Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'autre

Ici, on discute de sujets variés...
Mireille

Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'autre

#1

Message par Mireille » 05 sept. 2014, 10:56

Bonjour,

Je ne suis pas certaine que je vais arriver à bien écrire ce que je veux vous dire, mais je vais essayer.

Il y a des gens sur le forum qui débattent de leurs idées dans le but de partager leur point de vue et même si le débat s'échauffe en chemin, il est intéressant à suivre parce que ce qui retient notre attention, là je parle en tant que lectrice, ce sont les éléments qui s'ajoutent au fur et à mesure de la conversation.

Et, il y a ceux et celles qui dans leur manière de s'exprimer jettent un discrédit consciemment ou non sur la manière de raisonner d'une personne; l'idée dans l'intention d'intervenir de ceux-là n'est plus alors juste une question d'apporter une correction ou un ajustement sur les idées de l'autre.

Qu'une personne démontre une erreur de raisonnement est une chose intéressante pour tous, je crois, mais qu'il ou elle y ajoute ses interprétations personnelles sur le comportement ou le raisonnement en général de la personne en est une autre.

Des suppositions répétées finissent par agir même si elles sont fausses, malheureusement.

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 5230
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#2

Message par eatsalad » 05 sept. 2014, 10:58

Il serait têt temps d'arreter ton cinéma Mireille, grandis un peu!
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Mireille

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#3

Message par Mireille » 05 sept. 2014, 11:11

Tu devrais relire ce que j'ai écrit Eatsalad, à mon avis ça pourrait te servir :a1:

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 24211
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#4

Message par Jean-Francois » 05 sept. 2014, 11:21

eatsalad a écrit :Il serait têt temps d'arreter ton cinéma Mireille, grandis un peu!
Elle fait allusion à l'ad hominem en tant que sophisme. En quoi est-ce un problème?

En plus, elle articule des idées alors que votre intervention tient de la réplique réflexe... à moins que vous ne vouliez illustrer le sophisme. Dans ce cas c'est assez réussi.

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 5023
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#5

Message par unptitgab » 05 sept. 2014, 11:25

Mireille a écrit :Bonjour,



Qu'une personne démontre une erreur de raisonnement est une chose intéressante pour tous, je crois, mais qu'il ou elle y ajoute ses interprétations personnelles sur le comportement ou le raisonnement en général de la personne en est une autre.

Des suppositions répétées finissent par agir même si elles sont fausses, malheureusement.
Si une personne sur plusieurs sujets à un raisonnement qui mène à une erreur, il est souhaitable pour cette personne que d'autres lui montrent qu'il est possible que cela soit sa façon de raisonner en général qui l'emmène à faire autant d'erreurs et qu'il peut être bon pour elle de se remettre en question.
Le problème que tu soulèves Mireille est la manière que certains auraient à ne pas mettre les formes pour expliquer pourquoi il y a fautes, la raison et peut être tout simplement la patience plus ou moins limitée de chacun, certains arrivent à répéter 20 fois la même chose sans énerver, d'autres au bout de 3 fois où la même personne fait exactement la même erreur malgré les explications perdent patience et râlent.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Mireille

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#6

Message par Mireille » 05 sept. 2014, 11:37

Je crois Unptitgab qu'on ne peut pas arriver à un certain raisonnement avant que d'autres idées se soient bien intégrées ou que des idées fausses soient complètement éliminées. Je me demande aussi jusqu'à quel point on peut juger raisonnablement du raisonnement en général d'une personne.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 5023
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#7

Message par unptitgab » 05 sept. 2014, 11:55

Bien sur qu'il est possible de ce mettre à raisonner correctement, même si plein d'erreurs furent acquises, il faut déjà mettre son ressenti au placard et ne jamais partir de ce que l'on croit ou ressent et piocher à droite à gauche afin de confirmer cela, mais partir de faits établis et vérifiés et construire à partir de cela.
Certes c'est moins gratifiant, mais bien plus efficace.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 5023
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#8

Message par unptitgab » 05 sept. 2014, 12:10

Ensuite nous avons tous des idées, pleins d'idées, mais il est raisonnable de les poser comme des hypothèses et de les vérifier en ne mettant aucun affect particulier pour l'une d'elle, ainsi il n'y aucune difficulté à se débarrasser des foireuses.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#9

Message par Pepejul » 05 sept. 2014, 12:44

unptitgab a écrit : il n'y aucune difficulté à se débarrasser des foireuses.
Tu parles de Mireille ?

Pas sympa ! ;) :mrgreen: :lol:
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Mireille

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#10

Message par Mireille » 05 sept. 2014, 14:53

unptitgab a écrit :Bien sur qu'il est possible de ce mettre à raisonner correctement, même si plein d'erreurs furent acquises, il faut déjà mettre son ressenti au placard et ne jamais partir de ce que l'on croit ou ressent et piocher à droite à gauche afin de confirmer cela, mais partir de faits établis et vérifiés et construire à partir de cela.
Certes c'est moins gratifiant, mais bien plus efficace.
Salut UnptitGab,


Oui, effectivement, c'est une grave erreur de ne pas vérifier ses croyances, mais pour le savoir il faut avant tout admettre que ce que l'on ressent n'est pas nécessairement vrai. Dans tous les mouvements spirituels, ésotériques ou occultes on t'apprend exactement l'inverse, soit à te faire confiance avant toute chose et à valoriser tes intuitions au détriment des connaissances (je fais une parenthèse pour ajouter que les gens les plus racistes que je connais sont des croyants). Et, pour admettre que nos perceptions se limitent aux connaissances acquises, il faut en connaître un minimum sur le fonctionnement de notre cerveau. Ce sont deux mondes très différents.


Ceci dit ma question suite à ton commentaire était :
Mireille a écrit : Jusqu'à quel point on peut juger raisonnablement du raisonnement en général d'une personne ?

pan-pan
Messages : 382
Inscription : 21 janv. 2011, 23:27

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#11

Message par pan-pan » 05 sept. 2014, 15:57

Discréditer l'autre tient de l'opinion qu'on a de cet «autre», peu importe son raisonnement. Une opinion est subjective par définition. On ne s'en sort pas, c'est humain comme dans «l'erreur est humaine».

Mireille

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#12

Message par Mireille » 05 sept. 2014, 17:54

pan-pan a écrit :Discréditer l'autre tient de l'opinion qu'on a de cet «autre», peu importe son raisonnement. Une opinion est subjective par définition. On ne s'en sort pas, c'est humain comme dans «l'erreur est humaine».
Bonjour Pan-pan,

On peut toujours essayer de veiller à ne pas inclure d'animosité à notre discours, mais ce n'est pas toujours évident de ne pas favoriser cette condition.

Il y a des gens ici qui y arrivent très bien sur le forum, ils peuvent mettre en pièces des affirmations entièrement fausses ou en parties sans qu'ils aient besoin de s'attaquer à autre-chose que le ou les commentaires en questions à moins que l'on s'attaque directement à leur personne, ce qui à ce moment là est une autre affaire. Il faut, je crois, avoir un réel amour pour l'être humain en général pour tenter de faire voir à qui veut bien, le vrai du faux même quand l'autre pour toute raison est aveuglé par sa passion, ses croyances ou peu importe.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#13

Message par Pepejul » 05 sept. 2014, 18:23

"tu as tort" est aussi efficace, voire plus, que "tu as tort espèce de connasse"...
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Mireille

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#14

Message par Mireille » 05 sept. 2014, 18:36

Pépé, je pense que tu n'es pas sur le bon sujet là, c'était sur l'autre que tu devais écrire cette réponse, voir : Le jugement de nature (du fond) des gens...

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 2098
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#15

Message par lefauve » 05 sept. 2014, 18:53

Ne pas discréditer l'autre n'est pas toujours possible, ça dépend de l'idée défendu et de l'attitude de la personne. Quand la personne aborde les autres avec un ton arrogant et insultant, il n'y a rien a faire, la perte de crédibilité est inévitable et elle va subvenir aux mêmes moment que l'effondrement de sa théorie.


Aussi quand l'idée défendu est farfelue d'un bord à l'autre, perdre la face en la défendant est une conséquence normal. Cela veux dire que la personne à été négligente dans la mise à l'épreuve de ses idées.

Pour évité de perdre la face deux mots clé: Rigueur et Humilité.
L’erreur est humaine.
La catastrophe est informatique.
Le désastre est idéologique.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#16

Message par Dash » 06 sept. 2014, 10:56

Salut unptitgab,
unptitgab a écrit : Si une personne sur plusieurs sujets à un raisonnement qui mène à une erreur, il est souhaitable pour cette personne que d'autres lui montrent qu'il est possible que cela soit sa façon de raisonner en général qui l'emmène à faire autant d'erreurs et qu'il peut être bon pour elle de se remettre en question.
J'suis d'accord. Et ce n'est pas toujours simple et évident parce que, selon la nature des erreurs ou des biais que l'on pense remarquer, il peut être plus ou moins difficile de ne pas toucher l'orgueil de la personne concernée.

Par exemple, il est beaucoup plus facile de souligner (et donc d'accepter d'avoir fait) un sophisme~biais faisant partie des catégories des raisonnements, des heuristiques ou mnésiques, que ceux qui concerne les jugement et les émotions. S'il est relativement facile de voir et d'admettre une erreur de raisonnement, ce qui concerne les jugements et les émotions, par contre, est encore plus intimement lié (à tort ou à raison, peu importe) avec notre propre estime personnelle. :?
Mireille a écrit :Et, il y a ceux et celles qui dans leur manière de s'exprimer jettent un discrédit consciemment ou non sur la manière de raisonner d'une personne;...
Tu n'as pas tort Mireille, mais je pense que ce n'est pas tant ceux et celles qui font que la méthode diffère, que la situation et les circonstances. Parce que ceux et celles qui, parfois, débattent de leurs idées dans le but de partager leur point de vue et dont il est intéressant à suivre (comme tu dis), sont parfois les même qui, dans une autre situation, « jetteront un discrédit » sur la manière de raisonner d'une personne ». De plus, le mot « discrédit » comporte assurément une connotation négative, mais il est impossible de ne pas « discréditer » une manière de raisonner lorsqu'on la critique, parce ce que « discréditer » veux dire « altérer la valeur ». Si je critique la façon de raisonner de quelqu'un, par le fait même, « j'altère la valeur » de son raisonnement. C'est indissociable!

Là où je te rejoins, par contre, c'est que certaines personnes décident de laisser passer des trucs que d'autres décident de ne pas laisser passer et certaines personnes sont moins habiles que d'autres dans l'art de la diplomatie.
Mireille a écrit :mais qu'il ou elle y ajoute ses interprétations personnelles sur le comportement ou le raisonnement en général de la personne en est une autre.
Je te l'accorde, je n'y aie pas été avec le dos de la cuiller depuis quelques semaines. Mais remarque que je n'ai jamais débuté à faire cela dès une première objection ou contre argument de ta part. j'en arrive là après une longue escalade où tu t'obstines à dire que je (ou qu'on) ne comprend pas vraiment, que ce n'est pas exactement ce que tu à dis (parce qu'un mot n'est pas exactement identique :? ), etc. J'en viens à un point où soit je décide de me la fermer ou soit, j'explique~dénonce, ce que je pense comprendre de l'ensemble de l'interaction. Mais je t'assure, qu'au départ, je n'ai aucune mauvaise intention.

Tu sais, d'autres l'ont déjà souligné, mais ce n'est pas parce qu'on est poli dans la forme et qu'on fait parfois des beaux compliments (ou que l'on ne fait pas d'analyse de comportement), que l'on n'insulte pas les autres pour autant. Moi, quand quelqu'un me dit « non, c'est pas ça » 3 fois de suite alors que j'ai très bien saisi ce qu'il veut dire, ben je me sens « insulté ». C'est tout comme si mon interlocuteur « discrédite » mon intelligence ou ma capacité de compréhension. :?

Je pense (sincèrement) que tu as une certaine intelligence émotionnelle et que tu es habitué d'entretenir une « ambiance saine » en utilisant ton côté sympathique, bienveillant et bon vivant (et c'est correct). Ça fonctionne avec plusieurs personnes dans la vie, mais sur le forum, je pense que cela te dessert dans la mesure ou cela n'a pas toujours le même effet auquel tu es habitué à l'extérieur du forum (ou sur d'autres forums). On utilise tous plus ou moins cela dans notre quotidien, mais dans la vie de tous les jours, ça fonctionne parce que nous sommes tous portés à être moins exigeants avec ceux que l'on apprécie ou qui nous sont sympathiques, mais, sur un forum sceptique, où l'on traite de sujet particulier, ça n'a aucune utilité parce que cela reviendrait à se biaiser (pas baiser, hein) mutuellement.

Tu as surement remarqué que certains sceptiques se font parfois « discréditer~insulter » par d'autres (je pense à EB par Psyricien ou Denis avec le sujet où il est seul contre tous p. ex.). Mais bon, ils n'en font pas tout un plat pour autant! Moi, il m'est arrivé plus souvent qu'autrement d'être en désaccord avec Greem par exemple. Il m'a déjà dit des trucs « pas gentils » et moi je l'ai déjà accusé de traiter systématiquement les autres d'être de mauvaise fois, dès qu'ils ne sont pas d'accord avec lui.

Et puis quoi? Où il est le drame? Sur d'autres sujets, je suis parfois totalement d'accord avec lui.

C'est plate à dire, mais plus on sera sympathique les uns envers les autres et plus nous aurons l'impression de former une espèce de « famille » ou de communauté » virtuelle, bien plus nous serons portés (danger, ==> biais!) à ne plus vouloir offenser, contredire ou emmerder ceux que nous apprécions. :?

C'est un biais émotionnel auquel nous sommes tous plus ou moins sensibles. Ce forum est la seule place ou l'on peut se permettre de critiquer le plus possible les arguments et la façon de raisonner (et pourquoi pas les comportements?) sans laisser tout ce qui n'a pas rapport interférer avec « l'esprit critique ». Moi, j'adore ça! ...Et si un jour n'importe qui se met sur mon cas et me rentre dedans (même Psyricien :grimace: ), ben soit! je gérerai! Au-delà de son aspect purement informatif, le forum est fait expressément pour ça, àmha.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Mireille

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#17

Message par Mireille » 07 sept. 2014, 09:33

Bonjour Dash,

Pour tout de suite, je n'ai pas le temps de te répondre, mais il y a une chose que je veux te dire, je n'ai pas ouvert ce sujet dans le but de débattre de mon comportement personnel sur le forum.

En bon québécois, j'en ai plein le cul que tu l'as ramènes constamment sur je ne suis pas assez ceci ou trop cela et sur mes biais cognitif. Est-ce que tu comprends que Matante ou Tante Gertrude ou qui tu voudras EN A ASSEZ DE CE DISCOURS.

De plus et pour la dernière fois, je n'ai rien d'une Ma tante avec son macramé et pour les Émoticônes aimerais-tu que je fasse une remarque sur ceux que tu utilises qui sont tellement enfantins, bref, c'est ce que je voulais te dire.

Mireille

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#18

Message par Mireille » 07 sept. 2014, 09:45

Et quand je te dis que tu ne m'as pas comprise trois fois de suite en lien avec que je disais sur un message, pose-toi la question à savoir pourquoi je te dis que tu n'as pas compris au lieu de poursuivre sur ce que tu t'imagines avoir compris. Et poses-toi aussi la question pourquoi tu crois que le fait que je te dises que tu ne m'as pas comprises discrédite ton intelligence ?

Mais surtout, surtout, surtout....TU N'AS PAS DE LEÇON À ME DONNER. Si tu veux échanger avec moi tu es bienvenu, sinon ton autorité dans ton discours tu sais où te la mettre : DANS LE CUL.

Désolé pour les yeux sensibles, mais là j'en ai plus qu'assez.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#19

Message par Dash » 07 sept. 2014, 10:06

T'as peut-être pas pris ton café encore (ou bien menstrué?)?

Mon dernier partage n'a absolument rien de déplacé, de mal poli ou d'inapproprié. Contrairement à eatsalad, je n'ai pas fait une « réplique réflexe ». Je développe et partage mon point de vue, qui plus est, qui concerne exactement le sujet dont tu parles. T'as le droit d'en avoir marre, mais j'ai le droit de partager mes réflexions. Libre à toi de ne pas les lire ou de me mettre dans ta liste d'ignorer!

Sinon, dans un autre thread, tu as écrit il y a quelques jours, qu'au fond, ce n'était pas bien grave que je t'appelle matante et que je pouvais même t'appeler « grand-mère » (tu te souviens, j'espère? Tu veux que je retrouve l'extrait?). Après avoir lu ça, je m'étais dit, « c'est bon, je ne l'appellerai plus matante, parce qu'elle vient de lâcher prise ». Et, de fait, dans mon pavé d'en haut, je ne t'ai même pas appelé matante, alors je ne comprends pas trop pourquoi tu reviens avec ça, ici et, surtout, maintenant?

Parfois, je me demande si tu n'es pas bipolaire (ou autres chose) par hasard? Ça ne serait peut-être pas une mauvaise idée de le dire (sérieusement), parce que j'en tiendrais compte. Ça expliquerait certaines choses (saute d'humeur).

Parfois, t'es dure à suivre, Mireille (c'est bon, je t'appellerai plus jamais autrement).
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#20

Message par Dash » 07 sept. 2014, 10:21

Je lis ton dernier message... et je regarde ton avatar (fillette avec chat) et ça ne match tellement pas ensemble ! Que ça en est drôle! :mrgreen:

Tu peux être tellement sympathique et faire de beaux compliments pour ensuite te virer sur un 10 cents pour envoyer faire foutre que ça en est hallucinant.

Tu n'aimeras sans doute pas ce que je vais dire, mais ça ne te concerne pas personnellement ou uniquement, mais sur ce forum, j'observe que ceux qui sont les plus colériques et impulsifs sont souvent ceux qui sont les plus « spirituels », ceux qui, avant de se mettre en colère, ont l'air les plus gentils ou qui parlent d'amour ou de sens profond de la vie. C'est quand même paradoxal.

C'est bon, je quitte. Passe une bonne journée quand même!
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 24211
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#21

Message par Jean-Francois » 07 sept. 2014, 11:19

Mireille a écrit :Pour tout de suite, je n'ai pas le temps de te répondre, mais il y a une chose que je veux te dire, je n'ai pas ouvert ce sujet dans le but de débattre de mon comportement personnel sur le forum
À mon avis, amener un sujet qui frôle le psycho-pop et le défendre à coup d'appréciations personnelles est une assez bonne garantie que la discussion quittera difficilement l'ad hominem. Et comme ça ne demande pas de connaissances particulières - chacun ayant son opinion sur le sujet -, ça à le potentiel d'attirer du monde*.

Jean-François

* Pardalis doit être en vacances vu qu'il n'a pas réagi.
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Mireille

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#22

Message par Mireille » 07 sept. 2014, 11:36

Dash,

Sur l'autre enfilade, tu écrivais : En fait, c'est tout à fait subjectif, arbitraire et personnel (quoique je suis loin d'être le seul à me représenter cette image, donc il y a également un aspect culturel évident), mais pour moi, une « matante » correspond à une femme plus âgée que moi (en effet), généralement sympathique et bonne vivante, mais en même temps, souvent kitsch/quétaine*. Sans oublier la tendance à la superstition (astrologie, cartes), etc. Mais quand elles sont en colère :meegeere: tasse toé de d'là man! :mrgreen:

Bref, pour moi, c'est Mireille tout craché!

Comment sais-tu qui je suis, qui te permet même de m'affubler d'images qui proviennent directement de ton imagination. Dire c'est Mireille tout craché est de la pure zozoterie.
Dash a écrit :Sinon, dans un autre thread, tu as écrit il y a quelques jours, qu'au fond, ce n'était pas bien grave que je t'appelle matante et que je pouvais même t'appeler « grand-mère » (tu te souviens, j'espère? Tu veux que je retrouve l'extrait?). Après avoir lu ça, je m'étais dit, « c'est bon, je ne l'appellerai plus matante, parce qu'elle vient de lâcher prise ». Et, de fait, dans mon pavé d'en haut, je ne t'ai même pas appelé matante, alors je ne comprends pas trop pourquoi tu reviens avec ça, ici et, surtout, maintenant?
Parce que tu n'as pas à me faire lâcher-prise dans ce qui fait partie de mon intimité intellectuelle. Il y a des limites aux territoires que l'on peut se permettre de partager surtout sur un forum public. Tu prends plus tes aises avec moi que certains de mes amis live, te rends-tu compte et tu m'accuses après de tomber dans le personnel quand je me défends. Quand tu dis, je te cite sur le même paragraphe : tu te souviens, j'espère? Tu ramènes encore cette histoire de mémoire, les mots que tu utilisent laissent passer de fausses idées, tu vas toi-même à l'encontre des idées fausses. Je pourrais t'analyser moi-aussi de la tête aux pieds, je suis très talentueuse dans ce domaine.

Tu disais une fois que tu me connaissais, je connais tous les gens qui me connaissent, les seuls que je ne connais pas sont ceux qui étaient des habitués des conférences de RG donné au Cégep Maisonneuve, je crois, et qui m'ont alors vue faire une interview à la place de Richard Glenn parce qu'il avait abrutement décidé qu'il ne ferait pas cette entrevue tellement il était colère et s'était mon invité, un invité que je lui avais suggéré parce qu'il m'avait téléphoné pour que je lui présente une personne qui avait connu Bernard de Montréal et comme Charles Sabourin s'était déplacé, je suis allé en avant et je l'ai interviewé moi-même. Où bien, c'est parce que tu es venu au Diner que j'avais organisé pour Richard Glenn en réf toujours avec Bernard de Montréal ou encore autour d'un de ses feux de camps où il m'avait invité et où nous avons eût une empoignade parce que j'étais en faveur de l'avortement et que tous ces clowns eux et elles étaient là la bouche ouverte à ne pas m'appuyer parce que c'était leur gourou. Ce qui veut dire que tu ne me connais pas du tout.

Pour ce qui est d'être bi-polaire, ma tolérance est maintenant de zéro en lien avec tes suppostions en continue avec ma personne. Je ne perdrai pas une minute de mon temps à ressortir toutes tes remarques qui finissent par entrer dans la tête des gens, c'est insidieux et tu devrais le savoir si tu étudies la psychologie.

Maintenant ton problème Dash, c'est l'image. Tu as eût besoin de t'en créer une nouvelle pour je ne sais quelle raison mais tu ne viendras pas la renforcir sur le dos de mes croyances ou de mon manque de connaissance actuelle, ça je te le garantis.

Mireille

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#23

Message par Mireille » 07 sept. 2014, 15:12

Je voulais aussi ajouter une dernière petite remarque. Je suis loin de ne pas apprécier tes propos intelligents Dash, le problème c'est ton besoin de toujours démontrer que les miens ne le sont pas, exemple sur le l'enfilade : Sur les épaules de Darwin, je cite :

Mireille a écrit:
On peut dire que la nature est bien faite et que quoi qu'il arrive les gens devraient toujours faire confiance au temps.

Et u as répondu :
On peut le dire, mouais! ...mais ce n'est, encore une fois, qu'une façon de trouver un sens (et « positif » qui plus est) à ce que tu apprends ou observes à propos de la nature. :?

Si tu aurais bien mis ce que je disais en contexte, je parlais avec Cogite des gens qui avaient vécus des souffrances à la limite intolérable comme ceux qui ont été enfermés dans des camps de concentration. La mémoire de leur souffrance finit pas s'effacer et c'est ce qui leur permet entre autres de continuer à vivre. Ta remarque en était une essentiellement d'attaque à une pensée zozotée. Si un autre que moi un Sceptique par exemple aurait dit : On peut se fier à cette merveilleuse capacité du corps à combattre la fièvre ou à produire des anticorps ou n'importe quelle autre remarque faisant l'appréciation de ses fonctions biologiques tu n'aurais pas fais cette remarque, au contraire tu aurais peut-être renchérit en apportant d'autres éléments. C'est de ça que je suis un peu tannée et même beaucoup. Il faut vraiment faire attention de ne pas coller d'étiquettes aux gens surtout si ils sont différents dans leur manière de voir la vie, les choses, etc. Ce serait dommage que vous vous priviez de ma présence, je trouve, dû au fait que je pense pas comme la plupart comme ce serait tout autant dommage pour moi de ne pas pouvoir profiter de votre point de vue. Ceci dit si on s'en tiendrait juste à échanger sur les sujets, ce serait enrichissant pour tout le monde, c'était mon sujet.

Je m'excuse d'avance de te bousculer, mais là il fallait qu'on règle nos comptes parce que pour moi ça devenait trop lourd et je ne mets personne dans mes ignorés, je trouve que c'est un geste puéril.

Alors j'espère qu'on pourra enfin profiter un de l'autre.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4685
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#24

Message par Dash » 07 sept. 2014, 18:05

Mireille a écrit :Comment sais-tu qui je suis, qui te permet même de m'affubler d'images qui proviennent directement de ton imagination. Dire c'est Mireille tout craché est de la pure zozoterie. .
Ben oui, c'est sûr que ce n'est pas tout à fait sérieux, ce n'est qu'une image caricaturale, évidement! Mais quand je sais que la personne accorde autant d'attention et d'importance à son image ou à ce qu'on pense d'elle, j'ai tendance à faire exprès (qui ne l'a pas remarqué? :roll: ). Et je ne fais rien que je n'accepterais moi même de subir. T'aurais pu embarquer et tourner ça facilement en rigolade au lieu de prendre ça tellement à coeur.
Mireille a écrit : Tu disais une fois que tu me connaissais.
J'ai dit ça il y a près d'un an, je crois. Je ne voulais pas nécessairement dire que je te connaissais personnellement. Je ne vois pas le rapport avec tout ce qui se passe maintenant, sinon que ça démontre que c'est plutôt toi qui accordes beaucoup d'importance à l'image que tu peux projeter. Je ne te connais pas personnellement, c'est bon? J'ai seulement fait le lien (après ton arrivée) que je t'ai probablement croisé une fois, il y a longtemps à une conférence. Et j'ai déjà participé sur l'un de tes anciens forums. Mais tout ça n'a absolument aucune importance et tu remarqueras que je n'évoque jamais rien de tout ceci. Excepter lorsque je critique le SM ou Bdm, comme je l'ai fait à quelque reprise lorsque tu en parles. Oublie donc tout ça! Tout ce que je critique, ici, c'est ce que tu exprimes et certains de tes raisonnements (ainsi que ton attitude) ici et maintenant, sur ce forum.

Pour le reste, je répondrais demain. J'ai autre chose à faire ce soir.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 5230
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Démontrer une erreur ne demande pas de discréditer l'aut

#25

Message par eatsalad » 08 sept. 2014, 04:06

Jean-Francois a écrit :
eatsalad a écrit :Il serait têt temps d'arreter ton cinéma Mireille, grandis un peu!
Elle fait allusion à l'ad hominem en tant que sophisme. En quoi est-ce un problème?

En plus, elle articule des idées alors que votre intervention tient de la réplique réflexe... à moins que vous ne vouliez illustrer le sophisme. Dans ce cas c'est assez réussi.

Jean-François
Mireille a écrit : Qu'une personne démontre une erreur de raisonnement est une chose intéressante pour tous, je crois, mais qu'il ou elle y ajoute ses interprétations personnelles sur le comportement ou le raisonnement en général de la personne en est une autre.
Effectivement, j'ai lu vite comme je le fais depuis un bon moment avec les propos de Mireille, car j'estime avoir assez perdu de temps a lire sa prose féconde (dans le sens de nombreuses) mais neanmoins vide. De plus le fait que ses interventions sont teintés d'insultes ne m'incite pas à une quelconque "prise de gants".

En fait, il y a parfois t des embryons d'idées intéressantes dans la prose de Mireille, mais ca finit toujours du coté obscur de la connaissance ou en insultes.

J'ai surtout réagi à la phrase que j'ai cité, Mireille en croisade contre le ad hominem laissez moi rire !
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit