Le mensonge vert

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1200
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Le mensonge vert

#326

Message par DictionnairErroné » 28 juin 2019, 11:06

Arensor a écrit :
28 juin 2019, 04:27
Bon, d'un autre côté, on consommera moins d'énergie l'hiver pour le chauffage....Ça compense.... :a2:
:ouch:

Je ne crois pas que la nétiquette me permette de simplement introduire un émoticon sans texte.
Kossé ça, i fa ben frette! Kossé kiss passe?

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1200
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Le mensonge vert

#327

Message par DictionnairErroné » 29 juin 2019, 15:12

Le recyclage de la surconsommation n'était que d'envoyer les déchets à l'autre bout du monde.
Un cargo transportant des tonnes de déchets canadiens entreposés pendant des années aux Philippines est arrivé samedi au Canada, épilogue d’une crise diplomatique entre Manille et Ottawa qui souligne la volonté de pays asiatiques de ne plus servir de décharges au monde entier.
https://www.journaldemontreal.com/2019/ ... hilippines
Surpris sous l'emprise de la panique, nous nous demandons comment se débarrasser de notre trie des déchets considérés comme du recyclage. Quoi de plus mensonge vert que ça?
La crise du recyclage sévit dans l’est du Québec: un centre de tri menace d’enfouir ses matières, un autre croule sous le plastique accumulé, tandis qu’un troisième risque de fermer ses portes.
https://www.journaldequebec.com/2019/06 ... -plastique
Kossé ça, i fa ben frette! Kossé kiss passe?

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 857
Inscription : 08 janv. 2018, 13:18

Re: Le mensonge vert

#328

Message par Aggée » 30 juin 2019, 09:48

Arensor a écrit :
27 juin 2019, 17:07
Aggée a écrit :
27 juin 2019, 16:07
Sans vouloir faire de démagogie, je trouve ces chiffres extrêmement inquiétants
Pour moi non, et c'est bien là l'origine profonde du désaccord.

Pour terminer ces échanges sur le nucléaire: j'habite comme beaucoup à quelques km à vol d'oiseaux d'un CNPE. Au même titre que, lorsque je prends l'avion (souvent), j'accepte la probabilité - et ses conséquences élevés- d'un crash, j'accepte encore plus la moindre probabilité - même avec des conséquences très élevées- d'une "explosion nucléaire" (pour reprendre votre précédente expression ;) ).
Quand on profite d'un système, il faut en accepter le côté obscur... :satan:

https://www.europe1.fr/emissions/les-tr ... le-3873821
En 2018, la France compte près de 200 millions d'appareils électroménagers, mais à peine 2,5 millions d'entre eux sont réparés. L'entreprise Murfy offre un service de dépannage pour les particuliers et propose également de les guider pour qu'ils réparent eux mêmes machine à laver, lave-vaisselle ou sèche-linge.
http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/acc ... t-chiffres
On estime à environ 200 le nombre de décès annuels dus à une électrocution en France, et à environ 4 000 celui des électrisations graves entraînant handicaps et séquelles graves.
Sur 250 000 incendies annuels, 80 000 seraient d'origine électrique. 40% des victimes sont des enfants de moins de 9 ans.
Votre attitude en matière de sécurité nucléaire n’est pas raisonnable, elle est purement idéologique , je vais tenter de vous le démontrer par quelques exemples statistiques
Analysons les chiffres : 200 000 000 d’appareils électroménagers et 200 morts, a supposer que tous ces décès aient été causé par un appareil électroménager,ce qui n’est pas le cas , on pourrait donc affirmer que la protection électrique du client est relativement bien maîtrisée, nous arrivons à 0.0001 % de décès et 0,002 % d’électrocution grave.
80 000 incendies seraient d’origine électrique,imaginons qu’elles proviendraient exclusivement des appareils électroménager et pas des coffrets électriques par exemple,ça ferait 0.04 % de risque d’incendie par électroménager,comme d’autre systèmes electriques supplémentaires , non électroménager, doivent être rajoutés pour composer la statistique ,on peut être rassuré par le niveau de sécurité global des électroménagers,il y a fort a parier que la vétusté de certaines installations et ou la négligence des utilisateurs expliquent en partie ce tableau.
Vous m’avez demandé si je prenais l’avion
https://www.20minutes.fr/monde/2406951- ... ausse-2018
L'année 2018 a enregistré 15 accidents mortels d'avions de ligne, qui ont tué 556 personnes dans le monde, des chiffres en forte hausse sur un an, a indiqué l'association spécialisée dans ce type de catastrophes Aviation Safety Network (ASN).
Trois des 15 avions accidentés étaient exploités par des compagnies aériennes qui figurent sur la «liste noire» de l'Union européenne, a indiqué l'ASN dans un communiqué publié mardi.
Il y a eu environ 37 800 000 vols en 2018, ce qui aboutit à un ratio d'un accident d'avion mortel pour 2,54 millions de vols.
Le pourcentage de risque si je prend un avion s’élève donc a 0,0000396 % par vol.
Revenons aux chiffres : nombre de réacteurs nucléaires dans le monde 450.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%2 ... C3%A9aires
Dans la liste des accidents nucléaires relevés, je compte 4 accidents graves + 2 accidents majeurs, soit au total 6 accidents graves pour 450 réacteurs nucléaires
le risque d’accident grave s’élève donc a 1,33 % par réacteur nucléaire.
1,33 % ça paraît très faible, et bien en matière de sécurité c’est totalement inadmissible, reporté a L'aéronautique, nous arriverions à 1 accident grave tous les 75 vols, prendriez-vous encore l’avion ? Non, parce que vous ne disposeriez plus ni de pilotes ni d’hôtesses de l’air ….
La sécurité la plus efficace consiste à gérer les paramètres dangereux ne manière fiable, dans le cas du nucléaire, il faudrait tout miser sur la résistance passive des matériaux de confinement,premier constat affligeant, cette capacité de résistance des matériaux est inexistante parce que tout simplement impossible ,la puissance potentielle d’un réacteur nucléaire est telle que son énergie maximum peut faire fondre n’importe quel matériaux,ce qui rend impossible toutes stratégies fiable de sécurités.
Par comparaison, un moteur a essence dispose d’une résistance passive des ses matériaux très fiable, cette résistance peut contenir sans problème la plus puissante de ses explosions.
Il est scandaleux de prétendre que l’accident de Fukushima est la conséquence d’un tsunami .
L’accident de Fukushima est la conséquence d’un défaut de refroidissement parce que , structurellement,la technologie du nucléaire ne permet pas d’assurer un refroidissement fiable en toute circonstance.
Ce constat des faits est si flagrant que l’on ne peut soutenir le nucléaire que par idéologie,une idéologie antidémocratique , égoïste,celle d’un modèle de civilisation au service de notre pseudo confort mais qui n’est pas généralisable à l’ensemble des populations humaines.
Une idéologie qui défend un modèle de civilisation intenable face aux contingences des écosystèmes planétaires, un modèle que nous considérons a tort comme primordial, un modèle qui repose sur une logique d’hyper consommation et de gaspillage absurde de l’énergie,un modèle au service d’une oligarchie pathétique, inadaptée, qui tente de conserver ses privilèges obsolètes a tout prix. Un modèle qui, par son exclusivité, tente d’empêcher l’émergence d’autre modes de civilisations moins centrées sur l’outrance économique.
Le choix ou le refus du nucléaire symbolise par excellence cette croisée des chemins.


 

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1200
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Le mensonge vert

#329

Message par DictionnairErroné » 30 juin 2019, 12:13

Aggée a écrit :
30 juin 2019, 09:48
Votre attitude en matière de sécurité nucléaire n’est pas raisonnable, elle est purement idéologique , je vais tenter de vous le démontrer par quelques exemples statistiques
Je veux bien, mais vous n'incluez aucune statistique de décès suite à des accidents nucléaires. À moins d'erreur, vous comparez le nombre de décès d'autres sources aux nombres d'accidents nucléaires et non de ses décès...
Kossé ça, i fa ben frette! Kossé kiss passe?

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 857
Inscription : 08 janv. 2018, 13:18

Re: Le mensonge vert

#330

Message par Aggée » 01 juil. 2019, 00:45

DictionnairErroné a écrit :
30 juin 2019, 12:13
Aggée a écrit :
30 juin 2019, 09:48
Votre attitude en matière de sécurité nucléaire n’est pas raisonnable, elle est purement idéologique , je vais tenter de vous le démontrer par quelques exemples statistiques
Je veux bien, mais vous n'incluez aucune statistique de décès suite à des accidents nucléaires. À moins d'erreur, vous comparez le nombre de décès d'autres sources aux nombres d'accidents nucléaires et non de ses décès...
Je compare le nombre d’accidents, imaginez un bâtiment qui abriterait 1000 personnes, son installation électrique est vétuste et entraine un incendie, le nombre de mort pourrait être très variable, de zéro a 1000 ou plus s’il y a des visiteurs, ce qui nous intéresse c’est précisément les circonstances qui ont entrainé l’accident, soit l’homme est capable de maitriser la sécurité électrique, soit non, dans mon exemple, on devine qu’il s’agit de négligence plus que d’un manque de maitrise.
La statistique nous démontre, de manière implacable, que l’homme n’ait pas capable de maitriser valablement le fonctionnement d’un réacteur nucléaire, les japonais ont assisté impuissant à la dérive catastrophique de leurs réacteurs.
Ce n’est pas uniquement le nombre de mort qui doit nous importer.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrop ... Tchernobyl
Les conséquences sanitaires de la catastrophe de Tchernobyl, controversées, sont importantes aussi bien sur le plan sanitaire, écologique, économique que politique. Plus de 200 000 personnes ont été définitivement évacuées

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2350
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Le mensonge vert

#331

Message par Lambert85 » 01 juil. 2019, 04:55

Avez-vous vu Chernobyl ? Vu les défauts de construction, la mauvaise qualité du personnel dirigeant et les lourdeurs soviétiques, ce n'est pas un très bon exemple.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
richard
Messages : 6679
Inscription : 30 juil. 2008, 08:20

Re: Le mensonge vert

#332

Message par richard » 01 juil. 2019, 05:04

Fukushima serait-il un meilleur exemple?
:hello: A+

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2350
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Le mensonge vert

#333

Message par Lambert85 » 01 juil. 2019, 06:05

Fukushima a été causé par un tremblement de terre violent suivi d'un tsunami, je ne pense pas que ce soit un gros risque en France...
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 857
Inscription : 08 janv. 2018, 13:18

Re: Le mensonge vert

#334

Message par Aggée » 01 juil. 2019, 07:49

Lambert85 a écrit :
01 juil. 2019, 06:05
Fukushima a été causé par un tremblement de terre violent suivi d'un tsunami, je ne pense pas que ce soit un gros risque en France...
https://actu.epfl.ch/news/de-l-art-d-ar ... nucleaire/
On sait qu’une fois la réaction en chaîne arrêtée, un réacteur produit encore environ 7% de son énergie de fonctionnement, sous forme de chaleur. Cela peut paraître anodin, mais si vous considérez la puissance d’une installation nucléaire, et le fait que le tout soit confiné dans un espace très restreint, il y a de quoi endommager sérieusement les matériaux. Il faut bien comprendre une chose: la chaleur ne s’évacue pas par magie. De la même manière, lorsque vous éteignez une plaque électrique, sa température ne descend pas instantanément à 20 degrés. On utilise donc un circuit d’eau pour refroidir le réacteur, notamment après son arrêt. Si cette opération n’est pas correctement effectuée, il y a un risque que les matériaux fondent: d’abord les barres de combustible, puis la cuve et, enfin, l’enceinte de confinement en béton. A Fukushima, c’est précisément ce qui s’est passé. Suite au séisme, les réacteurs se sont arrêtés correctement, mais le tsunami a noyé les installations de refroidissement et provoqué ensuite une fusion du cœur.
Voici le phénomène qui s’est produit à Fukushima et qui peut se produire dans tous les réacteurs nucléaires du monde, une production de chaleur à « l’arrêt complet. » qui équivaut a 7 % de sa puissance nominale, une centrale d’une puissance de 1100 MWe continuera donc à produire 77 MWe de chaleur, un problème lié au circuit de refroidissement pourra entrainer la catastrophe,
Je remarque qu’en matières de sécurité, vous aimez l’équilibre du funambule sur son fil, pour éviter la chute dans le précipice, je préfère l’équilibre de la bille dans le fond d’une cuvette.
Le fait qu’un problème de refroidissement puisse devenir catastrophique à ce point, justifie amplement que l’on abandonne l’électronucléaire.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10347
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: Le mensonge vert

#335

Message par Nicolas78 » 01 juil. 2019, 07:56

La statistique a aussi clairement démontrée que l’homme ne maitrise pas sont impact sur le climat et la santé avec des energies « faciles a comprendre et démocratiques », tel le bois, le charbon, le fuel...
Et ce pour des besoins primaires (chauffage, transports, éclairage, bouffe). Les « besoins » non primordiaux polluants en réalité bcp moins.

Des millions de morts pas an...un climat déréglé. Le nucléaire est moins dangereux.
Même dans un pays à risque ou le nucléaire n’est pas une super bonne idée (Japon), le nombre de morts reste des milliers de fois moins important que l’utilisation de l’énergie fossiles...

Pour le moment, pour ne pas trop polluer et répondre aux besoins les plus basiques, il n’existe pas de meilleure alternative...
Espérons qu’elle arrive vite. Le nucléaire reste une énergie bourrée de défauts. Mais pour le moment, la France a tout à gagner à rester dedans.

- Rejet de CO2 et climat à maîtriser (d’urgence selon certains).
- rejet de particules fines et santé se comptant en dizaines de milliers de vie par an juste dans l’hexagone.
- dépendance énergétique et souveraineté (relative car les minerais se trouvent aussi bien au Canada qu’en « France Afrique ») d’un pays (face a des pays producteurs de pétrole en parfait désaccord éthique avec nous...d’ont « l’amitié » est totalement artificielle).

Autant de choses à oublier si on stop le nucléaire...
Pour s’en séparer (il le faudrait), nous devrions d’abord être moins dépendant du pétrole (et du charbon pour certains pays).

Avatar de l’utilisateur
maxaler
Messages : 97
Inscription : 15 mai 2019, 05:19

Re: Le mensonge vert

#336

Message par maxaler » 01 juil. 2019, 08:22

Lambert85 a écrit :
01 juil. 2019, 06:05
Fukushima a été causé par un tremblement de terre violent suivi d'un tsunami, je ne pense pas que ce soit un gros risque en France...
Les centrales françaises situées à l'est sont en zone sismique de niveau 3 à 4 (sur 5). Celles situées en bord d'océan ou près d'un estuaire peuvent être impactées par un tsunami. Carte: https://cdn.greenpeace.fr/site/uploads/2017/11/Carte-des-Risques-Nucl%C3%A9aires-A3.pdf?_ga=2.115857091.479293559.1561982860-2043584888.1561982860
D'autre part, 2/3 des français vivent dans un rayon de 75 km autour d’un réacteur nucléaire, alors que le rayon minimum d’impact mesuré sur un accident nucléaire est de 80km. Les plans particuliers d'intervention concernaient un rayon de 10km jusqu'en juin 2019; depuis ils ont été étendus à 20km. Il n'y a jamais eu de simulation d'évacuation des habitants autour d'une centrale: trop de personnes seraient concernées et cela entrainerait trop de complications.
Plus globalement, les productions industrielles qui dépendent de la Directive européenne SEVESO doivent effectuer une étude Séisme si elles sont enzones 3, 4 ou 5.

Le risque existe donc en France et les conséquences d'une catastrophe, même avec une probabilité faible, peuvent être élevés: l'explosion de l'usine AZF en 2001 a provoqué 31 morts et plus de 22 000 blessés.
Tout ce que je sais c'est que je ne sais rien (Socrate)
L'important n'est pas de voir ce qui se profile confusément au loin, mais de faire ce qui est nettement à portée de main (Thomas Carlyle)

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2350
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Le mensonge vert

#337

Message par Lambert85 » 01 juil. 2019, 11:12

Un tsunami en France ? Elle est bien bonne ! :roll:
Même alors, il existe des parades pour empêcher l'emballement causé par une perte de refroidissement.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 857
Inscription : 08 janv. 2018, 13:18

Re: Le mensonge vert

#338

Message par Aggée » 01 juil. 2019, 16:01

Lambert85 a écrit :
01 juil. 2019, 11:12
Un tsunami en France ? Elle est bien bonne ! :roll:
Même alors, il existe des parades pour empêcher l'emballement causé par une perte de refroidissement.
Malheureusement, la technologie du nucléaire se caractérise par des conditions vraiment très particulières, des conditions qui peuvent évoluer de manière tout a la fois rapide et exponentielle en terme de gravité, nous pouvons clairement parler de la technologie des extrêmes, la puissance potentielle d’un réacteur nucléaire peut, sur une dérive somme toute banale au départ, dépasser largement nos facultés à la maîtriser dans un continuum favorable, la statistique du nombre d’accidents graves le démontre,cette démonstration est flagrante et incontestable, les japonais n’auraient pas manqué d’utiliser vos parades si elles existaient.

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4753
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59

Re: Le mensonge vert

#339

Message par Christian » 01 juil. 2019, 16:11

Le Réveilleur vient de mettre en ligne une vidéo sur les ressources d'uranium.
Il fait toute une série sur le nucléaire: ressources, fonctionnement, déchets.
Préalablement, il a aussi présenté une vidéo sur les effets du nucléaire (Hiroshima, Tchernobyl, Fukushima) et sur le radioactivité.

Très bien fait et toutes les références sont disponibles dans les descriptions des vidéos.
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 4753
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59

Re: Le mensonge vert

#340

Message par Christian » 01 juil. 2019, 16:32

Aggée a écrit :
01 juil. 2019, 16:01
les japonais n’auraient pas manqué d’utiliser vos parades si elles existaient.
Faux. Les problèmes de sécurité en cas d'inondation étaient connus depuis 1991. Par après, il y a eu deux autres rapports concernant les dangers liés spécifiquement à un tsunami un publié en 2000 et l'autre en 2008. TEPCO a mis ces rapports sur la tablette.
Les risques étaient connus et les ajustements n'ont pas été faits de peur de fermer la centrale thermique.
Donc, ce n'était pas un problème technique mais bien un problème politique.
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 857
Inscription : 08 janv. 2018, 13:18

Re: Le mensonge vert

#341

Message par Aggée » 02 juil. 2019, 00:30

Nicolas78 a écrit :
01 juil. 2019, 07:56
Rejet de CO2 et climat à maîtriser (d’urgence selon certains).
En maitrisant l’un on devrait pouvoir maitriser l’autre, seulement l’argument du CO2 pour défendre le nucléaire est devenu pathétique, le nucléaire est la technologie la plus dangereuse en matière de pollution ,elle peut dévaster un environnement à très long terme, la plus couteuse tant au niveau des investissements que pour s’en débarrasser, vous n’auriez pas trop intérêt a parler des couts de démantèlement, le tableau économique deviendrait très cocasse, bon, un démantèlement dans de meilleurs conditions qu’à Tchernobyl ou a Fukushima, joker pour ma démo, le cout lié à la gestion interminable des déchets clôture le bilan économique.
Le premier des objectifs qui a été défendu par les écologistes, c’était de reformer la démocratie, de faire de la politique autrement, sans cette condition préalable, nous allons continuer à être instrumentalisé par les lobbies, des lobbies qui ne sont pas élus mais qui, de fait, dirigent le système, des individualismes qui nous imposent des stratégies au service de leurs seuls intérêts.
La situation est très facile à résumer, pour ne rien changer au système absurde qui leur convient idéalement, un système qui repose sur un gaspillage et une consommation effrénée des ressources( ces lobbies prélèvent sur chaque transaction liée à ce désastre) et bien ces lobbies défendent avec ferveur le nucléaire qui pourrait solutionner cette contrariété du CO2.
Les écologistes soutiennent un tout autre projet de société.

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2350
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Le mensonge vert

#342

Message par Lambert85 » 02 juil. 2019, 02:10

Aggée a écrit :
02 juil. 2019, 00:30
Les écologistes soutiennent un tout autre projet de société.
Ouais ouais, tous à élever des chèvres dans le Larzac, on connait leurs lubies de bobos rêveurs... Allez donc motiver les chinois !
Tant qu'il n'y aura pas d'alternative sérieuse au nucléaire, je préfère le garder plutôt que d'augmenter les émissions de CO2 avec des énergies fossiles.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
maxaler
Messages : 97
Inscription : 15 mai 2019, 05:19

Re: Le mensonge vert

#343

Message par maxaler » 02 juil. 2019, 02:52

Aggée a écrit :
02 juil. 2019, 00:30
... vous n’auriez pas trop intérêt a parler des couts de démantèlement ...
Ni de la durée d'un démantèlement: on a un bel exemple en France de "cadavre encombrant" avec la centrale de Brénilis: 18 ans d'activité et 47 ans pour la démanteler!!! https://www.francetvinfo.fr/monde/europ ... 22147.html
Tout ce que je sais c'est que je ne sais rien (Socrate)
L'important n'est pas de voir ce qui se profile confusément au loin, mais de faire ce qui est nettement à portée de main (Thomas Carlyle)

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 857
Inscription : 08 janv. 2018, 13:18

Re: Le mensonge vert

#344

Message par Aggée » 02 juil. 2019, 07:01

Lambert85 a écrit :
02 juil. 2019, 02:10
Ouais ouais, tous à élever des chèvres dans le Larzac, on connait leurs lubies de bobos rêveurs...
Votre remarque parait typiquement franco-française, l’écologie politique ne semble pas très développée en France, alors vous sortez les clichés hippies classiques, en Belgique et dans d’autres pays on dispose d’une vision plus éclairée de l’écologie politique.

https://www.liberation.fr/week-end/2007 ... 1945_94740
L'écologie politique, c'est une globalité, une pensée qui articule une révolution de la société autour d'un certain nombre d'axes : la protection de l'environnement et la sauvegarde de la nature ; la solidarité sociale ; la citoyenneté et la démocratie ; dans une perspective qui suppose des rapports Nord-Sud différents. Un combat pour l'environnement est toujours un combat social et citoyen, et inversement.
Les «environnementalistes» sont des écologistes inachevés, il leur manque une dimension. Nicolas Hulot est un environnementaliste. Il est sincère, mais il s'est fourvoyé

Anjo Saburcio
Messages : 8
Inscription : 14 juin 2019, 02:49

Re: Le mensonge vert

#345

Message par Anjo Saburcio » 02 juil. 2019, 07:34

Le mensonge vert... J'aimerais bien aborder la question de l'alimentation. Alors, oui, les opportunités économiques liées au changement climatique et à l'alimentation biologique sont immenses... Il suffit de regarder autour de nous et s'apercevoir de la quantité exagérée de produits qui sont à vendre dans un quelconque supermarché. Il est vrai que ces dernières années, les marques ordinaires sont devenues des "superbrands", qui commercialisent de tout, pour toutes les classes sociales. Le vrai bio est ainsi relégué, pour donner sa place aux faux bios, des produits qui contiennent d'immenses quantités de produits chimiques qui sont tout aussi néfastes à la santé que les produits conventionnels.

Mais il est vrai qu'il ne faudrait pas généraliser. La consommation de masse est bel et bien arrivée aux produits bio, mais il existe des centaines voire des milliers de petites entreprises agricoles qui font parvenir aux consommateurs des produits beaucoup moins vénéneux que ceux que la grande distribution nous propose.

Source: https://books.google.pt/books?hl=pt-PT& ... rs&f=false

(excellent article)

Avatar de l’utilisateur
maxaler
Messages : 97
Inscription : 15 mai 2019, 05:19

Re: Le mensonge vert

#346

Message par maxaler » 02 juil. 2019, 09:19

En fait, les différences dans la composition des produits bio (pesticides par exemple), s'explique tout simplement par les différences de règlementation d'un pays à l'autre pour définir ce qui est bio ou pas. Pour faire un raccourci, tel pays peut avoir des normes drastiques pour décrocher le label bio alors que tel autre pays va simplement fabriquer des étiquettes bio et les coller sur des produits non bio. Le consommateur n'ayant pas un accès immédiat aux normes du pays de provenance quand il est devant son étal de supermarché, il achètera du bio sans savoir réellement comment il a été produit.
De façon pratique, je suis adhérent d'une AMAP et je complète mes achats par des produits bio uniquement d'origine française. Pour des produits exotiques (les bananes), je préfère acheter français non bio qu'étranger bio. Plus globalement, je n'achète pas de fruits et légumes hors saison.
Tout ce que je sais c'est que je ne sais rien (Socrate)
L'important n'est pas de voir ce qui se profile confusément au loin, mais de faire ce qui est nettement à portée de main (Thomas Carlyle)

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 1207
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Le mensonge vert

#347

Message par LePsychoSophe » 03 juil. 2019, 07:13

maxaler a écrit :
02 juil. 2019, 09:19
En fait, les différences dans la composition des produits bio (pesticides par exemple), s'explique tout simplement par les différences de règlementation d'un pays à l'autre pour définir ce qui est bio ou pas. Pour faire un raccourci, tel pays peut avoir des normes drastiques pour décrocher le label bio alors que tel autre pays va simplement fabriquer des étiquettes bio et les coller sur des produits non bio.
Vous avez une source solide pour affirmer cela?
Moi, j'ai pas du tout cette notion en tête.

Le label Bio AB fr ou UE a un cahier des charges strict même pour les produits "exotiques". Un beurre de cacahuète chinois AB FR et UE a les même critères qu'un beurre de cacahuète français (si cela existait) AB FR et UE. Les mêmes critères minimaux.
Les certificateurs vont dans le pays de production pour vérifier les CDC (critères).
Il y a des analyses biologiques à l'entrée en UE et en FR en plus.
Tout cela n'est pas systématique, c'est des contrôles inopinés.

Il y a des différences dans les réglementations entre pays pour les critères inférieurement hiérarchiques, le label AB FR étant le plus haut du bio classique, il n'y a pas de différences, en majorité, sur ces CDC.
Après, bien-sûr qu'il y a des petits malins qui trichent mais ils se font retoquer (ex.: saumon bio, banane bio...) et il ne s'agit souvent que d'un lot sur toute la production. Ils sont pas trop cons quand même. :mrgreen:
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
Aggée
Messages : 857
Inscription : 08 janv. 2018, 13:18

Re: Le mensonge vert

#348

Message par Aggée » 03 juil. 2019, 08:05

Anjo Saburcio a écrit :
02 juil. 2019, 07:34
Le mensonge vert... J'aimerais bien aborder la question de l'alimentation. Alors, oui, les opportunités économiques liées au changement climatique et à l'alimentation biologique sont immenses...
La fixation des prix est purement artificielle, cependant l’établissement d’un prix pour une denrée n’échappe pas aux logiques fiscales en vigueur, des logiques qui répondent à des critères strictement politiques ,donc selon les principes de l’écologie politique, chaque action dans un domaine quel qu’il soit (ici la fixation du prix des denrées alimentaires) impacte inextricablement tous les autres domaines de manière économique, sociale et environnementale, les grandes surfaces éludent légalement les impôts sur la main d’œuvre en se fournissant auprès de producteurs industriels, ces producteurs qui pratiquent une agriculteur très mécanisée ( avec moins d’impôt sur la main d’œuvre ) éliminent les producteurs artisanaux, ce qui crée du chômage, toujours par le biais de la fiscalité sur le travail, les production industrielles rendent l’agriculture biologique beaucoup plus chère . Si on conjugue cela a une politique de bas salaire, dans le but de favoriser la compétitivité des entreprises, les secteurs industriels doivent écouler une nourriture moins chère mais de piètre qualité, le cercle vicieux est bouclé.
Il est impossible de pratiquer une politique écologique sans détricoter tous les mécanismes fiscaux actuels, ces mécanismes favorisent exclusivement les intérêts des grosses industries.

Avatar de l’utilisateur
maxaler
Messages : 97
Inscription : 15 mai 2019, 05:19

Re: Le mensonge vert

#349

Message par maxaler » 03 juil. 2019, 08:16

LePsychoSophe a écrit :
03 juil. 2019, 07:13
maxaler a écrit :
02 juil. 2019, 09:19
En fait, les différences dans la composition des produits bio (pesticides par exemple), s'explique tout simplement par les différences de règlementation d'un pays à l'autre pour définir ce qui est bio ou pas. Pour faire un raccourci, tel pays peut avoir des normes drastiques pour décrocher le label bio alors que tel autre pays va simplement fabriquer des étiquettes bio et les coller sur des produits non bio.
Vous avez une source solide pour affirmer cela?
Un rapport du Sénat paru en juin 2019 dont parle cet Article et consultable ici Point III
En règle générale, je consomme bio local (AMAP) et bio français. Exceptionnellement j'achète du bio étranger. Il ne faut pas oublier que l'impact du transport n'est pas pris en compte dans la labellisation bio; ainsi selon la distance production/consommation, un produit importé va avoir un impact environnemental pouvant être désastreux. D'autre part, ces produits bio sont généralement destinés à l'exportation car plus chers, ce qui prive les population des pays exportateurs d'un accès à une nourriture de meilleure qualité. En France, les surfaces cultivables sont largement suffisantes pour subvenir aux besoins de français: il me parait donc très important de consommer français, local c'est encore mieux.
Tout ce que je sais c'est que je ne sais rien (Socrate)
L'important n'est pas de voir ce qui se profile confusément au loin, mais de faire ce qui est nettement à portée de main (Thomas Carlyle)

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 1207
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Le mensonge vert

#350

Message par LePsychoSophe » 03 juil. 2019, 09:35

Les fraudes au bio comme au pas bio
Le document pointe aussi une fraude "plus importante" dans les produits biologiques : "17% des contrôles physiques sur les produits issus de l’agriculture biologique importés étaient non conformes en 2017".

Mais il fustige surtout les produits agricoles (non bio) importés de l’Union européenne, où les taux de non conformité étaient en 2017 de 17% pour les viandes fraîches de boucherie, 13% pour les viandes fraîches de volaille, 25% pour les produits à base de viande, 21% pour le lait cru ou les produits à base de lait.
21 et 25 sont inférieurs à 17... :ouch:

17% de bio non conforme... = il manque peut-être juste 1% du cahier des charges... il est bio à 99%... so what... ça reste + bio que le non bio FR qui parfois est bien salopé en synthétiques toxiques.

Après, vos arguments sur l'éthique, sur l'écologie ne sont pas dans la ligne du label AB FR et UE. Je suis pour un nouveau label bobo :mrgreen: : bio, éthique, solidaire, écologique et humaniste. C'est sérieux, je pensais même lancer une pétition pour ce genre de création de label...
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : jean7