Commission Bronner

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 4605
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Commission Bronner

#51

Message par Dominique18 » 06 oct. 2021, 11:28

mathias a écrit : 06 oct. 2021, 10:47 C’est bien, mais,
Il fut un temps où Radio Paris représentait l’information et radio Londres, la désinformation.
La commission Bronner semble attachée à la liberté de la presse , de l’expression en générale.
Tout dépendait de l'angle de réception, de compréhension et de la manifestation de l'esprit critique.
Ceci étant...

30ème Journée du livre politique
30 ans, 30 lois
samedi 3 juillet 2021

https://www.youtube.com/watch?v=_Pvu1W9CYX8

où Gérald Bronner s'exprime, mais pas que lui, devant des personnalités et des élus, ce qui n'est pas rien, il ne peut pas se permettre de raconter n'importe quoi. Il a des engagements à respecter, avec les prises de risques inhérentes.
Son dernier livre, "Apocalypse cognitive" fit partie des trois sélectionnés par le jury.
C'est Rachel Khan qui fut lauréate, avec son livre, "Racée".

https://www2.assemblee-nationale.fr/15/ ... -politique

Alexis Corbière (député de La France Insoumise) y est allé de son allocution.

https://www.youtube.com/watch?v=1fo7K83wWXQ

Le programme de cette journée, avec les détails, avec les éditoriaux qui méritent la lecture, attentive.

http://www.cherry-gallery-agency.com/ad ... E-2021.pdf

Ce qui permet de constater, quoi qu'en pensent (et dénoncent...) les contempteurs, que la démocratie, "à la française", connaît encore de beaux moments.
N'en déplaise aux esprits chagrins.

Ce qui pourrait passer pour du hors-sujet, ne fait que renforcer l'intérêt que l'on peut porter à cette commission Bronner, en lui souhaitant d'oeuvrer dans le même sens que cette 30ème journée du livre politique.
Cette commission s'inscrit logiquement dans un processus de réflexion et non pas dans une volonté d'aboutir à un système sécuritaire de plus.
Je ne le conçois, ni ne le perçois, ainsi.

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 4605
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Commission Bronner

#52

Message par Dominique18 » 07 oct. 2021, 04:07

Introduisons du doute favorisant l'esprit critique.

https://www.bfmtv.com/replay-emissions/ ... 90486.html

Avec l'intervention de Natacha Polony.
Un débat contradictoire comme on peut apprécier.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5918
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Commission Bronner

#53

Message par MaisBienSur » 07 oct. 2021, 05:31

Le Pr Guy Vallancien, médecin urologue mis en cause par certains de ses pairs, a annoncé jeudi à l'AFP son retrait de la commission sur le complotisme et la désinformation installée récemment par Emmanuel Macron, car il s'estime victime d'une "campagne de dénigrement".
:a2:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 4605
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Commission Bronner

#54

Message par Dominique18 » 07 oct. 2021, 06:40

MaisBienSur a écrit : 07 oct. 2021, 05:31
Le Pr Guy Vallancien, médecin urologue mis en cause par certains de ses pairs, a annoncé jeudi à l'AFP son retrait de la commission sur le complotisme et la désinformation installée récemment par Emmanuel Macron, car il s'estime victime d'une "campagne de dénigrement".
:a2:
Comme quoi, alors que son maintien ne faisait pas l'ombre d'un pli.
Bonne nouvelle donc.
La commission redevient plus sérieuse.
J'ai regardé en replay l'émission C Politique du dimanche 3 octobre, où était invité Gérald Bronner.
Il a bien précisé les limites, les enjeux,.... de cette commission.
Il faut plutôt l'écouter que lire certains articles qui occultent une partie de ses propos, ainsi que les questions de ses interlocuteurs.
Ensuite, on en pense ce que l'on veut.
"C’est moi qui ai décidé de partir et je l’ai dit à l’Élysée. J’aurais pu rester, mais ça aurait créé des conflits au sein de la commission, ça n’est pas sain. Il n’y avait pas de bonne solution, mais j’ai pris celle qui m’apparaissait la plus libre et la plus honnête », a-t-il confié.
https://www.lepoint.fr/societe/commissi ... 658_23.php

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 4605
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Commission Bronner

#55

Message par Dominique18 » 13 janv. 2022, 07:13

La Commission Bonner a rendu son rapport auprès du Président de la République, mardi 11 janvier.
Ce rapport est rendu expressément public.

https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2 ... on-bronner

Que faut-il en retenir ?
Les premières réactions...

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/fra ... ar-AASHt5y
À la question Ne craignez-vous pas de menacer la liberté d’expression ?​, Gérald Bronner s’interroge : « ​Nous vivons dans un pays de grande liberté d’expression et tant mieux. Mais on doit s’interroger sur l’éditorialisation de ces expressions. Est-il normal que des points de vue minoritaires statistiquement soient majoritaires du point de vue de la visibilité numérique ?» Pour lui, « les vrais antivax ​en France ne pèsent pas grand-chose, mais ils ont réussi à essaimer par leur rhétorique au-delà de leur espace de radicalité. Il ne s’agit pas du tout de les bâillonner, mais de penser les conditions pour que la visibilité (sur les réseaux sociaux et les plateformes N.D.L.R.) soit corrélée à la représentativité. Sinon, on a affaire à une forme de diversité inauthentique. »
Ce n'est qu'un exemple avec la mouvance (fraction pure et dure) des antivax, à l'heure actuelle. Beaucoup de notions, en prises avec cette vague de désinformation, sont remises en cause, notamment avec la progression concomitante et indéniable des extrémismes de tous bords qui ont envahi l'espace médiatique et qui ont bétonné leurs positions, ce qui pose nombre de soucis dans la vie démocratique quotidienne.
Il existe indéniablement une dérégulation à ce niveau, ce qu'un film comme "Don't look up!" peut illustrer, sous forme de fable sarcastique. Est-elle cependant si éloignée de la réalité ?

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 7079
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Commission Bronner

#56

Message par LoutredeMer » 13 janv. 2022, 07:32

Dominique18 a écrit : 13 janv. 2022, 07:13 La Commission Bonner a rendu son rapport auprès du Président de la République, mardi 11 janvier.
Ce rapport est rendu expressément public.
Merci de l'info.

Ma première réaction (uniquement sur ton copié-collé) :
Pour lui, « les vrais antivax ​en France ne pèsent pas grand-chose, mais ils ont réussi à essaimer par leur rhétorique au-delà de leur espace de radicalité. Il ne s’agit pas du tout de les bâillonner, mais de penser les conditions pour que la visibilité (sur les réseaux sociaux et les plateformes N.D.L.R.) soit corrélée à la représentativité
?? Je ne vois pas cette invasion dont il est question. Tout le monde s'exprime via le numérique et s'il y a disproportion, il faut la définir et aussi constater qu'il y a autant d'"espaces" pour la pensée alternative, en comparaison (religion, astrologie, terre-platistes etc) et plutot plus d'"espaces" pour la pensée sceptique, scientifique, rationnelle etc.

J'étais méfiante, je le suis encore plus... parce qu'il est quand meme question de liberté d'expression dans ces propos de Bronner.

J'irai lire pour plus de précisions.
Provax - Antipass - Et Rock'n Roll..

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 5495
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Commission Bronner

#57

Message par Lambert85 » 13 janv. 2022, 08:44

C'est évident que les antivax font tout pour se faire entendre dans tous les forums, médias sociaux, ... alors que les 78% de vaccinés ne se manifestent pas autant forcément.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 5312
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Commission Bronner

#58

Message par unptitgab » 13 janv. 2022, 09:09

Dominique18 a écrit : 13 janv. 2022, 07:13 Ce n'est qu'un exemple avec la mouvance (fraction pure et dure) des antivax, à l'heure actuelle. Beaucoup de notions, en prises avec cette vague de désinformation, sont remises en cause, notamment avec la progression concomitante et indéniable des extrémismes de tous bords qui ont envahi l'espace médiatique et qui ont bétonné leurs positions, ce qui pose nombre de soucis dans la vie démocratique quotidienne.
Il existe indéniablement une dérégulation à ce niveau, ce qu'un film comme "Don't look up!" peut illustrer, sous forme de fable sarcastique. Est-elle cependant si éloignée de la réalité ?
Ceci est vrai aussi avec l'utilisation de fait véridiques, la surreprésentation des faits divers dans les journaux grand public donne un sentiment de danger plus grand qu'il n'est réellement avec les dérives autoritaires que l'on constate et qui sont un danger pour la démocratie.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 7079
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Commission Bronner

#59

Message par LoutredeMer » 13 janv. 2022, 10:29

Du positif et du négatif. Je commence par la bonne nouvelle :
Page 30 - Pour ce qui est de la France, les données sur la consommation médiatique effective des internautes sont rares.

Une récente étude de la Fondation Descartes montre cependant que, dans l’ensemble, les
Français s’informent eux aussi majoritairement sur des sources web fiables.

Les auteurs de cette étude ont suivi durant 30 jours consécutifs le parcours informationnel sur
Internet de 2 372 personnes majeures résidant en France, sélectionnées de manière à com-
poser un panel représentatif de la population.

Il en ressort que si 39% de ces personnes ont consulté au moins une fois une source d’information non fiable au cours de cette période, elles n’y ont passé en moyenne que 11% de leur temps quotidien d’information en ligne (ce qui représente 0,4% de leur temps total de connexion à Internet).
Ama, insuffisance d'études, un travail sur peu de sujets ( 2 372) et uniquement majeurs, alors que les mineurs sont largement concernés par le web.
---

Page Synthèse

- Des initiatives intéressantes.

- Mais beaucoup de créations de cellules, commissions, comités.. (ca va couter très cher et encore alourdir l'administratif alors qu'ici c'est une question de terrain).

- initiatives à l'Education Nationale et à tous les étages (élus locaux, responsables de bibliothèques etc). Je pense qu'ils ont déjà largement assez à faire. Le mammouth va-t-il jouer le jeu?

- Le CSA s'est vu élargir ses compétences au numérique ce 1er janvier (les a-t-il?)
- Chercher à agir contre la désinformation comporte le risque de porter
atteinte à des valeurs essentielles de notre démocratie, telles que les libertés d’expression,
d’opinion ou d’information. C’est avec le souci de la préservation de ces libertés que notre
commission a travaillé.

- Limiter la propagation des contenus

- Les fausses informations sont minoritaires parmi les contenus informationnels en circulation sur
Internet et les réseaux sociaux

- Nous proposons donc une série de mesures visant à améliorer le design des interfaces utilisateurs
(R2) et lutter contre le biais de popularité (R3) pour sortir d’une logique algorithmique fon-
dée sur un modèle strictement commercial ; responsabiliser les influenceurs (R4) dotés d’une
grande visibilité numérique ; mettre en avant les compétences (R5) et encourager le dialogue
entre plateformes et scientifiques (R6) pour mieux refléter l’état des connaissances ; enfin, se
prémunir contre le risque de sur-modération (R7) en analysant plus finement les signalements
d’utilisateurs.

- responsabiliser les acteurs de la publicité programmatique (R8),es plateformes participatives ou les chaînes YouTube monétisées, liens sponsorisés renvoyant vers des sites « pièges à clics
Autre...
- L’autre moteur majeur de la désinformation est la compétition stratégique. Le durcissement du contexte géopolitique mondial entraîne une logique d’affrontement permanent qui caractérise la conflictualité à l’ère numérique. Cette logique se traduit par des opérations d’ingérences numériques étrangères (chapitre IV). Elle conduit à l’émergence de menaces de plus en plus hybrides qui ont perturbé les campagnes présidentielles aux États-Unis depuis 2016 et ont
aussi touché la France.

- C’est pourquoi nous recommandons un régime de coopération exigeante avec les plateformes (R15) et la création d’un groupe de travail à l’OCDE dans un esprit de co-régulation. la commission recommande de solliciter l’avis du Comité d’éthique de la défense sur la doctrine française de lutte informatique d’influence (R13) et la création d’un mécanisme de gouvernance numérique interministérielle.

- Conseil supérieur de l’audiovisuel, qui va devenir l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique au 1er janvier 2022, sera chargé de veiller au respect par les plateformes de leurs obligations de retrait rapide de certains contenus illicites graves

- signalement auprès de la future ARCOM qui soit ouverte à tout citoyen (R19)

- organe d’expertise extérieur pour coopérer avec les plateformes (R22) et de créer un régime
de co-régulation entre plateformes, régulateurs et société civile (R23

- éducation aux médias et à l’information (EMI) et de pédagogie de l’esprit critique (BIEN!!)

- L’Éducation nationale, en ce sens, a un rôle essentiel à jouer

- créer une cellule interministérielle dédiée au développement de l’esprit critique et d’une EMI tout public

- création d’une Grande Cause nationale pour le développement de l’esprit critique et l’EMI
(R26), la systématisation de la formation en milieu scolaire (R27) et des actions de sensibili-
sation menées auprès des autorités scolaires au sein des établissements et des rectorats, ainsi
qu’auprès des élus locaux, des collectivités locales et des responsables de bibliothèques

- réer un continuum entre le temps scolaire, l’université, le monde culturel, le monde du travail et la société civile
--------

La synthèse du rapport et page 30

Il est beaucoup question des USA, de l'invasion du Capitole, de politique, des vaccins anti-covid. Egalement de Rémi Daillet (complicité dans l'enlèvement de Mia).

Pas trace du djihadisme, des sectes, des régimes alimentaires qui tuent, etc.
Provax - Antipass - Et Rock'n Roll..

jean7
Messages : 4123
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Commission Bronner

#60

Message par jean7 » 13 janv. 2022, 20:08

Lambert85 a écrit : 13 janv. 2022, 08:44 C'est évident que les antivax font tout pour se faire entendre dans tous les forums, médias sociaux, ... alors que les 78% de vaccinés ne se manifestent pas autant forcément.
Ta formulation oppose antivax et vaccinés.

Pourquoi ?
Selon moi, les antivax s'opposent aux provax.
Les vaccinés aux non vaccinés.
Quelle proportion de non vaccinés sont antivax ?
Quelle proportion de vaccinés sont provax ?

Je dis "ta" formulation parce que tu es le dernier à distiller ce biais.
Et j'utilise provax et antivax comme des illustration d'un principe simple : la tendance à représente ceux qui ont fait un choix différent du notre comme un groupe organisé, militant, etc.

Oui, les 78% de vaccinés n'ont aucune raison de se manifester. Pour autant, la proportion de ceux qui se manifestent même sans raison représente-t-elle un nombre ou une force médiatique inférieure à la proportion des non vaccinés qui s'efforcent de faire du bruit?
Surtout, comparer des bruits a-t-il un intérêt ?
Et supputer sur ce qu'il y a en amont des bruits produit-il quelque chose d'utile ?
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

jean7
Messages : 4123
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Commission Bronner

#61

Message par jean7 » 13 janv. 2022, 20:24

Le problème est dans la délégation au "marché" d'un pouvoir qu'on s'accorde désormais tous à reconnaitre comme très important.
S'il faut une reprise en main démocratique de ce pouvoir, avec quels moyens l'opérer ?

C'est bien une guerre qu'il faut mener.
Mais pas les fakes contre les true.
C'est une guerre révolutionnaire de la démocratie contre le marché.
Une prise de pouvoir.
(pas forcément une reprise de pouvoir).

C'est là que je ressort ma vieille idée d'un institut publique de vérification, de notation et de publication se la véracité factuelle de tout média financé par tout média. Rouages à définir, sans illusion. Je suis convaincu que c'est une excellente solution théoriquement mais totalement utopique.

Mais comme la démocratie n'a pas les moyens (bien que par définition ça ne lui demande pas un rond), on se contentera d'une sourdine ou d'un contre-feu pré-électorale.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

jean7
Messages : 4123
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Commission Bronner

#62

Message par jean7 » 13 janv. 2022, 20:43

À la question Ne craignez-vous pas de menacer la liberté d’expression ?​, Gérald Bronner s’interroge : « ​Nous vivons dans un pays de grande liberté d’expression et tant mieux. Mais on doit s’interroger sur l’éditorialisation de ces expressions. Est-il normal que des points de vue minoritaires statistiquement soient majoritaires du point de vue de la visibilité numérique ?» Pour lui, « les vrais antivax ​en France ne pèsent pas grand-chose, mais ils ont réussi à essaimer par leur rhétorique au-delà de leur espace de radicalité. Il ne s’agit pas du tout de les bâillonner, mais de penser les conditions pour que la visibilité (sur les réseaux sociaux et les plateformes N.D.L.R.) soit corrélée à la représentativité. Sinon, on a affaire à une forme de diversité inauthentique. »
Ben voilà.
Cette citation oriente vers un principe que les sceptiques ici dénoncent fréquemment.
La vérité n'a que foutre du nombre de croyants.
Opposer visibilité et représentativité, c'est renoncer à se préoccuper de la véracité.

Ce qui compte, c'est la vérification.
Si on se préoccupe d'un problème de "fake news" bien entendu.

Enfin... Sauf si...
Je réalise que j'ai pu mal comprendre...
"fake news" ne veut peut-être pas désigner des "news" fausses factuellement.
Mais peut-être bien quelque chose qui se fait passer pour des "news" sans en être.
"news" désignant un contenu médiatique don on a que foutre de la véracité factuelle.

Et voilà, j'ai apporté 5 cents au complotisme ambiant.

"penser les conditions pour que la visibilité soit corrélée à la représentativité. Sinon, on a affaire à une forme de diversité inauthentique." :grimace:
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 4605
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Commission Bronner

#63

Message par Dominique18 » 14 janv. 2022, 02:15

La vérité n'a que foutre du nombre de croyants.
Opposer visibilité et représentativité, c'est renoncer à se préoccuper de la véracité.

Ce qui compte, c'est la vérification.
Ce n'est qu'un exemple qui ne peut être représentatif de la globalité de la situation, c'est bien autrement subtil.
Etienne Klein, comme Jean-Marc Jancovici, en ont longuement parlé.

Quand la visibilité et la représentativité de contenus plus que suspects sur le plan connaissances (il ne s'agit pas de considérations basées sur une doxa du savoir) supplante l'espace qui devrait reposer sur des constructions scientifiques, comment doit-on alors procéder ?

Un état des lieux a été proposé, avec des propositions non fumeuses, mais possiblement concrètes. Le dispositif est imparfait, comme souligné par Loutre, mais il a le mérite, même s'il a recours à la sale manie de l'administratif français, de proposer des avancées en la matière.

J'ai encore la naïveté de le croire. Il ne s'agit pas de tout encadrer, de tout régimenter, de tout légiférer. Il est nécessaire de réintroduire de l'esprit critique qui contre le "prêt à penser" communément répandu, celui que l'on peut retrouver sur CNews, par exemple.
CNews, c'est Bolloré à l'œuvre qui est en train d'étendre son empire sur la presse écrite.

https://www.nouvelobs.com/medias/202102 ... #modal-msg

Petit aparté...
Attardons-nous sur le succès d'un livre :

Image

Son contenu est un recyclage de vieilles lubies qui traînent dans le circuit des pseudo-connaissances depuis des lustres.
Les Bogdanov étaient déjà passés par là (cf. PhD Smith qui le rappelle sur un fil dédié:
viewtopic.php?f=4&t=12569#p614612).
Que ce livre existe, qu'il puisse être lu, apprécié, soit! Mais en connaissance de cause avec à disposition d'autres outils intellectuels permettant une analyse réfléchie. Que son contenu soit également soumis à l'appareil de l'analyse critique, et que la forme ne prime en aucun cas sur le fond.
Ce que le magazine L'Express laissen entrevoir dans cette affaire...

https://www.lexpress.fr/actualite/idees ... 64708.html

Il est là le marché cognitif.
Il faut entendre "marché", le cognitif passant au second plan. En clair, la porte ouverte aux pseudo-sciences. C'est l'effet "Canada dry": ça a la couleur de..., ça ressemble à..., mais ce n'est pas... dans ce cas, de la connaissance comme il se doit, solidement étayée, sur des assises scientifiques.
Tout ne peut pas être mis et considéré sur le même plan.
On retrouve comme auteur un autre Bolloré.

Une critique du livre :

https://www.domuni.eu/fr/recherche/les- ... s-preuves/

Charlie Hebdo est constamment mis à mal, profitons-en :

https://charliehebdo.fr/2021/11/science ... les-labos/

Nous assistons, dans les générations montantes, à un retour du fait religieux, qui saurait prétendre occuper une place d'estime au niveau des connaissances (cf. derniers sondages IFOP que j'ai cités par ailleurs). Que le fait religieux existe, soit! Qu'il puisse prétendre être considéré au même titre que des disciplines scientifiques, non!

C'est un recul manifeste en gestation, rien n'indique, en l'état actuel, une quelconque concrétisation, quoique des tentatives éparses existent bel et bien avec des conséquences pouvant être dramatiques (Samuel Paty).

Un autre exemple représentatif?
Zemmour et l'état de Vichy. Ce n'est plus possible de le laisser raconter tout et n'importe quoi sur les "relations" entre le gouvernement de Vichy avec Pétain et la population de confession juive française. Aucun historien sérieux ne peut accréditer quoi que soit.

A ce régime, scolairement, autant enseigner que la terre est plate, on gagnera du temps si on choisit de baisser les bras et de rester sans rien faire. Une génération prépare le baccalauréat, nous passerons sur les conditions actuelles. A ce sujet, ça discute beaucoup dans les classes, les professeurs d'histoire ont fort à faire.

Cette génération, c'est celle qui monte, celle des futur citoyens. Jusqu'à preuve du contraire, sans valeurs, la tâche est éminemment complexe face à la masse d'informations et d'injonctions contradictoires, quid de la construction de ces futurs citoyens ? Et ce, dans un processus inscrit dans ce que préconisait un Ferdinand Buisson, ou un Jean Zay.

Personne n'aurait misé un kopeck sur l'irruption politique d'un Trump au niveau international. Et pourtant...
La bonne marche, et la pérennité, d'une démocratie ne peuvent reposer sur du frelaté.

Retour à la Commission Bronner...
J'ai commencé la lecture de son rapport.
L'objet requiert un minimum d'attention: 124 pages, auquel il faut joindre les annexes, soit les auditions, 64 pages.

https://www.vie-publique.fr/rapport/283 ... nformation

https://www.vie-publique.fr/sites/defau ... 283201.pdf

https://www.vie-publique.fr/sites/defau ... itions.pdf

Il apparaît que...
Les causes majeures de la désinformation

Le rapport identifie plusieurs causes à cette désinformation dont :

* la publicité dite "programmatique" qui désigne l’activité publicitaire pour laquelle l’achat d’espace publicitaire, la mise en place de campagnes et leur diffusion sont réalisés de manière automatisée. Fortes des données récoltées et de l’analyse du parcours des internautes sur le web, les régies sont capables de pousser des contenus ciblés. Mais on constate que ces annonces se retrouvent fréquemment sur des sites propageant de fausses informations ou encore des théories conspirationnistes... Plus une information est choquante, plus elle peut recueillir de clics et de partages. Toutefois, attribuer la responsabilité de l’expansion de sites véhiculant des fake news à ce type de publicité serait réducteur ;

* la compétition stratégique : l'espace numérique est devenu l'arène d'opérations informationnelles avec l'émergence de menaces de plus en plus hybrides. Les grandes puissances investissent massivement dans leurs capacités de lutte informatique pour convaincre l'opinion publique de la légitimité d'une cause, pour obtenir un avantage tactique ou pour influencer l'adversaire ;

* des logiques algorithmiques qui contribuent à former les comportements, les attitudes, les représentations du monde environnant ou les croyances sans en être directement responsables.
Édit...
Une vidéo courte de Jordanix qui apporte une synthèse au sujet du marché de l'information :

https://m.youtube.com/watch?v=PnKsdgqhedg

Avec quelques chiffres vertigineux...
L'humanité, depuis le début des années 2000, a produit plus d'informations que depuis l'invention de l'imprimerie.
Depuis 2013, les informations disponibles doublent tous les deux ans, en l'état actuel de la technologie numérique....

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 2596
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Commission Bronner

#64

Message par Inso » 14 janv. 2022, 14:17

Dominique18 a écrit : 13 janv. 2022, 07:13 La Commission Bonner a rendu son rapport auprès du Président de la République, mardi 11 janvier.
Ce rapport est rendu expressément public.

https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2 ... on-bronner

Que faut-il en retenir ?
Je n'ai pas tout lu, mais il y a une première chose qui me chagrine.
Ce rapport parle beaucoup des désinformations sur les réseaux sociaux et propose des choses intéressantes (mais parfois peu réalistes ?).
Mais je ne vois nulle part des propositions d'actions concrètes, faciles, légales, immédiates contres les désinformateurs concernant le covid :
- Des personnes propagent des fake-news éhontées tout en faisant part de leur appartenance à des organismes public (inserm, inrae, crns...). Que font les responsables de ces agences ? Rien.
- Un IHU censé (de part sa propre définition) être le fer de lance de la lutte contre une épidémie est de fait le chantre des antivax et propage de la désinformation au kilomètre, tout cela sur des fonds publics. Que font les autorités de tutelle ? Rien.
- Des médecins propagent des informations antivax et anti scientifiques. Que fait l'ordre des médecins ? Rien.
- Des médias (beaucoup), subventionnés par l'argent public invitent régulièrement des pseudo médecins antivax et anti scientifiques. Leurs propres présentateurs se prennent pour des autorités en épidémiologie et en immunologie et racontent n’importe quoi au dépend de la santé publique. Que font les autorités compétentes ? Rien.

Pour être crédible, il faudrait peut-être commencer par là, non ?
Thunderbolt and lightning very, very frightening me (Galileo)

jean7
Messages : 4123
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Commission Bronner

#65

Message par jean7 » 14 janv. 2022, 21:30

Dominique18 a écrit : 14 janv. 2022, 02:15 Quand la visibilité et la représentativité de contenus plus que suspects sur le plan connaissances (il ne s'agit pas de considérations basées sur une doxa du savoir) supplante l'espace qui devrait reposer sur des constructions scientifiques, comment doit-on alors procéder ?
Identifier et étiqueter les contenu fictif et leurs conteneurs privilégier et par là même les rendre distincts de ce qui est du domaine des connaissances.
Ceci exhaustivement et en continu.

Ca fait peur en terme de moyens nécessaires ?
Cette peur ne me semble pas disproportionnée par rapport au problème.

Nous laissons la connaissance, patrimoine essentiel, vital, caractéristique clef de l'humanité, se faire concurrencer directement par le fric.
Ceci en agissant comme si la loi du marché doit réguler la liberté ???
Il faut doter la préservation de ce patrimoine de moyens réels, conséquents et proportionnés aux forces qui le mettent en péril.
Le mot déclenche des ires, mais une taxe me semble l'outil idéal.
Dominique18 a écrit : 14 janv. 2022, 02:15 Un état des lieux a été proposé, avec des propositions non fumeuses, mais possiblement concrètes.
Je ne les juges pas car je ne les ai pas analysé.

Par contre, si l'esprit de ce qui sera fait se rapproche de "penser les conditions pour que la visibilité (sur les réseaux sociaux et les plateformes N.D.L.R.) soit corrélée à la représentativité. Sinon, on a affaire à une forme de diversité inauthentique. » …
Là…

A vous de dire.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

jean7
Messages : 4123
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: Commission Bronner

#66

Message par jean7 » 14 janv. 2022, 22:27

Inso a écrit : 14 janv. 2022, 14:17 Je n'ai pas tout lu, mais il y a une première chose qui me chagrine.
...
Pour être crédible, il faudrait peut-être commencer par là, non ?
Je me dit que :

Problème court terme (covid)

Problème long term (fake new)

Projet du bailleur de la commission (?)

Étude générale, propositions générales

Actions concrètes

Intérêt général


Tous cela sera pris en compte.
Mais selon une séquence et des priorités.
Les données ne sont rien, c'est l'équation qui compte.
A voir.

Je me rallie à Dominique:
Laissons nos inquiétudes et faisons confiance à priori.

Évitons d'être excessivement vigilants, on pourrait se faire traiter de woke et ces temps-ci c'est malvenu...
(la tentation est grande de voir des rapprochements partout...)
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 4605
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Commission Bronner

#67

Message par Dominique18 » 15 janv. 2022, 03:46

@ Inso
@ Jean7

Vous avez ciblé un certain nombre de problématiques associées.
Il y a les documents, écrits, mais il existe des vidéos, relatives à plusieurs auditions, dont celle du directeur du CLEMI, qui ouvre sur un volet (l'éducation nationale) et donne une ampleur du problème.
https://m.youtube.com/watch?time_contin ... e=emb_logo

Synthétiquement, et globalement, il est encore question, comme dans le cas du réchauffement climatique, du fonctionnement des groupes humains. Ce qui est esquissé, dans les productions écrites et dans les interventions vidéos.
Les sociétés doivent traiter un niveau de complexité jamais auparavant atteint par ces groupes. La meilleure et la plus rapide façon d'échouer est de rechercher ce que Paul Watzlawick nommait l'ultrasolution*.

https://www.franceculture.fr/emissions/ ... a-solution

Un exemple, hélas significativement représentatif: Valérie Pécresse qui, au cours de l'une de ses dernières interventions, propose de ressortir le kärcher de la cave....
(à noter que la maison Kärcher a reprécisé, sous forme de communiqué, qu'elle ne saurait en aucun cas être associée à des déclarations politiques. La précédente datait de Nicolas Sarkozy, lui aussi, grand adepte des ultrasolutions...)

Pour revenir aux rapports de la Commission Bronner, la tâche est immense, et les tentatives possibles de résolution en aucun cas binaires.
Les données ne sont rien, c'est l'équation qui compte.
Pour comprendre l'équation, encore faut-il être capable de subtilité...
Si on n'oeuvre pas en parfaite interdisciplinarité pour affronter ces problèmes, il sera étonnant qu'il en sorte quelque chose de constructif. Il est nécessaire de "penser" autrement, ce qui suppose du temps, de l'espace et un minimum de moyens humains.
A un niveau institutionnel, la Commission Bronner peut représenter une avancée, et non pas un énième machin visant à limiter et à interdit à tour de bras. Ça, c'est de la vision simpliste.

* l'ultrasolution...
A fait l'objet d'un ouvrage grand public, devenu culte pour un nombre de personnes "Comment réussir à échouer". Édité en 1986...
Ce qui donne une idée des problèmes en cours...
Dans le lien cité (France Culture) figurent quelques exemples croustillants qui pourraient paraître anecdotiques... s'ils ne se répétaient pas... continuellement.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit