Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6718
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#201

Message par richard » 15 oct. 2018, 10:28

J’avais proposé sur ce forum d’envoyer par mail mon article, certains l’ont fait, l’ont reçu et m’ont fait des remarques que je dois prendre en compte.

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6426
Inscription : 12 juin 2005, 10:17

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#202

Message par curieux » 15 oct. 2018, 11:31

richard a écrit :
15 oct. 2018, 07:58
Dès que j’aurais réparé l’ordi je peaufierais mon article
Quel est le problème de ton ordi ?
C'est tout de même malheureux d'oublier de faire des sauvegardes, une clé USB ça coute pas une fortune.
Mais bon, ça fait plus d'un an que tu nous chantes la même chanson.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6718
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#203

Message par richard » 16 oct. 2018, 02:48

J’ai toutes mes données sur une clé usb, le problème c’est qu’il faudrait que je réinitialise le système avec le disque et que le lecteur ne fonctionne pas.

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6426
Inscription : 12 juin 2005, 10:17

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#204

Message par curieux » 16 oct. 2018, 04:36

Graveur de DVD, 13 euros.
A quoi ça tient un prix Nobel... :mrgreen:
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6718
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#205

Message par richard » 16 oct. 2018, 06:04

Ben j’en ai trouvé d’ocase encore moins cher, j’en achèterai un quand je serai dans le nouvel appartement mais là je suis en centre de réadaptation fonctionnelle suite à une fracture du fémur, en fauteuil roulant.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5073
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#206

Message par LoutredeMer » 16 oct. 2018, 08:07

richard a écrit :
16 oct. 2018, 06:04
Ben j’en ai trouvé d’ocase encore moins cher, j’en achèterai un quand je serai dans le nouvel appartement
Sinon tu peux faire faire une image de ton système d'exploitation en .iso et ensuite tu crée une clef usb bootable en utilisant l'iso et ces instructions par exemple.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6718
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#207

Message par richard » 16 oct. 2018, 08:54

curieux a écrit :
16 oct. 2018, 04:36
Graveur de DVD, 13 euros.
A quoi ça tient un prix Nobel... :mrgreen:
Je ne crois pas que j’aurais un prix Nobel car il n’est donné que pour des choses pratiques. :grimace:

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1422
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#208

Message par ABC » 16 oct. 2018, 13:16

richard a écrit :
13 oct. 2018, 09:05
La théorie de la relativité rentre en concurrence avec celle de Newton
Disons plutôt que la théorie de Newton rentre en concurrence dans la théorie de la Relativité Générale (en tant qu'approximation).
richard a écrit :
13 oct. 2018, 09:05
L’espace et le temps ne sont pas considérés de la même façon dans ces deux théories, elles s’opposent.

En revenant au cas plus simple d'un espace-temps vide et plat (donc sans gravité, ça suffira bien), le groupe de Galilée (caractérisant géométriquement l'espace-temps de Newton) est l'état limite du groupe de Poincaré (caractérisant géométriquement l'espace-temps de Minkowski) quand la vitesse de la lumière tends vers plus l'infini.

Dans cette limite, les hypercônes de causalité de la RR (identiques dans tous les référentiels inertiels en un évènement E donné) finissent par s'écraser en un unique hyperplan de simultanéité. Quand la vitesse c de la lumière est supposée est infinie, cet unique hyperplan de simultanéité est valide dans tous les référentiels inertiels.

Au contraire, il y a plein d'hyperplans de simultanéité (en un évènement E donné) quand la vitesse de la lumière est finie (ce qui est le cas dans notre espace-temps). En effet, il y a alors un hyperplan de simultanéité passant par l'évènement E considéré pour chaque référentiel inertiel.

Pour un référentiel inertiel donné, l'hyperplan de simultanéité qui passe par un évènement donné E, c'est l'espace 3D de ce référentiel en cet "instant". Cet hyperplan est formé de tous les évènements simultanés avec E au sens de la simultanéité ayant cours dans ce référentiel (en fait, cet hyperplan est l'instant en question dans ce référentiel).

La perpendiculaire à cet hyperplan en cet évènement E, c'est la droite des temps propres de l'observateur qui passe par E Et qui est au repos dans ce référentiel. En RR, on dit plus simplement que cette perpendiculaire est l'observateur qui passe par E et qui est au repos dans ce référentiel. En RR, l'observateur n'est pas distingué de la droite de ses temps propres, c'est le même objet mathématique.

A noter que rien n'empêche de séparer (plus nettement) l'espace et le temps en Relativité Restreinte. Il suffit, pour cela, de choisir un référentiel inertiel (par exemple celui dans lequel on est au repos) puis de décréter qu'il est meilleur que tous les autres. D'ailleurs, en Relativité Générale, dans chaque espace-temps, il y a bien des référentiels privilégiés. Souvent, l'un d'entre eux sort nettement du lot (comme le référentiel de Lemaître dans l'espace-temps de Schwarzschild ou encore le référentiel inertiel immobile de l'espace-temps statique hypertorique).

La Relativité, c'est simplement l'expression de l'invariance des lois des la physique vis à vis des actions du groupe de Poincaré. Cela concerne, notamment, l'invariance de Lorentz des équations de Maxwell et, par voie de conséquence, l'invariance de Lorentz de l'équation de propagation des ondes

(c² d²/dt² -d²/dx²) f = 0

Alors qu'il y a violation de l'invariance Galiléenne par cette même équation de propagation des ondes comme tu l'as toi-même reconnu et comme le confirme le résultat nul de l'expérience de Morley-Michelson.

Le résultat non nul attendu fin 19ème pour cette expérience était, en effet, basé sur l'hypothèse erronée d'invariance galiléenne. L'invariance galiléenne aurait donné lieu à l'invariance des durées et des longueurs lors d'un changement de référentiel inertiel de l'observateur. C'était hypothèse de base de l'observation attendue...
...l'observation a infirmé cette hypothèse d'invariance des longueurs et des durées (et donc l'invariance galiléenne) pour au contraire confirmer l'invariance de Lorentz, c'est à dire en fait (d'un point de vue mathématique), la validité du principe de relativité du mouvement vis à vis de l'interaction électromagnétique (invariance de Lorentz qui s'est ensuite trouvée validée vis à vis, aussi, des 2 autres interactions non gravitationnelles)

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6718
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#209

Message par richard » 16 oct. 2018, 13:36

Désolé ABC de te contredire mais là théorie d’Einstein et celle de Newton sont bien différentes, dans celle-ci le temps et l’espace sont distincts et absolus, dans celle-là ils sont amalgamés dans un espace-temps.

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1422
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#210

Message par ABC » 16 oct. 2018, 14:07

richard a écrit :
16 oct. 2018, 13:36
Désolé ABC de te contredire mais là théorie d’Einstein et celle de Newton sont bien différentes, dans celle-ci le temps et l’espace sont distincts et absolus, dans celle-là ils sont amalgamés dans un espace-temps.
On peut le dire différemment si tu préfères. Dans l'espace-temps de Newton, la vitesse de la lumière est infinie.

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 542
Inscription : 23 nov. 2017, 12:36

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#211

Message par Kant Locke » 16 oct. 2018, 21:18

ABC a écrit :
16 oct. 2018, 14:07
On peut le dire différemment si tu préfères. Dans l'espace-temps de Newton, la vitesse de la lumière est infinie.
Et elle était considéré comme une onde se propageant dans un éther omniprésent :a1:
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 542
Inscription : 23 nov. 2017, 12:36

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#212

Message par Kant Locke » 16 oct. 2018, 21:21

richard a écrit :
16 oct. 2018, 13:36
Désolé ABC de te contredire mais là théorie d’Einstein et celle de Newton sont bien différentes, dans celle-ci le temps et l’espace sont distincts et absolus, dans celle-là ils sont amalgamés dans un espace-temps.
Si tu veux, Richard, je peux faire des calculs simples '' à la newton'' pour calculer les orbites de planètes. :a1:
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6718
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#213

Message par richard » 17 oct. 2018, 02:50

ABC a écrit :
16 oct. 2018, 14:07
Dans l'espace-temps de Newton, la vitesse de la lumière est infinie.
ça c’est vrai à la lumière de la théorie einsteinienne, mais pas intrinsèquement dans celle de Newton.

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6426
Inscription : 12 juin 2005, 10:17

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#214

Message par curieux » 17 oct. 2018, 06:38

Ce n'est pas la vitesse de la lumière en elle-même qui est un problème en mécanique classique, c'est juste qu'elle sert de moyen d'information, hors il n'existe aucun autre moyen pour le faire plus rapidement dans notre monde de matière.

Toi par contre, tu tiens à mélanger la RR et le classique en y insufflant un élément que tu sors de ton chapeau.
Mais tu peux tortiller du popotin autant que tu veux, la méca classique ne tient pas compte de cette limitation et est incapable de justifier l'existence des quatre dimensions interconnectées selon la RR et de leurs conséquences.

Tu sais très bien, richard, qu'une 'théorie' qui ne fait qu'exposer des solutions mathématiques différentes des théories existantes n'apportent rien au schmilblik, ce n'est pas une autre façon d'appréhender le monde, c'est juste parler pour ne rien dire.
Mais bon, certains ont l'esprit ainsi tourné, quand on leur parle de décélération, ils répondent "ah bein non, c'est seulement qu'en pédalant moins fort on avance moins vite !"
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6718
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#215

Message par richard » 18 oct. 2018, 02:36

Kant Locke a écrit :
16 oct. 2018, 21:21
Si tu veux, Richard, je peux faire des calculs simples '' à la newton'' pour calculer les orbites de planètes. :a1:
Avec ma proposition ça fonctionne très bien; j’ai juste changer la définition de l’impulsion.

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6718
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#216

Message par richard » 18 oct. 2018, 08:53

thewild a écrit :
15 oct. 2018, 09:46
:rengaine:
certains sur ce forum ont reçu mon article.

Avatar de l’utilisateur
curieux
Messages : 6426
Inscription : 12 juin 2005, 10:17

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#217

Message par curieux » 19 oct. 2018, 03:45

richard a écrit :
18 oct. 2018, 02:36
Kant Locke a écrit :
16 oct. 2018, 21:21
Si tu veux, Richard, je peux faire des calculs simples '' à la newton'' pour calculer les orbites de planètes. :a1:
Avec ma proposition ça fonctionne très bien; j’ai juste changer la définition de l’impulsion.
Et aussi toute la litterature dédiée aux étudiants du secondaire et du tertiaire, rien que ça...
Tu me rappelles un ancien prof qui voulait en plus changer la lang fransése parce les règles actuelles ne lui convenaient pas.
Des mecs comme lui et toi inventent une nouvelle définition de l'univers : c'est tout ce qui tourne autour de leur nombril.
Le rôle de la physique mathématique est de bien poser les questions, ce n'est que l'expérience qui peut les résoudre. [Henri Poincaré]

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6718
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Qu’est-ce que nous appréhendons du monde?

#218

Message par richard » 19 oct. 2018, 04:21

Ben la définition de l’impulsion c’est pas grand chose. Ce qui change surtout c’est un retour au temps absolu. Encore que le temps propre soit invariant en RR et en RG. :mrgreen:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit