La maudite rectitude

Ici, on discute de sujets variés...
Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4558
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: La maudite rectitude

#176

Message par Dash » 15 févr. 2018, 04:55

Kraepelin a écrit : 10 févr. 2018, 12:17 Elles avaient planifier profiter du congé parentale de 12 amis...
Maudit correcteur auto du smartphone, j'imagine :lol:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7583
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La maudite rectitude

#177

Message par Kraepelin » 09 oct. 2018, 12:40

Nouveau canular académique aux États-Unis, cette fois sur des sujets de sociologie

Rien de de telle qu'une bonne petite expérimentation pour mesurer la bêtise victimolatrique des sociologues américains.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Cadenas
Messages : 485
Inscription : 04 mai 2017, 09:49

Re: La maudite rectitude

#178

Message par Cadenas » 09 oct. 2018, 13:35

Uno a déjà lancé le bal.
Et je répète, puisque nécessaire, ne confondez pas sociologie et ce que les auteurs appellent "grievance studies".

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7583
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La maudite rectitude

#179

Message par Kraepelin » 09 oct. 2018, 21:42

Cadenas a écrit : 09 oct. 2018, 13:35 Uno a déjà lancé le bal.
Merci
Mille excuses. Le 6 j'étais à l'étranger!
Cadenas a écrit : 09 oct. 2018, 13:35 Et je répète, puisque nécessaire, ne confondez pas sociologie et ce que les auteurs appellent "grievance studies".

[ ...l'une d'entre elle étant de parler de la sociologie alors que, justement, aucun de leurs articles n'a été accepté dans une revue de sociologie. Si on devait pointer du doigt une discipline ce serait ce que les auteurs appellent les "grievance studies" (gender studies, identities studies, etc...). ]
Hummmmmm! "grievance studies", n'est-ce pas ce que j'appelle "bêtise victimolatrique" ? Et les chercheurs dont vous parler ne se considérent-ils pas pourtant comme des "sociologues"? Donc, selon vous, ils n'en seraient pas et leurs prétentions seraient présomptueuses?

Iriez-vous jusqu'à dire, que les "gender studies" sont des recherches tellement orientées idéologiquement qu'elles n'ont pas une grande valeur scientifique? :mrgreen:
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7583
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La maudite rectitude

#180

Message par Kraepelin » 10 sept. 2019, 13:43

Dans nos sociétés occidentales, le paradigme oppresseur/opprimé conditionne ne compréhension de beaucoup de problèmes sociaux au prix parfois de déformations extrêmes de la réalité. Des faits parfois complètement neutres ou contraires au paradigme dominant sont déformés à l'extrême pour les présenter comme s'ils confirmaient le paradigme.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7583
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La maudite rectitude

#181

Message par Kraepelin » 13 août 2020, 21:01

Guy Fournier, un auteur célebre de téléroman et l'ancien PDG de la chaine "V", craque litéralement dans une chronique.

Je me souviens que Jean-François s'était moqué de moi lorsque j'avais soutenue que les féminstes raicales controlaient maintenant des postes clefs dans certains ministères, dans les organismes de censure et de subvention à la recherches. Fournier semble partager mon avis.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1976
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: La maudite rectitude

#182

Message par DictionnairErroné » 13 août 2020, 21:20

Kraepelin a écrit : 13 août 2020, 21:01 Guy Fournier, un auteur célebre de téléroman et l'ancien PDG de la chaine "V", craque litéralement dans une chronique.

Je me souviens que Jean-François s'était moqué de moi lorsque j'avais soutenue que les féminstes raicales controlaient maintenant des postes clefs dans certains ministères, dans les organismes de censure et de subvention à la recherches. Fournier semble partager mon avis.
J'imagine les commentaires et les pressions de son expulsion du journal!

ça revient un peu à ce commentaire que j'avais écrit, mais moins provocant:
DictionnairErroné a écrit : 03 août 2020, 10:59 L'histoire sera analysée différemment inévitablement pour introduire de nouveaux repères et références nécessaires à un renouveau identitaire. L'imaginaire collectif sera adapté à ces nouvelles perceptions historiques. C'est-à-dire basé sur des repères qui définissent le moi plutôt que le collectif.
Comme l'effacement du président de JuriPop pour être remplacé par une femme, tout à fait d'accord avec Mme Bombardier.
La vérité ne ment jamais.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 23599
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: La maudite rectitude

#183

Message par Jean-Francois » 13 août 2020, 21:28

Kraepelin a écrit : 13 août 2020, 21:01Je me souviens que Jean-François s'était moqué de moi lorsque j'avais soutenue que les féminstes raicales controlaient maintenant des postes clefs dans certains ministères, dans les organismes de censure et de subvention à la recherches. Fournier semble partager mon avis.
D'une part, tu dois encore inventer quelque chose que j'aurais dit. D'autre part, a-t-il des arguments, lui? En plus, qu'appelles-tu un "organisme de censure"?

Pas lu l'article sur le JdeM. Je tiens plus à mon bloqueur de pub qu'à Péladeau :D

Jean-François
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 5063
Inscription : 23 févr. 2012, 06:01

Re: La maudite rectitude

#184

Message par spin-up » 14 août 2020, 02:51

Kraepelin a écrit : 13 août 2020, 21:01 Guy Fournier, un auteur célebre de téléroman et l'ancien PDG de la chaine "V", craque litéralement dans une chronique.
Il accomplit l'exploit d'arriver a se contredire totalement en un seul paragraphe

"Peu leur chaut que les personnages féminins des séries actuelles jurent comme des charretiers ou discutent de leurs aventures sexuelles comme elles deviseraient du beau temps ! Entre femmes, tout est permis. Mais il faut absolument expurger des séries anciennes le machisme de Pierre Lambert (Lance et compte), de Rémi Duval (Jamais deux sans toi) ou de Mario Duquette (Du tac au tac). Même les propos de Sophie (Marie-Hélène Thibault) dans Catherine sont à censurer. Dans une émission de la série, la malheureuse parle « de pouvoir enfin emmener un gars dans son lit sans devoir le faire boire, l’assommer ou le prendre en otage ! » Des propos insupportables."

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4558
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: La maudite rectitude

#185

Message par Dash » 14 août 2020, 10:37

Salut spin-up!
spin-up a écrit : 14 août 2020, 02:51Il accomplit l'exploit d'arriver a se contredire totalement en un seul paragraphe [...]

Euh, la série « Catherine » dont il parle à plus de 20 ans (1999). Je ne vois donc pas en quoi il se contredit.

Il critique le fait « qu'elles » veulent expurger des séries/films anciennes tout ce qui n'est pas politically correct alors qu'aujourd'hui « elles » font la même chose, entre femmes, dans les séries/films actuelles.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7583
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La maudite rectitude

#186

Message par Kraepelin » 14 août 2020, 10:50

spin-up a écrit : 14 août 2020, 02:51 Il accomplit l'exploit d'arriver a se contredire totalement en un seul paragraphe

"Peu leur chaut que les personnages féminins des séries actuelles jurent comme des charretiers ou discutent de leurs aventures sexuelles comme elles deviseraient du beau temps ! Entre femmes, tout est permis. Mais il faut absolument expurger des séries anciennes le machisme de Pierre Lambert (Lance et compte), de Rémi Duval (Jamais deux sans toi) ou de Mario Duquette (Du tac au tac). Même les propos de Sophie (Marie-Hélène Thibault) dans Catherine sont à censurer. Dans une émission de la série, la malheureuse parle « de pouvoir enfin emmener un gars dans son lit sans devoir le faire boire, l’assommer ou le prendre en otage ! » Des propos insupportables."
Hummmmm! Je ne suis pas sûr qu'il se contredit. Ce n'est pas que "Sophie" parle de sa sexualité qui est censurable, mais le fait que ses propos alimentent les "préjugers machistes" (sic), contrairement aux "confidences entre filles" qui elles montrent l'émancipation des femmes modernes.

Je sais pas si tu voix ce que je veux dire?
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 5063
Inscription : 23 févr. 2012, 06:01

Re: La maudite rectitude

#187

Message par spin-up » 14 août 2020, 11:02

Dash a écrit : 14 août 2020, 10:37
Euh, la série « Catherine » dont il parle à plus de 20 ans (1999). Je ne vois donc pas en quoi il se contredit.

Il critique le fait « qu'elles » veulent expurger des séries/films anciennes tout ce qui n'est pas politically correct alors qu'aujourd'hui « elles » font la même chose, entre femmes, dans les séries/films actuelles.
Je ne suis pas sur de voir de quoi on parle alors... de politiquement correct ou de nouvelle series versus anciennes?
Il dit bien qu'"entre femmes tout est permis", avant de donner un exemple qui montre le parfait opposé.

D'ailleurs, je ne connais vraiment pas les medias Quebecois, mais...y a t il eu une serie réellement censurée?

Avatar de l’utilisateur
ABC
Messages : 1667
Inscription : 11 mai 2014, 14:37

Croyances, biais de sélection et fausses solutions

#188

Message par ABC » 14 août 2020, 12:08

Kraepelin a écrit : 10 sept. 2019, 13:43Dans nos sociétés occidentales, le paradigme oppresseur/opprimé conditionne notre compréhension de beaucoup de problèmes sociaux au prix parfois de déformations extrêmes de la réalité.
et, quand cela se produit, cela freine parfois la recherche de vraies solutions à de vrais problèmes en consacrant l'essentiel de notre énergie à chercher des solutions à des causes erronées ou surestimées.

Souvent, cela consiste à nous considérer comme des victimes et à chercher à résoudre nos problèmes en faisant payer ceux que nous souhaitons considérer (souvent en raison d'un fort sentiment d'appartenance) comme les principaux coupables de nos erreurs.

C'est tout le problème des biais de sélection. On a souvent tendance à croire ce que l'on a envie de croire et, dans ce but (souvent inconscient)
  • à exagérer le poids et/ou à retenir de façon sélective les informations confirmant ou tendant à confirmer nos croyances/convictions
  • à minimiser et/ou nous contenter de faibles indices contraires pour écarter les informations infirmant ou tendant à infirmer nos croyances/convictions.
Cette tendance est toutefois normale et même souhaitable quand elle est réglée au bon niveau. Elle nous évite de changer d'avis comme de chemise. Ce serait nuisible à la cohérence de nos choix et décisions.

Cette remarque est générale (et, en particulier, non spécifiquement reliée au présent fil). Elle ne concerne donc nullement telle ou telle oppression spécifique. Certaines oppressions sont tout à fait réelles (et inacceptables), d'autres le sont en partie, certaines sont des croyances fausses mais tenaces reposant sur des raisons qui peuvent être très variées (et souvent compréhensibles).

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7583
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: Croyances, biais de sélection et fausses solutions

#189

Message par Kraepelin » 14 août 2020, 20:46

ABC a écrit : 14 août 2020, 12:08
Kraepelin a écrit : 10 sept. 2019, 13:43Dans nos sociétés occidentales, le paradigme oppresseur/opprimé conditionne notre compréhension de beaucoup de problèmes sociaux au prix parfois de déformations extrêmes de la réalité.
et, quand cela se produit, cela freine parfois la recherche de vraies solutions à de vrais problèmes en consacrant l'essentiel de notre énergie à chercher des solutions à des causes erronées ou surestimées.
:a7:
:dix:
ABC a écrit : 14 août 2020, 12:08 Souvent, cela consiste à nous considérer comme des victimes et à chercher à résoudre nos problèmes en faisant payer ceux que nous souhaitons considérer (souvent en raison d'un fort sentiment d'appartenance) comme les principaux coupables de nos erreurs.
:a7:
:dix:
ABC a écrit : 14 août 2020, 12:08 C'est tout le problème des biais de sélection. On a souvent tendance à croire ce que l'on a envie de croire et, dans ce but (souvent inconscient)
  • à exagérer le poids et/ou à retenir de façon sélective les informations confirmant ou tendant à confirmer nos croyances/convictions
  • à minimiser et/ou nous contenter de faibles indices contraires pour écarter les informations infirmant ou tendant à infirmer nos croyances/convictions.
Cette tendance est toutefois normale et même souhaitable quand elle est réglée au bon niveau. Elle nous évite de changer d'avis comme de chemise. Ce serait nuisible à la cohérence de nos choix et décisions.

Cette remarque est générale (et, en particulier, non spécifiquement reliée au présent fil). Elle ne concerne donc nullement telle ou telle oppression spécifique. Certaines oppressions sont tout à fait réelles (et inacceptables), d'autres le sont en partie, certaines sont des croyances fausses mais tenaces reposant sur des raisons qui peuvent être très variées (et souvent compréhensibles).
Êtes-vous capable de lire dans mes pensées?
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 3855
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: La maudite rectitude

#190

Message par Lambert85 » 15 août 2020, 04:15

Lors de la rediffusion de vieilles séries, certaines chaines ne passent pas certains épisodes jugés trop racistes, sexistes, machistes... à l'aune de notre époque.
exemple1
exemple2 (les auteurs-acteurs se sont même platement excusés d'avoir joué des personnages ethniques !)
Dernière modification par Lambert85 le 15 août 2020, 05:34, modifié 1 fois.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
Caheb_Lahynch
Messages : 215
Inscription : 25 sept. 2017, 03:39

Re: La maudite rectitude

#191

Message par Caheb_Lahynch » 15 août 2020, 04:21

Oui, nous sommes entrés dans l'ère de l'offense.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7583
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La maudite rectitude

#192

Message par Kraepelin » 02 sept. 2020, 13:41

Un article récent de The Atlantic sur les dérives de la nouvelle gauche dans les universités américaines. L'auteur rejoint Kipnis dont nous avons parlé plus tôt cette année.

En résumé, les militants de la nouvelle gauche imposent une dictature tyranique sur les enseignants et administratuers des universitaires. Les prof ne peuvent pas se contenter d'être de gauche. Ils doivent être aussi à l'extrême gauche que les miltants, sinon ils s'exposent à des plaintes abusives det à de fausses accusations d'inconduite sexuelle dans le but de les faire congédier. Même les prof de statistiques ont peur de souligner «qu'une corrélation n'est pas une preuve de causalité».
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
DictionnairErroné
Messages : 1976
Inscription : 15 mai 2019, 13:25

Re: La maudite rectitude

#193

Message par DictionnairErroné » 03 sept. 2020, 07:31

LES TIGRES DE PAPIER
JOSEPH FACAL
Jeudi, 3 septembre 2020 05:00
MISE À JOUR Jeudi, 3 septembre 2020
Journal de Montréal
https://www.journaldemontreal.com/2020/ ... -de-papier

Très bel article sur le lavage de cerveau dans les universités....
Richard Martineau notait qu’une partie de notre jeunesse a le « piton » de l’indignation collé au fond.

On s’énerve autant devant une prof qui dit le mot «nègre» parce qu’il est dans le titre du livre, que devant une statue, que devant la couleur des acteurs d’une télésérie, que devant un innocent tué lors d’une intervention policière. Zéro gradation, zéro nuance. Comment en sommes-nous arrivés là ?

Laboratoires
Pour comprendre, il faut regarder là où la plupart des gens ne songent pas à regarder. Il faut regarder dans les universités. Elles sont les incubateurs, les laboratoires où se fabriquent cette idéologie et cette rage. Pensez-vous que ces jeunes ont inventé leurs discours ? Des profs leur enseignent cela, l’ayant eux-mêmes repris d’auteurs américains à 99,9 %.

Je ne m’insurge pas vraiment. Je suis pour la liberté académique presque totale, donc pour leur droit d’enseigner ce qui est souvent un tissu de conneries. Mais je m’insurge contre l’abyssale déconnexion entre leur idéologie et leur situation personnelle.

On se dit solidaire des « pôôôvres » minorités ethniques et religieuses. En réalité, ils ont un mode de vie, un statut professionnel, des goûts personnels à des années-lumière de ceux qu’ils disent défendre...
La vérité ne ment jamais.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7583
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La maudite rectitude

#194

Message par Kraepelin » 29 sept. 2020, 08:59

Un groupe de travail (intitulé L’Université québécoise du futur) du Ministère de l’Enseignement supérieur conclut que la rectitude politique conduit à une censure qui perturbe « la fonction capitale d’espace de libre débat » dans les universités.

C'est bien jolie de d.observer et de déplorer, mais y va aussi faloir que quelqu'ubn finisse par faire quelque chose.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7583
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La maudite rectitude

#195

Message par Kraepelin » 15 oct. 2020, 09:09

La rectitude atteint un sommet lorsque prononcer un mot devient un tabou absolu passible de congédiment pour un professeur. De toute façon, je trouve exorbitant qu'un professuer puisse être congédié sur la base d'un "coup d'humeur" des anarchistes étudiants.

Les universités anglophones sont elles plus touchées par cette maladies?

Hier c'était concordia.

Aujourd'hui c'est l'université d'Ottawa.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Igor
Messages : 3522
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: La maudite rectitude

#196

Message par Igor » 15 oct. 2020, 17:50

Kraepelin a écrit : 15 oct. 2020, 09:09 La rectitude atteint un sommet lorsque prononcer un mot devient un tabou absolu passible de congédiment pour un professeur. De toute façon, je trouve exorbitant qu'un professuer puisse être congédié sur la base d'un "coup d'humeur" des anarchistes étudiants.

Aujourd'hui c'est l'université d'Ottawa.
À force de faire d'innocentes victimes, ces terroristes vont finir par faire du tort à ceux qu'ils prétendent défendre. :roll:

Ceci dit, ils sont probablement trop individualistes et égoïstes pour s'en soucier, la seule chose qui compte pour eux étant le sentiment de puissance qu'ils éprouvent quand ils réussissent à abuser de leur pouvoir (pouvoir qui autrement leur fait défaut puisqu'ils sont tellement marginaux qu'ils n'ont aucune voix politiquement).

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7583
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: La maudite rectitude

#197

Message par Kraepelin » 15 oct. 2020, 23:35

Igor a écrit : 15 oct. 2020, 17:50
À force de faire d'innocentes victimes, ces terroristes vont finir par faire du tort à ceux qu'ils prétendent défendre.
Oui, c'est ça qui est catastrophique. Toi et moi, ca ne nous empêcherat empêchera pas de dénoncer le racisme et de mettre en garde les gens contre leurs préjugés inconscients, mais bien des gens moins équipés, qui auraient été solidaires des minorité opprimées, vont se cabrer à force d'être exposés à ce genre de dérapage.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5519
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: La maudite rectitude

#198

Message par Etienne Beauman » 16 oct. 2020, 11:24

Kraepelin a écrit : 15 oct. 2020, 09:09 De toute façon, je trouve exorbitant qu'un professuer puisse être congédié sur la base d'un "coup d'humeur" des anarchistes étudiants.
Cette manie de déresponsabiliser les vrais responsables !

Qui a le pouvoir de décider de virer un prof ?
Sa hiérarchie, absolument pas ses élèves.

Les "anarchistes étudiants" ne sont en rien responsables de la décision de l'université.


En France, on a des militants féministes qui demandent la démission du ministre de l'intérieur, le pouvoir s'en fiche.
Kraepelin a écrit : 15 oct. 2020, 23:35 Toi et moi, ca ne nous empêchera pas de dénoncer le racisme et de mettre en garde les gens contre leurs préjugés inconscients, mais bien des gens moins équipés, qui auraient été solidaires des minorité opprimées, vont se cabrer à force d'être exposés à ce genre de dérapage.
C'est sûr que laisser entendre que ce sont les gens sur les réseaux sociaux qui rendent la justice, que ce sont les militants radicaux qui ont le pouvoir dans les universités, que ce sont les minorités qui influent sur la politique de vente des grandes marques, ça ne renforce pas du tout la tendance !

Vous leur donner du pouvoir en prétendant qu'ils le détiennent déjà… :yeux:
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Igor
Messages : 3522
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: La maudite rectitude

#199

Message par Igor » 16 oct. 2020, 11:53

Etienne Beauman a écrit : 16 oct. 2020, 11:24 Les "anarchistes étudiants" ne sont en rien responsables de la décision de l'université.
Les dirigeants de ces universités achètent la paix. Mais plus ils l'achètent, plus ça leur coûte cher avec tous ces trolls qui réalisent qu'ils ont du pouvoir de cette façon.

Igor
Messages : 3522
Inscription : 04 déc. 2010, 20:39

Re: La maudite rectitude

#200

Message par Igor » 16 oct. 2020, 13:19

Kraepelin a écrit : 15 oct. 2020, 23:35 à force d'être exposés à ce genre de dérapage.
À force d'être exposé à ce genre de décapitation je dirais même.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit