Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11353
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#51

Message par Nicolas78 » 09 sept. 2020, 17:13

thewild a écrit : 17 juil. 2020, 03:35 Salut Nicolas78

Désolé de ne pas avoir répondu. Ce n'est pas à cause de la taille du post (même si avec Dash vous êtes de sacrés champions :a2: ), mais je n'ai pas vraiment de commentaire à ajouter donc dans ce cas là en général je m'abstiens simplement de répondre. Je me rends compte maintenant que ce n'est pas très cool pour l'interlocuteur, désolé.
Et puis en plus tu ne fais pas un quote normal du coup je sais que tu as répondu au sujet mais pas précisément à mon message, c'est pas bien ! ;)

Je suis évidemment d'accord avec tout ce que tu dis dans ton dernier message. Personne n'aime la publicité il me semble, et je pense que tout le monde sera aussi d'accord pour dire qu'il y en a trop, qu'elle est envahissante et souvent mal faite. Surtout sur Youtube effectivement, c'est très pénible.
Je tenais simplement à rappeler que visionner des publicités, pour beaucoup de services gratuits c'est simplement l'équivalent du paiement en argent comptant. Et que du coup refuser ce mode paiement mais vouloir bénéficier (et parfois même le revendiquer comme un droit) du service, c'est malhonnête. C'est du vol qui ne dit pas son nom et qui est paradoxalement socialement très bien accepté.

Alors quand j'entends "si c'est gratuit c'est vous le produit", ça me hérisse. Si c'est gratuit c'est qu'on paie avec de la pub dans 90% des cas. Ça ne fait pas de nous un produit, c'est n'importe quoi. Les gens veulent la gratuité parce qu'ils veulent bénéficier de services a forte valeur ajoutée qu'ils refusent de payer en argent sonnant et trébuchant, et en même temps ils refusent le mode de financement alternatif qu'est la publicité pour des prétextes idéologiques fumeux.
Donc je ne défends pas la publicité, je critique l'attitude qui consiste à vouloir quelque chose tout en refusant de le payer et en s'en défendant avec des arguments fallacieux. Ce n'est pas pour toi en particulier, tout le monde fait ça, et moi aussi évidemment.

Et si je suis tout à fait en accord avec ton dernier message, tu admettras qu'il est pas mal différent du premier. ;)
Salut TheWild !

En fait, j'avais zappé ce post, j'avais envie de prendre un poil de recul sur le truc. Mais j'en ai tellement pris que c'est sortis de mon esprit :lol:
Bon, je crois qu'on est asses d'accord. Et j'admet aussi que ce post est asses différent du premier !
Mon ras-le-bol est toujours le même, mais j'admet que ma justification de celui-ci a été "légèrement" détordu durant la manœuvre et que jetait un peut tordu :a2:
Merci de pas avoir lâché l'affaite (je sais que je suis lourdingue parfois :lol: ) ;)

thewild
Messages : 2210
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#52

Message par thewild » 10 sept. 2020, 05:55

Nicolas78 a écrit : 09 sept. 2020, 17:13 j'avais envie de prendre un poil de recul sur le truc. Mais j'en ai tellement pris que c'est sortis de mon esprit
Ca m'arrive sans cesse. En général je commence une longue réponse, puis j'hésite à la poster en me disant que je dois prendre un peu de temps pour y rélféchir, puis je la sauvegarde comme brouillon, puis je l'oublie. Je viens de vérifier, j'ai plus de 20 brouillons en attente, la plupart bien trop vieux pour que je songe sérieusement à les reprendre... :?
Mais c'est bien de prendre du temps pour la réflexion de temps en temps. C'est une chose qui manque souvent sur internet qui est le royaume de l'instantanéité. :up:
Dash a écrit : 09 sept. 2020, 17:05 C'est vraiment excellent et je conseille à tous le visionnement!
Je l'ai ajouté à ma liste des choses à voir. Reste à trouver le temps.
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4623
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#53

Message par Dash » 10 sept. 2020, 08:22

thewild a écrit : 10 sept. 2020, 05:55Je viens de vérifier, j'ai plus de 20 brouillons en attente, la plupart bien trop vieux pour que je songe sérieusement à les reprendre...
Idem! Mes parfois longs pavés ne sont que la pointe de l’iceberg. Il m’arrive parfois de « perdre » quelques heures à créer un pavé pour au final me rendre compte que je m’égare et/ou que ça ne tient plus et/ou que ça nécessiterais une grosse restructuration. Mais au final, c’est jamais perdu, car parfois je me rends compte tout seul de mauvais raisonnements. Ou d’autres fois, juste le fait d’écrire permet de « consommer l’impulsion/émotion » afin de s’en libérer, sans qu’il ne soit nécessaire de poster/partager pour autant.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4623
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#54

Message par Dash » 10 sept. 2020, 08:26

thewild a écrit : 10 sept. 2020, 05:55Je l'ai ajouté à ma liste des choses à voir. Reste à trouver le temps.

Tu vas apprécier un passage... ...où un mec dit « quand c'est gratuit, c'est que c'est nous le produit » mais le « père de la réalité virtuelle » rectifie/précise ensuite... ;)
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11353
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#55

Message par Nicolas78 » 10 sept. 2020, 10:06

Dash a écrit : 10 sept. 2020, 08:22
thewild a écrit : 10 sept. 2020, 05:55Je viens de vérifier, j'ai plus de 20 brouillons en attente, la plupart bien trop vieux pour que je songe sérieusement à les reprendre...
Idem! Mes parfois longs pavés ne sont que la pointe de l’iceberg. Il m’arrive parfois de « perdre » quelques heures à créer un pavé pour au final me rendre compte que je m’égare et/ou que ça ne tient plus et/ou que ça nécessiterais une grosse restructuration. Mais au final, c’est jamais perdu, car parfois je me rends compte tout seul de mauvais raisonnements. Ou d’autres fois, juste le fait d’écrire permet de « consommer l’impulsion/émotion » afin de s’en libérer, sans qu’il ne soit nécessaire de poster/partager pour autant.
Pareil ! :)

Ha, et merci de ne pas m’avoir mis en ignorée :lol:
En fait, la pub me soule fortement mais je pense que Thewild a plus ou moins détordue mes justifications hasardeuses. Il n’empêche que j’ai tellement de mal avec la pub que j’aurais autant de mal a me passer des filtres de pubs...Même si je comprend bien que c’est pas très honnête. Mon but n’est pas de ne pas être honnête. La pub est généralement de très mauvaise qualité (quand c’est pas du foutage/fourrage de gueule), cible mal, trop tard ou est invasive, perso, quand une chose m’intéresse je vais vers la pub (site d’un constructeur ou fournisseur d’un produit qui m’intéresse), elle n’a pas besoin de s’imposer a moi durant des semaines après achat...

thewild
Messages : 2210
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#56

Message par thewild » 10 sept. 2020, 11:25

Dash a écrit : 10 sept. 2020, 08:26
thewild a écrit : 10 sept. 2020, 05:55Je l'ai ajouté à ma liste des choses à voir. Reste à trouver le temps.

Tu vas apprécier un passage... ...où un mec dit « quand c'est gratuit, c'est que c'est nous le produit » mais le « père de la réalité virtuelle » rectifie/précise ensuite... ;)
:evil: :mrgreen:
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4623
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#57

Message par Dash » 24 sept. 2020, 20:59

Article d'Urbania : J’ai essayé de saboter mon algorithme facebook pendant une semaine ...et il s'est passé des choses étranges.

Extraits~résumé condensé :

« Comme un peu tout le monde qui possède une connexion internet et un abonnement à Netflix, j’ai écouté le documentaire The Social Dilemma quelque part entre le 9 septembre dernier et aujourd’hui [...] Pour le fun et sans prétention scientifique, j’ai décidé de tester quel était mon champ d’action en tant qu’utilisateur. J’ai choisi Facebook pour les fins de ma petite expérience [...] j’ai décidé d’enlever systématiquement à mon algorithme Facebook le plus de variables possible dans son processus décisionnel. J’ai donc commencé à unliker toutes les pages auxquelles je m’étais abonné [...] J’ai aussi minimisé mes interactions à un strict minimum professionnel. [...] L’idée derrière ça était d’essayer de retrouver un espace virtuel me permettant uniquement de connecter avec mes proches. »

« Constat no.1 – la qualité de la pub a chuté en flèche [...] »

« Constat no. 2 – c’est pas si le fun que ça de connecter avec ses proches [...] »

« Constat no. 3 – on voit encore du contenu. il est juste pas intéressant [...] »

« Constat no. 4 – scroller, c’est un réflexe physique [...] »

« Constat no. 5 – le fil d’actualités n’est pas à toute épreuve [...] »

« Conclusions

Mon algorithme Facebook semble un peu mêlé et c’est une bonne chose. Cette expérience n’aura pas apporté de solutions. Probablement que l’algorithme sait très bien ce qu’il fait, mais je me dis qu’on doit reconsidérer collectivement notre perception du like. On a l’impression que ça a peu ou pas de valeur, mais c’est faux. Ça n’a pas de valeur pour nous, mais c’est extrêmement précieux pour l’entreprise, l’artiste ou l’individu qui possède la page sur laquelle vous décidez de lever le pouce. Ça permet à cette personne/entité légale non seulement de vous cibler, mais de cibler tous vos amis. On a l’impression d’aider ou de s’affirmer en faisant peu d’effort, mais si The Social Dilemma démontre quelque chose, c’est que liker une page, c’est plus qu’une simple démonstration d’appréciation envers une marque, un resto, un band, c’est le début d’une longue relation dont on ne maîtrise pas toutes les ramifications. Raison de plus pour choisir avec soin les pages qu’on like et non pas mettre des pouces partout juste parce qu’on peut le faire. Au moins, choisissons celles qui ont une valeur réelle pour nous, parce qu’au final on a pas exactement le contrôle sur les algorithmes. Mon expérience a pris fin, mais peut-être est-ce le début de quelque chose d’autre.
»

____

Sinon, il y en a parmi vous qui avez visionné The Social Dilemma ?

Contrairement à moi, vous l'avez trouvé trop mélodramatique et unidimensionnelle, comme certaines critiques sur le net?

Perso, sauf peut-être les 10 premières minutes (mais bon, faut une « accroche »), la forme* ne pas pas déranger au final, car rien ne ma paru faux et/ou exagéré sur le fond.

L'on peut en débattre/échanger! Promis, je ne ferai pas de longs pavés! :a4:

* Sauf la représentation caricaturale de l'algo avec les triplets, mais c'est évident que c'est une forme imagée.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

thewild
Messages : 2210
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#58

Message par thewild » 25 sept. 2020, 06:25

Pas encore vu, mais il est dans ma liste donc ça viendra.
'on peut en débattre/échanger! Promis, je ne ferai pas de longs pavés!
Promesse d'ivrogne ! :roll: ;)
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1756
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#59

Message par ABC » 04 oct. 2020, 04:15

thewild a écrit : 10 sept. 2020, 05:55C'est bien de prendre du temps pour la réflexion de temps en temps. C'est une chose qui manque souvent sur internet qui est le royaume de l'instantanéité. :up
Je suis du même avis. C'est particulièrement vrai dans la période actuelle où presque 8 milliards d'être d'humains sur la planète
  • y font parfois un peu n'importe quoi,
  • le font trop souvent un peu n'importe comment,
  • poursuivent des objectifs dont ils n'ont pas toujours cherché à établir la pertinence en prenant le recul nécessaire,
  • en s'appuyant sur des certitudes/croyances diverses dont ils n'ont pas toujours suffisamment cherché à vérifier la solidité,
  • en laissant les soucis quotidiens consommer l'intégralité d'un temps dont nous disposons,
  • un temps dont une petite fraction devrait utilement être mise à profit :
    dans une approche dépassionnée et "impartialisée" de nos problèmes de société avec pour objectif :
    • d'identifier, recueillir et analyser correctement des informations fiables
    • et (essayer d') en déduire les actions (concrètes ET "abstraites") à mener pour éviter de payer, dans les 15 à 50 ans à venir, un prix exorbitant à nos erreurs actuelles.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7771
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#60

Message par Kraepelin » 08 oct. 2020, 08:58

La porte qu'il ne fallait pas ouvrir vient d'être défoncée. Sous prétexte que les "crakpots" et des facistes utilisent les réseaux sociaux pour diffuser leurs mensonges, les grands diffuseurs du Web commencent à censurer. C'est, bien sûr, eux qui décident ce qui est vrai ou faux, ce qui est abusif ou non.

Peu importe la profondeur abyssale des mensonges de certains acteurs, permettre la censure par les diffuseur eux-mêmes est une très très mauvaise idée pcq ils ne tarderont pas à en user à leurs propres fins et les intérêts de Gérant du WEB ne sont pas les nôtres. Non madame!
Dernière modification par Kraepelin le 09 oct. 2020, 01:12, modifié 1 fois.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5524
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#61

Message par MaisBienSur » 08 oct. 2020, 10:28

Kraepelin a écrit : 08 oct. 2020, 08:58 La porte qu'il ne fallait pas ouvrir vient d'être défoncée. Sous prétexte que les "crakpots" et des facistes utilisent les réseaux sociaux pour diffuser leurs mensonges, les grands diffuseurs du Web commencent à censurer. C'est, bien sûr, eux qui décident ce qui est vrai ou faux, ce qui est abusif ou non.

Peu importe la profondeur abyssale mes mensonges de certains acteurs permettre la censure par les diffuseur eux-mêmes est une très tr;ès mauvaise idée pcq ils ne tarderont pas à en user à leurs propres fin et les intérêts de Gérant du WEB ne sont pas les nôtres. Non madame!
Mouais... Bof...

La censure existe partout, plus ou moins visible, dans tous les médias, et depuis la nuit des temps.
Pas de quoi fouetter un chat.

Si la parole perd sa liberté sur les réseaux sociaux, d'autres médias/supports apparaitront...
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1756
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#62

Message par ABC » 15 nov. 2020, 06:43

MaisBienSur a écrit : 08 oct. 2020, 10:28La censure existe partout, plus ou moins visible, dans tous les médias, et depuis la nuit des temps.Si la parole perd sa liberté sur les réseaux sociaux, d'autres médias/supports apparaitront...
Tout à fait d'accord. Il ne faut pas se tromper de priorité. Je développe un peu ci-dessous en partant du problème de fond auquel notre société mondiale se trouve auourd'hui confrontée. Je reviens ensuite vers le topic des réseaux sociaux en le reliant à ce problème de fond.

Dans le cadre de la crise de civilisation actuelle (et les défis peu nombreux mais très difficiles à relever), la première difficulté à surmonter (dans un délai court par rapport à cette difficulté) me semble être la suivante :
  • Identifier et faire évoluer (de façon appropriée à nos réels besoins actuels) le degré de priorité affecté à nos différents objectifs,
  • sur la base d'une adhésion collective suffisante pour surmonter l'éventuel blocage par des minorités hostiles au choix majoritaire,
  • puis définir, et faire appliquer les principes traduisant ces choix de priorité,
  • les actions à mettre en place en cohérence avec les objectifs jugés prioritaire et principes jugés fondamentaux en découlant devant laisser une large place à l'initiative et à la responsabilité de l'ensemble des acteurs politiques, idéologiques et socio-économiques.
Parmi les obstacles se trouve :
  • en partie la désinformation
  • en partie les divisions territoriales, ethniques, politiques, religieuses, socio-économiques, idéologiques ... qui, parfois, fracturent notre société mondiale en groupes hostiles les uns aux autres.
  • mais surtout le manque de lucidité vis à vis des manipulateurs exploitant ces divisions en s'efforçant de les rendre toxiques (elles ne sont pas toxiques en tant que telles) à des fins personnelles, par gout du pouvoir ou de l'argent.
Dans ce contexte, les réseaux sociaux me semblent parfois jouer un rôle néfaste. En effet, il arrive parfois qu'ils servent (souvent involontairement) de canal à la propagation d'informations vraies, partiellement vraies ou fausses, de nature à exacerber les sentiments identitaires par exploitation de deux outils d'une redoutable efficacité : la victimisation et les théories du complot, à savoir, plus précisément :
  • la victimisation du "groupe A" : le groupe B a toujours été un groupe nuisible, agissant exclusivement dans son intérêt propre, tirant scandaleusement profit du groupe A (le groupes des gentils, le mien). Tous les maux dont pâtissent les membres du groupe A sont dus à l'oppression et aux mauvaises actions dont se rendent coupables les membres du groupe B réalisées avec le plus total cynisme. Les membres du groupe A n'ont strictement aucune responsabilité dans les malheurs (réels, exagérés ou fantasmés les 3 cas peuvent d'ailleurs coexister) qui les accablent.
    .
  • les théories du complot : le groupe B (le groupe des méchants, les coupables de tout, ceux qu'il faut surveiller, contrôler et punir) est très puissant. Il tire les ficelles à son avantage exclusif et nuit au groupe A sciemment dans le but d'en tirer des avantages.
Face à cette difficulté, s'arc-bouter, de façon exagérément idéologique sur de grands principes libéraux (libre circulation des personnes, libre échange des informations, libre échange des biens et des services) ne me semble pas approprié. Mêmes les plus grands principes doivent pouvoir s'ajuster à une situation donnée quand apparait le risque d'un dommage encore plus grand que celui contre lequel protège ce grand principe.

Il me semble donc que les diffuseurs de contenu sur le web doivent (par des règles demandant me semble-t-il à être un peu ajustées) être tenus pour responsables des conséquences sociales de ce qu'ils laissent passer et sanctionnés s'ils laissent passer des informations dont il aura collectivement été admis qu'elles sont nuisibles à notre société.

La première étape consiste donc à définir les restrictions qui, d'un (à peu près) commun accord peuvent (ou pourront après quelques débats) être considérées comme légitimes pour limiter les dégâts potentiels sur notre société causés par la diffusion d'informations jugées nuisibles (notamment la nuisance à la construction progressive d'un objectif commun visant à surmonter les difficultés que rencontre notre société mondiale actuelle, un objectif commun demandant un peu plus de lucidité de notre part et de pertinence dans le choix de nos principes et valeurs).

Dans la lignée de ces mêmes considérations, l'élection de responsables divers, dans tous les domaines, animés d'un objectif d'unité et de respect de chacun plutôt qu'un objectif concentré sur telle ou telle catégorie sociale, ethnique, nationale... en opposition à une ou plusieurs autres catégories, me semble être à favoriser.

A titre d'exemple, dans le cas particulier de l’Afrique du sud et des tensions qui auraient pu s'y terminer par une guerre civile, dans un bain de sang, avec uniquement des perdants, engendrant des haines demandant a minima des décennies pour s'effacer (parfois il s'agit de siècles), l'exemple de Mandela me semble être un bon modèle.

Avatar de l’utilisateur
ericlemarq
Messages : 10
Inscription : 01 déc. 2020, 09:31

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#63

Message par ericlemarq » 01 déc. 2020, 10:01

je me permets de donner mon avis. Je pense que les réseaux sociaux sont trop puissant en effet. pourquoi ? car leur algorithme a été basé uniquement sur le fait de passer plus de temps sur leurs plateformes afin de proposer des publicités aux annonceurs. Ceci ne me gène pas vraiment en soit mais l'algorithme est fait pour induire le fait de rester connecter. Donc il peut très bien induire une idée rien qu'en proposant certaines publications. Chez moi en France, on a eu droit au mouvement des gilets jaunes. Pour 'histoire, tout à commencé à cause d'une monté du prix du gazole à la pompe. Ceci c'est transformé en une forme d'exutoire anarchiste. Les algorythmes et les medias ont créé un buzz qui a fait prendre une importance démesurée au problème de base le transformant en vrai problème de société sans aucun fondement ni argumentations.
mon profil du forum : cliquez ici
Mon blog : https://www.savoir-tout-sur-tout.fr/

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4623
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#64

Message par Dash » 18 janv. 2021, 00:40

Article en pertinence avec le sujet :

LA DÉMOCRATIE SURVIVRA-T-ELLE AUX RÉSEAUX SOCIAUX ?
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 2169
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#65

Message par Dominique18 » 18 janv. 2021, 02:18

Gérald Bronner dans son dernier ouvrage "Apocalypse cognitive", traite longuement des réseaux sociaux, beaucoup plus subtilement et efficacement que la plupart des autres intervenants sur le sujet.
Je suis plongé dans sa lecture.
C'est plutôt redoutable et implacable, bourré de références. Les pouvoirs d'attraction dans le marché cognitif, avec des mots ou des idées clés. Dans l'effet cocktail mondial (la surcharge en informations), l'être humain va extraire ce qui l'intéresse et réagir. Il ne réagit pas en fonction de ce qu'il pense savoir et maîtriser, mais suivant ce pour quoi il est "programmé".
Ce n'est qu'une exploration (l'effet cocktail). Il y en a bien d'autres comme "le gorille invisible", revisitée. Si vous n'avez qu'un livre à lire...
Ce qui est revient aussi à préciser que quand on ignore comment les choses se passent, des concepts aussi fumeux que ceux qui ont été produits par la psychanalyse, ne peuvent plus tenir debout (qu'on ne vienne pas me reparler de préjugés négatifs. C'est justement parce que ce mouvement a longtemps eu une emprise dogmatique sur la pensée, et le raisonnement, qu'on a fait du sur-place).Les expériences conduites en psychologie cognitive sont suffisamment édifiantes à ce sujet. Quand on ne se pose pas les bonnes questions, on ne risque pas d'apprendre à réfléchir. Par contre, on continue d'entretenir les mêmes mythes séculaires, les mêmes causalités, les mêmes idéologies... alors que les environnements changent et se modifient continuellement. Ce ne sont pas les Gafam qui "font" les réseaux sociaux, ce sont les utilisateurs. Pas d'utilisateurs, pas de nourriture pour les algorithmes. Les Gafam proposent, stratégiquement, tactiquement... Il est vrai que c'est tellement tentant... à l'insu de son plein gré.
Décapant. Aucune dose d'idéologie, et pour cause... Un livre vivifiant, tonique, à l'écart du "prêt à penser" commun.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5524
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#66

Message par MaisBienSur » 18 janv. 2021, 06:32

Dash a écrit : 18 janv. 2021, 00:40 Article en pertinence avec le sujet :

LA DÉMOCRATIE SURVIVRA-T-ELLE AUX RÉSEAUX SOCIAUX ?
Oui.

On fait tout un plat de la censure qui arrive (enfin ?) sur certains réseaux sociaux. Comme il a été fait quelques décennies/siècles plus tôt dans les journaux papiers qui étaient à leur époque la voix du peuple et/ou du pouvoir.

Tant qu'il y aura des moyens de communications, la censure courra toujours après avec un temps de retard.
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 3937
Inscription : 04 août 2011, 17:23

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#67

Message par PhD Smith » 18 janv. 2021, 12:53

J'ajoute dans le fil le livre du journaliste David Doucet "La haine en ligne".
Albin Michel a écrit :Nous pouvons tous être la proie des réseaux sociaux. Une majorité de Français a fait l'objet de cette haine en ligne. Dans nos sphères personnelles, professionnelles, familiales, un simple tweet peut faire de nous les accusés d’un tribunal populaire qui se substitue désormais à la justice. Dénonciations, humiliations, appels au licenciement, à la vengeance… la condamnation est irrévocable.
Pour la première fois, cette enquête hors norme révèle les méthodes terrifiantes et inimaginables des justiciers en ligne. De Mennel Ibtissem à Philippe Caubère, en passant par Julie Graziani ou Mehdi Meklat, des victimes osent briser l’omerta et raconter les terribles conséquences de ces lynchages.
« Comment avons-nous pu passer, en si peu de temps, de l’amour de la liberté à celui de la servitude ? » s’interroge Michel Houellebecq dans cet ouvrage.
David Doucet a sollicité une centaine de témoins, experts et intellectuels pour mener à bien ce livre. On y croise Virginie Despentes ou bien encore Bret Easton Ellis. Eux seuls peuvent nous donner les clés pour nous prémunir de cette machine à broyer qu’est devenu Internet. À nous de les écouter.
David Doucet est journaliste et auteur de plusieurs livres d'enquêtes dont La Fachosphère
D. Doucet est un ancien rédacteur du magazine culturel disons de gauche "Les inrockuptibles", il a participé à un groupe FB privé "la ligue du LOL" composé de journalistes qui a fait scandale pour les harcèlements sexuels supposés envers des journalistes femmes. Dans son livre, il raconte que sa directrice l'a viré sans enquête interne au magazine sur la pression des réseaux sociaux. Quatre mois après celle-ci est renvoyée pour ne pas avoir appliqué les protocoles d'enquêtes en interne.
Un article du "Point" sur cette affaire pour la parution du livre: https://www.lepoint.fr/societe/ligue-du ... 032_23.php
Retour au livre: on voit le poids des réseaux qui peut avoir des conséquences terribles sur la vie professionnelle, privée. On peut ne pas être d'accord avec les opinions des intervenants, mais on a une justice "populaire" qui poursuit, harcèle. La réponse judiciaire est une solution, mais lente. L'autre solution est de contacter une entreprise spécialisée dans l'effacement numérique des articles, blogues, contenu FB, datant souvent de plusieurs années.
L'affaire en 2019 "Ligue du LOL" en 2019: https://www.lepoint.fr/justice/ligue-du ... 9_2386.php
Le point de vue de Martine Delvaux (professeur de littérature à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et auteure de Les Filles en série (février 2019, éditions du Remue-Ménage)) qui dit que la "ligue du lol" est un "sexisme systémique": https://www.lepoint.fr/societe/la-ligue ... 520_23.php
D. Doucet contacte une de journalistes qui a écrit des articles le concernant sans prendre la mesure des conséquences, sans vérifier les informations et le lui dit en citant des extraits des ses articles. La réponse: il y a une pression dans les rédactions pour s'embarquer dans la dénonciation à tout va.
Bref, un livre qui fait peur sur les méthodes des militants derrière leur écrans. G. Bronner est cité dans un chapitre.
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Avatar de l’utilisateur
Dominique18
Messages : 2169
Inscription : 06 oct. 2020, 06:27

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#68

Message par Dominique18 » 18 janv. 2021, 13:44

Présentation qui retient mon intérêt. Je ne sais pas si G. Bronner parle de ce phénomène révélateur, je poursuis à petites doses, la lecture de son livre. On retrouve des constantes, des invariants. Plusieurs journaux ont réagi, la presse de gauche avec retard. Ça fait un moment que Marianne, Le Point,... en parlent. Les Inrockuptibles, j'évite depuis un moment. L'objectivité n'est pas leur fort. Je consulte de temps à autre pour avoir un balayage.
Dans cette aventure déplaisante de la ligue du lol, certains acteurs n'étaient pas mécontents de leur rôle, semble-t-il. Des pyromanes irresponsables.
Après, on est pris comme un gamin qui a chapardé à l'étalage, et on couine.

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1756
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#69

Message par ABC » 14 févr. 2021, 05:59

Sur la route et en agglomération, on doit respecter
  • les limitations de vitesse,
  • les sens interdits,
  • les passages protégés,
  • les priorités,
  • les feux rouges,
bref un code de la route avec des sanctions immédiates en cas d'infraction.
Dans l'ensemble, nous ne percevons pas ces règles de "bonne conduite routière" comme une atteinte illégitime à notre liberté.

Pour le covid, même si ce n'est pas encore une affaire réglée, nous disposons maintenant des vaccins.

Ces deux ingrédients nous manquent en partie pour maîtriser
  • les nuisances parfois induites quand les réseaux sociaux sont utilisés comme canal pour propager
    • des rumeurs
    • ou encore des informations volontairement ou involontairement fausses mais trop facilement jugées crédibles sans preuve (et ensuite relayées donc amplifiées sans évaluation de leur impact potentiel)
  • l'effet d'entrainement de ces rumeurs, exagérations, déformations, désinformations sur des pentes
    • où l'émotion prime sur la réflexion,
    • où la conviction que "ça doit surement être vrai" prime sur la preuve,
    • en induisant ainsi des choix et décisions tant individuels que collectifs non pertinents vis à vis de nos intérêts tant individuels que collectifs.
Il y a bien les infractions à la loi, applicables sur les réseaux comme ailleurs, mais la rapidité des échanges sur les réseaux sociaux rend l'application des sanctions trop lentes. De plus, concernant l'information échangeable sur les réseaux sociaux, la loi n'est pas toujours suffisante pour lutter contre les potentielles nuisances induites :
  • par des effets de groupe (dans certains cas il ne serait pas exagéré de parler d'effet de meute),
  • par la manipulation de l'information à des fins sectaires ou idéologiques,
  • ou encore par la manipulation des émotions et des indignations.
Bref, il nous faut
  • trouver un ou des vaccins (mais lesquels ?)
  • contre les nuisances induites quand une fraction de réseau social ou une personne sur un réseau devient nuisible socialement par ce qu'elle exprime et pour cela définir préalablement ce qui doit être jugé socialement nuisible (selon une procédure démocratique telle que l'émission de lois votées au parlement par exemple)
  • un code de bonne conduite établi selon un mode démocratique (à trouver mais en faisant attention à ce qu'il soit efficace),
  • assorti de sanctions rapides (à choisir) telles que, notamment, l'exclusion du réseau pour des infractions (à la charte propre au réseau en question par exemple, mais d'autres idées sont peut-être à trouver) vis à vis desquelles ce type de sanction peut-être jugé suffisant tant en ce qui concerne la suppression des nuisances induites qu'en ce qui concerne l'effet d'exemple.

Phil_98
Messages : 460
Inscription : 10 sept. 2020, 10:58

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#70

Message par Phil_98 » 15 févr. 2021, 10:28

ABC a écrit : 14 févr. 2021, 05:59 Sur la route et en agglomération, on doit respecter
  • les limitations de vitesse,
  • les sens interdits,
  • les passages protégés,
  • les priorités,
  • les feux rouges,
bref un code de la route avec des sanctions immédiates en cas d'infraction.
Dans l'ensemble, nous ne percevons pas ces règles de "bonne conduite routière" comme une atteinte illégitime à notre liberté.
...
Pour limiter les dégâts, la censure semble le seul moyen que j'ai vue, est-ce qu'il y en a d'autres ?

La question est de comment appliquer cette sanction. Une censure idéologique, abusive, fasciste nuira aux discussions et orientera les débats. Ensuite,comment connaitre les limites pratiques de cette censure.

Sur le forum, je pense que la censure existe et qu'elle est administrée d'une façon qui m'a un peu surpris au début, mais ça fonctionne.
Quand un super-zozo vient s'exprimer, il va passer au cash! J'ai écris super-zozo, parce que quelques fois je suis un zozo pour ceux qui ne pensent pas comme moi.
J’ai la "conviction intime'' qu’on peut critiquer et changer des ''convictions intimes''.

Avatar de l’utilisateur
miraye
Messages : 695
Inscription : 15 nov. 2014, 03:38

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#71

Message par miraye » 16 févr. 2021, 02:00

Phil_98 a écrit : 15 févr. 2021, 10:28
Pour limiter les dégâts, la censure semble le seul moyen que j'ai vue, est-ce qu'il y en a d'autres ?
Bien sur qu'il y a une autre solution pour limiter les dégâts.
Le but des réseaux sociaux n’est pas de présenter des sources d'informations fiables mais de faire du fric et de faire passer le plus de temps possible aux gens devant eux.
Pour cela ils emploient des algorithmes qui favorisent les publications qui rapportent le plus de vue. Et qu'est ce qui rapporte des vues ? La haine, le sensationnalisme, l’indignation, les complots, les explications simples à des problèmes compliqués, les rumeurs et fausses informations...j'en passe et des meilleurs.
Pour améliorer la qualité des réseaux sociaux il ne faut pas censurer, il faut modifier leurs algorithmes. Mais ça n'arrivera pas.
Désolé
"Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions." Boulet

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 4270
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#72

Message par Lambert85 » 16 févr. 2021, 02:57

Pour prendre un exemple récent, Gina Carano a pu s'exprimer librement sur twitter, par contre Disney était libre de la licencier ! :mrgreen:
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 2709
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Les réseaux dits sociaux sont-ils trop puissants ?

#73

Message par DictionnairErroné » 18 févr. 2021, 04:53

Ne voulant pas partager ses revenus avec les médias d’information, Facebook vient de bloquer le contenu journalistique de ses plateformes en Australie. C'est ça des réseaux dit sociaux trop puissants.
À partir de ce jeudi, il n’y aura plus de contenu journalistique sur Facebook en Australie. Les médias australiens seront bannis du réseau social (ils pourront avoir une page, mais ne pourront pas diffuser de contenu) et le contenu journalistique des médias internationaux ne pourra pas être vu ni partagé par les abonnés australiens de Facebook. Cette décision de Facebook survient alors que le gouvernement australien est sur le point d’adopter une loi qui forcerait Facebook et Google à négocier des redevances avec les médias d’information en guide de compensation pour l’utilisation du contenu journalistique sur leurs plateformes.
https://www.lapresse.ca/affaires/techno ... tralie.php
Pendant ce temps, Google a conclu une entente avec News Corp des médias Rupert Murdoch, oui, Fox News. L'entente n'a pas été révélée, deviendra-t-elle la référence à la baisse? Murdoch avec son carnet ultra conservateur de droite n'est pas nécessairement une bonne nouvelle.

Le jeu de tir et de survie Fortnite poursuit son périlleux parcours judiciaire contre l'exploitation de la dominance d'Apple.
Fortnite accuse Apple de contraindre les développeurs d’applications à distribuer leurs produits exclusivement via sa propre plateforme App Store et à utiliser uniquement les systèmes de paiement du fabriquant de l’iPhone, au prix de commissions qui peuvent atteindre 30 % des recettes.
https://www.lapresse.ca/affaires/techno ... -apple.php

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : bebepinotte2