VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

Mythes, bouche-à-oreille et ragots populaires : séparons ici le vrai du faux.
Mary Shostakov

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#326

Message par Mary Shostakov » 15 avr. 2019, 15:47

Florence a écrit :
15 avr. 2019, 12:23
Mary Shostakov a écrit :
15 avr. 2019, 09:07
Depuis que les femmes on acquis le droit de dire les pires grossièretés en humour, on voit des blagues de Blanche Gardin faire beaucoup rire avec des pénis d'impuissants ...
Faire rire qui ?

Pour faire rire les 100 000 personnes qui paieront leur place dans un stade pendant que le spectacle sera retransmis sur les écrans de 100 salles de cinéma à entrées payantes, sachant qu'une grosse partie des bénéfices sera donnée à la fondation de l'Abbé Pierre œuvrant pour le logement des plus démunis.

Ça va, comme ça, la morale ?

https://www.dailymotion.com/video/x74mz60

Florence a écrit :
15 avr. 2019, 12:23
On parle depuis quelques temps de la fin de l'histoire ou du capitalisme, on ferait bien de se pencher sur la fin de l'humour lorsqu'on en est à faire dans la surenchère "pipi-caca", rebaptisée "dérision anti-politiquement correct" pour faire rire les foules :roll:
C'est un point de vue ...

Il y en a un autre ...

Celui du droit des femmes à s'exprimer aussi grossièrement que les hommes, au lieu de forcer les hommes à s'exprimer comme des saintes nitouches ...

https://www.dailymotion.com/video/x6l6wjr

.

Florence
Messages : 9523
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#327

Message par Florence » 15 avr. 2019, 16:25

Mary Shostakov a écrit :
15 avr. 2019, 15:47

Celui du droit des femmes à s'exprimer aussi grossièrement que les hommes, au lieu de forcer les hommes à s'exprimer comme des saintes nitouches ...
Tu parles d'un progrès ... :roll:

Comme disait je ne sais plus qui "vous voulez être les égales des hommes ? Pourquoi vouloir tomber aussi bas" ;)
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Mary Shostakov

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#328

Message par Mary Shostakov » 15 avr. 2019, 17:23

Florence a écrit :
15 avr. 2019, 16:25
Mary Shostakov a écrit :
15 avr. 2019, 15:47

Celui du droit des femmes à s'exprimer aussi grossièrement que les hommes, au lieu de forcer les hommes à s'exprimer comme des saintes nitouches ...
Tu parles d'un progrès ... :roll:

C'est un progrès qui se mesure à l'aune du dictionnaire.

Il n'y a plus de mots interdits aux femmes.


Image


.

Florence
Messages : 9523
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#329

Message par Florence » 16 avr. 2019, 01:50

Mary Shostakov a écrit :
15 avr. 2019, 17:23
C'est un progrès qui se mesure à l'aune du dictionnaire.

Il n'y a plus de mots interdits aux femmes.
Un véritable progrès serait que hommes et femmes réalisent que ce n'est pas parce que quelque chose est disponible que l'on doit se sentir obligé de l'utiliser ... :roll:
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Mary Shostakov

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#330

Message par Mary Shostakov » 16 avr. 2019, 02:03

Florence a écrit :
16 avr. 2019, 01:50
Mary Shostakov a écrit :
15 avr. 2019, 17:23
C'est un progrès qui se mesure à l'aune du dictionnaire.

Il n'y a plus de mots interdits aux femmes.
Un véritable progrès serait que hommes et femmes réalisent que ce n'est pas parce que quelque chose est disponible que l'on doit se sentir obligé de l'utiliser ... :roll:

S'il en va des mots, il doit y en aller des morales bien pensantes et moralisantes aussi.

Personne n'est obligé d'aller au spectacle d'humour de nature scabreuse où rient autant les hommes que les femmes.

Les enfants ne sont pas conviés aux ébats de leurs parents.

« Ce qui se passe à Las Vegas reste à Las Vegas. »

« Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ... »

.

Florence
Messages : 9523
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#331

Message par Florence » 16 avr. 2019, 04:11

Mary Shostakov a écrit :
16 avr. 2019, 02:03
S'il en va des mots, il doit y en aller des morales bien pensantes et moralisantes aussi.
Evidemment, préférer civilité et respect relève d'une moralité obsolète et sans doute emprunte de bigoterie ... :roll:
Pour ma part, n'étant plus ni jeune ni casanière ni naive, et j'espère ni dénuée d'un chouïa de "sophistication", je suis entièrement d'accord avec Heinlein :
Moving parts in rubbing contact require lubrication to avoid excessive wear. Honorifics and formal politeness provide lubrication where people rub together. Often the very young, the untravelled, the naive, and the unsophisticated deplore these formalities as "empty", "meaningless", or "dishonest", and scorn to use them. No matter how "pure" their motives, they thereby throw sand into machinery which does not work too well at best. (Robert A. Heinlein)
Personne n'est obligé d'aller au spectacle d'humour de nature scabreuse où rient autant les hommes que les femmes.
Encore heureux ... quoique à vous lire, tout le monde devrait se sentir obligé de le trouver à tout le moins acceptable et avoir honte de le déplorer.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 4290
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#332

Message par spin-up » 16 avr. 2019, 07:03

Mary Shostakov a écrit :
14 avr. 2019, 16:56
Connaissant la vraie personnalité de Jean-Marie Bigard et connaissant aussi son art poussé du Nième degré, il ne me serait jamais arrivé de penser que ce type se moquait des femmes. Dans cette blague, il joue au gros dégueulasse pour mieux dénoncer tous les gros dégueulasses qui courent les rues
Ce n'est absolument, définitivement pas le message de la blague.
On ne peut pas systematiquement "inverser" les propos d'un humoriste pour conclure qu'il denonce ce qu'on lui reproche.

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 4290
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#333

Message par spin-up » 16 avr. 2019, 07:28

Mary Shostakov a écrit :
15 avr. 2019, 09:07
Depuis que les femmes on acquis le droit de dire les pires grossièretés en humour, on voit des blagues de Blanche Gardin faire beaucoup rire avec des pénis d'impuissants ...
J'imagine que tu parles de ca: https://youtu.be/DYw0CDP_1uc?t=419

J'ai du mal a voir la ou ca fait rire (aux depends) des penis d'impuissants.
Ca parle (explicitement) de remettre en question les rapports sexuels hommes/femmes centrés sur l'erection et la pénétration. Un sketch comme ca serait plutot une source de reconfort pour quelqu'un qui a des troubles érectiles.

Mary Shostakov

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#334

Message par Mary Shostakov » 16 avr. 2019, 08:10

Florence a écrit :
16 avr. 2019, 04:11
Mary Shostakov a écrit :
16 avr. 2019, 02:03
S'il en va des mots, il doit y en aller des morales bien pensantes et moralisantes aussi.
Evidemment, préférer civilité et respect relève d'une moralité obsolète et sans doute emprunte de bigoterie ... :roll:
Si un spectacle doit être vu comme un manque de civilité et de respect, il ne faut pas y assister.
Florence a écrit :
16 avr. 2019, 04:11
Personne n'est obligé d'aller au spectacle d'humour de nature scabreuse où rient autant les hommes que les femmes.
Encore heureux ... quoique à vous lire, tout le monde devrait se sentir obligé de le trouver à tout le moins acceptable et avoir honte de le déplorer.
Personne n'est obligé d'aller au spectacle d'humour de nature scabreuse où rient autant les hommes que les femmes. L'éthique et la morale concernant les formes d'humour déplaisant à quiconque y est allergique sont définies par ce principe.

.

Mary Shostakov

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#335

Message par Mary Shostakov » 16 avr. 2019, 08:21

spin-up a écrit :
16 avr. 2019, 07:03
Mary Shostakov a écrit :
14 avr. 2019, 16:56
Connaissant la vraie personnalité de Jean-Marie Bigard et connaissant aussi son art poussé du Nième degré, il ne me serait jamais arrivé de penser que ce type se moquait des femmes. Dans cette blague, il joue au gros dégueulasse pour mieux dénoncer tous les gros dégueulasses qui courent les rues
Ce n'est absolument, définitivement pas le message de la blague.
On ne peut pas systematiquement "inverser" les propos d'un humoriste pour conclure qu'il denonce ce qu'on lui reproche.
Si un médecin se comporte vraiment comme dans l'histoire racontée par Jean-Marie Bigard, il mérite à mon avis le procès et ce n'est pas moi qui le plaindrais s'il se fait condamner à la peine maximale prévue par la loi.

C'est dans la démesure excessive d'une réaction inacceptable dans la vie courante que se trouve le contraire exact de ce que pensent ceux qui ne sont pas portés à apprécier l'humour à sa juste valeur.

.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4942
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Humour et second degré

#336

Message par LoutredeMer » 16 avr. 2019, 08:27

Mary Shostakov a écrit :
16 avr. 2019, 08:21
C'est dans la démesure excessive d'une réaction inacceptable dans la vie courante que se trouve le contraire exact de ce que pensent ceux qui ne sont pas portés à apprécier l'humour à sa juste valeur.
Humour et second degré

- L'humour est une notion très difficile à définir
- Il varie énormément d'une culture à l'autre
- il permet de prendre du recul sur ce que l'homme vit
- « rire pour ne pas pleurer »

Le premier degré : compréhension simple et directe d'un effet, d'une situation comique.
Le second degré : l'humour ne nait pas de la compréhension directe mais d'une lecture plus subtile ou intellectuelle.
Le troisième degré : humour, situations ou gags plus difficilement compréhensibles, absurdes ou intellectuels

- Le second degré doit donc être signalé, explicité, clair, compréhensible, sans équivoque
- les formes les plus subtiles, comprises d’un cercle de proches, ne sont pas perceptibles par un public d’inconnus ou presque inconnus.
- Le second degré est délicat car il joue sur les références.

- il doit trouver le moyen de souligner que celui qui parle n’en pense pas un mot
- Le ton, surtout à l’oral, doublé de l’expression du visage, peut suffire si l’on a quelque talent approprié.
- Le second degré doit montrer clairement le stéréotype qu'il dénonce

- Le second degré qui est perçu au premier degré est un échec
. Si une tentative de second degré échoue, est perçue au premier degré, alors, tout simplement, C’EST du premier degré, ni plus ni moins.

- La différence entre une blague sexiste et une non-sexiste n’est pas que l’une serait drôle et pas l’autre, les deux sont potentiellement aussi drôles, mais l’une est acceptable et pas l’autre
Dernière modification par LoutredeMer le 16 avr. 2019, 08:40, modifié 3 fois.

Mary Shostakov

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#337

Message par Mary Shostakov » 16 avr. 2019, 08:28

spin-up a écrit :
16 avr. 2019, 07:28
Mary Shostakov a écrit :
15 avr. 2019, 09:07
Depuis que les femmes on acquis le droit de dire les pires grossièretés en humour, on voit des blagues de Blanche Gardin faire beaucoup rire avec des pénis d'impuissants ...
J'imagine que tu parles de ca: https://youtu.be/DYw0CDP_1uc?t=419

J'ai du mal a voir la ou ca fait rire (aux depends) des penis d'impuissants.
Ca parle (explicitement) de remettre en question les rapports sexuels hommes/femmes centrés sur l'erection et la pénétration. Un sketch comme ca serait plutot une source de reconfort pour quelqu'un qui a des troubles érectiles.
Ça fait plaisir de voir que quelqu'un ait compris que faire rire «avec» des pénis d'impuissant ça ne fait pas rire «au dépends» des impuissants et leur pénis ...

.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4942
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#338

Message par LoutredeMer » 16 avr. 2019, 08:30

spin-up a écrit :
16 avr. 2019, 07:28
J'ai du mal a voir la ou ca fait rire (aux depends) des penis d'impuissants.
Ca parle (explicitement) de remettre en question les rapports sexuels hommes/femmes centrés sur l'erection et la pénétration. Un sketch comme ca serait plutot une source de reconfort pour quelqu'un qui a des troubles érectiles.
C'est ce que je pensais aussi.

Mary Shostakov

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#339

Message par Mary Shostakov » 16 avr. 2019, 08:42

LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 08:27
- Le second degré qui est perçu au premier degré est un échec. Si une tentative de second degré échoue, est perçu au premier degré, alors, tout simplement, C’EST du premier degré, ni plus ni moins.
C'est dans la démesure excessive d'une réaction inacceptable dans la vie courante que se trouve le second degré de la blague de Jean-Marie Bigard.
LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 08:27
- La différence entre une blague sexiste et une non-sexiste n’est pas que l’une serait drôle et pas l’autre, les deux sont potentiellement aussi drôles, mais l’une est acceptables et pas l’autre
Le point de vue manque d'objectivité.

Les deux sont potentiellement aussi drôles, mais l'une est acceptable par ceux qui la trouvent acceptable et l'autre est inacceptable par ceux qui la trouvent inacceptable.

.

Mary Shostakov

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#340

Message par Mary Shostakov » 16 avr. 2019, 08:45

LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 08:30
spin-up a écrit :
16 avr. 2019, 07:28
J'ai du mal a voir la ou ca fait rire (aux depends) des penis d'impuissants.
Ca parle (explicitement) de remettre en question les rapports sexuels hommes/femmes centrés sur l'erection et la pénétration. Un sketch comme ca serait plutot une source de reconfort pour quelqu'un qui a des troubles érectiles.
C'est ce que je pensais aussi.
C'est ce que moi également j'ai pensé aussi ...

.

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 4290
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#341

Message par spin-up » 16 avr. 2019, 08:58

Mary Shostakov a écrit :
16 avr. 2019, 08:21
Si un médecin se comporte vraiment comme dans l'histoire racontée par Jean-Marie Bigard, il mérite à mon avis le procès et ce n'est pas moi qui le plaindrais s'il se fait condamner à la peine maximale prévue par la loi.

C'est dans la démesure excessive d'une réaction inacceptable dans la vie courante que se trouve le contraire exact de ce que pensent ceux qui ne sont pas portés à apprécier l'humour à sa juste valeur.
Ce n'est pas pour autant le message de la blague de dénoncer les violences sexuelles...

Le style de Bigard n'est de faire passer un message, c'est 1) de raconter des histoire de facon excessivement graphique 2) d'utiliser la transgression en poussant les limites de la vulgarité (particulierement efficace a la radio/TV).
Quand Bigard decrit des viols dans ses blagues, il ne traite pas la question du viol, c'est un support comme un autre pour faire ce qu'il sait faire.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4942
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#342

Message par LoutredeMer » 16 avr. 2019, 09:01

Mary Shostakov a écrit :
16 avr. 2019, 08:42
C'est dans la démesure excessive d'une réaction inacceptable dans la vie courante que se trouve le second degré de la blague de Jean-Marie Bigard.
Certes, sauf que si tu relis le post, peu ou pas ont ri. J'ai posté les caractéristiques plus haut parce que je les trouve en accord avec ma pensée, particulièrement celles-ci : la finesse et la subtilité.

D'autre part, je pense sincèrement que dans le public de Bigart, beaucoup se gaussent en prenant ses "blagues" au 1er degré. Et je pense aussi que Bigard n'a pas le talent nécessaire pour faire passer ce genre de message. Y aurait-il des sujets très délicats où la démesure excessive rate son objectif? probablement.
LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 08:27
- La différence entre une blague sexiste et une non-sexiste n’est pas que l’une serait drôle et pas l’autre, les deux sont potentiellement aussi drôles, mais l’une est acceptables et pas l’autre
Le point de vue manque d'objectivité.
Les deux sont potentiellement aussi drôles, mais l'une est acceptable par ceux qui la trouvent acceptable et l'autre est inacceptable par ceux qui la trouvent inacceptable.
Ceux qui trouvent acceptables des blagues inacceptables, ignorent les critères exposés plus haut. (Ce qui rejoint ce que je pense d'une partie du public de Bigard.)

Le tout se résumant une fois de plus à : pas grand monde n'a ri à cette histoire de Bigard. Pour exemple, sa tournée d'été dans le sud a meme été annulée par les autorités varoises.

Mary Shostakov

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#343

Message par Mary Shostakov » 16 avr. 2019, 10:01

spin-up a écrit :
16 avr. 2019, 08:58
Mary Shostakov a écrit :
16 avr. 2019, 08:21
Si un médecin se comporte vraiment comme dans l'histoire racontée par Jean-Marie Bigard, il mérite à mon avis le procès et ce n'est pas moi qui le plaindrais s'il se fait condamner à la peine maximale prévue par la loi.

C'est dans la démesure excessive d'une réaction inacceptable dans la vie courante que se trouve le contraire exact de ce que pensent ceux qui ne sont pas portés à apprécier l'humour à sa juste valeur.
Ce n'est pas pour autant le message de la blague de dénoncer les violences sexuelles...

Le style de Bigard n'est de faire passer un message, c'est 1) de raconter des histoire de facon excessivement graphique 2) d'utiliser la transgression en poussant les limites de la vulgarité (particulierement efficace a la radio/TV).
Quand Bigard decrit des viols dans ses blagues, il ne traite pas la question du viol, c'est un support comme un autre pour faire ce qu'il sait faire.
Bien sûr que ce n'est pas son message. Je ne connais pas trop d'humoristes qui ont pour vocation de faire passer des messages.

Leur objectif, aux humoristes, c'est de faire rire. C'est tout.

Après, on peut en faire toutes les philosophies qu'on veut, en en faisant même de l'humour ...

https://www.youtube.com/watch?v=rxvBAU64DQc

.

Mary Shostakov

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#344

Message par Mary Shostakov » 16 avr. 2019, 10:35

LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 09:01
- La différence entre une blague sexiste et une non-sexiste n’est pas que l’une serait drôle et pas l’autre, les deux sont potentiellement aussi drôles, mais l’une est acceptables et pas l’autre
Le point de vue manque d'objectivité.
Les deux sont potentiellement aussi drôles, mais l'une est acceptable par ceux qui la trouvent acceptable et l'autre est inacceptable par ceux qui la trouvent inacceptable.
Ceux qui trouvent acceptables des blagues inacceptables, ignorent les critères exposés plus haut. (Ce qui rejoint ce que je pense d'une partie du public de Bigard.)
Je suis donc un mauvais juge, puisque la blague de Bigard est d'après moi acceptable.

Ceux qui définissent l'acceptable ou l'inacceptable en humour sont donc de bons juges, n'est-ce pas ?
LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 09:01
Le tout se résumant une fois de plus à : pas grand monde n'a ri à cette histoire de Bigard. Pour exemple, sa tournée d'été dans le sud a meme été annulée par les autorités varoises.
Je ne suis pas un ardent défenseur de la démocratie en humour, mais je signalerais quand même que les blagues les plus scabreuses de l'histoire des blagues ont rassemblé au stade de France des foules de 100 000 personnes ayant payé leur place pour voir et écouter Jean-Marie Bigard.

-------------------

Je n'ai jamais vu ni entendu parler de femme violée par une blague atterrir aux urgences d'un hôpital.

Je n'ai jamais vu ni entendu parler de femme assassinée par une blague se faire enterrer au cimetière.

Je conseillerais fortement à tout ceux qui sont allergiques aux blagues scabreuses de s'occuper des 2 ou 3 femmes violée et/ou assassinées par jour par des brutes épaisses et de ne pas trop chercher à accuser les humoristes de ces crimes.

Des études sur la génétique et la sélection naturelle des brutes épaisses seraient plus profitables.

----------------

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4942
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#345

Message par LoutredeMer » 16 avr. 2019, 12:17

C'est moi qui ai écrit ça: LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 09:01
La différence entre une blague sexiste et une non-sexiste n’est pas que l’une serait drôle et pas l’autre, les deux sont potentiellement aussi drôles, mais l’une est acceptables et pas l’autre
------------
MS a écrit :je signalerais quand même que les blagues les plus scabreuses de l'histoire des blagues ont rassemblé au stade de France des foules de 100 000 personnes ayant payé leur place pour voir et écouter Jean-Marie Bigard.
L'argument du plus grand nombre n'est pas recevable. Cf les légendes urbaines crues par un grand nombre jusqu'à preuve du contraire

Ceux qui définissent l'acceptable ou l'inacceptable en humour sont donc de bons juges, n'est-ce pas ?
Chaque personne peut apprécier ou non une forme et une manifestation d'humour, c'est personnel. Il n'est en fait pas question de convaincre. Je ne cherche pas à te convaincre, tu ne cherches pas à me convaincre (n'est-ce pas?). Il reste la question de la définition ainsi que l'attribution de critères objectifs si l'on peut. Et la question de savoir si l'on retient tel événement culturel ou si on le passe à la trappe.

Et ça passe entre autre par un minimum de discernement. Et par exemple, j'apprécie globalement Blanche Gardin (elle dépasse aussi les bornes, mais rarement) parce que déjà, elle parle d'elle (et donc des femmes). Les autres (par voie de conséquence, les hommes) viennent s'insérer par effet puisqu'il s'agit de relationnel. Il en découle une réciprocité (qu'a souligné Spin-up) et une générosité que je ne retrouve pas en Bigard, qui fait rarement sinon jamais d'autodérision (ce que fait Gardin). Il y a également de la finesse dans les propos de Gardin, finesse qu'on ne trouve pas dans ceux de Bigard, gros bourin à mon goût et souvent très premier degré dans ses sketches, contrairement à ce que tu sembles penser. Gardin joue aussi sur l'identification, ce qui fait que son message est militant.

Je n'ai jamais vu ni entendu parler de femme violée par une blague atterrir aux urgences d'un hôpital.Je n'ai jamais vu ni entendu parler de femme assassinée par une blague se faire enterrer au cimetière.
Et pourtant, la violence des propos à répétition peuvent détruire quelqu'un (harcèlement, dévalorisation systématique etc). C'est un sujet d'actualité.

Je conseillerais fortement à tout ceux qui sont allergiques aux blagues scabreuses de s'occuper des 2 ou 3 femmes violée et/ou assassinées par jour par des brutes épaisses et de ne pas trop chercher à accuser les humoristes de ces crimes.
Personne n'a accusé Bigard de violer des femmes. :roll:

Mary Shostakov

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#346

Message par Mary Shostakov » 16 avr. 2019, 16:45

LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 12:17
C'est moi qui ai écrit ça: LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 09:01
La différence entre une blague sexiste et une non-sexiste n’est pas que l’une serait drôle et pas l’autre, les deux sont potentiellement aussi drôles, mais l’une est acceptables et pas l’autre
Jugement de valeur.

LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 12:17
MS a écrit :je signalerais quand même que les blagues les plus scabreuses de l'histoire des blagues ont rassemblé au stade de France des foules de 100 000 personnes ayant payé leur place pour voir et écouter Jean-Marie Bigard.
L'argument du plus grand nombre n'est pas recevable. Cf les légendes urbaines crues par un grand nombre jusqu'à preuve du contraire.
C'est exactement ce que je dis.

Une interdiction de Bigard dans un petit coin du monde a autant de valeur qu'une foule de 100 000 personnes qui assistent à ses spectacles.
LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 12:17
Ceux qui définissent l'acceptable ou l'inacceptable en humour sont donc de bons juges, n'est-ce pas ?
Chaque personne peut apprécier ou non une forme et une manifestation d'humour, c'est personnel.
C'est en effet si personnel que personne ne force ceux qui n'apprécient pas l'humour de Bigard d'acheter des billets pour assister à ses spectacles.
LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 12:17
Il reste la question de la définition ainsi que l'attribution de critères objectifs si l'on peut.


Non, il ne reste pas cette question.

Ceux qui tentent d'être objectifs sur la question de l'appréciation de quelque forme d'humour ne sont justement pas objectifs. Ils émettent un jugement personnel en voyant le mal où il n'y en a pas. Il font part d'un simple goût personnel. Le meilleur conseil qu'on pourrait leur donner, c'est de s'occuper de leurs affaires et pas des affaires de celles et ceux qui rient de bon cœur aux blagues de Bigard.
LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 12:17
Et la question de savoir si l'on retient tel événement culturel ou si on le passe à la trappe.

Nous n'avons par là un critère objectif, mais un goût personnel asséné à coup de puissance politique.

LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 12:17
Et ça passe entre autre par un minimum de discernement. Et par exemple, j'apprécie globalement Blanche Gardin (elle dépasse aussi les bornes, mais rarement) parce que déjà, elle parle d'elle (et donc des femmes).
Elle parle entre autres d'elle quand elle dit qu'elle s'est faite enculer.

Elle parle entre autres d'un homme quand elle dit qu'il l'a enculée.

Je trouve que le droit des femmes au vocabulaire grossier est une victoire du féminisme.

C"est parce que je suis si féministe que plus féministe que moi tu meurs que je trouve le droit des femmes à la grossièreté comme une victoire. Une vraie.

Après, chaque humoriste a son style ...
LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 12:17

Et pourtant, la violence des propos à répétition peuvent détruire quelqu'un (harcèlement, dévalorisation systématique etc). C'est un sujet d'actualité.

Je n'ai jamais entendu parler d'un humoriste qui ait été condamné pour violence des propos à répétition pouvant détruire quelqu'un, pour harcèlement, dévalorisation systématique, etc.

LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 12:17

Personne n'a accusé Bigard de violer des femmes. :roll:


Bien sûr qu'on ne l'a pas accusé de viol, mais pointe quand même le rapprochement de son humour avec la violence des propos à répétition pouvant détruire quelqu'un, avec le harcèlement, avec la dévalorisation systématique. Et puis quoi encore ?

.

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4942
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#347

Message par LoutredeMer » 16 avr. 2019, 17:21

Mary Shostakov a écrit :
16 avr. 2019, 16:45
Ils émettent un jugement personnel en voyant le mal où il n'y en a pas.
Heu, moi je veux bien, mais s'il n'y a plus de limites posées, on va où?

LoutredeMer a écrit : ↑
16 avr. 2019, 12:17
Et la question de savoir si l'on retient tel événement culturel ou si on le passe à la trappe.
Nous n'avons par là un critère objectif, mais un goût personnel asséné à coup de puissance politique.
Non. La culture répond à des critères peut etre aussi précis que ceux de la science. Il y a la technique, les techniques, les matériaux éventuels, une histoire d'évolution sur des millénaires, la part d'imagination et de créativité à la source, la structuration par des mouvements artistiques définis sur des époques définies, tout cela à base d'observation et de cogitation...

Mary Shostakov

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#348

Message par Mary Shostakov » 16 avr. 2019, 17:50

LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 17:21
Mary Shostakov a écrit :
16 avr. 2019, 16:45
Ils émettent un jugement personnel en voyant le mal où il n'y en a pas.
Heu, moi je veux bien, mais s'il n'y a plus de limites posées, on va où?

On va au siège de Charlie Hebdo juste avant la tuerie.


Image

LoutredeMer a écrit :
16 avr. 2019, 17:21
Et la question de savoir si l'on retient tel événement culturel ou si on le passe à la trappe.
Nous n'avons par là un critère objectif, mais un goût personnel asséné à coup de puissance politique.
Non. La culture répond à des critères peut etre aussi précis que ceux de la science. Il y a la technique, les techniques, les matériaux éventuels, une histoire d'évolution sur des millénaires, la part d'imagination et de créativité à la source, la structuration par des mouvements artistiques définis sur des époques définies, tout cela à base d'observation et de cogitation...

L'humour répond à des critères peut etre aussi précis que ceux de la science. Il y a la technique, les techniques, les matériaux éventuels, une histoire d'évolution sur des siècles (pour les millénaires, avec l'humour, je n'en suis pas sûr), la part d'imagination et de créativité à la source, la structuration par des mouvements artistiques définis sur des époques définies, tout cela à base d'observation et de cogitation...

.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 3548
Inscription : 06 mai 2009, 08:40
Localisation : Montréal

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#349

Message par Dash » 16 avr. 2019, 20:58

Mary Shostakov a écrit :
16 avr. 2019, 16:45
Je n'ai jamais entendu parler d'un humoriste qui ait été condamné pour violence des propos à répétition pouvant détruire quelqu'un, pour harcèlement, dévalorisation systématique, etc.
« Le Tribunal des droits de la personne condamne Mike Ward à payer 35 000 $ à Jérémy Gabriel et 7000 $ à la mère de ce dernier pour avoir fait des blagues discriminatoires sur la maladie du jeune atteint du syndrome de Treacher Collins. »

Lien1
Lien2
Lien3
Lien4

« Jérémy Gabriel est né prématurément en 1996 et est atteint du syndrome de Treacher Collins, une maladie congénitale caractérisée par des malformations du crâne et du visage. Surnommé «le petit Jérémy», il avait acquis une certaine notoriété au Québec lorsqu’il a chanté, à l’âge de neuf ans, pour le pape Benoît XVI à Rome en 2006.

Dans la blague que Mike Ward a racontée lors de spectacles entre 2010 et 2013, l’humoriste disait qu’il pensait initialement que la maladie du jeune chanteur était en phase terminale. Il ajoutait qu’il pensait que les gens n’étaient que gentils avec lui et l’avaient laissé chanter avec des célébrités, car il serait bientôt mort. Après avoir réalisé que l’enfant vivait beaucoup plus longtemps que prévu, il concluait que Jérémy Gabriel était invincible. Il plaisantait ensuite en disant qu’il avait même essayé de le noyer dans un parc aquatique, mais qu’il ne mourait pas.

Jérémy Gabriel, qui est maintenant âgé de 22 ans, a raconté que des enfants de son école se moquaient de lui en répétant les blagues de Mike Ward. Il a dit que ce monologue l’avait amené à remettre en question sa valeur en tant qu’être humain et à lui donner des pensées suicidaires.

Un juge québécois a statué que la blague violait le droit du jeune homme handicapé à la dignité, à l’honneur et à la réputation, ainsi que son droit à l’égalité et à la protection contre la discrimination.
» (extrait de : lactualite.com)
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Kant Locke
Messages : 469
Inscription : 23 nov. 2017, 13:36

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#350

Message par Kant Locke » 16 avr. 2019, 21:55

Dash... est-ce que Jérémy Gabriel a un grand talent de chanteur ? Il a chanté devant le Pape et différemment de Céline Dion, ce n'était pas à cause de son don de chanteur.
Comment puis-je être libre ? Libre de quoi ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit