La crise de la dette

Ici, on discute de sujets variés...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2997
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La crise de la dette

#101

Message par julien99 » 11 janv. 2013, 12:32

epommate a écrit :
julien99 a écrit :Vous dites, que la monnaie est crée par les dividendes (on va utiliser le terme de service rendu). Mais si sur l’ensemble du marché, vous n’avez qu’une masse monétaire de 100 euros, d’où sortent concrètement ces 10 euros supplémentaires pour payer le service de la dette ?
Un exemple avec une monnaie adossée à l'or :

La banque prête 100 pièce d'or à Alice.

Alice achète un restaurant 100 pièce d'or à Bob.
Au mois 1, seul Bob a mangé au restaurant d'Alice. 10 fois, à 1 euro le repas, Alice a récolté 10 pièce d'or.

Elle doit 101 pièce à la banque, elle rembourse 10, elle ne doit plus que 91 pièces.
La banque paye Charlie l'employé 1 pièce d'or et reconstitue 9 pièces de sa réserve.

Pendant le second mois, Bob mange encore 10 fois au restaurant, Charlie 1 fois .
Alice récolte 11 pièces.
Elle doit 92 pièces à la banque, en rembourse 10 pièces, elle ne doit plus que 82 pièces.
La banque donne 1 à Charlie, reconstitue 9 pièces de sa réserve

etc...
A la fin, Alice ne doit plus rien, la banque a reconstitué l'intégralité de son capital.
La banque a bien preté 100 pièces d'or et Alice en a bien remboursé 110 (environ) !

Si aucune banque ne dépense jamais d'argent pour elle même alors, dans ce cas, oui, vous avez raison, il n'est pas possible de la rembourser. Mais ce n'est pas le cas dans la vrai vie (il suffit d'aller voir un siège de banque pour voir qu'elles dépensent beaucoup d'argent).
J'ai pris pour exemple la masse totale de pièces d'or en circulation qui est de 100 euros. Si Alice se fait prêter 100 pièces d'or, Bob n'aura pas de pièces pour aller manger chez Alice.
Si vous refaites un calcul, il vous sera interdit d'avoir plus de pièces en circulation qu'il en existe au total (c.a.d. 100).
A moins d'en refabriquer...
"La vérité attire la haine"

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2997
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La crise de la dette

#102

Message par julien99 » 11 janv. 2013, 12:51

Dans un pays ou tous le monde est pauvre (au sens de Zola), il n'y a très peu de pauvre (au sens du seuil) !
Le seuil de pauvreté est donc plutôt un indice d'inégalité.
On peut relativiser la pauvreté, bien entendu. Mais faut-il être à la rue et être mendiant pour être considéré comme tel ?
Peut-être ne savez vous pas ce que veut dire vivre avec 960 euros et moins dans certaine villes !
Au-lieu de pauvreté, utilisons le terme de "vivre dans des conditions indécente". Pour moi, cela veut dire :
soit
- manquer d'une habitation propre et chaud
- ne pas disposer de quelques meubles basiques
- ne pas pouvoir s'habiller autrement qu'un clodo
- ne pas pouvoir s'alimenter sainement.
- ne pas avoir accès à des soins.
Ou tout à la fois

Avec 960 euro vous n'avez pas droit à beaucoup d'écart !
"La vérité attire la haine"

Avatar de l’utilisateur
epommate
Messages : 150
Inscription : 25 sept. 2009, 09:22

Re: La crise de la dette

#103

Message par epommate » 11 janv. 2013, 12:59

julien99 a écrit : Si vous refaites un calcul, il vous sera interdit d'avoir plus de pièces en circulation qu'il en existe au total (c.a.d. 100).
A moins d'en refabriquer...
Vous avez mal lu : Alice achète son restaurant à Bob contre les 100 pièces d'or. A aucun moment il n'y a plus de 100 pièce en circulation.

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2997
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La crise de la dette

#104

Message par julien99 » 11 janv. 2013, 13:29

epommate a écrit :
julien99 a écrit : Si vous refaites un calcul, il vous sera interdit d'avoir plus de pièces en circulation qu'il en existe au total (c.a.d. 100).
A moins d'en refabriquer...
Vous avez mal lu : Alice achète son restaurant à Bob contre les 100 pièces d'or. A aucun moment il n'y a plus de 100 pièce en circulation.
Alice achète un restaurant 100 pièce d'or à Bob.
Au mois 1, seul Bob a mangé au restaurant d'Alice. 10 fois, à 1 euro le repas, Alice a récolté 10 pièce d'or
On va dire qu'il mange gratuitement !
Maintenant, essayez donc d'introduire la notion de prêter dix plus de pièces que la banque a en sa possession, le tout avec des pièces d'or, pas de chèque ou autres reconnaissances de dette.
"La vérité attire la haine"

Avatar de l’utilisateur
epommate
Messages : 150
Inscription : 25 sept. 2009, 09:22

Re: La crise de la dette

#105

Message par epommate » 11 janv. 2013, 13:37

julien99 a écrit : Maintenant, essayez donc d'introduire la notion de prêter dix plus de pièces que la banque a en sa possession, le tout avec des pièces d'or, pas de chèque ou autres reconnaissances de dette.
Il ne mange pas gratuitement : il a les 100 pièces d'or qu'Alice lui a donné pour l'achat du restaurant ... Il rend une pièce a chaque repas.

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2997
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La crise de la dette

#106

Message par julien99 » 11 janv. 2013, 13:41

epommate a écrit :
julien99 a écrit : Maintenant, essayez donc d'introduire la notion de prêter dix plus de pièces que la banque a en sa possession, le tout avec des pièces d'or, pas de chèque ou autres reconnaissances de dette.
Il ne mange pas gratuitement : il a les 100 pièces d'or qu'Alice lui a donné pour l'achat du restaurant ... Il rend une pièce a chaque repas.
Autant pour moi.
Voyons la suite avec nos prêts décuplés, sans les avoir dans le coffre fort...
"La vérité attire la haine"

MadLuke
Messages : 1440
Inscription : 03 juil. 2007, 22:12

Re: La crise de la dette

#107

Message par MadLuke » 11 janv. 2013, 13:47

julien99 a écrit :
Alice achète un restaurant 100 pièce d'or à Bob.
Au mois 1, seul Bob a mangé au restaurant d'Alice. 10 fois, à 1 euro le repas, Alice a récolté 10 pièce d'or
On va dire qu'il mange gratuitement !
Maintenant, essayez donc d'introduire la notion de prêter dix plus de pièces que la banque a en sa possession, le tout avec des pièces d'or, pas de chèque ou autres reconnaissances de dette.
S'il mange gratuitement Alice fera faillite et oui elle ne remboursera pas le dix de pièces de plus.

Avatar de l’utilisateur
epommate
Messages : 150
Inscription : 25 sept. 2009, 09:22

Re: La crise de la dette

#108

Message par epommate » 11 janv. 2013, 13:57

julien99 a écrit :Voyons la suite avec nos prêts décuplés, sans les avoir dans le coffre fort...
Une banque unique (cas de l'île), la banque peut « créer » autant de monnaie qu'elle veut pourvu qu'elle ait la signature d'un prêt dans ses coffres.

Alice emprunte 1000€ à la banque :

- Compte courant Alice : 1000€
- Prêt Alice : - 1000€
- Compte courant Bob : 0€
- Compte courant Charlie : 0€

Alice achète un restaurant à Bob 1000€
- Compte courant Alice : 0€
- Prêt Alice : - 1000€
- Compte courant Bob : 1000€
- Compte courant Charlie : 0€

Bob mange dix fois au restaurant d'Alice (10€/repas)
- Compte courant Alice : 100€
- Prêt Alice : - 1000€
- Compte courant Bob : 900€
- Compte courant Charlie : 0€

Le prêt d'Alice produit des intérêts :
- Compte courant Alice : 100€
- Prêt Alice : - 1010€
- Compte courant Bob : 900€
- Compte courant Charlie : 0€
- Bénéfice de la banque : 10€

Versement du salaire de Charlie :
- Compte courant Alice : 100€
- Prêt Alice : - 1010€
- Compte courant Bob : 900€
- Compte courant Charlie : 10€
- Bénéfice de la banque : 0€

Paiment du terme du pret d'Alice :
- Compte courant Alice : 0€
- Prêt Alice : - 910€
- Compte courant Bob : 900€
- Compte courant Charlie : 10€
- Bénéfice de la banque : 0€


Bob mange dix fois au resto, Charlie une fois:
- Compte courant Alice : 110€
- Prêt Alice : - 910€
- Compte courant Bob : 800€
- Compte courant Charlie : 0€
- Bénéfice de la banque : 0€

etc...

À la fin :
- Compte courant Alice : 0€
- Prêt Alice : 0€
- Compte courant Bob : 0€
- Compte courant Charlie : 0€
- Bénéfice de la banque : 0€

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2997
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La crise de la dette

#109

Message par julien99 » 11 janv. 2013, 14:00

Une banque unique (cas de l'île), la banque peut « créer » autant de monnaie qu'elle veut pourvu qu'elle ait la signature d'un prêt dans ses coffres.
STOP
Nous parlions de pièces d'or. Vous avez déjà transgressé toutes les règles !
"La vérité attire la haine"

Avatar de l’utilisateur
epommate
Messages : 150
Inscription : 25 sept. 2009, 09:22

Re: La crise de la dette

#110

Message par epommate » 11 janv. 2013, 14:02

MadLuke a écrit :S'il mange gratuitement Alice fera faillite et oui elle ne remboursera pas le dix de pièces de plus.
C'est exacte, si la Banque ne paye jamais rien, alors le système fuit...

Notons que c'est le cas pour tout agent : si un agent arrive à récupérer de la monnaie et ne doit jamais en décaissé, alors il y a une fuite du système monétaire vers cet agent.

Par exemple, si on supposait qu'on devait :
1/ faire offrande au boulanger de tout ce qu'il veut ET
2/ payer le boulanger pour son pain ;

ALORS

la monnaie fuirait vers le boulanger et le système ne fonctionnerait pas.

Mais, il n'y a pas à inventer de complot Rotshildo-boulanger pour voir que ce système ne fonctionnerait pas : et heureusement, ce n'est pas celui de la vrai-vie : les boulanger payent pour ce qu'il achète, comme tout le monde.

Avatar de l’utilisateur
epommate
Messages : 150
Inscription : 25 sept. 2009, 09:22

Re: La crise de la dette

#111

Message par epommate » 11 janv. 2013, 14:03

julien99 a écrit : Nous parlions de pièces d'or. Vous avez déjà transgressé toutes les règles !
Je pensais que vous aviez compris que cela fonctionnait avec les pièces d'or ! À quel moment buttez-vous (sur les pièces d'or) ?

Avatar de l’utilisateur
epommate
Messages : 150
Inscription : 25 sept. 2009, 09:22

Re: La crise de la dette

#112

Message par epommate » 11 janv. 2013, 14:10

Situation initiale :
- la banque : 100 PO

Alice emprunte 100 PO à la banque :
- Alice : 100 PO
- dette de 100PO d'Alice à la banque

Alice achète un restaurant à Bob 100PO
- Bob : 100 PO
- dette de 100PO d'Alice à la banque

Bob mange dix fois au restaurant d'Alice (1PO/repas)
- Alice : 10 PO
- Bob : 90 PO
- dette de 100PO d'Alice à la banque

Le prêt d'Alice produit des intérêt :
- Alice : 10 PO
- Bob : 90 PO
- dette de 101PO d'Alice à la banque

Paiement du terme du prêt d'Alice :
- Alice : 0 PO
- Bob : 90 PO
- dette de 91PO d'Alice à la banque
- Banque : 10PO

Versement du salaire de Charlie :
- Alice : 0 PO
- Bob : 90 PO
- dette de 91PO d'Alice à la banque
- Banque : 9PO
- Charlie : 1PO


Bob mange dix fois au resto, Charlie une fois:
- Alice : 11 PO
- Bob : 80 PO
- dette de 91PO d'Alice à la banque
- Banque : 9PO
- Charlie : 0PO

Production d'intérêt:
- Alice : 11 PO
- Bob : 80 PO
- dette de 92PO d'Alice à la banque
- Banque : 9PO
- Charlie : 0PO

Remboursement du second terme :
- Alice : 1 PO
- Bob : 80 PO
- dette de 82PO d'Alice à la banque
- Banque : 19PO
- Charlie : 0PO

etc...
À la fin :
- Alice : 0 PO
- Bob : 0 PO
- dette éteinte d'Alice à la banque
- Banque : 100 PO
- Charlie : 0PO

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2997
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La crise de la dette

#113

Message par julien99 » 11 janv. 2013, 14:20

epommate a écrit :
julien99 a écrit : Nous parlions de pièces d'or. Vous avez déjà transgressé toutes les règles !
Je pensais que vous aviez compris que cela fonctionnait avec les pièces d'or ! À quel moment buttez-vous (sur les pièces d'or) ?
Ce que j'essaye de démontrer est la chose suivante :
si la banque veut prêter plus qu'elle ne possède, elle a trois possibilités. Créer de nouvelles pièces d'or (richesse réelle), mais il va falloir trouver la matière première, soit créer de fausses pièces, c.a.d. arnaquer en faisant croire que ces pièces ont une valeur réelle. La troisième est de faire faire des dépôts à ceux qui en possèdent, et de faire croire que ces pièces sont toujours dans le coffre, tout en espérant que jamais plus d'une minorité vienne retirer le dépôt de pièces d'or en même temps
"La vérité attire la haine"

Avatar de l’utilisateur
epommate
Messages : 150
Inscription : 25 sept. 2009, 09:22

Re: La crise de la dette

#114

Message par epommate » 11 janv. 2013, 14:32

julien99 a écrit :
epommate a écrit :
julien99 a écrit : Nous parlions de pièces d'or. Vous avez déjà transgressé toutes les règles !
Je pensais que vous aviez compris que cela fonctionnait avec les pièces d'or ! À quel moment buttez-vous (sur les pièces d'or) ?
Ce que j'essaye de démontrer est la chose suivante :
si la banque veut prêter plus qu'elle ne possède, elle a trois possibilités. Créer de nouvelles pièces d'or (richesse réelle), mais il va falloir trouver la matière première, soit créer de fausses pièces, c.a.d. arnaquer en faisant croire que ces pièces ont une valeur réelle. La troisième est de faire faire des dépôts à ceux qui en possèdent, et de faire croire que ces pièces sont toujours dans le coffre, tout en espérant que jamais plus d'une minorité vienne retirer le dépôt de pièces d'or en même temps
Mon exemple avec les euro (qui ne sont pas adossé à un colatéral physique comme l'or), réponds à la question : la banque prete 1000 euro qu'elle ne possède pas. Elle possèdent en revanche une reconnaissance de dette d'Alice qui vaut 1000 euro.

Comme pour vous une reconnaissance de dette ne vaut rien, accepteriez vous de m'en signer une de 1000 euro ?

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2997
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La crise de la dette

#115

Message par julien99 » 11 janv. 2013, 14:56

Mon exemple avec les euro (qui ne sont pas adossé à un colatéral physique comme l'or), réponds à la question : la banque prete 1000 euro qu'elle ne possède pas. Elle possèdent en revanche une reconnaissance de dette d'Alice qui vaut 1000 euro.

Comme pour vous une reconnaissance de dette ne vaut rien, accepteriez vous de m'en signer une de 1000 euro ?
Vous n'avez pas saisi, ce que j'ai tenté d'expliquer.
Une situation saine implique l'indexation de cette reconnaissance de dette sur une richesse concrète (dans notre exemple j'ai choisi l'or). C'est le cas no 1.
Mais il se trouve que le système bancaire repose principalement sur des leurres et une sorte de fausse monnaie en grande partie virtuelle et qu'on essaye de persuader que les reconnaissances de dette ont une valeur réelle. Elles ont une valeur de confiance réelle aussi longtemps que le système ne crash pas (dévaluation totale de la monnaie comme pendant la crise entre les deux guerres mondiales). Concernant le fait de vouloir faire croire que les dépôts sont en sécurité dans les coffres de banque devrait également rappeler des scènes cauchemardesques, lorsque la population se précipite pour retirer ses dépôts. Du déjà vu...Une vision d'enfer....pour les établissements bancaires.

Je sais, j'ai une manière bien simpliste de présenter la cause de nos soucis économiques. Malheureusement, la racine du mal repose sur sur problème aussi basique que celui-ci.
"La vérité attire la haine"

Avatar de l’utilisateur
Homère
Messages : 380
Inscription : 31 mars 2008, 07:37

Re: La crise de la dette

#116

Message par Homère » 11 janv. 2013, 15:01

Bonsoir les comptables,

Connaissez-vous le principe de double entrée* dans les livres comptables ?

Je demande sans aucune condescendence. Le but inavoué de ma question mais en fait si, consiste surtout à vous aider à comprendre le gros biais par lequel vous introduisez vos mouvements bancaires. :a1: Je vous laisse chercher, c'est le meilleur moyen de retenir ensuite.

EDIT: indice, pensez à l'Equation (notez le E majuscule)

Homère

*prémices de la comptabilité.

Avatar de l’utilisateur
epommate
Messages : 150
Inscription : 25 sept. 2009, 09:22

Re: La crise de la dette

#117

Message par epommate » 11 janv. 2013, 15:11

Homère a écrit :comprendre le gros biais par lequel vous introduisez vos mouvements bancaires
Non, je ne referais pas toutes les opérations en compta. C'est à vous de me montrez où vous ferez s'effondrer le système bancaire.

(d'ailleurs en PO, je ne vois pas trop ce que cela peut changer)

Avatar de l’utilisateur
epommate
Messages : 150
Inscription : 25 sept. 2009, 09:22

Re: La crise de la dette

#118

Message par epommate » 11 janv. 2013, 15:13

julien99 a écrit :dévaluation totale de la monnaie comme pendant la crise entre les deux guerres mondiales
Cette dévaluation totale étant du a des fausses dettes emises par ... l'état qui a voulut imprimer de la fausse monnaie. Merci, la boucle est bouclée.

Avatar de l’utilisateur
Homère
Messages : 380
Inscription : 31 mars 2008, 07:37

Re: La crise de la dette

#119

Message par Homère » 11 janv. 2013, 15:31

epommate a écrit :Non, je ne referais pas toutes les opérations en compta.
Dans ce cas votre démonstration est nulle et non avenue.

Homère :a1:

Avatar de l’utilisateur
epommate
Messages : 150
Inscription : 25 sept. 2009, 09:22

Re: La crise de la dette

#120

Message par epommate » 11 janv. 2013, 15:38

Homère a écrit :
epommate a écrit :Non, je ne referais pas toutes les opérations en compta.
Dans ce cas votre démonstration est nulle et non avenue.

Homère :a1:
Oui oui, et toute les opérations qui ont eu lieu avant que la compta en parti double voit le jour n'ont jamais existé...

Avatar de l’utilisateur
Homère
Messages : 380
Inscription : 31 mars 2008, 07:37

Re: La crise de la dette

#121

Message par Homère » 11 janv. 2013, 16:00

epommate a écrit : Oui oui, et toute les opérations qui ont eu lieu avant que la compta en parti double voit le jour n'ont jamais existé...
Le sujet ici n'est pas la crise de la comptabilité d'epommate mais la crise de la dette, voire de la finance en général.

Par ailleurs votre compta au-dessus n'est ni double ni simple. Elle est incomplète et biaisée. Et on n'argumente pas avec des arguments biaisés.

Si ça se trouve nous serions d'accord sur le fond du problème de la crise qui nous a frappé, et de laquelle nous revenons doucement. J'avais posté ici sur ce forum il y a bien longtemps un lien vers un exposé de cette crise initiale en 2008 que je trouvais juste et impartial. N'étant hélas qu'un piètre technicien de forums sceptiques, je vais tenter sans promettre de retrouver mon message.

Nous pourrions ainsi comparer nos points de vue respectifs. Je me sens coupable et triste. Après tout j'ai jeté la première pierre. Me pardonnerez-vous.

homère :a1:

Avatar de l’utilisateur
Ptoufle
Messages : 1988
Inscription : 13 juin 2007, 19:40

Re: La crise de la dette

#122

Message par Ptoufle » 11 janv. 2013, 16:16

julien99 a écrit :Vous n'avez pas saisi, ce que j'ai tenté d'expliquer.
Une situation saine implique l'indexation de cette reconnaissance de dette sur une richesse concrète (dans notre exemple j'ai choisi l'or).
Dans la réalité la valeur de la monnaie est fondée sur la taille de l'économie. J'explique : en fait, la banque ne peut pas donner les 1000 euros à Alice, puisqu'elle ne les possède pas. Elle les emprunte à la banque centrale, et paye à son tour des intérêt sur cette somme. Quand Alice rembourse son prêt, la banque rembourse à son tour la banque centrale, et la banque centrale "détruit" le montant recouvré.
Si la banque centrale trouve qu'il y a trop de monnaie en circulation par rapport à la richesse du pays, elle monte les taux d'intérêt, la banque privée devra alors aussi monter les siens pour conserver sa marge, et Alice n'empruntera peut-être pas si les intérêt sont trop forts.
"The greatest enemy of knowledge is not ignorance ; it is the illusion of knowledge"
Stephen Hawking

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2997
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La crise de la dette

#123

Message par julien99 » 11 janv. 2013, 17:43

Dans la réalité la valeur de la monnaie est fondée sur la taille de l'économie.
Elle était basée sur les réserves d'or jusqu’en 1973. Donc tout ce qui a suivi, c'est du pipeau en boîte.
Le fait de ré-emprunter une somme qu'on ne possède pas va créer une dette (1000 euros de plus dans la bulle), de la monnaie virtuelle ou fictive masquée par de simples jeux d'écriture, que personne n'aura jamais l'occasion de palper, puisqu'elle n'existe pas vraiment. Elle n'existe que par la confiance liée à la promesse de remboursement.
Et le montant recouvré n'est pas détruit, car ils sont toujours virtuellement en circulation.

Vos manœuvres de réguler le niveau des prêts n'est qu'une manière de gérer intelligemment l’arnaque pour éviter de faire trébucher l'âne de course qu'on a dopé dans le but de maximiser les profits bancaires.
Si les taux d’intérêts sont faibles, les banques prêteront plus, certes. Mais si les taux d'intérêts sont élevés, il y aura moins de prêts, mais une rentabilité supérieure. L’éternel choix entre la quantité et la qualité déterminé par l'offre et la demande. Quoiqu'il en soit, à chaque prêt, la masse monétaire virtuelle enfle. Et le cercle vicieux de l'emprunt est omniprésent dans tous les domaine, que ce soit les ménages, les entreprises ou le domaine public.
"La vérité attire la haine"

MadLuke
Messages : 1440
Inscription : 03 juil. 2007, 22:12

Re: La crise de la dette

#124

Message par MadLuke » 11 janv. 2013, 18:03

julien99 a écrit :Elle n'existe que par la confiance liée à la promesse de remboursement.
Même chose un peu pour l'Or (disons avant que l'or est des utilité électronique et autre domaine), ça valeur est basé en majeure partie sur une "promesse" ou plutôt une confiance que tu pourras l'utilisé comme moyen d'échange de bien dans le futur.

Demain matin des gens trouvent un moyen cheap d'extraire de l'or des océans ou d'en créer avec des bactéries qui digère des acides, et hop le modèle économique s'effondre un peu.

tu fais confiance que cela n'arrivera pas et que les gens vont continuer à vouloir acheter de l'or.

Ici le gouvernement (et d'autre institution) fait la promesse solonel qu'il va toujours accepter ça monnaie comme moyen de rembourser des dettes que les gens lui doivent et puisque tous le monde ou presque doivent de l'argent au gouvernement (des impôts par exemple), tu fais grandement confiance qu'il existeras toujours une utilité a cette reconnaissance de dette.

Bon, tous peut s'écrouler, les pays renié absolument tous, mais je ne pense pas que c'est plus probable pour le canada/us ou les pays d'europe que l'or deviennent sans valeur.

Avatar de l’utilisateur
julien99
Messages : 2997
Inscription : 11 juin 2012, 15:43

Re: La crise de la dette

#125

Message par julien99 » 11 janv. 2013, 18:09

Même chose un peu pour l'Or (disons avant que l'or est des utilité électronique et autre domaine), ça valeur est basé en majeure partie sur une "promesse" ou plutôt une confiance que tu pourras l'utilisé comme moyen d'échange de bien dans le futur.
Je ne sais pas ce qui se passé, mais 2012 a été l'année de rachat intensif d'or
"La vérité attire la haine"

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit