Stéréotype de genre, vraiment ?

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar du membre
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 4298
Enregistré le : 23 févr. 2012, 06:01

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#51

Message par spin-up » 16 juin 2019, 17:50

Répétons une fois de plus:

Affirmer que le gouvernement Norvegien a stoppé toutes les subventions pour les recherches sur le genre est une fake news a 100%.
Pancrace a écrit :
16 juin 2019, 17:13
Ca commence à faire beaucoup de sources qui disent à peu près la même chose (avec des variantes il est vrai), c'est une conspiration ?
Ca fait beaucoup de sources dont aucune ne dit que le gouvernement norvégien a coupé toutes subventions aux recherches sur le genre.
Je suis sur que tu peux trouver beaucoup d'autres articles qui ne disent pas ca. Mais je ne suis pas sur de voir ou ca nous mène.

PS: Affirmer que le gouvernement Norvegien a stoppé toutes les subventions pour les recherches sur le genre est une fake news a 100%.

Pancrace
Messages : 231
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:04

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#52

Message par Pancrace » 16 juin 2019, 17:57

C'est à celui qui affirme quelque chose de faire la preuve de son affirmation.
Ca c'est de la théorie, pris au pied de la lettre ça vitrifie les propos. On est sur un forum, pas dans le cadre d’un article scientifique - un discours un peu punchy, voire un tantinet caricatural, n’est pas un problème tant que le fond est clair. On n’est pas dans un tribunal où le moindre mot mal dosé peut avoir des conséquences funestes.

Ici le fond du discours est que les gender studies n’ont rien d’une discipline scientifique, et qu’elles peuvent s’avérer dangereuses lorsque appliquées en société. Si on veut le contrer (et encore une fois je ne demande que ça), il faut un peu plus que des arguties sur quelques références éventuellement douteuses, ou sur quelques arguments parfois exagérés dans le but de marquer le coup.

Ce pinaillage improductif est d’ailleurs un défaut que j’ai déjà observé sur ce site dans d’autres guirlandes. A force d’examiner à la loupe chaque détail du process, on en vient à perdre de vue les choses importantes – comme par exemple montrer que les gender studies présentent à la fois de l’intérêt pour la science et pour le bienvivre ensemble.

Bref j'ai suffisamment exprimé et détaillé mon point de vue (avec surement plein d'imprécisions et de maladresses, je l'admets sans aucun souci), ce qui m'importe maintenant est qu'on essaye de montrer que j'ai tort sur le fond.
Modifié en dernier par Pancrace le 16 juin 2019, 18:06, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Cogite Stibon
Messages : 3159
Enregistré le : 16 févr. 2012, 07:19

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#53

Message par Cogite Stibon » 16 juin 2019, 17:58

Bref, vous réclamez le droit de raconter n'importe quoi sur un forum sceptique, sans qu'on vous contredise.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Pancrace
Messages : 231
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:04

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#54

Message par Pancrace » 16 juin 2019, 18:13

Nope, j'adore être contredit, mais par des vrais arguments sur le fond - pas par du pinaillage stérile sur le choix plus ou moins heureux ou malheureux de telle ou telle expression.

Avatar du membre
Cogite Stibon
Messages : 3159
Enregistré le : 16 févr. 2012, 07:19

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#55

Message par Cogite Stibon » 16 juin 2019, 18:15

Alors donnez de vrais arguments, sourcés, pas des copier collé de blogs masculinistes. Vous n'avez répondu sur le fond à aucun des miens.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Pancrace
Messages : 231
Enregistré le : 27 avr. 2019, 22:04

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#56

Message par Pancrace » 16 juin 2019, 18:24

Je ne répondrai plus qu'aux arguments qui s'adressent au sujet de la guirlande - que les gender studies sont autre chose que des discussions de bistrot, qu'elles ont fait progresser les sciences humaines et apporté plus de concorde dans nos sociétés.

Avatar du membre
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 4298
Enregistré le : 23 févr. 2012, 06:01

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#57

Message par spin-up » 17 juin 2019, 03:23

Pancrace a écrit :
16 juin 2019, 17:57
Bref j'ai suffisamment exprimé et détaillé mon point de vue (avec surement plein d'imprécisions et de maladresses, je l'admets sans aucun souci), ce qui m'importe maintenant est qu'on essaye de montrer que j'ai tort sur le fond.
Tu as donné une opinion appuyée d'arguments. Tes arguments ont été invalidés.
Il ne reste donc que ton opinion.

Moi ca ne m'intéresse pas de discuter de ton opinion.

thewild
Messages : 1765
Enregistré le : 09 août 2016, 10:43

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#58

Message par thewild » 17 juin 2019, 04:25

Je suis d'accord avec Spin-Up et Cogite.

Vous dites deux choses.
Tout d'abord : "Ici le fond du discours est que les gender studies n’ont rien d’une discipline scientifique"

Qu'un gouvernement arrête de subventionner un institut n'est certainement pas un argument suffisant pour affirmer que l'ensemble de la discipline est non scientifique.
Si on ajoute à cela qu'on a beaucoup de mal à trouver la source première de cette information (aucun des sites qui en parlent ne donnent leur source, on peut légitimement supposer qu'ils se paraphrasent l'un-l'autre), il n'y a plus vraiment de "fond du discours" sur lequel débattre.

Et ensuite : "elles peuvent s’avérer dangereuses lorsque appliquées en société"
Ça, ce n'est que votre opinion. Vous trouverez probablement des personnes pour en débattre ici, mais beaucoup des intervenants de ce forum préfèrent se concentrer sur des débats factuels. C'est un forum sceptique, pas un forum de débat sur la société ou la politique.
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar du membre
lefauve
Messages : 2032
Enregistré le : 11 oct. 2011, 23:04

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#59

Message par lefauve » 24 juin 2019, 22:27

@Nicolas78
Nicolas78 a écrit :
16 juin 2019, 08:02

Intéressant ! Étonnant mais intéressant.
Et t’excuse pas, j’adore :)
Note tout de meme que dans mon discours, je ne nie pas les propriétés biologiques et leurs influences dans la société.
Et inversement, les influences de l’environnement dans la biologie.
Seule des idéologues obstinés pensent dans une seule optique.

Après je ne sais pas si cette etude est calcable aux choix ingénieur vs infirmier. Quelques questions me titillent :

- comment expliquer qu’une majorité de médecins soit des hommes ? (Ou alors c’est pas le cas...?! Mais il me semble)
Mais que cette tendance...change...
https://www.google.fr/amp/s/www.liberat ... te_1602155
Pour cette histoire, le point important c'est le facteur sociaux historique. Cela ne fait pas si longtemps que cela que les femmes peuvent avoir une carrière. Dans les années 70 au québec la femme au foyer était encore très présente.
- est-ce vraiment un résultat purement biologique ? Les singes n’ont t’ils pas eux aussi une forme de culture ? On sais qu’ils ont deja une organisation sociale complexe.

- pourquoi ne pas tester cela chez des humains bébés (ethique) ? Les très jeunes sont moins orientés dans leurs jeux il me semble. C’est une évidence que les choix de jeux sont lié aussi a un environnement. Mais bon, les différences physiologiques (physique et chimique) entre males et femelles sont bien moins marquées dans les jeunes années. Un casse tête...
En fait, des études ont déjà été effectuées et arrive à des conclusions similaires. Le problème est que les tenants de la malléabilité du genre parlait de contamination culturelle. Le meilleur moyens pour éliminer ce facteur de l’équation était d’aller dans une espèce proche de la nôtre.

voici l'étude en question.

https://www.psypost.org/2017/12/study-f ... ries-50488
- l’orientation sexuelle d’un individu s’explique autant par l’inné que par l’acquis. Pourquoi l’orientation de nos activités globales ne suivrait pas un schema identique ? Et ou, finalement, déterminer des causes « plutôt innées » ou « plutôt acquises » serait un non sens (puisque les deux sont inséparables) ?

L’etude que t’a trouvée est super intéressante mais j’ai pas les compétences pour en dessiner les limites, si ce n’est ces quelques questions.

Dans tout les cas ce genre d’etudes, si elles sont sérieuses, remettent en perspective ces « égalitaristes radicaux du genre »...ne semblant se préoccuper que du rapport entre les sexes du seul point de vue morale, alors que tout de meme, ce qui explique que 100% des intervenants de ce forum gagnent moins qu’une footballeuse OU un footballeur, c’est avant tout le business, et pas l'interêt du metier ou du genre...

Ce qui, évidement, ne veut pas dire que le genre n’a pas de role la dedans !
C’est évident aussi.
Ce qui ne veut pas dire qu’il n’existe pas de sexisme aussi. Évidement qu’il existe. Et il est la depuis des milliers d’années... et le combat est si dur qu’il créer nécessairement du flou, des extrémismes, des passions, etc.
C’est la depuis si longtemps que, a mes yeux, innée et acquis me semble intriqué.
Cela casse dès pots. Toute lutte, même juste, casse des pots. Le but étant d’en casser le moins possible. On connait tous la tendance des victimes à devenir de très bons bourreaux. L’esprit de vengeance et de « justice » chez l’humain est très prononcé, ou alors c’est une simple projection psychologique, mais j’en doute. Ceci-dit, dans la lutte contre le sexisme et le patriarcat millénaire, il faut accepter un peut de casse. La dénoncer aussi. Bref. Être le plus juste « possible ».
Je ne sais si c’est mon cas hein. Ceci est une forme d´idéalisme surement ?
En fait, je suis très au courant des limites de cette étude et je préfère en limiter l’interprétation à l’influence biologique sur nos goûts. Je n'ai pas la prétention d’expliquer toute la condition féminine avec une étude sur les singes rhésus.
L’erreur est humaine.
La catastrophe est informatique.
Le désastre est idéologique.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré