Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Le Lycaon
Messages : 522
Inscription : 03 mars 2010, 08:08

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1076

Message par Le Lycaon » 11 août 2010, 20:06

LeProfdeSciences a écrit

Faudrait prouver l'intention de nuire. Or au moment où les décisions de vacciner furent prises, tout nous laissait croire que nous foncions vers une pandémie au conséquences importantes.
Pourtant il y a eu des médecins qui ont considéré que la grippe en question était bénigne.

Ont-ils été écouté, non !

C'est une arnaque, point barre, et le fait que les gens ne se sont pas faits vaccinés a dévoilé cette arnaque.

Après tout, en cas de vaccination massive comme en Suède, ils auraient pu dire que c'est grâce à la campagne de vaccination que cela n'a eu aucun effet.

Ils sont pris la main dans le sac, c'est tout. Il faut maintenant que les firmes pharmaceutiques qui ont participé à l'opération, paient une amende proportionnelle au préjudice causé !

Ces firmes sont aussi honnêtes que les médecins du "malade imaginaire" de Molière !


Poulpeman a écrit
Tu penses que, quand la pandémie a démarré, on pouvait prévoir que ses conséquences seraient minimes ?
Penses-tu qu'on aurait du ne rien faire et attendre que ça passe ?
Il faudrait d'abord prouvé qu'il y a eu un début de pandémie, la parole des médias ne me suffit pas !

Un conspi du génocide qui me dirait qu'en fait il y avait généocide, mais ils ont arrêté l'opération après le buzz internet de la journaliste autrichienne, je ne le croirais pas 5 minutes !

Je ne crois pas non plus les médias quand ils disent qu'il y a eu un début de pandémie au niveau du Brésil ou je ne sais quel pays.

Pour moi, il y a eu épidémie comme une grippe classique, pas de quoi faire peur au contribuable et lui faire payer la facture en pleine crise économique.

Dis-toi bien que dans le scénario d'une véritable pandémie mondiale et mortelle, ceux qui seront vaccinés correctement seront chanceux !

Les premiers à tomber seront de toute façon nos chers journalistes, une véritable pandémie ne leur laissera pas le temps de nous prévenir ! :?
Dernière modification par Le Lycaon le 12 août 2010, 01:05, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Marc137
Messages : 126
Inscription : 15 févr. 2009, 12:35

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1077

Message par Marc137 » 11 août 2010, 21:13

Le Lycaon a écrit : Pourtant il y a eu des médecins qui ont considéré que la grippe en question était bénigne.
Oui et après?

Avatar de l’utilisateur
LeProfdeSciences
Messages : 2191
Inscription : 02 mars 2009, 11:45

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1078

Message par LeProfdeSciences » 11 août 2010, 22:52

Le Lycaon a écrit :LeProfdeSciences a écrit

Faudrait prouver l'intention de nuire. Or au moment où les décisions de vacciner furent prises, tout nous laissait croire que nous foncions vers une pandémie au conséquences importantes.
Pourtant il y a eu des médecins qui ont considéré que la grippe en question était bénigne.
Pas des spécialistes en épidémie qui devaient prendre des décisions.
Le Lycaon a écrit :Ont-ils été écouté, non !
Ben on a tendance à prendre plus au sérieux ceux qui suivent-ça de près qu'un vieux doc qui ne travaille pas dans le domaine des épidémies.
Le Lycaon a écrit :C'est une arnaque, point barre, et le fait que les gens ne se sont pas faits vaccinés a dévoilé cette arnaque.
Je ne comprends pas ce lien que tentez de faire.
Le Lycaon a écrit :Après tout, en cas de vaccination massive comme en Suède, ils auraient pu dire que c'est grâce à la campagne de vaccination que cela n'a eu aucun effet.

Ils sont pris la main dans le sac, c'est tout. Il faut maintenant que les firmes pharmaceutiques qui ont participé à l'opération, paient une amende proportionnelle au préjudice causé !

Ces firmes sont aussi honnête que les médecins du "malade imaginaire" de Molière !
Comme ça, sans les résultats de l'enquête ? Vous êtes vraiment certains de vos conclusions au point où vous pouvez vous passer d'une enquête ou alors vous désirez un spectacle ou les méchants sont forcés d'avouer leurs crimes (genre de procès des Khmers rouges ?)
Ce n'est pas parce qu'une chose n'est pas comprise par un conspiro qu'elle est impossible.

Avatar de l’utilisateur
Le Lycaon
Messages : 522
Inscription : 03 mars 2010, 08:08

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1079

Message par Le Lycaon » 12 août 2010, 01:19

LeProfdeSciences a écrit
Pas des spécialistes en épidémie qui devaient prendre des décisions.
Je suis désolé, les spécialistes ne sont là qu'à titre de conseillers, c'est encore l'état qui prend les décisions il me semble, donc des ministres comme Roselyne Bachelot.

Maintenant je souhaiterai que tu me donnes quelques exemples de ces "spécialistes en épidémie", histoire que l'on apprécie leur existence, puis éventuellement leur compétence, qui à n'en point douter est infaillible sur les pandémies ! :mrgreen:

C
omme ça, sans les résultats de l'enquête ? Vous êtes vraiment certains de vos conclusions au point où vous pouvez vous passer d'une enquête ou alors vous désirez un spectacle ou les méchants sont forcés d'avouer leurs crimes (genre de procès des Khmers rouges ?)
Merci, vraiment fier d'être comparé aux Khmers rouges. Sinon c'est une forme de point Godwin soft ?
:mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Le Lycaon
Messages : 522
Inscription : 03 mars 2010, 08:08

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1080

Message par Le Lycaon » 12 août 2010, 01:19

LeProfdeSciences a écrit
Pas des spécialistes en épidémie qui devaient prendre des décisions.
Je suis désolé, les spécialistes ne sont là qu'à titre de conseillers, c'est encore l'état qui prend les décisions il me semble, donc des ministres comme Roselyne Bachelot.

Maintenant je souhaiterai que tu me donnes quelques exemples de ces "spécialistes en épidémie", histoire que l'on apprécie leur existence, puis éventuellement leur compétence, qui à n'en point douter est infaillible sur les pandémies ! :mrgreen:

C
omme ça, sans les résultats de l'enquête ? Vous êtes vraiment certains de vos conclusions au point où vous pouvez vous passer d'une enquête ou alors vous désirez un spectacle ou les méchants sont forcés d'avouer leurs crimes (genre de procès des Khmers rouges ?)
Merci, vraiment fier d'être comparé aux Khmers rouges. Sinon c'est une forme de point Godwin soft ?
:mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2223
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1081

Message par Lambert85 » 12 août 2010, 07:27

LeProfdeSciences a écrit : C'est très facile de critiquer après coup. Nous n'étions pas ceux qui avions notre tête sur le billot, à prendre les décisions.
Eh oui, si les autorités n'avaient rien fait et la pandémie avait causé des miliers de victimes, les mêmes personnes auraient critiqué l'inertie de ces autorités. Le principe de précaution a des effets pervers...

P.S. pandémie ne signifie pas qu'il y ait des victimes ! Une pandémie (du grec ancien πᾶν / pãn (tous) et δῆμος / dễmos (peuple)) est une épidémie touchant une part exceptionnellement importante de la population et présente sur une large zone géographique.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Le Lycaon
Messages : 522
Inscription : 03 mars 2010, 08:08

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1082

Message par Le Lycaon » 12 août 2010, 08:00

Lambert85 a écrit
Eh oui, si les autorités n'avaient rien fait et la pandémie avait causé des miliers de victimes, les mêmes personnes auraient critiqué l'inertie de ces autorités. Le principe de précaution a des effets pervers...
Eh oui, si les ufologues n'avaient pas prevenu de l'imminence d'une attaque reptilo Extra terrestre, les mêmes personnes auraient critiques le manque de communication de ces ufologues. Le principe de précaution a des effets pervers... :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Sainte Ironie
Messages : 1671
Inscription : 09 juil. 2009, 04:56

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1083

Message par Sainte Ironie » 12 août 2010, 08:11

Et vous avez quelque chose à apporter au débat, où c'était juste pour le plaisir de niaiser quelques intervenants supplémentaires ?
Rimmer: I brought about peace. Peace, freedom, and democracy!
Lister: Yeah, Rimmer. Right. Absolutely. Now all the corpses that litter that battlefield can just lie there safe under the knowledge that they snuffed it under a flag of peace and can now happily decompose in a land of freedom. Ya smeg head.
Red Dwarf IV

Avatar de l’utilisateur
LeProfdeSciences
Messages : 2191
Inscription : 02 mars 2009, 11:45

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1084

Message par LeProfdeSciences » 12 août 2010, 08:21

Le Lycaon a écrit : LeProfdeSciences a écrit
Pas des spécialistes en épidémie qui devaient prendre des décisions.
Je suis désolé, les spécialistes ne sont là qu'à titre de conseillers, c'est encore l'état qui prend les décisions il me semble, donc des ministres comme Roselyne Bachelot.

Maintenant je souhaiterai que tu me donnes quelques exemples de ces "spécialistes en épidémie", histoire que l'on apprécie leur existence, puis éventuellement leur compétence, qui à n'en point douter est infaillible sur les pandémies ! :mrgreen:
D'accords, les spécialistes ne prennent pas les décisions finales, mais ce sont eux qui doivent conseiller les politiciens. Les politiciens ce fient à qui ? À des épidémiologistes ou à des n'importe qui ?
Le Lycaon a écrit :
Comme ça, sans les résultats de l'enquête ? Vous êtes vraiment certains de vos conclusions au point où vous pouvez vous passer d'une enquête ou alors vous désirez un spectacle ou les méchants sont forcés d'avouer leurs crimes (genre de procès des Khmers rouges ?)
Merci, vraiment fier d'être comparé aux Khmers rouges. Sinon c'est une forme de point Godwin soft ?
:mrgreen:
Ben quoi, vous connaissez déjà les conclusions : selon vous, on s'est fait berné. Alors à quoi bon une enquête, sinon pour forcer les responsables à des déclarations d'aveux publiques et des actes de contritions ? C'est ce que vous voulez. Vous êtes convaincu. C'est la logique des Khmers Rouges : pas d'enquête, pas de procès. Juste un spectacle. Ils savaient que leurs victimes étaient coupables, comme vous savez que les pharmas sont coupables.
Ce n'est pas parce qu'une chose n'est pas comprise par un conspiro qu'elle est impossible.

Avatar de l’utilisateur
LeProfdeSciences
Messages : 2191
Inscription : 02 mars 2009, 11:45

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1085

Message par LeProfdeSciences » 12 août 2010, 08:23

Le Lycaon a écrit :Lambert85 a écrit
Eh oui, si les autorités n'avaient rien fait et la pandémie avait causé des miliers de victimes, les mêmes personnes auraient critiqué l'inertie de ces autorités. Le principe de précaution a des effets pervers...
Eh oui, si les ufologues n'avaient pas prevenu de l'imminence d'une attaque reptilo Extra terrestre, les mêmes personnes auraient critiques le manque de communication de ces ufologues. Le principe de précaution a des effets pervers... :mrgreen:
Quoique à l'échelle de planète, la grippe a fait 18 000 morts. Vous ne pouvez pas ignorer ça, 18 000 morts.
Ce n'est pas parce qu'une chose n'est pas comprise par un conspiro qu'elle est impossible.

Avatar de l’utilisateur
Le Lycaon
Messages : 522
Inscription : 03 mars 2010, 08:08

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1086

Message par Le Lycaon » 12 août 2010, 08:58

LeProfdesciences a écrit
D'accords, les spécialistes ne prennent pas les décisions finales, mais ce sont eux qui doivent conseiller les politiciens. Les politiciens ce fient à qui ? À des épidémiologistes ou à des n'importe qui ?
En l'occurrence, dans cette affaire "n'importe qui" a raison et les "spécialistes" ont tort.

Si c'est de l'incompétence, la minimum syndical, c'est qu'ils soient sanctionnés et licenciés pour fautes professionnelles !

Si cela n'arrive pas, on peut se poser la question de la malveillance !

Ben quoi, vous connaissez déjà les conclusions : selon vous, on s'est fait berné. Alors à quoi bon une enquête, sinon pour forcer les responsables à des déclarations d'aveux publiques et des actes de contritions ? C'est ce que vous voulez. Vous êtes convaincu. C'est la logique des Khmers Rouges : pas d'enquête, pas de procès. Juste un spectacle. Ils savaient que leurs victimes étaient coupables, comme vous savez que les pharmas sont coupables.
En même temps, je ne suis pas un tribunal et tu n'es pas un avocat. Et je lance une accusation, il est normal que je crois fermement au l'aspect fondé de mon accusation.

Ce que je constate, c'est que les états qui ont payé la facture, n'ont pas demandé des comptes aux dits spécialistes !
Quoique à l'échelle de planète, la grippe a fait 18 000 morts. Vous ne pouvez pas ignorer ça, 18 000 morts.
Et prévoir de vacciner 3 milliards de personnes, c'était pour ressusciter les 15 000 personnes ????

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe

Quelques passages :

La pandémie la plus meurtrière connue à ce jour est celle de la « grippe espagnole » (virus influenza A, sous-type H1N1) qui sévit entre 1918 et 1919. Les plus anciennes estimations parlent de quarante à cinquante millions de morts14 tandis que des évaluations plus récentes livrent le chiffre de cinquante à cent millions de morts dans le monde1

Les pandémies suivantes furent moins dévastatrices. La « grippe asiatique » de 1957 (virus de type A, souche H2N2) et la « grippe de Hong Kong » de 1968 (virus de type A, souche H3N2) firent malgré tout des millions de morts dans le monde.

et en :

(en France, la grippe provoque chaque année en moyenne 1 000 morts)

Sachant que la France représente 1% de la population mondiale. Les grippes classiques font donc plus de morts que la grippe dont on parle ici. 3 à 4 fois plus en fait !

Ca, ce sont les chiffres !

Chez les cryptozoologues, un chat noir de 10 kilos peut rapidement devenir une grosse panthère noire... :lol:

Sainte Ironie a écrit
Et vous avez quelque chose à apporter au débat, où c'était juste pour le plaisir de niaiser quelques intervenants supplémentaires ?
Par principe, un débat est contradictoire, si tu n'aimes pas mes conclusions à toi d'apporter des arguments opposés !

Avatar de l’utilisateur
embtw
Messages : 3939
Inscription : 19 juin 2008, 09:51

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1087

Message par embtw » 12 août 2010, 09:19

Lycaon,

Cela t'a peut-être échappé que s'il n'y a eu que 18 500 morts environ ( ce qui est déjà énorme je trouve néanmoins), c'est peut-être parce que la campagne de vaccination a porté ses fruits ?

Par exemple, en ce qui concerne la grippe espagnole, il n'y a pas besoin d'un débat scientifique de niveau 8è année pour comprendre qu'il n'y avait pas eu de campagne de vaccination à l'époque.

Encore sur un autre exemple, il n'y a pas de campagne de vaccination systématique concernant la grippe classique en France chaque année.

Non ?
Loi de mauricemaltais : Quand on vient de prendre x minutes pour lire un texte de mauricemaltais, on vient de perdre x minutes.
Théorie d'affabulation gattienne : Pour ce qui concerne les DAHUS la physique exotique prévoi la matérialisation de particules imaginaires

Florence
Messages : 9591
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1088

Message par Florence » 12 août 2010, 09:39

Le Lycaon a écrit : En même temps, je ne suis pas un tribunal et tu n'es pas un avocat. Et je lance une accusation, il est normal que je crois fermement au l'aspect fondé de mon accusation.

Alors allez donc porter officiellement plainte auprès de qui de droit, au lieu de vous fouler les doigts en vain sur un forum de discussion. Je suis certaine que votre logique imparable, votre capacité à lire les (maléfiques) intentions et à déterminer les compétences de tout un chacun, couplées à votre éminent savoir médical et à votre parfaite rétro-vision vous vaudront toute l'attention d'un tribunal !

Facile de lancer des accusations lorsqu'on ne risque pas de devoir les soutenir ... :roll:
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Le Lycaon
Messages : 522
Inscription : 03 mars 2010, 08:08

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1089

Message par Le Lycaon » 12 août 2010, 09:47

embtw a écrit
Lycaon,

Cela t'a peut-être échappé que s'il n'y a eu que 18 500 morts environ ( ce qui est déjà énorme je trouve néanmoins), c'est peut-être parce que la campagne de vaccination a porté ses fruits ?
Si c'est vrai, cela signifie qu'il n'est pas nécessaire de vacciner plus de 25 pour 100 de la population, étant donné que les français ont évité un maximum la vaccination.
Il restait donc 75 pour 100 de vecteurs contagieux.

Par exemple, en ce qui concerne la grippe espagnole, il n'y a pas besoin d'un débat scientifique de niveau 8è année pour comprendre qu'il n'y avait pas eu de campagne de vaccination à l'époque.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_de_1918

La progression du virus fut foudroyante : des foyers d'infection furent localisés dans plusieurs pays et continents à la fois en moins de trois mois, et de part et d'autre des États-Unis en sept jours à peine. Localement, deux voire trois vagues se sont succédé, qui semblent liées au développement des transports par bateau et rail notamment, et plus particulièrement au transport de troupes.

Avec le même type de pandémie, sachant que les moyens de transports actuels sont plus rapide qu'à l'époque, on aurait jamais le temps de faire une campagne de vaccination efficace. Tu le sauras si c'est le cas, quand l'ensemble de tes présentateurs TV ou radio ne seront plus en mesure d'assurer leur métier... :?
Encore sur un autre exemple, il n'y a pas de campagne de vaccination systématique concernant la grippe classique en France chaque année.

Non ?
Non, il y a des campagnes médiatiques qui incitent à la vaccination, mais uniquement pour les sujets fragiles. Cela reste à la discrétion des médecins généralistes et de leurs patients.
S'il y a toujours des morts, c'est à cause de l'aspect hyper mutagène de la grippe, qui peut rendre inutile un vaccin saisonnier !

Avatar de l’utilisateur
LeProfdeSciences
Messages : 2191
Inscription : 02 mars 2009, 11:45

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1090

Message par LeProfdeSciences » 12 août 2010, 09:50

Le Lycaon a écrit : LeProfdesciences a écrit
D'accords, les spécialistes ne prennent pas les décisions finales, mais ce sont eux qui doivent conseiller les politiciens. Les politiciens ce fient à qui ? À des épidémiologistes ou à des n'importe qui ?
En l'occurrence, dans cette affaire "n'importe qui" a raison et les "spécialistes" ont tort.

Si c'est de l'incompétence, la minimum syndical, c'est qu'ils soient sanctionnés et licenciés pour fautes professionnelles !

Si cela n'arrive pas, on peut se poser la question de la malveillance !
Le n'importe qui a dit beaucoup de conneries : génocides, implantation de nano-puces, camps d'extermination, intoxications au mercure...

Et on ne sait pas encore qui, dans les spécialistes, a fait des erreurs et si ces erreurs étaient évitables ou non. Par contre au Mexique les morts se comptaient par centaines alors...
Le Lycaon a écrit :
Ben quoi, vous connaissez déjà les conclusions : selon vous, on s'est fait berné. Alors à quoi bon une enquête, sinon pour forcer les responsables à des déclarations d'aveux publiques et des actes de contritions ? C'est ce que vous voulez. Vous êtes convaincu. C'est la logique des Khmers Rouges : pas d'enquête, pas de procès. Juste un spectacle. Ils savaient que leurs victimes étaient coupables, comme vous savez que les pharmas sont coupables.
En même temps, je ne suis pas un tribunal et tu n'es pas un avocat. Et je lance une accusation, il est normal que je crois fermement au l'aspect fondé de mon accusation.

Ce que je constate, c'est que les états qui ont payé la facture, n'ont pas demandé des comptes aux dits spécialistes !
Vous n'attendez même pas les conclusions des enquêtes. C'est après une enquête qu'on lance des accusations.

Dire que les états ne demandent pas de comptes est faux : les états on commandé des enquêtes.
Le Lycaon a écrit :
Quoique à l'échelle de planète, la grippe a fait 18 000 morts. Vous ne pouvez pas ignorer ça, 18 000 morts.
Et prévoir de vacciner 3 milliards de personnes, c'était pour ressusciter les 15 000 personnes ????
hein ? C'est quoi le lien ? La logique ? Jamais personne n'a dit que la vaccination allait faire ressusciter les 18 500 morts.

On en a prévenu. La vaccination et les mesures d'hygiène ont prévenu des morts. Impossible de chiffrer combien, mais ça eu un effet.
Ce n'est pas parce qu'une chose n'est pas comprise par un conspiro qu'elle est impossible.

Avatar de l’utilisateur
Poulpeman
Modérateur
Modérateur
Messages : 3318
Inscription : 11 juin 2007, 03:39

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1091

Message par Poulpeman » 12 août 2010, 10:11

Salut Lycaon,
Le Lycaon a écrit : Poulpeman a écrit
Tu penses que, quand la pandémie a démarré, on pouvait prévoir que ses conséquences seraient minimes ?
Penses-tu qu'on aurait du ne rien faire et attendre que ça passe ?
Il faudrait d'abord prouvé qu'il y a eu un début de pandémie, la parole des médias ne me suffit pas !
Et celle de la communauté scientifique ? C'est elle qui a définit qu'il y avait pandémie. Les médias ne l'ont pas inventé.
Pour moi, il y a eu épidémie comme une grippe classique, pas de quoi faire peur au contribuable et lui faire payer la facture en pleine crise économique.
Appelle ça une épidémie si tu préfères. Mais dans ce cas je repose ma question : Tu penses que, quand l'épidémie a démarré, on pouvait prévoir que ses conséquences seraient minimes ?

Poulpeman
Si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser. (Michel Bakounine)
Mon blog : critique de l’idéologie dominante et promotion de la philosophie libertaire

Avatar de l’utilisateur
Le Lycaon
Messages : 522
Inscription : 03 mars 2010, 08:08

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1092

Message par Le Lycaon » 12 août 2010, 10:12

LeProfdeSciences
Le n'importe qui a dit beaucoup de conneries : génocides, implantation de nano-puces, camps d'extermination, intoxications au mercure...

Et on ne sait pas encore qui, dans les spécialistes, a fait des erreurs et si ces erreurs étaient évitables ou non. Par contre au Mexique les morts se comptaient par centaines alors...
Oui mais les conneries en question n'ont pas coûté un kopeck, à l'inverse l'achat des vaccins, plus de 700 millions d'euros rien que pour la France, et 90 pour 100 des doses inutilisées.

Les conneries télévisuelles des mass médias, restent des conneries au même titre que celles d'internet, sauf qu'avec les premières il y a une grosse facture derrière (et je ne te parle pas du coût logistique).
Vous n'attendez même pas les conclusions des enquêtes. C'est après une enquête qu'on lance des accusations.

Dire que les états ne demandent pas de comptes est faux : les états on commandé des enquêtes.

Autant pour moi sur les états, as tu un lien internet à ce sujet ?
:a1:
hein ? C'est quoi le lien ? La logique ? Jamais personne n'a dit que la vaccination allait faire ressusciter les 18 500 morts.
Juste pour rappeler que la plupart des décès ont eu lieu avant la campagne de vaccination.
La pandémie était à bout de souffle quand on a commencé à vacciner.
On en a prévenu. La vaccination et les mesures d'hygiène ont prévenu des morts. Impossible de chiffrer combien, mais ça eu un effet.
C'est impossible à chiffre, donc à prouver...

Je note juste le coût logistique, les médecins généralistes et le personnel hospitalier se sont retrouvés dans des centres de vaccination improvisés, au condition d'hygiène douteuse, (la salle de sport municipal, ce n'est pas franchement ce qu'il y a de mieux en matière d'hygiène, d'autant que les centres étaient bondés malgré finalement un faible pourcentage de vacciné par rapport à ce que l'on pouvait escompter), là où ils auraient pu rester à leurs postes et prévenir d'autres problèmes médicaux.


Ces "pertes" en personnels ont pu créer des défauts de soins. Il y a donc un coût humain à cette vaccination, que l'on ne peut non lus chiffrer !

Avatar de l’utilisateur
Le Lycaon
Messages : 522
Inscription : 03 mars 2010, 08:08

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1093

Message par Le Lycaon » 12 août 2010, 10:16

Poulpeman a écrit
Et celle de la communauté scientifique ? C'est elle qui a définit qu'il y avait pandémie. Les médias ne l'ont pas inventé.
Euh, j'aimerai bien avoir des personnalités concrètes qui se sont prononcés pour le vaccin, au nom de la communauté scientifique !
Tu as probablement des exemples.
Appelle ça une épidémie si tu préfères. Mais dans ce cas je repose ma question : Tu penses que, quand l'épidémie a démarré, on pouvait prévoir que ses conséquences seraient minimes ?

Poulpeman
Si on ne peut prévoir les conséquences minimes, ça signifie aussi que l'on ne peut pas non plus prévoir l'inverse.

Et on ne va pas faire de campagne de vaccination massive à chaque début d'épidémie à travers le monde. Ce n'est pas possible matériellement !

Avatar de l’utilisateur
Poulpeman
Modérateur
Modérateur
Messages : 3318
Inscription : 11 juin 2007, 03:39

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1094

Message par Poulpeman » 12 août 2010, 12:16

Le Lycaon a écrit : Euh, j'aimerai bien avoir des personnalités concrètes qui se sont prononcés pour le vaccin, au nom de la communauté scientifique !
Tu as probablement des exemples.
L'OMS, l'EMEA, la FDA, ainsi que la quasi-totalité des autorités de santé des pays du monde.

Donc oui, on peut dire que la majorité de la communauté des spécialistes était favorable à la vaccination. Ou alors qu'ils sont tous à la botte de l'industrie pharma (mais là c'est à démontrer).

L'opposition ne se retrouvait que chez une poignée de scientifiques, souvent tordus ou anti-vaccins.
Si on ne peut prévoir les conséquences minimes, ça signifie aussi que l'on ne peut pas non plus prévoir l'inverse.
Tout à fait.
Et on ne va pas faire de campagne de vaccination massive à chaque début d'épidémie à travers le monde. Ce n'est pas possible matériellement !
Ca dépend de l'épidémie.
Pour une gastro, ça serait effectivement inutile : on connait le virus et on sait que les conséquences sont minimes.
Pour un virus nouveau dont le comportement futur est imprévisible, il est normal de se préparer à toute éventualité. Tu ne penses pas ?

Poulpeman
Si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser. (Michel Bakounine)
Mon blog : critique de l’idéologie dominante et promotion de la philosophie libertaire

Avatar de l’utilisateur
Le Lycaon
Messages : 522
Inscription : 03 mars 2010, 08:08

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1095

Message par Le Lycaon » 12 août 2010, 18:03

Poulpeman a écrit
L'OMS, l'EMEA, la FDA, ainsi que la quasi-totalité des autorités de santé des pays du monde.

Donc oui, on peut dire que la majorité de la communauté des spécialistes était favorable à la vaccination. Ou alors qu'ils sont tous à la botte de l'industrie pharma (mais là c'est à démontrer).
Ou alors complètement incompétent, et n'ont de spécialistes que le nom !
L'opposition ne se retrouvait que chez une poignée de scientifiques, souvent tordus ou anti-vaccins.
Lui était contre la place du vaccin en opposition au soins portés à ceux qui sont fragiles et contaminés !

http://www.agoravox.tv/actualites/sante ... fera-24048
Ca dépend de l'épidémie.
Pour une gastro, ça serait effectivement inutile : on connait le virus et on sait que les conséquences sont minimes.
Pour un virus nouveau dont le comportement futur est imprévisible, il est normal de se préparer à toute éventualité. Tu ne penses pas ?

Poulpeman
Ben bof, si on découvre des nouveaux virus, comme de nouveaux insectes, je ne veux pas être aux vaccins ce que Monsieur Burns est à la maladie... :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Poulpeman
Modérateur
Modérateur
Messages : 3318
Inscription : 11 juin 2007, 03:39

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1096

Message par Poulpeman » 12 août 2010, 18:20

Le Lycaon a écrit : Ou alors complètement incompétent, et n'ont de spécialistes que le nom !
Donc tu demandes qui sont les spécialistes qui font des propositions pour ensuite les accuser d'incompétence.
Personnellement, je préfère leur avis à celui de Lycaon. Surtout quand on voit les âneries que tu sors :
S'il y a toujours des morts, c'est à cause de l'aspect hyper mutagène de la grippe, qui peut rendre inutile un vaccin saisonnier
Une mutation d'un virus de la grippe saisonnière peut rendre un vaccin moins efficace, mais pas inefficace, et certainement pas inutile.
C'est pas avec des lacunes pareilles que tu pourras donner des leçons aux spécialistes. Ni à qui que ce soit d'ailleurs. :mrgreen:
Pour un virus nouveau dont le comportement futur est imprévisible, il est normal de se préparer à toute éventualité. Tu ne penses pas ?
Ben bof, si on découvre des nouveaux virus, comme de nouveaux insectes, je ne veux pas être aux vaccins ce que Monsieur Burns est à la maladie... :mrgreen:
Tu éludes encore ma question.
Je la repose : Pour un virus nouveau dont le comportement futur est imprévisible, il est normal de se préparer à toute éventualité. Tu ne penses pas ?
Si tu éludes à nouveau, je reposerai la question une 4ème fois.

Poulpeman
Si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser. (Michel Bakounine)
Mon blog : critique de l’idéologie dominante et promotion de la philosophie libertaire

Avatar de l’utilisateur
Kobold
Messages : 278
Inscription : 22 juil. 2010, 18:43

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1097

Message par Kobold » 12 août 2010, 18:52

Je suis d’avis comme le mentionne Poulpeman qu’il aurait été négligent de la part des autorités de ne pas prendre les mesures pour enrayer l’épidémie et préparer les doses massives de vaccins pour sécuriser la population. Je ne me suis pas fait vacciner puisque j’estimais le risque trop faible. Cependant j’ai fait vacciner mon fils puisque je ne voulais pas prendre ce risque (même faible) pour lui.

Cependant ici au Québec il y a belle et bien eu bavure médiatique. Au lieu de rassurer la population les médias québécois se sont mis à scénariser une histoire de pandémie hallucinante et ce même lorsque le pire était passé et tout le monde savait qu’il n’y aurait pas de catastrophe.

Quand TVA fait un reportage en direct du cimetière St-Luc et nous explique que les grand penseurs de ce monde s’interrogent à savoir comment on va disposer des milliers de cadavres au cours des prochains mois en raison du manque de place dans les cimetières. Ne croyez vous pas que c’est…… disons…….un peu irresponsable.
Pour ce qui est des gouvernements, je crois que tout ce qu’ils voulaient c’était que fonctionne leur campagne de vaccination. Je ne me prononcerai sur pas les raisons qui les motivaient à pousser en avant cette campagne mais une chose est certaines, l’hystérie médiatique les à bien servis.

edit:Je ne me prononcerai sur pas les raisons qui les motivaient à pousser en avant cette campagne ( puisque j'en ai aucune idée)
NE RIEN ACCEPTER SANS EXAMEN. NE TENIR COMPTE D'AUCUNE AUTORITÉ, QUELLE QU'ELLE SOIT. REGARDER TOUT DE SES PROPRES YEUX ET EXAMINER TOUT JUSQU'AU FOND.
Kant Emmanuel (1724-1804)

Avatar de l’utilisateur
Poulpeman
Modérateur
Modérateur
Messages : 3318
Inscription : 11 juin 2007, 03:39

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1098

Message par Poulpeman » 12 août 2010, 19:31

Salut Kobold,
Kobold a écrit : Ne croyez vous pas que c’est…… disons…….un peu irresponsable.
Je pense que c'est très irresponsable. En France, le traitement du sujet était très brouillon : des chiffres dans tous les sens, des pseudo-experts invités à s'exprimer, etc... Pas étonnant que les gens perdent confiance et boudent la campagne.

Prévoir une vaccination à grande échelle était nécessaire étant donnée l'imprévisibilité de la situation.
Que les dirigeants politiques en aient trop fait, ça s'est vu dans certains pays.
Que les médias aient traité l'information n'importe comment et alimenté la paranoïa anti-vaccin, ça c'est une évidence :D

Poulpeman
Si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser. (Michel Bakounine)
Mon blog : critique de l’idéologie dominante et promotion de la philosophie libertaire

Avatar de l’utilisateur
Le Lycaon
Messages : 522
Inscription : 03 mars 2010, 08:08

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1099

Message par Le Lycaon » 12 août 2010, 20:37

Poulpeman a écrit
Tu éludes encore ma question.
Je la repose : Pour un virus nouveau dont le comportement futur est imprévisible, il est normal de se préparer à toute éventualité. Tu ne penses pas ?
Si tu éludes à nouveau, je reposerai la question une 4ème fois.

Poulpeman
Non je ne pense pas, imprévisible n'étant pas un critère suffisant pour donner une réponse automatisée.
Une mutation d'un virus de la grippe saisonnière peut rendre un vaccin moins efficace, mais pas inefficace, et certainement pas inutile.
Euh, si les marqueurs extérieurs du virus mutés changent, les T4 auront du mal à reconnaître l'intrus.

Avatar de l’utilisateur
Poulpeman
Modérateur
Modérateur
Messages : 3318
Inscription : 11 juin 2007, 03:39

Re: Grippe A/H1N1 : entre information et désinformation

#1100

Message par Poulpeman » 13 août 2010, 03:37

Le Lycaon a écrit :
Je la repose : Pour un virus nouveau dont le comportement futur est imprévisible, il est normal de se préparer à toute éventualité. Tu ne penses pas ?
Non je ne pense pas, imprévisible n'étant pas un critère suffisant pour donner une réponse automatisée.
Selon toi, on devrait donc prendre le risque non négligeable d'une épidémie qui tourne mal.
Es-tu vraiment sérieux quand tu dis cela ?
Est-ce vraiment nécessaire de rappeler que la grippe espagnole, c'est une épidémie qui a mal tourné ?
Euh, si les marqueurs extérieurs du virus mutés changent, les T4 auront du mal à reconnaître l'intrus.
Une mutation entrainerait un léger changement dans les marqueurs de surface. La reconnaissance serait diminuée, pas réduite à néant. Donc un vaccin serait moins efficace, mais pas inefficace.

Poulpeman
Si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser. (Michel Bakounine)
Mon blog : critique de l’idéologie dominante et promotion de la philosophie libertaire

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit