Page 2 sur 4

Re: Jeux vidéos

Publié : 10 oct. 2012, 10:50
par Jean-Francois
Je remonte cette discussion pour signaler que des chercheurs auraient démontrés un effet perdurant des jeux vidéos violents sur l'agressivité des joueurs. Faut voir l'étude pour savoir si c'est fondé.

Jean-François

Re: Jeux vidéos

Publié : 10 oct. 2012, 13:29
par davidsonstreet
Je l'avoue. Depuis que j'ai commencé à jouer à Starcraft II, je ressens une agressivité croissante à l'encontre des extra-terrestres. Je sais, c'est mal.

Re: Jeux vidéos

Publié : 10 oct. 2012, 18:47
par Chiwaw
Jean-Francois a écrit :Je remonte cette discussion pour signaler que des chercheurs auraient démontrés un effet perdurant des jeux vidéos violents sur l'agressivité des joueurs. Faut voir l'étude pour savoir si c'est fondé.
Jean-François
La majorité des études jusqu'ici démontrant l'inverse, il va me falloir des preuves plus que béton pour me convaincre. Surtout que ceux qui prône l'idée que les jeux rendent violents nagent contre le courant: les crimes violents ont chuté drastiquement depuis la fin des années '80, début '90, à peu près en même temps où les jeux vidéo violent ont fait leur apparition (Mortal Kombat, etc).

Je ne dis pas qu'il y a une corrélation, mais pour prouver que jeu vidéo violent = réelle violence, il faut qu'on m'explique donc pourquoi la société est de moins en moins violente.

Re: Jeux vidéos

Publié : 10 oct. 2012, 21:25
par lefauve
Pour mettre un peu d'eau au moulin
lisez ça

Re: Jeux vidéos

Publié : 11 oct. 2012, 00:25
par Red Pill
davidsonstreet a écrit :Je l'avoue. Depuis que j'ai commencé à jouer à Starcraft II, je ressens une agressivité croissante à l'encontre des extra-terrestres. Je sais, c'est mal.
Y a rien là. Moi depuis que j'ai joué à Gran Theft Auto je roule ma bagnole souvent sur les trottoirs.... surtout s'ils sont bondés de piétons.... :twisted: :P:

Re: Jeux vidéos

Publié : 11 oct. 2012, 01:13
par embtw
Bonjour,
Chiwaw a écrit : La majorité des études jusqu'ici démontrant l'inverse, il va me falloir des preuves plus que béton pour me convaincre.
Citez-donc ces études, que nous puissions étudier leur validité. Ici on n'affirme rien sans prouver n'est-ce pas ?
Chiwaw a écrit : Surtout que ceux qui prône l'idée que les jeux rendent violents nagent contre le courant: les crimes violents ont chuté drastiquement depuis la fin des années '80, début '90, à peu près en même temps où les jeux vidéo violent ont fait leur apparition (Mortal Kombat, etc).
Pourquoi reliez-vous l'indicateur 'crime violent' exclusivement avec 'agressivité' ? Les gens agressifs ne commettent pas de crimes violents à coup sûr, l'article ( son titre ) dit :
Titre de l'article a écrit : Les jeux vidéo violents rendent agressifs et leurs effets sur le comportement augmentent avec le temps, selon une étude réalisée en laboratoire par des chercheurs de l'Université de Grenoble, consultée mercredi par l'AFP.
Nulle trace de crimes violents ....
Chiwaw a écrit : Je ne dis pas qu'il y a une corrélation, mais pour prouver que jeu vidéo violent = réelle violence, il faut qu'on m'explique donc pourquoi la société est de moins en moins violente.
Même farine ( Denis TM ), la violence d'une société ne se mesure pas exclusivement au nombre de ses crimes violents.

Donc, sur quelles bases dites-vous que la société ( et lesquelles ? ) est de moins en moins violente, quels sont vos indicateurs ?

Personnellement, je trouve notre société ( la société française ) bien plus agressive que lorsque j'avais vingt ans, que ce soit au travail, dans les transports, dans les voitures, partout où les gens se retrouvent en groupe, en tout cas suffisamment en apparence pour essayer d'y voir plus clair avec des indicateurs clairs ( vous l'aurez compris, j'imagine, que je sépare la violence ordinaire de la violence ultime [ crimes notamment ] )

Aucune idée si c'est lié aux jeux vidéos en soi, et je doute même que ce soit le seul facteur causal par ailleurs, mais le débat scientifique mérite d'être posé. Cette étude le fait, je m'en réjouis et j'espère que cela en entrainera d'autres pour affiner la réflexion.

Edit : Ajout d'un mot clarifiant une phrase.

Re: Jeux vidéos

Publié : 11 oct. 2012, 02:14
par Chiwaw
embtw, ironiquement je trouve ton message un peu agressif, mais je vais quand même y répondre ;)

Effectivement agressivité n'est pas nécessairement la même chose que violence, mais sont tout de même étroitement reliés du doit l'admettre. En général, la violence nait d'un sentiment agressif.

Avant de me lancer dans une fusillade de sources (désolé de la métaphore) voici en gros ce que je pense du sujet après plusieurs années d'intérêts. Un jeu vidéo violent en lui même ne cause pas quelqu'un de normal à devenir plus violent (ou agressif), pas plus que n'importe quel autre source (lecture, cinéma, jouer au "cowboys et aux indiens", etc). Il peut par contre être un déclencheur chez une personne déjà mentalement instable. Mais ce déclenchement peut se produire par n'importe quel autre stimulus, et n'est pas spécifique aux jeux vidéos.

Par sécurité par contre je ne laisserais jamais de jeunes enfants jouer à des jeux violents, leur développement psychologique et émotionel n'étant qu'à leur début et avec peu de références. Les jeux violent, de toute façon, sont fait pour le publique adulte.

Les études démontrent qu'un personne qui joue à un jeu violent a de bonne chance de démontrer une réflexion plus agressive dans les instants qui suit. Et alors? Est-ce différent de tout les autres stimulus? Sport hautement compétitif, roman d'horreur, film d'action… Il est normal qu'un stimulus affecte une personne dans les moments qui suit, mais ça ne veux pas dire que cette personne va agir sur cet émotion. Ça reviens à mon point plus haut: une personne déjà instable risque de basculer. Mais une personne normale reste une personne normale (par normale j'entends un niveau d'agressivité commun et la capacité de ne pas la laisser sortir envers autruits).

Pour ce qui est de la chute des crimes violents, voici quelques sources:

- Les États-Unis ont connu leur pic historique de violence en 1991, et le crime n'a cessé de chuter depuis. Il faut remonter à 1972 pour se retrouver avec le même taux qu'aujourd'hui.
Source:
http://www.ucrdatatool.gov/Search/Crime ... yState.cfm

- Le Canada est essentiellement identique: pic autour de 1991, et il faut remonter à 1972 pour le niveau de crime violent actuel:
Source:
http://news.nationalpost.com/2012/07/24 ... nada-says/

- En Angleterre, chute des meurtres depuis 30 ans.
Source:
http://www.bbc.co.uk/news/uk-18900384

Citation de cet article du Guardian: Officials said the fall in homicide figures was not unique to England and Wales and there had been reductions in Europe, Asia and North America since the mid 1990s.

Pour la France j'ai pas trouvé de statistiques sur les crimes violents des dernières décennies, peut-être que tu sera plus chanceux que moi. J'ai par contre trouvé des statistiques d'une augmentation de crimes non-violents en France depuis 10 ans (pick pockets, shoplifting, etc).

C'est sûr qu'il y a des points chauds qui défient les statistiques, mais dans la moyenne globale, il faut remonter à plusieurs décennies pour retrouver un tel niveau de sécurité dans nos sociétés.

Ces statistiques sont tous facile à trouver avec Google, autant les crimes violent mineurs que les homicides.

Re: Jeux vidéos

Publié : 11 oct. 2012, 02:26
par Chiwaw
En passant, je comprends bien que:
Personnellement, je trouve notre société ( la société française ) bien plus agressive que lorsque j'avais vingt ans, que ce soit au travail, dans les transports, dans les voitures, partout où les gens se retrouvent en groupe, en tout cas suffisamment en apparence pour essayer d'y voir plus clair avec des indicateurs clairs ( vous l'aurez compris, j'imagine, que je sépare la violence ordinaire de la violence ultime [ crimes notamment ] )
C'est votre opinion, et comme je n'habite pas la France je ne peux pas vraiment savoir. Il est vrai qu'à l'occasion dans mes voyages dans votre (en général superbe) pays, il y a des moments où je me sentait pas très à l'aise dans des recoins de Paris (mais quand ça chauffe, je sors mon accent Canadien et comme une baguette magique, l'agressivité Française s'évapore en une fraction de seconde :D )

Par contre pour l'Amérique du Nord (j'ai vécu mes 25 premières années à Québec, les 12 dernières à Seattle) je trouve que l'on vit dans une société beaucoup plus sécuritaire que dans ma jeunesse. Il est extrêmement rare que je sois confronté à de l'agressivité, même mineure, que ce soit au travail, dans la rue, etc.

Re: Jeux vidéos

Publié : 11 oct. 2012, 02:50
par Lambert85
Je pense que ces jeux permettent de se défouler. Je me pose tout de même des questions quand je vois que des amis de mon fils qui a 11 ans jouent déjà à des jeux de guerre comme Call of duty Imageoù il faut p.e. abattre des rebelles noirs en Somalie (et même des chiens), leurs parents sont-ils trop permissifs ?

Re: Jeux vidéos

Publié : 11 oct. 2012, 06:15
par Greem
embtw a écrit :Personnellement, je trouve notre société ( la société française ) bien plus agressive que lorsque j'avais vingt ans, que ce soit au travail, dans les transports, dans les voitures, partout où les gens se retrouvent en groupe, en tout cas suffisamment en apparence pour essayer d'y voir plus clair avec des indicateurs clairs.
Je suis trop jeune pour avoir suffisamment de recul et je ne sais pas si le terme agressif convient le mieux, ni s'il en a toujours été ainsi dans l'histoire de l'humanité, mais j'ai l'impression que les gens n'ont aucun principe, aucune valeur, surtout chez les jeunes, et que la société verse de plus en plus dans une sorte de "nihilisme" débile qui consiste à se foutre de tout. Je ne sais pas si les jeux vidéos en sont la cause, en fait, je pencherais plutôt pour les médias en général et le "cynisme" qui en ressort.

Re: Jeux vidéos

Publié : 11 oct. 2012, 08:04
par Mr.DFG
J'aimerais revenir sur un point que vous apportez:
Greem a écrit :...mais j'ai l'impression que les gens n'ont aucun principe, aucune valeur, surtout chez les jeunes, et que la société verse de plus en plus dans une sorte de "nihilisme" débile qui consiste à se foutre de tout. Je ne sais pas si les jeux vidéos en sont la cause, en fait, je pencherais plutôt pour les médias en général et le "cynisme" qui en ressort.
avec ce que Lambert85 apporte un peu plus haut:
Lambert85 a écrit :Je me pose tout de même des questions quand je vois que des amis de mon fils qui a 11 ans jouent déjà à des jeux de guerre (qui sont côtés 18 ans et plus)
Je me dis qu'à quelque part, qu'il peut s'agir d'un manque d'éducation de la part des parents. Je n'ai qu'à penser à un jeune de 10ans qui s'était fait refusé l'achat d'un de ces jeux de guerre (18 ans et plus) par le vendeur. Le gamin est revenu quelques instants plus tard avec sa mère et celle-ci a engueulé le commis d'avoir fait son travail...

Re: Jeux vidéos

Publié : 11 oct. 2012, 08:07
par Lambert85
Mr.DFG a écrit :Je me dis qu'à quelque part, qu'il peut s'agir d'un manque d'éducation de la part des parents. Je n'ai qu'à penser à un jeune de 10ans qui s'était fait refusé l'achat d'un de ces jeux de guerre (18 ans et plus) par le vendeur. Le gamin est revenu quelques instants plus tard avec sa mère et celle-ci a engueulé le commis d'avoir fait son travail...
Eh oui, résultat je passe pour le "méchant" auprès de mon fils parce que je refuse de lui acheter ce jeu. Je m'en remettrai. :lol:

Re: Jeux vidéos

Publié : 11 oct. 2012, 15:05
par embtw
Chiwaw a écrit :embtw, ironiquement je trouve ton message un peu agressif, mais je vais quand même y répondre ;)
Surtout le matin, vous n'avez pas idée :lol:
Chiwaw a écrit : Effectivement agressivité n'est pas nécessairement la même chose que violence, mais sont tout de même étroitement reliés du doit l'admettre. En général, la violence nait d'un sentiment agressif.
Ce n'est pas faux, mais je voulais surtout mettre en garde contre les raccourcis, je crois que la baisse de crimes violents va de pair avec le vieillissement de la population ( on en avait parlé sur ce forum déjà il me semble ), mais pour autant, il existe une flopée d'autres violences, qui, sans être aussi létales, n'en demeurent pas moins problématiques, que ce soit les violences verbales, psychologiques, professionnelles, humiliantes et la liste est plutôt longue des comportements.
Chiwaw a écrit : Avant de me lancer dans une fusillade de sources (désolé de la métaphore) voici en gros ce que je pense du sujet après plusieurs années d'intérêts. Un jeu vidéo violent en lui même ne cause pas quelqu'un de normal à devenir plus violent (ou agressif), pas plus que n'importe quel autre source (lecture, cinéma, jouer au "cowboys et aux indiens", etc). Il peut par contre être un déclencheur chez une personne déjà mentalement instable. Mais ce déclenchement peut se produire par n'importe quel autre stimulus, et n'est pas spécifique aux jeux vidéos.
Je peux me tromper mais je pense que le rapport à la violence est lié à la façon dont la violence existe dans son entourage, fusse-t-elle virtuelle, dans son entourage sociétal aussi. ( Le rapport à la violence au Brésil n'est pas la même qu'en France par exemple ), du coup, je ne suis pas tout à fait certain que seuls les instables en sont influencés.
Chiwaw a écrit : Par sécurité par contre je ne laisserais jamais de jeunes enfants jouer à des jeux violents, leur développement psychologique et émotionel n'étant qu'à leur début et avec peu de références. Les jeux violent, de toute façon, sont fait pour le publique adulte.
Hélas, les faits semblent démontrer que les règlementations ( PEGI en Europe ) ne sont pas suivies et qu'on laisse aux enfants l'accès à cette violence. Mais c'est encore un autre sujet.
Chiwaw a écrit : Les études démontrent qu'un personne qui joue à un jeu violent a de bonne chance de démontrer une réflexion plus agressive dans les instants qui suit. Et alors? Est-ce différent de tout les autres stimulus? Sport hautement compétitif, roman d'horreur, film d'action… Il est normal qu'un stimulus affecte une personne dans les moments qui suit, mais ça ne veux pas dire que cette personne va agir sur cet émotion. Ça reviens à mon point plus haut: une personne déjà instable risque de basculer. Mais une personne normale reste une personne normale (par normale j'entends un niveau d'agressivité commun et la capacité de ne pas la laisser sortir envers autruits).
Sauf que les jeux vidéos sont une représentation de la réalité plus personnalisée, on fait des compétitions, mais on y suit des règles, on lit un roman mais on ne l'influence pas, on regarde un film d'action mais on ne dirige pas les acteurs.

Dans les jeux vidéos, on dirige l'action, et la qualité graphique associée aux scénarios violents commence à devenir un peu génante ( Mais peut-être C'est parce que je vieillis aussi ), par exemple, je me souviens, et je suis un passionné/boulimique de jeux vidéos, de l'attaque terroriste de Call of Duty dans un aéroport qui m'a laissé pas mal de fiel dans la bouche.
Chiwaw a écrit : Pour ce qui est de la chute des crimes violents, voici quelques sources:
Merci pour ces sources, mais c'était les sources des études sur les jeux vidéos qui m'intéressaient pour être franc à ce moment-là du message.
Chiwaw a écrit : Pour la France j'ai pas trouvé de statistiques sur les crimes violents des dernières décennies, peut-être que tu sera plus chanceux que moi. J'ai par contre trouvé des statistiques d'une augmentation de crimes non-violents en France depuis 10 ans (pick pockets, shoplifting, etc).
On a eu un/des gouvernements ces dix dernières années qui manipulait pas mal les chiffres de la délinquance, difficile d'y voir clair, mais d'après mes relations policières, de manière globale, les atteintes aux personnes sont en hausse plus que sensible.

Une lecture connexe.
Chiwaw a écrit : Ces statistiques sont tous facile à trouver avec Google, autant les crimes violent mineurs que les homicides.
C'est bien pour cela que je ne vous demandais pas celles-ci :D mais celles sur les jeux vidéos/violence.

Re: Jeux vidéos

Publié : 12 oct. 2012, 01:43
par switch
Lambert85 a écrit :Je pense que ces jeux permettent de se défouler. Je me pose tout de même des questions quand je vois que des amis de mon fils qui a 11 ans jouent déjà à des jeux de guerre comme Call of duty Imageoù il faut p.e. abattre des rebelles noirs en Somalie (et même des chiens), leurs parents sont-ils trop permissifs ?
Etant moi-même un grand adepte de jeux, je suis plutôt permissif avec mes enfants. Mais nous avons mis en place des règles très strictes sur les horaires.

Par contre, j'ai toujours refusé qu'ils jouent à des jeux de guerre très réalistes (du type CoD, Hitman,...), ou trop "adulte". Je n'ai aucun problème avec la violence, par exemple un combat de pokemon est violent, Mario qui écrase des champignon, c'est violent.

Intuitivement, je serai mal à l'aise de voir un bambin de 10 ans en snipers en train de "tuer" virtuellement" des terroristes enrubannés alors que ça ne me dérange pas de le voir exterminer des hordes de gobelins à coup de boule de feu.

Ce qui m'a toujours sidéré, c'est de voir les journaliste citer World of Warcraft dans le débat des jeux violent alors que mes enfants y ont joué depuis leur naissance et que c'est justement l'inverse d'un jeux vidéo violent : pas de sang, peu de conséquence sur la mort virtuelle, univers très peu réaliste, jeux axé sur la coopération,....

Re: Jeux vidéos

Publié : 12 oct. 2012, 05:34
par knave
Pour ajouter mon grain de sel, je vous dirais que la frontière qui sépare les âges n'est pas grande, du tout. Par exemple, les 4 derniers CoD sont tous PEGI 18. Par contre, celui de 2007 est PEGI 16. En tant que tel, il n'y a presque aucune différence entre les 5 pour ce qui en trait du gameplay. Je peux trouver 2 vidéos sur youtube pour comparaison si vous insister à voir. La différence se trouve dans la campagne solo de chaque. La campagne solo relève plus d'un scénario scripté tel un film comparativement à la campagne online (jouer sur internet avec d'autres personnes) ou 95% des joueurs y consacrent leur temps.

Cela vient à me demander, n'est-ce pas paradoxale? Beaucoup de films très extrêment violents ne sont pas PEGI 16 ou 18...?


Je viens d'aller voir la compétition officiel du dernier CoD, Battlefield 3. Reconnu pour être beaucoup plus axé sur la coopération... mais aussi beaucoup plus réel en terme de guerre et graphique. À ma grande surprise, il est PEGI 16. Ce qui n'a pas empêcher le dernier CoD (PEGI 18) de pulvériser tous les records
Activision reported sales figures for Modern Warfare 3 in the U.S. and UK being more than 6.5 million copies sold on launch day and grossed $400 million in the US and UK alone in its first 24 hours, making it the biggest entertainment launch of all time.[71] It is the third year in a row that the Call Of Duty series has broken the same record. 2010's Black Ops grossed $360 million on day one; in 2009, Modern Warfare 2 brought in $310 million

Modern Warfare 3 topped the UK video game sales chart in its first week, becoming the biggest video game launch in history by revenue.[78] By November 21, 2011, the game remained the bestselling title in the United Kingdom, despite sales dropping by 87%

Re: Jeux vidéos

Publié : 12 oct. 2012, 07:34
par Djibi
switch a écrit :Ce qui m'a toujours sidéré, c'est de voir les journaliste citer World of Warcraft dans le débat des jeux violent alors que mes enfants y ont joué depuis leur naissance et que c'est justement l'inverse d'un jeux vidéo violent : pas de sang, peu de conséquence sur la mort virtuelle, univers très peu réaliste, jeux axé sur la coopération,....
En général, les journalistes qui citent WoW pour le relier à un acte violent dans la vie réelle ne dénoncent pas sa violence mais son côté aliénant et donc déshumanisant. C'est un autre débat qui concerne surtout le nombre d'heures passées en ligne au détriment d'une socialisation plus réelle. Ca fait déjà un petit moment que Familles de France combat les jeux vidéos sans preuves réelles ou sur des études parcellaires et bien évidemment non orientées.

Je ne vois pas en quoi les jeux vidéos sont plus nocifs que le visionnage du journal télévisé (même si on est dans l'action dans le premier cas).

Re: Jeux vidéos

Publié : 12 oct. 2012, 08:33
par BeetleJuice
On ne peut pas nier toutefois que le jeux video est facteur d'excitation bien plus que de détente. L'activité frénétique qu'il peut générer et la tension qu'il peut créer amène plus facilement à l'agressivité qu'au calme. Après ça dépend des jeux et je ne suis pas sur que la violence explicite dans le jeu soit plus signifiante pour l'agressivité que la mécanique de gameplay.

Tout dépend de la mécanique du gameplay et de la manière dont est présenté la violence. Un jeu ultra violent mais dont la violence n'est qu'un habillage pour un gameplay simple et non frustrant me semble moins dangereux qu'un jeu technique où la violence, même moins forte, est à la fois une récompense quand on la fait subir et une frustration quand on la subit.

D'une manière générale, je trouve que la plupart des études qui étudie le jeu vidéo sont très pauvres et artisanale, comme si les scientifiques qui se penchent sur le problème n'y connaissaient pas grand chose au final. La plupart des protocoles me semblent très léger pour un média qui offre finalement des ressentis et des expériences de jeu bien plus divers que le cinéma ou la littérature.

Je veux dire, déjà: qu'est-ce qu'un jeu violent ?

La plupart des études semblent partir du principe qu'un jeu violent est une catégorie facile à définir alors qu'on peut aussi bien y mettre les mortal kombat, jeu de combat résolument arcade et faisant de la violence un élément d'amusement absolument pas réalité, les CoD, dont la violence est plus banal et en toile de fond et n'est finalement pas vraiment un élément de gameplay mais plus une exigence de réalisme, ou encore des jeux comme les Total War, qui mettent en scène des guerres et des batailles qui finissent en boucherie et dont la violence est finalement absente parce que même si l'action de tuer est explicite, à aucun moment l'on a d'empathie pour les soldats numériques, si ça n'est dans une perspective cynique de s'épargner des soldats pour gagner.

Et on peut citer d'autre jeu qui pourrait faire partie du répertoire des jeux violents pour la violence de leur message ou de leur approche de la violence réelle. Un jeu comme In Memoriam qui met en scène une enquête où l'on court après un serial Killer est pourtant un pur point and clic mais l'ambiance et son gameplay qui demande de sortir du jeu pour passer par internet comme si l'on menait réellement l'enquête créer selon moi une sorte de frustration et une atmosphère dérangeante qui est une forme de violence mentale faite au joueur pour lui faire ressentir une émotion particulière. Pourtant au delà de l'ambiance très glauque, on ne tue personne et on n'est jamais témoin d'acte de violence.

Si on passe à coté de toute cette diversité d'expérience, on fait finalement le procès des images violentes en général que l'on garde pour le jeu uniquement parce que c'est facile de le faire contre ce média encore déconsidéré dans l'opinion publique. J'attends une vraie études psychologique ou sociologique qui s'attardera sur la manière dont le joueur reçoit, non pas uniquement le contenu visuel, mais aussi l'expérience de jeu qui selon moi est bien plus déterminante dans le rapport que l'on a au jeu vidéo, parce que c'est l'émotion ressenti qui déterminera la manière dont on reçoit la violence.

Pour faire un parallèle avec le cinéma, c'est comme si l'on analysait uniquement les scènes de tortures de Saw sans l'ambiance ultra-glauque qui se dégage de l'endroit où elle se déroule. Je suis quasi sur que l'effet du film sur le spectateur ne serait pas le même s'il voit les mêmes scènes tournés dans un pré à midi avec des moutons autours qui bêle et qu'il est lui même dans une salle de cinéma éclairé (à mon avis, ça serait surement plus dérangeant qu'effrayant d'ailleurs).

Re: Jeux vidéos

Publié : 12 oct. 2012, 10:47
par Etienne Beauman
BeetleJuice a écrit :Je veux dire, déjà: qu'est-ce qu'un jeu violent ?
Je l'ai déjà dit la dernière fois que le sujet a été abordé, je ne connais pas de jeu plus violent que les échecs (le seul fun consiste à annihiler l'adversaire à tous les niveaux : initiative, territorial, matériel, timing et mental, on ne s'amuse pas aux échecs on mets en œuvre un plan de destruction totale) et jamais personne n'a eu je crois l'idée d'étudier l'impact sur les joueurs.
C'est un biais de vieux cons si je puis dire... comme l'a signalé Fair dans un autre sujet on a eu le droit au même discours avec le ciné, la musique, etc. dès que quelques choses est massivement utilisé par les jeunes "on" cherche à y coller une corrélation avec la violence, je serais pas surpris d’apprendre qu'il existe des études "démontrant" que les sms ou les tweets rendent aggressifs... :roll:
Mais par contre on sait tous que le plus gros facteur de stress est le travail ( ou peut-être les gosses :lol: ) mais personne n'ira faire le lien avec la violence parce que les gens stressés ne sont pas violent dans la rue, la violence est répercutée dans les foyers ou sur le subalterne, ou noyé dans l'alcool la fume et/ou les antidépresseurs....

Re: Jeux vidéos

Publié : 12 oct. 2012, 12:39
par Greem
BeetleJuice a écrit :Je veux dire, déjà: qu'est-ce qu'un jeu violent ?
Et un individu violent ? Est-ce que ces études mesurent l'agacement ou la propension à tabasser son prochain ? Je veux dire, même un sportif est susceptible de devenir irritable s'il perd un match, de même qu'un cuistot qui raterait son plat, et ça n'étonnera personne de le dire. Je me demande si derrière ces titres du genre "les jeux vidéos rendent violents", on enculerait pas quelques mouches.

Re: Jeux vidéos

Publié : 12 oct. 2012, 12:58
par BeetleJuice
Et un individu violent ? Est-ce que ces études mesurent l'agacement ou la propension à tabasser son prochain ? Je veux dire, même un sportif est susceptible de devenir irritable s'il perd un match, de même qu'un cuistot qui raterait son plat, et ça n'étonnera personne de le dire. Je me demande si derrière ces titres du genre "les jeux vidéos rendent violents", on enculerait pas quelques mouches.
Sans doute, mais ça n'était pas mon propos.
Je ne trouve pas illégitime qu'on se pose la question de l'agressivité ou même de la tendance à la violence que pourrait développer un loisir en particulier (mais pour être juste, il faudrait se la poser aussi sur tous les loisirs, mais c'est plus facile de taper sur le JV parce que ça prête aux fantasmes et ça créer de l'audience pour les études). Mais encore faut-il se la poser correctement en intégrant le rapport que le joueur à avec le jeux.
Je veux dire, les études qui mettent en avant un comportement compulsif que peut éventuellement provoquer le jeu de casino chez le joueur ne s'attardent pas à savoir si le dessin des cartes est l'origine du problème, il étudie le rapport du joueur avec le jeu, avec la mécanique du jeu et aussi avec son contenu.
Or la plupart des études qui étudient les jeux vidéos ne font jamais ça, elle se borne à faire le procès du contenu visuel sans jamais poser la question du rapport au jeu, de la mécanique du jeu, de l'émotion suscité par celui-ci et se borne à faire des caricatures sans jamais prendre en compte la complexité des expériences vidéoludiques.

Je trouve que c'est tout sauf scientifique

Cela dit, je pourrais reprocher ça aussi aux études sur les éléments audiovisuels ou littéraire, où l'on ne prend jamais en compte le rapport utilisateur/produit/environnement, comme si un consommateur de film violent le recevait de la même façon dans une soirée entre amis où il est distrait par les conversations et seul chez lui ou encore dans le cinéma.
Conclure sur la réception d'une information selon une seule variable et en conclure une généralité me semble fallacieux.

Je pense pas qu'on encule des mouches quand on fait des études sur la réception d'un type de média, je pense au contraire qu'on ne les encule pas assez pour produire un travail sérieux et que le sujet mériterait un véritable travail de fond entre psychologue, sociologue et biologiste pour déterminer, non pas le cas juste des jeux vidéos, mais à plus grande échelle la manière dont l'humain reçoit les informations et est influencé par elles.

Re: Jeux vidéos

Publié : 12 oct. 2012, 15:44
par Hallucigenia
Salut Étienne,

Quand tu t'exprimes, n'oublies pas que nous sommes sur un forum québécois. :a4:
Etienne Beauman a écrit : Mais par contre on sait tous que le plus gros facteur de stress est le travail ( ou peut-être les gosses :lol: )
Tu sembles avoir des soucis très... intimes.

Sache que certaines pratiques solitaires peuvent soulager un problème de stress lié aux gosses.

Si c'est plus grave, il faut consulter.

:P: Hallu

Re: Jeux vidéos

Publié : 12 oct. 2012, 16:39
par Etienne Beauman
Hallucigenia a écrit :Sache que certaines pratiques solitaires peuvent soulager un problème de stress lié aux gosses.
:mdr:
Merci Hallu, je ne le savais pas.

Re: Jeux vidéos

Publié : 13 oct. 2012, 14:28
par Patapouffe
Avez-vous jouer a Torchlight 2 ? C'est assez le fun, en particulier pour ceux qui ont été déçus de D3.

Re: Jeux vidéos

Publié : 08 nov. 2012, 05:40
par Eve_en_Gilles
En tant que rôliste, metalhead et gamer invétéré, je cotoie beaucoup de rôlistes (donc de profanateurs de cimetières suicidaires) de métalleux (donc ultra violents et racistes) et de gamer (déconnecté de la réalité et ultra violent).
Et encore, je vous cache que je lis des comics pour pas vous faire peur.

Je représente donc la lie de la société. Mais étrangement de tous ceux que je cotoie, il n'y a pas plus de gens violents et/ou cons qu'ailleurs (peut être même moins, pas c'est subjectif).
La peur des JV c'est surtout une peur de ce qui est nouveau, comme les jeux de rôle dans les années 80/90. Ils sont devenus bouc émissaire des parents face à 2-3 drames, voir les très bons articles à ce sujet, et les freaks de la BADD sur ptgptb (étant actuellement au taf je ne peux accéder au site). En France on a eu le traumatisme Carpentras (1990) et Mireille Dumas (Bas les Masques, 1995). Et encore, ils n'ont parlé que de Donjons et Dragons, le plus connus de tous.
Parce qu'en fouillant 30 secondes, y a des trucs autrement plus corsés niveau contenu, du pour utilisateur averti et doté un 2nd degré en acier trempé (INS/MV), du très très adulte (Nephilim, Unknown Armies), et du simplement nullissime dans la beauferie et les allusions sexistes, racistes et sexuelles (F.A.T.A.L., pire JdR de l'histoire, un navet injouable et honteux, mais reconnu comme tel par toute la communauté)

Quand le soufflé est retombé parce que, hormis quelques rares cas qui tiennent plus de la psychiatrie que de la sociologie, le JdR c'est surtout 6 potes qui se retrouvent autour de 6 pizzas et 2 packs de bière pour rigoler une soirée, on s'est retourné vers l'autre truc à la mode chez les jeunes : le Jeu vidéo !!! Et autant les bouses ATARI de type Custer Revenge et Leisure Suit Larry étaient resté ultra confidentielles, autant dans les années 90, le niveau graphique et l'engouement s'étaient développé, et du coup on a eu une ressucée de "la violence de XXXXXX rends nos jeunes plus violents, c'était mieux Âvant", avec, à la place de XXXXXX, Mortal Kombat, G.T.A. ou cette bouse putride de Manhunt.
On remarquera que sur ce terrain, la "controverse" s'étouffe d'elle même au fur et à mesure que les générations qui prennent petit à petit les rênes ont soit vu que leurs enfants-gamers n'ont pas mal tourné du tout, soit été eux même joueurs. D'autant plus que le JV se démocratise, brasse un fric dingue (ce que ni le JdR ni le métal ne feront jamais), et que la qualité de certaines productions explose littéralement le classique "ouais mais ça véhicule aucun message d'aboeur"

Au sujet de l'effet des JV sur les jeunes, j'ai trouvé ça, qui donne quelques pistes, mais sans arriver à une conclusion certaine, bien qu'ils énoncent quelques notions qui semblent couler de source à quelqu'un qui baigne dedans, mais qu'il est toujous utile de répéter aux autres.
G.T.C. a écrit :"focusing on such easy but minor targets as violent video games causes parents, social activists and public-policy makers to ignore the much more powerful and significant causes of youth violence that have already been well established, including a range of social, behavioral, economic, biological and mental-health factors” (page 190).
Avec un parallèle intéressant
L. Kutner, co-auteur du livre a écrit :"You'll sometimes see kids coming out of an action movie making kung fu moves against one another. [...]But that doesn't mean they're going to do that against the sweet little old lady down the street."

Au final, la conclusion que je peux faire en m'étudiant moi-même : après une journée de merde, mettre un CD de Rammstein ou d'Eluveitie (death métal celtique) et faire un génocide démon à diablo 3, ça me défoule et ça me calme !

Bref, comme disait Fair, avant ça c'était les films, la télé, la musique, la littérature,etc... Et bientôt on trouvera un nouveau souffre douleur pour expliquer que tous les maux de nos enfants ne peuvent évidemment pas provenir d'une multitude de facteurs au sein duquel se trouve, hérésie suprême, l'éducation qu'on leur donne..

Re: Jeux vidéos

Publié : 08 nov. 2012, 16:15
par davidsonstreet
Eve_ev_Gilles a écrit : Bref, comme disait Fair, avant ça c'était les films, la télé, la musique, la littérature,etc...

Sans oublier les tracteurs :

http://www.youtube.com/watch?v=mA4W1Ayd ... re=related