Les mathématiques sont-elles utiles ?

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
Fair
Messages : 859
Inscription : 05 mai 2010, 18:27
Localisation : Canada (Québec)

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#26

Message par Fair » 18 nov. 2011, 01:14

Hello DanB
DanB a écrit :Assurément.

Ce qui est inquiétant, c'est de voir que ces sciences humaines pas de maths ne sont pas pour autant spécialistes des sciences humaines.
En tant que diplômé universitaire en Psychologie et en Éducation, je trouve cette affirmation "un brin" offensante et aussi très empreintes de préjugés.

A+ :a1:
10 years ago we had Steve Jobs, Bob Hope and Johnny Cash.
Now we have no jobs, no hope ans no cash.
Please don't let Kevin Bacon die !

Avatar de l’utilisateur
Tsuname
Messages : 96
Inscription : 25 juin 2008, 03:35

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#27

Message par Tsuname » 18 nov. 2011, 08:04

Moi je perçois dans l’apprentissage du secondaire comme une sorte de "test", c'est à dire que si l'on est en mesure de pouvoir apprendre & résoudre des problèmes avec des outils donnés (tel que réaliser une démonstration mathématique, ou bien une réflexion littéraire) alors on est apte à posséder un diplôme, attestation de tes capacités mentales. Cela permet en conséquence de posséder un bagage de culture générale, mais au final ces outils ne sont pas là pour te servir dans ta vie future, juste à catégoriser les individus..

En dehors de ce sens, l'apprentissage des mathématiques au lycée ne nous servirai strictement à rien...il me semble.

Avatar de l’utilisateur
DanB
Messages : 2994
Inscription : 25 avr. 2006, 14:31
Localisation : Québec

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#28

Message par DanB » 18 nov. 2011, 13:53

DanB a écrit :Assurément.

Ce qui est inquiétant, c'est de voir que ces sciences humaines pas de maths ne sont pas pour autant spécialistes des sciences humaines.
Fair a écrit : En tant que diplômé universitaire en Psychologie et en Éducation, je trouve cette affirmation "un brin" offensante et aussi très empreintes de préjugés.
Affirmer que c'est un préjugé est en soi un préjugé je crois.

J'ai eu des cours en sciences humaines jusqu'au bacc. (Est-ce que les gens en sc. hum. ont des cours de maths et de sciences jusqu'au bacc.? j'en doute...) En général, les étudiants qui n'étaient pas forts en sciences n'étaient pas pour autant forts en sciences humaines. Concrètement, l'orientation de leurs études était souvent non pas un choix mais une obligation. Certains étaient bons et déterminés, mais plusieurs optaient pour la voie facile, la voie par défaut ou la seule voie disponible. Et jusqu'à quel point ceux qui étaient forts en sciences humaines étaient aussi forts en sciences et optaient pour celles-ci parce que les débouchées sont meilleures? Jusqu'à quel point ceux qui sont bons en sciences humaines et qui ont décidé de poursuivre dans ce domaine sont-ils une espèce rare victime de la réputation des autres pour qui c'est le seul choix. Moi, je vois une différence énorme entre ceux pour qui c'est une obligation et ceux pour qui c'est un choix.

Rendu plus loin dans ma vie, ces gens, tout comme moi, sont maintenant au travail. Et je ne peux que faire globalement le même constat.

Je ne doute pas que ce soit offensant. Mais ce n'est pas un critère que j'utilise quand vient le temps d'observer le monde.

Malheureusement, chaque communication de l'école, bourrée de fautes de français et souvent mal structurée, ne fait que rappeler tout ça. Chaque conseiller financier à qui on doit expliquer un REEE, chaque prof qui ne connait pas l'effet Pygmalion/Rosenthal, etc.

C'est triste pour ceux qui ont opté par choix pour cette voie et qui sont déterminés. Ça existe, j'en connais. J'aimerais qu'il y en ait plus.
Envoyé de mon iMac ou de mon iPad ou de mon iPhone

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#29

Message par Aéroplaneur » 18 nov. 2011, 13:56

DanB a écrit :Assurément.

Ce qui est inquiétant, c'est de voir que ces sciences humaines pas de maths ne sont pas pour autant spécialistes des sciences humaines.
Cela dépend de quel champ des sciences humaines dont nous parlons, en effet.

Dans mon champ, nous avions des maths, en particulier des statistiques, autant au cégep qu'au bac et à la maîtrise. Nous avions aussi des cours de méthodologie de recherche, d'analyse quantitative. Mais c'était souvent la bête noire des étudiants.

Pour ma part, je soutiens que les maths devraient faire parties du cursus en sciences humaines, peu importe le champ.

Ça permettrait peut-être de comprendre que la plus courte distance entre deux points n'est pas le complot. :mrgreen:
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
davidsonstreet
Messages : 877
Inscription : 14 oct. 2011, 12:27
Localisation : Ici

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#30

Message par davidsonstreet » 18 nov. 2011, 14:11

Les mathématiques sont très utiles. J'ai négligé cette branche au fil de mes études et je le regrette aujourd'hui.

Les statistiques permettent de se défendre contre la manipulation des données. Normand Baillargeon l'explique assez bien dans son Petit cours d'autodéfense intellectuelle

Ensuite, la géométrie est fort utile à quiconque désire entreprendre des travaux de grande échelle (rénovations, terrasement)

Comme Étienne l'a dit, les fractions sont également utiles. Chaque fois que je veux m'en servir, je dois retourner lire les règles de base :roll: (vive Internet).

Enfin, même la logique est également tributaire des mathématiques.
« Je préfère me débarrasser des faux enchantements pour pouvoir m’émerveiller des vrais miracles. » - Pierre Bourdieu

Avatar de l’utilisateur
Samuel Rooke
Messages : 782
Inscription : 02 août 2011, 14:20
Localisation : Québec, Québec

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#31

Message par Samuel Rooke » 18 nov. 2011, 14:26

Pour revenir sur les sciences humaines
Danb a écrit :En général, les étudiants qui n'étaient pas forts en sciences n'étaient pas pour autant forts en sciences humaines.
Ce que je comprends de votre discours, vous laissez planner que que ceux qui sont fort en sciences disons "naturelles" ou "pures" aurait une facilité dans les science dites "sociales" ou "humaines" ? Si c'est ça, je crois que vous vous trompez. Ce sont des champs d'études assezdifférents. J'aimerais aussi souligner que le champ d'études de "l'homme" ou "l'humain" est très difficile car le sujet même est instable et changeant. Je ne remet pas en doute l'extrême utilité de la méthodologie statistique ou des méthodes quantitatives, seulement "calculer" l'humain est un peu dur.

J'ai moi même un facilité dans les domaines des science humains (histoires, anthropo, socio, économie (qui demande des math), archéo ...) et une difficulté dans les sciences natures (chimie, physique)

Si je me trompe dans votre raisonement, désoler à l'avance.
Sam Rooke
Dernière modification par Samuel Rooke le 18 nov. 2011, 14:27, modifié 1 fois.
Il faut être capable de sortir de la caverne pour voir la vérité... qui d'ailleurs est subjective

Avatar de l’utilisateur
davidsonstreet
Messages : 877
Inscription : 14 oct. 2011, 12:27
Localisation : Ici

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#32

Message par davidsonstreet » 18 nov. 2011, 14:27

Bonjour DanB,

tu dis :
À voir ce qui arrive avec les sciences humaines pas de maths, on a la démonstration par l'absurde de leur utilité
J'ai eu des cours en sciences humaines jusqu'au bacc. (Est-ce que les gens en sc. hum. ont des cours de maths et de sciences jusqu'au bacc.? j'en doute...) En général, les étudiants qui n'étaient pas forts en sciences n'étaient pas pour autant forts en sciences humaines
Je n'aime pas trop cette approche. J'ai toujours été frustré du fait que n'importe quel plouc ayant fait sciences pures au CEGEP pouvait entrer à l'université en histoire ou en politique avec zéro connaissances (sauf 2-3 cours à option), mais qu'à l'inverse, des connaissances minimales étaient exigées pour les sciences. Je comprends assez bien pourquoi il faut des connaissances de bases pour entrer en Chimie ou en physique, mais pourquoi pas en scinces humaines?

Hypothèse : parce que l'option sciences humaines au CEGEP est une voie de service où de nombreux cancres viennent faire la file pour toucher les prêts et bourses. On y enseigne des banalités sans nom et on ne touche même pas de loin aux auteurs sérieux. Pourquoi? Pour faire grimper artificiellement le taux de scolarité post-secondaire?

Je peux garantir que si on y enseignait la sociologie/politique/géographie/etc. avec tout le sérieux nécessaire, un étudiant de sciences pures ne pourrait jamais entrer dans ces matières à l'université sans avoir besoin d'une longue séance de rattrapage... Et les étudiants universitaires de ces programmes ne passeraient pas les trois premières années de leur formation à parfaire leur culture générale.
« Je préfère me débarrasser des faux enchantements pour pouvoir m’émerveiller des vrais miracles. » - Pierre Bourdieu

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 19005
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Je suis autonome

#33

Message par Denis » 18 nov. 2011, 14:28


Salut davidsonstreet,

Tu dis :
Comme Étienne l'a dit, les fractions sont également utiles. Chaque fois que je veux m'en servir, je dois retourner lire les règles de base :roll: (vive Internet).
Moi, je me suis fait tatouer une table de multiplication sur l'avant-bras.

Comme ça, je suis autonome.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
davidsonstreet
Messages : 877
Inscription : 14 oct. 2011, 12:27
Localisation : Ici

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#34

Message par davidsonstreet » 18 nov. 2011, 14:38

Bonjour Denis,

Chacun ses méthodes. Au moins, ça te sera toujours utile. C'est pas comme ceux qui se font tatouer le nom de leur blonde...
« Je préfère me débarrasser des faux enchantements pour pouvoir m’émerveiller des vrais miracles. » - Pierre Bourdieu

Avatar de l’utilisateur
Samuel Rooke
Messages : 782
Inscription : 02 août 2011, 14:20
Localisation : Québec, Québec

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#35

Message par Samuel Rooke » 18 nov. 2011, 14:50

Haha, :a4:

J'avais pensé à ça aussi... et pour les noms de copines
Il faut être capable de sortir de la caverne pour voir la vérité... qui d'ailleurs est subjective

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#36

Message par Aéroplaneur » 18 nov. 2011, 14:52

Samuel Rooke a écrit :Pour revenir sur les sciences humaines
Danb a écrit :En général, les étudiants qui n'étaient pas forts en sciences n'étaient pas pour autant forts en sciences humaines.
Ce que je comprends de votre discours, vous laissez planner que que ceux qui sont fort en sciences disons "naturelles" ou "pures" aurait une facilité dans les science dites "sociales" ou "humaines" ?
C'est aussi ce que j'aurais tendance à penser, mais je n'ai pas de chiffres pour l'appuyer.

Par contre, un fait demeure : lorqu'on évalue les aptitudes d'apprentissage (avec le WISC par exemple), on mesure deux dimensions, soit verbale et non-verbale, ce qui donne un score global.

Les enfants qui obtiennent des scores élevés aux deux échelles (verbale et non-verbale = score global) ont, en principe, le potentiel pour mener des études dans tous les champs.

La suite ne sera souvent qu'une question d'intérêts et de soutien.

Aussi, j'aurais tendance à croire qu'un étudiant fort en sciences dites "pures" peut aussi être fort en sciences humaines (si cela l'intéresse), mais la réciproque me semble moins vraie.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#37

Message par Aéroplaneur » 18 nov. 2011, 14:57

Remarquez, si je suis ma propre logique, un étudiant fort en sciences humaines devraient aussi être fort en sciences pures, mais il me semble que ce n'est pas nécessairement le cas. :mrgreen:
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
Fair
Messages : 859
Inscription : 05 mai 2010, 18:27
Localisation : Canada (Québec)

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#38

Message par Fair » 18 nov. 2011, 15:00

Hello DanB,
DanB a écrit :Certains étaient bons et déterminés, mais plusieurs optaient pour la voie facile, la voie par défaut ou la seule voie disponible.
Je suis d'accord avec vous là dessus. "Science Humaine sans maths" est parfois la voix facile pour les paresseux intellectuels (mais si on est pas très bon en maths, il faut bien se diriger vers une alternative). Je crois sincèrement qu'il n'y a qu'une minorité de ces individus qui poursuivent leurs études jusqu'à la fin.

Par contre, est-ce que le contraire est vrai ? Est-ce que "ces sciences humaines avec maths" sont pas pour autant spécialistes des chiffres ? Quand ont observe le phénomène d'endettement mondiale, on pourrait aussi douter de l'habileté à faire et tenir un budget de la part de personnes douées en mathématique.

Je ne suis pas certains également que des personnes bonnes en "science pure" ont automatiquement des dons pour les "sciences humaines". Pour moi c'est aléatoire, selon les individus et leur personnalité, du cas par cas.

A+ :a1:
10 years ago we had Steve Jobs, Bob Hope and Johnny Cash.
Now we have no jobs, no hope ans no cash.
Please don't let Kevin Bacon die !

Avatar de l’utilisateur
Samuel Rooke
Messages : 782
Inscription : 02 août 2011, 14:20
Localisation : Québec, Québec

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#39

Message par Samuel Rooke » 18 nov. 2011, 15:09

recoucou

Ce n'est pas ça que je soulève. Effectivement, en science humaine au Québec, il y a plusieurs qui disent et croient, sans nécessairement avoir tord, que c'est la voie des laches. Oui plusieurs prennent sciences humain, sans ou avec math, car ils disent que c'est plus "facile". Oui certains prennent cette voies car ce n'est pas un lieu, à la base, compétitif ni même contingenté. Mais pour ceux qui aime et ce force dans le domaine, il y a un niveau de plus qui est cherché. Un niveau qui est pareil à ceux en sciences natures tant dans la méthodologie que dans les sujets soulevés et voire même dans le notes reçus.

Je ne crois pas qu'une personnes en sciences naturels soit nécessairements bonnes en science humaine. Si je continus le "préjugés": Ceux qui sont plus science natures demandes des résultats fixes par un calcul pouvait être reproduits de manières rigoureux. Chose que le sujet d'étude des sciences humaines, soit l'humain, ne donne pas de par son comportement et de ses cultures. Il y a aussi la motivation qui entre en jeux. Si je ne veux pas me forcer, pourquoi aller dans un domaine contingenté ? tu n'as pas besoins de "base" comme l'art plastique ou la musique ni de "base" manuelle pour construire quoi que ce soit. Ce sont des sujets déjà enseignés et qui se vie à chaque jours de manière active (politique, économie, socialisation, psychologie...). Les bases sont naturelles. Mais ce qui fait la différences, c'est le degrée de motivaiton et d'appréciation des matières abordées par une personne intéressé et voulant percer dans le domaine VS un lâche qui n'y ait que pour continuer ses études.

bref, ce n'est qu'une esquisse d'idée
Il faut être capable de sortir de la caverne pour voir la vérité... qui d'ailleurs est subjective

Avatar de l’utilisateur
davidsonstreet
Messages : 877
Inscription : 14 oct. 2011, 12:27
Localisation : Ici

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#40

Message par davidsonstreet » 18 nov. 2011, 15:16

Choisir des études en droit, est-ce choisir la « voie facile »?
« Je préfère me débarrasser des faux enchantements pour pouvoir m’émerveiller des vrais miracles. » - Pierre Bourdieu

Avatar de l’utilisateur
Samuel Rooke
Messages : 782
Inscription : 02 août 2011, 14:20
Localisation : Québec, Québec

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#41

Message par Samuel Rooke » 18 nov. 2011, 15:20

Désoler, Édit du dernier message

@ davidsonstreet

Je ne crois pas que quelqu'un qui n'ai pas de motivations puisse percer dans ce domaine, il faut se situé dans ceux qui sont là pour réussir et non trouver la voix facile.
Il faut être capable de sortir de la caverne pour voir la vérité... qui d'ailleurs est subjective

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#42

Message par Aéroplaneur » 18 nov. 2011, 15:56

Le QI serait fortement lié avec la performance professionnel et le niveau d'études
Il est important de savoir que le QI n'est pas corrélé aux tests de personnalité... mais qu'il l'est très fortement avec :

La performance professionnelle :

C'est le meilleur critère d'embauche (corrélé à 0,53 contre 0,37 pour le CV et 0,14 pour les entretiens (Source : HUNTER & HUNTER 1984) )

La validité des tests d'embauches est directement corrélée à leur saturation en g

L'avantage conféré par un haut QI dure, et n'est pas contrebalancé par l'expérience

Le niveau d'études :

QI moyen d'un diplômé moyen du premier niveau universitaire = 115 (+1 SD)

QI moyen des plus haut diplômés : aux US environ 145 (+3 SD)

Le Taux de Criminalité

QI moyen des criminels (USA) = 92

Source : http://www.douance.org/qi/qi.htm
Quand on parle de QI élevé (comme chez les étudiants de haut niveau universitaire), on parle aussi de certaines aptitudes en maths, par la force des choses.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
davidsonstreet
Messages : 877
Inscription : 14 oct. 2011, 12:27
Localisation : Ici

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#43

Message par davidsonstreet » 18 nov. 2011, 16:09

aéroplaneur a écrit :Quand on parle de QI élevé (comme chez les étudiants de haut niveau universitaire), on parle aussi de certaines aptitudes en maths, par la force des choses.
Je repose ma question : Qu'en est-il des doctorants en droit?
« Je préfère me débarrasser des faux enchantements pour pouvoir m’émerveiller des vrais miracles. » - Pierre Bourdieu

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#44

Message par Aéroplaneur » 18 nov. 2011, 17:13

davidsonstreet a écrit :
aéroplaneur a écrit :Quand on parle de QI élevé (comme chez les étudiants de haut niveau universitaire), on parle aussi de certaines aptitudes en maths, par la force des choses.
Je repose ma question : Qu'en est-il des doctorants en droit?
UQAM - Doctorat en droit, cours JUR7301
JUR7301 Méthodologie de la recherche interdisciplinaire (4 cr.)

Description

Introduire les étudiants à la recherche interdisciplinaire, en les familiarisant avec les objets, les approches, les méthodes de connaissance et les principales perspectives théoriques des sciences humaines, dans leurs rapports au droit international de même qu'au droit social et du travail. L'approche interdisciplinaire en droit, le pluralisme normatif et culturel et l'internormativité. Les principales perspectives théoriques reliées aux méthodes appropriées et appliquées à l'analyse juridique, selon leur portée microsociale ou macrosociale. Les processus et les méthodes de recherche: exploration, description, classification. Interprétation, explication, prédiction: l'analyse de cas en droit international, en droit social et du travail, méthodes appliquées, comparaison et généralisation, déduction et induction. Les critères d'évaluation: l'objectivité et ses limites, la validité, la fiabilité, l'éthique, les biais systémiques, la rigueur. Quelques techniques de recherche: la recension des écrits, l'analyse de contenu et du discours, l'enquête sur le terrain, les modèles expérimentaux. L'analyse de données quantitatives et qualitative. Approfondissement et intégration lors de l'élaboration d'un projet de recherche interdisciplinaire à partir d'un sujet choisi par l'étudiant.
L'analyse quantitative peut faire référence à :

- analyse quantitative en finance et économie, qui applique les mathématiques et en particulier les dérivations stochastiques à la finance.

- analyse quantitative, en chimie analytique, qui est la mesure des quantités de substances présentes dans un volume (lors d'une réaction, par exemple).

Cette expression peut aussi faire référence à :

des statistiques et techniques d'analyses statistiques plutôt qu'à l'usage des mathématiques en sciences sociales.

- les méthodes quantitatives utilisant des données quantifiable numériquement par opposition aux méthodes qualitatives en psychologie:

l'analyse quantitative du comportement en psychologie expérimentale.
la psychologie mathématique.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#45

Message par Aéroplaneur » 18 nov. 2011, 17:17

J'aurais tendance à croire que les doctorants en droits sont plus forts en maths que M. et Mme Tout-le-monde, même s'il ne s'agit probalement pas de leur champ d'intérêt premier. :mrgreen:
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
Samuel Rooke
Messages : 782
Inscription : 02 août 2011, 14:20
Localisation : Québec, Québec

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#46

Message par Samuel Rooke » 18 nov. 2011, 17:40

Aéroplaneur a écrit :J'aurais tendance à croire que les doctorants en droits sont plus forts en maths que M. et Mme Tout-le-monde, même s'il ne s'agit probalement pas de leur champ d'intérêt premier. :mrgreen:
ça reste à prouver, je n'y metterais pas ma main au feu.
Il faut être capable de sortir de la caverne pour voir la vérité... qui d'ailleurs est subjective

Avatar de l’utilisateur
davidsonstreet
Messages : 877
Inscription : 14 oct. 2011, 12:27
Localisation : Ici

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#47

Message par davidsonstreet » 18 nov. 2011, 17:41

Bonjour aéroplaneur,

Les exigences en mathématiques pour ce cours sont à peu près équivalentes à celles du cours de méthodes quantitatives que doivent suivre les étudiants de 1re année du Cégep en sciences humaines. C'est certainement un peu plus que ce que savent M. et Mme tout le monde, mais on est super extra loin des exigences en mathématiques pour les étudiants de sciences pures niveau Cégep.

La difficulté d'un doctorat en droit ne réside tellement pas dans la maîtrise des mathématiques qu'on peut dire sans exagérer qu'elles sont d'une importance insignifiante pour l'obtention de ce diplôme.
« Je préfère me débarrasser des faux enchantements pour pouvoir m’émerveiller des vrais miracles. » - Pierre Bourdieu

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#48

Message par Aéroplaneur » 18 nov. 2011, 18:22

Bonsoir davidsonstreet,

Les maths sont sans doute peu importantes pour les doctorants en droits, en effet, mais j'aurais tendance à penser que les meilleurs avocats (ou les meilleurs étudiants) peuvent avoir potentiellement des habiletés en mathématiques plus grandes que les autres avocats ou les autres étudiants.

Dans une de mes interventions antérieures, je souligne que le QI (qui évalue aussi des aptitudes de type "mathématique") est le facteur qui prédit le mieux la performance professionnelle, davantage que le CV ou l'entrevue d'embauche. Cela est bien connu en psychologie industrielle.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
DanB
Messages : 2994
Inscription : 25 avr. 2006, 14:31
Localisation : Québec

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#49

Message par DanB » 18 nov. 2011, 18:47

Il y aurait en gros 4 types :

1-bons en s.h. et en s.p.
2-bons en s. pures, pas vraiment en s.h.
3-bons en s. humaines, pas vraiment en s.p.
4-ni bons en s.p., ni bons en s.h.

On catégorise un peu selon la branche d'études mais, fondamentalement, qqun en s.p. qui est bon en s.h et qqun en s.h. qui est bon en s.p., ça revient au même, dans la catégorie #1. Ce n'est alors pas que ces gens en s.p. sont bons en s.h., c'est simplement que ces gens sont bons, point à la ligne, mais optent pour les sciences pures.

Mais ce pourrait-il que ces gens optent principalement pour les s. pures? Question de perspectives d'emploi? De reconnaissance?

Y a-t-il beaucoup de la catégorie #2? Combien vs la #3? Et comment se répartissent-ils?

Si les #1 et #2 vont en s.p et les #3 et #4 vont en s.h., ça influence beaucoup les résultats.

Aussi, pourquoi y a-t-il des s.h. pas de maths, mais pas de s.p. pas de français, pas de philo, etc.? Pourquoi ai-je eu des cours en s.h. au bacc alors que nos amis en s.h. n'ont pas de cours de maths ni de science?
Envoyé de mon iMac ou de mon iPad ou de mon iPhone

Avatar de l’utilisateur
DanB
Messages : 2994
Inscription : 25 avr. 2006, 14:31
Localisation : Québec

Re: Les mathématiques sont-elles utiles ?

#50

Message par DanB » 18 nov. 2011, 18:57

Danb a écrit :En général, les étudiants qui n'étaient pas forts en sciences n'étaient pas pour autant forts en sciences humaines.
Samuel Rooke a écrit :Ce que je comprends de votre discours, vous laissez planner que que ceux qui sont fort en sciences disons "naturelles" ou "pures" aurait une facilité dans les science dites "sociales" ou "humaines" ?
Oui. Au secondaire et au cégep, c'était assez clair. À l'université, c'était plus subtil : nos amis en s.h. avait beaucoup de temps. Beaucoup. Et nos cours obligatoires dans leurs concentrations était plutôt faciles...
Samuel Rooke a écrit :Ce sont des champs d'études assezdifférents.
Je ne le conteste pas.
Samuel Rooke a écrit :J'aimerais aussi souligner que le champ d'études de "l'homme" ou "l'humain" est très difficile car le sujet même est instable et changeant.
Les sciences humaines pas de maths ne sont pourtant pas très difficiles...

Et ça n'empêche pas des s.p. de bien réussir dans le domaine... Assez pour, en général, les accepter sans problèmes en s.h. à l'université.
Samuel Rooke a écrit :Si je me trompe dans votre raisonement, désoler à l'avance.
Non, en gros, vous avez bien compris.
Envoyé de mon iMac ou de mon iPad ou de mon iPhone

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Inso, lau'jik