Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

Ici, on discute de sujets variés...
Mireille

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#151

Message par Mireille » 16 nov. 2014, 11:58

De toute façon si vous ne connaissez rien à rien à la sexualité de la femme Greem, il serait peut-être temps de prendre quelques leçons. Vous pourrez vous amusez à mesurer la quantité de ses fluides tant que vous voulez pour ce qui est de l'orgasme, il y a une dimension psychologique qui vous échappe complètement à vous aussi.

Mireille

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#152

Message par Mireille » 16 nov. 2014, 12:02

Dash a écrit :
Mireille a écrit :
Brève de comptoir a écrit :C'est bien pourquoi, encore une fois, une femme peut tout à fait avoir un orgasme, éprouvé du plaisir durant le viol...)
Tu confonds Mireille! Il ne parle pas de plaisir au sens où toi tu le conçois! Il parle de « plaisir » (physiologique) mécanique qui produit l’orgasme!!!!
Il faudrait que je vérifie ce qui se passe exactement dans le cerveau, mais ça m'apparaît insensé que l'on puisse avoir un orgasme pendant un viol parce qu'un viol ça ne fait pas de bien du tout physiquement, je parle.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4562
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#153

Message par Dash » 16 nov. 2014, 12:13

Mireille a écrit :Il faudrait que je vérifie ce qui se passe exactement dans le cerveau, mais ça m'apparaît insensé que l'on puisse avoir un orgasme pendant un viol parce qu'un viol ça ne fait pas de bien du tout physiquement, je parle.
Pourtant! Tu fais erreur à cause que tu manques d'informations et de connaissances sur le sujet. Certaines femmes ont même de sérieux problèmes psychologiques par la suite, car ils culpabilisent du fait d'avoir éprouvé le plaisir physique qui vient avec l'orgasme qu'ils ont éprouvé pendant le viol. Certaines (plus rare) peuvent même avoir (à un certain moment) éprouvé un plaisir psychologique et ce, même si elle aurait préféré (euphémisme ) ne pas se faire violer. C'est très complexe parfois.

EDIT : Il y a un psy (Kraepelin) dans la salle qui peut développer et confirmer à Mireille que c'est possible? Ou donner des références à lire?
Dernière modification par Dash le 16 nov. 2014, 12:24, modifié 1 fois.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 7161
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Les mots ont un sens.

#154

Message par Cartaphilus » 16 nov. 2014, 12:19

Salut à tous.

Une fois de plus, votre modeste serviteur relève un très étrange propos :
Brève de comptoir a écrit :C'est bien pourquoi, encore une fois, une femme peut tout à fait avoir un orgasme, éprouvé du plaisir durant le viol [...]
... pour rappeler cette définition (c'est moi qui souligne) :
Le [url=http://www.cnrtl.fr/definition/plaisir/substantif]CNRTL[/url] a écrit :Plaisir, subst[antif] masc[ulin]. I. A. – État affectif agréable, durable, que procure la satisfaction d'un besoin, d'un désir ou l'accomplissement d'une activité gratifiante.
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'en l'occurrence le terme plaisir relève d'une flagrante impropriété...
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#155

Message par Talisker » 16 nov. 2014, 12:23

Evidemment il est possible de jouir pendant un viol. Ca reste quand même un viol. Voir cet article.
Another worry is that police and courtrooms may confuse orgasm and arousal with evidence that the interaction was consensual.
Il serait bon que cette information soit mieux connue, pour contrer le sentiment de culpabilité dont Dash a parlé chez les victimes concernées.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4562
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Les mots ont un sens.

#156

Message par Dash » 16 nov. 2014, 12:28

Cartaphilus a écrit :Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'en l'occurrence le terme plaisir relève d'une flagrante impropriété...
Quel mot suggériez-vous?
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

SuperNord
Messages : 1037
Inscription : 25 mars 2009, 21:34

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#157

Message par SuperNord » 16 nov. 2014, 12:29

Mireille a écrit : Il faudrait que je vérifie ce qui se passe exactement dans le cerveau, mais ça m'apparaît insensé que l'on puisse avoir un orgasme pendant un viol parce qu'un viol ça ne fait pas de bien du tout physiquement, je parle.
Cela a probablement à voir avec le vieux mythe qui dit ceci:

Quand une femme dit trop non, c'est le contraire qu'elle veut! Au fait, est-ce vraiment un mythe?
SuperNord :sherlock:

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 10:59

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#158

Message par Greem » 16 nov. 2014, 12:59

Mireille a écrit :De toute façon si vous ne connaissez rien à rien à la sexualité de la femme Greem, il serait peut-être temps de prendre quelques leçons. Vous pourrez vous amusez à mesurer la quantité de ses fluides tant que vous voulez pour ce qui est de l'orgasme, il y a une dimension psychologique qui vous échappe complètement à vous aussi.
Vous serez gentille d'expliquer à l'ignare que je suis en quoi le plaisir et le désir sexuel de la femme est si différent de celui de l'homme ? À ce que je sache, les deux sont pourvus de cerveaux et de capteurs sensitifs et ce que vous appelez "dimension psychologique" concerne autant les femmes que les hommes, tout autant que cette "dimension physique" que vous semblez nier aux femmes, comme si éprouver du plaisir strictement physique était indigne d'une femme.

Essayez de m'apprendre quelque chose, pour changer. Sinon, remballez vos clichés débiles et fermez-là, vous ne rendez service ni aux femmes, ni aux hommes, ni aux victimes de viol en niant ce qu'a expliqué Brève de comptoir.
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 7161
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

C'est l'auteur qui doit s'expliquer.

#159

Message par Cartaphilus » 16 nov. 2014, 13:03

Dash a écrit :
Cartaphilus a écrit :Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'en l'occurrence le terme plaisir relève d'une flagrante impropriété...
Quel mot suggériez-vous?
Mon cher Dash, c'est à Brève de Comptoir de répondre à cette délicate question, dans ce message d'où j'ai extrait la phrase qui me semble discutable.

Mais peut-être que son auteur dispose d'études qui permettraient de mieux appréhender son propos...
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Brève de comptoir
Messages : 824
Inscription : 27 août 2011, 03:11

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#160

Message par Brève de comptoir » 16 nov. 2014, 13:34

Mireille a écrit :
Brève de comptoir a écrit :indépendant de la volonté de madame
Une femme qui ne désire pas avoir un orgasme n'en aura pas, justement parce que le désir n'y est pas, c'est pour cela d'ailleurs que les fantasmes peuvent être très utile pour accélérer le processus.
Vous avez une vision très poétique de l'orgasme et semblez même avoir quarante ans de retard sur la connaissance de l'orgasme féminin. Le désir et l'orgasme sont interdépendants, c'est à dire que le premier peut aider à provoquer le second, mais les deux ne sont pas nécessairement liés.

Concernant les fantasmes vous ignorez sans doute que certaines femmes (je vous souligne pour que vous étiez les épouvantails de généralisation) ont le fantasme de se faire violer et y trouvent donc un plaisir.

Si certaines femmes ont effectivement besoin d'être stimulé "psychologiquement" (fantasme, attachement amoureux, attentions en tous genres), d'autres sont en plein dans le plaisir charnel et peuvent être stimulées uniquement à travers des procédés mécaniques.
Brève de comptoir a écrit : éprouvé du plaisir durant le viol, tout en répétant à maintes reprises que c'est non
Pensez-vous vraiment qu'une femme qui se fait pénétrer de force éprouve du plaisir ? On ne parle pas ici de jeux sexuels mais de viol, peut-être vous mêlez-vous les pinceaux.
Évitez de charcuter les postes pour en tirer d'affreux épouvantails, merci. Je vous cite ce qui précède juste avant : "une femme peut tout à fait avoir un orgasme, éprouvé du plaisir durant le viol,". Voyez-vous une différence ? Voulez-vous encore prétendre que je dis que les femmes éprouvent du plaisir durant leur viol ? Votre épouvantail est tellement grossier que je me crois bien en droit de pouvoir qualifier ceci de "remarque désobligeante". Que fait la modération ?! (hou lala !^^)
Des femmes se font violer juste parce qu'elles sont des femmes, des femmes sont moins payées juste parce qu'elles sont des femmes, des femmes se font emmerder dans la rue juste parce qu'elle sont des femmes, etc.
Y a rien à relativiser là dessus. Il faut juste en prendre acte.
Je prends surtout acte que cette remarque est affreusement sexiste. "Les femmes... " "les hommes..." On ne règle pas un problème en changeant un cliché pour un autre, en discriminant autant que ceux dont on pointe du doigt les remarques ou les comportements discriminants. Je reprends donc mon exemple plus haut : étant donné que les femmes sont les premières victimes de viol estimez-vous logique qu'il faille dire que le viol d'une femme constitue une circonstance aggravante ? Puisque le viol dans votre conception s'accompagne d'une discrimination, ce serait logique n'est-ce pas ? Et alors dans ce cas, comment expliqueriez vous que la loi ne prenne pas en compte le sexe de la victime comme circonstance aggravante ?
Les chiffres sont justes intolérables, et si on en parle si peu c'est pour moi un parfait exemple montrant le sexisme de la société.
Cela deviendrait-il plus tolérable si plus d'hommes se faisaient violer ?
M. Epouvantail a écrit :Mon Dieu... il y a plus de femmes violées comme d'hommes, rétablissons l'équilibre, c'est insupportable ! A quand les quotas pour les viols ?!
Ca vous paraît pas un peu hors de propos ? Un viol est un viol, et chaque cas est unique, c'est un peu indécent, de chercher à s'émouvoir que des crimes similaires proférés sur un type d'individus particuliers doivent focaliser plus l'attention que d'autres types d'individus. Et cela... au nom de la lutte contre le sexisme. C'est un peu paradoxal.
Mireille a écrit :Est-ce que tu réalises bien Dash ce qu'il y a dans les propos que nous tient Brève de Comptoir.

Ce qu'il dit c'est qu'une femme qui se fait violer en tire du plaisir et toi tu en ajoutes par-dessus.


Aucun doute que si des hommes croient que parce que leur femmes ont mouillés leur petite culotte parce qu'elles ont été quelque peu forcés quand ces messieurs ont délicatement mis leur doigt dans leur petit vagin qu'elles en tiraient du plaisir même sans un total consentement que ce n'est pas demain la veille que femmes et enfants seront protégés du viol.
Comprenez maintenant une chose, chère Mireille. Voilà typiquement la raison pour laquelle certains membres peuvent venir à vous agresser. Que diriez-vous et que ressentiriez-vous si votre interlocuteur prenait un malin plaisir à charcuter vos phrases pour en faire ressortir exactement le contraire de ce qui est dit et en prenant un autre membre à témoin en lui montrant ainsi la phrase affreusement charcutée pour attendre de lui un peu de soutien et pouvoir alors s'attaquer ensemble de manière indue à la même cible ?

C'est bien beau de réclamer de la modération quand on se fait tripoter les bourrelets pour d'immondes agresseurs, maintenant encore faudrait-il apprendre à lire et à éviter soigneusement le charcutage. Le leçon devrait pourtant être très simple à retenir : dès que vous vient l'envie pressante de citer une phrase, prenez le soin de la relire dans son ensemble et si possible de vous en rappeler le contexte, à défaut de quoi, c'est vous qui passeriez pour l'agresseur.

Aurais-je droit à des excuses ? Je rêve pas.
Mireille a écrit :C'est vous qui ne savez pas lire Greem, j'en suis bien consciente et je suis tout à fait d'accord avec ça, ce que vous dites explique pourquoi le viol se perpétue :
Greem a écrit :C'est justement à cause de ces signes physiques purement mécaniques que des violeurs se croient tout permis."
, mais BdC lui ne parle pas de mécanique il parle de plaisir, comme si une femme ou un enfant pouvait prendre plaisir dans sa tête à être violé :
Brève de comptoir a écrit :C'est bien pourquoi, encore une fois, une femme peut tout à fait avoir un orgasme, éprouvé du plaisir durant le viol...)
Ce n'est pas parce que dans votre expérience personne et dans votre connaissance stricte, voire rigide (hum) de la question, le plaisir ne peut pas être atteint indépendamment des facteurs émotionnels que c'est valable pour toutes les femmes.

Ici, hommes et femmes sont à égalité. Ce n'est pas parce que les victimes éprouvent un plaisir forcé que ça légitimera pour autant le viol. Sinon en effet, la grande majorité des hommes se faisant violer éprouvant un plaisir contraint durant le viol, ne pourrait pas appeler ça "un viol". Or la législation est très claire. C'est la contrainte qui est pris en compte, non le plaisir. Et la contrainte existe quel que soit le sexe de la victime. Qu'il y ait plus de femmes que d'hommes victimes ne change rien à l'affaire. Et c'est à remarquer par ailleurs que justement si les hommes sont moins amenés à porter plaintes c'est qu'ils peinent eux-mêmes à prendre conscience qu'ils aient été victime de viol (en dehors de toutes considérations... sexistes pouvant encore plus qu'une femme l'empêcher de porter plainte) et sans compter comme cela a été rappeler que le plaisir éprouvé grandira d'autant plus le sentiment de culpabilité. Ce qui est un problème bien connu pour les femmes violées, et là encore, une des raisons pour lesquelles certaines ne portent pas plainte ; en fait les mêmes processus psychologiques se retrouvent certainement chez les deux sexes, inutile donc de vouloir chercher à distinguer victime hommes et victimes femmes. Il y a même presque quelque chose d'indécents là-dedans, comme s'il y avait des victimes qui seraient plus victimes que d'autres (et encore une fois, la loi ne fait mention nulle part du sexe de la victime et c'est une excellente chose ; certains devraient se demander pourquoi).
Cartaphilus a écrit :
Dash a écrit :
Cartaphilus a écrit :Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'en l'occurrence le terme plaisir relève d'une flagrante impropriété...
Quel mot suggériez-vous?
Mon cher Dash, c'est à Brève de Comptoir de répondre à cette délicate question, dans ce message d'où j'ai extrait la phrase qui me semble discutable.

Mais peut-être que son auteur dispose d'études qui permettraient de mieux appréhender son propos...
Apprenez non seulement à lire l'ensemble des commentaires pour éviter de le faire comme Mireille (ou d'autres) d'affreux épouvantails en charcutant la logique d'une phrase voire d'un discours (je fais référence à votre précédente attaque à mon encontre), mais aussi à lire les définitions du dictionnaire jusqu'au bout surtout quand vous vous gargarisez de les prendre comme source.

Sachant sans doute autant jouer de la molette que de la modération, je le fais pour vous et cite votre dictionnaire, un peu plus loin :
B. − [Gén. empl. avec l'art.déf. ou avec un poss.] Plaisir sexuel.
Le B, signifiant un sens différent du A, qui est le sens que vous avez cité.

Vous avez besoin d'une grande personne pour vous expliquer de quoi il était question ici ou vous y arriverez tout seul ?

C'est toujours avec le même... plaisir en tout cas que je me fais troller par votre immodérable personne. Mais tâchez à l'avenir de mesurer vos remarques désobligeantes. La malhonnêteté a tendance à provoquer souvent des réactions dont je suis sûr vous vous passeriez bien.

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 7161
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Le plaisir n'est pas le plaisir ?

#161

Message par Cartaphilus » 16 nov. 2014, 13:50

Brève de Compeoir a écrit :B. − [Gén. empl. avec l'art.déf. ou avec un poss.] Plaisir sexuel.
Le B, signifiant un sens différent du A, qui est le sens que vous avez cité.
Acception différente, dites-vous... et dans laquelle on trouve le mot le mot plaisir... qui signifie quoi, d'après vous ?
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Sunrise
Messages : 16
Inscription : 16 nov. 2014, 12:59

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#162

Message par Sunrise » 16 nov. 2014, 13:54

SuperNord a écrit :
Mireille a écrit : Il faudrait que je vérifie ce qui se passe exactement dans le cerveau, mais ça m'apparaît insensé que l'on puisse avoir un orgasme pendant un viol parce qu'un viol ça ne fait pas de bien du tout physiquement, je parle.
Cela a probablement à voir avec le vieux mythe qui dit ceci:

Quand une femme dit trop non, c'est le contraire qu'elle veut! Au fait, est-ce vraiment un mythe?
"Ses mots disent non mais ses pensées semblent dire oui" C'est les mots d'un accusé de viol en justice.
Bref .

Avatar de l’utilisateur
Brève de comptoir
Messages : 824
Inscription : 27 août 2011, 03:11

Re: Le plaisir n'est pas le plaisir ?

#163

Message par Brève de comptoir » 16 nov. 2014, 13:57

Cartaphilus a écrit :
Brève de Compeoir a écrit :B. − [Gén. empl. avec l'art.déf. ou avec un poss.] Plaisir sexuel.
Le B, signifiant un sens différent du A, qui est le sens que vous avez cité.
Acception différente, dites-vous... et dans laquelle on trouve le mot le mot plaisir... qui signifie quoi, d'après vous ?
Allez troller ailleurs ou apprenez à vous servir d'un dictionnaire.

Avatar de l’utilisateur
f.didier
Messages : 635
Inscription : 27 oct. 2014, 12:29

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#164

Message par f.didier » 16 nov. 2014, 14:09

Donc, si je suis bien, une femme ne peut jamais avoir d'orgasme sans le vouloir ?

Faudra l'expliquer a ces deux femmes, car a priori, elles ne semblent pas le vouloir :

http://www.huffingtonpost.fr/2012/08/29 ... 38675.html
http://www.bfmtv.com/international/une- ... 98802.html

D'apres ce que j'ai vu, je donne ces deux exemples, mais y en a beaucoup. J'ai mal pour elles.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d ... ersistante
Pro technologie
Pro verichip
Pro robotique

Mireille

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#165

Message par Mireille » 16 nov. 2014, 16:28

Vous me prenez vraiment pour une tarte aux fraises pauvre petite brèche de comptoir. Au lieu de jouer aux grands princes offensés apprenez donc à vous exprimer avec des mots justes vous aussi :

Vous dites : "une femme peut tout à fait avoir un orgasme, éprouvé du plaisir durant le viol,".
C’est vous qui ne faites pas la différence entre deux choses parfaitement évidentes. Une explication s'impose.

Les fluides qui facilitent la pénétration sont un acte réflexe au même titre que la salivation. Ca ne veut pas dire parce que j’essaierais de vous enfoncer une citrouille dans la bouche et que cette intrusion vous fera saliver par réflexe de votre corps que vous prendrez plaisir à cette intrusion. D’où ma question puisque vous ne comprenez rien à rien : l’orgasme si il y a lieu pour certaines femmes est-il la manifestation d’un réflexe ou la manifestation d’un plaisir ?

Si vous voyez la différence, je doute qu'en pareille situation vous utilisiez encore le mot plaisir.
Brève de comptoir a écrit :Vous avez une vision très poétique de l'orgasme et semblez même avoir quarante ans de retard sur la connaissance de l'orgasme féminin. Le désir et l'orgasme sont interdépendants, c'est à dire que le premier peut aider à provoquer le second, mais les deux ne sont pas nécessairement liés.
Et bien oui justement, la psychologie joue un rôle très important dans l'orgasme féminin, sinon l’anorgasmie n'existerait pas.
Brève de comptoir a écrit :Concernant les fantasmes vous ignorez sans doute que certaines femmes (je vous souligne pour que vous étiez les épouvantails de généralisation) ont le fantasme de se faire violer et y trouvent donc un plaisir.
Pour certaines femmes (je souligne pour vous aussi) je pense qu'elles vous répondrait oui, n'importe quand, mais pas n'importe comment et pas par n'importe qui. Quand on parle de viol en général ça ne vient pas du prince charmant. Il y a de grosses grosses nuances à faire dans ce fantasme.
Brève de comptoir a écrit :C'est bien beau de réclamer de la modération quand on se fait tripoter les bourrelets pour d'immondes agresseurs, maintenant encore faudrait-il apprendre à lire et à éviter soigneusement le charcutage. Le leçon devrait pourtant être très simple à retenir : dès que vous vient l'envie pressante de citer une phrase, prenez le soin de la relire dans son ensemble et si possible de vous en rappeler le contexte, à défaut de quoi, c'est vous qui passeriez pour l'agresseur.

Aurais-je droit à des excuses ? Je rêve pas.
Non.

Mireille

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#166

Message par Mireille » 16 nov. 2014, 16:32

Greem a écrit :
Mireille a écrit :De toute façon si vous ne connaissez rien à rien à la sexualité de la femme Greem, il serait peut-être temps de prendre quelques leçons. Vous pourrez vous amusez à mesurer la quantité de ses fluides tant que vous voulez pour ce qui est de l'orgasme, il y a une dimension psychologique qui vous échappe complètement à vous aussi.
Vous serez gentille d'expliquer à l'ignare que je suis en quoi le plaisir et le désir sexuel de la femme est si différent de celui de l'homme ?

Essayez de m'apprendre quelque chose, pour changer. Sinon, remballez vos clichés débiles et fermez-là, vous ne rendez service ni aux femmes, ni aux hommes, ni aux victimes de viol en niant ce qu'a expliqué Brève de comptoir.
Je n'en sais rien, je n'ai pas de pénis.

steph
Messages : 603
Inscription : 04 juin 2009, 22:28

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#167

Message par steph » 16 nov. 2014, 17:04

Salut Florence
Faites gaffe, je vais mordre ...
L'intervention de Steph m'a plus fait rire qu'autre chose
Tant mieux, parce que c'était effectivement de l'humour avec un peu de provocation et un petit soupçon de vérité.

Concernant la psychologie a deux sous, moi je préfère de loin le direct que le subtile.

L'avantage avec le direct versus le subtile, c'est qu'il n'a pas de porte de sortie et l'effet est plus rapide, Mireille est passé de 99,9%(11nov 2014) a croire a son intuition versus 45% (13nov 2014),en 48 heures donc es-ce une preuve que le direct frappe plus que le subtile, selon moi oui.

steph
Messages : 603
Inscription : 04 juin 2009, 22:28

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#168

Message par steph » 16 nov. 2014, 17:07

Salut Green
et aussi le fait que les hommes sont globalement plus fort physiquement que les femmes
Si les hyènes seraient devenu civilisé, tout en sachant que les femelles sont plus forte que les mâles, ben les mâles seraient plus victimes de violence que les femelles versus que dans une société d'humain, pire encore avec une veuve noir(araignée) qui mange le mâle suite a l'accouplement, même après 5000 ans de civilisation il aurait sûrement encore des victimes mâle de cannibalisme, je pense qu'on ne peu pas faire abstraction de l'animal que nous sommes, ceci n'excuse en rien la violence.

Souvent je compare les femmes au drogues, parce qu'elles peuvent de détruire, ruiné un homme, j'en conclu que c'est un mal nécessaire. ;)

steph
Messages : 603
Inscription : 04 juin 2009, 22:28

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#169

Message par steph » 16 nov. 2014, 17:08

Salut .Brève de comptoir
Tout simplement parce qu'il n'y avait aucune raison de faire intervenir le sujet du viol dans une discussion qui tournait autour du sexisme (et qui s'était déjà pas mal détournée du sujet initial)
Ce post me fait penser a une de mes expériences de vie, j'ai déj'a travaillé sur un projet de mine dans le nord Québécois, c'était une mine isolé de la civilisation, l'avion qui nous ravitaillait venait que 2 fois par semaine si la température le permettait, il fallait redoubler de prudence, parce que si quelqu'un se blesse légèrement sur la job, ben cela peu finir par un amputement, j'étais fore-man en électricité donc j'étais très a cheval sur la sécurité au travaille, il avait un homme de couleur* qui travaillait pour moi, et cette personne quand il revenait de son IN et OUT de 2 semaine, ben il tremblait du a son sevrage d'alcool, il a bien fallu que je tranche sur cette situation, du au fait qu'il mettait d'autre électricien en danger suite a ses erreurs cumulés, après l'avoir congédier, je me suis fait traiter de racisme, certain inuit me dévisageaient, le syndicat sur le dos,certain imbécile de racisme me disaient:les Ostie de nègre devrait rester dans leur pays et j'en passe, disons que je marchait sur des œufs, bref quand on se fait accuser a tort ou avec raison, il va toujours rester du monde qui vont te prendre pour un con.


* Que la personne soit noir,jaune, femme, vieux, jeune,français de France, américain, personnellement je ne vois pas ces frontière, pour moi c'est une personne comme une autre, bon que la personne soit catholique ou musulman, ça me va, moi j'aime les hélico téléguider et les chien de traîneau, tant que ça reste priver et que ça ne nui pas a la vie en société. Tout va.

Mireille

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#170

Message par Mireille » 16 nov. 2014, 17:26

steph a écrit :L'avantage avec le direct versus le subtile, c'est qu'il n'a pas de porte de sortie et l'effet est plus rapide, Mireille est passé de 99,9%(11nov 2014) a croire a son intuition versus 45% (13nov 2014),en 48 heures donc es-ce une preuve que le direct frappe plus que le subtile, selon moi oui.


Je n'ai jamais dit les choses de cette façon.

Ca vous gênerait beaucoup de me citer entièrement et correctement au lieu de ne prendre que les parties de mon discours que vous pouvez trafiqués.

Ce que je disais, c'est ça :

Dans l'ensemble, si vous me demanderiez à combien de chance je crois que toutes mes croyances font partie du monde réel, je vous dirais que depuis que je suis sur le forum j'ai passé de 85 % à environ 45 %.

De plus vous n'avez absolument rien à y voir.

Avatar de l’utilisateur
Brève de comptoir
Messages : 824
Inscription : 27 août 2011, 03:11

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#171

Message par Brève de comptoir » 16 nov. 2014, 17:58

Les fluides qui facilitent la pénétration sont un acte réflexe au même titre que la salivation. Ca ne veut pas dire parce que j’essaierais de vous enfoncer une citrouille dans la bouche et que cette intrusion vous fera saliver par réflexe de votre corps que vous prendrez plaisir à cette intrusion. D’où ma question puisque vous ne comprenez rien à rien : l’orgasme si il y a lieu pour certaines femmes est-il la manifestation d’un réflexe ou la manifestation d’un plaisir ?
Le plaisir perçu à l'issue de l'acte sexuel, autrement appelé "orgasme", est à la fois physiologique et chimique. Pour l'un il se manifeste par des spasmes, des contractions, qui sont involontaires ; pour l'autre, il se manifeste par la libération des diverses hormones du plaisir (endorphines, dopamines).

Vous confondez justement les deux significations du plaisir présent sur le dictionnaire que notre ami troll a cité. Il n'est nullement question du plaisir tel que vous l'entendez, qui est une satisfaction de partager un moment intime et sensuel avec un être aimé. Cela est aussi chimique mais est très largement lié à la psychologie. Alors que la plaisir sexuel est mécanique. Je ne dis pas que ce plaisir est automatique dans chacune des relations et encore moins lors d'un viol, mais cela arrive et cela renforce même le traumatisme psychologique pour la victime parce qu'elle en éprouve de la honte et ne le comprend pas. Votre question n'a donc aucun sens parce que l'orgasme, c'est le plaisir "réflexe" qui se manifeste au cours et plutôt à la fin de l'acte. Maintenant, si vous voulez revoir toute les connaissances en matière de chimie du cerveau, c'est votre affaire.
Et bien oui justement, la psychologie joue un rôle très important dans l'orgasme féminin, sinon l’anorgasmie n'existerait pas.
Ce n'est pas parce que la psychologie joue un rôle très important dans l'orgasme qu'elle est le seul facteur déclenchant. Sinon on aurait des orgasmes par télépathie (et je suis sûr que vous êtes très sensible à ça...).
Pour certaines femmes (je souligne pour vous aussi) je pense qu'elles vous répondrait oui, n'importe quand, mais pas n'importe comment et pas par n'importe qui. Quand on parle de viol en général ça ne vient pas du prince charmant. Il y a de grosses grosses nuances à faire dans ce fantasme.
D'où l'intérêt du "certaines"...
Sinon je ne savais pas que le prince charmant avait le droit de violer lui.

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 10:59

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#172

Message par Greem » 16 nov. 2014, 18:20

Mireille a écrit :Je n'en sais rien, je n'ai pas de pénis.
En fait si, vous en avez un. Le clitoris n'est que l'équivalent du gland chez l'homme, avec plus de terminaisons nerveuses, mais les deux ont les mêmes caractéristiques physiologiques puisque les deux se développent à partir de la même structure embryonnaire. Il me semble que c'est pareil pour les testicules et les grands lèvres, mais je suis moins sûr. Comme quoi les clichés c'est marrant cinq minutes, mais physiologiquement parlant on est pas si différent.

Concernant le plaisir, il est peut-être l'opposé sémantique du déplaisir, mais les sensations humaines ne me semblent pas aussi binaires que ça. Il est tout à fait possible d'éprouver une forme de plaisir physiologique lié à une stimulation tout en éprouvant en même temps un certain dégout et une certaine terreur.

Vraiment, vous attaquez Brève de comptoir pour rien, là.
Brève de comptoir a écrit :Concernant les fantasmes vous ignorez sans doute que certaines femmes (je vous souligne pour que vous étiez les épouvantails de généralisation) ont le fantasme de se faire violer et y trouvent donc un plaisir.
C'est ce que prétendent certaines femmes, mais ce qu'elles disent est stupide (et pas très respectueux à l'égard des vraies victimes). À partir du moment où il y a consentement, c'est plus un viol, de la même façon que le sadomasochisme n'est pas à proprement parler de la torture.
Dernière modification par Greem le 16 nov. 2014, 18:43, modifié 1 fois.
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

steph
Messages : 603
Inscription : 04 juin 2009, 22:28

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#173

Message par steph » 16 nov. 2014, 18:42

@ Mireille
(11 Nov 2014, 22:42 )
M9 : La toute première impression qu’on a d'une personne est toujours juste quoi qu’il se passe au cours du temps durant la relation.
Mireille : 99.9% | Denis : ~0%*

1h30 apres ton 99,9%, je suis intervenue et …
(13 Nov 2014, 13:37 )
45 %
Donc en moins de 48 heures :singe:
De plus vous n'avez absolument rien à y voir.
Tant que tu es heureuses, tout va pour moi. :mrgreen:

Mireille

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#174

Message par Mireille » 16 nov. 2014, 18:52

Brève de comptoir a écrit :
Alors que la plaisir sexuel est mécanique. Je ne dis pas que ce plaisir est automatique dans chacune des relations et encore moins lors d'un viol, mais cela arrive et cela renforce même le traumatisme psychologique pour la victime parce qu'elle en éprouve de la honte et ne le comprend pas.
Non, le plaisir sexuel n'est pas mécanique c'est l'excitation sexuelle qui l'est point final comme pour la salivation, pour que cette excitation devienne un plaisir il faut qu'il y est consentement des participants ce qui n'est jamais le cas pendant un viol. C'est parce que l'on perpétue cette idée de plaisir quelque part que le viol est encore banalisé. Pour ce qui est de la honte de la personne violée, c'est bien plus parce qu'elle croit à tort qu'elle est responsable pour toutes sortes de raisons.
Brève de comptoir a écrit : Ce n'est pas parce que la psychologie joue un rôle très important dans l'orgasme qu'elle est le seul facteur déclenchant. Sinon on aurait des orgasmes par télépathie (et je suis sûr que vous êtes très sensible à ça...).
Très très drôle :?
Brève de comptoir a écrit : D'où l'intérêt du "certaines"...
Sinon je ne savais pas que le prince charmant avait le droit de violer lui.
[/quote]
Vous parliez de fantasmes de femmes désirant se faire violer, je voulais exprimer le fait que leurs fantasmes n'était certainement pas de se faire violer par une personne qui leur causerait des cicatrices à vie. Je suis sûr que vous l'aviez compris, enfin j'espère :ouch:

Mireille

Re: Pour les modérateurs : Les remarques désobligeantes.

#175

Message par Mireille » 16 nov. 2014, 18:56

steph a écrit :@ Mireille
(11 Nov 2014, 22:42 )
M9 : La toute première impression qu’on a d'une personne est toujours juste quoi qu’il se passe au cours du temps durant la relation.
Mireille : 99.9% | Denis : ~0%*

1h30 apres ton 99,9%, je suis intervenue et …
(13 Nov 2014, 13:37 )
45 %
Donc en moins de 48 heures :singe:
De plus vous n'avez absolument rien à y voir.
Tant que tu es heureuses, tout va pour moi. :mrgreen:
Tu peux toujours continuer de rêver, tu n'as absolument rien compris à ce que je t'ai dit plus haut.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit