Un monde sans dieux...

Ici, on discute de sujets variés...
Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 21222
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Un monde sans dieux...

#301

Message par Jean-Francois » 03 juil. 2016, 17:43

86lw a écrit :
Dany a écrit :Du coup, on ne peut pas communiquer sur ce sujet, il est donc inutile d'essayer d'en dire plus. Ca doit se vivre, ou pas :
Si vous voulez dire par là que les "spirituels" devraient vivre leur trip et se taire, je vous approuve à 100%. ( et donc, bienvenue chez les sceptiques :mrgreen: )
C'est quand même dommage que ceux qui n'ont rien à dire tiennent à le faire savoir aussi longuement.
86lw a écrit :
Lorangebleue a écrit :On peut encore vous sauver.
Bof, l'excommunication chez les sceptiques...
Ça a l'air qu'on a encore touché un gourouifiant en croisade. Si ce que dit Dany est vrai, c'est en plus un wannabe messie qui veut nous convaincre que des fantasmes inénarrables peuvent très bien avoir valeur de vérité (en autant qu'ils aillent dans le sens de ce qu'il pense).

C'est quand même drôle de le voir allonger la liste des intervenants qui ne le tiennent pas pour un messie... rendu à un certain moment, il ne restera que les contra-sceptiques (par principe ou par réaction) qui n'en feront pas partie :D

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Dany
Messages : 1764
Inscription : 09 févr. 2004, 18:44

Re: Un monde sans dieux...

#302

Message par Dany » 03 juil. 2016, 17:57

86lw a écrit :Si vous voulez dire par là que les "spirituels" devraient vivre leur trip et se taire, je vous approuve à 100%. ( et donc, bienvenue chez les sceptiques :mrgreen: )
Ben c'est ce qu'il font. Il n'y a aucun "spirituel" sur ce forum, il n'y a que des discursifs. Ca discurse, ça discurse à n'en plus finir, on se fout sur la gueule et on se marre bien.

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7928
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Un monde sans dieux...

#303

Message par Raphaël » 03 juil. 2016, 18:01

Lorangebleue a écrit :
86lw a écrit :...
au départ, toutes les religions* ou presque prêchent des choses comme la tolérance et l'amour du prochain.
Chez leurs adeptes, ça ne se passe pas tout à fait comme ça. Cf les bouddhistes en Birmanie, par exemple.
....
Vous admettez donc enfin que le problème n'est pas la religion mais l'homme ?
Le problème se trouve avant tout dans les livres de chevet des religieux, comme la Bible. Mais étant donné que ces textes sacrés proviennent des hommes, je t'accorde que le problème au départ est bien l'homme.

Mireille

Re: Un monde sans dieux...

#304

Message par Mireille » 03 juil. 2016, 18:14

Bonjour 25,
25 décembre a écrit :Tu étais entrain de te noyer dans l'occultisme, tu t'en es sorti.
Non, je n’était pas entrain de me noyer dans l’occulte, par contre, j'étais à deux doigts d'en noyer quelques uns qui pataugaient dans cette marre et qui commencait à m'éclabousser sérieusement avec leur pseudo-théorie sans rien pour les appuyer, que du vent. :mrgreen:

J'ai choisis de vérifier si dans tout ce qu’on m’avait raconté, il y avait une part de vérité dans le sens d’y trouver quoi que ce soit de réel. Ce que j’ai trouvé sur ce forum m’a démontré qu’à part des impressions bien nourris, des intuitions, des expériences que je croyais être particulières, mon fabuleux don de Voyante Sceptique, il n’y avait rien dans tout ça que mon cerveau n'aurait pas été en mesure de produire lui-même et sans l'aide d'entité mystérieuse.

Pour ce qui est de tes analyses, sois gentil, demande-moi ou questionne-moi plutôt que de t'imaginer un tas de trucs à mon endroit.

Merci.

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7928
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Un monde sans dieux...

#305

Message par Raphaël » 03 juil. 2016, 18:43

Mireille a écrit :
25 décembre a écrit :Tu étais entrain de te noyer dans l'occultisme, tu t'en es sorti.
Non, je n’était pas entrain de me noyer dans l’occulte, par contre, j'étais à deux doigts d'en noyer quelques uns qui pataugaient dans cette marre et qui commencait à m'éclabousser sérieusement avec leur pseudo-théorie sans rien pour les appuyer, que du vent. :mrgreen:
J'ai un cadeau pour 25D. ;)

mcmachin
Messages : 1588
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: Un monde sans dieux...

#306

Message par mcmachin » 03 juil. 2016, 18:47

Bonjour, un peu de propagande zozo en musique :
https://www.youtube.com/watch?v=RpsdXQbPn4I
SpoilerAfficher
pis tiens, pour ne pas trop faire dans le populisme et la démagogie : https://www.youtube.com/watch?v=-hTB9SgM6Ps
:lol:

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3922
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Un monde sans dieux...

#307

Message par 25 décembre » 03 juil. 2016, 21:23

Emanuelle » 03 Juil 2016, 12:24

Je ne vais pas en faire un drame non plus. Non tes paroles ne me plaisent pas. C'est le moins que l'on puisse dire. Tu dénigres des choses que tu ne connais pas. Tu ne connais qu'une pseudo-spiritualité, une spiritualité de pacotille. Tu ne cherches pas la vérité, loin de là, tu ne cherches qu'à te faire aimer en adoptant les opinions de ceux dont tu recherches la sympathie.
Comment fais-tu pour ne pas aimer quelqu'un tout en étant, à ton avis, capable de la comprendre?
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3922
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Un monde sans dieux...

#308

Message par 25 décembre » 03 juil. 2016, 21:33

Nicolas78 » 02 Juil 2016, 17:55

Arrête ton cirque.
J'aurait envie de dire oui, ce sont deux forme de croyances (pour faire vite), mais ya des sujets ou ça ne marche pas.
Par exemple : pense tu que l'opinion de celui qui pense que la terre et plate, et celui qui est certain qu'elle est ronde, se valent ?
Les opinions ne se valent pas mais toutes les personnes se valent. Je crois que tel est le propos de l'orangebleue.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3922
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Un monde sans dieux...

#309

Message par 25 décembre » 03 juil. 2016, 22:18

Mireille » 03 Juil 2016, 08:05
25 décembre a écrit :
...Par contre si tu es au concert pour vivre un moment de détente tu entendras le son de l'orchestre tout entier et en te laissant aller tu atteindra un niveau d'émotion qui te donnera un sens, une vision émotive de cette musique ...
J'aimerais bien que tu m'expliques comment une personne s'y prendrait pour ressentir une impression d'amour inconditionnelle qui embrasserait le monde entier (c'est vraiment un exemple là que je donne) sans émotion ?

Tout est affaire d'émotions et de sentiments mais transposés sur le plan imaginatif de la conscience de chacun.
C'est ce que je dis dans l'exemple de l'écoute du concert. Il faut se vider la tête des raisonnements pour se concentrer sur nos émotions.

Pour ta première question concernant l'amour. L'amour étant une émotion, je ne comprend pas le sens de ta question.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3922
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Un monde sans dieux...

#310

Message par 25 décembre » 03 juil. 2016, 22:31

PhD Smith » 03 Juil 2016, 15:41
En outre, la radicalisation semble être un automatisme chez les islamistes. Prendre ses précautions oratoires ne sert à rien, c'est combattre l'attitude islamiste qu'il faut car elle est par essence hérétique par rapport au message évangélique
Wow! t'as peur de rien.
Une généralisation de ce genre, tu devras t'en confesser.
De quelle attitude islamiste parles tu?
Tout ce qui n'est pas de l'évangile est hérétique vis-à-vis du message évangélique.
Je vais en parler au pape catholique pour que tu sois excommunier des islamistes.
Merci de votre réponse intelligente

mcmachin
Messages : 1588
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: Un monde sans dieux...

#311

Message par mcmachin » 03 juil. 2016, 22:32

Dany a écrit :
86lw a écrit :Si vous voulez dire par là que les "spirituels" devraient vivre leur trip et se taire, je vous approuve à 100%. ( et donc, bienvenue chez les sceptiques :mrgreen: )
Ben c'est ce qu'il font. Il n'y a aucun "spirituel" sur ce forum, il n'y a que des discursifs. Ca discurse, ça discurse à n'en plus finir, on se fout sur la gueule et on se marre bien.
:lol:
Dany a écrit :Un sceptique qui regarde un nuage d'orage gris foncé en arrière plan d'un vol d'aigrettes blanches illuminées par le soleil, appréciera le spectacle et son esprit d'analyse participera aussi à son plaisir de voir. Mais swami Ramdas, lui, s'évanouira de bonheur... comme à chaque fois qu'il percevait son divin amour, Rama, dans les manifestations de la vie.
:loupe:
Appel à l'émotion ?

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 6204
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Un monde sans dieux...

#312

Message par Lulu Cypher » 03 juil. 2016, 22:46

La spiritualité comme la notion de sacré ne me semblent pas forcément avoir le sens que certains leur donnent sur ce fil.

La spiritualité est avant tout une façon d'appréhender les choses sans occulter que le côté matériel puisse avoir son pendant du côté de l'esprit. mais cette définition générale ne dit pas :
  • que la spiritualité est systématiquement une extension d'une religion ou d'une secte (dont par définition elles constituent, au contraire, le côté matérialiste du rapport au Divin en s'appuyant sur des rites, codifications, dogmes, pratiques, représentations très très concrets.
  • que la spiritualité s'appuie exclusivement sur des émotions et que ces émotions ne soient dédiées qu'à la spiritualité[1]
  • que le champ d'action de la spiritualité soit superposable au champ des croyances[2]
Cette définition autorise par contre :
  • que la spiritualité puisse s'appuyer notamment sur la croyance dans le divin.
  • que la spiritualité puisse relever de la quête de sens et donc s'appuyer sur des croyances[2] mais aussi sur des faits (par quel miracle l'improuvable serait-il plus plausible que le prouvable?)
  • que la spiritualité ne soit pas obligatoirement dogmatique mais puisse se contenter d'être conceptuelle (philosophie, éthologique, ...), lui ouvrant le champ entier de la réflexion[3].
  • que la spiritualité puisse englober les tendances nouillageuses areligieuses (hors entreprises purement financières de certains escrocs patentés)
  • que la spiritualité puisse relever de valeurs purement humanistes, non religieuses, non sectaires.
Après, qu'en dehors de ce cadre général chacun, uniquement contraint par une vision personnelle, y mette tout et n"importe quoi ... c'est humain ... certains mettent déjà tout et n'importe quoi derrière la science, les scientifiques, la religion, la philosophie.

En revanche, que certains esprits chagrins se contentent d'une catégorisation dichotomiquee pas mal franchouillarde pour placer des étiquettes de manière assez binaire sur des intervenants est dégoulinant de manque d'imagination et de manque de capacité à appréhender la complexité de ce que nous sommes.

Oui, on peut être sceptique et scientifique, considérer le sacré, être doté de spiritualité et même avoir (un peu comme tout le monde) des croyances[2] .... c'est un truisme et se battre sempiternellement contre, dans tous les fils, met plutôt en avant l'existence d'un côté obsessif qui prend le pas sur la rigueur et l'honnêteté.

-------------------------------------------------
[1] superposer émotions et spiritualité en présupposant que l'existences des premières impliquent la seconde est, à mon sens, faire un amalgame bizarre. Dans le "meilleur" des cas l'émotion est le résultat d'évaluations cognitives, souvent inconscientes, qui sont faites par un individu confronté à un événement ... puis ça ne va pas beaucoup plus loin que ça. Dans le sens de Damasio, l'émotion est aussi partie intégrante de la décision dans le sens ou elle permet de débloquer des situations de blocage cognitif (fonctionnant toujours par évaluation), ce qui permet à l'âne de Buridan de ne pas mourir de faim et de soif à égale distance entre un seau d'eau et une botte de foin. On est bien loin de la spiritualité.
[2] partant du principe que la croyance est : "un processus mental expérimenté par une personne qui adhère à une thèse ou une hypothèse, de façon qu’elle les considère comme vérité, indépendamment des faits confirmant ou infirmant cette thèse ou cette hypothèse.", son champ d'action inclus aussi bien les croyances religieuses, les superstitions, que les phobies.
[3] conceptualiser des sujets comme l'âme ou le libre arbitre sans en défendre pour autant la thèse est aussi un des éléments qui prouve l'existence d'une spiritualité chez ceux qui en font débat ... parce qu'ils en font débat.

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3922
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Un monde sans dieux...

#313

Message par 25 décembre » 03 juil. 2016, 23:06

Dany » 03 Juil 2016, 16:51

Un sceptique qui regarde un nuage d'orage gris foncé en arrière plan d'un vol d'aigrettes blanches illuminées par le soleil, appréciera le spectacle et son esprit d'analyse participera aussi à son plaisir de voir. Mais swami Ramdas, lui, s'évanouira de bonheur... comme à chaque fois qu'il percevait son divin amour, Rama, dans les manifestations de la vie.

Faut pas se tromper, ce n'est pas le même genre de plaisir. Si on décide de choisir l'un, on affaiblira l'autre d'autant. Parce que la pensée discursive limite l'accès à la spiritualité, ce sont deux mondes différents.
Pas tout à fait. Le sentiment d'extase des spiritualistes est inexprimable. Certains entrent en transe, en plein trip de bonheur. Ce qui n'est pas très enviable, bien sûr, puisqu'il ne s'agit que d'une forme de névrose qu'il vaut mieux soigner (enfin c'est comme ça qu'on considère la chose dans notre monde occidental et à l'époque actuelle.


Nuages noirs et aigrettes blanches peuvent t'apporter un sentiment de béatitude. Comme l'a dit Mireille il faut faire intervenir les sentiments et l'imagination. C'est semblable avec la musique qui peut t'émouvoir si tu y mets du tiens. Il faut de la pratique à se déconditionner de la raison pour que ce sois seulement nos sens qui perçoivent tout en faisant participer nos sentiments.
Si Ramdas s'évanouit c'est que son imagination est trop forte.
Tu dis la pensée discursive limite l'accès à la spiritualité, il faudrait y ajouter qu'elle limite l'accès au sommeil et aux joies de tous les jours.
Si tu t'obliges à dormir au moins quelques heures par jour tu pourrais aussi reposer ton cerveau en regardant un tableau ou en écoutant de la musique. J'espère que lorsque tu fais l'amour tu ne raisonne pas tout, ça aussi c'est supposé être une relaxation mentale.
Quand tu abandonnes la raison et le discours tu n'entre pas dans la spiritualité mais dans la sentimentalité et l'imaginaire.

La spiritualité, à mon avis, est plus localisé dans le sens que l'on donne à sa vie tout en ayant une croyance que ce que l'on fait est bien pour nous et pour le monde entier, ou du moins pour le monde qui peuvent être influencés par nous.
On dit que le dalaï Lama est une personne spirituelle, pour l'avoir écouté je dirais que c'est une personne cartésienne qui sait utiliser la logique. Il a confiance en lui et à son jugement. Quand il ne peut pas te répondre directement, il te retourne la question. Ce qui est spirituel c'est la personne et non pas ce qu'il dit.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3922
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Un monde sans dieux...

#314

Message par 25 décembre » 03 juil. 2016, 23:16

Lulu Cypher » 03 Juil 2016, 22:46

La spiritualité comme la notion de sacré ne me semblent pas forcément avoir le sens que certains leur donnent sur ce fil etc.
Très bonne mise au point. Je te donnes 9,8 sur 10. Tu as réussit ton examen spirituel.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 3241
Inscription : 06 mai 2009, 08:40
Localisation : Montréal

Re: Un monde sans dieux...

#315

Message par Dash » 04 juil. 2016, 00:15

Lorangebleue a écrit : Trouvez mieux.
Trouver mieux pour faire quoi? Pas besoin d’en faire plus que ce qui est nécessaire.
Lorangebleue a écrit : Quant à votre homme de paille, de grâce, c’est utilisé par chacun d’entre vous dès lors que vous vous trouvez acculé.,.
Encore une généralisation abusive. Que certains interlocuteurs sur ce forum, sceptique ou non, l’utilisent parfois, consciemment ou non, ça ne fait aucun doute, car c’est un sophisme parmi les plus utilisés « naturellement » et nul besoin d’être conscient de ce qu’il est pour faire des épouvantails. Par contre, quand on connaît, on tente de ne pas faire exprès d’en commettre, et ce, peu importe, si notre interlocuteur en use ou non.

Et sinon, c’est quoi cet argument puéril qui laisse sous-entendre implicitement qu’on ne peut vous reprocher de faire un truc parce que d’autres que vous le font également? Quoi? Vous vous permettez de faire des trucs stupides dans la vie parce que vous pouvez vous les justifier par le fait que d’autres les font aussi? Une chance que tout le monde ne pense pas comme vous. Devrais-je me mettre à faire exprès de faire des généralisations abusives parce que j’observe que vous, vous en faites?
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Lorangebleue
Messages : 306
Inscription : 09 juin 2016, 08:25

Re: Un monde sans dieux...

#316

Message par Lorangebleue » 04 juil. 2016, 02:43

Lulu Cypher a écrit :La spiritualité comme la notion de sacré ne me semblent pas forcément avoir le sens que certains leur donnent sur ce fil.

La spiritualité est avant tout une façon d'appréhender les choses sans occulter que le côté matériel puisse avoir son pendant du côté de l'esprit. mais cette définition générale ne dit pas :
  • que la spiritualité est systématiquement une extension d'une religion ou d'une secte (dont par définition elles constituent, au contraire, le côté matérialiste du rapport au Divin en s'appuyant sur des rites, codifications, dogmes, pratiques, représentations très très concrets.
  • que la spiritualité s'appuie exclusivement sur des émotions et que ces émotions ne soient dédiées qu'à la spiritualité[1]
  • que le champ d'action de la spiritualité soit superposable au champ des croyances[2]
D'accord avec tout. Pour ma part, je n'ai parlé d'émotions que pour tenter d'apporter à ceux qui le demandaient des éléments si possible tangibles pour définir la spiritualité. Le spirituel dépasse le cadre de l'émotionnel et se manifeste par la recherche d'un sentiment de sérénité voire de plénitude face à la question du sens de la vie. Pour moi d'ailleurs, la spiritualité doit se trouver plus dans le questionnement permanent que dans une éventuelle réponse. La quête est le trésor.

Pourquoi existons-nous, y-a-t-il un sens à tout cela, voilà des questions dont personne, absolument personne n'a la réponse. Ni les religieux. Ni les scientifiques. Ni les gourous, ni les vendeurs de paradis, ni les cyniques désabusés. Tous ceux qui prétendent en la matière détenir une quelconque vérité à ce sujet sont des imposteurs qui sombrent dans l'obscurantisme et/ou le communautarisme.
Lulu Cypher a écrit : (par quel miracle l'improuvable serait-il plus plausible que le prouvable?)
...
Il n'est pas question de plausibilité selon moi. Il est systématiquement dit ici que le rationnel aurait plus de valeur que le spirituel. A ma question "en vertu de quoi ?", je n'ai pour l'instant jamais eu de réponse satisfaisante autre que le mépris, l'ironie fade ou la moquerie corporatiste.

Lulu Cypher a écrit : En revanche, que certains esprits chagrins se contentent d'une catégorisation dichotomiquee pas mal franchouillarde pour placer des étiquettes de manière assez binaire sur des intervenants est dégoulinant de manque d'imagination et de manque de capacité à appréhender la complexité de ce que nous sommes.

Oui, on peut être sceptique et scientifique, considérer le sacré, être doté de spiritualité et même avoir (un peu comme tout le monde) des croyances[2] .... c'est un truisme et se battre sempiternellement contre, dans tous les fils, met plutôt en avant l'existence d'un côté obsessif qui prend le pas sur la rigueur et l'honnêteté.
La catégorisation est très largement partagée des deux côtés, vous pourriez en convenir. Je ne mords que ceux des sceptiques qui expriment un mépris voire une rage contre tout ce qui ne correspond pas à leurs valeurs ou leur centre d'intérêt. Ne voir dans le religieux - je répète pour ma part être areligieux - que de terribles terroriste ou d'affreux inquisiteurs c'est faire offense à la multitude qui vit une spiritualité apaisée. Et c'est tout, sauf résoudre un problème.

Être incapable de faire la part des choses entre un dieu vengeur, une misogynie d'un autre temps que peuvent contenir les textes dit sacrés et les messages de paix et fraternité qu'ils contiennent indubitablement, c'est soit un aveuglement sélectif, soit de la malhonnêteté intellectuelle.

Faire croire que nous vivrions nous, occidentaux, dans des pays où règnerait encore un prosélytisme religieux de tous les instants exprimé par des imbéciles qui auraient tous une lecture primaire du texte, c'est simplement une vision déformée de la réalité ou un mensonge.

Je suis loin des positions d'un Luc Feron. Qui ne mérite pourtant pas selon moi les attaques crasses dont on l'accable : il exprime un point de vue moral qui rencontrent d'autres points de vue moraux. Que la science aide à trancher, pourquoi pas. Mais se prétendre détenteur de valeurs morales hautement supérieures parce que l'on se qualifie de rationnel...toujours pas compris ?
Dernière modification par Lorangebleue le 04 juil. 2016, 04:34, modifié 2 fois.

Lorangebleue
Messages : 306
Inscription : 09 juin 2016, 08:25

Re: Un monde sans dieux...

#317

Message par Lorangebleue » 04 juil. 2016, 02:52

Jean-Francois a écrit :...

C'est quand même dommage que ceux qui n'ont rien à dire tiennent à le faire savoir aussi longuement.
...
Cet élan de lucidité vous honore, mais vous ne pensez tout de même pas à vous auto-censurer ?

Lorangebleue
Messages : 306
Inscription : 09 juin 2016, 08:25

Re: Un monde sans dieux...

#318

Message par Lorangebleue » 04 juil. 2016, 03:20

86lw a écrit :...
Lorangebleue n'admet pas qu'on critique (au sens large) son discours.Sur un forum dédié au scepticisme...
Ne pas répondre aux questions, mépriser et insulter ses interlocuteurs, est-ce pour vous faire preuve de nuance et de discrimination, ou nous faut-il dire "amen" à toutes ses affirmations?
Et si on disait que l'agrume t'as mis le nez dans les contradictions du scepticisme tel que tu le pratiques et qui est tout sauf l'expression d'un doute mais plutôt l'affirmation permanente de certitudes (même pas originales) ?
86lw a écrit : ...de savoir si votre agrume considère qu'il y a une volonté, une "création", ou si ça va jusqu'à considérer que nous sommes en accord vibratoire avec "l'énergie" du cosmos?
Imaginons que je considère qu'il y a une volonté ou une puissance créatrice. Voire un Dieu. Vous auriez votre réponse. Bien. Il est content, l'inquisiteur a eu la réponse à sa question. Il est très content.

Et vous feriez quoi ? Avec votre petit cerveau musclé vous me démontreriez avec superbe que je suis dans l'erreur ?
Ce faisant, vous résoudriez un questionnement sans réponse jusqu'à aujourd'hui qui taraude des philosophes, écrivains, penseurs, scientifiques, religieux, artistes depuis la nuit des temps. On parle là de génies éminemment brillants dont je ne vous ferai pas l'offense de vous faire la liste, j'espère que mis à part science et vie, vous avez eu l'occasion d'ouvrir 2 ou 3 bouquins.

Alors peut-être avez-vous de votre petit cerveau musclé une immense idée et vous fourvoyez-vous dans l'illusion que votre science à vous dépasse de loin les prodiges évoqués plus haut.
Auquel cas, il faut soit prendre le temps de s'allonger un moment sur un divan pour parler à un monsieur qui vous remettra tout ça en place, soit percer le melon qui vous sert de tête pour le vider de son trop plein d'eau.
86lw a écrit : Si c'est ce que vous retirez de la prose de Lorangebleue, c'est que vous avez dû la lire en diagonale...
Il y a une deuxième option qui, en vertu de votre melonite aiguë ne vous effleure sans doute pas l'esprit - normal, l'eau y prend beaucoup de place - : Dany, n'étant pas soumis à un dogmatisme envahissant - imaginez le bordel crânien qui vous habite : de l'eau et du dogme plein le ciboulot - saisit parfaitement ce que j'écris.

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5790
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Un monde sans dieux...

#319

Message par curieux » 04 juil. 2016, 04:20

Lorangebleue a écrit :Dany, n'étant pas soumis à un dogmatisme envahissant - imaginez le bordel crânien qui vous habite : de l'eau et du dogme plein le ciboulot - saisit parfaitement ce que j'écris.
Entre esprits qui causent pour ne rien dire ça va tellement de soi qu'il n'était nul besoin de le mentionner.
Ce qui me fait marrer doucement venant de la part d'une habituée qui a pleins de béquilles dans sa garde robe, c'est qu'elle reproche à ceux qui n'en ont pas besoin d'être des gens valides.
Bein oui ma bonne dame, quand on arbore une 'spiritualité' comme un plus alors qu'on la considère comme une béquille on te laisse deviner qui est l'handicapée.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Lorangebleue
Messages : 306
Inscription : 09 juin 2016, 08:25

Re: Un monde sans dieux...

#320

Message par Lorangebleue » 04 juil. 2016, 04:28

curieux a écrit :...doucement venant de la part d'une habituée qui a pleins de béquilles dans sa garde robe, c'est qu'elle reproche à ceux qui n'en ont pas besoin d'être des gens valides.
Bein oui ma bonne dame, quand on arbore une 'spiritualité' comme un plus alors qu'on la considère comme une béquille on te laisse deviner qui est l'handicapée.
Je viens de faire l'effort de vous lire 4 fois. Je ne comprends pas. Je suis désolée. Essayez sujet-verbe-complément. Faites simple. Si Occam pouvait raser votre prose, pour une fois il aurait une utilité avérée.










Vraiment.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 9269
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Un monde sans dieux...

#321

Message par Nicolas78 » 04 juil. 2016, 07:09

Dash a écrit : Et sinon, c’est quoi cet argument puéril qui laisse sous-entendre implicitement qu’on ne peut vous reprocher de faire un truc parce que d’autres que vous le font également? Quoi?
Oui, ça s’appelle le sophisme de la double faute :a2:
Très largement utilisé, parfois pas forcement sans utilité, ça peut mettre en perspective (généralement relativiste) une affirmation (même vraie), ce qui est pas forcement mal...mais souvent ça évite de s'exposer à des explications (et des recherches).

Desolé put*** c'est plus fort que moi.

Je sort :arrow:

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4651
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: A l'attention de la modération

#322

Message par MaisBienSur » 04 juil. 2016, 07:15

Mireille a écrit :
Emanuelle a écrit :Je vais faire un aveu qui me démange depuis quelque temps, un aveu bien peu "spirituel" :mrgreen: : Mireille me débecte.
Manipulée encore et encore, elle est elle-même manipulatrice.
Pour moi, elle "vendrait son père et sa mère" pour quelques miettes d'amour.
Son comportement (jour après jour) sur ce forum me donne envie de vomir. Voilà c'est dit.
Bonjour,

Ce serait bien, si ce genre de commentaire tout à fait déplacé serait automatiquement détruit.

Merci.
Bienvenue chez les manipulés/manipulateurs Mireille, j'y ai eu droit aussi ici et ici

Ca va, je m'en suis sorti vivant ! Ouf ! 8*)

Les EMI doivent engendrer de la paranoïa , ça se comprend, je lui pardonne :prestre:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Emanuelle
Messages : 891
Inscription : 04 mai 2015, 01:37

Re: Un monde sans dieux...

#323

Message par Emanuelle » 04 juil. 2016, 08:12

Voulez-vous dire que mes soupçons étaient infondés ? Que ce n'était pas Pepejul qui vous a soufflé l'ouverture de ce sujet emprise mentale, quand la thérapie dérape ?

Vous avez eu plusieurs fois l'occasion de démentir, pourquoi ne pas l'avoir fait alors ? C'eut été si simple.
"L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine, la haine conduit à la violence... Voilà l'équation". Averroès
« Il est absolument possible qu’au-delà de ce que perçoivent nos sens se cachent des mondes insoupçonnés. » Einstein

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 3922
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Un monde sans dieux...

#324

Message par 25 décembre » 04 juil. 2016, 10:29

curieux » 04 Juil 2016, 04:20

... quand on arbore une 'spiritualité' comme un plus alors qu'on la considère comme une béquille ... .
Qui est le "on" du "on la considère" ?
La spiritualité fait partie de chaque individu autant que la jambe gauche accompagne habituellement la jambe droite. S'il t'en manque une alors tu es handicapé. Si tu n'as pas de spiritualité c'est que ton mental est atteint lourdement. Nous pouvons te considérer comme un légume.
Merci de votre réponse intelligente

mcmachin
Messages : 1588
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: Un monde sans dieux...

#325

Message par mcmachin » 04 juil. 2016, 10:34

le problème c'est que curieux dispose certainement d'une "spiritualité", pour peu qu'on puisse donner une définition générale (et qui mette tout le monde d'accord) à ce concept ayant rapport à une certaine "transcendance" (pour continuer la branlette sémantique :lol: ).
Note que j'aime me branler, pour faire écho à Mireille sur une de ses toutes dernières révélations. Après tout je me sens "sceptique".

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit