Stéréotype de genre, vraiment ?

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1212
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#101

Message par DictionnairErroné » 31 oct. 2019, 14:35

Curieux_ a écrit :
31 oct. 2019, 14:29

Ouais enfin il n'y a pas grand rapport entre la découverte de la théorie de l'évolution, et la morale pro-pédophile.
Allez, un tout petit effort de plus... vous êtes capable.
Kossé ça, i fa ben frette! Kossé kiss passe?

Avatar de l’utilisateur
Curieux_
Messages : 1032
Inscription : 18 févr. 2019, 16:27

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#102

Message par Curieux_ » 31 oct. 2019, 14:42

DictionnairErroné a écrit :
31 oct. 2019, 14:35
Curieux_ a écrit :
31 oct. 2019, 14:29

Ouais enfin il n'y a pas grand rapport entre la découverte de la théorie de l'évolution, et la morale pro-pédophile.
Allez, un tout petit effort de plus... vous êtes capable.
Contrairement à certains signataires devenus timorés, en 2013, Matzneff ne renie en rien les valeurs exprimées par cette pétition : « J’en suis très fier et, si je l’écrivais aujourd’hui, je n’en modifierais pas le moindre mot, car elle est encore plus actuelle, nécessaire aujourd’hui qu’en 1977. »

Mais peut-être que tu penses par intérêt... :a6: :a5:
« Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l'eau potable pour tous » -Thomas Sankara-

Pancrace
Messages : 260
Inscription : 27 avr. 2019, 22:04

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#103

Message par Pancrace » 31 oct. 2019, 15:11

MBelley a écrit :Le pire avec ça, c'est que ce sont des féministes qui ont fait la promotion de cette fluidité du genre et de la tabulae rasa, et ce sont elles qui, maintenant, en paient le prix.
Moi je trouve ça plutôt savoureux qu’elles payent le prix de leurs conneries. J’attends avec impatience qu’un type bien burné entre dans les douches d’un club de féministes ultra en disant « ce que j’ai entre les jambes ça compte pas, en fait je suis une femme dans ma tête ! » :lol:
John Difool a écrit :J'ignorais qu'il y avait un concept de "races humaines" fondé en premier lieu.
En fait peu importe que le concept de race s’applique ou pas à l’espèce humaine (mon opinion est que non) - les socioconstructivistes, postmodernistes, genristes et autres zigotos s’en fichent complètement – ils rejetteraient même les preuves les plus flagrantes, car impliquant une situation de fait non conforme à leur idéologie.

Avatar de l’utilisateur
Horus
Messages : 118
Inscription : 31 oct. 2019, 20:04

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#104

Message par Horus » 31 oct. 2019, 20:24

DictionnairErroné a écrit :
31 oct. 2019, 13:52
Cette promotion de l'individualisme nous propose maintenant que vous pouvez être qui vous voulez, vous pouvez vous construire une identité selon vos idéaux ou le moment. Inventer son sexe, sa langue, son origine, la création de sa personne aussi réelle que virtuelle.
Ouais! Le problème, c'est que si vous êtes de race blanche, et que vous portez des dreadlocks, vous faites de l'appropriation culturelle, et vous êtes rejeté d'un certain bar...
https://www.journaldemontreal.com/2019/ ... porte-bien
https://www.ledevoir.com/societe/545693 ... culturelle

Donc, pour les noirs, les races existent bel et bien, même s'ils sont métissés en moyenne à 25% avec les blancs.
De plus, il y a de grosses limites à l'identité virtuelle qu'on pourrait se construire... à cause de ce concept très discutable d'appropriation culturelle.

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6568
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Question.

#105

Message par Cartaphilus » 01 nov. 2019, 04:03

Salut à tous.

Je suis un peu étonné, à la lecture de ce sujet intitulée « Stéréotype de genre, vraiment ? », de n'avoir pas lu – sauf inattention de ma part – une définition académique de ce qu'il est convenu d'appeler Théorie des genres

Celle-ci, proposée par Kraepelin, me semble très personnelle et demanderait à être étayée pour en établir le caractère officiel, ou au moins partagé, dans une des différentes écoles de sociologie et/ou de psychologie.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Sebass
Messages : 197
Inscription : 07 janv. 2019, 22:04

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#106

Message par Sebass » 01 nov. 2019, 10:53

Hallucigenia a écrit :
31 oct. 2019, 09:49
Et hop, le lien : http://www.slate.fr/story/56183/hen-pro ... enre-suede
Lambert85 a écrit :
31 oct. 2019, 09:51
Une autre école maternelle a préféré supprimer toutes les plages de «jeu libre» de son emploi du temps car, comme l'a expliqué un de ses pédagogues, c'est quand les enfants sont livrés à eux-mêmes que «naissent et s'enracinent les stéréotypes sexuels. Quand ils jouent librement, on retrouve de la hiérarchie, de l'exclusion et les fondements du harcèlement».
:ouch:
Au départ, je me suis dit: voilà une bonne façon de contrôler la croissance de la population mondiale :a2:
Des enfants qui n'apprennent pas à s'approcher l'un et l'autre, à se parler, à se toucher, à interagir.
Des universités où c'est devenu pratiquement impossible de flirter sous peine de se faire accuser d'agression sexuelle. (Oui, j'exagère là)

C'est la fin du sexe.
Quand même, ça ne va pas régler le problème de la croissance de la population mondiale...

Des femmes de 72 ans qui accouchent
Un homme qui devient père 11 ans après sa mort
Un enfant né de deux parents décédés
Des enfants "biologiques" nées de parents homosexuels
Faire des enfants avec soi-même ?

Tout ça et bien plus ici:
https://youtu.be/WJ0f5wXETyg

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 3868
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Question.

#107

Message par Dash » 01 nov. 2019, 11:23

Cartaphilus a écrit :
01 nov. 2019, 04:03
Celle-ci, proposée par Kraepelin, me semble très personnelle et demanderait à être étayée pour en établir le caractère officiel, ou au moins partagé, dans une des différentes écoles de sociologie et/ou de psychologie.
À partir du moment ou l’ensemble d’une société interagit comme s’il y avait une théorie des genres et/ou que certains groupes invoquent le « stéréotype de genre » à tout vent, quel sera l’avantage ou l’utilité de trouver ou non une définition académique ou un caractère officiel plus ou moins moins partagé par certaines écoles de sociologie et/ou de psychologie?

Ce que je veux dire, c’est qu’au-delà de l’intérêt strictement scientifique concernant n’importe quel sujet, si quelqu’un dénonce l’exploitation, de plus en plus manifeste, d’une notion, qu’elle soit moins floue qu’une notion et qu’elle existe ou non en tant que concept précis et/ou en tant que théorique scientifique, ça va changer quoi considérant le fait que même s’il n’y a pas de races (scientifiquement), ça n’a jamais empêché le racisme ni les accusations de racisme à tout vent?

Dans le même ordre d’idée, j’ai du mal à comprendre comment l’on fait pour évaluer le plus objectivement possible ce qu’est ou non une appropriation culturelle. J’utilise cet exemple et fait ce parallèle, car puisqu’il est évident pour cette dernière qu’il ne s’agit pas d’une théorie scientifique, ça n’empêche que plusieurs puissent prétendre à l’appropriation culturelle à tout vent et que ça puisse être une problématique de société à dénoncer, non?

Je commets une erreur d’implication logique quelque part?
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6568
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Re: Question.

#108

Message par Cartaphilus » 01 nov. 2019, 12:23

Hello Dash.
Dash a écrit :
01 nov. 2019, 11:23
Ce que je veux dire, c’est qu’au-delà de l’intérêt strictement scientifique concernant n’importe quel sujet, si quelqu’un dénonce l’exploitation, de plus en plus manifeste, d’une notion, qu’elle soit moins floue qu’une notion et qu’elle existe ou non en tant que concept précis et/ou en tant que théorique scientifique, ça va changer quoi considérant le fait que même s’il n’y a pas de races (scientifiquement), ça n’a jamais empêché le racisme ni les accusations de racisme à tout vent?
Vous mettez en lumière la regrettable imprécision des termes : de quoi parle-t-on ? D'une notion, d'un concept, ou d'une véritable théorie (dans son acception scientifique) ?

S'agit-il d'évoquer les gender studies des auteurs anglo-saxons ? Pourquoi alors parler de théorie pour ce qui n'est qu'un ensemble d'études ?

Je reprends la définition personnelle de Kraepelin (c'est moi qui souligne) :
THÉORIE DE GENRES: Ensemble de théories ayant en commun deux choses: premièrement, présumer que les différences sexuelles entre les hommes et les femmes sont exclusivement d'origine culturelle, ou dont la part culturelle est tellement prédominante que la part biologique serait comparativement négligeable; deuxièmement, présumer que ces différences sont intrinsèquement mauvaises et doivent être effacées par un effort politique.
Deux fois le terme théorie pour énoncer deux hypothèses (présumer que...), cela me semble plutôt source de confusion, au lieu que d'éclairer le débat.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Pancrace
Messages : 260
Inscription : 27 avr. 2019, 22:04

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#109

Message par Pancrace » 01 nov. 2019, 12:26

D’après ce que j’ai pu lire ici ou là (mais sans pouvoir donner de références explicites tellement le sujet est flou et les approches divergentes), il n’existe pas à proprement parler de « théorie du genre », mais plutôt des « études de genre ». Dans l’acceptation soft, il s’agirait d’après wikipedia de l’étude des rapports sociaux entre les sexes.


Il existe donc un côté social et un côté sexuel lorsqu’on évoque la notion de « genre », qu’à mon sens il faut différencier. Au début du fil j’ai plutôt discuté le côté social (notamment les réactions de la Norvège), puis le côté sexuel a été abordé, notamment à l’instigation de MBelley.

Côté social, il me semble que ce qui est défendu dans les études de genre, et le plus controversé, est que chaque sexe adopterait un comportement stéréotypé dicté par les rôles sociaux qu’on attend de lui. En supposant par exemple qu’il soit prouvé que les hommes adoptent en moyenne un comportement plus agressif et les femmes un comportement plus modéré, les « genristes » mettront ça non pas sur le compte d’une différence biologique naturelle (hormonale par exemple) entre hommes et femmes, mais sur le rôle social assigné à chacun des sexes – on attend de l’homme qu’il lutte pour assurer la défense et le confort matériel de sa famille, et de la femme qu’elle soit calme et compréhensive pour une bonne éducation de sa marmaille.

Côté sexuel, là encore ce qui me semble être défendu dans les études de genre, et très controversé, est que la distinction biologique entre hommes et femmes serait d’une part assez floue (au vu notamment de l’intersexualité), et d’autre part de moindre importance comparée au sentiment personnel d’appartenance à l’un ou l’autre des 2 sexes. L’exemple donné plus haut par MBelley d’un transgenre non opéré (un homme biologiquement parlant donc) incarcéré dans une prison pour femmes est éloquent.

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1212
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#110

Message par DictionnairErroné » 01 nov. 2019, 13:24

THÉORIE
Une théorie (du grec theorein, « contempler, observer, examiner ») est un ensemble cohérent d'explications, de notions ou d'idées sur un sujet précis, pouvant inclure des lois et des hypothèses, induites par l'accumulation de faits provenant de l'observation, l'expérimentation
https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie
GENRE
Le genre est un concept utilisé en sciences sociales pour désigner les différences non biologiques entre les femmes et les hommes.

Alors que le type sexuel fait référence aux différences biologiques entre femmes et hommes, le genre réfère aux différences sociales entre femmes et hommes. Ces différences produisent des conséquences psychologiques, mentales, économiques, démographiques, ou encore, politiques.

Le genre est l'objet d'un champ d'études en sciences sociales, les études de genre. Ce concept est apparu dans les années 1950 dans les milieux psychiatriques et médicaux, aux États-Unis. À partir des années 1970, le genre est fréquemment utilisé par les féministes pour démontrer que les inégalités entre femmes et hommes sont issues de facteurs sociaux, culturels et économiques plutôt que biologiques.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Genre_(sciences_sociales)
Kossé ça, i fa ben frette! Kossé kiss passe?

Avatar de l’utilisateur
Horus
Messages : 118
Inscription : 31 oct. 2019, 20:04

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#111

Message par Horus » 02 nov. 2019, 03:27

Sebass a écrit :
01 nov. 2019, 10:53
Au départ, je me suis dit: voilà une bonne façon de contrôler la croissance de la population mondiale :a2:
Des enfants qui n'apprennent pas à s'approcher l'un et l'autre, à se parler, à se toucher, à interagir.
Des universités où c'est devenu pratiquement impossible de flirter sous peine de se faire accuser d'agression sexuelle. (Oui, j'exagère là)

C'est la fin du sexe.
Quand même, ça ne va pas régler le problème de la croissance de la population mondiale...
Ça pourrait aider à diminuer la croissance dans les pays développés. Mais, dans les autres pays, on se foutra complètement de ces études ou théories sur le genre, et on continuera de faire des enfants. Les pays développés, quant à eux, devant une décroissance possible de leur population, vont favoriser l'immigration.
En fin du compte, les pays développés vont avoir développé une culture qui va les saborder de l'intérieur et favoriser l'apparition d'une société multiculturelle dans laquelle ce seront les immigrants qui auront plus enfants. Et ce sera le déclin de ce courant "post-moderniste".

Avatar de l’utilisateur
Horus
Messages : 118
Inscription : 31 oct. 2019, 20:04

Re: Question.

#112

Message par Horus » 02 nov. 2019, 03:34

Cartaphilus a écrit :
01 nov. 2019, 04:03

Je suis un peu étonné, à la lecture de ce sujet intitulée « Stéréotype de genre, vraiment ? », de n'avoir pas lu – sauf inattention de ma part – une définition académique de ce qu'il est convenu d'appeler Théorie des genres

Celle-ci, proposée par Kraepelin, me semble très personnelle et demanderait à être étayée pour en établir le caractère officiel, ou au moins partagé, dans une des différentes écoles de sociologie et/ou de psychologie.
Dans le cas d'une idéologie basée sur la déconstruction du genre, une définition académique de "théorie du genre" n'est possiblement pas la meilleure façon d'aborder le sujet. Je pense que ce sont les effets sur les sociétés et l'idéologie développée sur le genre qui sont les plus importants. L'article proposé par Hallu me semble très approprié pour en évaluer les impacts.
http://www.slate.fr/story/56183/hen-pro ... enre-suede

Après avoir lu cet article, vous accepterez probablement mieux la définition donnée par Kraepelin. Sinon, je vous enjoins de proposer la vôtre!

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6568
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Re: Question.

#113

Message par Cartaphilus » 02 nov. 2019, 05:20

Saut à tous.
Horus a écrit :
02 nov. 2019, 03:34
Dans le cas d'une idéologie basée sur la déconstruction du genre, une définition académique de "théorie du genre" n'est possiblement pas la meilleure façon d'aborder le sujet.
Peut-être parce qu'une telle définition n'existe pas, ou peut-être que le syntagme « théorie du genre » n'est qu'une traduction inappropriée, ou peut-être encore que les promoteurs de son emploi et de sa diffusion ne sent pas exempts d'un certain parti pris.
Horus a écrit :Je pense que ce sont les effets sur les sociétés et l'idéologie développée sur le genre qui sont les plus importants. L'article proposé par Hallu me semble très approprié pour en évaluer les impacts.
http://www.slate.fr/story/56183/hen-pro ... enre-suede
Mettre en évidence les excès d'une certaine idéologie ne justifie pas l'existence d'une théorie scientifique qui serait à l'origine de telles actions.
Horus a écrit :Après avoir lu cet article, vous accepterez probablement mieux la définition donnée par Kraepelin. Sinon, je vous enjoins de proposer la vôtre!
Vous m'ordonnez expressément ? Las ! À l'impossible nul n'est tenu, puisque la notion de ce que d'aucuns dénomment « théorie du genre » échappe à la définition de ce que serait un système scientifique.

Et sans vouloir polémiquer, la définition de Kraepelin : théories des genres par « ensemble de théories [...] [présumant] que » me semble impropre, car ce n'est que la mise en évidence de deux hypothèses.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Sebass
Messages : 197
Inscription : 07 janv. 2019, 22:04

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#114

Message par Sebass » 02 nov. 2019, 13:37

Horus a écrit :
02 nov. 2019, 03:27
Ça pourrait aider à diminuer la croissance dans les pays développés.
Avec la présentation de la vidéo, j'exprimais justement le contraire.
Il serait possible qu'il y ait une diminution du nombre de rapport sexuels sans qu'il y ait d'effets sur le taux de natalité, grâce (ou à cause, c'est selon) à des techniques de "fécondation génétique".
Mais bon, tout ça n'est que fabulations personnelles, à la limite de l'humour mal placé de ma part.
Horus a écrit :
02 nov. 2019, 03:27
En fin du compte, les pays développés vont avoir développé une culture qui va les saborder de l'intérieur et favoriser l'apparition d'une société multiculturelle dans laquelle ce seront les immigrants qui auront plus enfants. Et ce sera le déclin de ce courant "post-moderniste".
On a pas vraiment besoin de "théorie des genres" pour constater ce phénomène, le taux de fécondité/natalité est déjà plus bas dans les pays occidentaux.
Sans citer de sources, je crois que cette tendance est antérieure au "courant post-moderniste" et dépend de beaucoup de facteurs, et si influence il y a/aura, ce sera très minime, voire négligeable.

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 4370
Inscription : 23 févr. 2012, 06:01

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#115

Message par spin-up » 02 nov. 2019, 16:46

Horus a écrit :
02 nov. 2019, 03:27
Ça pourrait aider à diminuer la croissance dans les pays développés. Mais, dans les autres pays, on se foutra complètement de ces études ou théories sur le genre, et on continuera de faire des enfants. Les pays développés, quant à eux, devant une décroissance possible de leur population, vont favoriser l'immigration.
En fin du compte, les pays développés vont avoir développé une culture qui va les saborder de l'intérieur et favoriser l'apparition d'une société multiculturelle dans laquelle ce seront les immigrants qui auront plus enfants. Et ce sera le déclin de ce courant "post-moderniste".
Tu as des références pour appuyer ton idee du declin demographique dans les sociétés "post modernes"?
Je ne demande pas pour pinailler, je demande parce que ne te crois pas.

Avatar de l’utilisateur
Horus
Messages : 118
Inscription : 31 oct. 2019, 20:04

Re: Question.

#116

Message par Horus » 02 nov. 2019, 19:39

Cartaphilus a écrit :
02 nov. 2019, 05:20

Mettre en évidence les excès d'une certaine idéologie ne justifie pas l'existence d'une théorie scientifique qui serait à l'origine de telles actions.
La théorie du genre n'est pas scientifique. C'est issu, entre autres, de la philosophie de Judith Butler, et ça a été repris par certains courants des pseudosciences sociales. Le rôle de l'anthropologie culturelle est aussi à souligner, avec leur croyance que le comportement humain n'a pratiquement rien de génétique, mais que presque tout est acquis.
Steven Pinker a écrit un livre dénonçant cette conception donnant la primauté à l'acquis et la croyance que l'inné ne faisait que mettre les structures biologiques en place. Son livre: The blank slate; The Modern Denial of Human Nature.

Avatar de l’utilisateur
Horus
Messages : 118
Inscription : 31 oct. 2019, 20:04

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#117

Message par Horus » 02 nov. 2019, 20:02

spin-up a écrit :
02 nov. 2019, 16:46

Tu as des références pour appuyer ton idee du declin demographique dans les sociétés "post modernes"?
Je ne demande pas pour pinailler, je demande parce que ne te crois pas.
Homme ou femme de peu de foi! :grimace:

Si on déconstruit le genre, on déconstruit aussi la famille, ainsi que les rôles plus ou moins traditionnels des hommes et des femmes. Le rôle de mère est dévalué... et ça, depuis les 50 dernières années. Avec l'idéologie du genre, implantée dans les écoles, les femmes qui ne sauront pas si elles sont du genre hommes ou femmes auront fort probablement moins d'enfants que les femmes qui se considèrent femmes.

De plus, on favorise aussi l'individualisme et le développement personnel dans nos sociétés.
Par ailleurs, à Montréal, le taux de fécondité est de 1.44 enfants par femme en 2018 (en diminution depuis 2008). stat.gouv.qc.ca/statistiques/conditions-vie-societe/bulletins/sociodemo-vol23-no3.pdf#page=3

Ces deux éléments mis ensemble favorisent une diminution de la natalité. C'est ma prédiction. :a3:
Libre à vous d'être d'accord ou non! :?

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1212
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#118

Message par DictionnairErroné » 02 nov. 2019, 20:38

Si nous nous référons à la définition de Genre:
en sciences sociales, le genre fait référence aux différences non biologiques (psychologiques, mentales, sociales, économiques, démographiques, politiques…) entre les femmes et les hommes ;
Alors voici ma théorie du genre:

Étant moniste, faire une distinction entre le corps et le mental n'a pas de sens. Les deux sont de sources biologiques.

Il existe des êtres humains qui ont un pénis et qui vivent avec une psyché plus féminine et vice versa. La raison est un ensemble de facteurs biologiques. La pure bicatégorisation mentale du masculin/féminin n'existe pas, il existe une prédominance soit pour l'un ou pour l'autre et qui définie le genre.

Explore ton côté féminin, ton côté masculin, nous l'entendons celle-là. Les émotions sont associé au féminin, la protection au masculin, tous les stéréotypes que vous voulez, mais en sont-ils vraiment?

Pour utiliser des termes, j'aime bien ceux de Jung avec l'anima et l'animus, les archétypes de l'homme et de la femme. Souvent, nous voyons un homme ayant un comportement que nous attribuons au féminin. Et souvent sous une forme caricaturale par la gestuelle, l'habillement, l'expression. Comme nous disions à l'époque et sans vouloir offenser, Tapette et Butch. Cette caricature du sexe opposé est inconsciente, primaire, non développer, du sexe opposé, mais qui fait surface dans la conscience, l'anima et l'animus. Il existe toute une variance bien entendu.
« Pour décrire en bref ce qui fait la différence entre l'homme et la femme à ce point de vue, donc ce qui caractérise l'animus en face de l'anima, disons : alors que l'anima est la source d'humeurs et de caprices, l'animus, lui, est la source d'opinions ; et de même que les sautes d'humeur de l'homme procèdent d'arrière-plans obscurs, les opinions acerbes et magistrales de la femme reposent tout autant sur des préjugés inconscients et des a priori. »
https://www.cgjung.net/oeuvre/textes/animus/index.htm
Dans un processus d'introspection un homme peut se demander pourquoi il est autant détaché de ses émotions et le contraire pour une femme. C'est le processus d'individuation.
Individuation: Processus de prise de conscience de l'individualité profonde.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Individuation
Alors je n'y vois aucun mal, même très libérateur pour les personnes qui sont prises avec des questionnements concernant leur individualité.

Là où ça va trop loin selon moi, c'est de nier le sexe, c'est très différent.
Kossé ça, i fa ben frette! Kossé kiss passe?

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 4370
Inscription : 23 févr. 2012, 06:01

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#119

Message par spin-up » 03 nov. 2019, 02:15

Horus a écrit :
02 nov. 2019, 20:02
Homme ou femme de peu de foi! :grimace:

Si on déconstruit le genre, on déconstruit aussi la famille, ainsi que les rôles plus ou moins traditionnels des hommes et des femmes. Le rôle de mère est dévalué... et ça, depuis les 50 dernières années. Avec l'idéologie du genre, implantée dans les écoles, les femmes qui ne sauront pas si elles sont du genre hommes ou femmes auront fort probablement moins d'enfants que les femmes qui se considèrent femmes.

De plus, on favorise aussi l'individualisme et le développement personnel dans nos sociétés.
Par ailleurs, à Montréal, le taux de fécondité est de 1.44 enfants par femme en 2018 (en diminution depuis 2008). stat.gouv.qc.ca/statistiques/conditions-vie-societe/bulletins/sociodemo-vol23-no3.pdf#page=3

Ces deux éléments mis ensemble favorisent une diminution de la natalité. C'est ma prédiction. :a3:
Libre à vous d'être d'accord ou non! :?
Tu as autre chose a apporter que des spéculations?

Si j'etais toi j'illustrerais en montrant les taux de fertilité de pays "post modernes" ferus de cette soit disant "theorie du genre" (Suede, Danemark, Finlande, Pays Bas) et ceux des pays a forte tradition chretienne (Russie, Espagne, Portugal, Pologne, Italie, Grèce).

Confronter tes prédictions au réel ne devrait pas poser de problème.

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6568
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Re: Question.

#120

Message par Cartaphilus » 03 nov. 2019, 04:36

Saut à tous.
Horus a écrit :
02 nov. 2019, 19:39
La théorie du genre n'est pas scientifique.
Et c'est pourquoi il est fallacieux de persister à dénommer « théorie de genre » l'idéologie motivant les actions stupides de certains militants.

Dash, contestant le bien-fondé de ma demande de précision sur cette notion :
Dash a écrit :
01 nov. 2019, 11:23
[...] si quelqu’un dénonce l’exploitation, de plus en plus manifeste, d’une notion, qu’elle soit moins floue qu’une notion et qu’elle existe ou non en tant que concept précis et/ou en tant que théorique scientifique, ça va changer quoi considérant le fait que même s’il n’y a pas de races (scientifiquement), ça n’a jamais empêché le racisme ni les accusations de racisme à tout vent?
Employer et diffuser la terminologie « théorie de genre » concourt à la présenter comme si elle était scientifiquement justifiée.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 3868
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Question.

#121

Message par Dash » 03 nov. 2019, 07:47

Salut Carta,
Cartaphilus a écrit :
03 nov. 2019, 04:36
Horus a écrit :
02 nov. 2019, 19:39
La théorie du genre n'est pas scientifique.
Et c'est pourquoi il est fallacieux de persister à dénommer « théorie de genre » l'idéologie motivant les actions stupides de certains militants.
:interro:

Selon toi il serait préférable, par exemple, de dire « concernant la pseudo-théorie de genre que certains militants bla-bla-bla...» ou alors d'utiliser uniquement « idéologie » C’est ça?

Sauf que personne ne semble saisir qu'il dénonce justement le fait que certains militants justifient tout et n’importe quoi comme si c'était du niveau d'une théorie scientifique. Moi c'est ce que je comprend.

Et sinon je comprends pas pourquoi tu (et d’autres) sembles reprocher à Horus~Pancrace (on a tous compris que c’est le même sous un autre compte) de ne pas présenter une définition académique et/ou d'utiliser le terme puisque, justement, celui qui a créé le thread n’a pas utilisé le terme « théorie » pour l’intituler, mais « stéréotype de genre » et, qu’en plus, la toute première fois (ici) où il a utilisé le terme « théorie de genre », c’était justement pour souligner que c’était du grand n’importe quoi. Ensuite, dans le message #28, il précise même qu’il la considère comme étant farfelue et ajoute que c’est un danger...

Et c’est là (#29) que spin-up lui répond en lui disant « d’abord, il n’y a pas de "theorie du genre", c’est une expression inventée qui ne correspond a rien. » Mais son « d’abord » (comme pour lui souligner qu'il fait erreur) est inutile puisque l’interlocuteur à qui il répond à souligné lui-même que c’était du grand n’importe quoi et farfelu.

:hausse:

Je comprends donc tout à fait Horus~Pancrace de se sentir incompris et attaqué, car on lui reproche d’utiliser le terme qu’il dénonce lui-même ne pas être une véritable théorie. C’est comme si l’on reprochait à quelqu’un qui dit « la théorie de la races humaines qu'exploite le KKK c'est du grand n’importe quoi et farfelu » d’utiliser les mots « théorie », « races » et « humaines » conjointement.

Ça n’a aucun sens de faire ce reproche!

De plus, ensuite, tout le monde s’y met pour reprocher que la « théorie de genre » ça n’existe pas et/ou demander une définition, comme si ce que dénonce Horus~Pancrace n'existait pas. ...alors que c’est exactement l'objet, le sujet de son propos!

Maintenant, que certains ne soient pas d’accord concernant les interprétations qu’Horus~Pancrace effectue concernant chacune des actions et interprétations de militants qu’il partage en lien, ou de stats, ça, c’est complètement différent (et légitime), mais c’est à distinguer du fait qu'il dénonce que certains militants justifient tout et n'importe quoi comme si c'était une théorie scientifique. Faut arrêter de lui reprocher d’utiliser un terme qui désigne précisément ce qu’il dénonce ne pas exister!

J'ai l'impression d’assister à un énorme quiproquo! :grimace:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 6568
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54

Formalisme ou précision ?

#122

Message par Cartaphilus » 03 nov. 2019, 08:08

Hello Dash.
Dash a écrit :
03 nov. 2019, 07:47
Et sinon je comprends pas pourquoi tu (et d’autres) sembles reprocher à Horus~Pancrace (on a tous compris que c’est le même sous un autre compte) de ne pas présenter une définition académique et/ou d'utiliser le terme puisque, justement, celui qui a créé le thread n’a pas utilisé le terme « théorie » pour l’intituler, mais « stéréotype de genre » [...]
Ce n'est pas à Pancrace que j'impute l'usage du syntagme « théorie du genre » ; j'ai surtout tenté de montrer l’impropriété de la définition de Kraepelin, qui ne contient rien de ce que voudrait le dénomination de théorie.

Et je me suis étonné de voir reprendre l'expression dans des messages qui la condamnaient... symptôme sans doute d'un formalisme outrancier.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

Pancrace
Messages : 260
Inscription : 27 avr. 2019, 22:04

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#123

Message par Pancrace » 03 nov. 2019, 08:46

@ Dash

Je ne suis pas Horus, mais j'étais au courant de sa volonté d'écrire le post qu'il a écrit. Il m'a proposé de le faire moi-même, ce que j'ai décliné (pour des raisons qui m'appartiennent).

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1212
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#124

Message par DictionnairErroné » 03 nov. 2019, 11:43

De la à ce que les femmes choisissent infirmières et les hommes ingénieurs, pour des raisons qu'ont sous-endenterait principalement biologiques, c'est un non-sens, puisque ces métiers sont aussi le fruit de la culture et de la société*... (même si "pas que" puisque l'innée et l’acquis sont indissociables l'un de l'autre !)...
Sur ce je ne suis pas d'accord, il existe bien des différences biologiques, mais qu'elles n'ont aucune influence sur le cerveau serait plutôt le non-sens. Aussi bien dire que la psyché est détachée du corps et n'est soumise qu'au culturel.

C'est sur ce point que les théories du genre s'attardent. Quelles sont les différences, les variantes entre ce que nous nommons le principe masculin et féminin (et non le sexe), ou n'existe-t-il tout simplement pas, que nous naissons androgyne ou sans sexe et que c'est la société, la culture qui impose un principe des genres qui n'existerait pas, qui ne serait qu'une illusion culturelle, un lave de cerveau ni plus ou moins.

Psychiquement nous avons défini deux principes, féminin et masculin, qui sont un regroupement d'attitudes, de mentalité. Mais chacun d'entre eux n'est pas unique à son sexe, les deux coexistent.

Il existe des différences mentales, psychologiques entre le principe féminin et masculin, le dualisme de l'esprit l'exige ;)
Kossé ça, i fa ben frette! Kossé kiss passe?

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 19046
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22

Pourquoi ne pas monter en mode Redico ?

#125

Message par Denis » 04 nov. 2019, 02:32


Salut à Horus et aux autres actifs sur cette enfilade.

Visiblement, votre discussion a du mal à démarrer et chacun a l'impression que le blocage ne vient pas de lui. Misère!

Vous me faites penser à cette caricature :

Image

Pourquoi ne pas monter en mode Redico et essayer (de bonne foi) de zoomer sur le milieu du dilemme, là où vos opinions se détachent ?

Il n'y a que là qu'on a des chances de se détordre mutuellement quelques idées folles.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit