Page 1 sur 1

La bête aux longues oreilles

Publié : 29 mars 2008, 15:16
par Michel D.
Allez, on va s"amuser un peu et lancer un sujet léger et amusant :

Quid du lapin à bord d'un bateau ?

Michel, navigateur solitaire à ses heures ...

Re: La bête aux longues oreilles

Publié : 29 mars 2008, 15:40
par Red Pill
........ :gnee:

Re: La bête aux longues oreilles

Publié : 29 mars 2008, 15:42
par Michel D.
Red Pill a écrit :........ :gnee:
Salut Red, pas très prolixe !!!

Michel

Maigre récolte

Publié : 29 mars 2008, 15:53
par Denis

Salut Michel D.

Le mieux que j'ai trouvé, c'est ça.

La pêche-Google n'a pas été bonne. J'ai failli le rejeter à l'eau.

:) Denis

Re: La bête aux longues oreilles

Publié : 29 mars 2008, 16:07
par Hallucigenia
Salut Michel,

Je connais un marin qui refuserait d'embarquer si un lapin (ou même une simple représentation d'un lapin) se trouvait à bord.

J'ignore tout de l'origine de cette superstition.
Le mot "lapin" porte malheur. À l'origine, les marins embarquaient des lapins pour les manger, et lutter contre le scorbut.
Ils s'échappaient des clapiers et rongeaient le bois du bateau, notamment les membrures, causant ainsi de nombreux naufrages. Depuis, l'animal est proscrit.
C'est une explication possible, effectivement.

Amicalement,
Hallucigenia

Re: La bête aux longues oreilles

Publié : 29 mars 2008, 16:09
par Michel D.
Bonsoir Denis, mes amitiés,

Merci pour le lien, mais :

"À l'origine, les marins embarquaient des lapins pour les manger"

Certes !!!

"et lutter contre le scorbut."

Bof. Je ne suis pas certain que la viande, même de lapin, soit le met le plus approprié pour lutter contre le scorbut. Il me semble, qu'à défaut de fruits frais, cette canaille d'amiral Nelson préconisait l'ingestion d'oignons (qui avaient l"avantage de se conserver assez longtemps).

"Ils s'échappaient des clapiers et rongeaient le bois du bateau, notamment les membrures, causant ainsi de nombreux naufrages."

Les membrures ? Regardez un navire style l'Hermione (en reconstruction à 200 m d'ici) et vous verrez qu'il faudrait pas mal de lapins et pas mal de temps avant qu'ils arrivent à ronger complètement une membrure, voire un simple bordé.

Les rats, qui sont aussi des rongeurs, pullulaient à bord des navires et n'ont pas cette mauvaise réputation. Pourquoi ?

Michel

Re: La bête aux longues oreilles

Publié : 29 mars 2008, 16:11
par Red Pill
Michel D. a écrit :
Red Pill a écrit :........ :gnee:
Salut Red, pas très prolixe !!!

Michel
C'est que je comprend pas trop ce que tu veux dire c'est tout. Sois indulgent, j'suis québecois....... :P:

Re: La bête aux longues oreilles

Publié : 29 mars 2008, 16:12
par Michel D.
Hallucigenia a écrit :C'est une explication possible, effectivement.
Bonsoir Hallucigenia,

C'est l'explication qui est généralement donnée. Peut être qu'au cours de l'évolution de cette discussion apparaîtrons de nouvelles hypothèses sur ce sujet d'une importance primordiale.

Amicalement

Re: La bête aux longues oreilles

Publié : 29 mars 2008, 16:15
par Michel D.
Red Pill a écrit :Sois indulgent, j'suis québecois...
J'avais simplement trouvé ton message un peu court... Pas de honte à être québécois, ici, en Europe, nous avons les belges ... Hi

Michel

Ça dépend du lapin

Publié : 29 mars 2008, 16:20
par Denis

Salut Michel D.

Tu dis :
il faudrait pas mal de lapins et pas mal de temps avant qu'ils arrivent à ronger complètement une membrure, voire un simple bordé.
Ça dépend du lapin.

:) Denis

Re: La bête aux longues oreilles

Publié : 29 mars 2008, 16:29
par Michel D.
C'est pas sympa, ça Denis. Tu aurais pu prévenir. Ma chienne qui lisait par-dessus mon épaule a subi un choc émotif intense et est actuellement couchée tremblante au fond du bateau.

Rassurez-vous, pour les lapins, mon bateau est en polyester et fibre de verre, totalement indigeste pour ces rongeurs au gout délicieux.

Elle se trompe une fois sur deux

Publié : 29 mars 2008, 16:41
par Denis

Salut Michel D.

Tu dis :
Ma chienne qui lisait par-dessus mon épaule...
Ta chienne sait lire ?

Tu es bien chanceux. Moi, ma chatte, tout ce qu'elle sait lire, c'est "MIAOU" et "RON-RON" et elle se trompe une fois sur deux.

:) Denis

Re: Elle se trompe une fois sur deux

Publié : 29 mars 2008, 16:56
par Michel D.
Denis a écrit :Ta chienne sait lire ?
Pas trop... Elle n'est pas trop en avance pour son age.

Mais l'image, L'IMAGE !!! Sans avertissement te rends-tu compte ? Comme dit un hebdomadaire de chez nous, " le poids des mots" mais le "CHOC DES PHOTOS" !!! Je vais avoir maintenant du mal à ouvrir une boîte de paté de cette bestiole aux longues oreilles qui vient de prouver, une fois de plus, son pouvoir maléfique.

Re: Ça dépend du lapin

Publié : 29 mars 2008, 17:07
par Christian
Denis a écrit :Salut Michel D.

Tu dis :
il faudrait pas mal de lapins et pas mal de temps avant qu'ils arrivent à ronger complètement une membrure, voire un simple bordé.
Ça dépend du lapin.

:) Denis

Salut Denis,

Tiens, ce lapin terrifiant a déjà fait des ravages ailleurs...

Christian

Re: Elle se trompe une fois sur deux

Publié : 29 mars 2008, 17:18
par Michel D.
Denis a écrit :Moi, ma chatte, tout ce qu'elle sait lire, c'est ... "RON-RON" et elle se trompe une fois sur deux.
C'est à dire que l'autre fois (sur deux), elle lit "RON-RON" ?

Re: La bête aux longues oreilles

Publié : 29 mars 2008, 19:15
par Ptoufle
Puisqu'on en est rendu là,
je tiens à féliciter Christian pour nous avoir déterrer les Monthy pythons. :bravo:
je tiens aussi à féliciter red pill pour son nouvel avatar. :star:
Et faites gaffes au petit minou blanc qui me sert d'avatar, sait-on jamais... :chat:

Avant de me faire censurer pour flood :mrgreen: , voici un petit florilège...
http://sammybabyjunior.unblog.fr/tag/curiosites/

Re: La bête aux longues oreilles

Publié : 29 mars 2008, 19:33
par Gilles
Hallucigenia a écrit :Je connais un marin qui refuserait d'embarquer si un lapin (ou même une simple représentation d'un lapin) se trouvait à bord.
C'est Oliver de Kersauson, si je me souviens bien, qui, après des jours d'une insupportable accalmie dans l'Atlantique Sud, avait trouvé au fond de la cale une caisse de conserves dont l'étiquette portait un petit dessin d'une tête de lapin. En gueulant comme un putois, j'imagine (Kersauson n'est pas reconnu pour sa délicatesse et sa retenue!), il avait ordonné à son équipage de jeter la caisse par dessus bord. Le lendemain le vent était revenu ... Hein, hein, les sceptiques, ça vous en bouche un coin, hein !
Le mot "lapin" porte malheur. À l'origine, les marins embarquaient des lapins pour les manger, et lutter contre le scorbut. Ils s'échappaient des clapiers et rongeaient le bois du bateau, notamment les membrures, causant ainsi de nombreux naufrages. Depuis, l'animal est proscrit.
Moi, j'ai toujours entendu que c'était parce qu'ils rongeaient les cordages arrimant la marchandise au fond de la cale ce que les rats ne font pas semble-t-il. De la marchandise lâchée lousse dans la cale, ça peut facilement conduire un voilier à sa perte par gros temps sinon causer des dégâts assez importants.

Il y a quelques années, quand je passais mes étés à tirer des bords sur le fleuve, j'interdisais même qu'on prononce le mot à bord de mon voilier ;) Évidemment, on se foutait gentiment de ma gueule en échappant délibérément des "lapin" à tout moment. J'attribue à cette témérité irresponsable tous les coups de vent ou les périodes de brume que j'ai pu subir !

Fouetter le mousse

Publié : 29 mars 2008, 20:34
par Denis

Salut Ptoufle,

Parmi tes superstitions de marins, plusieurs sont pas piquées des vers.

J'ai bien aimé :
En cas de calme plat, fouetter un mousse ramenait le vent dans les voiles.
Je suppose que, s'ils n'avaient pas de mousse, ils fouettaient de la crème jusqu'à ce qu'elle monte en mousse. Puis ils fouettaient la mousse.

:) Denis

Re: La bête aux longues oreilles

Publié : 29 mars 2008, 22:02
par Ptoufle
Je suppose que, s'ils n'avaient pas de mousse, ils fouettaient de la crème jusqu'à ce qu'elle monte en mousse. Puis ils fouettaient la mousse.
non pas... le capitaine cultivait toujours un petit carré de mousse végétale dans sa cabine, juste au cas où le calme plat durait plus de jour que ce que le navire comptait de mousse à bord... :mrgreen:
... ce qui a été simplifié par l'usage de la bière un peu après ;)

Re: La bête aux longues oreilles

Publié : 30 mars 2008, 09:40
par viddal26
C'est possible l'histoire des lapins qui aident à lutter contre le scorbut.
Je ne sais pas pour les lapins mais les rats par exemple produisent eux même de la vitamine C à partir de ce qu'ils mangent, des marins ont évité sans le savoir le scorbut en mangeant les rats du bateau. Par contre ils n'auraient eu l'idée de manger des rats s'ils n'avaient pas été en manque de nourriture en pleine mer.

Re: La bête aux longues oreilles

Publié : 30 mars 2008, 13:22
par Gilles
viddal26 a écrit :C'est possible l'histoire des lapins qui aident à lutter contre le scorbut.
Je ne sais pas pour les lapins mais les rats par exemple produisent eux même de la vitamine C à partir de ce qu'ils mangent, des marins ont évité sans le savoir le scorbut en mangeant les rats du bateau. Par contre ils n'auraient eu l'idée de manger des rats s'ils n'avaient pas été en manque de nourriture en pleine mer.
Non, même si la plupart des animaux (pas juste le rat ou le lapin) produisent leur vitamine C (donc, ce n'est pas une vitamine pour eux), on ne retrouve à peu près aucune vitamine C dans la viande. Le lapin, par exemple, n'en contient pas plus que n'importe quelle autre viande (pratiquement 0). Il y en a dans le foie, mais pas tellement si on compare avec les fruits. Il faudrait manger pas loin de 300 g de foie de poulet (beurk...) pour obtenir la quantité de vitamine C d'une orange.
J'ai pris mes chiffres dans la base de données de l'USDA National Nutrient Database for Standard Reference