Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
Charles Danten
Messages : 144
Inscription : 11 juin 2011, 14:27

Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#1

Message par Charles Danten » 13 juin 2014, 10:15

Doit-on occulter les penchants animaliers des nazis et le végétarisme d’Hitler comme l’exigent tambour battant les animalistes ?

Ma réponse est non et voici mon argument :

La philosophe des animalistes, [url=]Elizabeth Hardouin-Fugier, elle-même propriétaire d’un animal de compagnie, a raison : « le gouvernement d’Hitler s’empare dès 1933 du thème de la protection législative de l’animal en même temps que de l’ensemble des institutions civiles, intellectuelles et culturelles allemandes pour se parer d’un prétendu humanisme (1). » Dans toutes les sociétés, il est en effet bien vu d’aimer les animaux, un sentiment au sens large qui s’exprime notamment par le végétarisme, la défense et la protection des animaux, les soins vétérinaires, voire la simple possession d’un animal de compagnie. « Celui qui est cruel envers les animaux ne peut être un homme bon », disait Schopenhauer, l’un des philosophes favoris des nazis.

Dans cette optique, Hitler se faisait régulièrement photographier en compagnie de ses chiens qu'il embrassait affectueusement pour les besoins de la cause. Une stratégie de valorisation couramment employée à ce jour, dans toutes les couches sociales, y compris par moult politiciens qui n’en manquent pas une pour dorer leur image en s’affichant en public avec un animal. L’anecdote de la souris ci-dessous fut stratégiquement placée au début de Mon combat pour spécifier implicitement au lecteur : « Faites-moi confiance, vous voyez bien, j’aime les animaux ! » :

« Comme je prie l’habitude de m’éveiller tous les matins avant cinq heures, je pris l’habitude de m’amuser à mettre par terre de petits morceaux de pain dur ou de viande pour les souris qui prenaient leurs ébats dans la petite chambre et de regarder comment ces amusants petits animaux se poursuivaient à la ronde en se disputer ces friandises. J’avais dans mon existence déjà souffert de tant de privations que je ne pouvais que trop bien me représenter la faim et aussi la satisfaction des petits animaux (2). »

Cela dit, pour une raison ou une autre, Mme Hardin-Fuguier ne fait pas le tour de la question.

Les nazis, Hitler le premier, se servaient également des animaux comme bouche-trou, pour mettre un peu de piquant dans leur vie. Tout le monde le fait, notamment les protecteurs des animaux, pourquoi pas les nazis ?

Hitler, un adorateur de Jésus (3), croyait par ailleurs, dur comme fer, que le contact avec les animaux pouvait rendre l’homme meilleur (4). L’église catholique attribue un pouvoir rédempteur aux animaux, notamment de compagnie. Il est communément admis, et c’est toujours le cas (5), que se mettre à aimer les animaux à la façon des saints comme François d'Assise, le saint patron des animaux, était « un procédé fort ingénieux, pour établir parmi les hommes le règne pur de la charité ». Il s’agissait, souligne l'ethnologue Éric Baratay, « de purifier l'humanité, d’extirper le goût du sang et de la cruauté, de rendre l’homme meilleur pour ses congénères et donc de protéger l’humanité elle-même » (6). Ainsi, Hitler et son entourage étaient convaincus que le futur de la nation était notamment dans le végétarisme, que ce mode d’alimentation pouvait aidait l’humanité à se purifier (7). Les animalistes ont beau le nier avec l’énergie du désespoir, le végétarisme d’Hitler est confirmé, sans l’ombre d’un doute, notamment par l’une de ses goûteuses attitrées qui vient de publier ses mémoires : « Le Führer était en effet végétarien, ne consommant ni viande ni poisson, mais des produits frais en majorité. Il s'interdisait également la cigarette et l'alcool (8). »

Ainsi, Hitler et les nazis se servaient des animaux non seulement pour se mettre en valeur, mais pour se divertir et se purifier spirituellement.

En définitive, les nazis aimaient les animaux pour les passions et les intérêts qu’ils suscitent. Ce qui est vrai pour tout le monde, n’en déplaise aux animalistes comme Mme Elizabeth Hardouin-Fugier qui s’inscrivent elles-mêmes dans cette logique. Elles possèdent toutes des animaux de compagnie, pas un ou deux comme tout le monde, mais parfois une bonne douzaine sinon plus, pour faire belle figure… naturellement. Dans leur monde bizarre, l’amour se mesure au nombre si ce n’est pas au poids. Je dis « elles », car 80 % des animalistes sont des femmes (9). Les hommes sont bel et bien présents, mais occupent en général les positions clés du mouvement animaliste, dans les conseils d’administration, les universités et les facultés de droit (10).

Ce qui ne veut nullement dire que les amis des bêtes sont des nazis. Tant s’en faut. On peut très bien partager l’amour des nazis pour la choucroute, Wagner et les animaux, sans pour autant être un nazi soi-même. Pour être plus clair, on n'est ni nazi, ni misogyne, ni misanthrope parce qu'on est végétarien, animaliste ou propriétaire d’un chien ; dans le même ordre d’idées, on n’est ni « paranoïaque maladif », ni antisémite, ni misogyne parce qu'on critique les animalistes, les sionistes ou les femmes. On ne pourrait jamais rien dire s’il fallait se ranger aux diktats des animalistes.

Les animalistes les plus mal intentionnées qui me dénigrent, me traitent de nazi et me couvrent d’injures pour avoir osé faire un lien entre la zoophilie des nazis et la zoophilie inédite des occidentaux en général se servent de cet argument pour faire diversion et éviter les véritables enjeux. En d’autres mots, la soi-disant loi de Godwin, une invention complètement farfelue — qui a décrété que c’était une loi ? — est une pelure de banane que l’on jette ici et là, au besoin, pour faire déraper et tuer dans l’œuf un argument inattaquable et extrêmement menaçant pour les animalistes qui ont fait de son contraire leur sacerdoce : aimer un animal domestique selon la définition que j’en donne ci-dessus ne rend pas l’homme meilleur ; c’est entre autres cette forme d’amour cannibale, banalisé à l’extrême dans toutes les couches sociales, qui nous empêche d’être meilleurs. Ce qui confirme sur l’entrefaite que les animalistes en question ne font pas partie de la solution, mais du problème.

Aussi déplaisant soit-il, cet épisode peu reluisant de l’histoire de l’humanité ne doit pas être effacé de l’histoire pour des raisons égocentriques, voire narcissiques. Les nazis ont certes commis des atrocités, mais c’étaient aussi des êtres humains. Il est normal par conséquent que nous ayons des points communs.

Pourquoi le nier ?

À en juger par ce que nous faisons collectivement aux bêtes, il y a un peu de nazis dans chacun d’entre nous. Les supplices que nous infligeons innocemment aux animaux dans nos maisons, les hôpitaux vétérinaires, les soi-disant refuges, les fourrières, les laboratoires, les abattoirs et les élevages industriels sont éloquents. Nous ne nous reconnaissons pas dans ce miroir, entre autres pour les raisons que j’ai expliquées dans ce texte, mais sans ces artifices qui voilent la réalité, l'horreur de la condition animale, cette transposition inconsciente de la condition humaine, nous brûlerait les yeux…

Bibliographie

Herzog, Hal. Some We Love, Some We Hate, Some We Eat: Why It's So Hard To Think Straight About Animals. Enfin un psychologue compétent qui n’a pas peur de sortir des sentiers battus.

Onfray, Michel (2005). Traité d’athéologie. Grasset. Hitler et les nazis avaient une fascination pour Jésus et pour l’Église.

Pinker, Steven (2011). « The rights revolution. » The better angels of our nature. Why violence has declined. Viking : 462. Pour ceux qui seraient encore sceptiques, Steven Pinker de l’Université Harvard explique pourquoi les nazis prétendaient aimer les animaux.

Sax, Boris (2000). Animals in the Third Reich: Pets, scapegoats, and the Holocaust. Continuum. 2000. Livre étoffé par des archives d’époque. Ce qui ne laisse aucun doute sur la véracité historique des us et coutumes des nazis par rapport aux animaux. Pour ceux qui doutent de l’existence de cette fameuse charte nazie, pour les droits des animaux, dont l’existence est farouchement contestée par les protecteurs des animaux.

Références

1. Hardouin-Fugier, Élisabeth (2002). « La protection de l'animal sous le nazisme. » Luc Ferry ou le rétablissement de l'ordre. Éditions Tahin Party : 129-151.

2. Adolf Hitler (1974). Mon combat. Nouvelles éditions latines : 217-218.

3. Michel Onfrey (2005). Traité d’athéologie. Grasset : 233-245.

4. Hal Herzog (2011). « Was Hitler a Vegetarian? The Paradox of the Nazi Animal Protection Movement. Animals and US. » Psychology Today

5. Temple Grandin et Catherine Johnson (2009). Animals make us human. Houghton Mifflin Harcourt; Karine-Lou Matignon (2000). Sans les animaux, le monde ne serait pas humain. Albin Michel.

6. Hal Herzog . Art. cité ; Steven Pinker (2009). « The rights movement. » The better angels of our nature. Vicking : 462 ; Boris Sax (2000). Animals in the Third Reich: Pets, Scapegoats and the Holocaust. Continuum ; Luc Ferry (1992). Le nouvel ordre écologique. Grasset.

7. Katherine C. Grier (2006). Pets in America. A History. Harcourt; Éric Baratay (1995). « Respect de l’animal et respect de l’autre, l’exemple de la zoophilie catholique à l’époque contemporaine. » Des bêtes et des hommes : un jeu sur la distance : 255-265; (1998). « Le Christ est-il mort pour les bêtes? » Études rurales : 27-48; Jean-Pierre Albert (1995). « L’Ange et la Bête : Sur quelques motifs hagiographiques. » Des bêtes et des hommes : un jeu sur la distance : 255-265;

8. « Une goûteuse de Hitler se confie à la presse britannique. » Le monde (15 février 2013).

9. Loi de Godwin.

10. Jean-Baptiste Jeangène Vilmer (2008). Éthique animale. PUF.

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4691
Inscription : 09 déc. 2006, 15:31

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#2

Message par Wooden Ali » 13 juin 2014, 11:12

En somme, Hitler ne pouvait pas être complètement mauvais puisqu'il aimait les bêtes au point d'être végétarien !
Il aimait aussi la nature et la peinture à l'huile. Sans compter Wagner !

On se demande bien pourquoi on a dit tant de mal sur lui ? Un être si délicat qu'il ne pouvait supporter la souffrance animale.

Je préfère porter mon jugement sur Hitler et le Nazisme sur ce qu'il a fait (aux hommes) et non sur sa façon de vivre et ses sentiments écologiques qui sont totalement hors-sujet. C'est comme si tu disais que non seulement Hitler était un dictateur dément et un exterminateur de juifs mais aussi qu'il puait des pieds. Ce n'est pas le problème.

Une bien étrange façon d'utiliser le nazisme et ses horreurs au service d'une cause qu'on croit juste. Cela dénote une hiérarchie des valeurs bien inquiétante.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
Pipit
Messages : 97
Inscription : 16 avr. 2014, 16:10

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#3

Message par Pipit » 13 juin 2014, 11:24

Je suis entièrement d'accord avec les propos de Wooden Ali... et je suppose que la présence de Wagner dans son texte est une subtile allusion à son propre pseudo :

"Quand j'entend du Wagner, j'ai envie d'envahir la Pologne"
Woody Allen
(in "Meurtre mystérieux à Manhattan")
"Il est aussi facile de se tromper soi-même sans s'en apercevoir qu'il est difficile de tromper les autres sans qu'ils s'en aperçoivent."

La Rochefoucauld

MadLuke
Messages : 1440
Inscription : 03 juil. 2007, 22:12

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#4

Message par MadLuke » 13 juin 2014, 11:41

C'est pas assez commun chez les meurtriers/sociopathe une hyper compassion pour les animaux et les très jeunes enfants.

C'est dépeins chez les mafieux dans les sopranos en tout cas.

En exaltant le fait que ces êtres que certains font souffrir non rien à se reprocher (sans avoir à y penser, on le sait d'avance qu'ils étaient encore "pure") on permet d'expliquer nos actes que l'on a fait à nos victimes sur le fait qu'eux avaient des choses à se reprocher et méritait un peu leur sort.

Florence
Messages : 10185
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#5

Message par Florence » 13 juin 2014, 12:33

Charles Danten a écrit :Doit-on occulter les penchants animaliers des nazis et le végétarisme d’Hitler comme l’exigent tambour battant les animalistes ?
Absolument, surtout si on veut passer pour un avocat honnête de la protection des animaux et non pour un cinglé ayant des tendances et des arrière-pensées plutôt inquiétantes ...

On doit aussi occulter les longues diatribes incohérentes truffées d'accusations aussi insultantes que calomnieuses envers ses interlocuteurs potentiels ! :roll:
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#6

Message par BeetleJuice » 13 juin 2014, 12:43

Doit-on occulter les penchants animaliers des nazis et le végétarisme d’Hitler comme l’exigent tambour battant les animalistes ?
C'est qui, ça, les animalistes ?
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#7

Message par Pepejul » 13 juin 2014, 15:35

Moi j'ai compris "ceux qui aiment les animaux comme des humains sont souvent incapables d'aimer les humains pour ce qu'ils sont".... c'est assez cohérent avec les gens qui menacent de lyncher (à mort) les gens qui font du mal aux animaux.....

Quand on est assez con pour souhaiter la mort d'un être humain on peut facilement élire au poste suprême un malade mental (végétarien en plus !)
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Sanchez
Messages : 148
Inscription : 15 mai 2014, 16:10

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#8

Message par Sanchez » 13 juin 2014, 19:08

Très indigeste le texte original... j'sais pas si c'est la fatigue mais j'ai eu beaucoup de mal à comprendre.

PS : Zoophilie, c'est l'attirance sexuelle d'un humain envers un animal...rien à voir avec l'animalisme , pourtant tu as l'air de confondre les deux vu que tu utilises le terme zoophile.



HItler vivait sans doute avec une blessure béante liée à l'enfance (humiliation ou quelque chose du genre ...) et je pense que la vue d'un juif le renvoyait à cette humiliation subie et ça lui était insupportable, d'ou l'envie viscérale de pouvoir les faire disparaître tous...
Sans doute parce qu'il pensait pouvoir faire disparaître sa blessure en faisant disparaître les juifs.
Je pense qu'il ne voyait plus le juif comme un "semblable humain", d'ailleurs que ce soit des enfants en pleurs, des femmes apeurés, des vieillards, je pense qu'il ne faisait même pas la distinction, son cerveau avait déshumanisé tout ce qui portait le titre "juif", il voyait simplement les juifs dans leur ensemble (femmes et enfants compris) comme une tumeur géante qu'il fallait éradiquer.

Voila comment on érige une blessure personnelle en projet macabre mais psychologiquement le mécanisme est assez classique (c'est dans l'ampleur que ça a pris que ça l'est beaucoup moins...)

Un peu comme quelqu'un qui aurait été abusé sexuellement par un homme et qui rêverait une fois adulte de pouvoir exterminer ou castrer les hommes,....

Et si on regarde les choses sous cet angle la, l'angle de la blessure personnelle, je ne pense pas que le fait de vivre avec une telle blessure (transformée en haine) empêche d'apprécier certaines choses, musique, animaux, soupe au chou... les 2 choses sont juste la , elles coexistent en parallèle dans 2 endroits différents du cerveau.

Donc oui il est pas stupide de penser qu'Hitler pouvait aimer les animeaux par contre ça n'enlève strictement rien à l'horreur qu'il a commise.

Avatar de l’utilisateur
Pipit
Messages : 97
Inscription : 16 avr. 2014, 16:10

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#9

Message par Pipit » 13 juin 2014, 19:24

Sanchez a écrit : HItler vivait sans doute (note : c'est MOI, Pipit, qui a mis en "gras", ce n'est pas dans le message original)
Puisqu'il n'y a pas de doute, vous aurez l'amabilité d'apporter des fais, des sources indubitables, des démonstrations rigoureuses et et impartiales avérant le fait que vous avancez... dans le reste de votre message.

Pour ma part, ça m’apparaît un peu "simpliste", comme explication, que d'affirmer, "grosso modo", qu'un méchant juif l'a contrarié dans son enfance et que du coup il a décidé de les passer tous au four, et pis voila, le "problème" sera/serait résolu...

C'est tellement réducteur et simpliste... Et ça a même un côté vicieux, fallacieux et assez répugnant : "on n'est pas du tout d’accord,soyons "bien clair", mais bon, quand même... on peut" comprendre"...

C'est assez émétique.
"Il est aussi facile de se tromper soi-même sans s'en apercevoir qu'il est difficile de tromper les autres sans qu'ils s'en aperçoivent."

La Rochefoucauld

Avatar de l’utilisateur
Sanchez
Messages : 148
Inscription : 15 mai 2014, 16:10

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#10

Message par Sanchez » 13 juin 2014, 19:49

Je n'ai aucune preuve, ce n'est qu'un point de vue, une analyse personnelle .


Hitler détestait les juifs, on peu s'accorder la dessus ....et bien d'ou venait cette détestation ? Si tu as une explication ça m’intéresse ...

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#11

Message par Pepejul » 13 juin 2014, 19:56

Il détestait aussi les tziganes, les homosexuels, les handicapés...... :a7:
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Sanchez
Messages : 148
Inscription : 15 mai 2014, 16:10

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#12

Message par Sanchez » 13 juin 2014, 20:17

Ouais il a peut être fait une "extrapolation" de sa haine des juifs, en se disant si il existe une plaie pour l'humanité, pourquoi elle serait l'unique et il a commencé à chercher d'autres têtes de turcs ?

Ou alors il s'est fait voler son pain au chocolat par un tsigane handicapé homosexuel ? :grimace:

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#13

Message par Pepejul » 13 juin 2014, 20:25

Image

MON PAIN AU CHOCOLAT ! SALAUD ! :roll:
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 10:59

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#14

Message par Greem » 13 juin 2014, 22:09

Sanchez a écrit :HItler vivait sans doute avec une blessure béante liée à l'enfance (humiliation ou quelque chose du genre ...) et je pense que la vue d'un juif le renvoyait à cette humiliation subie et ça lui était insupportable, d'ou l'envie viscérale de pouvoir les faire disparaître tous.
Vous réduisez sincèrement la cause de l'extermination de millions de personnes à une simple blessure d'enfance chez Hitler ? Je ne suis pas très calé en histoire (qu'on me corrige si je me trompe) mais il me semble que les choses sont quand même un tantinet plus compliqué que ça, d'une part parce que la décision d'exterminer les juifs fut prise pendant la guerre, quand l'Allemagne commençait a être sur le déclin et qu'il fallait se débarrasser de tous ces déportés qui monopolisaient l'effort de guerre, mais aussi parce que l'antisémitisme n'était pas une chose propre à Hitler, mais une idée répandue dans la société de l'époque, en qu'en faire une affaire personnelle c'est juste nier le contexte de l'époque. Avant ça, les nazis voulaient "simplement" virer les juifs – et tout ce qu'ils considéraient comme une nuisance - du pays... un peu comme une certaine marine Lepen, qui rejette tous les maux du monde sur un bouc émissaire donné et qui fantasme l'idée d'une société pure et respectable.

Bref, moi je vois plutôt Hitler comme un idéologue ultra fanatisé prêt à tout pour arriver à ses fins que comme vous le décrivez...
Mais bon, je ne connais pas plus le sujet que ça :roll:
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

Avatar de l’utilisateur
Sanchez
Messages : 148
Inscription : 15 mai 2014, 16:10

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#15

Message par Sanchez » 13 juin 2014, 22:12

Oui vous avez raison, on peu pas résumer Hitler à un vol de pain au chocolat par un gamin juif mais peut être qu'il y a un peu des 2, la blessure personelle et le contexte de l'époque qui a permis à son message de trouver écho.

En tout cas j'ai du mal à imaginer qu'il n'y ait pas quelque chose de très profond et de très intime derrière un tel acharnement.

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 8446
Inscription : 20 mai 2004, 21:42

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#16

Message par Raphaël » 13 juin 2014, 23:10

Sanchez a écrit :HItler vivait sans doute avec une blessure béante liée à l'enfance (humiliation ou quelque chose du genre ...) et je pense que la vue d'un juif le renvoyait à cette humiliation subie et ça lui était insupportable, d'ou l'envie viscérale de pouvoir les faire disparaître tous...
Sa blessure béante date plutôt de la première guerre. Il tient les juifs en grande partie responsables de la défaite de l'Allemagne. C'est ce qu'il ranconte dans Meine Kampf.
Wikipédia a écrit :Lors d'une brève affectation à Berlin (à l'époque en pleine disette) à la fin 1916-17, il découvre que « Les bureaux étaient bondés de Juifs. Presque tous les secrétaires étaient Juifs, et tout Juif, secrétaire. Je m'étonnais de cette abondance d'embusqués du peuple élu et ne pouvais faire autrement que de comparer leur nombre à celui de leurs rares représentants sur le front ». Selon Hitler, les « Juifs » sont non seulement des « planqués », mais encore, ils exploitent économiquement le peuple allemand à leur seul profit et camouflent cette activité en tentant de susciter la discorde (Bavière contre Prusse, grève des munitions, etc.).
Il raconte la nuit où « la vérité se fit jour dans [son] esprit » et où il « comprit en pleurant jusqu'au matin que le peuple juif travaillait délibérément à la ruine de l'Europe, et de l'Allemagne en particulier ».

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#17

Message par BeetleJuice » 14 juin 2014, 06:07

sanchez a écrit :En tout cas j'ai du mal à imaginer qu'il n'y ait pas quelque chose de très profond et de très intime derrière un tel acharnement.
Ca n'est pas forcément nécessaire. Certains auteurs antisémites ont écrit des horreurs haineuses sur les juifs sans pour autant avoir eu un traumatisme.
Pour Hitler, la dynamique de groupe suffit, pas besoin d'un trauma profond. Il a monté un régime raciste, eugéniste et antisémite, reposant sur des personnes ayant un peu les mêmes idées quand à ce qu'il faut faire des juifs et pour en rajouter, ce régime mettaient parfois en concurrence des subalternes, voir des structures étatiques entières, pour la réalisation d'une tache (notamment, il y a pas mal de doublons entre l'armée régulière et les unités spéciales de la SS), du coup, l'acharnement est dans la structure même du régime.

Pas besoin de voir en Hitler un enfant traumatisé, il s'est simplement mis au sommet d'une machine qui interdisait progressivement les alternatives les moins horribles.
greem a écrit :d'une part parce que la décision d'exterminer les juifs fut prise pendant la guerre, quand l'Allemagne commençait a être sur le déclin et qu'il fallait se débarrasser de tous ces déportés qui monopolisaient l'effort de guerre
En fait, on ne sait pas exactement pourquoi la décision fut prise. Les historiens spécialistes de la période se battent depuis longtemps pour savoir si l'extermination était une idée de longue date du régime nazi et donc que c'était prévu dès l'origine des camps de concentration ou si c'est une idée qui est arrivée plus tardivement, quand il est devenu compliqué d'entretenir une infrastructure toujours grandissante de camps.

Après, dans les deux cas, la décision n'était pas particulièrement rationnelle sur le plan de la gestion de la guerre et même au moment de sa décision, les nazis devaient savoir que ça allait être très couteux et demander beaucoup de ressource.
D'ailleurs, quand on voit l'acharnement des nazis à maintenir les camps en état de fonctionnement jusqu'à la toute fin de la guerre, alors qu'ils se repliaient de partout, allant même jusqu'à déporter les prisonniers encore dans les camps vers l'Allemagne ou à les fusiller sur place, on comprend que c'était pas juste une décision pour se débarrasser des prisonniers encombrants, ça relevait d'une véritable logique de génocide dont la finalité allait au delà des contingences de guerre.
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 2098
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#18

Message par lefauve » 15 juin 2014, 20:29

Hitler était aussi un super-zozo adepte de occultisme.

Le lien entre le végétarisme son amour pour les génocides ne sont pas vraiment relier

C'est un peu comme ce post:
ici
L’erreur est humaine.
La catastrophe est informatique.
Le désastre est idéologique.

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Messages : 988
Inscription : 18 févr. 2008, 08:02

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#19

Message par Sylvain » 17 juin 2014, 05:49

Bonjour,

Les amis des animaux ont souvent des chiens et des chats, qui sont des animaux carnivores. Si un chien vit 14 ans et qu'il mange l'équivalent d'un animal de sa taille par an, tuer un chiot sauve 10 moutons :D

En ce qui concerne Hitler, on ne le regarde plus que par le prisme de l'extermination des juifs. Je pense qu'il faudrait de temps en temps faire le contraire et faire abstraction de cette partie de son action au pouvoir.

Les industriels et les financiers ne l'auraient pas sponsorisé si c'était la seule partie de son programme. On a vu ça très récemment avec l'UMP : une campagne a un prix et on ne peut gagner les élections sans meetings et je crois que ceux d'Hitler étaient précédés par des spectacles...

Les crises de surproduction nécessitent des baisses importantes de salaires pour que les entreprises récupèrent des marges et les actionnaires leurs dividendes. Or baisser les salaires de 20 à 30% entraîne nécessairement des révoltes, et le parti au pouvoir ne va pas vers la réélection.

Dans un régime d'extrême droite, les partis communistes sont interdits et puisque ce qui est important c'est la nation, tout le mondes est dans le même bateau et donc il n'y a plus besoin de syndicats (on va créer plutôt des corporations). Il n'y a même plus besoin d'élection d'ailleurs.

C'est cela qui a intéressé les élites dans les pays d'Europe à l'époque. L'antisémitisme lui existait bien avant Hitler.
Aujourd'hui on est dans une situation plus subtile, c'est à dire qu'on donne du temps d'antenne au FN pour lui assurer une bonne visibilité. Cela afin que le parti au pouvoir baisse les salaires en pouvant faire taire ses électeurs en leur disant que s'ils ne les réélisent pas, ils sont pour les extrêmes en mettant en avant pour le coup le génocide juif. Simplement à force de tirer toujours sur la même ficelle, elle va se voir.

Autre chose concernant les animaux.
Les cochons eux sont élevés en camps de concentration, on leur coupe la queue dès la naissance, ils sont élevés en rangs serrés, mangent du je-ne-sais-quoi (dont la moitié ne vient pas de France) et sont exterminés à la chaîne.

A+
Combien d'entre vous croient en la télékinésie ? Levez ma main...

Il n'y a pas de théorie de l'évolution. Juste une liste d'espèces que Chuck Norris autorise à survivre.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5569
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#20

Message par MaisBienSur » 17 juin 2014, 05:57

Sylvain a écrit : Autre chose concernant les animaux.
Les cochons eux sont élevés en camps de concentration, on leur coupe la queue dès la naissance, ils sont élevés en rangs serrés, mangent du je-ne-sais-quoi (dont la moitié ne vient pas de France) et sont exterminés à la chaîne.

A+
C'est juste moi ou je subodore une comparaison malsaine entre les "juifs" et les cochons ? :gratte:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1883
Inscription : 18 nov. 2010, 03:46

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#21

Message par switch » 17 juin 2014, 06:06

Ce qui est malsain, c'est la psychanalyse de comptoire forum. On peut effectivement broder toutes les théories les plus folles sur les motivations d'un individu, et c'est encore plus utile post-mortem.
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Messages : 988
Inscription : 18 févr. 2008, 08:02

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#22

Message par Sylvain » 17 juin 2014, 08:24

MaisBienSur a écrit :
Sylvain a écrit : Autre chose concernant les animaux.
Les cochons eux sont élevés en camps de concentration, on leur coupe la queue dès la naissance, ils sont élevés en rangs serrés, mangent du je-ne-sais-quoi (dont la moitié ne vient pas de France) et sont exterminés à la chaîne.

A+
C'est juste moi ou je subodore une comparaison malsaine entre les "juifs" et les cochons ? :gratte:
Celle là on me l'avait jamais faite mais bon il faut un début à tout. L'animal élevé le plus en cage est le poulet, mais je ne sais pas si vous auriez dit autre chose. Il se prévoit des courses au gigantisme avec des élevages de 60 000 poulets. Mais en y réfléchissant, il faudrait le prendre à l'inverse, c'est à dire que c'est parce qu'on leur avait enlevé leur statut d'êtres humain qu'on a pu faire aux juifs ce qu'on fait aujourd'hui aux animaux d'élevage.
C'est ce processus mental de transformation de la personne en non humain qui permet de justifier les actes qui vont la dégrader. De même pour les animaux d'élevage, l'insémination est artificielle, à la naissance ils sont numérotés (maintenant avec une puce), ils sont nourris à l'intérieur avec des aliments génétiquement modifiés et ne sortent de leur bâtiment que pour y être abattus de manière industrielle.
C'est plutôt une transformation d'un être vivant vers un objet qu'il faut voir, et c'est ce qui transparaît d'ailleurs dans l'expression "minerai de viande".

A+
Combien d'entre vous croient en la télékinésie ? Levez ma main...

Il n'y a pas de théorie de l'évolution. Juste une liste d'espèces que Chuck Norris autorise à survivre.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5569
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#23

Message par MaisBienSur » 17 juin 2014, 08:37

Sylvain a écrit : Celle là on me l'avait jamais faite mais bon il faut un début à tout. L'animal élevé le plus en cage est le poulet, mais je ne sais pas si vous auriez dit autre chose.
De poulet ou de porc, ça ne rend pas votre propos plus cohérent !
Et d'où voyez vous que le parti au pouvoir baisse les salaires ?
Et en quoi une partie de la population antisémite justifierait le massacre qu'a fait hitler ?
Ensuite, vous affirmez (je cite) qu'aujourd'hui on est dans une situation plus subtile, c'est à dire qu'on donne du temps d'antenne au FN pour lui assurer une bonne visibilité
???
On donne un temps d'antenne a tous les partis, point barre !

:grimace:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
Sylvain
Messages : 988
Inscription : 18 févr. 2008, 08:02

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#24

Message par Sylvain » 17 juin 2014, 09:52

Le sujet était sur les nazis et les animaux. Je considère l'élevage en batterie comme l'héritage nazi dans notre traitement des animaux.

En ne revalorisant pas le point d'indice du traitement des fonctionnaires alors qu'il y a inflation, on diminue le revenu. Ce n'est pas encore une diminution en nominal, mais celle-ci a eu lieu en Grèce, Portugal, Espagne...
En France dans le secteur privé les salaires sont diminués mais on le voit moins car c'est la part socialisée qui est la plus touchée via ce qu'on appelle des baisses de charges. Mais il s'agit bien pour l'employeur de payer moins cher l'heure travaillée. La diminution du revenu du salarié arrive quand il faut compenser ces exonérations :
1 via une augmentation des impôts directs ou indirects
2 via une augmentation de la part de ce qui n'est plus pris en charge par les organismes sociaux (médicaments, prothèses...).

En ce qui concerne le FN, son instrumentalisation par le pouvoir date de Mitterrand vous avez une vidéo avec Roland Dumas qui en parle sur le site de l'UPR : http://www.upr.fr/videos/videotheque-up ... du-pouvoir
Il y a une loi quasi linéaire entre le temps média, les budgets de campagne et le résultat des élections. Les analyses de l'upr sont bien plus fouillées que celles du FN. Marine le Pen a carrément fait des captures d'écran de leur site pour son passage sur France 2. Pourtant l'upr a eu en radio sur une semaine 4 minutes, contre 7 heures au FN.

A+
Combien d'entre vous croient en la télékinésie ? Levez ma main...

Il n'y a pas de théorie de l'évolution. Juste une liste d'espèces que Chuck Norris autorise à survivre.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 5569
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Les nazis et les animaux. Hitler était-il végétarien?

#25

Message par MaisBienSur » 17 juin 2014, 12:07

Sylvain a écrit :Le sujet était sur les nazis et les animaux. Je considère l'élevage en batterie comme l'héritage nazi dans notre traitement des animaux.

Blablabla

En ce qui concerne le FN, son instrumentalisation par le pouvoir date de Mitterrand vous avez une vidéo avec Roland Dumas qui en parle sur le site de l'UPR : http://www.upr.fr/videos/videotheque-up ... du-pouvoir
Il y a une loi quasi linéaire entre le temps média, les budgets de campagne et le résultat des élections. Les analyses de l'upr sont bien plus fouillées que celles du FN. Marine le Pen a carrément fait des captures d'écran de leur site pour son passage sur France 2. Pourtant l'upr a eu en radio sur une semaine 4 minutes, contre 7 heures au FN.

A+
Bon, ok, j'ai bien compris où vous voulez en venir...

Au revoir :arrow:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit