Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4242
Inscription : 09 déc. 2006, 16:31
Localisation : France

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#76

Message par Wooden Ali » 01 janv. 2019, 15:42

Lulu Cypher a écrit :ou JF dit qu’il croit aux « champs ectoplasmiques » ? :shock:
Encore une fois, il a compris le contraire de ce qui est écrit. C'est une habitude chez lui et ça explique la confusion de sa pensée.
Le Spectromètre a écrit :Pour ne pas se fatiguer, rejeter l'idée d'aborder le sujet des fantômes est le plus facile. Pas besoin de penser.
Tant que tu penseras que "croire" est le chemin le plus difficile, tu resteras dans tes chimères. Au contraire, croire, c'est la pensée qui se laisse aller et qui dispense même de vérifier le plus important : la réalité du fait invoqué.
Pour la énième fois, un témoignage n'est pas un fait, quelle que soit la confiance qu'on accorde au témoin.
Tout ce qu'on peut dire c'est que ta femme a cru voir quelque chose qui bouleverserait tous les faits dûment avérés depuis que l'humanité existe.
Tant que les fantômes n'auront pas plus de substance que des témoignages, ils n'existeront pas pour la science. Ça ne te plait pas mais c'est comme ça.
Il existe d'ailleurs des forums qui ne s'encombrent pas de cette méthode désagréable, empêcheuse de tourner en rond, qu'on appelle scientifique. Tes témoignages spectraux y seront accueillis les bras ouverts. Tu pourras alors en discuter avec des gens de ton niveau.
Je n'ai pas la prétention d'être un scientifique mais ça ne m'empêche pas de me poser des questions auxquelles, vous les êtres supérieurs, pourriez trouver une piste de réponse.
Là, tu te fous clairement de nous. Tu as refusé toutes les pistes qui ont été ouvertes sur les erreurs induites par nos sens et l'absence de valeur scientifique de témoignages de personnes même sincères. Comme, elles n'allaient pas dans ton sens, tu les a refusées sans même en discuter.

Pour finir un vieux proverbe qui témoigne du peu de cas que nos ancêtres les plus lointains accordaient déjà aux témoignages uniques comme tous ceux concernant l'apparition d'un fantôme : "Testis unus, testis nullus".
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4402
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#77

Message par unptitgab » 01 janv. 2019, 15:46

25 décembre a écrit :
01 janv. 2019, 13:24
Les questions sont:
1- Est-ce que le cerveau peut avoir conscicence de choses qui se passent à distance.
2- Est-ce que la personne qui décède peut communiquer à distance.
3- Si oui à la question 2 comment faire pour capter la communication.
Renseignez-vous sérieusement sur le fonctionnement de la mémoire humaine et des illusions que cela peut produire et vous vous apercevrez que vos trois questions n'ont pas d'objets.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 21525
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#78

Message par Jean-Francois » 01 janv. 2019, 16:29

unptitgab a écrit :
01 janv. 2019, 15:46
Renseignez-vous sérieusement sur le fonctionnement de la mémoire humaine et des illusions que cela peut produire et vous vous apercevrez que vos trois questions n'ont pas d'objets
En fait, la réponse à la première est assez triviale (avoir conscience de trucs à distance, c'est le principe des sens comme la vue et l'audition). La deuxième serait celle sur laquelle il devrait se pencher mais, comme il refuse de se renseigner à partir de cas concrets, il tend sa troisième question pour amener ceux qui le voudraient vers le domaine de la spéculation oiseuse... le seul où il se sent vraiment très à l'aise.

faut dire que si on postule l'imaginaire (i.e., "les morts communiquent à distance"*), on peut difficilement avoir tort sur quoi que ce soit.

Jean-François

* Qu'est-ce que serait une "communication pas à distance"?
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 9565
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#79

Message par Nicolas78 » 01 janv. 2019, 17:34

25D a écrit :Pour ma part je ne connais qu'un seul cas digne de foi et c'est celui que j'ai déjà décrit sur ce forum. Celui de ma femme, aujourd'hui décédée, qui a vu son père sous forme de fantôme pendant qu'il était en arrêt cardiaque.

J'aimerais connaître les causes de cet évênement. De quelle façon scientifique pourrions nous expliquer cette vision, cette communication, comment à t'elle pu prendre conscience d'un évênement sans être présente.

Les questions sont:
1- Est-ce que le cerveau peut avoir conscicence de choses qui se passent à distance.
2- Est-ce que la personne qui décède peut communiquer à distance.
3- Si oui à la question 2 comment faire pour capter la communication.
Salut 25D,

Il est impossible de répondre "scientifiquement" à la question 3 actuellement puisque pour le moment la science n'a pas mis à jour d'effets pouvant répondre à la question 1 (qui est atrocement mal posée...il manque "sans aucun des sens humains reconnus actuellement"...) et à la question 2.
Même si une possibilité de ce genre existait, elle n'entre pas, pour le moment, dans le cadre de ce que la science peu détecter, voir pire, expérimenter et comprendre. Vue la nature extra-ordinaire des idées proposées (mais parfaitement classiques ceci-dit), et des multiples réponses psychologique et biologiques qui on déjà apportées quelques réponses (sur la nature "illusoire" des faits), on peu se demander si les questions on encore un intérêt... Et si un tel effet existe, de toute façon, la science n'a donc pas le cadre, les outils et/ou la methode pour le détecter et encore moins le comprendre (admettre une existence et comprendre sont fonctionnement étant deux choses différentes).
Toutes les expériences sur ce sujet ce sont soldées par des échecs ou des études discutables d'ont les débats ont, pour le moment, échoués à accoucher d'une philosophie et encore moins d'un axe de recherche plus prometteur qui ne serait pas taxé de pseudo-science actuellement (dans le contexte actuel des choses quoi)...
Et c'est bien légitime... les réponses actuelles qui existent sur ce sujet, se résument aisément par : "illusions de l'esprit" et "tricheries", avec preuves à l'appuis... ou pour les moins moqueurs : "on ne sais pas" ou "la question est mal posée pour le moment".

Ceci-dit, au point ou on en est, j'aimerais te proposer un truc.
En fait, je pense que les gens ici on besoin de comprendre ton approche.
Si tu le permet, je vais diviser en 4 catégories "explicatives/philosophiques" l'idée unique suivante : "quid de la conscience du cerveau à distance et/ou de la communication avec les morts" :

Donc, la conscience du cerveau à distance et/ou de la communication avec les morts pourrait être :
1) Positif et/ou négatif, Sur-naturel et inexplicable ontologiquement (probablement pour toujours en ce bas monde, totalement hors du cadre scientifique, irréfutable absolument)
2) Positif, Sur-naturel innexpliqué/able mais avec possibilité d'admettre l'effet (demanderais un cadre épistémologique différent pour être réfutable et/ou l'explication resterait en dehors du cadre de la science alors que l'effet serait lui admis comme évident malgré l'impossibilité de l'expliquer)
3)Positif, Naturel et rationnel, mais inconsidéré, laissant sa chance à l'effet proposé dans une époque ou une situation différente (par exemple : la science doit progresser longuement et/ou son cadre muter pour pouvoir découvrir l'effet et encore plus pour proposer une hypothèse explicative acceptable dans un contexte scientifique et épistémologique donné)
4)Négatif, Naturel et rationnel et trouvant une réponse négative à l'effet proposée (ce qui est actuellement le cas, et ce qui pourrait bien être le cas, de plus en plus, même dans n'importe quel cadre et situation scientifique et philosophique du futur)
5) Autre (si rien ne te convient dans mes propositions, propose une catégorie ! C'est gratuit ;) )

Je vais te donner un exemple de contextualisation pour chaque catégorie (puisque tes pas le seul à te poser des questions, certains en font des films), en parlant de films de SF/Fantaisie...Ça va aider nos imaginaires respectifs à mieux se comprendre, je pense :
SpoilerAfficher
- La catégorie 1 serait le film "Et si le ciel existait ?", narrant l'expérience solitaire d'une fillette ayant vécus une EMI, et ou toute l'intrigue est purement "spirituelle" ou plutôt de l'ordre de la foi religieuse en des choses qui nous dépasses.
- La catégorie 2 serait le film "Final Fantasy Les Créatures de l'Esprit", ou l’existence des fantômes est admis de tout le monde (scientifique aussi) et ou l'effet est reconnue positif (vrai), dans cet univers il est même possible d’interagir avec les fantômes "scientifiquement" même si on comprend pas vraiment à fond leurs fonctionnement et limites, ceux-ci dévorant les âmes.
-La catégorie 3 serait le film "Interstellar", ou le fantôme/effet sur-naturel dans la bibliothèque de Murphy n'est en fait qu'un effet totalement naturel mais aussi totalement incompris, considéré comme illusoire ou mal-interprété par un enfant. Mais ayant une explication rationnelle positive(vrai) de l'effet, qui passe même pour ce que sera la connaissance scientifique humaine dans le futur (mais qui fut à deux doigt d’être considérée comme de la pseudo-science, de la rêverie ou même de la folie, et surtout le pire...qui aurait très bien pu en rester la pour toujours ! Et en insistant sur le fait qu'un coup de chance, un aléa, du courage, un acte d'amour, à suffit à faire passer cette idée de l'une à l'autre catégorie...de ce qui différencierait une idée folle d'une idée scientifique n'est en fait qu'une question de jugement humain dans un contexte donné...).
- La catégorie 4 n'a pas besoin de film, elle est actuellement la vision majoritaire en science, cad que ces effets sont illusoires et sont le fruit des divers fonctionnements du cerveaux et du corps humains couplés à des hasards statistiques. L'effet est négatif (faux et/ou illusoire).
Dans quelle genre d'optique, de perspective, parmi ces 4 catégories (ou la tienne si tu l'explique), tu pose donc tes 3 questions ?

++

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 4066
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#80

Message par 25 décembre » 01 janv. 2019, 23:48

#74 par Lulu Cypher » 01 janv. 2019, 14:39
25 décembre a écrit : ↑
01 janv. 2019, 13:30
Jean-François qui croit au "champs ectoplasmique" c'est surprenant. Pour ma part je ne connais pas. Comme LUI est versé en physique il va nous faire une démonstration avec des équations.
ou JF dit qu’il croit aux « champs ectoplasmiques » ?
C'est lui qui dit " son idée d'une sorte de "champ ectoplasmique" tient la route."
Il n'a jamais écrit ça mais je l'interprète volontairement à son crédit puisque moi je n'en ai jamais parlé, ne sachant même pas ce qu'est un ectoplasmique. Si il prend la peine de préciser que mon idée viendrait d'un champ de ce genre, c'est qu'il y croit et qu'il s'y connait.

À menteur, menteur et demi.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 4066
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#81

Message par 25 décembre » 01 janv. 2019, 23:53

#76 par l'Illuminé Wooden Ali » 01 janv. 2019, 15:42
a écrit :

Tant que tu penseras que "croire" est le chemin le plus difficile, tu resteras dans tes chimères. Au contraire, croire, c'est la pensée qui se laisse aller et qui dispense même de vérifier le plus important : la réalité du fait invoqué.
Le fantôme fait parti du réel même s'il n'est que l'objet de la pensée. Ce serait un réel virtuel (mot complaisant pour signifier immatériel mais comme c'est trop occulte pour vous je ne l'utiliserai pas)
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 4066
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#82

Message par 25 décembre » 01 janv. 2019, 23:58

#77 par unptitgab » 01 janv. 2019, 15:46
25 décembre a écrit : ↑
01 janv. 2019, 13:24
Les questions sont:
1- Est-ce que le cerveau peut avoir conscicence de choses qui se passent à distance.
2- Est-ce que la personne qui décède peut communiquer à distance.
3- Si oui à la question 2 comment faire pour capter la communication.

Renseignez-vous sérieusement sur le fonctionnement de la mémoire humaine et des illusions que cela peut produire et vous vous apercevrez que vos trois questions n'ont pas d'objets.
Dans le cas précis que j'ai cité à votre demande expresse, la mémoire du décès de son père n'existe pas puisqu'il meurt définitivement une semaine plus tard. Donc ta réponse n'a pas d'objet.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 4066
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#83

Message par 25 décembre » 02 janv. 2019, 00:28

#79 par Nicolas78 » 01 janv. 2019, 17:34
25D a écrit :

1- Est-ce que le cerveau peut avoir conscience de choses qui se passent à distance.
Salut 25D,

Il est impossible de répondre "scientifiquement" à la question 3 actuellement puisque pour le moment la science n'a pas mis à jour d'effets pouvant répondre à la question 1
Merci pour ces réponses.
Tu as cependant oublié de tenir compte du fait que j'ai vérifié, et qui est en lien direct avec la question #1. Elle a su que son père était "mort" au moment même de sa mort. Elle n'y croyait pas jusqu'à la conversation téléphonique avec sa soeur, 20 minutes plus tard, qui lui relatait les faits. Il a fait un arrêt cardiaque en entrant dans l'ambulance et il a fallu une ou deux minutes pour le réanimer.
Il y a donc eu une prise de conscience du fait (la mort) malgré l'ignorance d'une réalité distante.
Si je pose la question en sachant qu'actuellement la science n'a pas de réponse c'est qu'il faut toujours se poser une question avant de trouver une réponse. Si on a découvert le champ de Higgs, la physique quantique pourrait découvrir le champ de Noël fantôme. :lol:
Je ne crois pas aux fantômes que l'on pourrait voir autrement que par une vision de l'esprit, mais je crois que ma femme a été informée par son père de son propre décès.


Sans avoir vu le film la catégorie 3 décrit bien ce que je pense.
"Interstellar", « réduire toutes les composantes de notre être à de simples lois physiques, je ne suis pas sur que l’on puisse continuer à croire que c’est encore le cas … à quel point la science manque de mots pour décrire ces choses ou pour les analyser » Christopher Nolan réalisateur
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1175
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#84

Message par ABC » 02 janv. 2019, 02:36

25D a écrit :Les questions sont:
1- Est-ce que le cerveau peut avoir conscience de choses qui se passent à distance.
2- Est-ce que la personne qui décède peut communiquer à distance.
3- Si oui à la question 2 comment faire pour capter la communication.
Nicolas78 a écrit :
01 janv. 2019, 17:34
Il est impossible de répondre "scientifiquement" à la question 3 actuellement puisque pour le moment la science n'a pas mis à jour d'effets pouvant répondre à la question 1 (qui est atrocement mal posée...il manque "sans aucun des sens humains reconnus actuellement"...) et à la question 2.Même si une possibilité de ce genre existait, elle n'entre pas, pour le moment, dans le cadre de ce que la science peut détecter, voir pire, expérimenter et comprendre.
Tout à fait d'accord.
Nicolas78 a écrit :
01 janv. 2019, 17:34
Les réponses actuelles qui existent sur ce sujet, se résument aisément par : "illusions de l'esprit" et "tricheries", avec preuves à l'appui... ou pour les moins moqueurs : "on ne sait pas" ou "la question est mal posée pour le moment".

Ceci-dit, au point ou on en est, j'aimerais te proposer un truc.
En fait, je pense que les gens ici on besoin de comprendre ton approche.
Si tu le permet, je vais diviser en 4 catégories "explicatives/philosophiques" l'idée unique suivante : "quid de la conscience du cerveau à distance et/ou de la communication avec les morts" :

Donc, la conscience du cerveau à distance et/ou de la communication avec les morts pourrait être :
1) Positif et/ou négatif, Sur-naturel et inexplicable ontologiquement (probablement pour toujours en ce bas monde, totalement hors du cadre scientifique, irréfutable absolument)
2) Positif, Sur-naturel inexpliqué/able mais avec possibilité d'admettre l'effet (demanderait un cadre épistémologique différent pour être réfutable et/ou l'explication resterait en dehors du cadre de la science alors que l'effet serait lui admis comme évident malgré l'impossibilité de l'expliquer)
3) Positif, Naturel et rationnel, mais inconsidéré, laissant sa chance à l'effet proposé dans une époque ou une situation différente (par exemple : la science doit progresser longuement et/ou son cadre muter pour pouvoir découvrir l'effet et encore plus pour proposer une hypothèse explicative acceptable dans un contexte scientifique et épistémologique donné)
4) Négatif, Naturel et rationnel et trouvant une réponse négative à l'effet proposée (ce qui est actuellement le cas, et ce qui pourrait bien être le cas, de plus en plus, même dans n'importe quel cadre et situation scientifique et philosophique du futur)
5) Autre (si rien ne te convient dans mes propositions, propose une catégorie ! C'est gratuit ;) )

Je vais te donner un exemple de contextualisation pour chaque catégorie (
SpoilerAfficher
- La catégorie 1 serait le film "Et si le ciel existait ?", narrant l'expérience solitaire d'une fillette ayant vécu une EMI, et où toute l'intrigue est purement "spirituelle" ou plutôt de l'ordre de la foi religieuse en des choses qui nous dépassent.
- La catégorie 2 serait le film "Final Fantasy Les Créatures de l'Esprit", où l’existence des fantômes est admis de tout le monde (scientifique aussi) et où l'effet est reconnu positif (vrai). Dans cet univers il est même possible d’interagir avec les fantômes "scientifiquement" même si on comprend pas vraiment à fond leur fonctionnement et limites, ceux-ci dévorant les âmes.
-La catégorie 3 serait le film "Interstellar", où le fantôme/effet sur-naturel dans la bibliothèque de Murphy n'est en fait qu'un effet totalement naturel mais aussi totalement incompris, considéré comme illusoire ou mal-interprété par un enfant. Mais ayant une explication rationnelle positive(vraie) de l'effet, qui passe même pour ce que sera la connaissance scientifique humaine dans le futur (mais qui fut à deux doigt d’être considérée comme de la pseudo-science, de la rêverie ou même de la folie, et surtout le pire...qui aurait très bien pu en rester là pour toujours ! Et en insistant sur le fait qu'un coup de chance, un aléa, du courage, un acte d'amour, a suffit à faire passer cette idée de l'une à l'autre catégorie...de ce qui différencierait une idée folle d'une idée scientifique n'est en fait qu'une question de jugement humain dans un contexte donné...).
- La catégorie 4 n'a pas besoin de film, elle est actuellement la vision majoritaire en science, cad que ces effets sont illusoires et sont le fruit des divers fonctionnements du cerveau et du corps humains couplés à des hasards statistiques. L'effet est négatif (faux et/ou illusoire).
Dans quelle genre d'optique, de perspective, parmi ces 4 catégories (ou la tienne si tu l'expliques), tu poses donc tes 3 questions ?
Bien que la question soit posée à 25D je vais donner ma réponse. Pour ma part, je serais plutôt tenté par les réponses 2 et 3. La raison ? J'ai constaté certains faits qui sont considérés comme n'existant pas, donc je me dis que d'autres phénomènes classés eux aussi dans la catégorie hallucination ou arnaques existent probablement eux aussi. Auront-ils le temps d'entrer dans le domaine de la science ? Je n'en sais rien car l'avenir actuel de l'humanité me semble assez incertain.

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4242
Inscription : 09 déc. 2006, 16:31
Localisation : France

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#85

Message par Wooden Ali » 02 janv. 2019, 03:51

25/12 a écrit : je crois que ma femme a été informée par son père de son propre décès.
Par chant quantique*, certainement !

@Nicolas78
Tes cinq possibilités ne s'appliqueraient qu'à des phénomènes avérés. Il est donc pour le moins prématuré (inutile) de les appliquer aux fantômes qui restent (hors témoignages) un concept purement spéculatif.

L'idée que l'inexistant puisse s'avérer et s'expliquer hors de la méthode scientifique est un concept zozo (cf les fils sur les NDE) qui n'a jamais fait preuve de son efficacité. Penser qu'il existe des phénomènes où il pourrait la révéler est purement spéculatif et dangereux dans la mesure où il entretiendrait un flou entre ce qui est avéré, prédictible, partageable et les fantasmes de tout un chacun. Un rêve de zozo !

Tous ceux qui pensent créer un savoir hors de cette méthode n'ont pour armes que la rhétorique, le nombre et la force, au cas échéant.

Pour ma part, je pense que le scepticisme doit s'exercer avant tout sur la réalité des phénomènes avant de faire des spéculations hasardeuses sur leurs causes possibles. Les Zozos sont là pour ça. Ce sont des passionnés de l'inexistant. Laissons leur cette tâche aussi vaine qu’exaltante.

*ou cantique rural, si tant est que cet adjectif puisse s'appliquer à toute les utilisations du mot "champ".
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
Cadenas
Messages : 462
Inscription : 04 mai 2017, 09:49

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#86

Message par Cadenas » 02 janv. 2019, 04:40

Je suis loin de mes sources documentaires, mais il m'a semblé avoir lu une hypothèse sur la conscience assez intéressante. Il semblerait que quelques expériences en neurosciences tendent à prouver que les décisions (au moins certaines décisions) sont prises avant que nous en ayons conscience. L'hypothèse serait donc que la conscience ne serait pas en fait un processus de décision mais un processus de contrôle.
(Je vous donne des sources dès que je mets la main dessus.)

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 4066
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#87

Message par 25 décembre » 02 janv. 2019, 08:53

#86 par Cadenas » 02 janv. 2019, 04:40
Je suis loin de mes sources documentaires, mais il m'a semblé avoir lu une hypothèse sur la conscience assez intéressante. Il semblerait que quelques expériences en neurosciences tendent à prouver que les décisions (au moins certaines décisions) sont prises avant que nous en ayons conscience. L'hypothèse serait donc que la conscience ne serait pas en fait un processus de décision mais un processus de contrôle.

La décision se prend à 1/400 seconde et il se fait une vérification aussi au 1/400 seconde puis une commande est donnée.
Merci de votre réponse intelligente

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 21525
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#88

Message par Jean-Francois » 02 janv. 2019, 13:40

25 décembre a écrit :
01 janv. 2019, 23:58
unptitgab a écrit :Renseignez-vous sérieusement sur le fonctionnement de la mémoire humaine et des illusions que cela peut produire et vous vous apercevrez que vos trois questions n'ont pas d'objets.
Dans le cas précis que j'ai cité à votre demande expresse, la mémoire du décès de son père n'existe pas puisqu'il meurt définitivement une semaine plus tard
Une explication possible est que d'apprendre la nouvelle a bouleversé votre femme au point où elle a cru se souvenir de l'apparition. Surtout si votre femme était inquiète pour son père (si elle craignait pour sa santé, par exemple), elle pouvait penser à lui plusieurs fois par jour (et peut-être même s'imaginer le voir) mais elle a surtout retenu la fois où il y a eu concordance (approximative) de temps entre les événements.
25 décembre a écrit :Tu as cependant oublié de tenir compte du fait que j'ai vérifié, et qui est en lien direct avec la question #1
Vous n'avez pas pu vérifier si votre femme a vraiment vu son père, vous vous fiez à ce qu'elle vous a dit. (En fait, vous vous fiez maintenant à ce que vous vous en rappelez.) Et pour l'heure, comment savez-vous qu'elle a eu sa vision à l'heure exacte? D'après vos récits, présent et précédent, il n'est pas impossible qu'elle ait pu estimer cette heure après avoir su pour l'accident de son père, ce qui fait que le synchronisme peut ne tenir qu'à un récit construit a postériori.
Je ne crois pas aux fantômes que l'on pourrait voir autrement que par une vision de l'esprit, mais je crois que ma femme a été informée par son père de son propre décès
D'après le récit que vous en aviez fait, son père ne l'a pas avertie: il a dit être venu la voir. Votre femme a pu interpréter ça comme un avertissement après avoir été bouleversée par la nouvelle. Que sa mémoire des événements de la journée ait été perturbée serait parfaitement compréhensible.

Sinon, comment pouvez-vous admettre qu'il était venue la voir si vous ne croyez pas à une vision plus classique des fantômes, du genre qui ont des propriétés semi-matérielles*? Comment une "vision de l'esprit" pourrait elle-même faire pour voir?
Il y a donc eu une prise de conscience du fait (la mort) malgré l'ignorance d'une réalité distante
Sauf que, comme vous le dites à plusieurs reprises, il n'y a pas vraiment eu mort à ce moment. Ce qui supporte plutôt l'idée qu'elle d'une manifestation forte d'inquiétude vis-à-vis de la possibilité que son père meure plutôt qu'une information sur des événements réels.

Cela dit, vous avez l'opportunité de vérifier s'il y a possibilité de telles communication: demandez à votre femme ce qu'elle en pense maintenant. Je plaisante gentiment: d'autres** ont déjà tenté ce genre d'expériences et n'ont jamais abouti à quelque chose de bien convaincant.

Et aucune donnée scientifique ne supporte l'existence de quelque chose comme la communication par les défunts. En fait, autant qu'on le sache, les défunts ne communiquent à distance (temporelle) qu'avant leur mort :D

Jean-François

* Et qui apparaissent souvent habillés, allez savoir pourquoi.
** Un cas assez connu est celui de Robert Houdini, qui avait établi avec sa femme un code secret devant servir au premier à mourir pour se manifester auprès du ou de la survivante. (Le code évitait la possibilité de la triche par un médium.) Pendant dix années après la mort d'Houdini, sa femme a tenu une séance de spiritisme à la date anniversaire. Il ne s'est jamais manifesté.
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 9565
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#89

Message par Nicolas78 » 02 janv. 2019, 16:58

ABC a écrit :Bien que la question soit posée à 25D je vais donner ma réponse. Pour ma part, je serais plutôt tenté par les réponses 2 et 3. La raison ? J'ai constaté certains faits qui sont considérés comme n'existant pas, donc je me dis que d'autres phénomènes classés eux aussi dans la catégorie hallucination ou arnaques existent probablement eux aussi. Auront-ils le temps d'entrer dans le domaine de la science ? Je n'en sais rien car l'avenir actuel de l'humanité me semble assez incertain.
Salut ABC,
Moi aussi j’aime bien tout ce qui tourne autour de 2 et 3. Ceci-dit, j'ai aucune raison d'exclure 4 et c'est pour le moment l'hypothèse la mieux soutenue.
4 n’excluant pas nécessairement 2 et encore moins 3 au passage.
Pourquoi l’exclu-tu dans ta réponse ?

Concernant la fin de l’humanité, j’y crois pas trop. Même si c’est possible.
J’ai bien conscience que l’humanité va vivre un tournant particulier à cause du désastre écologique qu'il va subir lui aussi.
Mais de la à écraser l’espèce humaine entièrement j’en doute. Il restera tjr des écosystèmes naturels ou artificiels pour protéger quelques chanceux et/ou privilégiés. Surtout pour une espèce comme la nôtre présente vraiment partout, sauf dans le fond océanique en gros (et le ciel). Même si je comprend bien que ça puisse arriver aussi (extinction totale), ce qui arrive aussi c’est la survie (parfois limite) de certaines espèces et ce malgré des changements rapides de l’environnement.


---

Wooden a écrit :Tes cinq possibilités ne s'appliqueraient qu'à des phénomènes avérés. Il est donc pour le moins prématuré (inutile) de les appliquer aux fantômes qui restent (hors témoignages) un concept purement spéculatif.
Evidement, mais je parlais de phénomènes qui se tiendrais avérés plus tard, et d'autres propositions.
Ceci-dit j'ai bien conscience de ça, j'ai écris ces propositions non pas pour faire de la science..., mais pour essayer de comprendre l'optique de 25D.
L'idée que l'inexistant puisse s'avérer et s'expliquer hors de la méthode scientifique est un concept zozo
C'est même totalement tautologique dit comme ça.
Après, la science/l'humanité, ou un simple individu, peut découvrir un phénomène sans pouvoir l'expliquer...
Penser qu'il existe des phénomènes où il pourrait la révéler est purement spéculatif et dangereux dans la mesure où il entretiendrait un flou entre ce qui est avéré, prédictible, partageable et les fantasmes de tout un chacun. Un rêve de zozo !
Ce flou existe bien pourtant. Certains effets sont mal connus ou encore mal-reconnus (l'existence fait débat) mais font l'objet de recherches scientifiques et de débat scientifique tout à fait sérieux.
Par exemple, les trous noirs, les rêves lucides, l'orientation et la sensibilité de certains oiseaux avec le magnétisme terrestre (qui ne fait plus débat, mais qui n'a surement pas manqué d’être taxé de pseudo-science par certains j'imagine ?). Et j'en oublis surement pas mal.
Avec ton approche, l'idée que ce genre de truc puisse être possible aurait été simplement ignorée. Nombres d'idées on été combattues et défendues en science. Même les plus saugrenues parfois (qui dépendent donc du contexte).
Avec une approche comme la tienne, la science serait juste un bouclier anti-zozo, plutôt que d’être une volonté de comprendre. C'est mieux que rien, mais c'est pas vraiment comme ça que je conçoit le truc, même si c'est aussi un peu comme ça (n’étant pas scientifique j'ai pas trop le choix) :a2:

Ceci-dit, on est d'accord, on est loin de l'idée du fantôme ici (en fait, j'essaye d'illustrer l'utilité de la guerre entre le biais de résistance au changement, et celui de l'innovation...l'un sans l'autre, on nagerais dans des dogmes amha)...
Mais bon. Ce sujet des fantômes étant rabâché depuis des milliers d'années...je comprend ta réaction !
Je te rassure, les fantômes, j'y crois pas ;)
Tous ceux qui pensent créer un savoir hors de cette méthode n'ont pour armes que la rhétorique, le nombre et la force, au cas échéant.
Leurs principal soucis étant surtout qu'ils ne veulent pas devenir acteurs de leurs propres idées pour beaucoup (pas tous), et/ou demandent à la science de changer plutôt que de faire changer la science avec leurs efforts. Faute de succès.
Ça me fait penser aux paroles de cet astronaute, Ellison Onizuka, mort tragiquement, :
Rather than leaning back and criticizing how things are, they work to make things the way they should be. They are the aggressive, the self-starters, the innovative, and the imaginative of this world. [...] Many things that you take for granted were considered unrealistic dreams by previous generations. If you accept these past accomplishments as commonplace then think of the new horizons that you can explore.

J'imagine qu'il faisait référence, par exemple, au fait que certains on crus longtemps (et ya pas si longtemps) qu'aucun objet lourd ne pouvais évoluer dans le vide de l'espace et critiquait tout ceux qui essayait de le faire, parfois à grand renforts de médias et surtout de sciences... (Robert Goddard ayant eu raison d'insisté, non pas contre la science, mais pour son projet). Mais ya plein d'exemples comme ça.
Pour ma part, je pense que le scepticisme doit s'exercer avant tout sur la réalité des phénomènes avant de faire des spéculations hasardeuses sur leurs causes possibles.
Je suis d'accord :)
Mais ma démarche ici n’était pas de faire de la science ou du scepticisme avec 25D, on sais que ça ne marche pas (et puis j'ai pas la prétention de faire de la science...bon... du scepticisme, un peu plus :mrgreen: ).
Mais de comprendre son approche. Comprendre pourquoi, non content de tourner en rond, il n’évolue même pas...
J'en suis arriver à un point ou le voir évoluer, même dans une direction (démarche surtout) zozotérique mais juste un peu moins, ferait ma journée :a2: . La, il est juste totalement enlisé. Il n’évolue pas. Il est juste bloqué.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 9565
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#90

Message par Nicolas78 » 02 janv. 2019, 17:33

Re 25 !

Tu me répond !
25D a écrit : Elle a su que son père était "mort" au moment même de sa mort. Elle n'y croyait pas jusqu'à la conversation téléphonique avec sa soeur, 20 minutes plus tard, qui lui relatait les faits.
Je ne me souvient plus, tu avait déjà peut-être répondu, mais :
Comment le sais tu, ça ?
Comment sais tu que ça c'est passé dans cette chronologie, et pas une autre ?

Sachant que le cerveau humain est extrêmement peu fiable pour relater des faits, surtout dans l'ordre.
Il y a donc eu une prise de conscience du fait (la mort) malgré l'ignorance d'une réalité distante.
Ca peu aussi être un hasard.
Sur 7 milliards d'individus, vivants tous des millions d’interactions entre-eux, et ayant tous des milliards de pensées et de songes et de sentiments/sensations... il est impossible que ce genre de hasard ne puissent pas arriver et n'arrivent pas. Elle aurait pu "sentir/savoir/songer" par hasard à ce moment la...
Même si je ne rejette pas la possibilité qu'elle l'u su vraiment...(on ne peut pas en l’état en fait ;) )

Tu ne peux pas rejeter les possibilités existantes à travers les innombrables choses pouvant expliquer cela autrement, et en accord avec la science que tu désir utilisé en plus...
Mais tu le fait quand même. Comme ça. En une phrase.
Pourquoi ?

Tu me fait penser à ça :https://www.youtube.com/watch?v=hloBiRb16H8
Tu ne retiens que ce que tu veux retenir (et même quand on te partage de la littérature scientifique, tu vire fortement vers cette tendance, naturelle, mais très développée chez toi), et c'est évident dans ta démarche.
Ceci-dit, je te laisse entier (ou presque ;) ). Je ne touche pas à la possibilité que tu "désir" ou "sais" (selon toi). Je la rejette, mais pas absolument.
Et je ne choisis pas cette vidéo pour rien.
Tu remarquera que Luc besson, dans un moment de "génie", critique "les croyants"...mais fait exprimer cette critique à travers les paroles de Dieu lui même...Dieu critique la foi de Jeanne et ces illusions cognitives, sans rien dire de son apparition à Jeanne ! :a2: ...C'est cocasse, mais géniale :a1:
Si je pose la question en sachant qu'actuellement la science n'a pas de réponse c'est qu'il faut toujours se poser une question avant de trouver une réponse. Si on a découvert le champ de Higgs, la physique quantique pourrait découvrir le champ de Noël fantôme.
L'hypothèse du champs de Higgs était autrement plus soutenue que la tienne ceci-dit ;)
Je ne crois pas aux fantômes que l'on pourrait voir autrement que par une vision de l'esprit, mais je crois que ma femme a été informée par son père de son propre décès.
Croire n'est pas un problème amha.
C'est être incapable de recul sur cette croyance, incapable de l'assumer comme telle, qui est un problème.
Le piège, c'est que les croyances sont souvent considérées par l'individu "porteur" comme un savoir.
Ainsi, nous avons surement tous pleins de problèmes :a2: (mais bon, le tien est pas mal voyant sur un tel forum quand même, hihi).
Sans avoir vu le film la catégorie 3 décrit bien ce que je pense.
"Interstellar", « réduire toutes les composantes de notre être à de simples lois physiques, je ne suis pas sur que l’on puisse continuer à croire que c’est encore le cas … à quel point la science manque de mots pour décrire ces choses ou pour les analyser » Christopher Nolan réalisateur
Merci d'y avoir répondu !
C’était le but de mon post. Je voulais savoir ou tu te place dans ta démarche. Comprendre ton imaginaire plutôt que ta logique. Donc, quelque part, ce que tu espère comme type de résolution à ton problème.
Car ce n'est pas évident de te comprendre. Tu cherche donc à rationaliser un phénomène que tu pense surement "scientifiquement explicable". Et tu crois en la science.
Je pense que tu devrais moins fantasmer le pouvoir de la science (et des scientifiques), et un peu plus accepter que ta croyance est une croyance. Que tu n'est pas la personne qui à fait cette expérience, aussi...
Une croyance, c'est pas forcement péjoratif, ni forcement vrai, ni forcement faux (ça dépend quoi). C'est une croyance, et c'est tout. Et si tu continue dans ta démarche actuelle, personne ici ne pourra t'aider avant, je pense, quelques milliers d'années...comme dans Interstellar (mais si tu pense que la catégorie 4 est aussi réaliste/plausible, comme l'indique presque toute la science actuellement, alors il faut accepter que tout cela ne sont peut-être que des illusions, et donc si c'est le cas, le resterons...pour le savoir, il te fraudais vivre indéfiniment...) ;) :a2:

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4242
Inscription : 09 déc. 2006, 16:31
Localisation : France

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#91

Message par Wooden Ali » 03 janv. 2019, 05:00

Nicolas78 a écrit :Ce flou existe bien pourtant. Certains effets sont mal connus ou encore mal-reconnus (l'existence fait débat) mais font l'objet de recherches scientifiques et de débat scientifique tout à fait sérieux.
Après, la science/l'humanité, ou un simple individu, peut découvrir un phénomène sans pouvoir l'expliquer...
Avec une approche comme la tienne, la science serait juste un bouclier anti-zozo, plutôt que d’être une volonté de comprendre.
Toutes réponses qui montrent que je me suis mal fait comprendre. Voici quelques éléments pour aider à le faire :

-Quand des scientifiques décrètent que telle ou telle chose est impossible, s'ils le font en dehors du domaine de connaissance actuel, de la limite de validité des théories en vigueur et avant toute expérimentation, ils se trompent souvent. Dans ce cas, ils n'appliquent pas la démarche scientifique, ils spéculent et ce qu'ils peuvent dire ne vaut guère mieux qu'une conviction.

-Il y a des faits expliqués (la science et son corpus), des faits avérés inexpliqués et donc explicables, par principe, par la méthode scientifique et ... le reste.
Peu importe que ce qui rend les oiseaux migrateurs ait été longtemps inexpliqué. C'était un fait indéniable : certains oiseaux savent où ils vont. Les colombophiles s'en sont d'ailleurs servi depuis l'Antiquité. C'est ce qu'on appelle un mystère de la science : un fait avéré depuis longtemps qui résiste à l'explication. Ces faits constituent une part significative des recherches pratiquées et constituent les avancées les plus spectaculaires quand on en vient à bout.
A peu près n'importe quoi peut être transformé en proposition scientifique : il "suffit" d'abord d'en avérer les allégations puis de le rendre testable. Je maintiens, malgré tes objections, qu'en dehors de ce schéma, point de salut.

-Spéculer sur des "faits" non avérés peut être très intéressant (je suis un fan de SF) mais ne produit aucune connaissance objective, la seule qui compte, àmha et qui distingue la science de toute autre approche prétendument cognitive.
Que des scientifiques s'écharpent sur des hypothèses ou des modèles est naturel et sain. L'originalité de ces débats est que les parties prenantes admettent qu'ils seront départagés par des faits avérés et par rien d'autre.

-Il suffit à une théorie scientifique réfutable de faire des prédictions justes pour être, par essence, anti-zozoterie. C'est la raison pour laquelle certaines sciences particulièrement molles, incapables de le faire, s'en approchent dangereusement.
Mais ma démarche ici n’était pas de faire de la science ou du scepticisme avec 25D, on sais que ça ne marche pas (et puis j'ai pas la prétention de faire de la science...bon... du scepticisme, un peu plus :mrgreen: ).
Mais de comprendre son approche. Comprendre pourquoi, non content de tourner en rond, il n’évolue même pas...
Étudier une forme rudimentaire d'approche cognitive qui a amplement montré sa stérilité aurait eu de l'intérêt il y a plusieurs siècles. Aujourd'hui, je n'en vois pas.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 9565
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#92

Message par Nicolas78 » 03 janv. 2019, 22:03

Salut Wooden,

Je tes effectivement très mal interprété :oops:
Excuse moi !

Je vais pas revenir en détail sur ta réponse, je suis globalement d'accord même si pas tout en détail du detail (notamment sur le fait qu'une hypothèse scientifique n'a pas nécessairement toujours le luxe d’être entièrement réfutable dans la tète des chercheurs quand elle est émise, sans pour autant être de la zozoterie pure jus, je dirais que ça dépend de comment on la présente avant tout et aussi de sont domaine "de vol". Mais on en à déjà parlé et on est tombé plus ou moins en accord [même si mitigé c’était plus un accord qu'un désaccord de souvenir]. Ceci-dit on est d'accord que si une hypothèse irréfutable peu avoir un certain intérêt, voir ouvrir des vois d'accès à d'autres hypothèses, elle restera dans une quasi-impossibilité d’évoluer en théorie, sauf pour quelques cas rares ou le jugement d'irréfutabilité était en fait une erreur ou un manque d'imagination).
Peut importe, je comprend mieux et je m'excuse pour mon jugement de ce que serait "ta science"... :oops:
J'ai aussi surement été un peu mélangé par ton style offensif (quoi que souvent poétique en même temps) :a2:
Étudier une forme rudimentaire d'approche cognitive qui a amplement montré sa stérilité aurait eu de l'intérêt il y a plusieurs siècles. Aujourd'hui, je n'en vois pas.
Je ne veut pas étudier 25D, je constate qu'il ne nous comprend pas, et qu'on ne le comprend pas, que la communication est en stand-by.
Mon but était de comprendre comment il imagine des solutions (ou une) à sont problème.
Je pense que l’imaginaire (dans le sens de la recherche de résolution/rationalisation) est une chose qui rapproche autant qu’éloigne les individus. Je voulais lui poser cette question.
Je suis surpris de voir que 25D à en fait choisis la catégorie 3 que j'avais proposé...dans ce cas, les objections qu'on lui fait, d'ont les tiennes, me paraissent encore plus justifiées.

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 4066
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#93

Message par 25 décembre » 04 janv. 2019, 01:00

#88 par Jean-Francois » 02 janv. 2019, 13:40

---Une explication possible … Une autre explication possible est que son père allait bien, donc pas d’inquiétude et que ma femme ne fut pas bouleversée par la vison, ni d'apprendre la nouvelle que son père était rendu à l’hôpital.
Le synchronisme n’est pas précis dans le temps du vécu, mais supposant que les fantômes apparaissent seulement quand la personne est morte, il y a un jeu de 10 minutes après avoir reconstitué les faits entre ce que dis ma femme et de ce qu’elle a appris de sa sœur parce que aucune des deux n’a consulté l’heure précise.


25 D : Je ne crois pas aux fantômes que l'on pourrait voir autrement que par une vision de l'esprit, mais je crois que ma femme a été informée par son père de son propre décès
JF : D'après le récit que vous en aviez fait, son père ne l'a pas avertie: il a dit être venu la voir. Votre femme a pu interpréter ça comme un avertissement
---Elle ne fut pas avertie mais elle a déduit que le fantôme n’appartenait pas à une personne vivante à ce moment là.


25D : Il y a donc eu une prise de conscience du fait (la mort) malgré l'ignorance d'une réalité distante
JF : Sauf que, comme vous le dites à plusieurs reprises, il n'y a pas vraiment eu mort à ce moment.
---Lors d’une EMI la personne est considérée morte pendant un certain temps. C’est ce qui est arrivé à son père.

Cela dit, vous avez l'opportunité de vérifier s'il y a possibilité de telles communications: demandez à votre femme ce qu'elle en pense maintenant.
---Mon cerveau ne possède pas les connections nécessaires. Et il semble que la femme d’Houdini ne les avait pas non plus.


JF : Et aucune donnée scientifique ne supporte l'existence de quelque chose comme la communication par les défunts.
---C’est pour cette raison que l’on dit que les sciences physiques n’étudient qu’un domaine restreint de la réalité.
Merci de votre réponse intelligente

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4242
Inscription : 09 déc. 2006, 16:31
Localisation : France

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#94

Message par Wooden Ali » 04 janv. 2019, 06:02

25D a écrit :JF : Et aucune donnée scientifique ne supporte l'existence de quelque chose comme la communication par les défunts.
---C’est pour cette raison que l’on dit que les sciences physiques n’étudient qu’un domaine restreint de la réalité.
C'est le nœud du problème !
Si tu penses que la réalité peut être définie de façon non objective par des sentiments, convictions, ressentis, témoignages ... tu as raison. Le problème est que la définition de la réalité dont s'occupe la Science n'est pas celle-la.

Pour avoir raison, tu aurais dû écrire :
C’est pour cette raison que je dis que les sciences physiques n’étudient qu’un domaine restreint de la réalité telle que je la conçois.

Avec cette définition, il suffit de dire : "c'est la réalité" pour qu'elle le devienne. C'est en gros celle telle que la concevait l'humanité préscientifique. Ce concept est malheureusement totalement inopérant, pour produire une connaissance objective, utile et partageable par tous. L'explosion cognitive donnée par la Science est venu justement de l'objectivation rigoureuse de la réalité.
C'est un formidable retour vers le passé que tu nous proposes en baptisant "réalité" ce que tu as envie/besoin/désir qu'elle soit.
Ne perds plus ton temps dans la vulgarisation scientifique, elle ne te sers à rien si tu ignores à ce point les bases de la démarche scientifique.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 21525
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#95

Message par Jean-Francois » 04 janv. 2019, 09:27

25 décembre a écrit :
04 janv. 2019, 01:00
Le synchronisme n’est pas précis dans le temps du vécu, mais supposant [...]
Ouais: beaucoup de suppositions. Aucun fait vérifié.
Lors d’une EMI la personne est considérée morte pendant un certain temps
Ce n'est qu'une manière de parler: si son père était mort à ce moment, il ne serait pas mort une semaine plus tard. De plus, vous imaginez qu'il y a eu EMI (et supposez que cette EMI a permis au "fantôme" d'aller voir votre femme) alors que rien ne justifie cette affirmation.

Vous raisonnez circulairement mais cela n'a rien d'étonnant.
Mon cerveau ne possède pas les connections nécessaires. Et il semble que la femme d’Houdini ne les avait pas non plus
C'est un truc répandu chez les zozos: quand les faits gênent les croyances, ils les nient. Sauf que le fait persistant est que personne ne semble "avoir les connexions nécessaires".
C’est pour cette raison que l’on dit que les sciences physiques n’étudient qu’un domaine restreint de la réalité
Encore un préjugé zozo: il existerait forcément d'autres "domaines de la réalité"... qui expliqueraient forcément que les croyances chéries (par le zozo) ne sont pas des croyances mais un savoir. Sauf que ce genre de pensée magique n'a rien à voir avec la science, donc vous devriez arrêter d'essayer de mêler la physique à vos croyances.

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 6264
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#96

Message par Lulu Cypher » 04 janv. 2019, 11:33

25 décembre a écrit :
01 janv. 2019, 23:48
#74 par Lulu Cypher » 01 janv. 2019, 14:39
25 décembre a écrit : ↑
01 janv. 2019, 13:30
Jean-François qui croit au "champs ectoplasmique" c'est surprenant. Pour ma part je ne connais pas. Comme LUI est versé en physique il va nous faire une démonstration avec des équations.
ou JF dit qu’il croit aux « champs ectoplasmiques » ?
C'est lui qui dit " son idée d'une sorte de "champ ectoplasmique" tient la route."
Il n'a jamais écrit ça mais je l'interprète volontairement à son crédit puisque moi je n'en ai jamais parlé, ne sachant même pas ce qu'est un ectoplasmique. Si il prend la peine de préciser que mon idée viendrait d'un champ de ce genre, c'est qu'il y croit et qu'il s'y connait.

À menteur, menteur et demi.
Réponse digne d'un raisonnement tout croche .... je vais donc te répondre sur le même mode, en ne reprenant que tes propres mots (en gras ci-dessus) mais avec un critère de choix plus réaliste (si on adopte ta manière de procéder).
Esprit divergeant a écrit :je l'interprète volontairement ... ne sachant même pas ... que mon idée viendrait d'un ... menteur
PS : quant aux mots que tu fais semblant de ne pas connaitre n'oublie pas que le dictionnaire est ton ami :) ... pour ta mauvaise foi je n'ai pas de solution

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 6264
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#97

Message par Lulu Cypher » 04 janv. 2019, 11:40

Jean-Francois a écrit :
04 janv. 2019, 09:27
[...] Encore un préjugé zozo: il existerait forcément d'autres "domaines de la réalité"... qui expliqueraient forcément que les croyances chéries (par le zozo) ne sont pas des croyances mais un savoir. [...]
Oui c'est un peu ce qu'on pourrait appeler "le Dieu du gros trou imaginaire" :mrgreen:

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4756
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#98

Message par LoutredeMer » 04 janv. 2019, 11:42

25 décembre a écrit :
01 janv. 2019, 23:58
il meurt définitivement une semaine plus tard.
Etait-il dans le coma ou conscient cette semaine-là?

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6175
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#99

Message par richard » 04 janv. 2019, 14:21

25 décembre a écrit :
01 janv. 2019, 23:58
il meurt définitivement une semaine plus tard.
définitivement! Tu es sûr? Parce qu’on peut mourir provisoirement?

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 9565
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Le saut quantique de la conscience (le dernier livre de Beauregard)

#100

Message par Nicolas78 » 04 janv. 2019, 14:59

Si ton cerveau n’est plus alimenté et ton cœur cesse durant un cours instant, ca peu se discuter amha.
Ca dépend ou dans le processus qui mène à l’arret complet de l’homéostasie que tu place le mot mort non ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit