Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 4481
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#76

Message par DictionnairErroné » 12 janv. 2022, 08:04

Jean-Francois a écrit : 12 janv. 2022, 07:46
DictionnairErroné a écrit : 12 janv. 2022, 07:33nous parlons de l'Ontario, destiné à remplir un mandat woke
Faut croire que les "wokes" chez certains ça remplace les "illuminatis" chez d'autres.
Bien d'accord. J'admets être plutôt dans l'intuitif et la généralisation que dans la raison très sensible aux trentaines de biais cognitifs.

:calvaire:
La connaissance: Un ignorant qui sait qu'il est ignorant est bien moins ignorant qu'un ignorant qui ne sait pas qu'il est ignorant.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 7308
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#77

Message par LoutredeMer » 12 janv. 2022, 08:13

DictionnairErroné a écrit : 12 janv. 2022, 07:55 Je dis non moi aussi! Ce n'est pas parce que j'ai référé à une chercheuse que j'accuse le féminin.
Non, à peine :mrgreen: :
Simplement j'ajouterais qu'elle a trouvé la bonne niche pour obtenir une subvention
Assume!

C'est vrai qu'il m'arrive d'être bitch, ma facette binaire!
(...) Effectivement, c'est une impression basée sur une mouvance woke universitaire décrite dans certaines enfilades.
Va "bitcher" ailleurs, tes "impressions" n'ont aucune valeur argumentative, sans sources ni preuves. Totalement inintéressant.
Provax - Antipass - Et Rock'n Roll..
1=1 et 3≠3, Olivier Véran

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4868
Inscription : 09 déc. 2006, 15:31

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#78

Message par Wooden Ali » 14 janv. 2022, 03:18

Le taux brut de mortalité postopératoire est-il un critère pertinent d'efficience d'une équipe chirurgicale ? Étude prospective des suites opératoires de 11 756 patients - 01/01/00

J.-F. Gillion
Service de chirurgie viscérale, hôpital privé d'Antony, 1, rue Velpeau, 92160 Antony, France 

Résumé
But de l'étude. - Étude critique du taux brut de mortalité postopératoire en tant qu'indicateur de qualité des soins.
Matériel et méthodes. - Les suites opératoires de 11 756 patients consécutifs, opérés du 1er janvier 1987 au 31 décembre 2002 d'une intervention de chirurgie générale, ont été recueillies prospectivement.
Résultats. - Soixante-treize patients (0,60 %) d'un âge médian de 77 ans sont décédés. La mortalité était nulle chez les 5046 opérés de moins de 40 ans. Trois mille deux cent soixante-cinq patients (28 %) ont été opérés en urgence. La mortalité des 3952 opérés d'une intervention digestive était de 1,00 % (40/3952 patients) et de 3,56 % (17/478 patients) en cas d'intervention en urgence hors appendicites non suppurées. Les opérés pour cancer représentaient 8 % des opérés (968/11 756 patients) mais 49 % des décès postopératoires. Dans cette série le taux brut de mortalité postopératoire varie du simple au double selon que l'on comptabilise (73 décès) ou pas (34 décès) les interventions de confort chez des patients en phase terminale et les interventions de la dernière chance, en urgence, chez des patients en état de mort imminente. Six cent-vingt patients (5,3 %) ont eu au moins une complication notamment chirurgicale chez 166 patients et pariétale chez 258 patients.
Conclusion. - Cette étude montre qu'une démarche rigoureuse d'autoévaluation est réalisable sur le très long terme. Elle confirme que le taux brut de mortalité n'est pas un critère pertinent pour évaluer l'efficience d'une équipe chirurgicale, suggère que le concept de décès évités est un reflet plus fidèle et plus valorisant du travail médical, permet de proposer un indice de mortalité abaissée par une gestion efficiente des complications postopératoires .
A titre de comparaison, je poste le résumé d’une étude que nous appellerons B concernant un sujet très voisin de celui proposé par LdM que nous appellerons A.
On voit que l’étude B est multifactorielle. Elle prend en compte les paramètres qui ont été observés comme étant les plus influents. L’avantage d’une telle méthode est qu’elle donne une indication chiffrée de l’influence de chaque variable sur les différences constatées. On trouvera, par exemple, que 35 % de la différence constatée entre deux sous-groupes s’explique par la variable A, 28 % par la variable B … le complément à 100 % s’appelle le résidu. C’est la fraction qui n’est expliquée par aucun des facteurs étudiés. Si elle est faible, de l’ordre du bruit de fond statistique, c’est que toutes les variables significatives ont été prises en compte. Sinon, c’est qu’on a loupé quelque chose et on doit reprendre l’étude.
C’est une méthode bien connue qui porte peu à la polémique puisque tout y est clairement exposé.
L’étude A est, elle, clairement monofactorielle. Elle prétend étudier l’influence du sexe de l’opérant en écartant manuellement ce qui semble pouvoir fausser le résultat. Au doigt mouillé, donc.
On voit le danger d’une telle méthode puisque une étude préalable (B) a montré que le facteur prépondérant dans la mortalité post-opératoire est l’âge du patient. Pas de décès en dessous de 40 ans, 0,6 % en tout. Facteur qui ets ignoré par l’étude A. Pourquoi ?
Quand on sait que l’espérance de vie des femmes est nettement supérieure à celle des hommes, on peut se demander légitimement ce que serait devenu les 30 % de surmortalité des opérées si une étude multifactorielle prenant en compte ce paramètre avait été effectuée !

Alors, oui, DictionnaireErroné, tu as raison de te poser des questions sur la motivation, la compétence voire honnêteté de ceux qui ont commis l’étude A.

Ce qui il y a de bien quand on connaît les « études » zozo, c’est qu’on est pas dépaysé par les « études » Woke
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 8754
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#79

Message par Kraepelin » 14 janv. 2022, 10:16

Wooden Ali a écrit : 14 janv. 2022, 03:18
A titre de comparaison, je poste le résumé d’une étude que nous appellerons B concernant un sujet très voisin de celui proposé par LdM que nous appellerons A.
On voit que l’étude B est multifactorielle. Elle prend en compte les paramètres qui ont été observés comme étant les plus influents. L’avantage d’une telle méthode est qu’elle donne une indication chiffrée de l’influence de chaque variable sur les différences constatées. On trouvera, par exemple, que 35 % de la différence constatée entre deux sous-groupes s’explique par la variable A, 28 % par la variable B … le complément à 100 % s’appelle le résidu. C’est la fraction qui n’est expliquée par aucun des facteurs étudiés. Si elle est faible, de l’ordre du bruit de fond statistique, c’est que toutes les variables significatives ont été prises en compte. Sinon, c’est qu’on a loupé quelque chose et on doit reprendre l’étude.
C’est une méthode bien connue qui porte peu à la polémique puisque tout y est clairement exposé.
L’étude A est, elle, clairement monofactorielle. Elle prétend étudier l’influence du sexe de l’opérant en écartant manuellement ce qui semble pouvoir fausser le résultat. Au doigt mouillé, donc.
On voit le danger d’une telle méthode puisque une étude préalable (B) a montré que le facteur prépondérant dans la mortalité post-opératoire est l’âge du patient. Pas de décès en dessous de 40 ans, 0,6 % en tout. Facteur qui ets ignoré par l’étude A. Pourquoi ?
Quand on sait que l’espérance de vie des femmes est nettement supérieure à celle des hommes, on peut se demander légitimement ce que serait devenu les 30 % de surmortalité des opérées si une étude multifactorielle prenant en compte ce paramètre avait été effectuée !
Ton analyse est très intéresante.

Merci!
Wooden Ali a écrit : 14 janv. 2022, 03:18 Alors, oui, DictionnaireErroné, tu as raison de te poser des questions sur la motivation, la compétence voire honnêteté de ceux qui ont commis l’étude A.

Ce qui il y a de bien quand on connaît les « études » zozo, c’est qu’on est pas dépaysé par les « études » Woke
:lol:
Je ris, mais c'est pas drôle. J'espérais que la science soit le chemin tortueux du salut de l'humanité. J'espérai que ce soit de ce côté que nous nous libérions de nos préjugés et de nos croyances les plus aliénantes. Depuis quelque années, je déchante. Je réalise que lors de controverses, les scientifiques versent le plus souvent dans la fabrications de données pour servire leurs juste cause. C'est vraiment décevant.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 7308
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#80

Message par LoutredeMer » 14 janv. 2022, 13:16

Kraepelin a écrit : 14 janv. 2022, 10:16 [...]leurs juste cause.
:mrgreen:

C'est moi qui souligne
Provax - Antipass - Et Rock'n Roll..
1=1 et 3≠3, Olivier Véran

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 4481
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#81

Message par DictionnairErroné » 14 janv. 2022, 14:45

Les chercheurs aiment faire de la recherche, c'est leur passion, désolée de surligner une évidence.

La recherche, même en respectant ses règles, est soumise à la complexité psychologique de l'homme. Nous pouvons bien avoir des chercheurs sincères qui filtreront les statistiques involontairement. Non pas changer les chiffres, plutôt réduire l'importance de l'un, préférer un autre, sélectionner une période au lieu d'un autre.

La question d'obtenir du financement à la recherche ne serait pas à exclure. Des budgets wokes sont disponibles, pourquoi ne pas en profiter pour faire de la recherche, chose que j'aime faire. Ça n'implique pas nécessairement que la recherche ne sera pas faite correctement, mais des désespérés en mal de recherche peuvent en profiter. Sûrement une pratique qui se retrouve dans d'autres champs d'expertise.

Pour dire qu'il ne faut pas s'étonner de voir la même chose dans des études wokes, ce n'est pas un scandale unique. Il faudrait s'en scandaliser pour bien d'autres, loupe médiatique exige.
La connaissance: Un ignorant qui sait qu'il est ignorant est bien moins ignorant qu'un ignorant qui ne sait pas qu'il est ignorant.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 7308
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#82

Message par LoutredeMer » 15 janv. 2022, 05:50

Faudrait demander à diablo d'ouvrir une section ""woke""... ce bla bla devient vraiment envahissant...
Provax - Antipass - Et Rock'n Roll..
1=1 et 3≠3, Olivier Véran

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 7308
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#83

Message par LoutredeMer » 15 janv. 2022, 07:46

Wooden Ali a écrit : 14 janv. 2022, 03:18 Le taux brut de mortalité postopératoire est-il un critère pertinent d'efficience d'une équipe chirurgicale ? Étude prospective des suites opératoires de 11 756 patients - 01/01/00
J.-F. Gillion
Service de chirurgie viscérale, hôpital privé d'Antony, 1, rue Velpeau, 92160 Antony, France 
Bon, merci pour cet apport concret.

- Le multifactoriel est en effet meilleur que le monofactoriel, je suis d'accord.

- Si l'étude A est monofactorielle, l'étude B, multifactorielle, ne prend pas qd meme pas en compte le sexe des protagonistes. Les sujets A et B n'ont pas le meme objectif.

- L'étude B a 20 ans. Vu la progression de la parité professionnelle h/f depuis, est-elle toujours valable?

- Les auteurs de l'étude A ont bien précisé qu'une étude complémentaire serait souhaitable, ce que je pense aussi. Vu l'ampleur de la tâche effectuée, ils n'ont peut etre simplement pas pu prendre en compte tous les facteurs dans une seule étude.

Pas de décès en dessous de 40 ans, 0,6 % en tout. Facteur qui ets ignoré par l’étude A. Pourquoi ?
Les âges des patients sont pourtant pris en compte dans l'étude A.

Quand on sait que l’espérance de vie des femmes est nettement supérieure à celle des hommes, on peut se demander légitimement ce que serait devenu les 30 % de surmortalité des opérées si une étude multifactorielle prenant en compte ce paramètre avait été effectuée !
Je ne comprends pas, peux-tu expliquer?
Provax - Antipass - Et Rock'n Roll..
1=1 et 3≠3, Olivier Véran

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4868
Inscription : 09 déc. 2006, 15:31

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#84

Message par Wooden Ali » 15 janv. 2022, 08:23

LoutredeMer a écrit :Faudrait demander à diablo d'ouvrir une section ""woke""... ce bla bla devient vraiment envahissant...
Il est vrai qu'en matière de blabla, tu es une pratiquante émérite. Nettement moins quand il s'agit de discuter de la pertinence d'études statistiques.
Là, plus rien ! Tu disparais.
Continue donc à poster des "répliques cinglantes" d'une demi-ligne en déniant la légitimité morale de tes contradicteurs.
Si tu ne sais faire que ça ...
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 7308
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#85

Message par LoutredeMer » 15 janv. 2022, 08:41

Wooden Ali a écrit : 15 janv. 2022, 08:23
LoutredeMer a écrit :Faudrait demander à diablo d'ouvrir une section ""woke""... ce bla bla devient vraiment envahissant...
Il est vrai qu'en matière de blabla, tu es une pratiquante émérite. Nettement moins quand il s'agit de discuter de la pertinence d'études statistiques. Là, plus rien ! Tu disparais.
Continue donc à poster des "répliques cinglantes" d'une demi-ligne en déniant la légitimité morale de tes contradicteurs. Si tu ne sais faire que ça ...
Oula...

J'ai répondu à ton étude. Juste au-dessus. Et à d'autres points évoqués. Peut etre pas assez rapidement? Ben oui c'est difficile pour moi, et je dois y réfléchir à deux fois. Ca te gêne qu'on prenne le temps de réfléchir? Je devrais avoir honte?

Quelle agressivité.... et après on me tombe dessus quand je m'énerve. Mes remarques ne t'étaient pas destinées.

Laissons donc spolier mon fil avec des remarques anti-wokes hors sujet.... puisque quand je me défends, c'est moi qu'on attaque... ça faisait longtemps que je n'avais pas posté un fil. Et là, je reposterai un fil dans très longtemps, si je reposte.

Merde alors. Marre de la méchanceté :(

On ne se demande plus pourquoi les femmes fuient ce forum (on doit être 3 maximum...)
Provax - Antipass - Et Rock'n Roll..
1=1 et 3≠3, Olivier Véran

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4868
Inscription : 09 déc. 2006, 15:31

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#86

Message par Wooden Ali » 15 janv. 2022, 09:00

Quand on sait que l’espérance de vie des femmes est nettement supérieure à celle des hommes, on peut se demander légitimement ce que serait devenu les 30 % de surmortalité des opérées si une étude multifactorielle prenant en compte ce paramètre avait été effectuée !

Je ne comprends pas, peux-tu expliquer?
C'est pourtant simple, Il y a beaucoup plus de femmes susceptibles d'être opérées à un âge ou la mortalité post-opératoire est la plus élevée. Si on veut étudier l'influence d'autres facteurs, il faut soustraire celui-ci. Ou alors procéder par tranche d'âge. En dessous de 40 ans, (près de la moitié des opérés, quand même) il n'y a pas plus de mort chez les femmes que chez les hommes. Au dessus, si il y a plus de morts chez les femmes, est-ce parce que les chirurgiens négligent plus les vieilles que les jeunes ou plus simplement parce qu'il a plus de vieilles que de vieux ?

Avec l'abondance du matériau statistique qu'ils avaient, il est absolument incompréhensible que les auteurs de l'étude A n'ait pas procédé à la technique normalisée la plus sûre et la plus usitée, : l'analyse multifactorielle. Il y a pléthore de logiciels qui prennent en charge la partie la plus pénible de cette analyse. Je pense même que l'analyse multifactorielle est quasiment un réflexe dans ce genre d'étude. Ils pouvaient y joindre d'autres facteurs comme l'ethnicité, le signe astrologique, l'ancienneté, la formation, l'appartenance sociale ... des protagonistes. Les paramètres signifiants seraient apparus sans ambiguïté, les autres rejetés. C'était si simple à faire.

Ou peut-être l'ont-ils fait ? Et obtenus des résultats nettement moins croustillants. D'où cette publication tronquée qui fait, àmha, plus de mal que de bien à la cause qu'elle prétend défendre. Qui sait ?


PS j'ai écrit mon message précédant sans connaître celui-ci. Un peu trop vif, peut-être. Si c'est le cas, je m'en excuse.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 7308
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#87

Message par LoutredeMer » 15 janv. 2022, 09:23

Trop tard, je n'avais pas besoin de ça. Je pleure. Trop conne sans doute.

Salut.
Provax - Antipass - Et Rock'n Roll..
1=1 et 3≠3, Olivier Véran

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 6615
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#88

Message par Etienne Beauman » 15 janv. 2022, 09:50

Wooden Ali a écrit : 15 janv. 2022, 09:00 C'est pourtant simple, Il y a beaucoup plus de femmes susceptibles d'être opérées à un âge ou la mortalité post-opératoire est la plus élevée.
Comment ça ?
Tu veux dire que la surmortalité post opératoire corrélée à l'âge du patient est la même chez les hommes que chez les femmes ?
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Florence
Messages : 10433
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#89

Message par Florence » 15 janv. 2022, 16:07

Wooden Ali a écrit : 15 janv. 2022, 09:00 C'est pourtant simple, Il y a beaucoup plus de femmes susceptibles d'être opérées à un âge ou la mortalité post-opératoire est la plus élevée. Si on veut étudier l'influence d'autres facteurs, il faut soustraire celui-ci. Ou alors procéder par tranche d'âge. En dessous de 40 ans, (près de la moitié des opérés, quand même) il n'y a pas plus de mort chez les femmes que chez les hommes. Au dessus, si il y a plus de morts chez les femmes, est-ce parce que les chirurgiens négligent plus les vieilles que les jeunes ou plus simplement parce qu'il a plus de vieilles que de vieux ?
Bonne question, en effet, comme celle de l'analyse par tranches d'âges.
Avec l'abondance du matériau statistique qu'ils avaient, il est absolument incompréhensible que les auteurs de l'étude A n'ait pas procédé à la technique normalisée la plus sûre et la plus usitée, : l'analyse multifactorielle.
……

Ou peut-être l'ont-ils fait ? Et obtenus des résultats nettement moins croustillants. D'où cette publication tronquée qui fait, àmha, plus de mal que de bien à la cause qu'elle prétend défendre. Qui sait ?
Cette étude est en effet extrêmement insatisfaisante, en ce qu'elle omet plein de facteurs pour se concentrer sur une petite partie de la polémique concernant la bien réelle différence de qualité des soins, du diagnostic au traitement, touchant diverses populations, différences dues à de multiples facteurs qui ont été conditionnés par le développement de la médecine et de la recherche au sein des divers pays et sociétés, comme le rappelle cet article du Guardian : "The bias that blinds: why some people get dangerously different médical care" (les biais qui aveuglent: pourquoi certaines personnes reçoivent des soins médicaux dangereusement différents).

Je viens de vivre un épisode qui illustre parfaitement un cas classique : une personne âgée (pas moi) se plaignait de constipation opiniâtre de plus en plus pénible et handicapante depuis une opération de la colonne vertébrale 2 ans auparavant, alors qu'elle n'en avait jamais souffert jusque là. Ses médecins ont depuis des mois pris la chose comme un cas banal chez les vieilles dames, dont on sait bien qu'elles sont "normalement" constipées parce qu'elles manquent d'activité physique, ne s'hydratent pas suffisamment, mangent des cochonneries, prennent des antidouleurs, etc. Résultat, crise aiguë de douleurs abdominales dans la nuit de dimanche dernier, occlusion intestinale sur nécrose ischémique du colon (d'après le chirurgien, à un quart de milli-poil de grenouille d'une issue catastrophique), opération en urgence. Le chirurgien était mâle, l'opération s'est bien passée et elle récupère sans problèmes jusque là (dans la Loire, ce serait peut-être différent en Ontario ;) )
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 4481
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#90

Message par DictionnairErroné » 22 janv. 2022, 00:13

DictionnairErroné a écrit : 14 janv. 2022, 14:45 La question d'obtenir du financement à la recherche ne serait pas à exclure. Des budgets wokes sont disponibles, pourquoi ne pas en profiter pour faire de la recherche, chose que j'aime faire. Ça n'implique pas nécessairement que la recherche ne sera pas faite correctement, mais des désespérés en mal de recherche peuvent en profiter. Sûrement une pratique qui se retrouve dans d'autres champs d'expertise.
Pour appuyer mes dires... Des fonds disponibles en recherches universitaires. Pourquoi s'en priver, il suffit d'orienter la recherche dans le bon sens.
Par ailleurs, il faut dire aussi que La Presse passe complètement sous silence les initiatives des fédéraux pour imposer l’idéologie du régime dans l’éducation supérieure. Depuis des années, Ottawa arrose de millions dollars nos chercheurs et nos universités, à condition qu’ils étudient le racisme systémique, l’intersectionnalité, les LGBTQ2+ et tutti quanti.
https://www.journaldemontreal.com/2022/ ... la-laicite
La connaissance: Un ignorant qui sait qu'il est ignorant est bien moins ignorant qu'un ignorant qui ne sait pas qu'il est ignorant.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 4481
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#91

Message par DictionnairErroné » 22 janv. 2022, 08:49

DictionnairErroné a écrit : 14 janv. 2022, 14:45 Pour appuyer mes dires... Des fonds disponibles en recherches universitaires. Pourquoi s'en priver, il suffit d'orienter la recherche dans le bon sens.
Jordan Peterson est indiscutablement l’intellectuel canadien vivant le plus connu dans le monde.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jordan_Peterson

Il vient de démissionner et s’en explique dans une lettre, devenue virale, parue dans le National Post de mercredi.
https://nationalpost.com/opinion/jordan ... of-toronto
Il quitte son poste parce que ses étudiants de doctorat mâles et blancs ont des chances minimes, dit-il, de se trouver des postes universitaires, malgré leurs dossiers exceptionnels, en raison des quotas imposés au nom de la « diversité, l’équité et l’inclusion ». La vérité, dit Peterson, que tous savent mais taisent, est qu’il n’y a pas assez de candidats qualifiés issus de ces minorités pour atteindre ces cibles sans baisser les critères. Donc, on les baisse.

Tous ses collègues, poursuit Peterson, doivent, pour obtenir du financement, remplir de longues déclarations d’adhésion à l’évangile de la diversité. «Ils mentent tous (sauf pour une minorité de vrais croyants) et enseignent à leurs étudiants à faire pareil. Et ils le font constamment, avec diverses rationalisations et justifications, corrompant encore plus ce qui est déjà une entreprise étonnamment corrompue (“a stunningly corrupt enterprise”) ».
https://www.journaldemontreal.com/2022/ ... n-peterson
L'étude en titre provient de quelle université?
La connaissance: Un ignorant qui sait qu'il est ignorant est bien moins ignorant qu'un ignorant qui ne sait pas qu'il est ignorant.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 4481
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#92

Message par DictionnairErroné » 06 févr. 2022, 10:55

DictionnairErroné a écrit : 14 janv. 2022, 14:45 La question d'obtenir du financement à la recherche ne serait pas à exclure. Des budgets wokes sont disponibles, pourquoi ne pas en profiter pour faire de la recherche, chose que j'aime faire. Ça n'implique pas nécessairement que la recherche ne sera pas faite correctement, mais des désespérés en mal de recherche peuvent en profiter. Sûrement une pratique qui se retrouve dans d'autres champs d'expertise.
Confirmation de mes propos... Quand les anecdotes deviennent la norme.
Avec la diversité, Ottawa pervertit la science
https://www.journaldemontreal.com/2022/ ... la-science

On met aussi en garde les bénéficiaires de chaires contre les «micro-agressions». Un exemple de ce phénomène consiste à «minimiser les effets de la race». Ainsi, si un biologiste recueille des données qui lui font conclure que le concept de race n’a pas de fondement biologique, ce que soutiennent plusieurs recherches, il commet une «micro-agression» et peut perdre sa chaire. Cette approche est évidemment contraire à la méthode scientifique, suivant laquelle toutes les hypothèses doivent être testées en regard des données recueillies, mais qu’importe.

Cette intervention s’ajoute au Plan d’action en matière d’équité, de diversité et d’inclusion (EDI), imposé aux universités. Faute d’adopter l’idéologie diversitaire, celles-ci perdent l’argent versé par trois organismes subventionnaires fédéraux qui, à la hauteur de 3.5 milliards de dollars, financent la recherche en sciences sociales, naturelles et appliquées.
La connaissance: Un ignorant qui sait qu'il est ignorant est bien moins ignorant qu'un ignorant qui ne sait pas qu'il est ignorant.

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 5637
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#93

Message par Christian » 07 févr. 2022, 16:38

DictionnairErroné a écrit : 06 févr. 2022, 10:55
DictionnairErroné a écrit : 14 janv. 2022, 14:45 La question d'obtenir du financement à la recherche ne serait pas à exclure. Des budgets wokes sont disponibles, pourquoi ne pas en profiter pour faire de la recherche, chose que j'aime faire. Ça n'implique pas nécessairement que la recherche ne sera pas faite correctement, mais des désespérés en mal de recherche peuvent en profiter. Sûrement une pratique qui se retrouve dans d'autres champs d'expertise.
Confirmation de mes propos... Quand les anecdotes deviennent la norme.
Avec la diversité, Ottawa pervertit la science
https://www.journaldemontreal.com/2022/ ... la-science

On met aussi en garde les bénéficiaires de chaires contre les «micro-agressions». Un exemple de ce phénomène consiste à «minimiser les effets de la race». Ainsi, si un biologiste recueille des données qui lui font conclure que le concept de race n’a pas de fondement biologique, ce que soutiennent plusieurs recherches, il commet une «micro-agression» et peut perdre sa chaire. Cette approche est évidemment contraire à la méthode scientifique, suivant laquelle toutes les hypothèses doivent être testées en regard des données recueillies, mais qu’importe.

Cette intervention s’ajoute au Plan d’action en matière d’équité, de diversité et d’inclusion (EDI), imposé aux universités. Faute d’adopter l’idéologie diversitaire, celles-ci perdent l’argent versé par trois organismes subventionnaires fédéraux qui, à la hauteur de 3.5 milliards de dollars, financent la recherche en sciences sociales, naturelles et appliquées.
Difficile d'analyser ce texte quand Frédéric Bastien ne met aucun lien vers ses exemples. Les demandes de subventions que j'ai vues ont certes une partie EDI (surtout autochtone) mais ne compte aucunement dans les points d'évaluation.
Les universités, incluant celles du Québec, doivent se plier aussi à des quotas. Par exemple, une chaire en biologie est à remplir actuellement à l’Université Laval. Outre la possession des compétences scientifiques, seuls les Autochtones, les handicapés et les minorités visibles peuvent obtenir la chaire
Celle-là, je ne la comprend pas car ce ne sont pas les universités qui demandent les chaires, mais les chercheurs issus du corps professoral des universités.
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 25467
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#94

Message par Jean-Francois » 07 févr. 2022, 17:12

Christian a écrit : 07 févr. 2022, 16:38
Les universités, incluant celles du Québec, doivent se plier aussi à des quotas. Par exemple, une chaire en biologie est à remplir actuellement à l’Université Laval. Outre la possession des compétences scientifiques, seuls les Autochtones, les handicapés et les minorités visibles peuvent obtenir la chaire
Celle-là, je ne la comprend pas car ce ne sont pas les universités qui demandent les chaires, mais les chercheurs issus du corps professoral des universités
Les universités ont un quotas de chaires et proposent des candidatures aux organismes subventionnaires. Ces candidatures peuvent concerner des professeurs établis ou de nouveaux professeurs. Certaines chaires viennent avec des conditions visant augmenter la diversité.

Jean-François
“There are seldom words or time enough to lay a conspiracy theory to rest. Each rebuttal is met with a fresh round of delusions” (Barton Gellman (2021) Trump’s Next Coup Has Already Begun. The Atlantic)

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 5850
Inscription : 23 févr. 2012, 06:01

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#95

Message par spin-up » 07 févr. 2022, 17:15

DictionnairErroné a écrit : 22 janv. 2022, 08:49 Jordan Peterson est indiscutablement l’intellectuel canadien vivant le plus connu dans le monde.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jordan_Peterson
Jordan Peterson est un intellectuel autant que Zemmour.

C'est surtout un opportuniste qui s'est improvisé gourou pour jeunes males paumés.
Aucune production scientifique, et une renommée qui lui vient des reseaux sociaux.
Il promeut des therapies bidons à base de regime carnivore et les vend sur la base de ses experiences personnelles a la véracité plus que douteuse.

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 5637
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#96

Message par Christian » 07 févr. 2022, 18:35

Jean-Francois a écrit : 07 févr. 2022, 17:12
Christian a écrit : 07 févr. 2022, 16:38
Les universités, incluant celles du Québec, doivent se plier aussi à des quotas. Par exemple, une chaire en biologie est à remplir actuellement à l’Université Laval. Outre la possession des compétences scientifiques, seuls les Autochtones, les handicapés et les minorités visibles peuvent obtenir la chaire
Celle-là, je ne la comprend pas car ce ne sont pas les universités qui demandent les chaires, mais les chercheurs issus du corps professoral des universités
Les universités ont un quotas de chaires et proposent des candidatures aux organismes subventionnaires. Ces candidatures peuvent concerner des professeurs établis ou de nouveaux professeurs. Certaines chaires viennent avec des conditions visant augmenter la diversité.

Jean-François
Merci. Je n'ai que la vision de notre groupe où ce sont les professeurs universitaires qui font les demandes.
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 4481
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Les femmes meurent davantage lorsqu'elles sont opérées par un chirurgien masculin

#97

Message par DictionnairErroné » 07 févr. 2022, 18:38

spin-up a écrit : 07 févr. 2022, 17:15
DictionnairErroné a écrit : 22 janv. 2022, 08:49 Jordan Peterson est indiscutablement l’intellectuel canadien vivant le plus connu dans le monde.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jordan_Peterson
Jordan Peterson est un intellectuel autant que Zemmour.
Normalement je fais une vérification, je l'ai fait sur wikipédia, ce qui confirmait l'article. Bon, une autre recherche me donne un article du Globe and Mail:
Is Mr. Peterson among the leading public intellectuals of our time, as the economist Tyler Cowen called him? Or is he just a jumped-up fraud? In fact (as one of his admirers said), he's more like a frontier folk hero – someone who's not afraid to take on the bad guys and battle the forces of disorder and chaos.

M. Peterson fait-il partie des principaux intellectuels publics de notre époque, comme l'a qualifié l'économiste Tyler Cowen ? Ou n'est-il qu'un imposteur? En fait (comme l'a dit l'un de ses admirateurs), il ressemble plutôt à un héros folklorique de la frontière - quelqu'un qui n'a pas peur de s'attaquer aux méchants et de combattre les forces du désordre et du chaos.
https://www.theglobeandmail.com/opinion ... e37864567/
Controversés par certains et pas par d'autres... Au minimum, il a une grande gueule! :mrgreen:
La connaissance: Un ignorant qui sait qu'il est ignorant est bien moins ignorant qu'un ignorant qui ne sait pas qu'il est ignorant.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit