science et/ou justice et turcotte

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 02:41

science et/ou justice et turcotte

#1

Message par kestaencordi » 16 mars 2012, 01:49

le dr assassin non criminellement responsable, turcotte comparait devant la commission d'examen des troubles mentaux. sa liberation est au centre des debats. pesent contre lui sa maladie et l'opinion public qui voit dans son institutionnalisation une sentence bien merite.

son medecin traitant affirmait ajd que medicalement, il n'y a aucune raison de prolonger son internement. ou se situent les sceptiques?
pour ma part le jugement etant ce qu'il est(non responsable), la maladie etant ''controle'' l'internement n'est plus justifie.

science ou passion...justice ou justice?

une opinin avisee sur la maladie et le traitement du dr serait bienvenue.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
BeRReGoN
Messages : 1649
Inscription : 06 sept. 2006, 11:36

Re: science et/ou justice et turcotte

#2

Message par BeRReGoN » 16 mars 2012, 08:48

kestaencordi a écrit : une opinin avisee sur la maladie et le traitement du dr serait bienvenue.
C'était quoi son diagnostique exacte? Trouble d'adaptation?

Il a refusé de suivre des thérapies selon les psy de l'institut Pinel, seulement le psychiatre qui était à son procès pour le défendre pense que c'est ce seul trouble qui lui a fait tuer ses deux enfants et que maintenant il ne représente plus un danger. C'est vrai qu'il n'a plus d'enfants de lui et son ex à tuer alors il est en pratique guérit! :mrgreen:
"What the hell you starin' at!!"

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 02:41

Re: science et/ou justice et turcotte

#3

Message par kestaencordi » 16 mars 2012, 14:40

trouble d'adaptation avec anxiete et depression. le dr fauche , temoinexpert de la poursuite est d'accord avec le diagnostique pose par la deffense. ajoutant que cela peut mene a une alteration du jugement le modifier mais jamais le detruire.

comment trait-on le trouble d'adaptation? surement pas avec une medication seulement. mon questionnement est: peut-il sortir sans etre un danger pour autruis? independament des sentiments que sucitent son crime.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
BeRReGoN
Messages : 1649
Inscription : 06 sept. 2006, 11:36

Re: science et/ou justice et turcotte

#4

Message par BeRReGoN » 16 mars 2012, 15:05

kestaencordi a écrit :trouble d'adaptation avec anxiete et depression. le dr fauche , temoinexpert de la poursuite est d'accord avec le diagnostique pose par la deffense. ajoutant que cela peut mene a une alteration du jugement le modifier mais jamais le detruire.

comment trait-on le trouble d'adaptation? surement pas avec une medication seulement. mon questionnement est: peut-il sortir sans etre un danger pour autruis? independament des sentiments que sucitent son crime.
Je ne suis pas psy, mais trouble d'adaptation semble un fourre tout quand on ne sait pas vraiment. Si quelqu'un qui a des problème d'argent tue une autres personnes parce que ça lui rapporte, si une fois le meurtre commit et les problèmes d'argents réglés, doit-on le laisser en liberté car il ne semble plus avoir de problèmes et n'est plus une menace?
"What the hell you starin' at!!"

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 02:41

Re: science et/ou justice et turcotte

#5

Message par kestaencordi » 16 mars 2012, 15:55

tout comme il faut plus qu'un semblant de culpabilite pour etre condamne. j'espere qu'il faut plus qu'un semblant de guerison. existe-t-il un test objectif pour evaluer ce trouble?
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 02:41

Re: science et/ou justice et turcotte

#6

Message par kestaencordi » 16 mars 2012, 16:16

Le diagnostic de trouble de l'adaptation est porté lorsque des symptômes dépressifs ou anxieux, ou encore une perturbation des conduites, surviennent en réaction à un stresseur et que tous les critères de la dépression majeure ou d'un trouble anxieux ne sont pas rencontrés.

Voici les critères du DSM-IV (1) pour le diagnostic du trouble de l'adaptation:

A. Développement de symptômes dans les registres émotionnels et comportementaux, en réaction à un ou plusieurs facteur(s) de stress identifiable(s), au cours des trois mois suivant la survenue de celui-ci (ceux-ci).







B. Ces symptômes ou comportements sont cliniquement significatifs, comme en témoignent:

(1) soit une souffrance marquée, plus importante qu'il n'était attendu en réaction à ce facteurs de stress
(2) soit une altération significative du fonctionnement social ou professionnel (ou scolaire).

C. La perturbation liée au stress ne répond pas aux critères d'un autre trouble de l'axe I (par exemples, si les critères de la dépression majeure ou de l'état de stress post-traumatique sont rencontrés, ces diagnostics s'appliqueront plutôt que celui de trouble de l'adaptation) et n'est pas simplement l'exacerbation d'un trouble préexistant de l'Axe I ou de l'Axe II (trouble de la personnalité).

D. Les symptômes ne sont pas l'expression d'un deuil.

E. Une fois que le facteur de stress (ou ses conséquences) a disparu, les symptômes ne persistent pas au-delà de 6 mois.
Le trouble de l'adaptation est dit aigu si la perturbation persiste moins que 6 mois. Il est dit chronique si elle persiste 6 mois ou plus.

Le DSM IV identifie six sous-types qui sont déterminés par les symptômes les plus prédominants:

- Avec humeur dépressive
- Avec anxiété
- Avec à la fois anxiété et humeur dépressive
- Avec perturbation des conduites
- Avec perturbations à la fois des émotions (dépression, anxiété) et des conduites
- Non spécifié

Les symptômes du registre émotionnel peuvent être:
- reliés à une humeur dépressive: des pleurs, des sentiments de désespoir, etc.
- reliés à l'anxiété: nervosité, inquiétude, agitation (chez l'enfant, la peur de se séparer des personnes auxquelles il est le plus attaché).

Les symptômes comportementaux peuvent comporter: une violation des droits d'autrui ou des normes et des règles essentielles de la vie sociale, compte tenu de l'âge du sujet (p. ex., l'école buissonnière, le vandalisme, une conduite automobile imprudente, des bagarres, un manquement à ses responsabilités légales).

Voyez également:

Qu'est-ce que le trouble d'adaptation post-traumatique avec amertume?
Quels sont les diagnostics de dépression?

(1) American Psychiatric association, DSM-IV, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux. Traduction française, Paris, Masson, 1996, 1056p.

j'ai tire ca d'ici:
http://www.psychomedia.qc.ca/diagnostic ... adaptation


ca ne n'evalue pas le risque de recidive si expose a nouveau a un declencheur.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
DanB
Messages : 2994
Inscription : 25 avr. 2006, 14:31

Re: science et/ou justice et turcotte

#7

Message par DanB » 16 mars 2012, 21:51

Puisqu'il faut manifestement être fou pour tuer comme ça, lors du crime, le gars était fou, donc innocent. Ça me semble circulaire.

«Désolé, j'ai pété les plombs»

À la limite, pour la société, ce n'est pas la culpabilité qui importe, mais le risque.
Envoyé de mon iMac ou de mon iPad ou de mon iPhone

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 02:41

Re: science et/ou justice et turcotte

#8

Message par kestaencordi » 16 mars 2012, 22:25

je doutes que la societe soit si raisonable. bien que ce ne soit qu'une impression. quoi qu'il en soit, bien peu de gens prendrons la peine de se renseigner ou meme de se questionner au dela des apparences. ''IL n'en vaut pas la peine...'' son capital de sympathie est plutot faible.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: science et/ou justice et turcotte

#9

Message par Aéroplaneur » 05 juil. 2012, 16:27

Turcotte a aussi reçu le diagnostique de trouble de la personnalité narsissique par la suite, lors de son internenement. Ce trouble, combiné au trouble de l'adaptation, explique possiblement ce qui est arrivé.

Une grippe seule ne peut pas expliquer le décès d'un patient. Mais une grippe combinée avec des problèmes cardiaques, oui.
Les médecins disaient avoir encore de la difficulté à identifier les liens entre la personnalité de M. Turcotte et les actes qu'il a commis. Le psychiatre notait que M. Turcotte avait un trouble de personnalité narcissique qui nécessite une psychothérapie. Le spécialiste doutait aussi des capacités de Guy Turcotte à demander de l'aide s'il devait se retrouver dans une situation similaire après une remise en liberté.

SOURCE : http://www.radio-canada.ca/regions/Mont ... rise.shtml
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: science et/ou justice et turcotte

#10

Message par Aéroplaneur » 05 juil. 2012, 16:31

Plein de gens vont souffrir d'un trouble de l'adaptation à la suite d'un divorce ou d'une autre situation difficile. Mais la plupart ne vont pas assassiner leurs enfants.

Il faut donc qu'il y ait autre chose.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 02:41

Re: science et/ou justice et turcotte

#11

Message par kestaencordi » 05 juil. 2012, 17:51

Aéroplaneur a écrit :Plein de gens vont souffrir d'un trouble de l'adaptation à la suite d'un divorce ou d'une autre situation difficile. Mais la plupart ne vont pas assassiner leurs enfants.

Il faut donc qu'il y ait autre chose.
idem pour les psychoses et les psychopathes qui ne sont pas tous des assassins. pourtant ces pathologies ''suffisent'' a expliquer les crimes qu'ils commettent.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
knave
Messages : 159
Inscription : 16 janv. 2012, 00:15

Re: science et/ou justice et turcotte

#12

Message par knave » 06 juil. 2012, 00:35

Perso, je pense qu'il est impossible pour la population moyenne du Québec d'être objective dans cette affaire... les médias ont eu l'histoire parfaite pour déclencher des réactions au sein de la population. Je ne veux pas défendre cet individu, qu'il soit en prison, interné ou libéré, je fais confiance au système judiciaire qui, n'est probablement pas parfait et qu'il faut faire avec. Je constate seulement que beaucoup de personnes ont des problèmes avec certains points;

1) Refuse, ignore ou n'admet pas que la/les maladie mentale existe

2) Ne respectent aucunement le système judiciaice québécois (pas vraiment nouveau par contre)

Ils ne prennent pas en considération que les jurés qui forme le jury doivent passer plusieurs tests à savoir s'ils sont aptent à bien juger l'histoire, que ces 12 jurés en sont arrivés à la même conclusion et qu'ils sont les seuls à avoir eu accès au contenue entier évoqué durant le procès.

Malheureusement, le focus n'est pas centré sur la base du problème.. le problème vient du Code criminel du Canada qui dit que:
La responsabilité criminelle d’une personne n’est pas engagée à l’égard d’un acte ou d’une omission de sa part survenu alors qu’elle était atteinte de troubles mentaux qui la rendaient incapable de juger de la nature et de la qualité de l’acte ou de l’omission, ou de savoir que l’acte ou l’omission était mauvais.

Voici un article qui traite des troubles mentaux comme défense, ici.

Grosso modo; les médias ont trop faite coulé d'encre alors qu'il n'aurai pas du, la population devrait revoir un peu leur ouverture d'esprit face à ce sujet et le problème est mal cerné par ceux qui sont en désaccord.
The possession of anything begins in the mind

Bruce Lee

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 7083
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Une simple précision.

#13

Message par Cartaphilus » 06 juil. 2012, 05:02

Salut à tous.

Je pense que cette cette remarque :
Aéroplaneur a écrit :Une grippe seule ne peut pas expliquer le décès d'un patient.
... est une allusion à ceci :
Dans la Presse, [url=http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201201/12/01-4485023-reprise-de-laudience-de-guy-turcotte.php]David Santerre[/url] a écrit :Ils [les psychiatres] l'ont comparé [le trouble d'adaptation] à une grippe qui, pour être mortelle, doit être accompagnée d'un autre problème.
Bien que l'information n'apporte que très peu au présent sujet, une pneumopathie grippale peut être la cause directe du décès d'un patient, forme clinique de l'infection autrefois appelée grippe maligne.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: science et/ou justice et turcotte

#14

Message par Aéroplaneur » 06 juil. 2012, 09:06

Bien qu'il y ait présence d'un double diagnostique (tr. de l'adaptation + tr de la personnalité narcissique), le procès a surtout mis la loupe sur le premier diagnostique. Nous avons peu entendu parler du second.

Bien sûr, il existe un certain pourcentage de gens ayant un TP narcissique, et la plupart ne vont pas assassiner leurs enfants. C'est possiblement la combinaison des deux diagnostiques qui explique davantage ce qui est arrivé.

Mais bon, la plupart des tr. de la personnalité se traite par une psychothérapie (encore faut-il que le patient reconnaisse ce trouble, ce qui n'est pas toujours la cas, en particulier le TP narcissique), alors qu'un trouble de l'adaptation peut se résorber par lui-même.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 02:41

Re: science et/ou justice et turcotte

#15

Message par kestaencordi » 06 juil. 2012, 09:38

http://www.neuropsychiatrie.fr/extranet ... tation.pdf
Au
cours des 25 dernières années, on constate que trente
articles, à peine, ont été consacrés au diagnostic des
troubles de l’adaptation par les revues "sérieuses", ces
revues qui disposent d'un comité de lecture et donnent le
ton (1). Reflet fidèle de cette tendance, les grandes études
épidémiologiques les plus récentes (l'ECA Study, la
National Comorbidity Survey américaines, les National
Psychiatric Morbidity Surveys anglaises) n'en touchent
mot dans leurs résultats. Un manque d'intérêt qui ne peut
que surprendre, lorsqu'on compare la prévalence des
troubles de l'adaptation avec celle du syndrome de stress
post-traumatique, pour ne pas parler des troubles
thymiques caractérisés.
ce trouble me semble ''mal'' connu. du-moins mal etudié si on se fit a ce papier. sur le net j'ai pas trouvé grand chose d'interessant a lire.

de d'autre auteur j'ai lu que l'on y associait de excès de violence dans certain cas. et ce sans l'associer a d'autre trouble.

d'autre pars je ne crois pas que le trouble de la personnalité narcissique mène a la violence meurtrière non plus.

faudrait pas rejeter la possibilité que meme s'il a bien ete diagnostiqué (dr turcotte) la crise de colere violente qui n'est pas une pathologie, peut a elle seul expliquer son geste. je pense a tout les cocus de cette planète qui ont sauté un plomb...
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: science et/ou justice et turcotte

#16

Message par Aéroplaneur » 06 juil. 2012, 11:48

je pense a tout les cocus de cette planète qui ont sauté un plomb...
Quand même, c'est assez rare qu'un cocu assassine ses deux enfants : la femme infidèle, peut-être lorsque pris sur le fait, mais pas les enfants.

Et lorsque ça arrive, un parlera de meurtres suivis d'un suicide (par un homme dépressif).

Le verdict me laisse perplexe, l'élément central étant le fait que Turcotte aurait brièvement perdu contact avec la réalité au moment de son crime, de sachant pas ce qu'il faisait.

Est-ce que "péter les plomps" dans un moment de colère est une perte de contact avec la réalité ? Si c'est le cas, il faudrait peut-être transférer un certain nombre de criminels violents des centres de détention vers Pinel.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: science et/ou justice et turcotte

#17

Message par Aéroplaneur » 06 juil. 2012, 11:52

Habituellement, ceux déclarés "non criminellement responsables" souffrent de psychopathologies bien documentées, comme la schizophrénie, où la notion de perte de contact avec la réalité est clairement démontrée.
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 02:41

Re: science et/ou justice et turcotte

#18

Message par kestaencordi » 06 juil. 2012, 12:13

Aéroplaneur a écrit :
je pense a tout les cocus de cette planète qui ont sauté un plomb...
Quand même, c'est assez rare qu'un cocu assassine ses deux enfants : la femme infidèle, peut-être lorsque pris sur le fait, mais pas les enfants.

Et lorsque ça arrive, un parlera de meurtres suivis d'un suicide (par un homme dépressif).

la theorie maillouxiste veut que un homme castré par sa maman peut difficilement tenir debout devant une femme. les enfants deviennent les cibles a sa hauteur.
le verdict me laisse perplexe, l'élément central étant le fait que Turcotte aurait brièvement perdu contact avec la réalité au moment de son crime, de sachant pas ce qu'il faisait.

Est-ce que "péter les plomps" dans un moment de colère est une perte de contact avec la réalité ? Si c'est le cas, il faudrait peut-être transférer un certain nombre de criminels violents des centres de détention vers Pinel.
je pense depuis tout jeune que qqn de sain d'esprit ne tue pas. et as besoin de bien plus de soin que de penitence pour ''guérir''. proteger la societe en les isolant va de soit mais le coté punitif est questionnable dans bien des cas.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 02:41

Re: science et/ou justice et turcotte

#19

Message par kestaencordi » 06 juil. 2012, 12:22

Aéroplaneur a écrit :Habituellement, ceux déclarés "non criminellement responsables" souffrent de psychopathologies bien documentées, comme la schizophrénie, où la notion de perte de contact avec la réalité est clairement démontrée.

je, sarcastiquement, crois que les non responsable sont ceux dont l'avocat a convaincu le jury. et ca n'a pas grand chose a voir avec leur maladie reel ou imaginaire. et c'est vrai depuis toujours

l'inverse est vrai aussi, cad des procureur convaincant font executer des ''innocents''(non responsable) aux usa. ici on les enferme avec les pire humain du canada loin de leur famille. on est mieux que les americains.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
knave
Messages : 159
Inscription : 16 janv. 2012, 00:15

Re: science et/ou justice et turcotte

#20

Message par knave » 06 juil. 2012, 12:33

kestaencordi a écrit :
Aéroplaneur a écrit :Habituellement, ceux déclarés "non criminellement responsables" souffrent de psychopathologies bien documentées, comme la schizophrénie, où la notion de perte de contact avec la réalité est clairement démontrée.

je, sarcastiquement, crois que les non responsable sont ceux dont l'avocat a convaincu le jury. et ca n'a pas grand chose a voir avec leur maladie reel ou imaginaire. et c'est vrai depuis toujours

l'inverse est vrai aussi, cad des procureur convaincant font executer des ''innocents''(non responsable) aux usa. ici on les enferme avec les pire humain du canada loin de leur famille. on est mieux que les americains.
Faut croire que il y a pas mal de monde qui aimerait être mort s'ils étaient à ça place... car au Québec il est condamné à mort par la majorité des citoyens
The possession of anything begins in the mind

Bruce Lee

Avatar de l’utilisateur
Aéroplaneur
Messages : 524
Inscription : 22 sept. 2007, 14:30

Re: science et/ou justice et turcotte

#21

Message par Aéroplaneur » 06 juil. 2012, 15:02

De toute façon, au sait maintenant que Turcotte doit faire une année de plus à Pinel, au terme duquel il repassera devant le TAQ.

Et puis, sa cause a été porté en appel par la couronne.


Enfin, la question que je me pose est la suivante : est-ce que Joe Blow, livreur de pizzas de profession, aurait pu se payer une batterie d'experts pour le défendre comme Guy Turcotte ?

Le verdict aurait-il été le même ?
Napoléon à Laplace :
– Laplace, votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre système.
– Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 02:41

Re: science et/ou justice et turcotte

#22

Message par kestaencordi » 06 juil. 2012, 15:22

Aéroplaneur a écrit :De toute façon, au sait maintenant que Turcotte doit faire une année de plus à Pinel, au terme duquel il repassera devant le TAQ.

Et puis, sa cause a été porté en appel par la couronne.


Enfin, la question que je me pose est la suivante : est-ce que Joe Blow, livreur de pizzas de profession, aurait pu se payer une batterie d'experts pour le défendre comme Guy Turcotte ?

Le verdict aurait-il été le même ?
l'argent est une chose, le statut du bon docteur dans notre psyché collective y est surment pour qqc aussi.
le temoignage de sa femme(ex femme) affirmant qu'il etait un pere affectueux. elle a meme ,si j'ai pas revé, ''osée'' le regarder directement en s'adressant a lui pour lui dire qu'il etait un bon pere.

lui s'est effondré en larme.

ca a ete selon moi un moment clé du proces . tout un impact sur le jury, une telle scene.
de-la il ne pouvait qu' etre victime d'une folie passagere aux yeux du jury.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
knave
Messages : 159
Inscription : 16 janv. 2012, 00:15

Re: science et/ou justice et turcotte

#23

Message par knave » 06 juil. 2012, 17:54

kestaencordi a écrit :
Aéroplaneur a écrit :De toute façon, au sait maintenant que Turcotte doit faire une année de plus à Pinel, au terme duquel il repassera devant le TAQ.

Et puis, sa cause a été porté en appel par la couronne.


Enfin, la question que je me pose est la suivante : est-ce que Joe Blow, livreur de pizzas de profession, aurait pu se payer une batterie d'experts pour le défendre comme Guy Turcotte ?

Le verdict aurait-il été le même ?
l'argent est une chose, le statut du bon docteur dans notre psyché collective y est surment pour qqc aussi.
le temoignage de sa femme(ex femme) affirmant qu'il etait un pere affectueux. elle a meme ,si j'ai pas revé, ''osée'' le regarder directement en s'adressant a lui pour lui dire qu'il etait un bon pere.

lui s'est effondré en larme.

ca a ete selon moi un moment clé du proces . tout un impact sur le jury, une telle scene.
de-la il ne pouvait qu' etre victime d'une folie passagere aux yeux du jury.
Bonne remarque kestaencordi.

Aeroplaneur, tu touche un point important quand tu mentionne qu'il avait l'argent pour se payer un bon avocat. Cet avocat a évoqué la loi référant aux troubles mentaux que j'ai mentionné plus tôt. À partir de ce moment, le terrain de l'avocat a été diminué largement puisque le procès entrait dans un terrain ou il n'était pas l'homme de la situation, soit la psychiatrie.

Le psychiatre a beaucoup joué dans le verdict final
The possession of anything begins in the mind

Bruce Lee

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 02:41

Re: science et/ou justice et turcotte

#24

Message par kestaencordi » 06 juil. 2012, 19:31

knave a écrit :
Bonne remarque kestaencordi.

Aeroplaneur, tu touche un point important quand tu mentionne qu'il avait l'argent pour se payer un bon avocat. Cet avocat a évoqué la loi référant aux troubles mentaux que j'ai mentionné plus tôt. À partir de ce moment, le terrain de l'avocat a été diminué largement puisque le procès entrait dans un terrain ou il n'était pas l'homme de la situation, soit la psychiatrie.

Le psychiatre a beaucoup joué dans le verdict final
la notion flou qu'est la non responsabilite criminel selon le code est dure a gerer pour 12 citoyens moyen.

un proces devant juge seulement aurait possiblement tourné autrement.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Avatar de l’utilisateur
knave
Messages : 159
Inscription : 16 janv. 2012, 00:15

Re: science et/ou justice et turcotte

#25

Message par knave » 06 juil. 2012, 19:47

kestaencordi a écrit :
knave a écrit :
Bonne remarque kestaencordi.

Aeroplaneur, tu touche un point important quand tu mentionne qu'il avait l'argent pour se payer un bon avocat. Cet avocat a évoqué la loi référant aux troubles mentaux que j'ai mentionné plus tôt. À partir de ce moment, le terrain de l'avocat a été diminué largement puisque le procès entrait dans un terrain ou il n'était pas l'homme de la situation, soit la psychiatrie.

Le psychiatre a beaucoup joué dans le verdict final
la notion flou qu'est la non responsabilite criminel selon le code est dure a gerer pour 12 citoyens moyen.

un proces devant juge seulement aurait possiblement tourné autrement.
Peut-être, mais tu pense vraiment que ces 12 citoyens qui soit dit en passant, ne sont pas choisi au hasard, ne connaissent pas de fond en comble ce que signifie être "non criminellement coupable"?

Aussi, si ma mémoire est bonne, je pense qu'il s'agissait de la seule option qui ne le rendait pas coupable dans la liste des verdicts qu'on leur offrait
The possession of anything begins in the mind

Bruce Lee

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Igor