Le mensonge vert

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 291
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Le mensonge vert

#1

Message par DictionnairErroné » 24 mai 2019, 09:30

Nous devrions plutôt parler d'empreinte écologique dans un sens beaucoup plus élargi que préconisé par les environnementalistes.
'' L’empreinte écologique est la surface correspondante de terre productive et d’écosystèmes aquatiques nécessaires à produire les ressources utilisées et à assimiler les déchets produits par une population définie, à un niveau de vie de matériel spécifié.''
Tout n'est pas dit sur les solutions dites vertes.

J'appelle cela le mensonge vert. La voiture électrique en est un bel exemple. Nous utilisons quand même des tonnes de produits pour déplacer une personne, les micros particules de caoutchouc des pneus est propulser dans l'air et que dire des batteries au lithium. Apparemment il faut utiliser la voiture électrique un bon 3-5 ans avant d'obtenir un gain en matière écologique seulement à cause de la batterie et de son recyclage. Épargnons-nous vraiment sur le CO2, dieu le sait et le yable s'en doute!

De même pour le recyclage, un mythe plus qu'autre chose. On ne sait pas trop quoi faire avec nos poubelles. Quelle est la réelle empreinte écologique du recyclage? Ça prend de l'énergie, des produits chimiques, plus de pollution, etc. Est-ce vraiment avantageux, pas certain du tout.

La question n'est pas nécessairement de recycler, mais bien de réduire les déchets qui eux seront recyclés. Il faut briser le cercle vicieux du gaspillage dû à la consommation sans fin causée par le principe capitaliste, toujours plus sinon le monde s'effondre.

Il serait nécessaire d'établir une codification de l'empreinte écologique pour savoir où nous en sommes avec nos créations, comme dieu, mais lui est toujours occupé ailleurs. par exemple :

1- Les conséquences de la fabrication (avant la vie)
2- Les conséquences de sa consommation (pendant la vie)
3- Les conséquences après la vie utile, le recyclage (la vie après la mort)
L'écriture, cette obscurité qui cherche un langage

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 291
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Le mensonge vert

#2

Message par DictionnairErroné » 27 mai 2019, 18:01

Le cas du Québec est différent de la moyenne planétaire. Nous avons l'hydroélectricité à profusion (le moins polluant pour l'instant), contrairement à la majorité des pays qui utilisent les génératrices diesel, charbon, nucléaire. Je n'inclus pas l'éolien ni le solaire pour l'instant puisque leur production d'électricité n'est pas suffisamment constante.

Les voitures électriques. Avec l'hydroélectricité, que l'eau produise de l'électricité ou pas, ça ne change rien. L'électricité utilisée à partir du charbon ou du diesel serait autant sinon plus polluant que les voitures à essence. S'il faut utiliser x joules pour déplacer une voiture avec de l'essence, il faudra au minimum généré ces mêmes x joules à partir du charbon ou du diesel pour recharger les batteries et cette transformation n'est pas 100% efficace, il y a des pertes. La réduction du CO2 est-elle réelle ou imaginaire?

La voiture électrique est-celle vraiment une solution verte planétaire?
L'écriture, cette obscurité qui cherche un langage

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 291
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Solution verte

#3

Message par DictionnairErroné » 27 mai 2019, 21:24

Les vaches françaises émettent autant de gaz en un an que 15 millions de voitures !

La solution est pourtant simple. Installer un détecteur de méthane qui enflammerait le gaz avec l'arc d'un piézo-électrique tout près du péteux des vaches. Nous pourrions installer des gradins près des champs pour que les spectateurs puissent admirer ce chant audiovisuel accompagné des mouches à feu durant la nuit! Une danse féerique enflammée! Avec un petit pétard, une belle soirée romantique à deux.
L'écriture, cette obscurité qui cherche un langage

écologie réaliste
Messages : 6
Inscription : 28 mai 2019, 04:33

Re: Le mensonge vert

#4

Message par écologie réaliste » 28 mai 2019, 05:27

DictionnairErroné a écrit :
27 mai 2019, 18:01
La voiture électrique est-celle vraiment une solution verte planétaire?
La voiture électrique pollue peu l’air de la ville où elle circule, c'est positif ; mais elle pollue quand même la planète, car il faut bien produire l'électricité qui l'alimente.
En France, grâce à son électricité nucléaire bas carbone, une voiture électrique moyenne commence à économiser du CO2 par rapport à une voiture thermique, au bout de 50 000 km environ. C'est également vrai dans les pays qui ont la chance de disposer d'une électricité abondante.
En Allemagne, dont l'électricité est à 50 % d'origine fossile, une voiture électrique n'économise pas de CO2, ou à peine.

On a raison de soutenir la voiture électrique en France ; à condition d'être cohérent en soutenant aussi la production électrique nucléaire.

En raison des mauvaises performances des batteries, les voitures électriques sont petites et de faible autonomie : elles sont essentiellement adaptées à une petite utilisation urbaine, en été. => La voiture électrique ne se substitue pas à la voiture thermique ; elle se traduit par des voitures en plus.
Le vrai problème n'est pas de choisir entre tel ou tel type de voiture particulière, électrique ou non. Il est d'aller vers la multiplication des transports communs ou partagés, même s'il faut les subventionner, diffus partout, en ville comme dans les campagnes. La vraie transition énergétique, ce n'est surtout pas de subventionner la voiture individuelle, même électrique.
La voiture électrique roule aussi aux énergies fossiles !

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2031
Inscription : 23 nov. 2007, 02:48
Localisation : France

Re: Solution verte

#5

Message par Lambert85 » 28 mai 2019, 06:37

DictionnairErroné a écrit :
27 mai 2019, 21:24
Les vaches françaises émettent autant de gaz en un an que 15 millions de voitures !

La solution est pourtant simple. Installer un détecteur de méthane qui enflammerait le gaz avec l'arc d'un piézo-électrique tout près du péteux des vaches. Nous pourrions installer des gradins près des champs pour que les spectateurs puissent admirer ce chant audiovisuel accompagné des mouches à feu durant la nuit! Une danse féerique enflammée! Avec un petit pétard, une belle soirée romantique à deux.
Les milliards d'êtres humains n'émettent-ils pas du méthane ? :menteur:
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 291
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Solution verte

#6

Message par DictionnairErroné » 28 mai 2019, 06:49

Lambert85 a écrit :
28 mai 2019, 06:37
Les milliards d'êtres humains n'émettent-ils pas du méthane ? :menteur:
Si vous pétez autant qu'une vache, je vous suggère d'être moins vegan. D'ailleurs, il est connu que les femmes ne pètent pas.
L'écriture, cette obscurité qui cherche un langage

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 291
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Le mensonge vert

#7

Message par DictionnairErroné » 28 mai 2019, 07:49

écologie réaliste a écrit :
28 mai 2019, 05:27
DictionnairErroné a écrit :
27 mai 2019, 18:01
La voiture électrique est-celle vraiment une solution verte planétaire?
La voiture électrique pollue peu l’air de la ville où elle circule, c'est positif ; mais elle pollue quand même la planète, car il faut bien produire l'électricité qui l'alimente.
En France, grâce à son électricité nucléaire bas carbone, une voiture électrique moyenne commence à économiser du CO2 par rapport à une voiture thermique, au bout de 50 000 km environ. C'est également vrai dans les pays qui ont la chance de disposer d'une électricité abondante.
En Allemagne, dont l'électricité est à 50 % d'origine fossile, une voiture électrique n'économise pas de CO2, ou à peine.

On a raison de soutenir la voiture électrique en France ; à condition d'être cohérent en soutenant aussi la production électrique nucléaire.

En raison des mauvaises performances des batteries, les voitures électriques sont petites et de faible autonomie : elles sont essentiellement adaptées à une petite utilisation urbaine, en été. => La voiture électrique ne se substitue pas à la voiture thermique ; elle se traduit par des voitures en plus.
Le vrai problème n'est pas de choisir entre tel ou tel type de voiture particulière, électrique ou non. Il est d'aller vers la multiplication des transports communs ou partagés, même s'il faut les subventionner, diffus partout, en ville comme dans les campagnes. La vraie transition énergétique, ce n'est surtout pas de subventionner la voiture individuelle, même électrique.
La voiture électrique roule aussi aux énergies fossiles !
Bien d'accord avec vous. Pour l'instant du moins, l'énergie nucléaire est mieux que les énergies fossiles. Concernant les voitures, la problématique est le monothéisme du transport aux heures de pointe. Une gratuité ou un rabais durant cette période pourrait favoriser le polythéisme.

J'ai de la difficulté avec le soi-disant recyclage de nos déchets. On dirait plutôt un placebo ou pire, une arnaque pour se donner bonne conscience. Il est évident qu'une diminution des déchets devrait être priorisée. Une taxation d'empreinte écologique devrait inciter les fabricants à être plus imaginatifs.

Par exemple, le taux de taxations actuel seraient remplacés par une taxe d'empreinte écologique, les fruits et légumes, non emballés et produits écologiquement serait taxé à 0%. Les produits en vrac seraient moins taxés qu'un emballage monothéiste.
L'écriture, cette obscurité qui cherche un langage

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 451
Inscription : 23 nov. 2017, 13:36

Re: Le mensonge vert

#8

Message par Kant Locke » 28 mai 2019, 08:28

écologie réaliste a écrit :
28 mai 2019, 05:27
...
Le vrai problème n'est pas de choisir entre tel ou tel type de voiture particulière, électrique ou non. Il est d'aller vers la multiplication des transports communs ou partagés, même s'il faut les subventionner, diffus partout, en ville comme dans les campagnes. La vraie transition énergétique, ce n'est surtout pas de subventionner la voiture individuelle, même électrique.
...
Je suis d'accord avec le principe de multiplication des transports en commun.

Par contre, sais tu que la combustion d'un moteur à essence n'utilise qu'environ 30% de l'énergie disponible, le reste se perd en chaleur. Un moteur électrique utilise environ 90% de l'énergie disponible.
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Avatar de l’utilisateur
maxaler
Messages : 31
Inscription : 15 mai 2019, 05:19

Re: Le mensonge vert

#9

Message par maxaler » 28 mai 2019, 08:42

Il me semble quand même que globalement une voiture électrique va moins polluer sur sa durée de vie qu'une voiture thermique. Dans les 2 cas il faut construire la voiture, donc cet élément est équivalent quelque soit le mode de propulsion. Il reste donc à mesurer uniquement les pièces qui différencient les deux modèles et pour simplifier un peu comparer la batterie de la voiture électrique (fabrication-alimentation-durée de vie-recyclage) au moteur de la voiture thermique (fabrication-alimentation-rejets-durée de vie-recyclage).
Si la voiture électrique est plutôt destinée à de courts trajets, elle ne se rajoute pas aux autres véhicules mais vient remplacer le 2e véhicule thermique du ménage (personne ne va acheter une voiture juste pour se faire plaisir...).
Entre 2013 et 2017 le nombre de voitures par habitant en France est resté stable (0,47 vs 0,48-INSEE).

Concernant les vaches, il est certain que si la population modifie ses habitudes alimentaires en consommant moins de viande et moins de produits laitiers, le nombre de vaches pourrait diminuer. Cependant, c'est sans compter l'augmentation de la population française, l'évolution de la demande extérieure: par exemple, les chinois construisent des usines de production de poudre de lait en France pour leurs besoins et ont donc besoin de lait de vache; l'épizootie de peste porcine en Chine déstabilise les marchés mondiaux et provoque une grosse demande et donc des gains potentiels pour les éleveurs qui sont incités à produire plus. Cela ne va pas vraiment dans le sens d'une baisse de la production animale...

Mais en fait, ce sont les grandes masses qu'il faut regarder: la population mondiale a (quasi)doublé en 50 ans: 4 milliards en 1974 et 7,6 milliards en janvier 2018 (donc 100 millions de plus aujourd'hui selon l'OCDE). Même si la consommation de chaque individu était restée la même entre 1974 et 2019 cela signifie que la consommation globale a doublé. Avec une prévision à la hausse de la population mondiale (aucune politique malthusienne n'a été mise en place nulle part et la Chine vient d'arrêter sa politique d'enfant unique), la consommation globale des ressources de la planète va continuer de progresser.
L'ONU prévoit 1 milliards de réfugiés climatiques d'ici à 2050. Déjà que l'on n'arrive pas à gérer les quelques centaine de réfugiés Syriens, autant dire que la pression migratoire du sud vers le nord va devenir très forte. Je ne vois pas comment ces migrations pourraient se traduire autrement que par l'usage de moyens coercitifs voire une défense armée, voire une guerre (Nord-Sud).
N'oublions pas que le Club De Rome alertait déjà dans son rapport de 1972 (Rapport Meadows) sur les limites à la croissance. Son actualisation par la Smithsonian Institution le 01/03/2012 confirme les prévisions d'un effondrement du système économique mondial en 2030, avec une possibilité de reculer cette date si des mesures drastiques étaient prises immédiatement, ce qui n'a pas du tout été fait.

S'il ne nous reste plus que 10 ans à vivre dans l'opulence avant que ne se déclenche un effondrement de notre civilisation, autant dire que le réchauffement climatique deviendra secondaire dans nos préoccupations de survie.
Tout ce que je sais c'est que je ne sais rien (Socrate)
L'important n'est pas de voir ce qui se profile confusément au loin, mais de faire ce qui est nettement à portée de main (Thomas Carlyle)

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 291
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Le mensonge vert

#10

Message par DictionnairErroné » 28 mai 2019, 09:42

maxaler a écrit :
28 mai 2019, 08:42
Mais en fait, ce sont les grandes masses qu'il faut regarder: la population mondiale a (quasi)doublé en 50 ans: 4 milliards en 1974 et 7,6 milliards en janvier 2018 (donc 100 millions de plus aujourd'hui selon l'OCDE). Même si la consommation de chaque individu était restée la même entre 1974 et 2019 cela signifie que la consommation globale a doublé. Avec une prévision à la hausse de la population mondiale (aucune politique malthusienne n'a été mise en place nulle part et la Chine vient d'arrêter sa politique d'enfant unique), la consommation globale des ressources de la planète va continuer de progresser.
Effectivement, en plus si le partage de la richesse était plus équitable, la consommation folle exploserait dramatiquement avec des conséquences "de fin d'un monde" tel que nous le connaissons.
L'écriture, cette obscurité qui cherche un langage

écologie réaliste
Messages : 6
Inscription : 28 mai 2019, 04:33

Re: Le mensonge vert

#11

Message par écologie réaliste » 28 mai 2019, 09:51

maxaler a écrit :
28 mai 2019, 08:42
Il me semble quand même que globalement une voiture électrique va moins polluer sur sa durée de vie qu'une voiture thermique. Dans les 2 cas il faut construire la voiture, donc cet élément est équivalent quelque soit le mode de propulsion.
La pollution d'une voiture, électrique ou non, comporte deux éléments principaux : la pollution "de roulage" lorsque la voiture circule, et la pollution résultant de sa fabrication.
Pour la pollution de roulage, la voiture électrique est fortement gagnante dans le cas de la France nucléaire ou des pays ayant de l'électricité hydraulique en abondance. Mais elle est perdante par exemple en Pologne dont l'électricité est très charbonneuse.
Mais même lorsque en roulant la voiture électrique économise des émissions de CO2 par rapport à une voiture à moteur thermique, cela ne suffit pas ! Il lui reste à rembourser la dette de CO2 de sa naissance, c'est-à-dire de sa fabrication, plus précisément la dette de CO2 de la fabrication de sa batterie ; la fabrication des batteries consomme en effet beaucoup d'énergie, 100 à 200 kg CO2/kWh de batterie selon les technologies, que l'on arrondit ici à 100 kg CO2 /kWh en tenant compte de la récupération. (La différence d'empreinte carbone de la fabrication hors batterie d'une voiture thermique et d'une voiture électrique a un poids insignifiant dans la comparaison en cours.)
Pour rembourser cette "dette-batterie" la voiture électrique doit rouler beaucoup.

En effet, j'ai déjà écrit qu'en raison des mauvaises performances des batteries, les voitures électriques sont petites et de faible autonomie : elles sont essentiellement adaptées à une petite utilisation urbaine, en été. => La voiture électrique ne se substitue pas à la voiture thermique ; elle se traduit par des voitures en plus.

Cela est un peu plus détaillé dans
La voiture électrique roule aussi aux énergies fossiles !

écologie réaliste
Messages : 6
Inscription : 28 mai 2019, 04:33

Re: Le mensonge vert

#12

Message par écologie réaliste » 28 mai 2019, 10:08

Concernant les voitures, la problématique est le monothéisme du transport aux heures de pointe. Une gratuité ou un rabais durant cette période pourrait favoriser le polythéisme.
Plus largement que "monothéisme aux heures de pointe", je propose de mieux choisir ce que nous devons subventionner et là ou nous devons investir pour les decennies à venir (cela ne se fera pas en quelques semaines).
La véritable transition énergétique dans les transports commence en choisissant les bons investissements pour l'avenir. C'est une erreur de subventionner la voiture individuelle, même électrique. Il faut au contraire favoriser, investir massivement dans les transports communs ou partagés, diffus partout, en ville comme dans les campagnes, même s'il faut les subventionner.
Cela est un peu plus détaillé dans
La voiture électrique roule aussi aux énergies fossiles !

écologie réaliste
Messages : 6
Inscription : 28 mai 2019, 04:33

Re: Le mensonge vert

#13

Message par écologie réaliste » 28 mai 2019, 10:18

Kant Locke a écrit :
28 mai 2019, 08:28
Par contre, sais tu que la combustion d'un moteur à essence n'utilise qu'environ 30% de l'énergie disponible, le reste se perd en chaleur. Un moteur électrique utilise environ 90% de l'énergie disponible.
Le moteur thermique n'utilise que 30% de l'énergie disponible, mais lorsque cette énergie disponible vient d'une centrale thermique, cette centrale n'utilise que 30 à 40 % de l'énergie disponible.
C'est la base de la thermodynamique.

écologie réaliste
Messages : 6
Inscription : 28 mai 2019, 04:33

Re: Le mensonge vert

#14

Message par écologie réaliste » 28 mai 2019, 11:38

maxaler a écrit :
28 mai 2019, 08:42
il est certain que si la population modifie ses habitudes alimentaires en consommant moins de viande et moins de produits laitiers, le nombre de vaches pourrait diminuer.
Il y a des pièges dans cette phrase.
- Les populations ne modifient pas aisément leurs habitudes.Voir l'échec de la prohibition aux Etats-Unis.
- De quelle population parlez-vous? Les pays développés consomment beaucoup de viande par personne, mais cette consommation se stabilise. En revanche, les foules d'Asie consomment peu de viande par personne, mais elles en consomment un petit peu plus chaque jour. Et globalement, par le nombre, ce sont elles qui consomment le plus de viande aujourd'hui.

La viande rouge n’est pas verte
maxaler a écrit :
28 mai 2019, 08:42
Avec une prévision à la hausse de la population mondiale
Oui, il est prévu que la population mondiale augmente. Mais il est aussi prévu que cette augmentation ralentisse, que la population plafonne, et peut-être elle diminue, pour diverses raisons.
Surpopulation - Nourrir l'humanité - Malthus

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 291
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Le mensonge vert

#15

Message par DictionnairErroné » 28 mai 2019, 12:05

Je voulais dénoncer par le titre Le mensonge vert, non pas que la pollution est un mensonge écologique, mais plutôt le manque d'information objective sur la question. Trop de simplicités écologiques. Les médias ne font pas leur devoir correctement, les opinieux autant pro ou anti changement climatique ne prennent pas le temps d'étudier la conséquence de leur solution, l'empreinte écologique de leur proposition. Les informations et les données sont difficiles à dénicher ou non existantes.

L'exemple de l'autobus diesel. C'est bien qu'il élimine de voitures de la circulation. Mais son empreinte écologique n'est pas aussi rose que ça. Lorsqu'il est plein, oui, ce n'est pas pourtant toujours le cas. Un aller-retour du centre-ville aux heures de pointe est un autobus à moitié plein, puisqu'il revient presque vide. Les autobus hors période de pointe ne sont pas à pleine capacité et loin de l'être, ce qui diminue son efficacité. Le moteur n'arrête jamais, toujours au ralenti lorsque non utilisé durant ses parcours. L'autobus augmente la congestion urbaine à cause de ses arrêts fréquents et de ses lignes réservées. Un autobus diesel cause plus en co2 qu'un moteur à essence.

Je ne dis pas que l'autobus n'est pas une solution viable. C'est une réponse au sacro-saint monothéisme du déplacement. C'est juste que tout n'est pas dit et il est difficile de se faire une opinion basée sur les faits.
L'écriture, cette obscurité qui cherche un langage

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1224
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Re: Le mensonge vert

#16

Message par ABC » 02 juin 2019, 05:57

maxaler a écrit :
28 mai 2019, 08:42
Mais en fait, ce sont les grandes masses qu'il faut regarder: la population mondiale a (quasi)doublé en 50 ans: 4 milliards en 1974 et 7,6 milliards en janvier 2018 (donc 100 millions de plus aujourd'hui selon l'OCDE). Même si la consommation de chaque individu était restée la même entre 1974 et 2019 cela signifie que la consommation globale a doublé. Avec une prévision à la hausse de la population mondiale (aucune politique malthusienne n'a été mise en place nulle part et la Chine vient d'arrêter sa politique d'enfant unique), la consommation globale des ressources de la planète va continuer de progresser.

L'ONU prévoit 1 milliards de réfugiés climatiques d'ici à 2050. Déjà que l'on n'arrive pas à gérer les quelques centaine de réfugiés Syriens, autant dire que la pression migratoire du sud vers le nord va devenir très forte. Je ne vois pas comment ces migrations pourraient se traduire autrement que par l'usage de moyens coercitifs voire une défense armée, voire une guerre (Nord-Sud).
N'oublions pas que le Club De Rome alertait déjà dans son rapport de 1972 (Rapport Meadows) sur les limites à la croissance. Son actualisation par la Smithsonian Institution le 01/03/2012 confirme les prévisions d'un effondrement du système économique mondial en 2030, avec une possibilité de reculer cette date si des mesures drastiques étaient prises immédiatement, ce qui n'a pas du tout été fait.

S'il ne nous reste plus que 10 ans à vivre dans l'opulence avant que ne se déclenche un effondrement de notre civilisation, autant dire que le réchauffement climatique deviendra secondaire dans nos préoccupations de survie.
Le problème c'est que cette information reste (je le crains) encore insuffisamment connue...
Pourtant, cf. Les Limites à la croissance, wikipédia
En novembre 2017, 15 364 scientifiques lancent un appel, publié par la revue BioScience et commenté dans Le Monde12,13. Ces scientifiques estiment qu'il y a un impératif moral à agir en faveur de la planète. Ils comparent la réalité actuelle à la situation de 1992 et font un double constat : l'échec à résoudre les défis environnementaux et l'aggravation de ceux-ci14. Ils relèvent notamment que le nombre d’animaux a chuté de près d’un tiers, que les émissions de gaz à effet de serre et les températures augmentent, que l'évolution démographique connaît une croissance de 35 % en 25 ans, tandis que l’eau se raréfie, les ressources par habitant ayant chuté de moitié en 60 ans15.

...et même une fois cette information suffisamment largement connue il faudra trouver une volonté commune de mettre en place les solutions requises et accepter des compromis qui ne satisferont personne pleinement. Dur, dur ! C'est pas gagné...
...mais c'est pas perdu non plus.

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 826
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Solution verte

#17

Message par LePsychoSophe » 02 juin 2019, 10:08

DictionnairErroné a écrit :
27 mai 2019, 21:24
Les vaches françaises émettent autant de gaz en un an que 15 millions de voitures !

La solution est pourtant simple. Installer un détecteur de méthane qui enflammerait le gaz avec l'arc d'un piézo-électrique tout près du péteux des vaches. Nous pourrions installer des gradins près des champs pour que les spectateurs puissent admirer ce chant audiovisuel accompagné des mouches à feu durant la nuit! Une danse féerique enflammée! Avec un petit pétard, une belle soirée romantique à deux.
On pourrait aussi arrêter d'utiliser les vaches... devenir végétarien ou végétaliens?
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 291
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Solution verte

#18

Message par DictionnairErroné » 02 juin 2019, 12:44

LePsychoSophe a écrit :
02 juin 2019, 10:08
On pourrait aussi arrêter d'utiliser les vaches... devenir végétarien ou végétaliens?
Tout de même un peu de vache pour le fumier au lieu du fumier humain.

D'accord avec vous, plus de végétal et moins de viande.

Tout dépend des efforts physiques déployés durant la journée, certains ont besoin beaucoup de protéines. Dans ce cas les protéines végétales seraient-elles suffisantes? Certains disent oui, d'autres non.
L'écriture, cette obscurité qui cherche un langage

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2031
Inscription : 23 nov. 2007, 02:48
Localisation : France

Re: Solution verte

#19

Message par Lambert85 » 02 juin 2019, 16:51

LePsychoSophe a écrit : On pourrait aussi arrêter d'utiliser les vaches... devenir végétarien ou végétaliens?
Et pour résoudre la surpopulation, une bonne petite guerre mondiale ? Vous en avez d'autres ?
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 291
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Le mensonge vert

#20

Message par DictionnairErroné » 02 juin 2019, 18:54

Ce ne sera probablement pas nous, les gros pleins de soupe (en m'incluant bien entendu), qui prendront les moyens nécessaires. Les pays devront éventuellement ouvrir leur frontière pour accueillir les migrants environnementaux. Crise existentielle sociale en vue? Nous en avons un aperçu déjà. D'où la précaution de retirer toutes références à la religion dans les chartes, pour obtenir un état neutre et garantissant les mêmes droits pour tous et chacun.

Existe-t-il une solution préventive? Je crois qu'une démarche philosophique de l'écologie dans les cours au Cegep par exemple, serait une bonne initiative. Réfléchir sur le monde que nous avons construit. Prendre conscience que c'est notre création. Que nos choix détruisent ceux des autres.
Nous avons une responsabilité personnelle. Par la nourriture que nous achetons, les vêtements que nous portons, le transport que nous prenons, il est possible de réduire nos émissions. Il faut accepter que notre pollution fasse mal à un autre humain de l’autre côté de la planète.
Fuir ou résister : sur la ligne de front des changements climatiques
Dernière modification par DictionnairErroné le 02 juin 2019, 20:55, modifié 1 fois.
L'écriture, cette obscurité qui cherche un langage

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 291
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Solution verte

#21

Message par DictionnairErroné » 02 juin 2019, 18:57

Lambert85 a écrit :
02 juin 2019, 16:51
LePsychoSophe a écrit : On pourrait aussi arrêter d'utiliser les vaches... devenir végétarien ou végétaliens?
Et pour résoudre la surpopulation, une bonne petite guerre mondiale ? Vous en avez d'autres ?
Nous le faisons déjà un p'tit peu avec 32 millions d'humains qui meurent de faim annuellement. C'est peu, mais c'est un début! (notez le sarcasme).
L'écriture, cette obscurité qui cherche un langage

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 1952
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04
Localisation : Bananistan.

Re: Le mensonge vert

#22

Message par lefauve » 02 juin 2019, 19:31

Le problème que je vois, c'est encore et toujours la surconsommation.
Une solution simple et très économique c'est de poser la question est-ce que j'en ai vraiment de besoin?

Juste avec cette question on enlèverait le 3/4 des grosses cylindrées sur la route. Les gros "pickup" plein de bébelle décoratives inutiles dans la boîte, qui transport qu'un seul usager et qui ne servira jamais pour son usage original est un gaspillage.
...

Avatar de l’utilisateur
Invité
Messages : 4409
Inscription : 16 janv. 2004, 12:47
Localisation : L10n

Re: Le mensonge vert

#23

Message par Invité » 02 juin 2019, 19:52

lefauve a écrit :
02 juin 2019, 19:31
Une solution simple et très économique c'est de poser la question est-ce que j'en ai vraiment de besoin?

Juste avec cette question on enlèverait le 3/4 des grosses cylindrées sur la route. Les gros "pickup" plein de bébelle décoratives inutiles dans la boîte, qui transport qu'un seul usager et qui ne servira jamais pour son usage original est un gaspillage.
La réponse que tu risques de recevoir, c'est que "Moi j'en ai besoin mais il y a plein de gens d'en ont pas besoin, mais moi c'est pas pareil". Ceux à qui j'ai parlé qui ont des gros 4x4 ne donnaient cette réponse.

Pas eux, mais les autres oui devraient agir. Mais eux sont l'exception et ils ont une utilisation qui les justifie: plusieurs enfants, sécurité, vivent à la campagne, transport de marchandise, .... Bref c'est toujours aux autres à agir.

I.
"Whatever intelligence is, it can't be intelligent all the way down. It's just dumb stuff at the bottom." [Andy Clark]

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 291
Inscription : 15 mai 2019, 13:25
Localisation : Québecois

Re: Le mensonge vert

#24

Message par DictionnairErroné » 02 juin 2019, 20:48

L'économie capitaliste est en boucle fermée avec la surconsommation. Pour que l'économie roule, il faut des investissements pour stimuler l’expansion économique, sinon le système s'écroule. Il faut produite, vendre et consommer ad vitam aeternam, de plus en plus. Il serait possible d'envisager que s'il n'y a aucun changement dans ce cercle vicieux capitaliste rien ne changera.

source : https://www.cairn.info/revue-ecologie-e ... ge-107.htm
«Il est nécessaire d’orienter les attitudes du consommateur vers une demande plus qualitative que quantitative»
Mais est-ce que l'économie capitaliste pourrait survivre en achetant moins et garder plus longtemps nos produits de consommation sans créer une crise économique, dont encore une fois les plus pauvres seraient les premières victimes? Alors, comment stopper cet effet de boule de neige de la richesse sans détruire l'économie?
Le « consumérisme » lui-même est défini comme « l’orientation culturelle qui conduit les individus à trouver du sens, de la satisfaction et de l’acceptation à travers ce qu’ils consomment ». Demander « aux gens qui vivent dans des cultures de consommation de limiter leurs consommations », nous dit Assadourian, « revient à leur demander d’arrêter de respirer
Ainsi, il faudrait reformer l'aspect psychologique de la consommation. Consommé différemment, plus écologique, tout en gardant cette satisfaction et sens à la vie. Il faut changer de paradigme sur l'accumulation de biens et le compenser par autre chose.
remplacé par un marketing social qui mènerait ces derniers à une consommation durable par l’écologisation de leurs désirs
Avec la puissance du nouveau marketing,
ce que les gens ont appris à apprécier et à consommer dans notre société de consommation ne sont pas des valeurs d’utilisation qui reflètent les vrais besoins qui ont leurs limites, mais des valeurs symboliques, qui sont naturellement illimitées ... Si l’objectif était de générer une vraie écologie de la consommation, alors le système entier du marketing, dans lequel des milliards de dollars sont dépensés pour inciter les individus à acheter des marchandises dont ils n’ont aucun besoin, aucun désir initial, devrait être supprimé.
L'écriture, cette obscurité qui cherche un langage

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 618
Inscription : 08 janv. 2018, 14:18
Localisation : Belgique

Re: Le mensonge vert

#25

Message par Aggée » 03 juin 2019, 00:23

DictionnairErroné a écrit :
24 mai 2019, 09:30
La question n'est pas nécessairement de recycler, mais bien de réduire les déchets qui eux seront recyclés. Il faut briser le cercle vicieux du gaspillage dû à la consommation sans fin causée par le principe capitaliste, toujours plus sinon le monde s'effondre.
On en revient éternellement au même problème, la fiscalité, celui qui ne paye pas d’impôts peut s’enrichir financièrement, donc plutôt que de globaliser la fiscalité, c’est-à-dire de faire payer toutes les sources de revenu quelle que soit la nature de leur origine, l’oligarchie sélectionne les revenus du tiers Etat pour concentrer un maximum de pression fiscale sur eux.
Comme le tiers Etat est à peu près le seul à travailler réellement, on taxe donc majoritairement le travail, et donc pour éviter de payer des impôts sur le travail, l’oligarchie raréfie la main d’œuvre.
L’emballage permet d’utiliser gratuitement la main d’œuvre du client, en effet, le client doit aller se servir lui-même dans le magasin pour remplir sa charrette, pas de vendeur à payer, pas de taxe sur le travail, conclusion : pas d’écologie sans un rééquilibrage fondamental de la fiscalité.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit