Pour briser quelques préjugés

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
arnold.jack
Messages : 105
Inscription : 23 févr. 2005, 11:41

Pour briser quelques préjugés

#1

Message par arnold.jack » 28 févr. 2005, 05:02

" Un préjugé est plus difficile à briser qu'un atome " aurait dit Einstein, comment chacun de nous peut-il s'inscrire dans la destruction des préjugés les plus nuisibles ?

Il y a bien des actes de notre vie qui nous paraissent inutiles, voire nuisibles et pourtant nous cédons par conformisme, par peur d'être rejeté et ainsi " marginalisé "

Y a-t-il des préjugés, des habitudes, des règles morales désuètes, qui vous semblent à remettre en question, pour le bien-être de chacun, pour que la planète survive à l'humanité qui l'épuise. Comment confronter des idées dans ce sens, comment se conforter de présences amies pour ne pas affronter seul une remise en question ?

Au-delà de mon propre site, je prospecte vers des personnes qui, a priori, devraient ne pas tout avaler : des sceptiques !
Un passeport pour Abélie : une simple devise:

Amour. bien-être. lucidité

nath_Ver
Messages : 23
Inscription : 18 févr. 2005, 06:17

Re: Pour briser quelques préjugés

#2

Message par nath_Ver » 28 févr. 2005, 08:10

arnold.jack a écrit :" Un préjugé est plus difficile à briser qu'un atome " aurait dit Einstein, comment chacun de nous peut-il s'inscrire dans la destruction des préjugés les plus nuisibles ?


Au-delà de mon propre site, je prospecte vers des personnes qui, a priori, devraient ne pas tout avaler : des sceptiques !

Je suis allée consulter votre site, rencontre avec ABEL qui à mes yeux s’apparente à une secte…..à moins qu’il ne s’agisse de maladresse dans vos écrits ……

J’ai relevé au fil de ma lecture et seulement sur quelques lignes, des termes édifiants, mais les exercices matinaux m’ont bien amusée ainsi que la rencontre avec les extras terrestres…
Un rituel pratiqué régulièrement, même de façon individuelle, donnerait à chacun le sentiment de faire partie d’un ensemble.
• Placées dans une conversation, dans un courrier, certaines expressions du texte présentant un tel rituel, constitueraient des signes de reconnaissance.

Communauté, rituel, épingle bleue à porter sur à la poitrine: ce n’est ni plus ni moins qu’un signe distinctif semblable aux foulards, croix chrétienne, etc.…
Quelle est la motivation du choix de votre logo, une croix renversée ?
N.V.

Avatar de l’utilisateur
arnold.jack
Messages : 105
Inscription : 23 févr. 2005, 11:41

Mon site : une secte ?

#3

Message par arnold.jack » 28 févr. 2005, 12:08

à Nath

Mon site s'apparenterait à celui d'une secte ?

J'ai bien dû mettre sur la page " actuel " un texte qui décrit quelques procédés sectaires. Mais rien ne sert de crier ma bonne foi, suis-je bon juge de moi-même ? Que votre scepticisme s'applique aussi à votre premier regard... En tout cas je n'ai rien commis qui n'ait placé mon site dans le collimateur des instances gouvernementales françaises qui surveillent les sectes.

J'espère vous dissuader de votre jugement, qui n'est pas le premier dans ce sens. Il y a donc une analogie dans les apparences. Je pensais que le mot Lucidité, placé dans ma devise me séparerait de toute apparence sectaire, ce n'est donc pas suffisant.

Mon but est bien " le relationnisme", art de vivre qui adopterait la confrontation "obstinée " des idées. ( et pas que chez les intellectuels patentés ) En vue d'approfondir les thèmes de l'Amour, du Bien être et de la lucidité. Et autres ...


Bien sûr, les signes de reconnaissance, me paraissent un minimum indispensable à déterminer un groupe qui n'aurait pas de structure, pas de forme préétablie ; seulement un vague projet, et l'expérimentation d'une méthode.

Le logo créé pour mon site a valeur de signe de reconnaissance, de liens, notamment avec d'autres sites qui prolongeraient le mien. Le but de tout logo est bien de servir d'icône, de symbole cristallisant une idée. Chacun charge un symbole selon l'idée qu'il s'en fait.

Voilà ce qu'il évoque pour moi qui l'ai créé. Succinctement !

L'ensemble me fait penser à un cerf-volant qui prend son envol. Les points représentent le maximum de personnes dont je rêve pour un groupe de parole. La croix porte une pointe au sommet afin d'être orientée vers le haut. Pour moi la barre horizontale symbolise le corps en bien-être, la matière. La partie verticale est la quête de spiritualité faite du développement de la Lucidité. La partie sous l'horizontale est la part de l'inconscient, au-dessus , la partie consciente : soit le développement du savoir. L'ensemble, points et croix, signifie la cohérence qui maintient le tout : l'Amour créatif.

Vaste programme ! Et si secte il y a, j'espère que je ne m'y présente pas en gourou en quête du culte de sa personnalité, ni en quête d'exploitation financière : ce qui est souvent le cas des sectes !

Merci de l'attention que vous avez manifestée par votre question. Prolongeons le débat si le jeu vous paraît de quelque intérêt.
Un passeport pour Abélie : une simple devise:

Amour. bien-être. lucidité

Avatar de l’utilisateur
arnold.jack
Messages : 105
Inscription : 23 févr. 2005, 11:41

#4

Message par arnold.jack » 01 mars 2005, 05:17

Petit complément d'information pour tempérer l'interprétation de Nath.

L'épingle bleue, proposée par mon site, n'a pas pour but d'affirmer, chez celui qui l'exhibe, l'appartenance à un groupe ( même si le geste n'a de sens que pour un tel groupe ).

Cet objet servirait de connecteur. Il signifie : " je suis disponible pour une discussion, pour un contact en vue de faire connaissance ... Ce connecteur ne reste visible que pendant le temps où celui qui le montre s'offre à la prise de contact. L'un des buts est d'essayer d'échapper à la solitude.

L'idée ne me paraît pas répréhensible, même si elle est de l'ordre de l'utopie ! De toute façon, un signe dont on ne connaît pas le sens, n'est pas vraiment un signe.

Quand l'épingle bleue sera-t-elle opérationnelle ? A chacun de voir si cela est possible, ou souhaitable.

Le scepticisme sera bien sûr d'autant plus bénéfique qu'il sera argumenté.

Ce topic gagnerait aussi en intérêt si Nath exprimait en quoi le rituel " programme matinal " l'a amusée ( ce qui est positif ! ).

Bien qu'un chapître soit prévu pour discuter des extra terrestres, ce topic ci lui permettrait d'exprimer en quoi la vision des extra terrestres - dans mon pseudo roman - lui paraît ou non digne d'examen?

Heureux de vous lire, Nath . Cordialement. Arnold
Un passeport pour Abélie : une simple devise:

Amour. bien-être. lucidité

Avatar de l’utilisateur
Abel Chemoul
Messages : 451
Inscription : 04 avr. 2004, 11:28

#5

Message par Abel Chemoul » 01 mars 2005, 13:31

arnold.jack a écrit :La devise de ce site est un guide pour animer autant que pour freiner : toujours s'y référer : Amour, Bien-Etre, Lucidité. D'où ce prénom de ralliement : abel !
Oula je vais demander des droits d'auteur moi. Et pour Chemoul, ça donne quoi?

Avatar de l’utilisateur
arnold.jack
Messages : 105
Inscription : 23 févr. 2005, 11:41

#6

Message par arnold.jack » 03 mars 2005, 03:57

à Abel : un prénom qui va bien à mon site , un code caché : c'est un plus pour toi !

Ne nous disputons pas pour les droits d'auteur : tout est gratuit, aucun droit réservé, texte libre pour toute utilisation ...et même l'auteur n'y accole pas son identité .

Mais au-delà de l'ironie ou de la plaisanterie, y a-t-il place pour une expression plus " nourrie " ? un scepticisme argumenté ?

Mais je connais mal l'esprit de ce forum, je vais me placer en observation.

Désolé, Abel , de mettre une partie de toi dans une épingle :-))
Un passeport pour Abélie : une simple devise:

Amour. bien-être. lucidité

Avatar de l’utilisateur
arnold.jack
Messages : 105
Inscription : 23 févr. 2005, 11:41

#7

Message par arnold.jack » 03 mars 2005, 11:53

J'ai du mal à retrouver le sujet que j'ai proposé dans les réponses qui le prolongent.

Je disais : " Y a-t-il des préjugés, des habitudes, des règles morales désuètes, qui vous semblent à remettre en question, pour le bien-être de chacun, pour que la planète survive à l'humanité qui l'épuise " . En outre, je faisais référence à mon site, qui me sert de base pour expliciter ce que je souhaiterais proposer à " des groupes de paroles " ou comme thèmes sur un forum.

Je vois mal le rapport qu'il peut exister entre mon propos et " les réponses ". Il y a pour le moins un décalage.
Non que je juge inintéressant ce qui est dit, mais en quoi y a-t-il échanges d'idées à partir du thème que j'ai proposé ?

Bizarre ! Il me faut encore rester en observation de ce forum et deviner les intentions de mes éventuels interlocuteurs. J'arrivais en terrien sans doute un peu lourd, vers des êtres qui regardent la terre de si loin !

Me suis-je fourvoyé ?
Un passeport pour Abélie : une simple devise:

Amour. bien-être. lucidité

ti-poil
Messages : 3573
Inscription : 02 déc. 2003, 17:27

#8

Message par ti-poil » 03 mars 2005, 12:28

Arnold a écrit :Je disais : " Y a-t-il des préjugés, des habitudes, des règles morales désuètes, qui vous semblent à remettre en question, pour le bien-être de chacun, pour que la planète survive à l'humanité qui l'épuise " .


Helas le compte a rebours est deja commence et il n'est plus question que de temps pour que la planete se debarasse de ce virus qu'est l'humain.
L'humain(bebete) sorte de maladie de la planete pour lequel elle devra trouver une solution pour l'aneantir avant qu'il n'epuise toutes ses energies.


La question est tres mal posee car il est fort a parier que la planete va survivre a l'humanite.La question la plus probable serait : Est-ce que les bebetes humains va survivre a la betise de l'humanite???
----------------------------------
L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence.

nath_Ver
Messages : 23
Inscription : 18 févr. 2005, 06:17

#9

Message par nath_Ver » 04 mars 2005, 02:58

arnold.jack a écrit :J'ai du mal à retrouver le sujet que j'ai proposé dans les réponses qui le prolongent.

Je disais : " Y a-t-il des préjugés, des habitudes, des règles morales désuètes, qui vous semblent à remettre en question, pour le bien-être de chacun, pour que la planète survive à l'humanité qui l'épuise " . En outre, je faisais référence à mon site, qui me sert de base pour expliciter ce que je souhaiterais proposer à " des groupes de paroles " ou comme thèmes sur un forum.

Je vois mal le rapport qu'il peut exister entre mon propos et " les réponses ". Il y a pour le moins un décalage.
Non que je juge inintéressant ce qui est dit, mais en quoi y a-t-il échanges d'idées à partir du thème que j'ai proposé ?

Bizarre ! Il me faut encore rester en observation de ce forum et deviner les intentions de mes éventuels interlocuteurs. J'arrivais en terrien sans doute un peu lourd, vers des êtres qui regardent la terre de si loin !

Me suis-je fourvoyé ?
Bonjour ARNOLD,

Vous avez écrit : J'ai du mal à retrouver le sujet que j'ai proposé dans les réponses qui le prolongent

Effectivement il n’y a aucun rapport et c'est en parti pour cela que je vous ai écrit sur votre messagerie privée lorsque je me suis aperçue que sur le forum il était parfois difficile au fil des réponses d’avoir un suivi logique dans les sujets . Le propos initial s’est éloigné faisant place à d’autres interrogations.
Merci beaucoup pour votre message qui m'a éclairé davantage sur l'idée que vous vous faites d'une société "différente».
Cordialement
N.V.

Avatar de l’utilisateur
arnold.jack
Messages : 105
Inscription : 23 févr. 2005, 11:41

#10

Message par arnold.jack » 05 mars 2005, 05:03

Merci à qui a clarifié cet entretien en écartant ce qui manifestement n'en faisait pas partie. Je remercie Nath_Ver d'avoir appuyé l'expression de mon désappointement.

Ti-Poil écrit :

" La question est très mal posée car il est fort à parier que la planète va survivre a l'humanité. La question la plus probable serait : Est-ce que les bébêtes humaines vont survivre a la bêtise de l'humanité ??? "

Ce peut être la question en effet. Il semble que le véhicule ira dans le mur si rien n'est fait pour lui faire changer de cap.

Hors, ceux qui tiennent la barre le font de façon à ne pas abandonner " la carte de route " constituée au fil des ans par ce qu'on peut appeler la tradition.

Y a-t-il une possible pédagogie salvatrice ? une méthode où la " pédagogie" de masse laisserait place à une confrontation des idées, une recherche systématique du savoir, par les individus eux-mêmes, en petits groupes autonomes ? Utopie ? Trop grande confiance en l'humain ?

En tout cas tel est bien l'objet de mon site : le " relationnisme " pour échapper à la solitude des individus - noyés dans la masse - et pour que chacun, si modestement que ce soit, se connecte à un réseau " abélien ", pour grandir en Lucidité.

Y a-t-il des préjugés, des tabous à écarter, pour qu'à l'époque d'internet - ouverture sur le savoir et la communication - les individus réfléchissent hors des modèles " de masse ". Que pensez-vous d'une possible " dynamique de groupes " pour secouer les idées passéistes ?
Un passeport pour Abélie : une simple devise:

Amour. bien-être. lucidité

Ghost
Messages : 2344
Inscription : 23 mars 2004, 04:57

#11

Message par Ghost » 05 mars 2005, 05:25

arnold.jack a écrit : ... Y a-t-il des préjugés, des tabous à écarter, pour qu'à l'époque d'internet - ouverture sur le savoir et la communication - les individus réfléchissent hors des modèles " de masse ". Que pensez-vous d'une possible " dynamique de groupes " pour secouer les idées passéistes ?
A l'heure où la Corée du Nord brandit la menace de l'arme nucléaire, ce n'est pas avec de bonnes paroles qu'on va "secouer les idées passéistes".

J'ai tendance à souvent planer, mais faut savoir revenir sur terre aussi...

Faut être patient, les idées évoluent avec le temps et l'expérience. Les paroles n'y font pas grand chose. Elles servent seulement à conforter la position que nous avons déjà ou à indiquer le chemin à celui qui le demande.

Ghost
Notre cerveau, dont le "métier" est de nous bricoler une présence au monde, a tout ce qu'il faut pour nous en bricoler des imitations pas mal réalistes. (28 avril 2008: prise de conscience de Denis que nous ne sommes pas notre cerveau, Rien n'est perdu! )

ti-poil
Messages : 3573
Inscription : 02 déc. 2003, 17:27

#12

Message par ti-poil » 05 mars 2005, 11:06

Arnold Jack a écrit :Y a-t-il des préjugés, des tabous à écarter, pour qu'à l'époque d'internet - ouverture sur le savoir et la communication - les individus réfléchissent hors des modèles " de masse ". Que pensez-vous d'une possible " dynamique de groupes " pour secouer les idées passéistes ?
Les solutions existent comme ramener la demographie de moitie de ce qu'elle est presentement,meilleur repartition de la richesse donc moins de possesions grandioses,respect de toutes les cultures et surtout respect de notre bulle qu'est notre terre.


Un des problemes majeur de l'homme est de vouloir controler et posseder tout ce qui l'entoure a grande et a petite echelle.

En fait,l'homme n'arrive pas a dominer ses instinct et n'a pas de plan globale pour son evolution.Remarque que l'on suit peut-etre nos profondes origines : On ne sait pas d'ou l'on vient,on ne sait pas qui nous somme et on ne sait ou on s'en va.
----------------------------------
L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence.

Avatar de l’utilisateur
arnold.jack
Messages : 105
Inscription : 23 févr. 2005, 11:41

#13

Message par arnold.jack » 05 mars 2005, 11:37

[Ghost est encore plus pessimiste que moi.

La Corée du Nord est-elle expansionniste ? Je crois qu'elle se gonfle pour essayer d'effrayer l'armée la plus puissante du monde en capacité destructrice : l'armée des USA, utilisée par qui ? dans quel but ?

En page " actuel " de mon site, je dis ma conception des guerres. Les armes atomique ou chimique frappent assez aveuglement, hommes, bêtes et plantes. Si une extermination était programmée, je redouterais davantage l'arme biologique, lancée par qui aurait antidote ou vaccins. Pour l'instant, le gangstérisme américain au service des puissances financières n'a pas beaucoup d'opposants solides.

Mais revenons au sujet : Tu dis " les idées évoluent avec le temps et l'expérience. Les paroles n'y font pas grand chose "

J'ai eu à vivre - succinctement il est vrai - l'influence de " la dynamique des groupes " appliquée à la persuasion, notamment dans le cadre expérimental de la publicité pour un produit. Le principe était que si un petit groupe ( 6 -7 personnes ), uni par un idéal commun, ou faisant équipe pour un motif même anodin, avait un sujet à défendre : il s'auto persuadait . Les convictions étayées par la réflexion du groupe, ses recherches, s'implantaient d'autant plus solidement, chez chaque membre du groupe, qu'elles aboutissaient à défendre positivement une cause. Je ne sais quelle part ce principe eut dans les manifestations estudiantines de Mai 68 en France ?

Mai 68 déboucha trop vite sur une action violente et les agents destructeurs firent leur oeuvre, mais au plan des idées, n'y eut-il pas comme une remise en cause ?

Est-ce si utopique que d'imaginer les esprits " éveillés" par une pratique des " groupes de paroles " pacifiques, multidirectionnels et autodéterminés. Une forme inédite d'action psychologique pacifique ?

Bien sûr je garde une part de scepticisme, celle qui maintient les pieds sur terre -mais je sollicite l'avis d'autrui sur l'influence possible du " relationnisme ", ce néologisme qui pointe à peine sur Google ou dans les dictionnaires.

Assez d'accord avec Ti-poil : il nous faut gagner en maîtrise de nos instincts ( apprendre à nous opposer à qui les exacerbent ). Il nous faut aussi cesser de nous reproduire sans planification , eu égard aux possibilités de développement ou de survie.
Un passeport pour Abélie : une simple devise:

Amour. bien-être. lucidité

ti-poil
Messages : 3573
Inscription : 02 déc. 2003, 17:27

#14

Message par ti-poil » 05 mars 2005, 13:23

A.J.



Remarquer qu'il y a des groupes de conscientisations comme la nouvelle de premiere page d'un journal d'aujourdh'ui qui s'oppose a la chasse aux phoques dans le golfe St-Laurent en egard au maltraitement des animaux.

Le probleme est que ces groupes choisisent les causes les plus faciles a defendre pour ameliorer les financements(dons).Ils ne vont surtout pas s'opposer aux traitements et (surconsommation) des animaux de fermes.

Les phoques ont toujours existes et ont toujours consommes des poissons.Il s'en tuent maintenant parce qu'ils mangent le stock de poissons destines a la consommation humaine.

Est-ce les phoques qui sont en trop grand nombre ou c'est l'humain?
Ce groupe de defense de phoques que vont t'ils dirent lorsqu'il n'y aura plus de poissons dans leurs assiettes?

Alors comme tu vois l'equilibre n'est pas facile a atteindre lorsque l'on parle de surconsommation ou de surpeuplement.
----------------------------------
L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence.

Ghost
Messages : 2344
Inscription : 23 mars 2004, 04:57

#15

Message par Ghost » 06 mars 2005, 19:00

arnold.jack a écrit :[Ghost est encore plus pessimiste que moi.
Ce n'est pas du pessimisme, c'est du réalisme.
arnold.jack a écrit : Mais revenons au sujet : Tu dis " les idées évoluent avec le temps et l'expérience. Les paroles n'y font pas grand chose "

J'ai eu à vivre - succinctement il est vrai - l'influence de " la dynamique des groupes " appliquée à la persuasion, notamment dans le cadre expérimental de la publicité pour un produit. Le principe était que si un petit groupe ( 6 -7 personnes ), uni par un idéal commun, ou faisant équipe pour un motif même anodin, avait un sujet à défendre : il s'auto persuadait .
Oui, mais si l'idéal au départ est déjà commun, quel besoin ont-ils de s'auto persuader?
arnold.jack a écrit :Les convictions étayées par la réflexion du groupe, ses recherches, s'implantaient d'autant plus solidement, chez chaque membre du groupe, qu'elles aboutissaient à défendre positivement une cause. Je ne sais quelle part ce principe eut dans les manifestations estudiantines de Mai 68 en France ?
Peux-tu m'énumérer ce que tu aimerais défendre? Comment penses-tu pouvoir le faire efficacement et pacifiquement?
arnold.jack a écrit : Est-ce si utopique que d'imaginer les esprits " éveillés" par une pratique des " groupes de paroles " pacifiques, multidirectionnels et autodéterminés. Une forme inédite d'action psychologique pacifique ?
Il existe un nombre incalculable de religions, sectes et doctrines pour ça. Que veux-tu amener de plus?
arnold.jack a écrit : Assez d'accord avec Ti-poil : il nous faut gagner en maîtrise de nos instincts ( apprendre à nous opposer à qui les exacerbent ). Il nous faut aussi cesser de nous reproduire sans planification , eu égard aux possibilités de développement ou de survie.
Ouais, pour faire comprendre ça à certaines communautés, ça ne va pas être de la tarte...

Ghost
Notre cerveau, dont le "métier" est de nous bricoler une présence au monde, a tout ce qu'il faut pour nous en bricoler des imitations pas mal réalistes. (28 avril 2008: prise de conscience de Denis que nous ne sommes pas notre cerveau, Rien n'est perdu! )

Avatar de l’utilisateur
arnold.jack
Messages : 105
Inscription : 23 févr. 2005, 11:41

#16

Message par arnold.jack » 07 mars 2005, 11:41

D'accord avec ti-poil : l'équilibre est difficile quand on parle de surconsommation ou de surpeuplement.
Je crois que selon les circonstances, il faudrait revoir les équilibres, repenser quotas ou méthodes. Dans mon esprit, il s'agit d'abord de prise de conscience, de débats, de changement de moeurs progressif. Partir de quelques principes, toujours discutables et aux applications mouvantes.

- exemples :

- l'homme peut-t-il, lorsqu'il est en compétition avec des animaux, pour la nourriture ou pour l'espace, exterminer tous ceux qu'ils ne peut " domestiquer "? Ne doit-on pas protéger un patrimoine génétique témoin de l'évolution sur la terre, ne serait-ce que pour utiliser des gènes, quand seront créés des êtres porteurs de la vie et de la conscience hors de notre planète ?

- autre principe : se passer le plus possible des animaux pour notre subsistance ( nourriture, travail, loisirs) et leur offrir des espaces.

- Si nous ne pouvons faire autrement que les exploiter ou les détruire, leur épargner au maximum, la souffrance

Mais un topic spécial pourrait concerner une réflexion à ce sujet. A suivre


Bien sûr que Ghost est réaliste. Et que je suis, en toute conscience, utopique. En fait, impuissant à bouger quoi que ce soit, je sauve ma bonne conscience, en proposant un rêve à caractère " pédagogique ". Axe principal : lutter contre les solitudes, faire de l'échange de paroles une activité de loisirs, préalable à toute action. Si actions il y a.

Tu dis : si l'idéal est déjà commun, de quoi ont-ils besoin de s'auto-persuader ?

Ce qui serait commun, ce serait un principe qui englobe une foule de comportements à définir, à revoir, à confronter. Ma devise : Amour, Bien-être, Lucidité serait une référence pour apprécier les frontières où se situer. Il va de soi que ces trois termes sont flous. Dans la pratique, des agissements opposés peuvent y trouver place. Ce qui serait déjà une originalité : ne rien enfermer dans un dogme ! Le jeu étant basé sur la discussion et le " relationnisme " il y a là de quoi faire !

Je ne crois pas que les religions,( et surtout certaines ) puissent s'adapter au monde mouvant et multiple qui sera bientôt le nôtre. Il est évident que la nécessaire planification de la population, le choix des moeurs, la réorientation des modes de production, de consommation, seront difficiles à faire comprendre à certaines communautés.

C'est bien en cela que je rêve d'une forme de réseaux multiples de discussion, où les individus demeureraient des électrons libres. Pas de leaders autres que des distributeurs de paroles au sein de groupes. Pas de structure, de fric, de décisions vers une action. Si des individus éveillés au nécessaire changement, veulent passer à l'action, ils susciteront des associations " classiques " pour cela, ils agiront sur leurs communautés. Dans militantisme il y a quelque chose qui ressemble à militaire, à obéissance et objectifs simplistes. Cela n'est pas de mon utopie. Il m'importe ( excusez la prétention du style ) que la conscience large de tout problème précède la recherche de solutions.

Enumérer ce que j'aimerais défendre : Croître en conscience la plus objective possible de notre monde afin d'assurer survie, progrès des savoirs. Que les conduites évitent au maximum la nécessité de tuer ! Que le combat contre la souffrance, de tous les êtres vivants, soit un souci permanent !

Cela est encore au niveau des principes ! C'est vrai !

Pratiquement il faudrait aborder beaucoup de " chapitres " : les relations entre les individus, la quête de joie véritable ( selon Spinoza ), le souci pour un infini progrès de la quête de savoir ( plus que le tourisme en avion, les loisirs polluants... ). Un autre rapport au travail et aux loisirs. Qu'est-ce que le fric ? Les mécanismes financiers qui déterminent la quête de profit, l'encouragement à la multitude des envies, les crises et les guerres . Plus haut j'ai cité l'équilibre entre la nature et le nombre des humains consommateurs, aux insatiables appétits destructeurs d'environnement.

Ce serait très long à énumérer, des contradictions sont inévitables : que de thèmes de discussions !

Mon site se veut une forme de ralliement ( c'est puéril, j'en suis conscient ) C'est un peu le geste ultime d'un isolé qui lance un message par bouteille à la mer. De quoi apaiser une angoisse par un geste symbolique et dormir plus sereinement !!!

Le pseudo roman de quelques 66 pages ( ? ) que j'ai placé sur mon site - page futurible - se veut une illustration ( non un modèle ! ) de quelques éléments importants du problème posé.

Merci, chers interlocuteurs, d'avoir prolongé le débat. A suivre ?
Un passeport pour Abélie : une simple devise:

Amour. bien-être. lucidité

Avatar de l’utilisateur
arnold.jack
Messages : 105
Inscription : 23 févr. 2005, 11:41

#17

Message par arnold.jack » 24 mars 2005, 04:45

Me revoilà, suite à la question de Ghost qui peut motiver quelques " apparitions "de ma part.

- " Peux-tu m'énumérer ce que tu aimerais défendre ? Comment penses-tu pouvoir le faire efficacement et pacifiquement ? " -

Difficile de faire bref, j'essaie !

L'écriture de mon pseudo roman, sur mon site, fut provoquée par un forum ( disparu ) qui proposait que nous discutions , sur le net, de la notion d'un monde meilleur.

Et bien j'imaginais que le rassemblement par petits groupes de moins de 8 personnes, abordant le thème d'un monde meilleur, serait en soi une sorte de révolution " politique ", une recherche pacifique qui dépendrait de chacun, par une quête personnelle d'interlocuteurs et de thèmes de discussions.

Mon site se voulait un des moteurs possibles. Et je soumets de temps à autres à des sceptiques constructifs l'idée de cette entreprise, dans le but de la faire avancer .
Pacifique, efficace, déraisonnable ? J'attends des avis, des conseils, une collaboration ?
Un passeport pour Abélie : une simple devise:

Amour. bien-être. lucidité

PRIVIGHOST
Messages : 3
Inscription : 22 mars 2005, 19:23

#18

Message par PRIVIGHOST » 24 mars 2005, 06:17

je suis allez voir ton site, je te reponds franchement

j'ai eu l'impression d'un site d'une secte (quoique pour moi religion et secte c'est pareil), qui utilise des procédés de Programmation neuro linguistique...
Comme beaucoup de communauté, c'est tres ambigue...j'ai pas compris ton trip, en faites...je vois que tu joue sur le mot Amour...pas tres original...mais bon, argumente, montre moi que je me trompe

PRIVIGHOST
Messages : 3
Inscription : 22 mars 2005, 19:23

#19

Message par PRIVIGHOST » 24 mars 2005, 06:18

je suis allez voir ton site, je te reponds franchement

j'ai eu l'impression d'un site d'une secte (quoique pour moi religion et secte c'est pareil), qui utilise des procédés de Programmation neuro linguistique...
Comme beaucoup de communauté, c'est tres ambigue...j'ai pas compris ton trip, en faites...je vois que tu joue sur le mot Amour...pas tres original...mais bon, argumente, montre moi que je me trompe

Avatar de l’utilisateur
arnold.jack
Messages : 105
Inscription : 23 févr. 2005, 11:41

#20

Message par arnold.jack » 25 mars 2005, 05:55

Merci, Privighost, d'avoir consacré quelques minutes à mon précédent message.

Mon site a pour objet d'illustrer certaines idées que j'émets sur les forums. En l'occurrence ici, j'interrogeais sur le procédé - sans doute critiquable - d'une mise en relation d'individus, qui bien que ne se connaissant pas, pourraient échanger quelques propos, dans le but - final - de s'instruire des problèmes du monde, en groupe, hors de toute autorité dominante. Ce serait aussi une échappatoire à la solitude.

C'est là le sujet que j'offre à la discussions et aux arguments de " sceptiques "

Mon site aiderait à comprendre ce dont je parle, en présentant une méthode, mieux que ne le permet un message dans un forum.

Hélas, dès le premier coup d'oeil, le visiteur pense : encore une secte ! Et moi de ne voir, dans cette attitude, qu'un préjugé ( un trop rapide jugement ).

Je me demande quoi faire pour lever l'ambiguïté ?

As-tu parcouru l'ensemble de mon site ? Quelles pages, quels passages te font penser à une secte ? Y a-t-il des lieux propres aux adeptes ? Y a t-il, quelque part, la présence physique d'un gourou ? Ce gourou peut-il exercer un charisme dans des relations de personnes à personnes ? Qui serait-il ? Où rassemblerait-t-il ses adeptes pour les dominer ou les embrigader ? Leur piquerait-il leur argent ? ( l'épingle bleue qui servirait de connecteur ne lui rapportant rien ! ). Les mises en garde sont-elles des feintes ?

Mais pourquoi te donner des contre arguments sans avoir lu l'énoncé des critères qui te font penser non à une forme de rencontres amicales, mais à une secte ?
Le mot réseau me paraîtrait convenable - bien que réseau informel - mais secte ?
Je sais que le mot amour est utilisé par beaucoup de sectes ou religions, mais est-ce le même concept et le même but ? Quant au mot lucidité, il n'est guère à l'ordre du jour, dans ces formations que comme toi, je redoute.

Je voudrais que tu t'exprimes là-dessus, que d'autres sceptiques m'éclairent aussi.

Tu vois mon niveau : je ne sais pas ce qu'est un " trip " ! Quant à la programmation neuro linguistique, j'ai cru comprendre qu'il s'agit d'une méthode où un individu " en programme " un autre " en utilisant des propos alliés à des attitudes corporelles. Mais cela nécessite une relation, face à face, entre ces deux personnes ? Non ?

Merci à tous de bien vouloir prolonger positivement la discussion.

Merci, Privighost, d'avoir consacré quelques minutes à mon précédent message.

Mon site a pour objet d'illustrer certaines idées que j'émets sur les forums. En l'occurrence ici, j'interrogeais sur le procédé - sans doute critiquable - d'une mise en relation d'individus, qui bien que ne se connaissant pas, pourraient échanger quelques propos, dans le but - final - de s'instruire des problèmes du monde, en groupe, hors de toute autorité dominante. Ce serait aussi une échappatoire à la solitude.

C'est là le sujet que j'offre à la discussions et aux arguments de " sceptiques "

Mon site aiderait à comprendre ce dont je parle, en présentant une méthode, mieux que ne le permet un message dans un forum.

Hélas, dès le premier coup d'oeil, le visiteur pense : encore une secte ! Et moi de ne voir, dans cette attitude, qu'un préjugé ( un trop rapide jugement ).

Je me demande quoi faire pour lever l'ambiguïté ?

As-tu parcouru l'ensemble de mon site ? Quelles pages, quels passages te font penser à une secte ? Y a-t-il des lieux propres aux adeptes ? Y a t-il, quelque part, la présence physique d'un gourou ? Ce gourou peut-il exercer un charisme dans des relations de personnes à personnes ? Qui serait-il ? Où rassemblerait-t-il ses adeptes pour les dominer ou les embrigader ? Leur piquerait-il leur argent ? ( l'épingle bleue qui servirait de connecteur ne lui rapportant rien ! ). Les mises en garde sont-elles des feintes ?

Mais pourquoi te donner des contre arguments sans avoir lu l'énoncé des critères qui te font penser non à une forme de rencontres amicales, mais à une secte ?
Le mot réseau me paraîtrait convenable - bien que réseau informel - mais secte ?
Je sais que le mot amour est utilisé par beaucoup de sectes ou religions, mais est-ce le même concept et le même but ? Quant au mot lucidité, il n'est guère à l'ordre du jour, dans ces formations que comme toi, je redoute.

Je voudrais que tu t'exprimes là-dessus, que d'autres sceptiques m'éclairent aussi.

Tu vois mon niveau : je ne sais pas ce qu'est un " trip " ! Quant à la programmation neuro linguistique, j'ai cru comprendre qu'il s'agit d'une méthode où un individu " en programme " un autre " en utilisant des propos alliés à des attitudes corporelles. Mais cela nécessite une relation, face à face, entre ces deux personnes ? Non ?

Merci à tous de bien vouloir prolonger positivement la discussion.
Un passeport pour Abélie : une simple devise:

Amour. bien-être. lucidité

Avatar de l’utilisateur
HerbeDeProvence
Messages : 594
Inscription : 06 sept. 2004, 15:34

#21

Message par HerbeDeProvence » 25 mars 2005, 10:15

arnold.jack a écrit : j'interrogeais sur le procédé - sans doute critiquable - d'une mise en relation d'individus, qui bien que ne se connaissant pas, pourraient échanger quelques propos, dans le but - final - de s'instruire des problèmes du monde, en groupe, hors de toute autorité dominante. Ce serait aussi une échappatoire à la solitude.
Humm, sans vouloir faire de la provoc gratuite, il me semble que les français sont très forts, en petit comités, de préférence au Bar, pour refaire le monde...

Il est trop compliqué le monde pour le refaire à 8 ou 10.
non?

Avatar de l’utilisateur
arnold.jack
Messages : 105
Inscription : 23 févr. 2005, 11:41

#22

Message par arnold.jack » 25 mars 2005, 12:35

Privighost : Tu as encore regardé par le petit bout de la lorgnette !

Lis mieux. Pour économiser le temps de connexion, tu peux enregistrer rapidement mon site et le lire tranquillement.

Même dans un bar, on fait plus que de refaire le monde : on sort un instant de sa solitude. Cela fait partie de mon projet !

Ce que je propose n'a pas lieu dans un bar, mais se veut plus intime.

Il ne s'agit pas que de refaire le monde en paroles, bien que je trouve l'activité intéressante si elle permet de mieux comprendre le monde.

Il s'agit de s'enrichir de l'échange avec les autres. Il s'agit aussi d'enrichir un peu son cheminement de vie en essayant de se référer à un idéal. ( c'est démodé peut-être, voire redouté par certains ? )

Il ne s'agit pas de rester entre 8 ou 10 , mais de se connecter en groupes mouvants et générateurs de réseaux spontanés et également mouvants. Est-ce là que tu pressens " une secte " ? Sans gourou, ni chef, ni contrôle, ni fric ?

Je n'ai pas encore compris ta critique.Un petit effort ... comme si c'était sérieux.

Merci de ton message.
Un passeport pour Abélie : une simple devise:

Amour. bien-être. lucidité

Avatar de l’utilisateur
HerbeDeProvence
Messages : 594
Inscription : 06 sept. 2004, 15:34

#23

Message par HerbeDeProvence » 25 mars 2005, 15:55

arnold.jack a écrit : Ce que je propose n'a pas lieu dans un bar, mais se veut plus intime.

Il ne s'agit pas que de refaire le monde en paroles, bien que je trouve l'activité intéressante si elle permet de mieux comprendre le monde.

Il s'agit de s'enrichir de l'échange avec les autres.
re-humm ça veut dire quoi "plus intime"?
Et s'il ne s'agit pas de "paroles", en quoi consiste cet "échange avec les autres"?

C'est sexuel ton truc?

Ghost
Messages : 2344
Inscription : 23 mars 2004, 04:57

#24

Message par Ghost » 25 mars 2005, 19:22

Salut Arnold,

J'ai l'impression que tu te broutes un peu, là! J'ai d'ailleurs apprécié l'humour de HDP.

Il ne s'agit pas "que de refaire le monde en parole", mais "de s'enrichir de l'échange avec les autres"? Y a comme une erreur... :)

Bon, visiblement tu veux sortir de la solitude et tu t'y prends mal.

Un conseil: Balance un bon sujet bien torché sur le forum et tu vas voir comment tu vas sortir de la solitude. Tu vas même être à tel point agressé que tu souhaiteras que ça se termine. :D

Du style "moi je crois en ceci ou je crois en cela" avec, si possible, quelques arguments pour étayer un tipeu ce à quoi tu crois, et le tour et joué. Encore mieux, tu ne dis pas que tu crois mais tu affirmes! C'est d'une efficacité redoutable!

Ghost :)
Notre cerveau, dont le "métier" est de nous bricoler une présence au monde, a tout ce qu'il faut pour nous en bricoler des imitations pas mal réalistes. (28 avril 2008: prise de conscience de Denis que nous ne sommes pas notre cerveau, Rien n'est perdu! )

Avatar de l’utilisateur
arnold.jack
Messages : 105
Inscription : 23 févr. 2005, 11:41

#25

Message par arnold.jack » 26 mars 2005, 05:15

Bonjour à ceux que j'ai plaisir à rejoindre ici.

Je voudrais vous rassurer, je ne suis pas dans la solitude, sauf lorsque je le désire

Mais j'ai connu une solitude imposée et ce que je cherche à inventer c'est une méthode pour qui voudrait en sortir. Méthode discutable, sans doute, mais en cela je vous rencontre.

J'ai sans doute aussi une préoccupation " pédagogique " qui rejoint la préoccupation que j'exprime sur le post concernant l'esclavage de HDP. ( monde meilleur ??? )

Il est clair que ce que je propose, ce sont des groupes de parole. L'essentiel est bien d'échanger des propos, mais les thèmes sont multiples et l'intention aussi.

Parler, pas seulement pour refaire le monde en imagination ( bien que si cela est fait sérieusement, il y a nécessité de chercher, de s'instruire, d'écouter les autres )

Parler avec possibilité d'écouter et d'être écouté c'est une façon d'exister, et éventuellement de travailler sur soi-même pour se parfaire.

Groupes plus intimes ? Cela signifie plutôt " en privé ", c'est-à-dire : pas de regroupements sur la voie publique. Nécessité de discrétion, respect des lois sur l'ordre public.

Au-delà de la parole, les individus peuvent-ils se retrouver pour autre chose que parler. C'est évident. Si l'on a parlé peinture, ou musique, dans un groupe, rien n'empêche que quelques uns se revoient pour comparer des oeuvres, faire de la musique à plusieurs. Mais cela n'est pas mon propos, même s'il en est un effet. Quant au sexe... il en va de même!


Pour ce qui est de faire de la provoc, j'essaie de ne pas m'y laisser aller sur un forum. Le pseudo roman placé sur mon site est une compensation ! Mais il faudrait qu'il soir lu ( 66 pages, je crois) et comme je ne suis pas un écrivain ... cela ne provoque rien ni personne !

Merci à vous, pour ce moment de sollicitation de mes neurones !
Un passeport pour Abélie : une simple devise:

Amour. bien-être. lucidité

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : jroche