Stéréotype de genre, vraiment ?

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7187
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#401

Message par Kraepelin » 08 déc. 2019, 23:31

spin-up a écrit :
08 déc. 2019, 02:43

Il y a 4 a 5 fois plus d'auteurs d'homicides masculins que feminins. Ce n'est pas ma subjectivité de feministe radical qui l'a inventé.
Les cas d'homicide sont des cas extrêmes et relativement rares comparativement aux autres manifestations de la violence. Pour les comprendre, il faut aller du côté de la grande psychopathologie. Et les statistiques sur la violence rapportée dans des EGS ne sont pas inventés elles non plus. Elle sont une mesure bien plus fiable de ce que nous cherchons à cerner: «les violences conjugales sont très majoritairement commises par ... »
spin-up a écrit :
08 déc. 2019, 02:43
Evidemment sans rien d'autre que ton intime conviction.
Un peu plus que mon intime conviction. S'il est démontré que le chien a déjà mordu, il est raisonnable de croire qu'il puisse mordre encore.

Le rôle des stéréotypes dans l'altération du jugement est documenté dans des conditions où ont peut les mesurer précisément. Il est raisonnable de croire qu'il puisse agir et altérer le jugement dans des conditions réelles où l'on ne peut maleureusement pas mesurer. On n'en ai jamais absolument certain, on a même pas les moyens de vérifier, mais ce n'est pas "délirant" de le supposer.

... et je pèse mes mots :a4:
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 455
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#402

Message par shisha » 15 févr. 2020, 07:27

Bonjour,

Concernant les violences conjugales, OsAlnef montre à travers la vidéo de ci dessous comment la méthodologie de la CTS (Conflict Tactics Scale) est détournée à des fins idéologiques.

https://www.youtube.com/watch?v=6_Uhc4-DxLc

Son petit commentaire :
Spoiler
Show
Dernière fois qu'on parle de féminisme et de violences conjugales. Sans même parler des biais qu'impliquent une médiatisation et une sensibilisation unilatérale des violences conjugales, la recherche en elle-même est lourdement biaisée. Plus l'approche est non-genrée, plus on on trouve d'hommes victimes.

À noter qu'à aucun moment on ne réduit le nombre de femmes victimes. Seules les féministes excluent des victimes. Réduire le pourcentage de femmes victimes, c'est de la misogynie selon eux parce qu'ils sont en pleine compétition victimaire. Ils jouent à qui a la plus grosse. Nous on veut juste montrer que les hommes souffrent autant, pas qu'ils souffrent davantage ou que la souffrance des femmes est anecdotique, risible, justifiée, etc.

NVAWS : https://www.ncjrs.gov/pdffiles1/nij/1...
https://www.theguardian.com/lifeandst...
Mort de Muray Straus : https://www.bostonglobe.com/metro/201...
https://connect.springerpub.com/conte...

Perso, autant au début comme j'imagine beaucoup de personnes, on appréciait le féminisme et ce qu'il était supposé défendre mais + çà va et + cela m'inspire de la méfiance voir de l'agacement vis à vis de cette idéologie, qui à mes yeux ne représente plus un combat pour l'égalité entre les hommes et les femmes.

Quand les gens des médias parlent des masculunistes, c'est que en mal/beaucoup de tentatives de les diaboliser/ridiculiser, alors qu'ils ont de très bon arguments et qu'ils mériteraient d'être également écoutés.

Les questions que je me poses et ou choses que j'apprécies moyennement :
- Pourquoi les médias, n'évoquent jamais les masculinicides ? même si ils sont moins nombreux que les feminicides, ils devraient au minimum être médiatisés proportionnellement que les feminicides, non ?

- Même question pour les violences, à écouter les médias, c'est systématiquement les femmes les victimes alors que ce n'est pas du-tout la réalité... Pourquoi quand une femme donne une glifle à un mec, on s'en fou mais quand c'est l'inverse qui se produit, le mec pourrait aller en prison?

- Les différences de salaires qui sont avancées/médiatisés par les feministes sans expliquer les causes. Car à les entendre, on croirait qu'à métier égale et heure de travail égale, il y a une grande différence alors que pas dutout et après les gens répètent ces âneries et se font tout un film sur les inégalités.

- Comme l'a soulignée Nicolas dans le début de fil, la footballeuse qui demande a être payé autant que les foot balleurs hommes alors qu'elles ne créent pas autant d'audimat/de spectateurs...

- La dernièrement, on voit à la télé ou dans les articles de journaux, que certaines femmes voudraient se voir rembourser leurs serviettes hygiéniques. Alors pourquoi ne demandent pas t-elles pas non plus à ce que les personnes grandes/grande corpulences (majoritairement des hommes) aient un peu plus d'aides car leurs consommations de nourriture est supérieur/budget nourriture supérieur?

- A celles qui veulent la parité dans tous les métiers, sont-elles vraiment sincères ? Si elles ne vont pas d'elles mêmes dans les métiers comme ceux du BTP ou éboueurs, çà serait donc à cause d'une éducation genrée ? Pas trop convaincu.

- De même j'ai lu que dans les métiers de la justice, il y avait plus de femmes que d'hommes. Ou que ceux qui faisaient des études dans les universités étaient maintenant majoritairement des femmes. Que l'échec scolaire était plus important pour les garçons que pour les filles. Qu'il y a trois fois + de suicides chez les hommes que chez les femmes. Pourquoi les féministes n'en parlent pas?

- Est- ce vrai qu'à délit égal un homme serait d'avantage sanctionnée par les juges qu'une femme?

- Quand un homme parle de ses souffrances, il peut facilement être moqué par des feministes.

- Pourquoi les femmes vivent t-elle en moyenne plusieurs d'années de + que les hommes? Serait-ce possible qu'une de ces raisons soient le fait que la vie des hommes soit un peu plus dure que celles des femmes? Est-ce biologique? Est-ce que celles et ceux qui se battent pour l'égalité devrait faire quelque chose face à cette inégalité?


J'ai cette impression que les femmes en France veulent gagner le palmares de la victimisation et veulent faire taire tout concurrent potentiel. Comme si l'exclusivité de la victimisation apportait une sorte de légitimité.

Donc voilà, autant je trouve que tous les combats qui on été mené pour l'égalité des droits étaient et sont un combat juste autant ce qui se fait actuellement en France, me fais réagir négativement.
Dernière modification par shisha le 15 févr. 2020, 11:40, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5365
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#403

Message par LoutredeMer » 15 févr. 2020, 07:38

@ shisha

Moi si je donnais une gifle, je me retrouvais avec une côte fêlée et j'étais trainée par les cheveux, ça te va? :twisted: :evil:

(marre de ces conneries... )

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 455
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#404

Message par shisha » 15 févr. 2020, 07:45

Sauf que là tu compares deux choses différentes.

Moi je te dis juste que si un mec donne une gifle à une femme et inversement, le jugement de la société ne sera pas le même.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5365
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#405

Message par LoutredeMer » 15 févr. 2020, 07:46

Bla bla bla...

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 455
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#406

Message par shisha » 15 févr. 2020, 07:56

Je ne sais pas si cela change quelque chose, mais la motivation à OsAlnef de faire ce genre de vidéos et ces recherches, c'est en partie car il a lui même été battu et violé par une femme.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10695
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#407

Message par Nicolas78 » 15 févr. 2020, 10:47

shisha a écrit :
15 févr. 2020, 07:45
Sauf que là tu compares deux choses différentes.

Moi je te dis juste que si un mec donne une gifle à une femme et inversement, le jugement de la société ne sera pas le même.
C’est vieux comme le monde et ca vient de la culture.
[mode illustration on]
Un homme peut encaisser une gifle (et ont le vois notamment dans le cinéma et la télévision extrêmement souvent) car un homme se doit d’être un être fort et sage, qui contrôle ses gestes.
La femme quand elle est giflée, ca choque, ca a une dimension de transgression. L’homme ne tient plus sa place de protecteur et devient un faible en frappant une faible.
Car il est bien connue que les femmes sont des petites choses fragiles...et qu’elle peuvent rendre la gifle sans choquer le public, car elle sont aussi débordées par leurs emotions...et puis c’est bien mieux « accepté » dans le sens ou ca n’a pas le même impact sur le spectateur [mode illustration off]


C'était évidemment ironique. Tout cela. Mais ca illustre nos stéréotypes.
Bref, dans tout les cas, ce qui domine, ce sont les stéréotypes... Malheureusement ils sont parfois vrais, une femme est, en général, moins forte qu’un homme (pas ironique cette fois), et aura bien plus de mal à se sortir d’une tentative de viol etc.
Aussi, ce qui est vrai, c’est qu’il est généralement admis que seul les faibles abusent d’encore plus faible qu’eux (en tout cas pour moi c’est évident).

C’est parce que le réel et le symbolisme se mélange que le sujet est ingérable et que les désaccords sont nombreux. Je trouve. La question serait de se débarrasser des jugement sociaux stéréotypés mais en gardant les réalités qui les nourrissent (et qui vont dans le sens des femmes concernant la violence...il me semble).

L’autre soucis est : pourquoi devrions nous (la société) juger les actes de la même façon...absolument ?
Moi ca ne me dérange pas de penser que dans une bagarre entre un couple, la personne a calmer le plus urgement est l’homme (a condition physique « classique », certaines femmes étant plus fortes que certains hommes).

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 455
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#408

Message par shisha » 15 févr. 2020, 11:31

Moi ca ne me dérange pas de penser que dans une bagarre entre un couple, la personne a calmer le plus urgement est l’homme (a condition physique « classique », certaines femmes étant plus fortes que certains hommes).
Les hommes sont majoritairement + forts physiquement que les femmes mais ils ont reçu l'éducation de ne jamais donner de coup à une femme et peuvent donc se laisser violenter par leurs campagnes (coups, jet d'objets etc). Si ces mêmes hommes costauds vont se plaindre à la police, cette dernière rigolera et ne prendra pas le monsieur au sérieux.

Et puis pas besoin d'être plus fort physiquement pour être capable de faire souffrir. La psychologie à elle seule suffit à laisser des souffrances qui peuvent mettre beaucoup de temps à "cicatriser".

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 10695
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: Stéréotype de genre, vraiment ?

#409

Message par Nicolas78 » 15 févr. 2020, 12:13

Ont est d’accord. Dans ce cas il n’est plus question de genre mais de personnalité. Tout le monde peut faire souffrir tout le monde avec la même efficacité dans la violence psychologique. Sans question de genre.
Je doute que les féministes a minima sérieux puissent nier cela. Mais cela s’éloigne donc des problèmes soulevés. Puisqu’ont s’éloigne des attributs physique et genrés, et des «croyances et archétypes » sociales genrés. Notamment celle véhiculée par les arts. Qui voudrais que l’homme soit un sage et la femme une enfant et/ou une « femme de caractère » ayant quelques « attributs masculins » (indépendance etc). Les arts jouants a la transgressions de ces règles pour un effet narratif, ou en sont victimes.
La réalité rejoignant parfois ces archétypes/stéréotypes il devient donc difficile de trier le bon grain de l’ivraie.
Par exemple une telle réalité étant la force physique, possiblement certaines hormones, certaines « fonctions » aussi (port et soins d’un enfant). Que sais-je ? Mais si ce n’est pas lié, c’est bien ancré dans un certains nombres de croyances...
En revanche l’homme n’est en rien plus sage, et pas forcément plus protecteur. Les deux sexe étant tout autant émotif amha. Le mélange de culture, de croyances et de choses plus « empiriques/vraies» parasitent tout débat et introduit de nombreux quiproquos.
Heuu...ca reste un avis personnel.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit