11 Septembre 2001

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Répondre
godspeed

Re: 11 Septembre 2001

#976

Message par godspeed » 14 févr. 2009, 18:09

Ildefonse a écrit :
Je veux bien vous laisser le bénéfice du doute, mais vous me permettrez de rester septique.
Je vous le permets uniquement si vous rajoutez un c au dernier mot de votre message!

Blague à part, je vous assure que c'est bien la raison de ma venue outre bien-sûr que j'avais été particulièrement échauffé par les trivialités balancées à analysemedia, auteur, quoique vous en disiez, d'un excellent travail!

Avatar de l’utilisateur
240-185
Messages : 727
Inscription : 20 févr. 2008, 03:35

Re: 11 Septembre 2001

#977

Message par 240-185 » 14 févr. 2009, 18:12

godspeed a écrit :Au fait, pour les noms des experts, merci de vous reporter à mes précédents post et en particlier à celui-ci ou plusieurs noms sont cités : viewtopic.php?p=154618#p154618

Je ne comprends pas cette facheuse manie de ne pas lire mes messages. Cela rend la communication très difficile.
On veut des noms d'experts en nanothermite, pas ceux des ingénieurs en chef du NIST.
Tel un automate, le chipmunk s'avance vers une souris blonde et lui dit "Bien comprendre un conspirationniste..." (et ils se multiplient en plus...)

godspeed

Re: 11 Septembre 2001

#978

Message par godspeed » 14 févr. 2009, 18:19

BeetleJuice a écrit : Du coup, votre théorie devient exactement ce que devient une mythologie, parce que quand vous soulevez un complot, il faut que vous trouviez un fait qui s'y rapporte, et quand vous l'avez trouvé, puisqu'il s'agit d'un fait pris parce qu'il collait et non parce qu'objectivement il montrait un complot, fatalement ça pose d'autre questions.
Très jolie intervention mais je crains qu'elle ne me concerne pas.

J'aimerais vous poser une question pour vérifier si vous savez à qui vous parlez : Quelle est cette "théorie" qui serait mienne dont vous parlez?

Merci de bien relire la réponse que j'ai envoyée à l'article du Monde diplomatique que j'ai quotée ici : viewtopic.php?p=154746#p154746

En quoi la démarche proposée dans ce texte est-elle porteuse d'une "théorie" sur ces attentats, qui plus est, une théorie complotiste?

Dernière chose, à la lecture de ce texte et du nombre incalculable d'éléments bien documentés non pris en considération pa la théorie officielle, ne croyez-vous pas que votre argument soit réversible?

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: 11 Septembre 2001

#979

Message par BeetleJuice » 14 févr. 2009, 18:21

On veut des noms d'experts en nanothermite, pas ceux des ingénieurs en chef du NIST.
En même temps, ça existe ça, des experts en nano-thermite? :loupe:
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

godspeed

Re: 11 Septembre 2001

#980

Message par godspeed » 14 févr. 2009, 18:23

240-185 a écrit :
On veut des noms d'experts en nanothermite, pas ceux des ingénieurs en chef du NIST.
Cela est plus grave que ce que je pensais... Vous n'avez donc rien compris à nouveau?

Les experts du Nist ou certains d'entre eux qui sont cités dans l'article sont les experts ayant des activités liées à la technologie des nanothermites, pardieu!

Je vous en supplie à présent : avant de poster vos réponses, assurez-vous d'avoir lu et compris mes interventions parce que sinon on ne va pas s'en sortir...

Avatar de l’utilisateur
Ildefonse
Messages : 4522
Inscription : 21 déc. 2008, 16:11

Re: 11 Septembre 2001

#981

Message par Ildefonse » 14 févr. 2009, 18:32

godspeed a écrit :
Ildefonse a écrit :
Je veux bien vous laisser le bénéfice du doute, mais vous me permettrez de rester septique.
Je vous le permets uniquement si vous rajoutez un c au dernier mot de votre message!

Blague à part, je vous assure que c'est bien la raison de ma venue outre bien-sûr que j'avais été particulièrement échauffé par les trivialités balancées à analysemedia, auteur, quoique vous en disiez, d'un excellent travail!
Autant pour moi.

Si donc je reste sceptique, c'est aussi que cette explication ("ça me parait tellement évident que je suis venu vous le dire") nous est servi quasiment à chaque fois.

- C'est tellement évident que le créationisme est la vérité qui écrase le darwinisme que je voulais vous le dire.

- La présence des zitis est tellement évidente que je ne peux pas croire qu'on en soit pas conscient.

etc...

Comprenez donc que cette fois ci ne fonctionne pas mieux que les précédentes.

Au demeurant, le site d'analysemédia quoique remarquable pêche surtout pour sa partialité dans le choix de ses références. Tout en ne s'inscrivant pas dans la théorie du complot, il ne donne que des informations la soutenant. Dont acte.

Nous aurait il montré un site donnant les deux versions qu'il aurait été certes bien mieux accueillit.
La crainte des dieux est la fin de la sagesse.

Avatar de l’utilisateur
240-185
Messages : 727
Inscription : 20 févr. 2008, 03:35

Re: 11 Septembre 2001

#982

Message par 240-185 » 14 févr. 2009, 18:35

Les experts du Nist ou certains d'entre eux qui sont cités dans l'article sont les experts ayant des activités liées à la technologie des nanothermites, pardieu!
Ah ouais, en lisant attentivement, je vois des noms relatés. C'était trop dur de filer juste que les noms au lieu de nous servir un copier-coller indigeste où l'on doit faire son marché dedans ? C'est ça que vous appelez "respecter son interlocuteur" ?
Maintenant, je vais trancher avec le rasoir d'Occam.

1°) On fait venir des experts en *therm*te
2°) Pendant les analyses, ces experts, parmi d'autres ne trouvent pas de preuves en faveur de la présence de *therm*te

Conclusion pour un homme normal => Il n'y avait donc pas de *therm*te, les témoins ont donc manqué de jugement.
Conclusion pour vous => Les témoins sont sûrs, je le sais parce que je le décrète, donc le NIST ment, donc ils doivent cacher quelque chose !!!111!!!

Alors que la premère conclusion ne fait pas intervenir d'éléments extérieurs et se limite seulement aux données en présence, la deuxième implique un jugement personnel que _vous_ devez établir avec des arguments solides pour qu'elle soit valide.

Et vous n'avez pas dit quelle était votre formation...
Tel un automate, le chipmunk s'avance vers une souris blonde et lui dit "Bien comprendre un conspirationniste..." (et ils se multiplient en plus...)

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: 11 Septembre 2001

#983

Message par BeetleJuice » 14 févr. 2009, 18:37

Godspeed a écrit :Merci de bien relire la réponse que j'ai envoyée à l'article du Monde diplomatique que j'ai quotée ici
Votre lettre dit:
Messieurs,


Je réagis à la parution dans dernier numéro de votre journal de l’article de A. Cockburn intitulé « Le complot du 11 septembre n’aura pas lieu ».

Je considère que la rigueur et la qualité rédactionnelle de cet article – que j’avais déjà eu l’occasion de lire à la source sur le site counterpunch - me semble peu en accord avec la déontologie qui devrait exister au sein d’un journal comme le votre.
En réponse à une demande de publication d'un article de l'édition norvégienne du Monde diplomatique, l'un de vos rédacteurs avait posé la question pertinente suivante : "Cet article, publié sans notre aval par l’édition norvégienne, est-il pourvu des qualités que nous jugeons indispensables: la rigueur, l’enquête, la vérification des faits ? »

Avez-vous appliqué ces règles de base avec la même rigueur quand vous avez reçu l’article précité de A. Cockburn ? En particulier, avez-vous pris la peine de vérifier les dires de ce rédacteur visant à décrédibiliser un mouvement qui se fait de plus en plus présent, tous parti politique confondus? Etes-vous conscient que nombreux sont les chercheurs et scientifiques qui ne partagent pas les vues de cet auteur extrêmement controversé?

Et, plus fondamentalement sans doute, croyez-vous que le journalisme puisse dans un dossier criminel de cette ampleur, fouler aux pieds les règles essentielles gouvernant la preuve en matière criminelle sous prétexte que ses confrères et concurrents le font ; croyez-vous devoir cautionner aveuglément les autorités qui tentent, sous le prétexte de la terreur latente, d'enfuir dans les cendres de la démocratie, des règles tellement essentielles et fondatrices que les conventions internationales qui les ont institué ne permettent bien souvent jamais d’y déroger pour quelque prétexte que ce soit?
Vous savez ces règles qui veulent que l’on exige de ceux qui mènent l’action publique qu’ils rapportent des éléments précis et concordants de la culpabilité de ceux qu’ils accusent. Ou encore celles qui veulent que les autorités chargées de l’accusation complètent l’instruction d'un dossier criminel avant de désigner des coupables et de les traduire en justice.

J’ai pensé que la gravité des attentats du 11 septembre et les secousses secondaires que l’on ressent chaque jour, méritent un effort, celui-ci fut-il vain de ma part... Je vous livre par conséquent l'état de mes réflexions que vous jugerez bon ou non de publier comme mon droit de réponse à l'offense que vous faites subir à ceux qui en ont assez d'endurer la désinformation ambiante dont vous vous êtes malheureusement fait le chantre et l'apôtre en diffusant un article d'une pauvreté intellectuelle proportionnelle au ton condescendant et ironique qui prédominent toujours chez ces gens qui veulent railler plutôt qu'informer.

Le titre de mon article pourrait être le suivant : Pourquoi le doute est la seule posture intellectuelle admissible pour approcher les événements du 11 septembre? Titre volontairement choquant mais nullement incorrect au regard du fait que, dans une enquête aussi bâclée et pleine de silences que celle du 11 septembre, le doute est effectivement la seule attitude juridiquement et intellectuellement admissible.

(...)

2. La désignation des coupables et des complices.

Si l’on peut en théorie admettre que les citoyens se hasardent à se prononcer sur les questions scientifiques et factuelles qui précèdent, il est en revanche en principe exclu qu’ils portent des accusations contre l’un ou l’autre des personnes qu’ils estiment impliquées dans ces attentats. Compte tenu des nombreuses questions restant ouvertes quant à ces attentats, leur préparation et le modus operandi, ce constat vaut autant pour ceux qui soutiennent qu’Al Quaida les a commis que pour ceux qui désignent d’autres coupables.

Ceci est conforme à la présomption d’innocence, à l’interdiction de calomnier, au droit à bénéficier d’un procès équitable, en ce compris une instruction complète de son dossier, … A noter que la déontologie journalistique reprend expressément l’obligation de ne pas accuser des personnes tant qu’ils n’ont pas été condamnées par une décision de justice.

Nombreux sont ceux qui reprochent à juste titre à l’administration Bush et à la justice américaine de ne pas avoir rapporté à suffisance les preuves de la culpabilité des 19 pirates et leur mentor Ossama Ben Laden ainsi que de ne pas avoir traduit en justice les cerveaux de l’opération, qu’ils prétendent détenir.

Les seuls éléments de preuve connus du grand public impliquant formellement Ossama Ben Laden et des membres de son réseau dans la commission de ces attentats (ce qui va au delà de leur préparation) sont des éléments aussi peu probants qu’un passeport retrouvé parmi les décombres des tours ou des vidéos parvenues dans des conditions très douteuses – parfois, et même le plus souvent, plusieurs années après les faits et à des moments où les revendications n’offraient plus le moindre intérêt pour ceux dont l’opinion majoritaire reconnaissait la culpabilité, à des moments que l'on ne peut que considérer comme stratégiques dans l’agenda politique US (La vidéo la plus longue et circonstanciée a été envoyée la veille des élections US) ; des spécialistes ont en outre établi la haute probabilité qu’elles aient été falsifiées, en particulier celle où l’on voit un Ossama Ben Laden au facies physiquement méconnaissable reconnaître pour la première fois (après avoir nié précédemment) la paternité des attentats, tout en expliquant à ses hôtes du jour qu’il était fier d’avoir été le seul à deviner que les tours allaient s’écrouler grâce au choc des avions… N’oublions pas encore que les videos-testaments de certains kamikazes qui sont parvenues à Al Jazeerah quatre ans après les attentats ne pourraient techniquement qu’établir l’intention de commettre les crimes et non pas les crimes eux-mêmes.

Et puis l’enquête officielle peut-elle se satisfaire de la confiscation et la destruction des pièces à conviction des attentats criminels (vidéos du Pentagone, bandes sons des conversations entre les opérateurs des tours de contrôle avec pilotes découpées en confettis le jour des attentats par un membre de la FAA), boîtes noires vues par les témoins dont l’existence est niée par le FBI, ...) ?

En clair, s'il est difficile de nier qu'il existait depuis longtemps un projet d'attentat terroriste émanant d'extrémistes islamistes visant à utiliser des avions pour frapper des cibles civiles (mais ce projet n'existait-il pas en germe bien avant, à l'époque de l'opération Northwoods dont le document déclassifié est publié sur le net), on peut penser que les preuves judiciaires confondant les 19 accusés et leur commanditaires dans l'exécution de ces attentats sont tellement peu convaincantes par rapport aux zones d’ombre de cette affaire que personne d’autre que l’endoctriné Z. Moussaoui en aveu ne pourrait être condamné de ce chef par un jury. Cette indigence de preuves expliquerait-elle que GW Bush ait exigé que ces « combattants ennemis de la liberté » soient traduits devant des tribunaux militaires d’exception et non des tribunaux civils ?
Ceci étant, les lacunes de l’enquête menée par les autorités n’autorisent, je le pense, pas les citoyens à accuser en retour des personnes sur base d’éléments troublants mais isolés résultant de leur propre enquête, à peine de se substituer aux autorités et de violer les principes de droit ci avant rappelés.

En accusant à tort et à travers en lieu et place des autorités compétentes, l’on prend le risque de fouler aux pieds les mêmes procédures et principes de droit que l’on reproche aux autorités de négliger.

Or, ce travers est omniprésent sur le net et même dans la littérature où l’on accuse à tour de rôle, le gouvernement ou l’un ou l’autre de ses membre ainsi que diverses personnalités du monde politique ou immobilier new-yorkais, voire des sociétés commerciales ou des services secrets… De formidables raccourcis peuvent être lus çà et là : L’un des plus courants oublie que ce n’est pas parce qu’il couvre certains mensonges que le Gouvernement US est l’auteur des attentats...

Ces raccourcis et accusations nuisent considérablement au travail phénoménal accompli par certains pour démontrer la caractère orienté des conclusions officielles et amènent des personnes peu scrupuleuses et promptes à exploiter la moindre faiblesse à caricaturer le discours dit "sceptique" et le qualifier, sans craindre le ridicule de "conspirationniste" ou pire "négationniste", alors qu'une portion à mon avis majoritaire de leurs tenants se refusent à élaborer des thèses et accuser des coupables alternatifs, en fonction de leurs affinités idéologiques... Puisse A. Cockburn se reconnaître dans cette génération de journalistes peu scrupuleux…

- Conclusions-

Deux constats assez solides peuvent émerger parmi les doutes que devrait susciter une perception aussi objective et impartiale que possible des attentats du 11 septembre :

L’enquête officielle sur ces attentats pèche par de nombreux aspects.

Tout d’abord, elle est le produit d’une inversion chronologique entre l’établissement des événements factuels – en ce compris leur approche scientifique - et la recherche des coupables. Ainsi, 36 heures après les attentats, on connaissait les 19 coupables et leurs commanditaires alors que cinq ans après, les réponses données aux causes de la disparition des trois tours et les circonstances exactes des crash du Pentagone n’ont pas encore livré un verdict qui évite de sérieuses controverses.[*][/color]

[color=BF0000]Ensuite, il est manifeste que l’enquête a systématiquement évité tous les éléments qui ne corroboraient pas la version dite officielle, ce au prix de mensonges, non-dits, omissions, et falsifications pourtant particulièrement éhontés.[/color]

A l’inverse, malgré toute la suspicion légitime que peuvent éveiller les manquements de l’enquête, il ne revient pas au citoyen de lui substituer d’autres coupables mais de pousser leurs dirigeants et, avant cela, la presse à faire son travail et le cas échéant à exiger qu’une enquête digne de ce nom soit initiée qui aboutisse à traduire les responsables de ces crimes.
Il devrait exister un point de non retour au delà duquel le journalisme ne pourra plus se murer dans le silence actuel, difficilement compréhensible.

C’est dans cette dernière optique que s’inscrit la présente lettre également.

A par ça, vous ne pensez pas du tout qu'il y a une conspiration :mrgreen:

* Et alors, en quoi c'est bizarre?
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

godspeed

Re: 11 Septembre 2001

#984

Message par godspeed » 14 févr. 2009, 18:40

240-185 a écrit :
Ah ouais, en lisant attentivement, je vois des noms relatés. C'était trop dur de filer juste que les noms au lieu de nous servir un copier-coller indigeste où l'on doit faire son marché dedans ? C'est ça que vous appelez "respecter son interlocuteur" ?
Vous avez oublié ceci : :a2:
Je ne suis pas convaincu que vous soyez le mieux placé pour me faire des leçons de respect.
Je vous offre des "noms relatés" et vous m'offrez injures et contrevérités frelatées...
Qu'est-ce qui est plus grave?
Allez, dodo maintenant pour ce qui me concerne!

Avatar de l’utilisateur
240-185
Messages : 727
Inscription : 20 févr. 2008, 03:35

Re: 11 Septembre 2001

#985

Message par 240-185 » 14 févr. 2009, 18:45

Ainsi, 36 heures après les attentats, on connaissait les 19 coupables et leurs commanditaires alors que cinq ans après, les réponses données aux causes de la disparition des trois tours et les circonstances exactes des crash du Pentagone n’ont pas encore livré un verdict qui évite de sérieuses controverses.
Si seulement il pouvait au moins avoir juste sur des faits basiques...
3 jours après les attaques, le FBI a publié une liste de suspects, et ce n'est que trois semaines plus tard qu'on avait les photos des 19 cuistres et qu'ils étaient sûrs que c'étaient eux qui avaient fait le coup...

Ça en dit long sur les "recherches" de charmord sur le sujet...
Tel un automate, le chipmunk s'avance vers une souris blonde et lui dit "Bien comprendre un conspirationniste..." (et ils se multiplient en plus...)

godspeed

Re: 11 Septembre 2001

#986

Message par godspeed » 14 févr. 2009, 18:49

BeetleJuice a écrit :
Lecture biaisée de mon texte .
Pourquoi nepas souligner ceci :
A l’inverse, malgré toute la suspicion légitime que peuvent éveiller les manquements de l’enquête, il ne revient pas au citoyen de lui substituer d’autres coupables mais de pousser leurs dirigeants et, avant cela, la presse à faire son travail et le cas échéant à exiger qu’une enquête digne de ce nom soit initiée qui aboutisse à traduire les responsables de ces crimes.

Il devrait exister un point de non retour au delà duquel le journalisme ne pourra plus se murer dans le silence actuel, difficilement compréhensible.
Je vous suggère fortement de méditer sur la différence entre complot et cover up!
Je pense que c'est dans cette assimilation hâtive que naît votre parti-pris erroné à mon égard!
La dessus, bonne nuit!

godspeed

Re: 11 Septembre 2001

#987

Message par godspeed » 14 févr. 2009, 18:56

240-185 a écrit :
Si seulement il pouvait au moins avoir juste sur des faits basiques...
3 jours après les attaques, le FBI a publié une liste de suspects, et ce n'est que trois semaines plus tard qu'on avait les photos des 19 cuistres et qu'ils étaient sûrs que c'étaient eux qui avaient fait le coup...

Ça en dit long sur les "recherches" de charmord sur le sujet...
Allez, informez-vous car à nouveau vous êtes dans l'erreur (ou dans le mensonge, ce qui serait plus grave!) :

http://www.reopen911.info/News/2008/12/ ... septembre/

Allez, je vous le tartine car c'est vraiment ESSENTIEL, cet article d'un certain E. Davidsson :
Le gouvernement US prétend que dix-neuf individus dont les noms et les photographies ont été portés à la connaissance du public par le FBI [3], et que personne n’a plus revu depuis le 11 septembre 2001, ont réservé ce jour-là des places sur les vols AA11, AA77 (American Airlines), UA93 et UA 175 (United Airlines), qu’ils seraient montés à bord de ces avions de ligne, les auraient détournés et les auraient délibérément envoyé s’exploser avec les passagers et le personnel navigant sur les Tours Jumelles du World Trade Center, le Pentagone et un champ en Pennsylvanie.

Les accusations contre ces dix-neuf individus étaient surtout basées sur ce qui fut décrit comme des découvertes que le FBI fit par hasard dès le 11 septembre. En premier lieu, celui-ci découvrit deux bagages ayant prétendument appartenu à Mohammed Atta, le principal suspect, et qui n’avaient pas été transportés à bord du vol AA11 de l’aéroport Boston Logan. La raison pour laquelle ses valises ne furent pas acheminées à bord de l’avion n’a jamais été révélée. Selon les déclarations faites par l’agent spécial du FBI James M. Fitzgerald lors du procès de Zacarias Moussaoui, l’avion qui faisait la connexion entre Portland et Boston, avec à son bord Mohammed Atta et son présumé associé kamikaze Abdul Aziz Alomari, « était arrivé trop tard pour que les bagages puissent être affrétés à bord du vol 11 [4]».

Cependant, selon la Commission mise en place pour le 11/9, le vol parvint à destination à l’heure, à environ 6h45 du matin, soit une heure avant le départ prévu pour le vol AA11 [5]. On n’a jamais su qui avait été responsable de l’erreur ayant permis aux valises de rester au sol. Le contenu des bagages permit aux agents du FBI, dirent-ils, d’ « éclaircir rapidement le mystère sur les responsables et les motivations des attaques suicides [6]».

Parmi les objets dits retrouvés dans les bagages d’Atta figuraient : un ordinateur de vol portable, un manuel de simulation de vol pour Boeing 757 et 767, un calculateur de vol avec règle glissante, une copie du Coran et un testament écrit à la main en arabe[7]. Selon les dépositions ultérieures d’agents du FBI, les bagages contenaient également les identités de tous les suspects impliqués dans les détournements, des données sur leurs plans, sur leur passé, leurs motivations, leurs liens avec Al Qaïda, ainsi qu’un canif et une bombe lacrymogène[8]. Selon l’agent spécial Fitzgerald, le passeport d’Abdul Aziz Alomari fut également retrouvé dans une de ses valises[9].

D’autres indices compromettants furent aussi rapidement retrouvés à d’autres endroits. Par exemple, la Commission sur le 11/9 a relevé qu’un passeport d’un des prétendus pirates de l’air fut retrouvé à proximité du World Trade Center à l’endroit où « un passant le ramassa et le donna à un détective de la police de New York peu de temps avant que les tours ne s’effondrent [10]». Beaucoup d’observateurs eurent du mal à croire qu’un tel document ait pu sortir indemne de la poche d’un mort, puis des débris en feu, jusqu’à atterrir dans la rue et finir par être retrouvé miraculeusement quelques minutes seulement plus tard. Le permis de conduire d’un autre suspect, le Séoudien Ahmad Al Ghamdi « fut [aussi] retrouvé sur le lieu des crashs au World Trade Center ». Une Toyota Corolla enregistrée au nom du prétendu pirate Nawaf Alhazmi fut découverte à l’aéroport de Washington Dulles le 12 septembre. Celle-ci contenait « une lettre de quatre pages écrite en arabe qui était identique à celle retrouvée dans les bagages de Mohammed Atta à l’aéroport de Logan », un talon de chèque libellé à l’ordre d’une école de pilotage de Phoenix, quatre dessins de cockpit d’un 757, un cutter, des cartes de Washington et de New York, et une page avec des notes et des numéros de téléphone[11]. Dans une voiture louée par le pirate présumé Marwan Alshehhi et trouvée à l’aéroport de Boston Logan, le FBI mit la main sur un manuel de pilotage en langue arabe, une carte donnant accès à des zones restreintes de l’aéroport, des documents contenant le nom d’une personne inscrite dans la liste des passagers d’un des vols, ainsi que les noms d’autres suspects. Le nom de l’école de pilotage où Mohammed Atta et Alshehhi étudièrent, Huffman Aviation, fut également trouvé dans la voiture[12]. On annonça aussi avoir trouvé sur le lieu du crash du vol UA93 un certain nombre de documents supposés identifier les suspects, bien qu’aucun débris d’avion n’y ait été vu, pas plus que la moindre goutte de sang [13]. Les traces incriminantes incluaient le passeport du supposé pirate Al Ghamdi [14], le permis de conduire de Floride du supposé pirate Alnami[15], sa carte de membre de l’Association des Auberges de jeunesse d’Arabie Séoudite [16], une page avec visa provenant du passeport du supposé pirate Ziad Jarrah [17], et une carte de visite professionnelle de l’oncle de Jarrah [18]. Sur le lieu du crash au Pentagone, on trouva une « carte d’étudiant du Royaume d’Arabie Séoudite » portant le nom du prétendu pirate Majed Moqed [19].

Le 12 septembre 2001, le propriétaire d’un hôtel de Deerfield Beach en Floride déclara au FBI avoir trouvé une boîte à cutters oubliée dans une chambre occupée il y a peu par le pirate présumé Marwan Alshehhi et deux autres pirates de l’air. Le propriétaire dit avoir trouvé dans une poubelle du voisinage un sac de paquetage contenant des manuels pour Boeing 757, trois livres illustrés sur les arts martiaux, une pile de vingt centimètres de cartes de la côte Est, un classeur à trois anneaux bourré de notes écrites à la main, un dictionnaire anglo-allemand, un testeur à carburant pour avion et un rapporteur [20].

Et pour compléter le tableau, la soirée précédant le 11/9, après avoir fait des prédictions sur une attaque à venir contre les États-Unis le lendemain, certains pirates de l’air présumés auraient laissé dans un bar une carte de visite professionnelle … et un exemplaire du Coran [21].

Le nombre total de ces preuves à charge, ainsi que leur contenu, inspira ce commentaire de la part d’un anonyme haut fonctionnaire des services de renseignement : « Quelles que soient les traces qui restèrent, elles furent laissées délibérément afin que le FBI les suive » [22].

Selon une autre version, l’identité des présumés pirates de l’air a été déterminée « près de deux heures après les attaques du 11/9 » par les services des douanes états-uniennes « qui [en] furent capables [après avoir] eu accès aux manifestes de vol des appareils » [23].

Toutefois, il est important de garder à l’esprit que la découverte de ces pièces ne prouve pas en soi que leurs détenteurs supposés aient embarqué dans les appareils et en aient pris le contrôle avant de les envoyer s’écraser aux endroits que l’on sait. Ces découvertes ne forment que de simples présomptions ou des preuves par ouï-dire.

Afin de prouver que des suspects sont réellement montés à bord des avions et sont décédés sur les lieux des crashs, trois types de preuves au moins auraient pu et dû être fournies : des listes de passagers certifiées comme étant authentiques (ou des manifestes de vol) qui montreraient leur nom, l’identification des suspects au moment où ils montaient à bord des appareils, et l’identification des restes de leurs corps sur les lieux de chaque crash.



1. Le gouvernement US n’a pas montré une seule liste authentifiée

Afin de localiser chaque famille des victimes d’un crash, les compagnies aériennes ont avant tout recours à la liste des passagers (ou au manifeste de vol). Les listes de passagers constituent également un document à valeur légale pour prouver – à des fins d’assurances – que des individus précis ont embarqué dans un avion avant qu’il ne s’écrase. Voilà pourquoi les compagnies vérifient méticuleusement l’identité des passagers montés à bord. Pour ce qui est des quatre avions du 11/9, American et United Airlines ont refusé de montrer les originaux des listes de passagers ou des copies de celles-ci certifiées conformes. Pour cette raison, peu après le 11/9, les principaux canaux médiatiques publièrent des listes de passagers dressées par ouï-dire, listes qui étaient partielles et erronées. Les autorités US ont également donné des informations contradictoires sur le nombre et l’identité des prétendus pirates de l’air. Les compagnies et le gouvernement n’ont fourni aucun document pour attester que les dix-neuf individus que le FBI désigna le 14 septembre 2001 comme étant des pirates de l’air avaient bel et bien enregistré leurs bagages munis de leurs billets et embarqué dans les quatre appareils qui se sont écrasés le 11/9.

Le 13 septembre 2001, le ministre de la Justice John Ashcroft avait dit que « de trois à six pirates de l’air étaient impliqués dans chaque détournement d’appareil » [24]. Le même jour, le directeur du FBI Robert Mueller avait dit qu’ « une enquête préliminaire faisait état d’un total de dix-huit pirates de l’air pour quatre avions –cinq dans chacun des deux avions écrasés au World Trade Center, et quatre dans chacun des avions écrasés au Pentagone et en Pennsylvanie » [25]. Un jour après, le total s’élevait à dix-neuf [26]. Au départ, CNN avait cité le nom de Mosear Caned (phonétique) comme l’un des pirates de l’air suspectés mentionnés sur « une liste noms (…) censée être déclassifiée officiellement par la justice un peu plus tard dans la journée » [27]. Son nom disparut quelques heures plus tard de la liste des suspects et fut remplacé par celui d’Hani Hanjour quand CNN mit en ligne une nouvelle liste de suspects révélée au public par le FBI [28]. Il n’y eut jamais d’explication sur les raisons de la présence initiale du nom de Caned puis de sa disparition [29].

Selon CNN le 14 septembre 2001, « des sources fédérales avaient d’abord identifié [Adnan] Bukhari et Ameer Bukhari comme de possibles pirates de l’air ayant embarqué dans un des avions en provenance de Boston » (c’est nous qui soulignons). Pourtant, quelques heures plus tard, CNN fit part de la correction suivante : « Selon des informations émanant de nombreuses sources policières, CNN raconta qu’Adnan Bukhari et Ameer Bukhari, domiciliés à Vero Beach en Floride, étaient soupçonnés d’être parmi les pilotes qui avaient envoyé s’écraser les avions dans le World Trade Center. CNN apprit ensuite qu’Adnan Bukhari se trouvait toujours en Floride et y a été interrogé par le FBI… Ameer Bukhari était mort l’année dernière dans un accident d’avion » (c’est nous qui soulignons). Ces noms disparurent par la suite des listes publiques de passagers et furent remplacés par d’autres noms.

Le jour même du 11 septembre, le FBI, « qui avait étudié les manifestes des passagers des quatre avions, avait déjà focalisé son attention sur [Amer] Kamfar » comme un pirate suspecté. Le 12 septembre à 8h30 du matin, huit agents du FBI rendirent visite au voisin supposé de Kamfar, Henry Habora à Vero Beach en Floride. Ils lui montrèrent une photo et lui demandèrent s’il s’agissait bien de la même personne [30]. Bien qu’apparemment glané sur un manifeste de passagers, le nom d’Amer Kamfar disparut ensuite des listes des pirates de l’air supposés et fut remplacé par un autre.

Le Washington Post révéla que les premières listes de passagers n’incluaient pas le nom d’Hani Hanjour, devenu plus tard celui d’un des pirates de l’air présumés. Dans sa dernière édition du 16 septembre 2001, le journal explique que son nom « n’était pas sur le manifeste du vol American Airlines 77 parce qu’il n’aurait pas eu de billet » [31]. Le nom d’Hanjour apparaît sur ce qui est censé être une liste des passagers du vol AA77 rendue publique plus tard lors du procès Moussaoui, ce qui donne à penser que la liste publiée tardivement n’était pas une copie de la liste originale, mais une liste qui a été trafiquée.

Le 12 septembre 2001, plusieurs journaux publièrent des listes partielles de passagers des vols détruits. On y trouvait, parmi les passagers du vol AA11, le nom de Jude Larsson, 31 ans, et celui de sa femme Natalie [32]. Pourtant, le 18 septembre 2001, le Honolulu Star Bulletin annonça avoir reçu un email de Jude, visiblement en vie, pour faire part au journal de l’erreur qui circulait sur son compte [33]. Selon le journal, « quelqu’un qui prétendait travailler avec les compagnies aériennes » avait appelé le père de Jude, un « sculpteur réputé » dans sa communauté, pour l’informer que son fils et sa belle-fille faisaient partie des victimes du vol AA11. Plus tard, les noms de Jude et de Natalie Larson allaient disparaître des listes publiées. Plus bizarre encore, bien que leurs noms aient officiellement disparu de la liste des victimes du vol AA11, Jude et Natalie Larson sont toujours considérés comme morts dans les Archives Nécrologiques Nationales [34]. Selon ce qui est écrit sur le site de ces Archives, la liste « est basée sur des sources autorisées, des informations d’Associated Press et des données funéraires ». Selon Jere Longman, journaliste au New York Times, les autorités US et United Airlines annoncèrent d’abord que le vol UA93 avait eu à son bord 45 personnes avant de ramener le nombre à 44, mettant en avant le fait qu’un des passagers en classe économique – Marion Britton – avait acheté deux billets [35]. Aucun élément ne fut rendu public pour corroborer cette explication.

Selon Terry Tyksinski, un membre d’équipage d’United Airlines depuis longtemps, un responsable au service clientèle lui avait dit avoir vu deux passagers quitter le vol 93 après qu’il fût annoncé que l’avion quitterait la porte avec un retard de cinq minutes. Les deux passagers de première classe étaient décrits comme ayant la peau sombre, « quasiment noire, mais pas noire ». Selon Tyksinski, le responsable prit note de leurs noms et fut ensuite questionné à deux reprises par le FBI [36]. Nulle autre source ne mentionne cet incident, y compris le rapport de la Commission sur le 11/9. Etant donné que ces personnes se sont sans doute présentées pour l’enregistrement de leurs bagages munis d’un billet, leurs noms auraient dû avoir été enregistrés sur la liste originale des passagers du vol 93. Ces noms furent-ils enlevés et une nouvelle liste fut-elle dressée ?

Les fluctuations mentionnées ci-dessus quant au nombre et aux noms des pirates de l’air présumés (et des passagers) n’auraient pas pu exister si ces déclarations s’étaient appuyées sur des documents authentiques.

En 2006, un ensemble de sept pages faxées, censé représenter les originaux des manifestes de vol furent publiées sur un site internet privé [37].Les images sont de très mauvaise qualité et ne semblent pas être de véritables copies des originaux des listes de passagers (ou des manifestes de vol), pour au moins trois raisons qui sont : 1) les images que l’on voit reflètent un amalgame de différentes feuilles ; (2) rien n’indique que les listes aient été imprimées juste après l’embarquement dans les avions, comme cela se fait normalement (celles correspondant aux vols UA93 et UA175 furent imprimées le 4 octobre 2002 !) ; 3) les listes ne comportent pas la moindre signature de la part d’un responsable qui en attesterait l’authenticité. En réponse à une requête FOIA de l’auteur de ce texte afin que soient publiés les originaux des listes de passagers, le FBI écrivit le 4 avril 2007 que les listes demandées pour les vols AA11, AA77, UA93 et UA175 étaient « disponibles via internet sur le site du ministère de la Justice des États-Unis » [38]. Ce site contient les documents et indices montrés lors du procès Moussaoui. Un examen de la pièce à conviction P200054 auquel le FBI renvoyait en lien permet de se rendre compte qu’elle ne comporte absolument aucune vraie liste de passagers, mais juste des représentations habiles censées refléter les listes originales de passagers. Ce que nous avions cru auparavant – dans les précédentes versions de ce texte – à savoir que les fax mentionnés plus haut avaient été montrés au procès de Moussaoui, est donc faux. Contrairement à ce que l’on croit généralement, rien ne fut présenté au procès qui ressemblât à de vraies listes de passagers. Ce qui expliquerait la discrétion qui avait accompagné la présentation de ces listes au procès et les réticences des médias à vouloir mettre sur le devant de la scène ces « preuves » fraîchement dévoilées. Comme le témoignait Robert Bonner à la commission du 11/9 « le 11 septembre au matin, le bureau de renseignement des douanes a été capable d’identifier les possibles pirates terroristes après évaluation des données liées aux manifestes des passagers des quatre avions détournés. 45 minutes après les attaques, les douanes envoyèrent au FBI et à la communauté du renseignement les listes des passagers avec le nom des victimes et de dix-neuf probables pirates de l’air » [39].Selon Richard Clarke, ancien coordinateur national à la sécurité et au contre-terrorisme sous les présidences de Clinton et de George W. Bush, le matin du 11 septembre, Dale Watson, alors chef du contre-terrorisme au FBI, l’informa de la chose suivante via une ligne sécurisée : « Nous avons les manifestes de passagers des compagnies aériennes. Il y a des noms que l’on reconnaît, Dick. Ce sont des gens d’Al Qaïda » [40]. Il apparaît également étrange que Robert Bonner affirme avoir reçu dès le matin une liste définitive des pirates de l’air présumés avec dix-neuf noms alors que Robert S. Mueller, le directeur du FBI, affirmait toujours deux jours après qu’ils n’étaient que dix-huit [41]. Les documents soi-disant reçus par Robert Bonner et Dale Watson ne furent jamais montrés en public. Il est possible – à la lumière des fluctuations mentionnées ci-dessus quant au nombre et à l’identité des présumés pirates de l’air – que ce qu’ils avaient reçu avait été des listes de noms considérés comme des « listes de passagers » ou des « manifestes » préparés en prévision des attaques et revus par le FBI ou une autre agence gouvernementale – pour de mystérieuses raisons – avant leur publication définitive le 14 septembre 2001.

Alors qu’après le 11/9, les médias publièrent les noms de tous les passagers, de tous les membres de l’équipage, et de tous les pirates de l’air présumés, le FBI et les compagnies aériennes ont constamment refusé et refusent encore de publier les originaux authentiques des listes de passagers et des manifestes de vol pour les quatre avions du 11/9, pour autant que ces listes aient jamais existé [42]. Puisque les noms de toutes les victimes et des présumés pirates de l’air ont été rendus publics dans les jours qui ont suivi le 11 septembre, le respect de la vie privée ne peut pas être une raison valable pour refuser de confirmer, tout simplement – en rendant public les documents originaux et authentiques – ce qui fut révélé sur la place publique depuis le 11 septembre. La seule explication possible à ce refus est que la publication de ces listes authentiques de passagers (pour autant qu’elles existent) ébranlerait les bases du récit officiel du 11-Septembre et ferait émerger des questions quant à une complicité étatique dans ce crime. Et cela détruirait du coup la version officielle des événements du 11 septembre, une version qui a ouvert la voie à la guerre mondiale « au terrorisme », aux guerres contre l’Afghanistan et l’Iraq, et au PATRIOT Act.



2. Aucun témoignage sur l’embarquement dans les avions

Il y a un deuxième type d’éléments qui permet de prouver que des individus spécifiques sont montés à bord des avions à telle porte d’embarquement et à une heure précise. Ce sont les récits de témoins et les enregistrements des caméras de sécurité.

Quelqu’un a-t-il été témoin de l’embarquement dans les avions ?

Selon la Commission sur le 11/9, dix des dix-neuf pirates de l’air furent sélectionnés par le système automatisé CAPPS afin qu’il soit procédé sur eux à « un examen supplémentaire de sécurité » [43]. Pourtant, aucun de ceux qui eurent à s’en occuper, ni aucun des nombreux employés de sécurité œuvrant pour les compagnies ou les aéroports et questionnés par le FBI ne semble avoir aperçu les suspects. Pour ce qui est des vols AA11 et UA175, censés être partis de l’aéroport de Boston Logan, la Commission sur le 11/9 apprit qu’ « aucun agent chargé de la surveillance et de la fouille ne s’est souvenu des pirates de l’air ni n’a fait état du moindre fait suspect lors des contrôles » [44]. À propos du vol AA77, qui serait parti de l’aéroport Dulles de Washington, la Commission sur le 11/9 écrivait que « lorsque le bureau civil local de la sécurité aérienne de la FAA enquêta ultérieurement sur les opérations de vérification des passagers, les agents avaient dit n’avoir aucun souvenir de quoi que ce soit qui était sorti de l’ordinaire. Ils ne pouvaient se rappeler si un des passagers qu’ils avaient vérifié avait été sélectionné par le CAPPS » [45]. À propos du vol UA93 qui serait parti de l’aéroport de New Jersey International, la Commission indique que « la FAA interrogea plus tard les responsables des contrôles et personne ne se souvint de quoi que ce soit d’inhabituel ou de suspect » [46]. Selon un rapport non daté du FBI « le FBI obtint quatorze couteaux ou parties de couteaux sur le site du crash du vol 93 » [47]. Et pourtant, aucune information n’indique qu’un contrôleur ait mentionné avoir trouvé le moindre couteau ce matin-là [48]. Bref, pour résumer ce paragraphe, aucun employé de sécurité n’a témoigné avoir effectivement vu un seul desdits pirates de l’air dans les aéroports.

D’habitude, le personnel des compagnies et des aéroports est avec les passagers jusqu’au point d’embarquement afin de détacher chaque coupon des cartes d’embarquement. Étant donné ce qui s’est passé le 11/9, on pourrait s’attendre à voir, à entendre et à lire dans les médias internationaux des interviews des employés des compagnies, avec des titres comme « J’ai été le dernier à voir les passagers en vie ». Pourtant, on ne connaît aucune interview de ce genre. La Commission sur le 11/9 ne mentionne même pas l’existence d’une seule déposition ou d’un seul témoignage donnés par le personnel à propos de ces embarquements. De plus, l’identité même de ces employés reste un secret : en réponse à une requête de l’auteur en vue d’interviewer des employés d’American Airlines qui avaient vu passer les passagers du vol AA77, la compagnie avança que leur identité ne pouvait être transmise pour des raisons de respect de la vie privée [49].

L’absence de témoignages sur l’étape de l’embarquement peut peut-être se comprendre au vu d’un certain nombre d’anomalies. Nous avons pu vérifier nous-mêmes ce qu’un enquêteur indépendant, Gerard Holmgren, découvrit en 2003, à savoir que selon les bases de données du BTS au ministère des Transports des États-Unis (DoT), les vols AA11 et AA77 n’étaient pas du tout censés voler le 11 septembre 2001, alors qu’ils l’étaient les jours d’avant et les jours d’après [50]. Après qu’Holmgren eût publié ses découvertes sur internet, le DoT ajouta en toute hâte des données correspondant aux vols AA11 et AA77 le 11/9, manipulant de la sorte de manière frauduleuse des archives officielles pour les mettre en accord avec le récit officiel sur ce crime. Une autre anomalie a aussi été découverte : selon la base de données du BTS, l’avion censé s’être écrasé au Pentagone (le vol AA77 avec pour numéro de queue N644AA) n’a pas du tout décollé de l’aéroport de Washington D.C. Dulles, comme cela a été rapporté officiellement [51]. Une troisième anomalie est que selon ce que rapportèrent d’abord les médias, le vol AA11 serait parti de la porte d’embarquement nº 26, alors que ce vol-là part normalement de la porte 32 [52]. La commission sur le 11/9 affirmait cependant que le vol était parti de la porte-nº 32. Aucune explication ne fut donnée sur ces informations contradictoires. Des récits de témoins auraient facilement permis de résoudre ces contradictions. L’absence ou la disparition de témoignages de ce type laisse donc penser que ce qui arriva à l’heure de l’embarquement est un secret bien gardé, dont la révélation aiderait à résoudre l’énigme entourant le 11-Septembre.

Si personne ne dit avoir assisté à l’embarquement, des caméras de sécurité l’auraient-elles enregistré ? Apparemment, aucun des trois supposés aéroports de départ de l’opération du 11/9 n’avait de caméras de surveillance au niveau des portes d’embarquement. Si bien qu’il n’existe ni témoignage visuel ni enregistrement vidéo du processus d’embarquement. En clair, cela signifie qu’on a empêché les familles des passagers et des membres de l’équipage de ces vols de savoir ce qu’il était advenu de ceux à qui ils tenaient, ce matin-là dans ces trois aéroports. Il n’est toujours pas sûr qu’ils soient effectivement montés dans les avions.

Pourtant, l’opinion publique reste convaincue que les vidéos de surveillance des embarquements ont été montrées à la télévision. En fait, ce qu’on montra au monde entier ne fut pas l’embarquement à bord des quatre avions, mais deux vidéos, l’une enregistrée à Portland, et l’autre à Dulles. La vidéo de Portland est censée nous montrer les pirates de l’air présumés Atta et Alomari avant qu’ils ne montent à bord d’un avion les reliant à Boston. Pour peu que cette vidéo soit authentique et nous montre effectivement lesdits individus, elle ne montre pas ce qu’ils ont pu faire une fois arrivés à Boston. L’autre enregistrement proviendrait du poste de contrôle de l’aéroport de Dulles, à Washington D.C., d’où serait, dit-on parti le vol AA77.

Selon l’ensemble des sources disponibles, l’aéroport de boston Logan n’avait pas la moindre caméra de surveillance le 11/9, que ce soit aux points de contrôle ou au-dessus des portes d’embarquement [53]. Et apparemment personne ne conteste cela. Selon les membres de la Commission sur le 11/9, l’aéroport international de Newark d’où le vol UA93 est censé avoir décollé ne disposait pas non plus d’un tel équipement [54]. Mais cela est contredit par le président d’American International Security Corporation, Michael Taylor, qui affirme que des caméras de sécurité avaient été installées dans cet aéroport [55]. Reste la vidéo qui fut largement diffusée et qui montrerait les prétendus pirates de l’air du vol AA77 en train de passer les contrôles de sécurité de l’aéroport de Washington Dulles. Cet enregistrement n’a pas été montré par le gouvernement de son plein gré, mais fut obtenu à l’arraché en 2004 par le biais de la Freedom Information Act [56] (NdT : Loi pour la liberté d’information). Cette vidéo est disponible sur différents sites internet [57].

Le responsable de la sécurité à l’aéroport de Washington D.C. Dulles, Ed Nelson, confia aux auteurs Trento et Trento que peu de temps après qu’ils soient arrivés à l’aéroport, les agents du FBI confisquèrent une caméra de sécurité à une zone de contrôle où étaient passés les présumés pirates de l’air avant d’embarquer : « Ils enlevèrent la cassette sur le champ (…) Ils m’emmenèrent pour la regarder. Ils montrèrent directement le premier pirate et l’identifièrent. Ils savaient qui étaient les pirates de l’air parmi des centaines de gens passés aux checkpoints. Ils disaient « avance, arrête », et me montraient chacun des pirates de l’air (…) Ça m’a époustouflé qu’ils aient déjà identifié les pirates (…) On pouvait passer librement par les détecteurs de métaux et beaucoup de gens passaient au travers. Si bien qu’y sélectionner des gens était difficile (…) Je voulais savoir comment ils avaient obtenu ces informations. Si rapidement. Pour moi, cela ne tenait pas debout » [58].

Jay Kolar, qui a publié une analyse critique de cette vidéo [59], fit remarquer qu’elle ne montrait ni la date ou l’heure et l’enregistrement, ni le numéro de la caméra. Normalement, les caméras de sécurité enregistrent ces informations d’identification automatiquement. Il remarqua encore d’autres anomalies telles que l’éclairage anormalement vif (ce qui implique que l’enregistrement n’a pas été réalisé durant la matinée) et le fait qu’un homme avait manipulé la caméra afin de zoomer sur des personnes en particulier (ce qui indique qu’il connaissait à l’avance ces personnes). Sa conclusion est que quelqu’un a volontairement décidé de filmer certaines personnes lorsqu’elles étaient en train de passer un point de contrôle à un moment précis afin de pouvoir apporter ensuite « des preuves ». La vidéo qui fut diffusée ne montre pas d’autres passagers passer pour les mêmes contrôles. En dehors de la provenance suspecte de cet enregistrement, on ne voit pas qui a embarqué dans les avions, mais seulement un groupe d’individus en train de passer un contrôle quelque part à une heure inconnue.

Selon Lewis Schiliro, ancien assistant-directeur du bureau du FBI pour le secteur de New York, cité par le New York Times du 13 septembre 2001, les agents du FBI « ont examiné les vidéos de douzaines de caméras dans les trois aéroports où les terroristes avaient pris l’avion » [60]. Or selon le rapport des responsables de la Commission sur le 11/9, à l’aéroport Logan, « les zones aux contrôles de sécurité et aux portes [NdT : d’embarquement] n’étaient pas couvertes par des équipements de vidéosurveillance à ce moment-là » [61]. L’une de ces déclarations doit être fausse.



3. Pas de cartes d’embarquement

Afin de s’assurer que tous les passagers qui se sont présentés à l’enregistrement sont bien montés à bord des avions, le personnel de l’aéroport a pour habitude de détacher le coupon de chaque carte d’embarquement et de faire le compte de ces coupons. Ceux-ci portent les noms des passagers. Le rapport des responsables de la Commission sur le 11/9 [62] précise bien que Mohammed Atta a reçu une « carte d’embarquement » à l’aéroport de Portland, mais garde le silence à ce propos pour les vols AA11, AA77, UA175 et UA93, comme si des documents de ce genre n’existaient pas. A la note de bas de page 62 du chapitre I de son Rapport final, la Commission sur le 11/9 mentionne avoir reçu « des copies des cartes d’embarquement électroniques pour le vol 93 » et à la note 74 « des copies des cartes d’embarquement pour le vol 93 ». Aucun de ces documents n’a été communiqué au public. Selon le rapport des responsables de la Commission sur le 11/9 « les données enregistrées pour le vol 11 indiquaient que des passagers avaient embarqué après que l’avion ait quitté la porte »[63].On ignore de quels passagers il est question et si leurs noms apparaissent sur une liste officielle.



4. Les restes des corps des pirates de l’air n’ont pas été identifiés

Selon le récit officiel, les dix-neuf pirates kamikazes sont morts sur les lieux des crashs au World Trade Center, au Pentagone et près de Shanksville en Pennsylvanie. Pourtant, il n’y a pas de preuves tangibles qu’ils l’aient été. Rien n’indique que le FBI ait, comme il se doit pour les affaires criminelles, effectué en bonne et due forme une procédure de traçabilité [64] des restes humains, entre le moment où on les trouva et le moment où on finit par s’en débarrasser. La Commission sur le 11/9 n’a pas fait allusion à une quelconque documentation de ce type.

Des fonctionnaires non identifiés dirent au Times (G.B.)enoctobre 2001 qu’ils s’attendaient à ce que les corps des responsables suspectés pour le 11/9 soient identifiés « par un processus d’élimination » [65]. Ils ne dirent pas pourquoi ils ne s’attendaient pas à une identification formelle de ces corps.

Chris Kelly, le porte-parole de l’Institut de Pathologie des Forces Armées (AFIP), là où s’effectua l’identification des corps des victimes des vols AA77 et UA93, a dit que les autorités avaient des réticences à vouloir se séparer des corps des pirates kamikazes : « Nous ne savons pas exactement ce qu’il en sera d’eux, il y a très peu de chances que l’on fasse l’effort d‘atteindre les familles jusque chez elles » [66]. Il n’expliqua ni pourquoi aucun effort ne serait fait pour localiser les familles des pirates de l’air présumés, ni pourquoi l’AFIP ne serait pas en mesure de faire une comparaison avec les échantillons d’ADN retrouvés à des endroits où les prétendus pirates de l’air auraient vécu. Pourtant dès le 16 septembre 2001, on pouvait apprendre que la famille du supposé pirate Ziad Jarrah au Liban était « prête à coopérer avec les autorités ». Ses membres ne croyaient pas aux allégations voyant en Ziad un terroriste. Les autorités US ne répondirent pas à cette offre de coopération. A la mi-août 2002, une nouvelle information sur les restes des victimes indiquait que l’ADN n’avait toujours pas été vérifié en raison du fait qu’ « il avait été prêté peu d’attention aux restes des terroristes » [67]. Alors que l’AFIP déclarait avoir formellement identifié les restes de l’ensemble des passagers « innocents » et ceux du personnel navigant, elle n’identifia aucune partie du corps d’aucun pirate présumé. Kelly déclara plus tard que « les restes humains qui ne correspondaient à aucun relevé étaient ceux des terroristes » [68]. Le coroner (NdT : Fonctionnaire chargé de déterminer les causes d’un décès) du comté de Somerset, Wallace Miller, affirma que « les certificats de décès [des pirates de l’air présumés] seraient classés comme étant ceux d’anonymes [NdT : « John Doe » en anglais] » [69].

Quant aux restes des suspects qui auraient précipité les vols AA11 et UA175 contre les tours Jumelles, une porte-parole du Bureau d’Examen médical de New York, où eut lieu l’identification des victimes du W.T.C. affirma avoir reçu en février 2003 de la part du FBI « le profil [NdT : génétique ?] des dix pirates de l’air au complet … afin que leurs restes soient séparés de ceux des victimes » et ajouta qu’ « aucun nom n’accompagnait ces profils. Nous les avons comparés et nous avons établi un rapport entre deux de ces profils et les restes que nous avions » [70]. En 2005, le nombre d’échantillons qui avaient collé avait augmenté : trois [71]. A nouveau, l’unité médicale de criminalistique de Robert Shaler à New York ne pouvait les identifier par nom. Comme l’écrivait Shaler : « Pas de noms, juste un code K, façon pour le FBI de désigner les gens connus [NdT : « knowns » en anglais ], ou les spécimens dont il connaît la provenance ». « Bien entendu, nous ne savions pas directement comment le FBI avait obtenu l’ADN des terroristes ».

Il n’y eut pas d’explication sur l’origine des profils de ces dix personnes, la façon dont le FBI se les était procurés, la raison pour laquelle il avait fallu tant de temps avant de pouvoir les soumettre en vue d’identifier les corps, ni sur la raison pour laquelle ils ne pouvaient pas être reliés à des noms.

L’absence d’identification tangible des restes humains des pirates de l’air présumés, combinée à l’absence de traçabilité de ces restes signifie que les autorités US ne sont pas parvenues à prouver que les kamikazes présumés étaient décédés le 11 septembre sur lesdits sites de destruction.



5. Conclusion

Comme il a été démontré plus haut, les autorités US n’ont pas réussi à prouver que les dix-neuf accusés pour le crime de masse du 11/9 étaient montés à bord des avions censés avoir été utilisés pour commettre leur crime. Nulle liste de passagers originale ou certifiée comme étant authentique et contenant leurs noms n’a été produite ; on ne connaît personne qui les ait vus monter à bord ; aucun enregistrement vidéo n’a archivé leur embarquement ; il n’y a à notre connaissance aucun coupon de carte d’embarquement apportant la preuve qu’ils aient embarqué dans les appareils ; et il n’existe aucune preuve que les prétendus pirates de l’air soient vraiment morts sur les lieux des crashs que l’on sait, parce que leurs restes n’avaient pas été formellement identifiés et que la traçabilité de ces restes avait été rompue.

Dans les mois qui ont suivi le 11-Septembre, les médias importants rapportèrent qu’au moins cinq des pirates de l’air présumés vivaient en fait dans divers pays arabes [72]. Ces informations donnèrent lieu à des spéculations sur les réelles identités de quelques-uns de ces pirates de l’air. Voici un extrait d’une dépêche d’Associated Press datée du 3 novembre 2001, qui est bien représentatif de ce qu’on lisait alors : « Le FBI a dévoilé les noms et les photos des pirates de l’air à la fin du mois de septembre. Les noms étaient sur les manifestes des listes de passagers des avions et les enquêteurs étaient sûrs qu’il s’agissait bien des noms que les pirates de l’air avaient utilisés quand ils étaient entrés aux États-Unis. Mais il subsistait des doutes quant à savoir s’il s’agissait de leur véritable identité. Le FBI n’a pas divulgué les noms qui étaient à confirmer, et [le directeur du FBI] M. Mueller n’a pas fourni de plus amples renseignements sur l’identité des pirates de l’air que ce qu’il avait déjà déclaré aux journalistes ». La Commission sur le 11/9 n’a absolument pas abordé ces doutes et ces informations parlant des « pirates de l’air kamikazes en vie ».

Le 14 septembre 2001, le FBI dévoila les noms des dix-neuf « individus qui ont été identifiés comme des pirates de l’air qui étaient à bord des quatre avions détruits le 11 septembre 2001 » [73]. Le 27 septembre 2001, le FBI publia les photographies de ces dix-neuf individus. En retrait par rapport à son communiqué sans réserve du 14 septembre, le nouveau communiqué de presse affirmait que les photographies étaient seulement celles que le FBI « croyait être celles des pirates de l’air des quatre avions » [74]. Cependant, pour la plupart, et malgré le fait que le FBI avait à sa disposition des formulaires de demande de visa et d’autres documents précis, aucune information sur la date et le lieu de leur naissance ou sur leur adresse n’était donnée. Le site du FBI porte cet avertissement : « Il faut remarquer que des efforts sont toujours menés pour confirmer la véritable identité de ces individus ». Ce communiqué du 27 septembre 2001 est toujours d’actualité en 2008, puisque la page n’a pas été mise à jour depuis sa première mise en ligne. Par conséquent, la désignation officielle des présumés pirates de l’air par le gouvernement des États-Unis reste la même. Il en résulte, concernant l’identification des criminels désignés, une importante différence entre la position officielle du gouvernement US, reflétée par le site du FBI, et la version assénée en direction du peuple par les politiciens et les médias sur la culpabilité de dix-neuf musulmans pour meurtre de masse le 11/9. La Commission sur le 11/9 a soigneusement évité la question de l’identité présumée des pirates de l’air. Il faut ajouter, cependant, que l’affirmation ci-dessus est volontairement trompeuse, parce qu’il n’y a pas de preuve que quiconque ait réellement détourné les avions de ligne pour les écraser là où l’on sait.

Tout le monde n’est pas convaincu que l’exposé qui précède règle la question de savoir si des musulmans fanatiques ont vraiment détourné les avions du 11/9. Certains prétendent qu’en fait des passagers appelant depuis les avions ont décrit les pirates de l’air comme des Arabes et ont même mentionné leurs numéros de places. De tels indices transmis électroniquement auraient renforcé les allégations officielles si ils avaient été étayés au préalable par des preuves solides de première importance, démontrant que les pirates de l’air étaient bien montés dans les avions et étaient décédés sur les lieux des crashs. Puisque ces preuves de première importance n’existent pas, des éléments d’importance secondaire ne peuvent être tenus comme la preuve de la présence de ces « pirates de l’air » dans les avions. Un autre argument qui est opposé est que l’homme qui prétend être le fameux Khalid Sheikh Mohammed, détenu dit-on dans la base de Guantanamo, a avoué être le cerveau qui a dirigé les attaques du 11/9. Là encore, faute de preuves de premier ordre que les dix-neuf pirates de l’air sont bien montés dans des avions qu’ils sont censés avoir détournés et écrasés, de telles affirmations venant de quelqu’un dont l’identité est enveloppée de mystère et qui n’était pas témoin des événements du 11/9 ne peuvent l’emporter sur des preuves essentielles.

Plus de sept ans se sont écoulés depuis les événements du 11/9. Durant toutes ces années, le gouvernement US a eu assez de temps pour apporter des preuves qui identifieraient ceux qui sont montés dans les avions et les ont détruits, s’il y en eut. Si le récit officiel du 11/9 avait été vrai, le gouvernement US, plus que tout autre, aurait publié à grands renforts médiatiques ces preuves démontrer une bonne fois pour toutes au monde l’identité des criminels. Personne d’autre que le gouvernement US n’aurait autant bénéficié de la publication de ces preuves.

D’un point de vue théorique, il est certes possible que le gouvernement des États-Unis possède les preuves qui étayeraient ses accusations contre les dix-neuf « pirates de l’air » désignés, mais cette possibilité s’amenuise de plus en plus à mesure que le temps passe. L’absence totale d’éléments prouvant la culpabilité des musulmans pour le crime du 11/9 incite à formuler les observations suivantes :

a) Étant donné l’absence de preuves que les dix-neuf musulmans désignés aient été coupables du crime du 11/9, il est inconcevable d’avancer que des musulmans (ou qu’Al Qaïda) aient commis ce crime. De telles accusations ou insinuations se ramènent à de la calomnie voire à de l’incitation à la haine raciale.

b) Vu les politiques malfaisantes que le gouvernement des États-Unis a menées sur la base de preuves soi-disant secrètes, il est politiquement irresponsable d’accorder le bénéfice du doute à ce gouvernement en supposant qu’il existe, bien que cela demeure caché, des preuves à charge contre des musulmans pour le crime du 11/9.

c) L’absence totale de preuves qu’il y ait eu embarquement dans les quatre avions dits écrasés le 11/9, ajoutée au refus du gouvernement US de prouver formellement sa version, justifient les soupçons qu’il ait été complice du crime du 11/9 et des obstacles qui furent mis à l’enquête.

Le crime du 11/9 a servi à justifier deux guerres d’agression menées par les États-Unis, ainsi qu’une « guerre contre le terrorisme » globale et illimitée, l’imposition du PATRIOT Act, l’espionnage du public, et de nombreuses et sérieuses violations du droit international. De nombreux gouvernements ont été complices dans ces violations et ont fait leurs les mensonges US sur les événements du 11/9. La confiance continuelle dans la version officielle à propos du 11/9 menace donc la paix et la sécurité internationale. L’exposé qui précède devrait amener tous ceux qui se préoccupent des violations des droits de l’homme et de la menace qui pèse sur la paix et la sécurité internationales à se joindre à ceux qui exigent que la vérité soit totalement faite sur les événements du 11/9.
Les références nombreuses sont sur le lien précité!

Avatar de l’utilisateur
240-185
Messages : 727
Inscription : 20 févr. 2008, 03:35

Re: 11 Septembre 2001

#988

Message par 240-185 » 14 févr. 2009, 19:06

TL;DR

Voici deux communiqués du FBI qui ont infiniment plus de valeur que votre copier-coller de reopen911 (et pour une fois, merci 911research, un site conspiro) :

http://web.archive.org/web/200109171721 ... 1401hj.htm
http://web.archive.org/web/200110011230 ... 1hjpic.htm

...qui, en plus, sont repris par reopen911 :
Le 14 septembre 2001, le FBI dévoila les noms des dix-neuf « individus qui ont été identifiés comme des pirates de l’air qui étaient à bord des quatre avions détruits le 11 septembre 2001 ». Le 27 septembre 2001, le FBI publia les photographies de ces dix-neuf individus.
Une fois de plus, vous avez failli à votre tentative d'embrouiller les esprits.

(Je vais passer sur les autres erreurs de cet article, parce que j'ai pas que ça à foutre. Vraiment.)
Dernière modification par 240-185 le 14 févr. 2009, 19:09, modifié 1 fois.
Tel un automate, le chipmunk s'avance vers une souris blonde et lui dit "Bien comprendre un conspirationniste..." (et ils se multiplient en plus...)

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: 11 Septembre 2001

#989

Message par BeetleJuice » 14 févr. 2009, 19:08

240-185 a écrit :Si seulement il pouvait au moins avoir juste sur des faits basiques...
C'est impossible, la théorie du complot pour le 911 ne part pas des faits mais d'un choc émotionnel que je pense proche de la dissonance cognitive.
Les complotistes ne peuvent pas croire qu'un groupe de fanatique ont réussi à faire un truc pareille contre le pays qui se revendique invincible depuis plus de 50 ans, pour faire la nique à l'URSS, puis par simple propagande.
Imaginer qu'un pays comme les US soit touché, ça met en cause la vision du monde d'énormement de gens et ça rappelle que si les US peuvent être touché, les autres pays aussi. Et ça provoque la dissonance cognitive ou un truc dans le même genre. Exactement comme quand on voit des OVNI pendant la guerre froide plutôt que de croire que les Russes pourrait survolé le territoire (ce qu'il n'ont probablement pas fait ou alors rarement, mais l'explication est plus logique pour un grand nombre de témoignage)

Du coup, on invente le complot parce que ça ne remet pas en cause la vision du monde et ça permet même de la renforcer en imaginant les US en train de comploter. C'est d'autant plus séduisant que ça projette le malaise de vivre dans un monde dominé par les USA et ça donne un exutoire à la haine.

Le complot réclament des faits, on prend le premier venu, même s'il est incomplet, puis on en prend d'autre pour répondre aux questions que pose le premier et ainsi de suite jusqu'à ce que la rhétorique tourne en rond, deviennent ingérable ou alors s'autodétruise par la complexité. Mais ça n'aura, à aucun moment, changé le fait que le fait de départ utilisé pour commencer la chaine de fait était peut-être faux, insuffisamment étudié ou partiel. C'est pour ça qu'on se retrouve avec des théories qui ne repose que sur du vent et des suppositons parce qu'il est impossible de corriger un faits dans ce genre de pratique, sous peine de voir s'écrouler tout l'édifice de fait servant à justifier le fait reconnu faux.
Et si le fait reconnu faux était le premier, alors là, ce n'est même pas la peine de penser à revenir en arrière.

C'est une course en avant en fait, espérons qu'elle ne fera pas suffisamment d'adeptes avant d'en arriver à s'écrouler sous le point des contradictions, parce qu'au contraire d'une mythologie qui peut toujours inventer sans risqué de problème, l'invention est limité pour le complot et les conspiros doivent recycler les infos.
godspeed a écrit :Pourquoi nepas souligner ceci :
A l’inverse, malgré toute la suspicion légitime que peuvent éveiller les manquements de l’enquête, il ne revient pas au citoyen de lui substituer d’autres coupables mais de pousser leurs dirigeants et, avant cela, la presse à faire son travail et le cas échéant à exiger qu’une enquête digne de ce nom soit initiée qui aboutisse à traduire les responsables de ces crimes.

Il devrait exister un point de non retour au delà duquel le journalisme ne pourra plus se murer dans le silence actuel, difficilement compréhensible.
Parce que ce n'est que du maquillage, vous en appelez au politique parce que vous parlez à un journal, mais vous vous empressez d'en appeler à la presse simplement pour avoir une diffusion. Vous manipulez avec une certaine dextérité mais sans finesse l'auditoire pour qu'il ne voit que vos copier coller d'argument sans voir le raisonnement derrière, vous feignez de répondre aux questions, soit en citant des textes, soit en éludant, soit en posant une autre question, que vous faites des sous-entendu sans arrêt pour ne pas avoir l'air de prétendre mais pour prétendre quand même.
Vous êtes un orateur doué, vous auriez votre place en politique, mais vous êtes sur un forum sceptique, c'est à dire un forum où seul les faits, les preuves et les théories tirée des preuves comptes. Pas les supputations, les liens de causalités supposés et les arguments partiaux.
Votre rhétorique ne peut donc pas marcher, même si je reconnais que vous êtes doué pour essayer de faire passer vos sophisme pour de vrai argument.
Dernière modification par BeetleJuice le 14 févr. 2009, 19:15, modifié 1 fois.
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

godspeed

Re: 11 Septembre 2001

#990

Message par godspeed » 14 févr. 2009, 19:12

240-185 a écrit :TL;DR

Voici deux communiqués du FBI qui ont infiniment plus de valeur que votre copier-coller de reopen911 (et pour une fois, merci 911research, un site conspiro) :

http://web.archive.org/web/200109171721 ... 1401hj.htm
http://web.archive.org/web/200110011230 ... 1hjpic.htm

...qui, en plus, sont repris par reopen911 :
Le 14 septembre 2001, le FBI dévoila les noms des dix-neuf « individus qui ont été identifiés comme des pirates de l’air qui étaient à bord des quatre avions détruits le 11 septembre 2001 ». Le 27 septembre 2001, le FBI publia les photographies de ces dix-neuf individus.
Une fois de plus, vous avez failli à votre tentative d'embrouiller les esprits.

(Je vais passer sur les autres erreurs de cet article, parce que j'ai pas que ça à foutre. Vraiment.)
L'auteur de cet article a pris en considération ce communiqué. Voir notre infrapaginale 26 mais il l'a confronté avec d'autres éléments.

A noter que je ne suis que partiellement d'accord avec le point 3 de sa conclusion.

Bonne nuit!

Avatar de l’utilisateur
Pardalis
Messages : 9163
Inscription : 07 avr. 2006, 14:56
Localisation : Mtl

Re: 11 Septembre 2001

#991

Message par Pardalis » 14 févr. 2009, 19:42

godspeed a écrit :Cela est plus grave que ce que je pensais... Vous n'avez donc rien compris à nouveau?

Les experts du Nist ou certains d'entre eux qui sont cités dans l'article sont les experts ayant des activités liées à la technologie des nanothermites, pardieu!
Donnez-nous des experts qui supportent votre théorie.

Le seul expert que vous avez c'est un gars qui analyse l'eau dans un laboratoire.

Encore une fois, pour la troisième fois en fait, les seuls experts que vous donnez sont ceux qui n'ont pas considéré les nanothermites.

Encore une fois, qu'est-ce que cela laisse supposer sur la plausibilité de cette théorie, quand les seuls qui s'y connaissent vraiment l'ont écarté?

Vous avez décidé d'ignorer tous mes messages ou quoi?

*Et au fait, pour les modérateurs, on peut pas limiter les "extraits" de documents à justement cela, des "extraits", et courts SVP, et non pas tout le fichu texte, ça devient long.

Comment voulez-vous qu'on discute quand certains peuvent simplement noyer la discussion sous des textes interminables d'autres personnes? Comment voulez-vous que l'on adresse tout ce qui y est écrit?
"To say that you won't respect the results of the election is a direct threat to our Democracy. The peaceful transfer of power is one of the things that makes America, America!…Look, some people are just sore losers.”" Hillary Clinton

Avatar de l’utilisateur
Pardalis
Messages : 9163
Inscription : 07 avr. 2006, 14:56
Localisation : Mtl

Re: 11 Septembre 2001

#992

Message par Pardalis » 14 févr. 2009, 19:59

Tenez, godspeed, vous n'avez pas répondu à cela:
Pardalis a écrit :
godspeed a écrit :
Ou ai-je dit cela?
J'ai démontré le manque total de vraisemblance de l'interprétation qu'il a donnée ultérieurement de ses propos.
Vous croyez être le premier twoofer qui me parle de ce "pull it"? Bien sûr que c'est ce que vous pensez.
Je suis par ailleurs conscient qu'il est plutôt absurde de demander aux pompiers de démolir un immeuble
Alors la conclusion logique ne serait-elle pas que ce n'est pas ce qu'il a dit, et qu'il se référait plutôt aux efforts des pompiers, qu'ils devraient se retirer?
godspeed a écrit :mais va faire l'impasse sur les déclarations de pompiers effectuées en direct où ils disent en s'éloignant du site du WTC 7 non pas que l'immeuble va s'effondrer mais qu'il va exploser (the building is about to blow out).
Ouais, les pompiers des fois utilisent des images, vous savez, comme quand on dit que tout va sauter, on ne veut pas nécessairement dire qu'il y a des bombes dans l'édifice, mais que tout va crisser le camp.

Vous les prenez au pied de la lettre, quand il faut se remettre en contexte. Les pompiers ne sont pas des grands universitaires, ils utilisent les mots qu'ils peuvent pour décrire le plus vite ce qu'il se passe, deplus, prenez note de la journée chaotique, qu'ils étaient exténués, stressés, et qu'ils venaient de perdre des centaines de leurs collègues, et que peut-être utiliser "le bon mot" n'était pas tout-à-fait dans leurs priorités à ce moment.
De même, ce genre de sites va tenter de donner des explications rationnelles au fait que le BBC et CNN annoncent avec une demi-heure d'avance l'effondrement du WTC 7 mais ils vont taire le fait que CNN a fait bien mieux en annonçant à 11h17, sur la base d’informations glanées auprès de pompiers, qu’un immeuble de 50 étages s’était effondré à 10h45, 15’ seulement après l’effondrement de la tour sud! Quel autre immeuble de 50 étages pouvait être visé!
Alors la BBC est dans le coup? Ça n'en fait du monde. Non, l'explication la plus simple est celle de l'erreur humaine.
A supposer que le journaliste ait mal compris le pompier, il n'en demeure pas moins qu'il serait permis de se demander si les déformations du bâtiment décelées à un stade très précoce par certains pompiers et dont il est fait état dans les sites de debunking, n’avaient pas au moins autant à voir avec les explosions entendues par certains témoins au sein de l’immeuble durant la matinée du 11 septembre qu’avec le feu qui s’était déclaré au plus tôt 15 minutes avant ou les débris de la tour sud dont le Nist précise qu’ils ne furent d’aucune influence sur le processus d’effondrement...
LA JOURNALISTE S'EST GOURÉE. Fin de l'histoire. Cessez de voir des complots partout.

http://www.youtube.com/watch?v=9NYI5Bs9HVQ
ni à cela:
Pardalis a écrit :
godspeed a écrit :En fait, je me suis inséré dans cette conversation parce que cela me semblait tellement inconcevable de nier les indices nombreux en faveur d'acier fondu dans les débris des WTC et par la suite, c'est clair que cela a un peu dévié...
http://skepticwiki.org/index.php/Argume ... ncredulity
[...]qu'il est suffisamment démontré avec les éléments de preuves qui nous sont données que le complot islamiste tel que narré par la commission 911 est le seul à avoir engendré les dommages marériels et humains le 11 septembre.
Et ça prouve quoi? Il faut un début à tout. Et après ce fut Bali, et après Madrid, Beslan, et ensuite Londres, et puis récemment Bombay.
http://www.youtube.com/watch?v=R_fg7eashn0

Personnellement, quand je vois de telles informations dissimulées pendant des années, je ne fais pas comme s'il était normal qu'elle soit tombée dans l'oubli... Genre, celle (la deuxième citée) qui nous fait défiler une conversation live entre deux policiers où l'un des deux confirme qu'il vient d'arrêter les occupants d'un camion ayant pris la fuite après l'avoir fait exploser, avec la circonstance particulière que, selon le fil ayant arrêté les suspects, la portière de ce véhicule portait une peinture d'un avion commandé à distance qui se ruait vers une tour et y explosait, elle est peut-être fausse, elle ne fait peut-être pas sens tout de suite mais elle existe et on ne peut pas présumer qu'il s'agisse d'un faux, sans violer toutes les règles en matière de preuves!
Le problême avec les conspirateux, c'est qu'ils s'acharnent sur les témoignages du jour, et ne font aucune enquête pour savoir si il y a eut enquête après, et assument qu'il y a complot pour faire taire cette information. Vous ne vous fiez qu'à des sources qui sont déjà conspirationnistes, alors vous ne faites qu'amplifier et confirmer vos croyances, au lieu de les confronter. Essayez de diversifier votre recherche.

Y a-t-il eut un camion qui a explosé cette journée là sur King street? Il s'avère que non, puisqu'il n'y a aucun rapport à cet effet. Bien sûr vous allez clâmer que ça fait partie du "cover-up", mais comment vérifier autrement qu'une vanne a bel et bien explosé? Les seuls liens qui en parlent sont des liens conspirationnistes. Ceci ne constitue pas une preuve.

Cet extrait audio ne changera pas le fait que personne n'a rapporté cette explosion, il n'y a aucune trace d'enquête sur cette histoire, et tout porte à croire qu'ils se sont tout simplement trompés. C'EST CHOSES LÀ, ÇA ARRIVE, et beaucoup plus souvent qu'on ne le pense, et encore plus quand ce sont des jours aussi chaotiques et extraordinaires que cette journée là.

Le problème c'est que cette journée était très confuse, et que toutes sortes de choses se sont dites car tout le monde n'avait pas le bénifice de savoir ce qui se passe. Vous, ces fausses pistes, et les fausses alarmes vous satisfaisent et vous concainquent qu'il y a eut complot car vous ne savez pas discerner entre la bonen et la mauvaise information. C'est ça le scepticisme, avoir un sens de discernement.

Et pour tous ces témoignages d'"explosions" tenez ceci par exemple:
Claude Canton, who lives near Highway 19, told CTV Montreal that he was painting his house when he heard a loud bang that sounded "like the explosion of a 50-kilogram bomb."
http://www.ctv.ca/servlet/ArticleNews/s ... TopStories

Ceci veut-il dire qu'une bombe de 50 kilos a fait s'effondrer le viaduc?
Un minimum d'honnêteté devrait toutefois vous amener à reconnaître que durant ma courte existence sur ce forum, j'ai davantage répondu à vos questions que l'inverse... Et si j'ai mis tellement d'infos les unes après les autres, c'était pleinement assumé car je voulais que cela contraste avec la pauvreté insupportable des arguments de certains lorqu'ils ont accueilli avec un chapelet de réflexions plus trollantes que poelantes votre compatriote analysemedia; à la manière typique des chasseurs de conspis primaire, dans le plus pur style hardware, Lambert et tout le toutim... Pathétique quoi!
Vous nous quittez déjà? Vous n'avez jamais répondu à mes points, alors comment pouvez-vous dire qu'ils sont faux?
Au lieu de nous innonder de textes que d'autres ont écrit, répondez-donc aux questions qui vous sont posées, dans vos propres mots.
"To say that you won't respect the results of the election is a direct threat to our Democracy. The peaceful transfer of power is one of the things that makes America, America!…Look, some people are just sore losers.”" Hillary Clinton

godspeed

Re: 11 Septembre 2001

#993

Message par godspeed » 15 févr. 2009, 02:12

Pardalis a écrit :
Donnez-nous des experts qui supportent votre théorie.

Le seul expert que vous avez c'est un gars qui analyse l'eau dans un laboratoire.

Encore une fois, pour la troisième fois en fait, les seuls experts que vous donnez sont ceux qui n'ont pas considéré les nanothermites.
J'ai déjà cité le pdf du professeur de physiques Henry-Couannier. Il y a une somme d'informations dans ce document, notamment à propos des nanothermites. Cela commence à partir de la page 178. Lisez la page 204, vous y trouverez la démonstration que la photo dont un intervenant a fait grand cas ressemble plus à de l'acier qu'à de l'aluminium rougi...

Pour ce qui est de vos autres questions auxquelles je n'aurais pas répondu, c'est hélas faux également.

Exemple 1 :

Sur les deux premières assertions, j'ai dit pourquoi l'interprétation du pull it consacrée par lui-même et les sites des debunkers était apparemment contraire aux données factuelles. J'ai dit que je ne comprenais pas ce "pull it" et que seul son auteur pourrait s'en expliquer dans un approfondissement de l'enquête.

J'ai dit aussi pourquoi je n'estimais pas à ce stade qu'il s'agisse d'un élément convainquant pouvant accuser Larry Silverstein mais je ne vois pas en quoi ceci devrait effacer les témoignages disant que le WTC était vide dès 11h30.

Exemple 2 : Des pompiers qui disent en s'éloignant du WTC 7 que la tour va exploser ne sont pas des pompiers qui annoncent un effondrement prochain. http://www.youtube.com/watch?v=Cwjmqkjw ... re=related

Une autre vidéo reprenant des témoignages qui ne paraissent guère compatible avec l'explication donnée par la théorie officielle se trouve ici : on y trouve notammant une femme confirmant que l'immeuble allait devoir être démoli ainsi que de multiples témoignages d'explosions...

http://video.google.com/videoplay?docid ... 3640256739

Bref, je ne vais passer ma vie à répondre à des gens qui ne sont visiblement pas de bonne composition et en viennent même à m'adresser la parole de manière franchement cavalière. Sinon, je vais finir par m'énerver comme sur les autres forums et c'est ce que je veux éviter...

Exemple 3 : Sur le fait que la BBC ait annoncé avec un temps d'avance l'effondrement du WTC 7, j'ai donné un témoignage provenant du direct de CNN (11h17) disant qu'une tour d'approximativement 50 étages s'était effondré ou "avait explosé" et l'intervenant que tu cites me répond en disant que le journaliste de la BBC a juste fait une erreur... Et je devrais rajouter quelque chose à la vacuité de ses propos... Non, trois fois non!

Exempe 4 : on me cite un exemple de confusion entre un bruit d'explosion et une explosion mais désolé j'ai cité des témoignages provenant de pompiers, secouristes, journalistes, FBI dont il apparaît que leur première hypothèse était que des explosifs ont été plantés dans les tours et ont détonné préalablement à l'effondrement des tours. Ce ne sont donc pas juste des impressions sonores si l'on en croit l'insistance avec laquelle ces témoins parlent de la présence de bombes. Il y a même plusieurs témoignages où l'on dit que les services de l'ordre ont trouvé un "explosive device" et un autre recueilli in tempore non suspecto qui dit que ces explosions auraient pu faire un grand nombre de victimes parmi les pompiers et services de l'ordre... Et puis, une enquête qui se fout de savoir ce que ce genre d'explosion peut être est-elle encore une enquête : http://www.youtube.com/watch?v=SdUdbfkuYtw Nous sommes en direct, un journaliste de la BBC interroge un témoin et est interrompu par une très grosse explosion. L'image est coupée immédiatement. Mais qu'est-ce que j'en ai à foutre de savoir que cela peut-être des aérosols. Je ne fais que constater que cette réalité là est passée en mode silence dans tous les rapports officiels.

Pour conclure, imagine si j'avais fait un post récapitulatif de tous les éléments auxquels vous n'avez pas répondu... Il serait aussi long que le fil ou presque...
Dernière modification par godspeed le 15 févr. 2009, 03:14, modifié 2 fois.

godspeed

Re: 11 Septembre 2001

#994

Message par godspeed » 15 févr. 2009, 03:02

BeetleJuice a écrit : Parce que ce n'est que du maquillage, vous en appelez au politique parce que vous parlez à un journal, mais vous vous empressez d'en appeler à la presse simplement pour avoir une diffusion. Vous manipulez avec une certaine dextérité mais sans finesse l'auditoire pour qu'il ne voit que vos copier coller d'argument sans voir le raisonnement derrière, vous feignez de répondre aux questions, soit en citant des textes, soit en éludant, soit en posant une autre question, que vous faites des sous-entendu sans arrêt pour ne pas avoir l'air de prétendre mais pour prétendre quand même.
Vous êtes un orateur doué, vous auriez votre place en politique, mais vous êtes sur un forum sceptique, c'est à dire un forum où seul les faits, les preuves et les théories tirée des preuves comptes. Pas les supputations, les liens de causalités supposés et les arguments partiaux.
Votre rhétorique ne peut donc pas marcher, même si je reconnais que vous êtes doué pour essayer de faire passer vos sophisme pour de vrai argument.
Cela se réduit donc à un procès d'intention... Sur quoi vous basez-vous pour dire que la méthodologie préconisée dans ma réponse à l'article de "bite brulée" publiée dans Le Monde diplomatique est du maquillage?

Jusqu'à présent, je n'ai rien lu qui puisse me permettre de penser que vos accusations soient autre chose que des "effets de manche"...

Avatar de l’utilisateur
mao
Messages : 380
Inscription : 09 nov. 2008, 23:14
Localisation : Longueuil

Re: 11 Septembre 2001

#995

Message par mao » 15 févr. 2009, 03:12

Pardalis a écrit :
mao a écrit :De l'autre c'est : C'est tellement gros que ca peut pas être autre chose que les terroriste islamiques.
Qui a dit ça?
D'un coté comme de l'autre on peut pas être certain de qui parmis les passager pilotait l'avions et fesait la prise d'hotage.
Bien sûr qu'on le sait.
En fait on est même pas certain que Lee Harvey Hoswald a fait feu sur kenedy.
Si on le sait.
Pendant ce temps les responsables jouissent de leurs impunités, même si j'ignore si ils portent une barbe ou pas.
Alors ne vous en mêlez pas. Moi j'en ai marre de Céline Dion, alors j'évite les situations qui me font la voir et l'entendre et je ne participe pas à des discussions sur elle.

Restez "agnostique" si ça vous chante.

Je pensais en rester la mais bon j'ai quelques questions pour toi.

Celui qui a dit que ca pouvais pas être autre chose qu'un complot islamiste par ce que c'était trop gros est un collègue de travail pas plus instruit que moi (voire même moins).

Donc comme tu le sais dit moi qui pilotait l'avion et pourquoi en es tu certain ?
et Qui a tiré sur JFK et pourquoi en es tu certain ?

Et pour tout dire je suis pas agnostique, j'ai des doutes c'est tout.
Ne vous fiez pas aux sacrificateur des Baal ni en ceux de l'éternel.
Ne faite confiance qu'au Crapaud Hypno.
Il saura prendre les bonnes décisions pour nous et choisira votre destin.

Avatar de l’utilisateur
240-185
Messages : 727
Inscription : 20 févr. 2008, 03:35

Re: 11 Septembre 2001

#996

Message par 240-185 » 15 févr. 2009, 03:34

J'ai démontré le manque total de vraisemblance de l'interprétation qu'il a donnée ultérieurement de ses propos.
Ah bon, où ça ? Je n'ai vu que des arguments d'incrédulité personnelle faussement déguisée en argument objectif.
J'ai déjà cité le pdf du professeur de physiques Henry-Couannier. Il y a une somme d'informations dans ce document, notamment à propos des nanothermites.
Henry-Couannier, un prof de physiques conspirationniste qui est aussi un fan des explosions thermobariques : http://www.bastison.net/ALCHIMIE/alchimie.html#B3
Et visiblement fan de la mauvaise foi : http://www.bastison.net/FAQ/faq.html#B4
Cela commence à partir de la page 178. Pour ce qui est de vos autres questions auxquelles je n'aurais pas répondu, c'est hélas faux également.
Comment quelqu'un qui exige des précisions sur ce que vous avancez peut-il avoir "faux", vu qu'il n'affirme pas, il demande ? C'est surtout que ces questions vous dérangent et que vous les esquivez grâce à cette réplique fourre-tout.
Sur les deux premières assertions, j'ai dit pourquoi l'interprétation du pull it consacrée par lui-même et les sites des debunkers était apparemment contraire aux données factuelles.
C'est quoi vos données factuelles, parce qu'en recoupant la chronologie des événéments, tout cela est parfaitement cohérent ?
J'ai dit que je ne comprenais pas ce "pull it" et que seul son auteur pourrait s'en expliquer dans un approfondissement de l'enquête.
L'approfondissement de l'enquête a déjà été mené. Elle a déjà été faite, mais visiblement pour qu'il y a le mot "official" dans le lien, vous estimez que c'est de facto faux. Je le remets pour vous : http://usinfo.state.gov/media/Archive/2 ... 41966.html
Et ce n'est pas parce que vous ne comprenez pas quelque chose que vous pouvez étendre cette incompréhension à tout le monde. Félicitations, vous obéissez à la première règle de la logique conspirationniste.
J'ai dit aussi pourquoi je n'estimais pas à ce stade qu'il s'agisse d'un élément convainquant pouvant accuser Larry Silverstein mais je ne vois pas en quoi ceci devrait effacer les témoignages disant que le WTC était vide dès 11h30.
Bon, on va se rappeler les faits.
9h03 : la tour WTC7 est évacuée.
Entre-temps : les Twin Towers font bing badaboum.
On se dit qu'heureusement qu'il n'y a plus personne dedans [la tour 7].
11h30 : "bon bah c'est bon on peut y aller, on est sûr qu'il y a plus personne dedans"
12h10 : Trois gugusses sont pris au piège dans le WTC7. "GRAAAAAH qu'est-ce qu'ils foutaient là !!" Les pompiers les sauvent.

Il est où le problème ?
Exemple 2 : Des pompiers qui disent en s'éloignant du WTC 7 que la tour va exploser ne sont pas des pompiers qui annoncent un effondrement prochain.
Vous êtes vraiment chiant à brandir vos témoignages ! Ce n'est pas parce qu'untel affirme quelque chose que cela est vrai. Et je rappelle que les pompiers dans le WTC7 devaient combattre d'énormes feux ! Ça se voit que vous n'avez jamais connu de situation stressante dans votre vie...
Bref, je ne vais passer ma vie à répondre à des gens qui ne sont visiblement pas de bonne composition et en viennent même à m'adresser la parole de manière franchement cavalière. Sinon, je vais finir par m'énerver comme sur les autres forums et c'est ce que je veux éviter...
Peut-être que si vous faisiez moins preuve de mauvaise foi, si vous répondiez simplement aux questions, si vous évitiez le ton condescendant que vous avez avec tout le monde, si vous ne traitiez pas de crétin fini les gens qui vous mettent au pied du mur et si vous ne détruisiez pas les discussions avec vos copier-coller sans intérêt, vous auriez une meilleure considération, non ?
Exemple 3 : Sur le fait que la BBC ait annoncé avec un temps d'avance l'effondrement du WTC 7, j'ai donné un témoignage provenant du direct de CNN (11h17) disant qu'une tour d'approximativement 50 étages s'était effondré ou "avait explosé" et l'intervenant que tu cites me répond en disant que le journaliste de la BBC a juste fait une erreur... Et je devrais rajouter quelque chose à la vacuité de ses propos... Non, trois fois non!
C'est bien beau de pas être d'accord, c'est bien beau de nous sortir des arguments d'"ncrédulité personnelle, c'est bien beau de croire que l'erreur humaine n'existe pas, mais maintenant, il va falloir commencer à récupérer tous les documents qui tendraient à prouver que... CNN est dans le coup !?
Exempe 4 : on me cite un exemple de confusion entre un bruit d'explosion et une explosion mais désolé j'ai cité des témoignages provenant de pompiers, secouristes, journalistes, FBI dont il apparaît que leur première hypothèse était que des explosifs ont été plantés dans les tours et ont détonné préalablement à l'effondrement des tours. Ce ne sont donc pas juste des impressions sonores si l'on en croit l'insistance avec laquelle ces témoins parlent de la présence de bombes.
Encore une preuve que vous connaissez rien à l'anglais et que vous faites même une sélection des mots qui vous arrangent dans les témoignages. À aucun moment, tous les témoins
qui relatent ces explosions n'ont vu de bombe. "It was like a bomb", c'est très different de "It was a bomb". Surtout, que visiblement vous avez oublié l'essentiel dans votre travail : prouver la présence de bombes dans les Twin Towers. Les 40.000 personnes qui ont déblayé Ground Zero n'en ont pas trouvé. Vous allez quand même pas conclure que ces 40.000 personnes font partie d'un cover-up ??????

Il faut être un conspirozozo sacrément hardcore pour déduire de façon tordue, que "bruit de bombe" == "bombe"... Minute, c'est que ce que vous faites !
Il y a même plusieurs témoignages où l'on dit que les services de l'ordre ont trouvé un "explosive device"
Source ? Date ? Contexte ?
et un autre recueilli in tempore non suspecto qui dit que ces explosions auraient pu faire un grand nombre de victimes parmi les pompiers et services de l'ordre...
Soit. Ces explosions sont-elles la preuve de présence de bombes ?
Et puis, une enquête qui se fout de savoir ce que ce genre d'explosion peut être est-elle encore une enquête : http://www.youtube.com/watch?v=SdUdbfkuYtw
Une vidéo ToiTube ou DailyMochonne n'est pas une preuve.
Nous sommes en direct, un journaliste de la BBC interroge un témoin et est interrompu par une très grosse explosion. L'image est coupée immédiatement.
Soit. Cette explosion est-elle la preuve de présence de bombes ? Vous auriez souhaité que les journalistes continuent leur boulot comme si de rien n'était ? "On fait notre interview malgré l'explosion... Euh c'est quoi ce débris qui grossit à vue d'œil et qui va s'écraser sur nous ? *splortch*"
Mais qu'est-ce que j'en ai à foutre de savoir que cela peut-être des aérosols. Je ne fais que constater que cette réalité là est passée en mode silence dans tous les rapports officiels.
Et c'est là où vous vous trahissez sur une phrase a priori anodine mais qui en dit long sur votre malhonnêteté intellectuelle. Vous refusez de faire vos propres recherches, vous préférez meugler "La version "officielle" est fausse ! La version "officielle" est fausse !" à qui veut bien vous entendre/lire sur la base de jugements personnels (qui ne seront jamais des faits, quelles que soient la véhémence et les URLs Toitube que vous utiliiserez), et vous préférez déverser vos déchets toxiques dans les fora de sceptiques. Vous aimez parasiter ces fora, que vous en soyez conscient ou non.

Et c'est quoi votre formation sinon ?
Dernière modification par 240-185 le 15 févr. 2009, 04:02, modifié 4 fois.
Tel un automate, le chipmunk s'avance vers une souris blonde et lui dit "Bien comprendre un conspirationniste..." (et ils se multiplient en plus...)

Avatar de l’utilisateur
240-185
Messages : 727
Inscription : 20 févr. 2008, 03:35

Re: 11 Septembre 2001

#997

Message par 240-185 » 15 févr. 2009, 03:38

Celui qui a dit que ca pouvais pas être autre chose qu'un complot islamiste par ce que c'était trop gros est un collègue de travail pas plus instruit que moi (voire même moins).
Ah en gros, "un mec pas instruit le dit, donc c'est faux" ? Wow. C'est encore pire que l'argument "Mon papa il le dit, donc c'est vrai".
Donc comme tu le sais dit moi qui pilotait l'avion et pourquoi en es tu certain ?
Au hasard hein... Boîtes noires, listes de vol, vidéos posthumes, revendications...
et Qui a tiré sur JFK et pourquoi en es tu certain ?
Découvrez les joies de l'apprentissage : Documentez-vous !
Et pour tout dire je suis pas agnostique, j'ai des doutes c'est tout.
Encore un qui croit que "douter" == "faire preuve de réflexion"...
Dernière modification par 240-185 le 15 févr. 2009, 05:26, modifié 1 fois.
Tel un automate, le chipmunk s'avance vers une souris blonde et lui dit "Bien comprendre un conspirationniste..." (et ils se multiplient en plus...)

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: 11 Septembre 2001

#998

Message par BeetleJuice » 15 févr. 2009, 04:44

godspeed a écrit :Sur quoi vous basez-vous pour dire que la méthodologie préconisée dans ma réponse à l'article de "bite brulée" publiée dans Le Monde diplomatique est du maquillage?
Sur l'ensemble de l'article en fait. Vous faites un procès d'intention au journal pour avoir osé publier un article qui vous dérange, non pas parce qu'il est mal écrit (et il ne l'était pas) mais parce que cela sonne comme une insulte pour vous qui chercher Votre vérité, envers et contre tous, même si votre vérité n'est absolument pas réelle. Puis vous en appelez à lui en lui sortant le même type d'argument non prouvé, de sources non analysé de manière critique, de témoignage, eux aussi non analysé de manière critique alors qu'un témoignage de contemporain d'un évènement est précisément le type de source qu'il faut impérativement mettre en doute afin d'adopter un point de vue objectif. A mots couverts vous sous-entendez qu'il y a conspiration mais comme vous savez que le journal en face ne publiera jamais un texte conspiro, vous restez soft et vous vous en tenez à mettre la thèse en filigrane dans un flot de pseudo-preuve, mais elle est bien là.

Cet article tout entier n'est que du maquillage à la fois pour votre orgueil blessé de truther, qui voit un article qui vous montre sous un mauvais jours et pour votre thèse que vous aimeriez bien faire passer pour répondre à l'attaque.

Quand à mes supposés effets de manche, ce n'est pas moi qui suppose dans le vide, établie des causalités en vrac et prend les témoignages de personne lambda pour des sources sûres dans des domaines techniques et sans en faire la critique, alors que même dans une enquête policière, un témoignage fera l'objet d'une vérification pour éviter les erreurs. Et je ne parles même pas de la tentative de noyade de l'interlocuteur dans le texte copié-collé ou le fait que vous éludiez systématiquement ce qui ne vous convient pas, que ce soit des questions ou des réponse qu'on vous donne.

Vous n'impressionnez personne avec vos "preuves".
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

godspeed

Re: 11 Septembre 2001

#999

Message par godspeed » 15 févr. 2009, 06:34

Monsieur 240-185,

Vous êtes un troll. Vous pourrissez le débat en donnant l'impression fausse que vous ajoutez de nouveaux éléments alors que ce sont toujours les mêmes et que j'y ai déjà répondu...

1. Les éléments pour invalider l'interprétation de Slverstein vous ont été donnés : ce sont des témoignages concordants et un article de presse datant de novembre 2001. Quels sont vos éléments contradictoires pour dire que l'interprétation de L. Silverstein est valide et ainsi aller à l'encontre des témoignages que j'ai cités et que je ne vais pas aller rerchercher à nouveau?

2. Vos renvoies au site de Bastison sont malhonnêtes si vous ne donnez pas le lien renvoyant aux réponses faites par le professeur Couannier à ce qu'il considère comme un très piètre scientifique... A nouveau, cela s'appelle une controverse e je n'ai pas la capacité de trancher mais au vu du nombre d'invraisemblances contenues dans le site baptison, j'aurais tendance à ne pas faire trop confiance à ce type qui au reste est l'un des experts consultés lors de l'enquête ridicule de rue 89.

3. Votre chronologie de l'évacuation du WTC 7 est grossièrement délirante. Vous n'y connaissez visiblement rien et vous n'avez visiblement pas consulté le liens auxquels je vous ai renvoyé. Si vous l'aviez fait, vous auriez su que les deux (et non trois!) derniers occupants de la tour WTC 7 ont été sauvés par les poimpiers bien avant 12h30, le témoignage en direct de l'un d'eux en faisant foi. Par ailleurs, l'explosion qu'ils ont rapportée s'est produite selon l'un des témoins peu après le second crash, avant que les deux tours ne fassent bingbadaboung, pour reprendre votre expression aussi triviale que honteuse! Quant à l'heure de l'évacuation générale du WTC 7, elle est imprécise car elle fait l'objet d'évaluations contradictoires. Vous avez donc tout faux, comme d'habitude!

4. Le lien cité auquel vous me renvoyez concernant l'approfondissement de l'enquête est corrompu. Merci d'en indiquer un autre me démontrant que Silverstein a été confronté aux témoignages invalidant son interprpétation a posteriori de ses termes "pull it"!

5. Je n'ai pas dit que les témoignages d'explosions prouvaient l'utilisation d'explosifs mais ai dit et répété qu'une enquête qui nie ces témoignages n'est pas complète et donne forcément du grain à moudre pour ceux qui pensent que quelque chose d'autre s'est passé que ce qu'enseigne la théorie officielle.

6. Je n'ai pas dit que CNN était dans le coup. J'ai dit que CNN a diffusé des informations relatives à l'explosion ou l'effondrement très précoce (10h45) de ce qui ne peut être vu la description que la tour 7. Si CNN était dans le coup, elle aurait juste fermé sa gueule. C'est donc parfaitement idiot et trivial comme interprétation à nouveau! Ce récit de direct s'ajoute à un certain nombre d'annonces anticipées de l'effondrement de cette tour, ce qui effectivement pose question pour toute personne normalement consituée qui n'est pas rongée par le déni! Je n'ai pas de réponse à cette énigme et je ne considère pas en l'état que ce soit une preuve d'un complot. Il n'empêche les faits sont là et je n'entends pas les nier ou les déformer comme vous avez l'habitude de le faire!

7. Parmi les témoignages de direct que l'ai laissés, il y en a plusieurs qui pointent vers le fait que les autorités étaient sur le pied de guerre pour trouver de engins explosifs. Cette source dit bien que l police a trouvé un autre engin suspect dont la police pensait qu'il mener à autre explosion : http://www.ebaumsworld.com/video/watch/409248/- Déjà citée mais évidemment tu ne l'as pas regardée. J'en ai cité un autre où l'on dit qu'un flic avait dégâiné son colt 44 pour arrêter des poseurs de bombes! Vous êtes un menteur ou un incompétent pour nier cela...

Ce ne sont évidemment pas des preuves mais des éléments à éclaircir dans le cadre d'une enquête qui jusqu'ici les a passés sous silence. Des indices si vous voulez... Je n'ai ni ni les moyens ni la compétence légale de faire l'enquête à la place d'un organe légitime pour ce faire. Vous pouvez prendre cela pour de la malhonnêté intellectuelle ou de la lâchété, je m'en fous royalement. Je suis à l'aise avec ma conscience!

Avatar de l’utilisateur
240-185
Messages : 727
Inscription : 20 févr. 2008, 03:35

Re: 11 Septembre 2001

#1000

Message par 240-185 » 15 févr. 2009, 07:10

godspeed a écrit :Monsieur 240-185,
Vous êtes un troll. Vous pourrissez le débat en donnant l'impression fausse que vous ajoutez de nouveaux éléments alors que ce sont toujours les mêmes et que j'y ai déjà répondu...
C'est vous qui y revenez, vous répétez les mêmes "arguments", alors forcément, on les réfute avec les mêmes choses. Et en me traitant de troll, vous espérez montrer que vous ne l'êtes pas et que vous êtes une personne de bonne foi. C'est pas gagné.
1. Les éléments pour invalider l'interprétation de Slverstein vous ont été donnés : ce sont des témoignages concordants et un article de presse datant de novembre 2001.
Comment pouvez-vous juger les paroles de Silverstein mieux que Silverstein lui-même ?
Quels sont vos éléments contradictoires pour dire que l'interprétation de L. Silverstein est valide et ainsi aller à l'encontre des témoignages que j'ai cités et que je ne vais pas aller rerchercher à nouveau?
Je l'ai déjà donné : un lien vers une enquête datée de 2005.
Et on a déjà répété ouate-mille fois quel était le problème dans votre méthodologie : vous prenez les témoignages brut de décoffrage sans faire aucun travail de vérification derrière. S'il y avait un témoin qui avait vu une pub Coca-Cola où le logo était vert au lieu d'être rouge juste avant qu'un avion stationne dans une des deux tours, vous le prendriez aussi en compte ?
2. Vos renvoies au site de Bastison sont malhonnêtes si vous ne donnez pas le lien renvoyant aux réponses faites par le professeur Couannier à ce qu'il considère comme un très piètre scientifique...
Ça tombe bien, FHC est un très mauvais physicien. Zéro partout, balle au centre.
A nouveau, cela s'appelle une controverse e je n'ai pas la capacité de trancher mais au vu du nombre d'invraisemblances contenues dans le site baptison,
Quelles sont ces invraisemblances ? Avez-vous les compétences nécessaires pour réfuter moorea34 ? QUELLE EST VOTRE FORMATION, acte X ?
j'aurais tendance à ne pas faire trop confiance à ce type qui au reste est l'un des experts consultés lors de l'enquête ridicule de rue 89.
Argument d'incrédulité personnelle + Appel au ridicule.
3. Votre chronologie de l'évacuation du WTC 7 est grossièrement délirante. Vous n'y connaissez visiblement rien et vous n'avez visiblement pas consulté le liens auxquels je vous ai renvoyé. Si vous l'aviez fait, vous auriez su que les deux (et non trois!)
Goddamnit, avant de fanfaronner, faites en sorte d'avoir au moins les données de base correctes. Vous ne lisez même pas les liens que je poste (http://www.historycommons.org/context.j ... reerescued) :
The two had gone up to the 23rd floor emergency command center of the Mayor’s Office of Emergency Management after the first attack occurred, but found it empty. They then headed downstairs but became trapped around the eighth floor by smoke and debris that filled the staircase. After breaking a window and calling for help, they were spotted by firefighters outside. When the firefighters go in, they also find a security officer for one of the businesses based in the building, who is trapped on the seventh floor by the smoke in the stairway. Why this guard did not evacuate earlier, along with the rest of WTC 7, is unknown. All three men are escorted out of the building.
Jennings + Hess + Garde de sécurité = Trois.
Et vous dites avoir fait des recherches pendant un bon bout de temps ? Ou alors pire, vous accusez le FDNY de complicité de magouille ?
Vous avez donc tout faux, comme d'habitude!
Quelle ironie.
4. Le lien cité auquel vous me renvoyez concernant l'approfondissement de l'enquête est corrompu. Merci d'en indiquer un autre me démontrant que Silverstein a été confronté aux témoignages invalidant son interprpétation a posteriori de ses termes "pull it"!
Quand un lien est dead, il suffit d'aller sur archive.org : http://web.archive.org/web/200802141438 ... 41966.html
As noted above, when Mr. Silverstein was recounting these events for a television documentary he stated, “I said, you know, we've had such terrible loss of life. Maybe the smartest thing to do is to pull it.” Mr. McQuillan has stated that by “it,” Mr. Silverstein meant the contingent of firefighters remaining in the building.
Maintenant, comment pouvez-vous deviner les intentions de Silverstein mieux que Silverstein lui-même ?
5. Je n'ai pas dit que les témoignages d'explosions prouvaient l'utilisation d'explosifs mais ai dit et répété qu'une enquête qui nie ces témoignages n'est pas complète et donne forcément du grain à moudre pour ceux qui pensent que quelque chose d'autre s'est passé que ce qu'enseigne la théorie officielle.
Faux, c'est vous qui brandissez tout et n'importe quoi sur l'effondrement des tours sans jamais le prouver. Dire que la version réelle des faits est fausse est une chose, le prouver en est une autre.
6. Je n'ai pas dit que CNN était dans le coup. J'ai dit que CNN a diffusé des informations relatives à l'explosion ou l'effondrement très précoce (10h45) de ce qui ne peut être vu la description que la tour 7. Si CNN était dans le coup, elle aurait juste fermé sa gueule.
Trop fort. "S'ils annoncent en avance l'effondrement d'une tour", c'est louche. "S'ils annoncent rien", c'est louche aussi. Mais qu'est-ce qui n'est pas louche avec vous ? Pourquoi refusez-vous la possibilité d'une erreur humaine ?
7. Parmi les témoignages de direct que l'ai laissés, il y en a plusieurs qui pointent vers le fait que les autorités étaient sur le pied de guerre pour trouver de engins explosifs. Cette source dit bien que l police a trouvé un autre engin suspect dont la police pensait qu'il mener à autre explosion : http://www.ebaumsworld.com/video/watch/409248/- Déjà citée mais évidemment tu ne l'as pas regardée. J'en ai cité un autre où l'on dit qu'un flic avait dégâiné son colt 44 pour arrêter des poseurs de bombes! Vous êtes un menteur ou un incompétent pour nier cela...
Oui, mais vous êtes manifestement trop limité pour comprendre que si complot il y avait, on ne laisserait pas déambuler des guignols en van aussi peu discrets.
Ce ne sont évidemment pas des preuves mais des éléments à éclaircir dans le cadre d'une enquête qui jusqu'ici les a passés sous silence.
Pourquoi ce seraient des détails d'une importance capitale ?
Des indices si vous voulez... Je n'ai ni ni les moyens ni la compétence légale de faire l'enquête à la place d'un organe légitime pour ce faire.
Par contre, vous ne vous gênez pas pour dire que le rapport du NIST est faux, que moorea34 est un incompétent malgré son doctorat, que Larry Silverstein a tort, et que les tours ont été démolies avec de la nanothermite, tout ça sur la base de vos non-compétences. Votre mauvaise foi est sans limites.
Vous pouvez prendre cela pour de la malhonnêté intellectuelle ou de la lâchété, je m'en fous royalement. Je suis à l'aise avec ma conscience!
Ben dites donc, pour annoncer aussi effrontément que vous n'avez aucun remords à être de mauvaise foi, c'est que vous êtes un homme vraiment méprisable.
Tel un automate, le chipmunk s'avance vers une souris blonde et lui dit "Bien comprendre un conspirationniste..." (et ils se multiplient en plus...)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit