamophobie ou wokisme et misomusulmanisme ?
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6232
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Analyser la mouvance Woke

#8

Message par Etienne Beauman » 27 sept. 2021, 11:50

DictionnairErroné a écrit : 27 sept. 2021, 11:35 Ridicule.
Il y aura bientôt un an :
https://mnarberhaus.medium.com/how-woke ... 795fc99365

Et forbes qui considère Thumberg comme faisant parti de la woke generation
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 6863
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Analyser la mouvance Woke

#9

Message par LoutredeMer » 27 sept. 2021, 13:37

Le terme n'est pas nouveau... "The Awakening" de Kate Chopin, 1899... Ce terme semble significatif dans la culture anglo-saxonne, d'une prise de conscience et d'une action progressiste vers une amélioration sociale. Et... il est utilisé depuis le 19ème siècle.

La rubrique récente "Woke " de Wikipedia va mûrir, étant toute récente et sujette à modifications, précisions, compléments..., puisque notamment il n'y est fait nulle mention de "The awakening" de Kate Chopin, féministe pionnière parmi quelques autres.

"When Kate Chopin wrote The Awakening in 1899, the book was instantly attacked for its blatant depiction of a woman's desire for independence and sexual freedom. It challenged the idea that a woman would be satisfied only in the domestic sphere."
Traduction :
"A sa sortie en 1899, l'ouvrage de Kate Chopin "The Awakening" (que je traduis par "L'éveil") fut immédiatement attaqué parce qu'il traitait du désir d'indépendance et de liberté sexuelle des femmes. L'oeuvre mettait en cause l'idée qu'une femme pût exclusivement s'épanouir dans la sphère domestique."
(Je me suis coltiné ce bouquin il y a longtemps lors de la préparation de je ne sais plus quel diplôme).

Je reprends : " Prise de conscience et action progressiste vers une amélioration sociale. " Non? On se choque ici des dérives (parfois extrémistes, contestables, ubuesques certes etc), elles sont pourtant inhérentes à tout mouvement social et inévitables et le fait de pointer ces dérives au détriment du mouvement social est à mon avis, se cacher la face, ou... un peu malhonnête.

Soit on prend tout en bloc et on décortique tout, soit on s'abstient complètement. Mais critiquer un mouvement important, en ne se basant que sur ses dérives (conséquentes et inévitables), c'est tricher.

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 4117
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Analyser la mouvance Woke

#10

Message par Dominique18 » 27 sept. 2021, 14:46

Soit on prend tout en bloc et on décortique tout, soit on s'abstient complètement. Mais critiquer un mouvement important, en ne se basant que sur ses dérives (conséquentes et inévitables), c'est tricher.
Restons dans la version moderne, parce qu'il y a une grosse lurette que les origines ont été oubliées.
Mouvement important ? Non.
Ce sont les réseaux sociaux qui lui donnent une ossature.
Important ? Le décolonialisme, une idée novatrice ? (au hasard)
Tricher? Parmi les wokes, il y en a un paquet, de tricheurs.
Ce serait peut-être un mouvement important si cette nébuleuse ne ressemblait pas à un foutoir.
Pour les dérives conséquentes et inévitables, ne serait-il pas plus judicieux de préciser inconséquentes et évitables ? Parce que certains faits d'armes n'honorent pas leurs auteurs...

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6232
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Analyser la mouvance Woke

#11

Message par Etienne Beauman » 27 sept. 2021, 15:05

Dominique18 a écrit : 27 sept. 2021, 14:46 Mouvement important ? Non.
Me too, BLM, les marches pour le climat... c'est pas important ?

En raison de son adoption croissante au-delà de ses origines afro-américaines, le terme « woke » a acquis des connotations plus larges. Plutôt que d'être appliqué uniquement aux questions raciales, il a été de plus en plus utilisé comme un terme fourre-tout pour décrire des idées progressistes, souvent centrées sur la défense des droits de groupes minoritaires et informées par des courants universitaires comme la critical race theory (« théorie critique de la race » en français), qui visent à promouvoir la justice sociale. Cela comprend le mouvement Black Lives Matter et des formes connexes d'antiracisme, les fortes mobilisations lors des marches pour le climat4 ainsi que des campagnes sur les questions relatives aux femmes (comme #metoo) et aux LGBT. Le terme « capitalisme éveillé » (« woke capitalism ») a été inventé pour décrire les entreprises qui ont exprimé leur soutien à de telles causes.
Je continue d'affirmer que t'as le nez dans le guidon.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5868
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Analyser la mouvance Wok

#12

Message par MaisBienSur » 27 sept. 2021, 17:00

Le terme woke est important, le mouvement woke non. Étienne ne comprend même plus ce qu'il cite... Il a la tête dans le guidon et les poignées de freins dans les yeux :roll:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4853
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Analyser la mouvance Woke

#13

Message par Dash » 27 sept. 2021, 18:27

Etienne Beauman a écrit : 27 sept. 2021, 11:50Et forbes qui considère Thumberg comme faisant parti de la woke generation
Ça reste une ado qui lâche l'école pour aller faire le tour du monde pour dire à tous « ce n’est pas bien ce que vous faites », mais sans proposer de solution! D'oh! On le savais pas! :roll: Merci Greta! :roll:

Thunberg n'est pas celle qui me vient en tête en tout premier pour représenter les wokes (c'est une môme, hein, alors je comprends et suis indulgent). ;)

...mais ce qui rejoint la tendance — dans ce qui caractérise les wokes — c'est le fait d'exploiter, de s'accaparer d'une « bonne cause » (dont ont sait que nul ne sera contre, puisque personne n'est contre la vertu) pour crier au scandale, tout en se faisant, surtout, « un nom » en créant le buzz, mais sans apporter de solution et/ou en proposant des « solutions faciles » comme la « cancelation » de ceci/cela (entre autres, P. Ex.), ce qui donne l'impression à « l'ego » des wokes d'avoir fait « avancé la cause » et d'être de « valeureux défenseurs des opprimés ». :roll:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4853
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Analyser la mouvance Woke

#14

Message par Dash » 27 sept. 2021, 19:11

En fait, si je devais résumer de façon très simple...

Un woke est quelqu'un qui exploite une « bonne cause », une cause que personne ne pourra remettre en cause, ce qui lui assure donc un certain support moral, la sensation « d'être dans le bien », de la façon la plus facile et la moins exigeante qui soit. Ce qui permet alors d'exiger tout et n'importe quoi ensuite puisque toute opposition sera considérée comme étant « contre la bonne cause »

C'est très astucieux en fait, car ça revient au même « tour de passe-passe » que les islamistes qui ont créé le mot « islamophobe », mais de façon encore plus « sophistiqué » puisque ce qui est exploité, ce n'est pas qu'un support (un mot), mais un « process » qui peut s'appliquer à presque tout.

À un moment où un autre, il a dû avoir un « fin stratège » (peut-être une sociologue?) qui s'est dit :

« Je vais me faire un nom instantanément en inventant une nouvelle théorie (racisme systémique), mais tout en choisissant une cause que personne ne peut ne pas défendre, ce qui fera que tous ceux cherchant à remettre en cause ma théorie passeront comme étant contre "la bonne cause", hahaha, je suis tellement brillante! »

Ensuite, d'autres ont « pigé l'astuce » et l'on reproduit en exploitant d'autres causes dans d'autres domaines, ce qui a mené à la « théorie du genre », entre autres. Et, de fils en aiguille, l'astuce a finalement été récupéré par un peu tout le monde (principalement des milléniaux qui vivent « dans la ouate » chez leurs « parents valet ») qui recherche de l'attention et qui ont besoin de se valoriser en adoptant de « bonnes causes » pour avoir le sentiment de « se battre » contre « quelque chose » eux aussi. ...parce que jusque là, leur seul « combat » était de jouer à Dofus et Candy Crush. :?

Et, de fils en aiguille, ça finit par contaminer plein de gens, dont même certains, ici, sur le forum. :roll:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8177
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Analyser la mouvance Woke

#15

Message par Kraepelin » 28 sept. 2021, 01:00

spin-up a écrit : 27 sept. 2021, 10:15 Ca s'annonce passionnant, mais créer un seul nouveau fil est un peu dommage. Permets moi quelques suggestions:

"Wokisme et libre arbitre"
"Le wokisme est il déterministe?"
"les wokes croient ils a l'ame?"
"Wokenisme ou wokisme?"
"Le wokisme est il plus dangereux que le COVID19?"
"La relativité restreinte aux origines du wokisme"
"Appropriation culturelle: cuisine au wok=cuisine woke?"
Je ne sais pas pourquoi tu fais ça. Les idéologies totalitaires n'ont rien de risible. L'évangélisation chrétienne et le projet communiste aussi étaient honorables dans leurs définitions initiales. Les dérives de l'Église ou celles à la Staline ou à la Pol Pot méritent pourtant d'être dénoncées.

Les dérives de l'idéologie woke se répandent dans plusieurs milieux. Si le fait que l'on brûle les BD de Tintin ne te fait pas dresser le poil des bras, les faits que les sciences sociales soient au bord du gouffre devrait éveiller ton inquiétude.
Dernière modification par Kraepelin le 28 sept. 2021, 01:13, modifié 1 fois.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8177
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Analyser la mouvance Woke

#16

Message par Kraepelin » 28 sept. 2021, 01:10

DictionnairErroné a écrit : 27 sept. 2021, 09:19
Je réfère ci-dessus: nous devons inclure la méthodologie théorique (objectifs) et pratique (agissements, actions) pour atteindre le but du slogan
+1
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 4117
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Analyser la mouvance Woke

#17

Message par Dominique18 » 28 sept. 2021, 01:15

J'ajouterai que le délire conduit à produire des "idéologues" du détail.
Qu'on ne comprenne pas, ou mal, c'est recevable.
Qu'on ne veuille pas comprendre, parce qu'il faut vraiment faire des efforts, non.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5868
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Analyser la mouvance Woke

#18

Message par MaisBienSur » 28 sept. 2021, 02:10

Dash a écrit : 27 sept. 2021, 19:11 Un woke est quelqu'un qui exploite une « bonne cause », une cause que personne ne pourra remettre en cause, ce qui lui assure donc un certain support moral, la sensation « d'être dans le bien », de la façon la plus facile et la moins exigeante qui soit. Ce qui permet alors d'exiger tout et n'importe quoi ensuite puisque toute opposition sera considérée comme étant « contre la bonne cause »
On y retrouve les antivax Français (ailleurs je ne sais pas) qui manifestent pour défendre la liberté (?)
Comment vouloir à quelqu'un de se battre pour la liberté ?
Mais quelle liberté ? celle d'avoir le droit de ne pas se faire vacciner et ce que ça implique pour la santé de tous ? Contre celle de se faire vacciner et pouvoir à nouveau profiter de cette liberté ?

Oui, le mouvement woke, c'est clairement mettre dans la lumière "La" bonne cause et mettre dans l'ombre les mauvaises conséquences de ces/ses choix.
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 4117
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Analyser la mouvance Woke

#19

Message par Dominique18 » 28 sept. 2021, 02:42

MaisBienSur a écrit : 28 sept. 2021, 02:10 On y retrouve les antivax Français (ailleurs je ne sais pas) qui manifestent pour défendre la liberté (?)
Comment vouloir à quelqu'un de se battre pour la liberté ?
Mais quelle liberté ? celle d'avoir le droit de ne pas se faire vacciner et ce que ça implique pour la santé de tous ? Contre celle de se faire vacciner et pouvoir à nouveau profiter de cette liberté ?

Oui, le mouvement woke, c'est clairement mettre dans la lumière "La" bonne cause et mettre dans l'ombre les mauvaises conséquences de ces/ses choix.
Rappel: cette mouvance n'est pas structurée, elle comprend tout un tas de composantes qui peuvent œuvrer ensemble ou... contradictoirement.
Quand j'indique "foutoir", c'est que l'audible et le crédible peinent à émerger.
Si on procède en restant positionné à une vision analytique, il est évident qu'on va trouver des points positifs, et leur accorder une légitimité (BLM, Me too,...).
Par contre, si on opte vers une considération de la stratégie d'ensemble globale, ce ne sont pas les difficultés qui manquent, et les points négatifs qui s'accumulent. Ce qui a été suffisamment étudié, détaillé, sourcé, dans la masse de posts précédents.
Tu le résumes parfaitement dans ta dernière phrase.

@ Etienne

J'ai le nez dans le guidon ?
Tant que tu veux, si ça t'amuse.
Et toi, tu l'as où, le nez?
Comme pour la question de l'islamisme, tu ne vois pas où il y a un os, GLOBALEMENT.
Je ne vais pas réécrire et paraphraser Dash.

Qu'est-ce que ça signifie, "globalement"?
Remettre en contexte, en phase, en place dans son environnement.
Qu'est-ce qui a déterminé Jérôme Fourquet (déjà cité) à agir ?
A essayer de comprendre et d'appréhender GLOBALEMENT, ce qui l'a conduit à publier "L'archipel français" (2019).
On peut se dispenser de sa lecture, âpre, mais qu'on ne vienne pas se plaindre si on loupé des éléments de compréhension.
C'est curieux, mais son bouquin n'a pas recueilli de critiques négatives, me semble-t-il. D'abord, il faut le lire. Ensuite, pour contester son contenu, il faut être capable de produire un travail d'investigation similaire (avis aux amateurs éclairés et bon courage !).
Recours à une "Autorité"? Non, juste une appréciation d'un travail correctement effectué.

Une autre étude, légèrement différente dans la forme, a été produite, aussi rigoureuse, et a donné également un autre livre.

Frédéric Dabi: "La fracture" (2021)

https://www.babelio.com/livres/Dabi-La-fracture/1356547

Pas encore lu.
C'est là toute la différence entre le ressenti et la réalité du terrain répondant à un travail d'enquête rigoureux.
On peut toujours traiter Jérôme Fourquet et Frédéric Dabi de guignols, mais il va falloir se lever (très) tôt.
Quand on veut en apprendre plus, il faut s'en donner les moyens.
Dernière modification par Dominique18 le 28 sept. 2021, 03:13, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6232
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Analyser la mouvance Woke

#20

Message par Etienne Beauman » 28 sept. 2021, 03:12

Dominique18 a écrit : 28 sept. 2021, 02:42 Comme pour la question de l'islamisme, tu ne vois pas où il y a un os, GLOBALEMENT.
Rien à voir avec l'islamisme, ce danger là est réel, tangible.
L'islamisme tue des gens.
Mais l'islamophobie aussi. Et sur ça que j'insistai, pas te laisser dire que ça n'existait pas.


Ce n'est pas le cas des wokes, ce sont des jeunes qui globalement manifestent dans la rue, militent sur le net, débattent dans des universités pour défendre ce qu'ils pensent être leur bon droit.
On peut être d'accord ou pas avec certaines de leur idées, certaines de leur actions, mais traiter ça d'une manière générale ça n'a juste aucun sens en plus de n'avoir probablement aucun effet.

Je pense même que vous vous tirez une balle dans le pied à surréagir comme vous le faites à tout et n(importe quoi vous diluez les critiques pertinentes parmi des reproches ineptes.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5868
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Analyser la mouvance Woke

#21

Message par MaisBienSur » 28 sept. 2021, 03:23

La différence entre l'islamisme et le wokisme ?

L'islamiste pense être le meilleur, détenir La Vérité
Le woke aussi...
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 2363
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: Analyser la mouvance Woke

#22

Message par nikola » 28 sept. 2021, 03:26

MaisBienSur a écrit : 28 sept. 2021, 03:23 L'islamiste pense être le meilleur, détenir La Vérité
Le woke aussi...
Macron aussi pense être le meilleur (il a réussi, lui) et détenir la vérité.
La différence est dans les moyens employés.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 4117
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Analyser la mouvance Woke

#23

Message par Dominique18 » 28 sept. 2021, 03:29

,@ Étienne

Ne détourne pas mes propos, s'il te plaît.
Ce qu'est sensé recouvrir ce terme existe.
C'est dans la façon de le considérer avy justemu ce terme piégé qui pose problème.
Tu veux continuer à employer le mot islamophobie, très bien.
Ce n'est pas mon cas, mais l'objectif est cependant le même : dénoncer et combattre. A chacun son véhicule, encoy faut-il savoir comment il fonctionne, et connaître les rouages internes.

Qui a dit que le wokisme tuait ?
Il peut provoquer, dans ses formes d'expression les plus radicales, un tremplin vers le suicide, cela, ne l'occultons pas. Des profs ont été obligés de démissionner en raison de harcèlements. (USA, Canada... En France, je ne sais pas). Le harcèlement est inadmissible et passible de poursuites pénales en France.
cf. Affaire de Grenoble.
On peut être d'accord ou pas avec certaines de leur idées, certaines de leur actions, mais traiter ça d'une manière générale ça n'a juste aucun sens en plus de n'avoir probablement aucun effet.

Je pense même que vous vous tirez une balle dans le pied à surréagir comme vous le faites à tout et n(importe quoi vous diluez les critiques pertinentes parmi des reproches ineptes.
Ça, c'est ton analyse et ton point de vue.
Aucun effet ?
Certainement pas, cf les trois rapports commis, avec des modes d'action concrets définis suite à ces publications, et ce, dęs la rentrée dans les établissements scolaires:

https://www.franceinter.fr/societe/plan ... -sa-vision

La contestation et la revendication sont une chose, mais à partir du moment où les notions de laïcité, et les valeurs fondamentales de la République sont ébranlées dans leur fondements, ça ne passe pas.
Ce qui échappe à toute connotations politiques et idéologiques : ce sont des référents communs pour tous, quels que soient les individus. Je l'ai déjà expliqué, je ne recommence pas.
Se tirer une balle dans le pied?
Tant que ça ?
Fourquet et Dabi, ils ont fait quoi?
Le forum est une chose, un lieu d'échanges et d'expression, une toute petite partie d'une réalité.
A replacer dans une contextualité globale.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6232
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Analyser la mouvance Woke

#24

Message par Etienne Beauman » 28 sept. 2021, 03:35

Dominique18 a écrit : 28 sept. 2021, 03:29 La contestation et la revendication sont une chose, mais à partir du moment où les notions de laïcité, et les valeurs fondamentales de la République sont ébranlées dans leur fondements, ça ne passe pas.
En quoi manifester pour le climat, contre les flics qui assassinent impunément, contre le sexisme c'est s'en prendre à la laïcité ?

Tu mélanges tout.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5868
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Analyser la mouvance Woke

#25

Message par MaisBienSur » 28 sept. 2021, 03:50

nikola a écrit : 28 sept. 2021, 03:26 Macron aussi pense être le meilleur (il a réussi, lui) et détenir la vérité.
La différence est dans les moyens employés.
Je ne sais pas ce que pense Macron, je ne suis pas intime avec lui.
Et si je devais me pencher sur son cas (vu de loin), je ne suis pas sûr d'arriver aux mêmes conclusions que toi. Mais c'est un peu hors sujet ici ;)
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit