Une histoire de sexe

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: Une histoire de sexe

#101

Message par BeetleJuice » 17 mars 2013, 06:37

Quel est l'intérêt d'écrire vite ?
Ca à un intérêt en terme de contrainte imposée, mais seulement dans le cadre d'un exercice d'écriture et non pour écrire un texte réellement abouti.

Pour avoir participé à des ateliers d'écritures où l'on écrivait des textes avec une contrainte de temps d'une demi-heure à quarante-cinq minutes et avec des règles d'écritures imposées (comme par exemple d'utiliser obligatoirement certain mot, de ne pas écrire plus de 10 mots par phrase, de ne pas utiliser une lettre...), ça peut être très stimulant.

Le tout, c'est de se fixer les bonnes contraintes.

Avoir un thème imposé comme le demande Mireille, c'est par exemple ce que je considère comme une mauvaise contrainte, parce qu'on a plus facilement le syndrome de la page blanche que quand les contraintes sont purement technique (enfin c'est comme ça pour moi), parce qu'on se concentre trop sur le thème.
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Mireille

Re: Une histoire de sexe

#102

Message par Mireille » 17 mars 2013, 07:38

J'ai confiance en votre intégrité BeeltleJuice et des gens intelligents ne trichent pas, sinon ou serait le plaisir, je vous le demande.

Pour les contraintes, je vous les ai données et ce n'est pas si facile. Vous écrivez en moins d'une heure, soit pour vous 30 minutes une nouvelle humoristique.

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: Une histoire de sexe

#103

Message par BeetleJuice » 17 mars 2013, 07:45

Pour les contraintes, je vous les ai données et ce n'est pas si facile.
Ba pas vraiment.
Une nouvelle humoristique, c'est vague comme contrainte.

D'abord, qu'est-ce que vous entendez par nouvelle ? Si c'est le sens commun, je le dis immédiatement, je n'y arriverais pas, c'est trop court (Wikipédia donne entre 4 et 50 page et en une heure, c'est pas possible.)

Est-ce que ça impose des restrictions ? (est-ce qu'il faut que le texte soit entièrement de mon fait, est-ce que je peux reprendre un autre texte en parodie, en caviardage, en collage, en pastiche...)

Pour humoristique, je comprends, mais est-ce que vous y voyez une définition précise ou tout type d'humour est acceptable (c'est à dire que ça ne sera pas forcement une blague, quoi.)
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Mireille

Re: Une histoire de sexe

#104

Message par Mireille » 17 mars 2013, 07:46

Salut Carlito,

Je ne sais pas si ton histoire est triste ou drôle en fin de compte hi hi hi ! On verra ce qu'en pense les autres lecteurs.

Un petit bijou que je relève de ton histoire c'est cette phrase d'une parfaite innocence, je te cite :

Merci Camille, tu penses que l'on pourra se revoir?

Mireille

Re: Une histoire de sexe

#105

Message par Mireille » 17 mars 2013, 07:51

Je vous impose les mêmes contraintes que j'ai eût.

Vous écrivez un court récit, de la longueur du mien 1500 mots et moins, soit une page et un peu plus qui soit humoristique sur le thème de votre choix. Je vous ai imposé la moitié du temps que j'avais eût parce que vous vous étiez un peu moqué de moi. Je vous donne donc 1 heure pour nous écrire une page ou dans les environs d'une nouvelle humoristique entièrement de votre cru à partir d'un fait vécu de votre vie. Ca vous va !

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5588
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Une histoire de sexe

#106

Message par Etienne Beauman » 17 mars 2013, 07:58

Salut BJ,
BeetleJuice a écrit :Ca à un intérêt en terme de contrainte imposée, mais seulement dans le cadre d'un exercice d'écriture et non pour écrire un texte réellement abouti.
Oui ça je veux bien le comprendre.
Ma question portait spécifiquement sur l'intérêt de la requête de Mireille, j'ai l'impression qu'elle justifie la médiocrité de sa prose par la rapidité de son écriture. Et que son défi aurait pour ambition de nous montrer qu'il n'est pas facile d’écrire de bons textes rapidement.
Mais on ne juge pas Mireille sur ce qu'elle pourrait écrire sans les contraintes qu'elle se fixe elle même, on juge le(s) texte(s) qu'elle nous présente.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Mireille

Re: Une histoire de sexe

#107

Message par Mireille » 17 mars 2013, 08:06

Étienne,

Écrivez votre texte.

Laissez-vous aller...

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Une histoire de sexe

#108

Message par Dash » 17 mars 2013, 08:08

Mireille, vous n'avez pas vu son msg où il parle de ses ateliers d'écriture? Et celui où il décortique en détail tout ce qui cloche dans le vôtre? Et ses nombreux messages sur le forum?

Ce mec est un érudit! Il prépare une thèse (terminé BJ?) et il maitrise la langue! Alors à moins qu'il soit complètement nase en ce qui concerne l'inspiration et la création artistique, son texte sera fort probablement le meilleur jusqu'à présent (euphémisme)!

Des fois, je me demande si ceux qui pensent percevoir des trucs à distance à propos des gens n'oublient pas d'entrevoir ce qui est tout juste devant eux! :mrgreen:

(je te taquine ;) )
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 10:59

Re: Une histoire de sexe

#109

Message par Greem » 17 mars 2013, 08:11

J'aimerais beaucoup lire un texte de BeetleJuice, si le cœur lui en dit de partager un peu ce qu'il fait :)
Mireille a écrit :Vous écrivez un court récit, de la longueur du mien 1500 mots et moins, soit une page et un peu plus qui soit humoristique sur le thème de votre choix. Je vous ai imposé la moitié du temps que j'avais eût parce que vous vous étiez un peu moqué de moi. Je vous donne donc 1 heure pour nous écrire une page ou dans les environs d'une nouvelle humoristique entièrement de votre cru à partir d'un fait vécu de votre vie. Ca vous va !
Mettons qu'il n'y arrive pas, ça changerait quoi que ce soit à la pertinence de ses remarques ? BeetleJuice n'a rien à prouver à ce niveau là (ni personne d'ailleurs), et ce n'est pas parce qu'on ne maitrise pas tel ou tel domaine artistique qu'on est pas capable de comprendre une oeuvre et d'émettre un jugement critique.
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

Avatar de l’utilisateur
VISION
Messages : 69
Inscription : 30 avr. 2006, 09:30

Re: Une histoire de sexe

#110

Message par VISION » 17 mars 2013, 08:47

Bonjour.
Dernière modification par VISION le 17 mars 2013, 18:32, modifié 4 fois.

Mireille

Re: Une histoire de sexe

#111

Message par Mireille » 17 mars 2013, 08:48

Je sais que tu me taquines Dash :P:

Je vais avoir un aussi grand plaisir à les lire que eux de nous écrire une nouvelle digne de leur réputation !

Bonne journée Dash et vous pouvez vous y mettre aussi Dash et Green. On va s'amuser.

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: Une histoire de sexe

#112

Message par BeetleJuice » 17 mars 2013, 08:53

Dash a écrit :Ce mec est un érudit! Il prépare une thèse (terminé BJ?) et il maitrise la langue!
Histoire de casser un peu mon image:

-Je suis pas un érudit, enfin je me considère pas comme tel.
-Je prépare pas une thèse, je termine un master avec 2 ans de retard (j'ai eu deux ans de trou entre le M1 et le M2 à cause d'une tentative de passer en master enseignement secondaire pour préparer un capes, mais j'ai abandonné, démotivé par la médiocrité de ce cursus, ce qui m'a fait reprendre mon master d'histoire ancienne où je termine mon mémoire cette année)

Cela dit, on doit pouvoir dire que je maîtrise le langage, puisque avec un peu d'effet de style j'arrive visiblement à faire croire que je suis plus savant que je ne le suis et vous vous y êtes visiblement laissé prendre (c'était pas volontaire de ma part).
Mireille a écrit : Vous écrivez un court récit, de la longueur du mien 1500 mots et moins, soit une page et un peu plus qui soit humoristique sur le thème de votre choix. Je vous ai imposé la moitié du temps que j'avais eût parce que vous vous étiez un peu moqué de moi. Je vous donne donc 1 heure pour nous écrire une page ou dans les environs d'une nouvelle humoristique entièrement de votre cru à partir d'un fait vécu de votre vie. Ca vous va !
Je peux toujours essayer, mais d'un, je trouve que c'est plus des contraintes de rédactions scolaires que des contraintes littéraires style oulipien et j'avoue que je sens déjà d'avance qu'il y a peu de chance que j'y parvienne parce que ça me motive pas trop. De deux, il n'y a pas vraiment d'anecdote dans ma vie qui soit susceptible de faire un texte d'une page, humoristique et intéressant à raconter. De trois, ça fait au moins 3 ans que j'ai plus fait de tels exercices, donc je suis un peu rouillé.

Je peux essayer de faire quelque chose, mais je garanti pas de respecter les règles parfaitement hormis la limite de temps.
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: Une histoire de sexe

#113

Message par BeetleJuice » 17 mars 2013, 10:07

J'ai fait 1 page word et de mi en 40 minutes. On m'excusera de la petite billevesée que c'est, mais le thème et les contraintes ne m'ayant pas inspiré du tout, j'ai ce que ce que j'ai pu.

A la base, j'étais partis sur l'idée de faire un exercice de style avec 4 textes de styles différent fait à partir d'une blague idiote, mais j'ai eu le temps d'en faire qu'un et il fait que 750 mots.
Le style est volontairement ampoulé pour accentuer la chute, vous me direz si c'est trop ampoulé et si ça ruine l'effet et l'éventuel intérêt du lecteur.

Toute ma vie durant je n'avais fait que rester là, endormi dans l'épais liquide visqueux et transparent qui couvrait tout mon être depuis aussi loin que remonte ma mémoire.

Etais-je né ainsi ?

Mes souvenirs ne me permettait pas de remonter plus loin qu'un effroyable choc sur la surface de mon univers. Un choc que j'avais banni de ma mémoire et que mon esprit s'efforçait de maintenir caché au plus profond de mon inconscient.
Je baignais dans un fluide qui me maintenait immobile, au milieux d'un univers d'un noir impénétrable, dont le froid contact était à peine atténué par mon protecteur visqueux.
De vagues images d'un passé obscur et claustrophobe me revenaient parfois entre deux rêve éveillés, mais rien qui me permettent d'imaginer un passé au delà des murs de mon présent.
J'avais tenté de m'en sortir, d'explorer plus loin que l'horizon de geai qui s'élevait de tout coté, de voir si ailleurs, de meilleures contrées étaient accessibles, mais mes efforts pour me libérer de ma prison liquide n'avait abouti qu'à mit maintenir plus encore et je restais irrémédiablement à la même place depuis le début de mon existence.
Le silence et l'absence de vie était mon univers, la solitude était ma seule vie.

Mais soudain un choc sonore se fit entendre, emplissant le ciel d'une explosion qui fit vibrer la terre elle même. Une ombre se déplaça, immense, menaçante, couvrant l'univers tout entier qu'elle rendit plus noir encore. Sous ce spectre sombre, je ne voyais plus rien et tentait de m'enfuir mais piégé dans cette enveloppe glaireuse qui m'avait maintenu depuis si longtemps, je ne pu faire un mouvement.

Le martellementt se répetta, pas trois fois, déchirant l'espace avec un bruit assourdissant, ébranlant la surface d'ébène de l'univers autour de moi, propageant une affreuse vibration en moi.

L'effroi m'emplit d'avantage lorsqu'un horrible craquement remplaça les chocs, un immonde bruit qui fit surgir de mon inconcient des immages d'une terreur originelle, des images d'avant l'univers de noir et la substance transparente, des images d'une douce quiétude détruite par ce même craquement.

Je détournais mon regard et fermais ma vision, espérant échapper à ce bouleversement.

Mais tout cessa. Le bruit n'était plus, la terre était calme, l'univers redevenu ce qu'il était.
Lorsque j'entrepris de jeter un regard pour constater la fin de mon calvaire, je vis prêts de moi, à quelques pas seulement, une nouvelle chose.

Un globe. Un globe jaune énorme et couvert de la même substance affreuse qui le retenait dans la même prison que moi. Il était immobile, rond et lisse et luisait d'un étrange reflet. Bien qu'inanimé, l'objet semblait presque m'appeler, comme si une vie cachée à l'intérieur de cette orbe dorée attendait que je la découvre.
Toujours incapable de bouger pour partir à la conquête de cette nouveauté, j'appelais doucement, incapable de faire d'avantage.

-Hé

-Hé !

Aucune réponse ne vint, mais la surface de la sphère frémit doucement tandis que la visquosité qui la recouvrait devint plus opaque.

-Hé, ho ! Etes-vous vivant ! M'entendez-vous!

Toujours aucune réponse.
La frustration montait en moins tandis que l'air semblait se faire plus lourd. Je n'avais pour tout signe de vie que des frémissement toujours plus fort du globe jaune et la blancheur de plus en plus manifeste du liquide qui l'emprisonnait.
Je sentais la chaleur d'une juste colère se frayer un chemin dans ma tête, troublant ma vue, me faisant trembler étgalement d'une rage contenue.

-Ne pouvez vous donc pas répondre ! Nous voila deux dans cette univers aride et inhospitalier et vous voilà muet face à moi qui vous appelle !
Ne pouvez vous donc pas répondre !

Toujours aucune réponse

La chaleur montait encore et je réalisais soudain qu'elle ne venait pas de moi. L'univers entier semblait à nouveau se bouleverser et devenir plus encore un enfer en montant sa température.
Le sol devint vite un calvaire, brulant mon être, à peine protéger par le gel autour de moi qui devenait à son tour opaque et plus dur, comme pour m'emprisonner d'avantage dans cet enfer bouillant où je trépasserais surement.

Etait-ce donc ça ma vie ?

Une vie d'affreuse solitude dans un enfer noir, à parler avec des choses sans vie tel un esprit malade , qui se terminerait par ma mort dans la souffrance d'une fournaise, accompagnée de ma folie et de mon amertume.

La colère laissa sa place au désespoir et en guise de dernière volonté, je me tournais vers la sphère qui m'avait fait miroité l'illusion de trouver un compagnon d'infortune.

-Voilà, tu as réussit. Je vais mourir carbonisé et mes ultimes paroles seront pour toi, compagnon imaginaire de ma solitude, mensonge doré venu pour torturer mon esprit à mes derniers instants.

Alors, au milieux de mon enfer, le globe se tourna enfin, avec lenteur, et poussa un cri

-HAAAAAAA un oeuf qui parle !
Spoiler
Show
Voilà, une petite adaptation stupide de la blague de l'oeuf façon un peu fantastique, un peu autre chose. Vu qu'on a tous casser un oeuf dans sa vie, est-ce que ça compte comme une anecdote ?

A la base, je comptais faire un texte plus court et faire 4 textes:
-un semi fantastique comme celui là
-un conte
-une recette de cuisine
-un genre fable ou poème très court

Je savais d'avance que j'arriverais pas à en faire 4, mais je pensais avoir le temps d'en faire plus d'un...
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Avatar de l’utilisateur
Cajypart
Messages : 524
Inscription : 20 févr. 2008, 03:48

Re: Une histoire de sexe

#114

Message par Cajypart » 17 mars 2013, 10:33

Ça manque de sexe. :lol:
Sinon, attention au participe passé...
"C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort, qu'ils ont forcément raison..."(un pote à moi qui cite Coluche)

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: Une histoire de sexe

#115

Message par BeetleJuice » 17 mars 2013, 10:46

Ça manque de sexe.
J'ai hésité à faire un récit érotique, mais j'ai pas réussis à commencer. Et vu le sujet, je suis pas sur que la sexualité des personnages de ma présente idiotie aurait intéressé grand même.
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Avatar de l’utilisateur
Cajypart
Messages : 524
Inscription : 20 févr. 2008, 03:48

Re: Une histoire de sexe

#116

Message par Cajypart » 17 mars 2013, 11:04

Cajypart a écrit :Sinon, attention au participe passé...
Beetlejuice a écrit :J'ai hésité à faire un récit érotique, mais j'ai pas réussis à commencer.
:(
"C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort, qu'ils ont forcément raison..."(un pote à moi qui cite Coluche)

Avatar de l’utilisateur
Momo
Messages : 143
Inscription : 22 juin 2010, 17:55

Re: Une histoire de sexe

#117

Message par Momo » 17 mars 2013, 13:38

A votre tour Cajypart, racontez nous une histoire de sexe humoristique ! :mrgreen:
Avec l'accent savoyard, s'il vous plait, genre :
Chalut les chamis, cha va bien ?
Che soir on manche des moules au chalet, et ... les moules, il y en a prendre et a laicher !


Comment cha, ch'est pas l'acchent chavoyard ? :a4:
Dernière modification par Momo le 17 mars 2013, 14:29, modifié 2 fois.
bien vous ete sceptique et moi je suis croyante envers certaines chose et vous..vous me croyez pas
ange24

Avatar de l’utilisateur
Cajypart
Messages : 524
Inscription : 20 févr. 2008, 03:48

Re: Une histoire de sexe

#118

Message par Cajypart » 17 mars 2013, 14:27

Hélas Momo, je suis totalement dépourvu de talent littéraire.
Savoir faire de belles phrases ne fait pas un bon écrivain.

Mais pour ne pas vous laisser sans lecture je vais vous laisser un poème de Verlaine:

Idylle High-life

La galopine
A pleine main
Branle la pine
Au beau gamin.

L'heureux potache
Décalotté
Jouit et crache
De tout côté.

L'enfant rieuse
A voir ce lait
Et curieuse
De ce qu'il est,

Hume une goutte
Au bord du pis
Puis dame! en route,
Ma foi, tant pis!

Pourlèche et baise
Le joli bout
Plus ne biaise
Pompe le tout!

Petit vicomte
De Je-ne-sais,
Point ne raconte
Trop ce succès,

Fleur d’élégances,
Oaristys
De tes vacances
Quatre-vingt-dix :

Ces algarades
Dans les châteaux,
Tes camarades,
Même lourdeaux,

Pourraient sans peine
T’en raconter
À la douzaine
Sans inventer ;

Et les cousines,
Anges déchus,
De ses cuisines
Et de ces jus

Sont coutumières,
Pauvres trognons,
Dès leurs premières
Communions ;

Ce, jeunes frères,
En attendant
Leurs adultères
Vous impendant.

Verlaine, Femmes, 1890
"C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort, qu'ils ont forcément raison..."(un pote à moi qui cite Coluche)

Avatar de l’utilisateur
Momo
Messages : 143
Inscription : 22 juin 2010, 17:55

Re: Une histoire de sexe

#119

Message par Momo » 17 mars 2013, 14:51

Cajypart a écrit :Savoir faire de belles phrases ne fait pas un bon écrivain.
Les ecrits vains du mauvais ecrivain.

Vagin, va, geint et mouille
Aspire au bonheur de mes couilles
D'etre videes de leur lourdeur
Dans un long rale liberateur.

Encore de bibi Momo....
Dernière modification par Momo le 17 mars 2013, 15:30, modifié 2 fois.
bien vous ete sceptique et moi je suis croyante envers certaines chose et vous..vous me croyez pas
ange24

Avatar de l’utilisateur
Cajypart
Messages : 524
Inscription : 20 févr. 2008, 03:48

Re: Une histoire de sexe

#120

Message par Cajypart » 17 mars 2013, 15:20

Le participe passé, bordel... :cry:
"C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort, qu'ils ont forcément raison..."(un pote à moi qui cite Coluche)

Avatar de l’utilisateur
Momo
Messages : 143
Inscription : 22 juin 2010, 17:55

Re: Une histoire de sexe

#121

Message par Momo » 17 mars 2013, 15:50

j'ai des lacunes avec le participe passe, et puis je ne suis pas francais ou canadien, je suis juste un extra-terrestre, un encule de la planete Enculos ZOB-69.
Je suis constamment en contact telephatique avec une ange(24 ?), une certaine Nabilla. C'est d'un usant...

Image
bien vous ete sceptique et moi je suis croyante envers certaines chose et vous..vous me croyez pas
ange24

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5588
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Une histoire de sexe

#122

Message par Etienne Beauman » 17 mars 2013, 16:11

Le style est volontairement ampoulé pour accentuer la chute, vous me direz si c'est trop ampoulé et si ça ruine l'effet et l'éventuel intérêt du lecteur.
Pour moi ça passe bien, j'étais pas mal largé tout du long, j'ai d'abord cru à une grossesse (première phrase) mais il y a de plus en plus de truc qui ne collaient pas, je n'ai compris qu'avec la chute, comme je ne connaissais pas l'histoire originale ma première impression fut WTF ?
J'ai plus apprécié la seconde lecture que la première, ce qui est sans doute bon signe, mais je ne la lirai pas trois fois.
Je confirme la prémonition de Dash, c'est de très loin la meilleure histoire sur ce fil.

J'ai pas compris "l'horizon de geai" tu fais référence à quoi ?
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
davidsonstreet
Messages : 877
Inscription : 14 oct. 2011, 12:27

Re: Une histoire de sexe

#123

Message par davidsonstreet » 17 mars 2013, 16:25

Moi je vote pour Momo!

Un rappel! Un rappel!
« Je préfère me débarrasser des faux enchantements pour pouvoir m’émerveiller des vrais miracles. » - Pierre Bourdieu

Avatar de l’utilisateur
Momo
Messages : 143
Inscription : 22 juin 2010, 17:55

Re: Une histoire de sexe

#124

Message par Momo » 17 mars 2013, 17:03

davidsonstreet a écrit :Moi je vote pour Momo!
Merci !
-La mignonne vache que voila, elle n'a qu'un pie
Merdum, c'est pis, bien entendu... :ouch:
davidsonstreet a écrit :Un rappel! Un rappel!
Ok, mais ce sont des histoires classiques, plus de moi.
Pour les histoires de bibi, peut-etre un peu plus tard...

A l'eglise, une dame agee, un peu sourde, est assise a cote d'un petit garcon malicieux.
Apres un sermon moralisateur, le cure demande:
-Levez la main ceux et celles qui ont deja commis l'adultere.
La dame agee qui n'a pas bien entendu demande au petit garcon de lui repeter ce qu'a dit le cure.
Il lui repond:
-Il a demande aux personnes aimant les bonbons de lever la main !
Elle leve aussitot la main et le cure lui demande:
-Madame, vous n'avez pas honte a votre age !
Elle lui repond:
-Justement si, a mon age, j'en suce un bon paquet par semaine.

:mrgreen:

Au restaurant, des gens s'installent et appellent une serveuse:
-Bonjour mademoiselle, vous avez des cuisses de grenouilles ?
-Non, c'est mon jean qui me serre un peu !

:mrgreen:
bien vous ete sceptique et moi je suis croyante envers certaines chose et vous..vous me croyez pas
ange24

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Une histoire de sexe

#125

Message par Dash » 17 mars 2013, 17:18

Salut Etienne.

Avant que certains y voient des «pouvoir », laisse moi corriger s.v.p...
Etienne Beauman a écrit :Je confirme la prémonition l'anticipation raisonnable de Dash, c'est de très loin la meilleure histoire sur ce fil.
;)
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit