L'énigme de Bernard de Montréal

Ici, on discute de sujets variés...
Uroboros
Messages : 16
Inscription : 05 août 2016, 10:58

L'énigme de Bernard de Montréal

#1

Message par Uroboros » 05 août 2016, 11:28

Bernard de Montréal racontait avoir vécu une expérience initiatique, en 1969, depuis laquelle il recevait par télépsychie de l'information provenant d'autres plans, comme une antenne branchée sur des dimensions ou des mondes parallèles. Certains le considère comme un grand initié, tandis que d'autres n'hésite pas à le qualifier de schizophrène à la mode dans les années 80.

Mes recherches m'ont permis d'apprendre dernièrement que Bernard de Montréal était grand ami du Dr. Andreja Puharich.

Américain de descendance yougoslave, le Dr. Puharich était médecin (neurologue), parapsychologue et inventeur. Après avoir complété ses études universitaires en médecine, Puharich établie son propre laboratoire de recherche sur les phénomènes extrasensorielles, dans le Maine, où lui et ses collègues expérimenteront avec les champignons magiques. C'est ainsi que paraîtra en 1959 un ouvrage fascinant, The Sacred Mushroom: Key to the Door of Eternity, dans lequel Puharich fait un résumé du rôle des champignons hallucinogènes dans l'histoire, les mythes, etc.

Le livre du Dr. Puharich est considéré par beaucoup comme un classique de la littérature scientifique contemporaine.

À l'époque de sa transformation, Bernard de Montréal étudiait l'anthropologie et je pense que sa rencontre avec le fameux Dr. Puharich ne fut pas fortuite.

On sait que les champignons magiques ont des effets très particuliers sur le psychisme.

Le phénomène de la fusion ou de la descente de l'énergie qu'aurait vécu Bernard de Montréal en 1969, au Nouveau-Mexique, pourrait-il avoir été provoqué par l'utilisation de champignons magiques ?

J'attends vos réponses. :detective:

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20918
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#2

Message par Jean-Francois » 05 août 2016, 13:00

Bonjour Uroboros et bienvenue sur le forum.
Uroboros a écrit :Bernard de Montréal racontait avoir vécu une expérience initiatique
C'est normal pour un affabulateur de raconter des histoires, non?
Mes recherches m'ont permis d'apprendre dernièrement que Bernard de Montréal était grand ami du Dr. Andreja Puharich
Une recherche sur Pubmed avec "puharich a" renvoie 6 entrées signées "puharich hk" (pour "Henry Karel"). Un des titres est "Electrical field reinforcement of ESP" mais aucun ne semble particulièrement concerner les psychotropes et autres hallucinogènes. Même dans les années 40-70, 6 articles en plus de 20 ans n'était pas une production très respectable ce qui ne soutient pas vraiment votre affirmation :
"Le livre du Dr. Puharich est considéré par beaucoup comme un classique de la littérature scientifique contemporaine."

Ce "certains" ne doit pas désigner beaucoup de scientifiques. Surtout que d'après la page wiki, il semble avoir été un sacré crédulophile capable de raconter un peu n'importe quoi.
Le phénomène de la fusion ou de la descente de l'énergie qu'aurait vécu Bernard de Montréal en 1969, au Nouveau-Mexique, pourrait-il avoir été provoqué par l'utilisation de champignons magiques ?
Je ne connais pas cette histoire mais je ne vois pas pourquoi il aurait caché ça. Ce n'est pas comme si c'était quelque chose à cacher à l'époque.

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Uroboros
Messages : 16
Inscription : 05 août 2016, 10:58

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#3

Message par Uroboros » 05 août 2016, 14:13

Bonjour Jean-François.

The Sacred Mushroom : Keys to the Door of Eternity par Andreja Puharich est disponible sur Amazon. Effectivement le personnage n'a vraiment aucune crédibilité, mais son livre demeure un des premiers à avoir été écrit sur les champignons magiques. On y apprend notamment que l'auteur Aldous Huxley a assisté à ses expériences, ce qui l'a conduit par la suite à expérimenter lui-même avec la mescaline.

Le phénomène de fusion psychique ou d'ouverture de la conscience que prétendait avoir vécu Bernard de Montréal pourrait peut-être s'apparenter à un éveil de la kundalini. Le problème dans ce cas-ci, c'est que cet éveil serait survenu spontanément et sans aucun élément déclencheur, ce qui me semble, disons, assez invraisemblable. D'où ma petite hypothèse. :oops:
Dernière modification par Uroboros le 05 août 2016, 15:53, modifié 1 fois.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20918
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#4

Message par Jean-Francois » 05 août 2016, 15:43

J'ai écrit ce message avant que vous n"éditiez le vôtre en ajoutant les 2 dernières phrase du premier paragraphe.
Uroboros a écrit :The Sacred Mushroom : Keys to the Door of Eternity par Andreja Puharich est disponible sur Amazon
Je n'ai pas dit que le livre n"existait pas, j'ai juste dit que ce n'est très probablement pas "un classique de la littérature scientifique contemporaine". D'ailleurs, le descriptif du bouquin:
"The book describes in vivid detail Puharich's extraordinary association with Harry Stone, a young sculptor of unusually acute extrasensory perception, who on a number of occasions spontaneously went into a deep trance state and then began to speak and write in the ancient Egyptian language. Identifying himself as Ra Ho Tep, a high-born Egyptian who lived 4600 years ago [...]"
Indique clairement que l'ouvrage n'a pas grand-chose de scientifique. Puharich semble avoir été un bon couillon qui croit un peu trop facilement ce qu'on lui dit.
L'expérience initiatique que prétendait avoir vécu Bernard de Montréal pourrait peut-être s'apparenter à un éveil de la kundalini
Vu que ce terme peut décrire pas mal de choses tenant de l'hallucination, c'est sans doute vrai que "pourrait peut-être".

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Uroboros
Messages : 16
Inscription : 05 août 2016, 10:58

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#5

Message par Uroboros » 05 août 2016, 16:29

Voici un article fort intéressant que j'ai trouvé au www.lapresse.ca/la-voix-de-l'est, publié le 19 septembre 2009 et signé par Chantal Vallée.

Les adeptes du yoga pourraient parler longtemps des bienfaits qu'ils en retirent: la relaxation et la sensation de bien-être pour en nommer quelques-uns. Mais cette pratique n'a pas que des côtés positifs, il peut y avoir des dangers à pratiquer le yoga soutient la sociologue de la santé Marie-Josée Croteau.

Mme Croteau présentait une conférence dimanche dernier, à Granby, dans le cadre du colloque de la Fondation médicale Agapè qui regroupe des professionnels de la santé catholiques.

Depuis cinq ans, la Granbyenne accumule les études scientifiques menées au sujet d'effets nocifs liés à la pratique du yoga, de la méditation et du qi gong (le yoga chinois) chez certaines personnes. Ses recherches ont débuté après qu'elle a vécu de mauvaises expériences en suivant un cours de kundalini yoga dans lequel il y avait aussi une initiation à la méditation transcendantale.

«Le yoga, la méditation transcendantale et le qi gong peuvent présenter des bénéfices pour la santé mais ils ont aussi des effets secondaires qui peuvent être très sévères. Les symptômes peuvent être autant d'ordre physique que mental. Le yoga et la méditation semblent être les principaux déclencheurs du syndrome de kundalini et des crises d'émergence spirituelle», note Marie-Josée Croteau qui a fait une revue de littérature scientifique à ce sujet.

«Le but du yoga, c'est d'éveiller l'énergie de la kundalini, c'est l'énergie sexuelle qui se trouve à la base de la colonne vertébrale par les postures, la concentration et les mantras. Selon la philosophie hindoue, l'énergie va commencer à aller d'un chakra à l'autre jusqu'au cerveau», explique Marie-Josée Croteau.

«Une fois que l'énergie arrive au cerveau, il y a un genre d'illumination, une énergie puissante, un peu comme l'effet que procurent certaines drogues. Il y en a qui disent que le but du yoga est d'atteindre des états modifiés de conscience», indique-t-elle.

Un des auteurs qu'elle a consultés, Marc-Alain Descamps, est psychologue, psychanalyste et professeur de yoga. Il a écrit le livre intitulé L'Éveil de la kundalini, publié aux éditions Alphée. «Les montées sauvages de kundalini se multiplient à notre époque et provoquent des malaises divers qu'encore trop de médecins et de psychiatres ne savent pas bien reconnaître. Pourquoi donc?», écrit cet écrivain français.

Les études parcourues par Mme Croteau font état de cas de dépersonnalisation temporaire ou permanente, d'hallucinations visuelles ou auditives, de paranoïa, d'agitation et d'agressivité chez certains adeptes de yoga.

Certaines personnes qui pratiquent la méditation transcendantale ont souffert d'anxiété et de problèmes psychiatriques. La «réaction psychotique de qi gong» est un diagnostic inclus dans le manuel chinois de classification des troubles mentaux, fait valoir Marie-Josée Croteau.

Plusieurs études portent plus spécifiquement sur le syndrome de kundalini, dont les principaux déclencheurs sont le yoga et la méditation, fait-elle valoir. Parmi les observations notées par les scientifiques on trouve: comportements irrationnels, visions, mouvements involontaires habituellement associés à la maladie mentale, troubles psychologiques et émotionnels, sautes d'humeur, confusion, etc...

Pourquoi?

Comment des pratiques en apparence inoffensives peuvent-elles avoir autant d'impacts chez certains individus? «Ce que j'ai lu, c'est davantage des observations des effets. La personne qui s'est adonnée à telles pratiques a eu tels symptômes. Je n'ai pas vu d'auteur qui a donné une interprétation», indique Marie-Josée Croteau.

Des scientifiques qui ont mené une étude sur les réactions psychotiques relevées chez certains adeptes du qi gong croient que cette pratique aurait pu précipiter l'apparition d'une maladie mentale sous-jacente comme la schizophrénie, la maladie bipolaire ou un désordre de stress post-traumatique.

Mme Croteau relève que les effets secondaires négatifs de ces pratiques sont suffisamment importants pour que l'on trouve des centres pour aider ces personnes à Ottawa, Vancouver et en Californie notamment.

«La population n'est informée que des côtés positifs du yoga, mais elle devrait avoir l'heure juste, savoir que ces techniques-là peuvent aussi avoir des effets secondaires négatifs. C'est une question de transparence», soutient-elle.

Pour obtenir plus d'informations à ce sujet, elle invite les gens à consulter le site dangeryoga.

La question que je me pose est celle-ci : est-ce que ce genre d'expérience pourrait arriver à n'importe qui spontanément ?

Mireille

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#6

Message par Mireille » 05 août 2016, 17:15

Bonjour Uroboros,

Je vous souhaite la bienvenue sur le forum des Sceptiques.

J'ai bien connu Bernard et pas mal de gens l'entourant.

Je connais plusieurs personnes qui ont vécus des états modifiés de conscience sans aucune drogue ni exercice d'aucune sorte. Ils sont restés piégés dans cette expérience la liant à l'intervention d'entités. Il y a eut même deux personnes à ma connaissance qui se sont suicidés suite à des expériences de ce type.

Uroboros
Messages : 16
Inscription : 05 août 2016, 10:58

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#7

Message par Uroboros » 05 août 2016, 18:23

Bonjour Mireille.

Ce que vous racontez là est assez terrifiant. Je commence à comprendre pourquoi sa fille (à qui Bernard a tout légué au moment quitter ce monde) considère aujourd'hui que le matériel de son père est dangereux et peut causer des problèmes de santé mentale.

Mais pourriez-vous m'expliquer comment on peut vivre des états modifiés de conscience sans drogue et sans exercice d'aucune sorte ? C'est cet aspect qui l'intrigue et que je voudrais éclaircir.

Mireille

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#8

Message par Mireille » 06 août 2016, 20:57

Uroboros a écrit :Ce que vous racontez là est assez terrifiant. Je commence à comprendre pourquoi sa fille (à qui Bernard a tout légué au moment quitter ce monde) considère aujourd'hui que le matériel de son père est dangereux et peut causer des problèmes de santé mentale.
Bonjour Uroboros,

Est-ce sa fille qui vous a dit cela ou est-ce que vous me répétez ce que vous avez entendus de d'autres ?

J'aurais aussi une autre question avant de poursuivre notre conversation, pourquoi vous intéressez-vous à Bernard de Montréal ?
Uroboros a écrit :Mais pourriez-vous m'expliquer comment on peut vivre des états modifiés de conscience sans drogue et sans exercice d'aucune sorte ? C'est cet aspect qui l'intrigue et que je voudrais éclaircir.
Vous dites qui l'intrigue, puis-je savoir de qui vous parler ?

Pour ce qui est du comment on peut en arriver à vivre ces états de conscience, je n'en ai aucune idée, la seule chose que je sais c'est que le cerveau interprète ces données, si je peux dire, comme liées aux surnaturelles.

Avatar de l’utilisateur
Psyricien
Messages : 3426
Inscription : 31 oct. 2011, 13:27
Localisation : Un peu partout ...

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#9

Message par Psyricien » 06 août 2016, 22:26

Uroboros a écrit :Bernard de Montréal racontait avoir vécu une expérience initiatique, en 1969, depuis laquelle il recevait par télépsychie de l'information provenant d'autres plans, comme une antenne branchée sur des dimensions ou des mondes parallèles. Certains le considère comme un grand initié, tandis que d'autres n'hésite pas à le qualifier de schizophrène à la mode dans les années 80.
Hum ... un type entend des voies ... c'est quoi le plus probable .... hum .... disons que la pathologie mentale fait plus de sens.
Mes recherches m'ont permis d'apprendre dernièrement que Bernard de Montréal était grand ami du Dr. Andreja Puharich.
C'est bien avoir des amis, l'Humain est un animal social.
Américain de descendance yougoslave, le Dr. Puharich était médecin (neurologue), parapsychologue et inventeur.
Après avoir complété ses études universitaires en médecine, Puharich établie son propre laboratoire de recherche sur les phénomènes extrasensorielles, dans le Maine, où lui et ses collègues expérimenteront avec les champignons magiques.
Le gus il à juste ouvert une salle de shoot ;), en faisant genre que c'était de la recherche.
C'est ainsi que paraîtra en 1959 un ouvrage fascinant, The Sacred Mushroom: Key to the Door of Eternity, dans lequel Puharich fait un résumé du rôle des champignons hallucinogènes dans l'histoire, les mythes, etc.

Le livre du Dr. Puharich est considéré par beaucoup comme un classique de la littérature scientifique contemporaine.
C'est qui "beaucoup" ? Ce livre est-il communément user comme référence dans des article publié dans des revues à commité de relecture ?
Ce livre est-il couramment utilisez dans un cadre universitaire ?
À l'époque de sa transformation, Bernard de Montréal étudiait l'anthropologie et je pense que sa rencontre avec le fameux Dr. Puharich ne fut pas fortuite.
Un grand sage à dit un jour:
"Dans mon expérience, rien n'est jamais du à la chance" ... :lol:
On sait que les champignons magiques ont des effets très particuliers sur le psychisme.
Bah ça détraque les fonction cérébrales ... et du coups tes sens partent en couilles ...
Le phénomène de la fusion ou de la descente de l'énergie qu'aurait vécu Bernard de Montréal en 1969, au Nouveau-Mexique, pourrait-il avoir été provoqué par l'utilisation de champignons magiques ?
Il a fait une fusion ? A t-il du faire une petite chorégraphie pour l'occasion ?
Image
La question que je me pose est celle-ci : est-ce que ce genre d'expérience pourrait arriver à n'importe qui spontanément ?
La méditation peut conduire à des effets secondaires ! La vie de cet archéologue en est la preuve:
http://fr.stargate.wikia.com/wiki/Daniel_Jackson :lol:
G>
Psyricien : La moyenne de 4 et 5 ça peut faire 3 ... Comprendra qui pourra !

Uroboros
Messages : 16
Inscription : 05 août 2016, 10:58

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#10

Message par Uroboros » 06 août 2016, 22:55

Bonjour Mireille.

Une coquille s'est malheureusement glissée dans mon post précédent. La phrase aurait dû se lire : "C'est cet aspect qui m'intrigue et que je voudrais éclaircir."

Je m'intéresse à Bernard de Montréal depuis ses premières entrevues télévisées, à l'émission Ésotérisme Expérimental. J'ai d'ailleurs encore en ma possession quelques cassettes audio de ses conférences, dont certaines sont maintenant introuvables. Puis je suis rapidement passé à autre chose.

L'année dernière, je me suis demandé ce qu'il était devenu et j'ai appris sa mort.

Depuis le début de l'année, je fais des transcriptions de cassettes qui étaient réservées à l'époque à ses séminaristes mais qu'on trouve facilement en ligne aujourd'hui. Pour tout vous dire, je travaille présentement sur une biographie de Bernard de Montréal. Je n'ai pas eu la chance d'entrer en communication avec sa fille jusqu'ici, car le lien qui se trouve sur le site officiel de BdM a été désactivé de façon permanente. Sur le site, on peut lire une lettre ouverte datant de 2015 qui fait état de la décision de la famille de ne pas rééditer ses livres et de ne jamais publier les nombreux manuscrits inédits que BdM a laissé à sa mort. C'est là une décision que je m'explique plutôt mal, sauf si sa fille considère effectivement que le matériel de son père est dangereux.

Mireille

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#11

Message par Mireille » 07 août 2016, 07:50

Uroboros a écrit :Je n'ai pas eu la chance d'entrer en communication avec sa fille jusqu'ici, car le lien qui se trouve sur le site officiel de BdM a été désactivé de façon permanente. Sur le site, on peut lire une lettre ouverte datant de 2015 qui fait état de la décision de la famille de ne pas rééditer ses livres et de ne jamais publier les nombreux manuscrits inédits que BdM a laissé à sa mort.
Pourquoi ne respectez-vous pas la décision de la famille de ne pas rendre public ce matériel ?

Beaucoup de gens auraient dû être poursuivis selon moi s'obstinant à remettre les enregistrements en ligne. J'ai même trouvé ses livres en PDF. Des gens se croyant investis de la mission de partager son ''enseignement'' ont littéralement pillés sa famille.

Sa famille avait ses raisons de ne pas rendre public ce matériel et je ne souhaite pas discuter de ce qui ne me regarde pas. Si elles n'ont laissées aucune adresse pour les joindre, c'est qu'elles ne veulent pas être dérangées.

Je ne vous conseil pas d'aller chercher de l'info auprès de Richard Glen ou de qui que ce soit de ce groupe à moins que vous aimiez les histoires fantaisistes.

Le seul endroit fiable pour trouver de l'info, vous le connaissez certainement déjà :

http://www.bernarddemontreal.com/index_fr.html

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20918
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#12

Message par Jean-Francois » 07 août 2016, 09:06

Uroboros a écrit :Sur le site, on peut lire une lettre ouverte datant de 2015 qui fait état de la décision de la famille de ne pas rééditer ses livres et de ne jamais publier les nombreux manuscrits inédits que BdM a laissé à sa mort. C'est là une décision que je m'explique plutôt mal, sauf si sa fille considère effectivement que le matériel de son père est dangereux.
Il est aussi possible qu'ils aient compris que Bernard de Montréal était un affabulateur et que le matériel pouvait le faire passer pour simplement ridicule.

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Uroboros
Messages : 16
Inscription : 05 août 2016, 10:58

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#13

Message par Uroboros » 07 août 2016, 10:46

Je voudrais bien pouvoir croire, comme notre ami Jean-François, que Bernard de Montréal n'était rien de plus qu'un affabulateur et qu'à présent qu'il n'est plus parmi nous, nous devrions simplement tourner la page. Mais aujourd'hui, 13 ans après sa mort, lorsqu'on entre les mots "psychologie évolutionnaire" sur Google, on tombe rapidement sur des gens comme Marc de LaSalle (diplômé en Sciences de l'Éducation et en psychologie), Bernard Casavant (intervenant psycho-social), Sandra Vimont (que je trouve plutôt sympathique et qui s'apprête à sortir un premier livre très bientôt), Sylvie Bergeron (psychologue) et d'autres encore qui tiennent tous à peu de choses près le même discours sans toutefois verser dans l'ésotérisme comme Bernard à ses débuts.

Devrait-on également considérer toutes ces personnes comme des affabulateurs ?

Mireille

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#14

Message par Mireille » 07 août 2016, 11:05

Et vous considérez que de taper un mot sur Google est représentatif de la valeur que l'on doit donner à quoi ou à qui que ce soit ? Il y a pleins de gens qui ont récupérés le matériel de Bernard et se sont imaginés qu'ils devaient enseignés le supramental. Je préffère ne pas dire ce que je pense de tous ses gens, ca me fâche beaucoup trop.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4129
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#15

Message par LoutredeMer » 07 août 2016, 11:15


Mireille

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#16

Message par Mireille » 07 août 2016, 11:21

Marc de LaSalle, s'est fait foutre à la porte de l'Établissement où il travaillait, en passant. Bernard Casavant aurait dû en rester à la gestion du stress, si vous voulez mon avis, au lieu de lui aussi se faire du beurre avec le matériel de Bernard. Jean-François l'a d'ailleurs questionné par mon entremise sur un sujet sur l'âme, il a été si bien acculé aux pieds du mur tellement ce qu'il disait n'avait aucun sens qu'il a finit par m'insulter et insulter les gens d'ici, même pas capable de s'inscrire directement sur le forum, ca vous donne une idée. Sylvie Vimont, sûrement une très charmante personne, mais je ne suis même pas certaine qu'elle ait assisté à une seule conférence de Bernard. Pour Sylvie Bergeron, elle était du même calibre de Daniel Kemp, sauf qu'elle a un très bon sens des affaires, à en voir le prix qu'elle demande pour ses cours de créateur, ou je ne sais plus quel titre elle donne à son truc. J'ai rencontré des personnes qui sont sortis de ces merveilleux cours, encore plus dérangés mentalement et je ne mâche pas mes mots, qu'elles ne l'étaient avant. Il y en a pleins d'autres qui ont faits parties du groupe, des diplômés, un scientifique, entre autre de ma connaissance, complètement malade le type, 2 psychologues, une qui a été assez intelligence pour se retirer du groupe, l'autre, je préfère ne pas en parler, et pleins pleins d'autres des madame et des monsieur tout le monde et aussi que je ne connais pas.

Vous devriez laisser tomber. De toute manière, ce que vous faites est illégale, vous n'avez pas le droit de transcrire quoi que ce soit sans l'autorisation de la famille.

Mireille

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#17

Message par Mireille » 07 août 2016, 11:21

LoutredeMer a écrit :Merci Bernard :mrgreen:
Je m'excuse, mais Bernard, n'était pas un con.

Uroboros
Messages : 16
Inscription : 05 août 2016, 10:58

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#18

Message par Uroboros » 07 août 2016, 11:22

Je n'ai aucunement l'intention de vendre ni de publier mes transcriptions sans avoir obtenu une autorisation de la famille au préalable. C'est un travail que j'ai fait pour moi-même, pour mieux comprendre certaines choses.

L'observation que je faisais plus haut c'est que l'oeuvre de Bernard de Montréal se perpétue à travers d'autres personnes même si on l'a beaucoup ridiculisé à l'époque et que ça continu encore aujourd'hui. Vous semblez avoir beaucoup d'estime pour lui alors que d'autres n'ont que du mépris. Les opinions sont toujours très tranchées lorsqu'il s'agit de Bernard, ce qui est assez fascinant.

C'est Aristote, je crois, qui disait : "Ce dont l'homme a le plus besoin, c'est d'une paire d'oreilles."
Dernière modification par Uroboros le 07 août 2016, 11:37, modifié 1 fois.

Mireille

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#19

Message par Mireille » 07 août 2016, 11:25

Uroboros a écrit :J'observe simplement que son oeuvre se perpétue à travers d'autres personnes même si on l'a beaucoup ridiculisé et que ça continu encore aujourd'hui. C'est Aristote, je crois, qui disait : "Ce dont l'homme a le plus besoin, c'est d'une paire d'oreilles."
Ce que vous lisez de ces gens, n'est pas ce que Bernard a transmis.

Mireille

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#20

Message par Mireille » 07 août 2016, 11:28

Si vous vous intéressez réellement à ce qu'il a fait, faite-le directement à la source, soit par son matériel et non par l'interprétation des uns et des autres.

Mireille

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#21

Message par Mireille » 07 août 2016, 11:32

Pour ce qui est de cette histoire de champignons magiques. Je doute fort que Bernard de Montréal est pris même pour essayer de la drogue. Ce doit être une autre des belles histoires racontées par Richard Glenn pour se rendre intéressant aux yeux de son public.

Mireille

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#22

Message par Mireille » 07 août 2016, 11:45

Uroboros a écrit :Je n'ai aucunement l'intention de vendre ni de publier mes transcriptions sans avoir obtenu une autorisation de la famille au préalable.
Je ne peux que vous encourager dans cette voie.

Uroboros
Messages : 16
Inscription : 05 août 2016, 10:58

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#23

Message par Uroboros » 07 août 2016, 11:53

Dernièrement, j'ai eu un échange plutôt catastrophique avec C. Patrick, l'auteur de Pscience : La Révolution de l'Esprit, qui se vend $850. Le bonhomme fait des séances de déprogrammation karmique. Ça vous dit quelque chose ?

Mireille

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#24

Message par Mireille » 07 août 2016, 12:18

Uroboros a écrit : C. Patrick,
Vous ne pouviez pas tomber plus mal. Éditer : Ce type semble plutôt utiliser le jeu des phrases aléatoires dont Denis parle (voir son commentaire à la page suivante).

Écoutez, je crois que vous êtes tombé ici sur un très bon forum. Si vous avez des questions, vous aurez une mine de renseignements. Vous devriez commencé par vous informez sur ces notions comme le karma, etc. voir si cela fait du sens. Aussi prendre connaissance des avancés sur le cerveau.
Dernière modification par Mireille le 07 août 2016, 17:53, modifié 2 fois.

Florence
Messages : 9064
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: L'énigme de Bernard de Montréal

#25

Message par Florence » 07 août 2016, 12:47

Mireille a écrit :
Uroboros a écrit : C. Patrick,
Vous ne pouviez pas tomber plus mal. Ce type est complètement malade.
Mauvais argument (si tant est qu'on puisse considérer une opinion comme tel). Vous en dites trop ou pas assez.

Ceci étant, toute cette histoire n'est qu'une des multiples décalcomanies du genre de calembredaines qui circulaient abondamment dans les années '60-70 (les "champignons magiques" au Mexique, ça fait très Carlos Castaneda et autres imbécilités nouillageuses de l'époque), dont la seule version intelligente en est la satire de Gilbert Shelton via les Fabulous Furry Freak Brothers (spécifiquement "The Mexican Odyssey").
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit