Argument de la connaissance

Ici, on discute de sujets variés...
Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 22855
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Argument de la connaissance

#26

Message par Jean-Francois » 26 nov. 2019, 16:16

Thomas C a écrit :
26 nov. 2019, 15:42
Je ne saisis pas en quoi cet exemple résout le problème posé
Ce n'est pas trop mon but car je trouve que c'est une manière peu appropriée de se pencher sur la question. C'est le genre d'"étude de cas" qui me semblent trop artificiels pour permettre des enseignements sur la réalité des choses (le truc des "zombies" de Chalmers en est un autre).
Dans l'expérience de pensée proposée par Jackson, Marie n'a pas à extrapoler (elle ne le peut pas)
Si Marie s'imagine ce que ça fait "voir du rouge" alors qu'elle n'en a jamais vu, elle doit extrapoler à partir de ses connaissances théoriques. Quand Marie voit du rouge, elle peut décrire ce qu'elle perçoit comme différence avec ce qu'elle imaginait avant d'en avoir vu. Après tout, comparer les connaissances de Marie avant de voir du rouge et son "état mental" quand elle voit du rouge, c'est comparer deux choses différentes. Et si vous vous demandez si "avoir vu du rouge" change la manière dont elle "imagine du rouge": forcément*, son cerveau a été stimulé par la couleur donc il est différent (comme la paléontologue imagine différemment la créature après l'avoir vue).

Et si Marie a des connaissances scientifiques, elle peut raconter son expérience subjective en langage scientifique (e.g., exprimer la différence que ça lui fait entre "imaginer du rouge sans en avoir vu" et "voir du rouge"). Cela n'en ferait pas une description scientifique rigoureuse mais je ne vois pas où il est question de description scientifique dans le problème posé.

Vous disiez:
"Les tenants de l'argument de la connaissance estiment que ce dernier plaide pour le dualisme en philosophie de l'esprit"
Pourriez-vous expliquer comment ce problème permettrait de défendre le dualisme?

Jean-François

* Du moins si elle n'est pas daltonienne, ou si elle ne réagit pas de manière négative à la nouveauté sensorielle.
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
25 décembre
Messages : 4191
Inscription : 30 avr. 2015, 23:43

Re: Argument de la connaissance

#27

Message par 25 décembre » 07 déc. 2019, 23:01

Nicolas78 a écrit :
24 nov. 2019, 18:50


Je pense que non, elle n'apprendrais rien. L'humanité à un exemple de ce genre :
L'humain ne peux pas voir en infrarouge ni en UV. Mais il à découvert ces spectres (et il les utilises), sans que cela ne fut partis de sont quotidien ou de sa représentation du monde avant qu'il ne découvre ces longueurs d'ondes, qu'il demeurait incapable de voir lui-même (même après la découverte).
Même la plus longue explication ne suffira jamais à imaginer clairement ce que l'on verrait en infrarouge. Il faut l'expérimenté pour avoir conscience de ce que c'est.
Nous pouvons avoir des photo de jour ou de nuit prises en infrarouge, nous avons aussi des lunettes re rapprochement et des télescopes de chasse qui nous permettent de voir en infrarouge.
Je faisait la remarque suivante à mon cousin aveugle de naissance: Tu n'as jamais vu, alors pour toi tout est noir. Il m'a répondu qu'il ne savait pas ce qu'est le noir étant donné que sa vision est absente.
Merci de votre réponse intelligente

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit