Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5762
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#176

Message par curieux » 24 sept. 2018, 05:04

C'est un problème de point de vue qu'on a de la science en général, pour moi, F=G M M' / d² est une application ou une description de la gravitation et non pas une théorie ou une explication de la gravitation, dans ce dernier cas, c'est la relativité générale qui s'en charge.
Tu veux un autre exemple, si je dis que ma main ne traverse pas ma table parce que je n'appuie pas assez fort, je fais juste une description du phénomène, l'explication passe par des notions plus fondamentales au niveau moléculaires et atomiques.
Pour décrire il suffit d'appliquer bêtement des formules piochées n'importe où, pour expliquer il y a pas mal d'autres efforts à mettre en oeuvre.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5762
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#177

Message par curieux » 24 sept. 2018, 05:22

Kant Locke a écrit :
23 sept. 2018, 09:52
Il y a des vidéos ?
Salut
je ne sais pas, il y belle lurette que je préfère les bouquins, ça me semble bien plus pratique.
Si tu te défends en anglais il y a les bouquins de Feynman en accès direct sur le net.
https://www.zuj.edu.jo/download/feynman ... sands-pdf/
un pdf de 3 livres dont le 2eme correspond à notre discussion.
Pages 15 et surtout page 228 (chapitre 13 § 7 et suivantes)
Dernière modification par curieux le 24 sept. 2018, 07:08, modifié 1 fois.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5762
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#178

Message par curieux » 24 sept. 2018, 06:54

@kant locke
tu l'as peut-être déjà vu passer, vu qu'on ne fais pas de photocopie sans l'accord j'ai fais un petit récapitilatif de la page 228

La longueur L est ce voient celui qui est dans le référentiel du fil
L' est la longueur que voient les électrons en mouvement.
Le rapport entre ces deux distances est suffisant pour expliquer le déséquilibre entre les charges positives (les atomes de cuivre au repos) et le nombre de charges négatives (les électrons en mouvement dans le fil)
Quantitativement c'est extrêmement faible mais vu le nombre de particules les effets sont considérables.
Au final on a bien une double facette, parfois on a à faire à l'electrostatique, et d'autres fois au magnétisme.

La RR explique correctement les observations, c'est d'ailleurs ce phénomène qui est à la base des réflexions d'Einstein sur le sujet.
(son questionnement : pourquoi y a-t-il un courant électrique qui nait dans une bobine immobile quand on déplace un aimant dans la self ou qu'on déplace la self près de l'aimant immobile. En physique classique on fait seulement le constat sans l'expliquer, alors qu'en RR c'est la relativité des mouvements qui est à l'oeuvre. Les résultats sont faibles mais c'est l'énorme force électrique associée à la gigantesque quantité d'atomes qui compensent la petitesse du rapport bien connu : 1/ sqr(1- v²/c²), ici, même avec des vitesse de l'ordre du centième de mm par seconde on a des forces qui ne passent pas inaperçues)
RR-Magnetisme.jpg
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 340
Inscription : 23 nov. 2017, 13:36

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#179

Message par Kant Locke » 24 sept. 2018, 10:47

Salut Curieux

J'adore. :a1:
La dernière fois que j'ai calculé avec des équations de la relativité c'était en 1980. ;)

J'ai travaillé beaucoup avec Excel, entre 2009 et 2014 pour les calculs aérodynamiques. Je m'en suis servi pour créer des explications du comportement des turbines à gaz. Les jeunes appréciaient ces tableuax parce que cela leur donnaient, très rapidement, une base pour vérifier leur compréhension et le comportement des moteurs.
Ces tableaux ont été modifiés à plusieurs reprises avec les questionnements et les contestations qui étaient amenés. Malheureusement, ces tableaux ne m'appartiennent pas parce qu'ils ont été développés pendant que je traviallais pour mon ancienne compagnie. Par contre, j'ai une copie personnel des equations que j'ai créées dans excel et que je peux utiliser sans crainte des droits d'auteurs (c'est moi l'auteur).

Je me demande si on pourrait faire la même chose avec les équations de la relativité, j'ai été cherché mes 'vieux et anciens' livres de physique :a1:

Peut-être que c'est faisable. On travail avec Visual Basic en Background et on met les explicataions, les résultats dans la feuille Excel. Cela permet de modifier les entrés à volonté et vérifier ce qui est possible, tout en donnant une image réaliste et rapide à ceux qui n'ont pas le temps de s'occuper des équations mathématiques.

Le problème apparait lorsqu'on veut utiliser des matrices, le temps de calculs devient trop long. (3D turbulent et autres complexités). ;)

Je ne sais pas, si ça vaut le travail, peut-être.
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1036
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#180

Message par ABC » 24 sept. 2018, 16:37

curieux a écrit :
12 sept. 2018, 11:09
Bien que ces actions soient nécessairement aussi variables que la condition des [566] individus, la méthode doit pourtant être telle que chaque homme arrive à la même conclusion finale.
et telle que cette conclusion finale soit confirmée, de façon intersubjective et reproductible, par les résultats d'observation.
curieux a écrit :
12 sept. 2018, 11:09
Telle est la méthode scientifique.
La seule méthode qui, à ce jour, permette de consolider de façon fiable nos capacités de prédiction (le développement de nos capacités de prédiction pouvant passer par une phase moins fiable, mais souvent très utile, de type brain storming avec recours à l'intuition et à l'imagination).
richard a écrit :Ce qui est surprenant voire inquiétant, c’est que là science ne parvienne pas non plus à des propositions fiables.
Non. Ce que tu dis est un mensonge par omission. Le manque de fiabilité évoqué correspond aux domaines où la science est encore en construction (sans que tu ais pris la peine de le préciser). Par contre, ce qui est surprenant et inquiétant, c'est que nous ne parvenions pas à faire des choix, tant individuels et collectifs, pertinents vis à vis des conséquences qu'ils engendrent. Comme ces choix sont pilotés par nos motivations (le pourquoi) et non par nos connaissances et les technologies qui en découlent (le moyen) la science peut tout aussi bien nous aider à nous envoyer dans le mur que nous permettre au contraire de l'éviter.

La science est un outil prédictif extrêmement puissant...
...mais elle ne nous est d'aucun secours pour choisir un système de valeurs car cela ne fait pas partie de son domaine de compétences.

Par contre, une fois un système de valeurs choisi et collectivement à peu près accepté, la science peut nous aider à déterminer des objectifs en accord avec ce système de valeurs et des moyens technologiques et organisationnels susceptibles de nous aider à atteindre ces objectifs.
  • Si ce choix de système de valeurs est néfaste, les résultats seront néfastes à la condition suffisante de ne pas faire d'erreur.
  • Si ce choix de système de valeurs est pertinent les résultats seront bénéfiques à la condition suffisante de ne pas faire d'erreur.

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5762
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#181

Message par curieux » 25 sept. 2018, 04:32

Kant Locke a écrit :
24 sept. 2018, 10:47
Je me demande si on pourrait faire la même chose avec les équations de la relativité, j'ai été cherché mes 'vieux et anciens' livres de physique :a1:
C'est là que de bonnes connaissances en informatique sont très profitables pour la compréhension de la physique.
Perso je bosse aussi sous Visual Basic 6 (exploitable avec peu de modifs sous excel = VBA), en C et en Fortran.
J'ai pondu quelques programmes, sans prétention aucune, juste pour le fun, avec des applis numériques ça me semble bien plus facile à appréhender, mais bon c'est comme chacun le sent, d'autres préférent les discours en vidéos.
Pour ce qui est de la RR, si ta curiosité l'emporte, parcours ce lien de mon site
http://tjliberationavenir.free.fr/physique/charger.php
il y a plein de progs avec leurs sources qu'on peut exploiter librement (une restriction pour quelques modules qui ne sont pas de moi et qu'on peut diffuser en respectant les notices des auteurs)
Celui sur la RR se nomme RR.zip ça va de soi :) c'est dans le 4eme bloc de fichiers.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 340
Inscription : 23 nov. 2017, 13:36

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#182

Message par Kant Locke » 25 sept. 2018, 08:39

curieux a écrit :
25 sept. 2018, 04:32
...
Celui sur la RR se nomme RR.zip ça va de soi :) c'est dans le 4eme bloc de fichiers.
Salut Curieux, J'ai survolé et je ne connais pas tout les langages que tu utilises, je vais surement te demander de convertir des codes.

Les sceptiques me donnent toujours du travail à faire. Je suis venu pour parfaire mon lexique et compléter un mémoire en philo. J'ai obtenu à chaque fois des réponses inattendues, et maintenant, je vais sortir de la poussière (4 ans), un programme Excel et VB. :ouch: mais c'est le fun. :a1:

On est encore entrain d'utiliser le sujet de Richard. Je vais partir un nouveau sujet.

Salut Richard, considère que cet échange était une parenthèse, merci de ta patience. :a1:
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5781
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#183

Message par richard » 25 sept. 2018, 08:53

No problème! Si une discussion permet de déboucher sur d’autres c’est très bien aussi.

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5762
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#184

Message par curieux » 26 sept. 2018, 03:21

Kant Locke a écrit :
25 sept. 2018, 08:39
On est encore entrain d'utiliser le sujet de Richard. Je vais partir un nouveau sujet.
C'est mieux, on partira ainsi sur des trucs qui peuvent intéresser ceux qui ont l'esprit plus terre à terre. (sur le forum sciences)
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5781
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#185

Message par richard » 28 sept. 2018, 07:50

c’est certainement intéressant ... pour les spécialistes.

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 340
Inscription : 23 nov. 2017, 13:36

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#186

Message par Kant Locke » 28 sept. 2018, 16:32

.
Ouais, :a2:
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1036
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#187

Message par ABC » 30 sept. 2018, 11:21

Kant Locke a écrit :
24 sept. 2018, 10:47
Je me demande si on pourrait faire la même chose avec les équations de la relativité, j'ai été cherché mes 'vieux et anciens' livres de physique :a1:
Si la Relativité Restreinte, en lien avec les débats de son interprétation positiviste/réaliste t'intéresse, voilà ci-dessous une présentation de l'interprétation lorentzienne de la Relativité Restreinte (son interprétation réaliste).
RSynchLorentz04.ppt
(2.54 Mio) Téléchargé 12 fois
Je me suis intéressé à cette interprétation à l'époque où je préférais nettement interpréter la fonction d'onde et sa réduction comme des objets physiques "réels","objectifs" (comprendre intersubjectifs) (1). Du coup, ça oblige à détricoter l'interprétation positiviste de l'invariance de Lorentz proposée par Einstein et à revenir, au contraire, à l'hypothèse d'existence d'un état de mouvement objectif de l'observateur par rapport au milieu de propagation des ondes lumineuses (le vide quantique correspondant).

Retour donc, pour sauver l'interprétation réaliste de la fonction d'onde et de sa réduction, à l'hypothèse d'un référentiel quantique privilégié vis à vis des lois de la physique (et non vis à vis de leurs seules solutions, comme le Fond de Rayonnement Cosmique par exemple).

Voilà que réapparaissent ainsi (au niveau interprétatif) une simultanéité et un espace 3D privilégiés associés, en violation hypothétique de l'invariance de Lorentz des lois de la physique (2).

Je n'ai pas réellement commis d'erreur dans ce Power Point. Il est simplement l'expression d'un point de vue réaliste par opposition au point de vue positiviste. J'ai changé d'avis. Je suis désormais plutôt partisan d'interpréter le caractère supraluminique de l'effet Hartmann donnant lieu au franchissement observé d'une barrière de potentiel à vitesse supraluminique (cf.Tunneling Times and Superluminality: a Tutorial, Raymond Y. Chiao), comme une violation de la causalité et non comme une violation de l'invariance de Lorentz.

Du coup, une fois l'interprétation rétrocausale de certains effets acceptée, l'interprétation rétrocausale de l'effet EPR devient possible et présente l'avantage de respecter et la symétrie T et l'invariance de Lorentz (cf. Can a future choice affect past measurement's outcomes Yakir Aharonov, Eliahu Cohen, Doron Grossman et Avshalom C. Elitzur).

Toutefois, à ce jour, point de vue positiviste et point de vue réaliste restent tous deux défendables (mais avec toutefois pas mal de difficultés pour le point de vue réaliste. Il est désormais une question de foi, une foi que j'ai en grande partie perdue). Disons que le point de vue positiviste fait l'économie d'une hypothèse à ce jour inutile (et gênante vis à vis de l'interprétation de certains effets sans toutefois conduire à des contradictions) : l'attribution d'un caractère intersubjectif à la fonction d'onde et à sa réduction.

Ce n'est pas une preuve irréfutable de la validité du point de vue positiviste, mais c'est quand même la base de la science de laisser de côté toute hypothèse qui ne soit pas nécessaire à la prédiction des faits d'observation. Cette méthode est d'ailleurs à la base du principe d'inférence statistique consistant en l'élimination des informations non nécessaire à la prédiction des faits d'observation grâce à la recherche du maximum d'entropie (cf MAXIMUM ENTROPY: THE UNIVERSAL METHOD FOR INFERENCE ). Cette recherche d'économie d'hypothèse est la façon la plus efficace de faire progresser les connaissances...

... Néanmoins, à certains moments clé du développement de nos connaissances scientifiques, une nouvelle hypothèse, suggérée par certains indices sans pouvoir pour autant être rigoureusement prouvée par des observations reproductibles, finit par s'avérer valide suite aux progrès de nos moyens d'observation et de nos connaissances scientifiques (hypothèse atomique, hypothèse des anti-particules, hypothèse du neutrino...).

(1) et donc, grâce à l'interprétation lorentzienne de la relativité, il devient possible d'interpréter l'effet EPR comme une violation objective de la non localité mais sans violation, toutefois, de la causalité dans l'espace-temps d'Aristote (cf. l'espace-temps approprié à une interprétation réaliste de la fonction d'onde et sa réduction tout en permettant l'expression de l'invariance de Lorentz des phénomènes qui respectent cette invariance.) A cette époque là, je me refusais à envisager une quelconque possibilité d'effets rétrocausaux violant la causalité.

Depuis, j'ai basculé presque complètement du côté positiviste et, par ailleurs, je ne rejette plus l'interprétation rétrocausale de certains effets
(cf. Can a future choice affect past measurement's outcomes), notamment après avoir pris connaissance de la formulation time-symmetric de la physique quantique proposée par Aharonov et al. et du caractère T-symétrique de la mesure faible (suite à un fil sur futura-science qui évoquait la notion de fréquences négatives et le fait que les pôles complexe d'une fonction de transfert se présentent toujours par paires de complexes conjugués contrairement ce que l'on observe concernant l'équation de Schrödinger et de l'équation de Dirac).

(2) Cette violation d'invariance de Lorentz est alors supposée cachée dans de petits effets seulement indirectement observables, comme les particules virtuelles des graphes de Feynman. Dans cette hypothèse, ces particules virtuelles sont interprétées comme, en fait, des particules réelles mais de très courte durée de vie. Cette très courte durée de vie est alors interprétée comme une temps de retour à une sorte "d'équilibre relativiste". Bref, le sauvetage de l'interprétation réaliste de la onction d'onde et sa réducion passe par l'interprétation de l'invariance de Lorentz comme une émergence thermodynamique statistique.

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 340
Inscription : 23 nov. 2017, 13:36

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#188

Message par Kant Locke » 30 sept. 2018, 12:12

Salut ABC et merci.

Tu es loin :a1: et je pense que nous pouvons tous te rejoindre. L'idéal sera d'y aller par étapes, et ce devrait être accessible pour tous. Le début sera peut-être :dodo: pour toi. Je pense que ça en vaut le travail.
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5781
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#189

Message par richard » 04 oct. 2018, 10:34

Depuis que l’homme a pris conscience du monde, il a voulu l’appréhender. Au début les hommes l’appréhendèrent par des reprrésentations de ce qu’ils voyaien; l’art était né. Les phénomènes furent expliqués par force dieux; dieu du vent, dieu de la pluie, etc..La religion était née.Puis vint le temps où un seul dieu suffit. Ensuite avec la science on s’est aperçu qu’il n’y avait pas besoin de cause première pour expliquer le monde.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5781
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#190

Message par richard » 13 oct. 2018, 09:05

Salut Exaptator! Tu dis que
Exaptator a écrit :
20 sept. 2018, 16:52
Non, je ne dis pas cela, ce que je dis ou plutôt ce qu'implique ce que je dis c'est qu'une science authentique permet d'accéder à certaines vérités.
J’avais compris mais tu te trompes; il n’y a pas plusieurs sciences, des sciences authentiques et d’autres qui ne le seraient pas. Il n’y a qu’une seule science et la question est de savoir si elle permet d’accéder au monde en soi.
Il ne faut pas confondre théories scientifiques et modèle théoriques. Les lois de Newton par exemple sont toujours vraies dans leur cadre de validité.
Alors ça ça m’énerve! Bien sûr que les lois de Newton restent valables dans leur cadre de validité, c’est une lapalissade: validité=valable. Non! La théorie de la relativité rentre en concurrence avec celle de Newton, ce n’est pas une théorie réductrice. J’ai ouvert une discussion à ce sujet. L’espace et le temps ne sont pas considérés de la même façon dans ces deux théories, elles s’opposent.

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18900
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Il ne te répondra probablement pas

#191

Message par Denis » 13 oct. 2018, 22:00


Salut Richard,

Tu dis :
Salut Exaptator!
(...)
J'ai bien peur qu'il ne te réponde pas. Il ne donne plus signe de vie depuis près d'un mois.

Faut dire que, dans le débat sur les âneries des démolitions contrôlées (au WTC), il a eu l'air fou d'aplomb.

Je suppose qu'il l'a réalisé et qu'il n'a pas aimé ça.

Concernant sa disparition, c'est présentement mon hypothèse explicative de vraisemblance maximale.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5781
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#192

Message par richard » 14 oct. 2018, 03:45

Pas grave! mon message est aussi destiné à l’ensemble des participants.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5762
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#193

Message par curieux » 14 oct. 2018, 06:29

richard a écrit :
13 oct. 2018, 09:05
La théorie de la relativité rentre en concurrence avec celle de Newton, ce n’est pas une théorie réductrice. J’ai ouvert une discussion à ce sujet. L’espace et le temps ne sont pas considérés de la même façon dans ces deux théories, elles s’opposent.
Évidemment que le 'temps' ne fait pas partie intégrante de la même façon dans ces deux pans de la physique, mais de là à considérer qu'ils s'opposent montre à quel point tu n'as pas compris que la science n'a pas pour but de créer une 'vérité' selon ta façon de voir les choses.

L'évolution des idées, qu'elles soit en sciences ou dans la vie ordinaire, est quelque chose qui demande du temps pour se mettre en place.
C'est précisément pour ça qu'on apprend à l'école les principes de bases découverts et validés historiquement en premier.
Les nouvelles théories ne sont présentées aux étudiants qu'à un âge où ils ont compris que les choses ne sont pas aussi simples qu'elles en ont l'air.

Si tu n'as pas compris que la vie de l'étudiant n'est qu'une sorte de condensé de l'histoire des sciences alors tu devrais abandonner l'idée de les comprendre un jour, peut-être que l'étude de la philosophie te conviendrait mieux. :roll:
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5762
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#194

Message par curieux » 14 oct. 2018, 08:28

richard a écrit :
13 oct. 2018, 09:05
L’espace et le temps ne sont pas considérés de la même façon dans ces deux théories, elles s’opposent.
Manque flagrant d'étude de la RR de ta part, il n'y a pas d'opposition mais complémentarité, en mécanique classique on ne tient pas compte de la problématique liée à la vitesse finie de la lumière.
Malgré tout, on (je) peut montrer que la quatrième dimension (le temps) est nécessaire même en mécanique classique, c'est incontournable même si on ne s'en sert pas dans les situations ordinaires.
Selon le modèle classique on décrit un objet grâce aux coordonnées (x, y, z) mais c'est insuffisant.
Le modèle basé sur la RR (x, y, z, ct) se déduit aussi du modèle classique et contrairement à ce que tu penses, ce n'est pas un gloubi-glouba insensé.
Ce qui n'aurait pas de sens c'est de vouloir décrire la position d'un objet sans tenir compte de l'oeil de l'observateur, et cette 'caméra' ne sert pas qu'à délimiter les 3 dimensions du corps physique, il faut en plus, obligatoirement, décrire à quelle distance il se trouve.
Quel rapport avec le temps ?
C'est simple, cette distance(si on n'en considère qu'une, le centre de gravité de la fusée par ex.) n'est rien d'autre que le produit de la vitesse de la lumière par le temps qu'elle met pour atteindre le récepteur. C'est le 4eme donnée, c * t.

Autrement dit, même en mécanique classique l'écriture (x, y, z, ct) est obligatoire si on ne se contente pas de survoler le problème.
Exemple, comment décrire un astre sur la voute celeste si on ne donne pas aussi une quatrième donnée, sa distance...
Une distance ?
Oui mais c'est une dimension indépendante de l'objet lui-même, 'ct' complète donc bien sa description et avec 'c' comme constante, on a bien un temps 't' qui est indissociable du problème. Si pas, on ne décrit rien, on imagine dans sa tête, et c'est tout sauf de la science.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
Exaptator
Messages : 950
Inscription : 23 mars 2018, 07:41

Re: Il ne te répondra probablement pas

#195

Message par Exaptator » 14 oct. 2018, 12:49

Denis a écrit :
13 oct. 2018, 22:00
J'ai bien peur qu'il ne te réponde pas. Il ne donne plus signe de vie depuis près d'un mois.

Faut dire que, dans le débat sur les âneries des démolitions contrôlées (au WTC), il a eu l'air fou d'aplomb.

Je suppose qu'il l'a réalisé et qu'il n'a pas aimé ça.
Tu supposes mal.

Ce n'est pas étonnant de la part d'un croyant.

Denis a écrit :
13 oct. 2018, 22:00
Concernant sa disparition, c'est présentement mon hypothèse explicative de vraisemblance maximale.

:) Denis
J'ai donné les explications.
.
Une croyance c'est une affirmation que l'on tient pour vraie mais qui peut être fausse. Pas besoin de bosser la logique pour croire.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5781
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#196

Message par richard » 15 oct. 2018, 05:18

Salut curieux! Si j’ai bien compris, tu dis que la théorie newtonienne n’est pas de la science. Je trouve que ce n’est pas sympa pour Newton. Mais bon, c’est ton option.

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 5762
Inscription : 12 juin 2005, 10:17
Localisation : France Nord
Contact :

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#197

Message par curieux » 15 oct. 2018, 06:23

Et ce que j'ai compris c'est que tu n'as toujours pas appris à lire.
Qu'est-ce que tu ne comprends pas dans le terme complémentarité ?
Autrement dit, même en mécanique classique l'écriture (x, y, z, ct) est obligatoire si on ne se contente pas de survoler le problème.
En mécanique classique, l'écriture (x,y,z,ct) pour décrire correctement l'objet Lune dans le ciel demande trois coordonnées (largeur, hauteur, épaisseur) et une coordonnée de temps : 1.28 seconde-lumière, c'est cet aspect que la RR exploite mieux que la mécanique de Newton en introduisant une dimension que Newton considère comme une simple distance.
La RR va plus loin en explorant des aspects négligés par Newton et négligés par tous dans la vie quotidienne. Les deux modèles sont de la science mais le premier est inadapté pour certains calculs, et ça ce n'est pas une opinion, c'est le fruit de résultats expérimentaux.

Comment crois-tu qu'un véritable astronome fait pour pointer son télescope vers saturne ?
Tu penses qu'il passe tout son temps l'oeil collé à l'objectif pour ne pas le perdre ?
Bein non, Il a un tableau de positions se référant à j2000, ensuite un programme informatique qui utilise un module récursif tenant compte de la vitesse de la lumière lui permet de pointer sa machine à une date précise à la seconde près.
Il peut vaquer à ses occupations, et à la date voulue il a juste à coller son oeil au télescope pour bosser.

Ce qui est clair, c'est que Newton n'aurait jamais été capable de faire cette prouesse, et pour cause, comment pouvait-il imaginer qu'un jour on aurait besoin de connaitre 'c' pour appliquer correctement ses propres découvertes.
La seule chose que j’espérais te faire comprendre c'est que la RR se base sur la mécanique classique et que sa 4eme dimension n'a rien de contradictoire avec cette base si tant-est qu'on veuille bien réflechir plus trois secondes.
De 1858 à 1972, à Lourdes:
- - guérisons miraculeuses reconnues par les autorités médicales: 34
- - guérisons miraculeuses constatées par les autorités religieuses:72
- - accidents mortels de circulation sur la route du pélerinage: 4272...
Bienvenue aux félés car ils laisseront passer ma lumière. [Michel Audiard]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 5781
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20
Localisation : Neptune

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#198

Message par richard » 15 oct. 2018, 07:58

Dès que j’aurais réparé l’ordi je peaufierais mon article et je le ferais parvenir via le forum et tu verras que moyenant quelques modifications la théorie newtonienne fonctionne très bien.
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4326
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#199

Message par unptitgab » 15 oct. 2018, 08:53

richard a écrit :
15 oct. 2018, 07:58
Dès que j’aurais réparé l’ordi je peaufierais mon article et je le ferais parvenir via le forum et tu verras que moyenant quelques modifications la théorie newtonienne fonctionne très bien.
Ce sera facile à vérifier par un astronome amateur éclairé, il suffira de vérifier que la position de mercure puisse être prédite correctement.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

thewild
Messages : 1218
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#200

Message par thewild » 15 oct. 2018, 09:46

richard a écrit :
15 oct. 2018, 07:58
Dès que j’aurais réparé l’ordi je peaufierais mon article et je le ferais parvenir via le forum
:rengaine:
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit