VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

Mythes, bouche-à-oreille et ragots populaires : séparons ici le vrai du faux.
Avatar de l’utilisateur
Phil_98
Messages : 265
Inscription : 10 sept. 2020, 10:58

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#601

Message par Phil_98 » 18 nov. 2020, 20:39

lau'jik a écrit : 18 nov. 2020, 13:10 ...
Mon intervention visait à montrer que ton affirmation :
" Le genre féminin utilise l'empoisonnement pour se venger du genre masculin. Les hommes utilisent la force physique qui est beaucoup plus évident, moins hypocrite. La violence physique féminine s'exprime par ce véhicule, empoisonnement, tout autant destructeur."

qui n'est ni sourcée ni appuyée par la moindre preuve est fausse et est un stéréotype de genre.
....
Merci. Tu as donné très belle réponse. J’ai copié le tableau de ta source. Les difficultés dans la discussion est très large et tu as apporté de très bons arguments.

Image

Mon opinion provenait de la source suivante, mais elle fut rejetée sans aucune discussion ou l'auteur a été dénigré.

Revue : Historia numéro spécial, Janvier-février 2020
Auteur : Bernard Marc, Médecin légiste, spécialiste de la toxicologie clinique
Commentaire : ''Depuis l’Antiquité grecque, le poison est considéré comme l’arme privilégiée des femmes, des magiciennes. Probablement en raison des a discrétion, sa facilité d’utilisation, son efficacité redoutable, son « élégance », son dosage délicat et la difficulté à s’en procurer. Une manière fourbe et manipulatrice de donner la mort. Sans doute aussi une preuve de misandrie des temps.''



lau'jik a écrit : 18 nov. 2020, 13:10 ...
Biaisée en faveur des féministes victimaires ? :evil: C'est quoi ces bêtes là ?
...
Oh! Je croyais avoir trouvé un bon terme qui engloberait les femmes qui portent le voile islamique en disant exprimer leur féminisme.

Est-ce que tu penses que l'islam est une religion qui libère les femmes ? Je ne fais que penser aux gens qui contestent la loi 21 au Québec. Le cheval de bataille de ces personnes est justement le fait que les femmes réclament le droit de porter le voile islamique. Avec les connaissances que je possèdent sur l'islam, je ne vois rien de beau dans l'islam. Cela me semble une religion misogyne, et les féministes ne semblent pas contester cette religion, je ne comprends pas leur logique.




lau'jik a écrit : 18 nov. 2020, 13:10
En 2012, dans 17 cas des 26 homicides commis par une femme sur son conjoint, celui-ci était auteur de violences sur sa conjointe (65% des cas). Sur les 148 femmes victimes d’homicide par leur conjoint, 14 d’entre elles étaient auteures de violences conjugales (9% des cas). Source : Insee-ONDRP, enquêtes "cadre de vie et sécurité" de 2010 à 2012 in La lettre de l’Observatoire des violences faites aux femmes - n°1 - Nov.2013
[/quote]
lau'jik a écrit : 18 nov. 2020, 13:10 ...
J'amène des éléments de réflexion pour justement ne pas rester au niveau de la simple "impression", ce que toi tu ne fais pas alors que la charge de la preuve te revient.
J'ai recopié un extrait du texte que tu as soumis. J’apprends énormément en lisant ce qui s’écrit sur le forum. Alors des questions apparaissent dans mon esprit. Est-ce que tu penses que le système de prostitution n’est due qu’à cause des hommes ?

« En France
85% des personnes prostituées en France sont des femmes. Source : Lettre de l’Observatoire National des Violences Faites aux Femmes (ONVF), Prostitution, octobre 2015. Environ 30 000 personnes sont prostituées en France. Source : Lettre de l’Observatoire National des Violences Faites aux Femmes (ONVF), Prostitution, octobre 2015

93% des personnes prostituées en France sont étrangères, principalement originaires d’Europe de l’Est (Roumanie et Bulgarie), d’Afrique de l’Ouest (Nigéria) et de Chine. Source : Lettre de l’Observatoire National des Violences Faites aux Femmes (ONVF), Prostitution, octobre 2015

Au niveau international
Dans le monde, l’âge moyen d’entrée dans la prostitution est de 13 à 14 ans. Source : Rapport de la fondation Scelles - 2012
Conséquences sanitaires : En France

Selon les estimations, entre 50% et 70% des personnes prostituées rencontrent des troubles psychiques allant de la fragilité psychologique aux problèmes psychiatriques (dépressions, troubles psychotiques, syndrome post-traumatique) Source : Rapport IGAS – Prostitution : les enjeux sanitaires, p.32 »


Et non seulement cela, maintenant, on inclut la drogue dans notre discussion. Faut-il encore blâmer rien que les hommes ?



lau'jik a écrit : 18 nov. 2020, 13:10 ...
la charge de la preuve te revient.
...
Pourquoi tu me dis que la charge de la preuve me revient ????????

Ça donne l'impression que tu es en guerre. Je ne suis pas en guerre. J'aborde des problèmes de société et je refuse l'idée de les attribuer seulement aux hommes.
J’ai la "conviction intime'' qu’on peut critiquer et changer des ''convictions intimes''.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7594
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#602

Message par Kraepelin » 18 nov. 2020, 21:14

jean7 a écrit : 18 nov. 2020, 10:29
Ote moi d'un doute tout de même.
Tu n'as pas vu de harcellement...
Mais si tu les qualifie de niaiseries, comment dois-je interpréter ton témoignage ?
Je ne qualifie pas de "niaisage" les harcèlements véritables. Ce que je qualifie de niaisage ce sont les comportement ciblés par les questions de Fitzgerald/Bergeron.
On ne m'a rapporté qu'un cas de harcèlement durant ma longue vie accadémique et lorsque j'ai ensuite vue la "victime" minauder avec son supposé haceleur (avec qui elle a finit par sortir d'ailleurs) je ne suis ensuite gardé une petit gêne avant de me faire l'écho de plaintes non investiguées.

Les harcèlements et les agressions sont des réalités tangibles et douloureuses. Malheureusement, à force de crier "au loup" à tout propos, ont discrédite les vrais victimes et ont dédramatises de véritables crimes.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5519
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#603

Message par Etienne Beauman » 19 nov. 2020, 07:43

Cogite Stibon a écrit : 18 nov. 2020, 10:29 Parmi les personnes n'ayant pas dénoncé un événement de violence sexuelle, 46% (pour les étudiants) et 40% (pour les professeurs et les autres employés) l'ont fait, entre autres raisons, parce qu'ils "n’avais pas considéré cet événement comme étant du harcèlement
ou une violence sexuelle".
C'est intéressant.

Si on demande dans un questionnaire :
1) Avez déjà traversé en dehors des clous ?

2) si oui, pourquoi ?

Et que des sondés répondent que c'est parce qu'ils n'avaient pas considéré que c'était une infraction (4€ d'amende quand même ! XD), k considèrera que l'auteur du sondage conclut qu'ils sont aliénés par l'idéologie hell Angels ? :fou:
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5519
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#604

Message par Etienne Beauman » 19 nov. 2020, 07:47

Kraepelin a écrit : 18 nov. 2020, 21:14 Malheureusement, à force de crier "au loup" à tout propos, ont discrédite les vrais victimes et ont dédramatises de véritables crimes.
C'est ce que tu fais bougre en âne !

A force de déformer malhonnêtement comme tu fais les propos de ceux que tu combats, tu invisibilises les critiques pertinentes, tu les dilues.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

jean7
Messages : 3609
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#605

Message par jean7 » 19 nov. 2020, 09:29

Tout à fait. A un point effrayant.

Son dernier post est quasiment caricatural.
J’espère trouver le temps d’y revenir.c’ est la meilleure source de justification de tous les feminismes que je n’ai jamais lu.

A ce stade, je suis perdu.
Il ne comprend pas ou un filtre lui a masqué certaines réalités?
Ou alors il dit seulement ce qui l’arrange et serait un militant pro phallocratie? (Ça existe?)
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

jean7
Messages : 3609
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#606

Message par jean7 » 19 nov. 2020, 09:34

Cogite Stibon a écrit : 18 nov. 2020, 11:11 * Dora est un cas classique d'hystérie rapporté par Freud.
** Expression québécoise qui veut à peu près dire: flirt intenssif
et c'est utile de rappeler qui est cette Dora :
Dora est une jeune fille venue en analyse sur l’ordre de son père (Freud a écrit : « la parole impérative [Machtwort] du père la poussa chez moi »). Elle ne présentait que des troubles mineurs : toux nerveuse, aphonie passagère. Le père voulait qu’elle cesse de se plaindre des assiduités sexuelles d’un de ses amis, M. K., dont la femme était sa maîtresse. [...]

Freud s’est conduit de façon accusatrice à l’égard de Dora et lui a suggéré que céder à l’ami de son père était la meilleure solution pour tous. Selon lui, le fait que Dora, alors âgée de treize ans, ait été choquée d’être brutalement embrassée sur la bouche par l’ami de son père justifiait le diagnostic d’« hystérie » : « Je tiendrais sans hésiter pour une hystérique toute personne chez qui une occasion d’excitation sexuelle provoque principalement ou exclusivement des sentiments de déplaisir ».
[/quote]tres utile en effet.
Un grand malade ce Freud.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3273
Inscription : 16 févr. 2012, 07:19

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#607

Message par Cogite Stibon » 19 nov. 2020, 10:46

jean7 a écrit : 19 nov. 2020, 09:29 Ou alors il dit seulement ce qui l’arrange et serait un militant pro phallocratie? (Ça existe?)
Si on le(s)* lit assez attentivement, ça deviens manifeste qu'il** est un militant anti-féministe et anti-lgbt (quoiqu'il se soit pas mal calmé sur ce dernier point depuis quelques années).

Cogite

* : les posts de Kraepelin et Horus
** : la personne (tres probablement) unique qui écrit sous ses deux pseudos.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3273
Inscription : 16 févr. 2012, 07:19

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#608

Message par Cogite Stibon » 19 nov. 2020, 11:29

Bonjour Phil,

Vous dites
Phil_98 a écrit : 18 nov. 2020, 20:39
Mon opinion provenait de la source suivante, mais elle fut rejetée sans aucune discussion ou l'auteur a été dénigré.

Revue : Historia numéro spécial, Janvier-février 2020
Auteur : Bernard Marc, Médecin légiste, spécialiste de la toxicologie clinique
Commentaire : ''Depuis l’Antiquité grecque, le poison est considéré comme l’arme privilégiée des femmes, des magiciennes. Probablement en raison des a discrétion, sa facilité d’utilisation, son efficacité redoutable, son « élégance », son dosage délicat et la difficulté à s’en procurer. Une manière fourbe et manipulatrice de donner la mort. Sans doute aussi une preuve de misandrie des temps.''
Le problème, c'est que votre source - ou du moins le passage que vous citez - est très très très mauvaise.

1. Argument d'autorité : L'auteur n'est pas historien - son expertise en toxicologie ne rends pas son affirmation sur des faits historiques plus crédible que celle de n'importe, car elle ne relève pas de son domaine d'expertise. S'il avait dit "la très grande majorité des empoisonnements que j'ai rencontré dans ma carrière ont été commis par des femmes", alors son expertise aurait donné du poids à son argument.

2. L'auteur rapporte une opinion et non un fait : "le poison est considéré comme l’arme privilégiée des femmes" et non pas "le poison a été l’arme privilégiée des femmes".

3. Absence de source à cette opinion - Considéré par qui ? Pour quelles raisons ?

4. Dent de Fontenelle : l'auteur consacre 3 fois de caractères à postuler les causes d'un fait qu'il n'a pas établit, qu'à évoquer ce fait, soutenu par une simple opinion.

5. Stéréotypes de genres : Quel rapport entre l'élégance, stéréotype féminin, et l’empoisonnement ? En quoi le dosage "délicat" du poison le rends plus féminin ?

6. Jugement de valeur : En quoi l'empoisonnement est-il une méthode plus "fourbe et manipulatrice" qu'un autre assassinat ? Le fait que ces "qualités" soient souvent attribuées aux femmes par les misogynes ne rends pas plus probable que les femmes utilisent plus le poison que les hommes.

7. Délire complet : "Sans doute aussi une preuve de misandrie des temps.'' :ouch: Quels temps ? Depuis l'antiquité, comme écrit 3 phrases plus haut ? Il y a une misandrie généralisée depuis l'antiquité ? Assassiner avec un poison est plus misandre qu'assassiner avec un couteau ?Une femme qui empoisonne une autre femme fait preuve de misandrie ?

Qu'est-ce qui vous pousse à considérer cette source comme plus crédible que l'analyse fournie par Laujik ? Notamment ce tableau là :
Image

Cogite
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7594
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#609

Message par Kraepelin » 19 nov. 2020, 11:37

jean7 a écrit : 19 nov. 2020, 09:29 Son dernier post est quasiment caricatural.
J’espère trouver le temps d’y revenir.c’ est la meilleure source de justification de tous les feminismes que je n’ai jamais lu.
J'énnonce des faits, j'affirme des principes épîstémologiques, je tiens des raisonnements logiques. Je porte des jugements qui relèvent du simple bon sens. Est-ce ce genre de choses que les féministes dénonceraient?
jean7 a écrit : 19 nov. 2020, 09:29 A ce stade, je suis perdu.
Il ne comprend pas ou un filtre lui a masqué certaines réalités?
VBotre commentaire est intéressant. Vous parlez d'un "filtre". Et la présence d'un "filtre" m'interdirait de voir ou de dire quoi? Quel fait ou quel raisonnement serait il tabou sur un forum sceptique?
jean7 a écrit : 19 nov. 2020, 09:29 Ou alors il dit seulement ce qui l’arrange et serait un militant pro phallocratie? (Ça existe?)
Je ne suis pas sûr de vous suivre. Je rapporte une anecote personnelle pour expliquer les doutes initiaux qui m'ont conduit à lire attentivement la méthodologie de Bergeron. Est-ce pahlocratique de dire qu'à l'université je n'ai jamais (en 40 ans) été témoin d'agressions ou de harcèlement sexuel? Est-ce phalocratique de dire que la seule jeune camarade de classe qui se soit plainte de harcèlement de la part d'un autre élève nous a tous surpris lorsque nous l'avons vue "minauder" avec son harceleur présumé? Est-ce que le concept "d'ambivalence" est étranger pour vous? Ou ce qui est phalocratique est de dire que le harcèlement sexuel est une chose réelle qui existe, dans d'autres milieux, et qui a des conséquences délétères pour les victimes?

Popur comprenrde une réalité matérielle et sociales très complexe, l'esprit humain produit des "catégories" à partir desquellles il traite l'information. Cette disposition de l'esprit humain provoque automatiquement et inévitablement des "préjugés". Ces préjugé sont si puiissant qu'ils conditionne même le systhè perceptif et provoque des illusions d'optique.

Conséquement, tous les êtres humains ont des préjugés. C'est inévitable! Malheureusement, les préjugés entrainnent parfois des inégalités sociales ou d'autres formes d"injustices". Dans ce contexte ils doivent être dénoncés! C'est la copnséquence "injuste" qui doit être dénoncée et non le fait que les personnes raisonnent en adoptant des catégories. Je ne sais opas si vous me suivez?
Dernière modification par Kraepelin le 19 nov. 2020, 20:21, modifié 3 fois.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
lau'jik
Messages : 955
Inscription : 17 déc. 2012, 18:11

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#610

Message par lau'jik » 19 nov. 2020, 13:03

Phil_98 a écrit : 18 nov. 2020, 20:39 Merci. Tu as donné très belle réponse. J’ai copié le tableau de ta source. Les difficultés dans la discussion est très large et tu as apporté de très bons arguments.
Bah merci. ;)
[mode tuto on :a6: ]Pour info quand tu copies un tableau redonne la source, vu que j'ai amené plusieurs liens un lecteur ne peut savoir d'où vient le tableau aisément et donc ne peut en faire une critique.[/mode tuto off]
Mon opinion provenait de la source suivante, mais elle fut rejetée sans aucune discussion ou l'auteur a été dénigré.

Revue : Historia numéro spécial, Janvier-février 2020
Auteur : Bernard Marc, Médecin légiste, spécialiste de la toxicologie clinique
Commentaire : ''Depuis l’Antiquité grecque, le poison est considéré comme l’arme privilégiée des femmes, des magiciennes. Probablement en raison des a discrétion, sa facilité d’utilisation, son efficacité redoutable, son « élégance », son dosage délicat et la difficulté à s’en procurer. Une manière fourbe et manipulatrice de donner la mort. Sans doute aussi une preuve de misandrie des temps.''
Et ça te surprend ? C'est peut-être la source de ton affirmation mais ce n'est que l'opinion quelconque, d'un médecin quelconque dans une revue dont le positionnement d'après l'article wikipédia est plus le divertissement que la rigueur scientifique. Bref une opinion ce n'est pas un argument basé sur des preuves.
Sur ce forum c'est faible, très faible.
Cogite Stibon t'explique tout ça très bien dans son post.
lau'jik a écrit : 18 nov. 2020, 13:10 ...
Biaisée en faveur des féministes victimaires ? :evil: C'est quoi ces bêtes là ?
...
Oh! Je croyais avoir trouvé un bon terme qui engloberait les femmes qui portent le voile islamique en disant exprimer leur féminisme.

Est-ce que tu penses que l'islam est une religion qui libère les femmes ? Je ne fais que penser aux gens qui contestent la loi 21 au Québec. Le cheval de bataille de ces personnes est justement le fait que les femmes réclament le droit de porter le voile islamique. Avec les connaissances que je possèdent sur l'islam, je ne vois rien de beau dans l'islam. Cela me semble une religion misogyne, et les féministes ne semblent pas contester cette religion, je ne comprends pas leur logique.
:shock: j'ai apporté des arguments contre un point de ton discours et tu veux me trainer dans un débat fangeux sur le voile, l'Islam et le féminisme ? Tu veux mon "opinion" ? Mais ça va te servir à quoi ? Pour info "voile islamique" ça ne veut rien dire.
Et je ne vois pas bien en quoi une musulmane pratiquante ne pourrait être féministe au même titre qu'une catho ou une juive ou une hindouiste ou une athée etc
En tout cas "féministe victimaire" n'est surement pas un bon terme, du moins pas approprié puisque tu n'es pas capable de l'expliquer. :mrgreen:
J'ai recopié un extrait du texte que tu as soumis. J’apprends énormément en lisant ce qui s’écrit sur le forum. Alors des questions apparaissent dans mon esprit. Est-ce que tu penses que le système de prostitution n’est due qu’à cause des hommes ?
Primo : Comme déjà dit j'ai amené plusieurs docs, tu dois redonner les références du document dont tu tires des extraits, ce n'est pas au lecteur de faire l'effort de chercher.
Secundo : je ne cerne pas bien ta question. Et pareil qu'au-dessus, qu'est que mon opinion a à voir avec l'extrait que tu cites ? Tu veux que je te développe une thèse sur la prostitution ? Il y a plein de gens qui ont fait des études la-dessus et des centaines d'essais ou de docs disponibles sur le ouèb, y'a qu'à chercher et lire.
C'est bien que tu te poses des questions mais structure ton questionnement et cherche un peu par toi-même.:loupe:
Et non seulement cela, maintenant, on inclut la drogue dans notre discussion. Faut-il encore blâmer rien que les hommes ?
Bah non, tu inclus la drogue dans la discussion pour une raison que j'ignore.
"Encore" blâmer "les hommes" ? Quel sens de la nuance ! Les documents que j'ai amenés ne blâment personne ils offrent des chiffres et des analyses, sans doute y aurait-il matière à les discuter mais pas à leur imputer une intention malsaine.
lau'jik a écrit : 18 nov. 2020, 13:10 ...
la charge de la preuve te revient.
...
Pourquoi tu me dis que la charge de la preuve me revient ????????

Ça donne l'impression que tu es en guerre. Je ne suis pas en guerre. J'aborde des problèmes de société et je refuse l'idée de les attribuer seulement aux hommes.
Tu es sur un forum sceptique, tu dois amener des preuves de ce que tu avances, c'est un principe de base.
Si tu dis "J'aime la tarte au citron pour moi c'est la meilleure" on ne te demandera rien mais si tu dis "De tout temps et en tous lieux la tarte au citron est considérée comme la meilleure" va falloir des preuves ! Sinon ça va dégainer :colt:
En guerre ? Non. En désaccord avec ton point sur "le poison est une arme de femmes qui se vengent des hommes" ? Oui.
Si tu abordes ici des problèmes de sociétés comme au bistrot ça n'a aucun intérêt ... même si on peut toujours boire un petit coup en tapotant son clavier. :boit:
Qui te demande d'attribuer les problèmes de sociétés aux hommes seulement et qui le fait ici ? Ou alors j'ai raté quelque chose ...
Et si tu refuses toute remise en cause de tes opinions pourquoi venir ici ?
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre Dac
"Ne pas connaître son talent, c'est faciliter la réussite des médiocres."

Avatar de l’utilisateur
Phil_98
Messages : 265
Inscription : 10 sept. 2020, 10:58

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#611

Message par Phil_98 » 19 nov. 2020, 13:09

Cogite Stibon a écrit : 19 nov. 2020, 11:29 ...
Le problème, c'est que votre source - ou du moins le passage que vous citez - est très très très mauvaise.
...
Salut Cogite.

Avant tout -------- comment as tu fait pour présenté un tableau qui est lisible? J'ai essayé de reprendre le tableau de Laujik pour en discuter plus en détail et je ne pouvais que produire une image illisible.

Ensuite, fait attention, as tu réalisé que dans mon interprétation j'ai utilisé le terme ''genre féminin'' et ''genre masculin''? C'EST IMPORTANT!

Il y a des femmes qui sont plus masculines que des hommes et il y a des hommes qui sont plus féminins que des femmes. Et il y a toutes le couleurs entre ces deux genres. Certains se promènent d'un genre à l'autre.

J'ai ce préjugé qui me dit que le genre masculin est plus violent que le genre féminin, et tu sembles approuver cette tendance.

Mais j'aimerais vérifier quelque chose, avec toi, Laujik et Loutredemer. Est-ce que le genre féminin et le genre masculin se complémentent ou se contredisent ? Moi je pense que les deux genres sont différents et ils se complètent. Malheureusement, il y a une culture de victimisation (on retrouve la même chose avec l'islam et autres religions) qui ne sert qu'à dénigrer l'autre à cause de ces différences. Tu comprends ?

J'ai beaucoup de question encore à propos du notre sujet. Par exemple, est-ce qu'une prostituée est responsable de ses actes ou il faut la considérer comme une victime d'un système patriarcal ? Est-ce qu'un itinérant est responsable de ses actes ou il faut le considérer comme une victime d'un système patriarcal ?

Je me relis, en ce moment, et je me dis que tu penses peut-être que je veux noyer le poisson. Non, le problème est très large et le jeu de victimisation qui attribue la source des violences au seul niveau de l'individualisme (en négligeant les circonstance, la culture ou l'effet des drogues ...) ne me satisfait pas. À propos des sources, tu t'amuses assez fort je pense. J'avais amené aussi une autre source et elle a été rejeté aussi. Alors, si j'amène une troisième source vas tu refaire le même scénario ?

Si on veut avancer dans la discussion, est-ce qu'on peut s'entendre pour dire qu'il y a une différence entre le genre masculin et le genre féminin ? Et à propos de la violence, peut-elle avoir une source qui est autre qu'un système patriarcale ? Est-ce que ce système patriarcal est le même qu'il y a 10 ans, 30 ans, 100 ans ? Est-ce qu'il y a un système matriarcal qui existe aussi ?
lau'jik a écrit : 19 nov. 2020, 13:03 ...
...

WOOW! T'es fachée. J'ai pas d'autres mots.
J’ai la "conviction intime'' qu’on peut critiquer et changer des ''convictions intimes''.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Quackwatch
Quackwatch
Messages : 7594
Inscription : 06 nov. 2003, 11:14

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#612

Message par Kraepelin » 19 nov. 2020, 13:32

lau'jik a écrit : 19 nov. 2020, 13:03 Mon opinion provenait de la source suivante, mais elle fut rejetée sans aucune discussion ou l'auteur a été dénigré.
Revue : Historia numéro spécial, Janvier-février 2020
Auteur : Bernard Marc, Médecin légiste, spécialiste de la toxicologie clinique
Commentaire : ''Depuis l’Antiquité grecque, le poison est considéré comme l’arme privilégiée des femmes, des magiciennes. Probablement en raison des a discrétion, sa facilité d’utilisation, son efficacité redoutable, son « élégance », son dosage délicat et la difficulté à s’en procurer. Une manière fourbe et manipulatrice de donner la mort. Sans doute aussi une preuve de misandrie des temps.''
Et ça te surprend ? C'est peut-être la source de ton affirmation mais ce n'est que l'opinion quelconque, d'un médecin quelconque dans une revue dont le positionnement d'après l'article wikipédia est plus le divertissement que la rigueur scientifique. Bref une opinion ce n'est pas un argument basé sur des preuves.
Sur ce forum c'est faible, très faible.
Hummmm!
Si je comprend bien, ton auteur propose une analyse, mais il ne documente pas à partir de faits, de statistiques.
Statitique canada
«Plus précisément, elles étaient proportionnellement trois fois plus nombreuses que les hommes à avoir été tuées au moyen d'explosifs, d'un véhicule à moteur, du feu ou du poison (12 % par rapport à 4 %)»

Je crois avoir trouvé mieux ici: Femmes auteures d’un homicide conjugal

Et là les auteurs sont de vrais chercheuses, le périodique est un vrai "pair review" en criminologie, et l'article donne des statiatiques fiables.

Que nous dit Suzanne Léveillée?
«Moyen utilisé pour commettre l’homicide : le moyen principal utilisé
par la femme pour commettre l’homicide, soit, dans le cadre de cet
article : l’arme à feu, les objets perforants (arme blanche ou objet
contondant), le poison, la strangulation, l’intoxication au dioxyde de
carbone ou faire appel à un tueur à gages pour commettre l’homicide ;»

«Et, en ce qui concerne le moyen principal utilisé pour commettre l’homicide, presque la moitié des femmes
(47,5%) ont utilisé un instrument perforant (arme blanche ou objet contondant) et 37,5% ont utilisé une arme à feu. Par la suite, on retrouve
l’utilisation d’un tueur à gages dans 5% des cas, la strangulation dans 5% des cas également, ainsi que le poison (2,5%) et l’intoxication au
monoxyde de carbone (2,5%). On note la présence d’un acharnement sur la victime dans 17,5% des cas. Enfin, il apparaît que plus de la
moitié des femmes (52,5%) ont subi de la violence conjugale de la part de leur victime à un moment ou à un autre de la relation (Tableau 2).»
Je comprends que les femmes utilisent les poison plus souvent que les hommes, mais que ce n'est pas le moyen qu'elles utilise le plus souvent, que c'est même un moyen qu'elles utilisent assez rarement (2,5%)

L'article est intéressant dans son ensemble. Il confirme pas mal de choses que nous avions déjà documentées ailleurs.:
- les meurtres conjugaux fait 4 fois plus de victimes chez les femmes;
- les femmes ont plus de chances d'être reconnues non-criminellement responsables pour des raisons de santé mentale, même si les diagnostiques de troubles mentaux ne sont pas vraiment plus fréquent chez les tueuses que chez les tueurs conjugaux;
- que les hommes se suicident plus après le meurtre;
- que les sentences sont bien plus petites pour les femmes;
- etc.
« Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. » George Orwell

Avatar de l’utilisateur
lau'jik
Messages : 955
Inscription : 17 déc. 2012, 18:11

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#613

Message par lau'jik » 19 nov. 2020, 15:16

Kraepelin a écrit : 19 nov. 2020, 13:32
lau'jik a écrit : 19 nov. 2020, 13:03 Mon opinion provenait de la source suivante, mais elle fut rejetée sans aucune discussion ou l'auteur a été dénigré.
Revue : Historia numéro spécial, Janvier-février 2020
Auteur : Bernard Marc, Médecin légiste, spécialiste de la toxicologie clinique
Commentaire : ''Depuis l’Antiquité grecque, le poison est considéré comme l’arme privilégiée des femmes, des magiciennes. Probablement en raison des a discrétion, sa facilité d’utilisation, son efficacité redoutable, son « élégance », son dosage délicat et la difficulté à s’en procurer. Une manière fourbe et manipulatrice de donner la mort. Sans doute aussi une preuve de misandrie des temps.''
Et ça te surprend ? C'est peut-être la source de ton affirmation mais ce n'est que l'opinion quelconque, d'un médecin quelconque dans une revue dont le positionnement d'après l'article wikipédia est plus le divertissement que la rigueur scientifique. Bref une opinion ce n'est pas un argument basé sur des preuves.
Sur ce forum c'est faible, très faible.
Hummmm!
Si je comprend bien, ton auteur propose une analyse, mais il ne documente pas à partir de faits, de statistiques.
Bonsoir Kraepelin, à toutes fins utiles ce n'est pas moi qui amène cette citation que je critique mais Phil_98 et effectivement le manque de documentation c'est ce que moi, Loutre et Cogite avons tenté de lui montrer ... ça n'a pas bien fonctionné on dirait :a5:
Sinon intéressante ton étude, je n'ai pas trouvé d'équivalent en France* mais bon ça existe vu qu'il y a des articles qui en parle, sans ce limiter aux meurtres conjugaux d'ailleurs. Et les conclusions que tu en sors se rapproche pas mal des articles que j'ai lu.

*Je dois dire que je n'étais pas partie pour y passer des heures
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre Dac
"Ne pas connaître son talent, c'est faciliter la réussite des médiocres."

Avatar de l’utilisateur
lau'jik
Messages : 955
Inscription : 17 déc. 2012, 18:11

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#614

Message par lau'jik » 19 nov. 2020, 15:45

Phil_98 a écrit : 19 nov. 2020, 13:09
lau'jik a écrit : 19 nov. 2020, 13:03 ...
...
WOOW! T'es fachée. J'ai pas d'autres mots.
:piffff: :roll: :yeux: :hausse: que dire ... si c'est tout ce que tu sors de ce que j'ai pris le temps d'expliquer, argumenter et documenter, tu trouveras sans doute d'autres interlocuteurs pour répondre à tes questions foutraques et tes glissando d'une idée à l'autre. Mais considérer que je suis fâchée t'évite sans doute une discussion qui t'obligerais à réfléchir point par point plutôt qu'à balancer des opinions. :mrgreen: Bon vent.
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre Dac
"Ne pas connaître son talent, c'est faciliter la réussite des médiocres."

Avatar de l’utilisateur
Phil_98
Messages : 265
Inscription : 10 sept. 2020, 10:58

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#615

Message par Phil_98 » 19 nov. 2020, 17:04

lau'jik a écrit : 19 nov. 2020, 15:45
...
:piffff: :roll: :yeux: :hausse: que dire ... si c'est tout ce que tu sors de ce que j'ai pris le temps d'expliquer, argumenter et documenter, tu trouveras sans doute d'autres interlocuteurs pour répondre à tes questions foutraques et tes glissando d'une idée à l'autre. Mais considérer que je suis fâchée t'évite sans doute une discussion qui t'obligerais à réfléchir point par point plutôt qu'à balancer des opinions. :mrgreen: Bon vent.
T'es plus qu'incroyable!

Ce sont les textes que tu m'as soumis que j'ai utilisé, et tu me répond de définir mes sources ??????????

Je voulais discuté avec toi de tes textes. Les extraits que je citaient venaient de tes propres textes. Le réalises tu maintenant ?


Le graphique suivant -----

Image

provient du texte suivant que tu m'as soumis.

https://www.cairn.info/revue-enfances-e ... age-87.htm#



Le texte suivant

''Selon les estimations, entre 50% et 70% des personnes prostituées rencontrent des troubles psychiques allant de la fragilité psychologique aux problèmes psychiatriques (dépressions, troubles psychotiques, syndrome post-traumatique) Source : Rapport IGAS – Prostitution : les enjeux sanitaires, p.32 »

provient du texte suivant que tu m'as soumis.

https://haut-conseil-egalite.gouv.fr/vi ... tistiques/

Ce n'est pas très grave, je suis quand même prêt à discuter.
J’ai la "conviction intime'' qu’on peut critiquer et changer des ''convictions intimes''.

Avatar de l’utilisateur
Horus
Messages : 235
Inscription : 31 oct. 2019, 20:04

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#616

Message par Horus » 19 nov. 2020, 22:49

Cogite Stibon a écrit : 19 nov. 2020, 10:46
Si on le(s)* lit assez attentivement, ça deviens manifeste qu'il** est un militant anti-féministe et anti-lgbt (quoiqu'il se soit pas mal calmé sur ce dernier point depuis quelques années).

Cogite

* : les posts de Kraepelin et Horus
** : la personne (tres probablement) unique qui écrit sous ses deux pseudos.
Que Horus et Kraepelin soient la même personne m'a bien fait rigoler. Va falloir cogiter plus longtemps là-dessus. :a7:
Truc: Regarde les fautes de français!

Quant à "l'accusation" d'antiféminisme... De quel féminisme parle-t-on? :a6:
Je distingue deux sortes de féminisme, qu'on retrouve dans les deux associations féministes au Québec.
1) un féminisme victimaire, anti-hommes, qui considère que les femmes sont victimes du système patriarcal mis en place par les hommes (et enseigné par les femmes à leurs enfants!). On retrouve probablement ça davantage avec la Fédération des femmes du Qc, qui défend le port du voile, les transfemmes et l'intersectionalité.
2) un féminisme d'égalité en droit des hommes et des femmes, avec une convivialité entre les deux sexes. C'est défendu par le mouvement Pour les droits des femmes, mouvement où les hommes sont invités, où ils peuvent s'exprimer, mais pas voter. :)

Cogite, tu as partiellement raison et partiellement tort. Je suis contre le féminisme victimaire, mais pour l'égalité des droits des hommes et des femmes. Ça implique aussi la responsabilisation des femmes et des hommes, et non pas la victimisation des femmes et la culpabilisation des hommes dès qu'il y a un problème. Il faut considérer que, dans la majorité des conflits, il n'y a pas qu'un coupable et une victime, mais une situation qui a dégénérée en conflit pour une variété de raisons. Dans la majorité des conflits, les deux protagonistes sont partiellement coupables et partiellement victimes.

Je fais donc la promotion du dialogue entre les sexes, ainsi que de la tolérance. Personne n'est parfait et ce qu'une personne considère comme quelque chose de problématique n'est pas une VÉRITÉ ABSOLUE. Alors qu'on considérait jadis la gourmandise et la luxure comme des péchés capitaux, ce n'est plus la même chose aujourd'hui. On a changé et, maintenant, le péché capital, c'est de donner une bise sans avoir demandé un consentement avant! Oui, je sais! J'exagère un peu. Mais le point que je veux faire est que les mentalités changent, et ce n'est pas toujours pour le mieux!

Considérez seulement le mouvement hippy. Ce qu'ils ont fait, leur liberté sexuelle, leur consommation de drogues, et surtout leur nudité, serait aujourd'hui condamnable. Même des femmes qui allaitent en public se font accuser de grossière indécence! :ouch:

Alors, c'est une chose d'identifier un problème, mais c'est autre chose de créer un problème là où il n'y en a pas. De plus, devant un problème, je considère qu'on doit trouver des solutions, et pas jouer à c'est à qui la faute puis tenter d'aller chercher des compensations financières en cour. Dans ce dernier cas, ça ne fait qu'amplifier le ressentiment entre les groupes impliqués, ce qui n'aide pas du tout la cause.

Je souligne qu'il y a effectivement des cas d'agressions sexuelles et qu'il faut tenter de diminuer ces agressions. Mais de là à faire d'un regard insistant une violence sexuelle (selon le rapport Bergeron) il y a des limites. On va se prendre pour Don Quichotte et se battre contre des moulins à vent (basé sur la perception de malaise) et laisser de côté le combat contre la véritable violence.

Source:
Près de 1 personne sur 3 (29,9%) a vécu une forme de VSMC au cours de l’année précédant l’enquête.
VSMC: violence sexuelle en milieu collégial

Cogitez aussi là-dessus:
Dans le questionnaire, les personnes victimes de VSMC n’ayant pas dévoilé les événements au cégep
ont été interrogées sur les raisons de cette non-dénonciation. Plus des deux tiers (67,3%) d’entre elles
ont évalué que la situation n’était pas assez grave pour la signaler, ou encore, 44,8% n’ont pas considéré
l’événement comme une violence sexuelle.
Et Bergeron conclut qu'il faut éduquer les jeunes à reconnaitre les violences sexuelles... N'est-ce pas la meilleure façon d'avoir raison et d'amplifier un problème?

Dans le rapport ESSIMU, on rapportait aussi que bien des "violences sexuelles" n'étaient pas rapportées parce que les personnes en cause s'étaient parlé et que le problème avait été résolu!

jean7
Messages : 3609
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#617

Message par jean7 » 20 nov. 2020, 00:52

Horus a écrit : 19 nov. 2020, 22:49 Je distingue deux sortes de féminisme, qu'on retrouve dans les deux associations féministes au Québec.
1) un féminisme victimaire, anti-hommes, qui considère que les femmes sont victimes du système patriarcal mis en place par les hommes (et enseigné par les femmes à leurs enfants!). On retrouve probablement ça davantage avec la Fédération des femmes du Qc, qui défend le port du voile, les transfemmes et l'intersectionalité.
2) un féminisme d'égalité en droit des hommes et des femmes, avec une convivialité entre les deux sexes. C'est défendu par le mouvement Pour les droits des femmes, mouvement où les hommes sont invités, où ils peuvent s'exprimer, mais pas voter. :)
Je ne connais rien de ces mouvances politiques.

Mais.

Le machisme est à abattre.

Pas pour ses méfaits envers les femmes.

Pour ses effets délétères sur tout le monde.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3273
Inscription : 16 févr. 2012, 07:19

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#618

Message par Cogite Stibon » 20 nov. 2020, 03:09

Bonjour Phil,

En réponse à mon explication détaillée sur les raisons du rejet de votre source, vous répondez laconiquement :
Phil_98 a écrit : 19 nov. 2020, 13:09 À propos des sources, tu t'amuses assez fort je pense.
Non, je ne m'amuse pas, et je trouve votre "réponse" assez méprisante au regard de l'effort pédagogique que j'ai fourni.

Quant au reste : quand je viens sur un forum sceptique, c'est pour discuter de faits. Si je veux discuter d'opinion générales fondées sur d'autres opinions, je vais au bistrot :a2: . Si vous voulez que je réponde à vos questions alors que vous ignorez les miennes, le minimum serait que vous m'offriez une bière :trinque:

Cogite
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3273
Inscription : 16 févr. 2012, 07:19

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#619

Message par Cogite Stibon » 20 nov. 2020, 03:30

Bonjour Kraepelin

Vous dites
Kraepelin a écrit : 19 nov. 2020, 13:32
Statitique canada
«Plus précisément, elles étaient proportionnellement trois fois plus nombreuses que les hommes à avoir été tuées au moyen d'explosifs, d'un véhicule à moteur, du feu ou du poison (12 % par rapport à 4 %)»
Cette source montre que les femmes ont plus de chance d'être victimes d’empoisonnement, pas d'être des empoisonneuses

Vous dites également :
Kraepelin a écrit : 19 nov. 2020, 13:32 Je crois avoir trouvé mieux ici: Femmes auteures d’un homicide conjugal

Et là les auteurs sont de vrais chercheuses, le périodique est un vrai "pair review" en criminologie, et l'article donne des statiatiques fiables.

Que nous dit Suzanne Léveillée?
«Moyen utilisé pour commettre l’homicide : le moyen principal utilisé
par la femme pour commettre l’homicide, soit, dans le cadre de cet
article : l’arme à feu, les objets perforants (arme blanche ou objet
contondant), le poison, la strangulation, l’intoxication au dioxyde de
carbone ou faire appel à un tueur à gages pour commettre l’homicide ;»

«Et, en ce qui concerne le moyen principal utilisé pour commettre l’homicide, presque la moitié des femmes
(47,5%) ont utilisé un instrument perforant (arme blanche ou objet contondant) et 37,5% ont utilisé une arme à feu. Par la suite, on retrouve
l’utilisation d’un tueur à gages dans 5% des cas, la strangulation dans 5% des cas également, ainsi que le poison (2,5%) et l’intoxication au
monoxyde de carbone (2,5%). On note la présence d’un acharnement sur la victime dans 17,5% des cas. Enfin, il apparaît que plus de la
moitié des femmes (52,5%) ont subi de la violence conjugale de la part de leur victime à un moment ou à un autre de la relation (Tableau 2).»
Je comprends que les femmes utilisent les poison plus souvent que les hommes, mais que ce n'est pas le moyen qu'elles utilise le plus souvent, que c'est même un moyen qu'elles utilisent assez rarement (2,5%)
:menteur: Votre source ne dit pas cela ! Elle ne dit pas quelle proportion d'homicide commis par des hommes est faite avec du poison, on ne sait pas si c'est plus ou moins que 2,5%.

Cogite
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

jean7
Messages : 3609
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#620

Message par jean7 » 20 nov. 2020, 03:42

Kraepelin a écrit : 19 nov. 2020, 11:37Conséquement, tous les êtres humains ont des préjugés. C'est inévitable! Malheureusement, les préjugés entrainnent parfois des inégalités sociales ou d'autres formes d"injustices". Dans ce contexte ils doivent être dénoncés! Je ne sais pas si vous me suivez?
Très bien.
Mon hésitation à ton égard est de savoir si tu as été victime de préjugés ou si tu es dans le partis pris pur et dur (tu prônerais la phallocratie, par conviction, et sélectionnerais tes propos en fonction de cet objectif).
Enoncer des faits, des principes et faire usage de bon sens et de logique, c'est nécessaire pour convaincre.
Pour être crédible, il faut de plus être sincère et lucide. Une de ces qualités te manquent.

Parlant de préjugés.
Kraepelin a écrit : 19 nov. 2020, 11:37Lorsque j'ai commencé ma courte carrière dans l'enseignement collégiale, un collègue plus expérimenté ma immédiatement mis en garde:
»Fait attention, les Dora* de 17 ans sont légion dans tes classes et au CEGEP les rumeurs courent comme des raz-de-marrée. Si tu as regardé une élève, c'est que tu l'as "déshabillé des yeux". Si tu lui as adressé la parole gentiment dans le corridor, c'est que tu la " cruise à planche"** .»

* Dora est un cas classique d'hystérie rapporté par Freud.
** Expression québécoise qui veut à peu près dire: flirt intenssif
On peut donc craindre que ta "courte carrière" (de 40 ans ?) ait débuté sur un préjugé instillé par "un collègue plus expérimenté" qui s'est bien assuré de la fermeté de la fixation de tes oeillères.
A part niaisage et hystérie, par quelles autres feuilles de vigne as-tu caché ce dont tu ne veut pas qu'on parle comme de faits réels ?
Kraepelin a écrit : 19 nov. 2020, 11:37"Est-ce pahlocratique de dire qu'à l'université je n'ai jamais (en 40 ans) été témoin d'agressions ou de harcèlement sexuel?"
Non, en effet. Ce qui pourrait procéder du phallocratisme (militantisme pro-phallocratie, je vais le garder celui-là), c'est si ton témoignage ne disait pas toutes la vérité, seulement celle qui est favorable à étayer une thèse que je qualifierais de négationiste d'ailleurs (par exemple la rareté du harcèlement sexuel dans les établissements scolaires).
Kraepelin a écrit : 19 nov. 2020, 11:37"Est-ce pahlocratique de dire qu'à l'université je n'ai jamais (en 40 ans) été témoin d'agressions ou de harcèlement sexuel?"
C'était 50 ans dans un post précédent.
Parle donc un peu des 10 autres années.
Qu'on puisse passer 40 ans dans un établissement scolaire sans y voir le harcèlement sexuel me semble malheureusement plausible. Surtout si on en a une conception très restrictive et qu'on attends que les protagonistes viennent toquer à la porte de son bureau. Donc peut-être n'as-tu pas été aveugle pendant ta propre scolarité?
Kraepelin a écrit : 19 nov. 2020, 11:37le harcèlement sexuel est une chose réelle qui existe, dans d'autres milieux
Le harcèlement (attaques répétées) sexuel (se référant au sexe) phallocrate (je parle bien de celui plaçant le sexe mâle en tant que dominant) m'a personnellement privé d'une scolarité "heureuse". Pourquoi je n'écrit pas "normale" ? Parce que mon malheur est de ne pas m'être conformé à la norme. La norme, c'est d'être dominé ou dominateur selon les codes phallocratiques.

Il fallait jouer le jeu, être macho. Je n'ai eu comme protection que l'insignifiance volontaire et la foi (pour pardonner, tout simplement, mais la foi n'aide pas à se pardonner à soi-même)(je donne ici raison à Sebass lorsqu'il souligne le rôle de béquille en parlant de religion). J'ai passé ma scolarité à me cacher alors que ce que je voulais, c'était juste pouvoir causer dans la cour de récréation.

Pire encore. N'ayant pas compris que ce qui était anormal n'était pas moi mais la situation, j'ai nié le problème. Et je n'ai pas préparé mes enfants. Et ils ont aussi souffert de l'eau pourrie du bocal scolaire.
Pourrie par des principes arriérés, des héritages de la préhistoire que certains aujourd'hui encore défendent alors que ce ne sont que des oripeaux de bestialité.
J'aurais du leur dire de se battre pour dominer. Leur dire d'écraser les autres, les abaisser, les disqualifier…
J'aurais du vouloir qu'ils écrasent les autres pour ne pas être écrasés eux.

Une école n'a pas à être un ring, une jungle.
Il n'est pas normal que les élèves aient à s'affronter.
L'humour, qu'il soit sexuel, raciste, politique, est AUSSI une arme. Que l'on puisse rire de tout, oui. Que l'on soit astreint à le faire pour ne pas se faire broyer, non. Que l'on puisse rire à plusieurs d'un autre, non.
Kraepelin a écrit : 19 nov. 2020, 11:37C'est la conséquence "injuste" qui doit être dénoncée et non le fait que les personnes raisonnent en adoptant des catégories. Je ne sais pas si vous me suivez?
Peut-être.
La conséquence du système phallocratique lorsqu'il sévit dans les écoles, c'est en particulier qu'il rend impossible un rapprochement intelligent des garçons et des filles. D'une façon plus générale, il entretient des générations de cons.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

jean7
Messages : 3609
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#621

Message par jean7 » 20 nov. 2020, 03:50

https://fr.wikipedia.org/wiki/Diff%C3%A ... n_le_genre
Par rapport à la controverse sur les empoisonneuses, dans les modes de suicides, l'usage de l'empoisonnement médicamenteux est le plus fréquent chez les femmes.
C'est peut-être ce qui a induit Phil en erreur (si c'en est une).
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3273
Inscription : 16 févr. 2012, 07:19

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#622

Message par Cogite Stibon » 20 nov. 2020, 05:27

Bonjour "Horus",
Horus a écrit : 19 nov. 2020, 22:49 Que Horus et Kraepelin soient la même personne m'a bien fait rigoler. Va falloir cogiter plus longtemps là-dessus. :a7:
Truc: Regarde les fautes de français!
Tant mieux si je vous ai fait rire :a2:, mais j'ai mieux à faire qu'une analyse comparative de l’orthographe. Je continue toutefois à juger cette hypothèse très probable, et voici qui m'a amené à ces cogitations :

Il y a un an, vous, un ancien contributeur du forum1, avez créé un nouveau compte, et immédiatement demandé à la modération de censurer mes interventions2 dans le sujet "Théorie du genre". Vous disiez aussi m'ignorer et ne pas connaître mes
interventions dans d'autres sujets3. Pourtant, je n'avais pas eu, dans ce sujet, le comportement que vous me reprochiez4.

Je me suis évidemment demandé quel ancien membre du forum voudrait m'attaquer ainsi. La seule hypothèse crédible que j'ai trouvé est Kraepelin, mais je manque peut-être d'imagination. Il ne tient qu'à vous de m'éclairer.

Bien à vous
Cogite

PS : les sources de mes affirmations ci-dessous
Spoiler
Show
1 :
Horus a écrit : 01 nov. 2019, 13:46 NB: Je ne suis pas si nouveau sur ce forum. J'ai juste changé mon nom.
2:
Inscription :01 nov. 2019, 01:04
Horus a écrit : 31 oct. 2019, 21:35 Ce forum a été mis en place pour favoriser les discussions, et pas pour bloquer toute affirmation par des trolls sceptiques fondamentalistes qui ne cherchent qu’à générer de l’ignorance. Je souhaiterais que les modérateurs prennent compte de ce message, et bloquent davantage les gens qui ne font que poser des pourquoi, pourquoi, pourquoi sans jamais amener des éléments de discussion intéressants.
Horus a écrit : 03 nov. 2019, 00:33 Quand je dis que certaines personnes sur ce forum ne font que poser des questions à outrance, sans donner leur avis, je pensais à Cogite Stibon et à ses questions à Pancrace sur le fil Stéréotype de genre, vraiment ? Il reste poli, mais chaque réponse à ses questions génère d'autres questions, sans faire avancer la discussion, et ça devient lassant.
3:
Horus a écrit : 03 nov. 2019, 00:33 Peut-être a-t-il agi autrement sur d'autres fils de discussion? Toujours est-il que je préfère l'ignorer! Est-ce la meilleure chose à faire?
4 :
Cogite Stibon a écrit : 04 nov. 2019, 04:18 Je n'ai posé que 3 questions à Pancrace sur ce fil :
[Citation des 3 questions]
Et je lui ai très largement donné mon opinion :
[Citation des 8 fois où j'ai donné mon opinion]
PS2 : Pour vos autres questions dans ce message, je suis globalement en accord avec les réponses que vous ont faites Loutre, Etienne et Jean. Vous me pardonnerez de ne pas ajouter à "'l'effet de meute" ;)

PS3 : C'est évidemment Kraepelin que j'estime être un militant anti-féministe et anti-LGBT. Si vous n'est pas la même personne, alors, toutes mes excuses.
Dernière modification par Cogite Stibon le 20 nov. 2020, 05:52, modifié 2 fois.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 3273
Inscription : 16 févr. 2012, 07:19

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#623

Message par Cogite Stibon » 20 nov. 2020, 05:40

jean7 a écrit : 20 nov. 2020, 03:42 Non, en effet. Ce qui pourrait procéder du phallocratisme (militantisme pro-phallocratie, je vais le garder celui-là), c'est si ton témoignage ne disait pas toutes la vérité, seulement celle qui est favorable à étayer une thèse que je qualifierais de négationiste d'ailleurs (par exemple la rareté du harcèlement sexuel dans les établissements scolaires).
Surtout quand on rapproche cela de cet autre témoignage de Kraepelin :
Kraepelin a écrit : 22 oct. 2016, 10:22
Mireille a écrit : Mais le point que je veux soulever et ça c'est suite à une émission que j'écoutais hier et que j'appuis c'est que ce n'est pas normal que toutes les femmes et je dis bien toutes subissent un jour ou l'autre une forme de harcèlement ou d'agression sexuelle dans sa vie.

Ajoute les hommes aussi. Rares sont les personnes qui ne subiront pas au moins une agression sexuelle dans leur vie. Personnellement, j'en ai subit plusieurs dizaines dans ma vie. Les deux agressions les plus violentes que j'ai subi étaient le fait d'agresseurs masculins, mais les autres (plus soft) étaient le fait de femmes ... :hausse:
Il se produirait des agressions sexuelles partout, sauf au CEGEP ?

Cogite
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5519
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#624

Message par Etienne Beauman » 20 nov. 2020, 06:56

Horus a écrit : 19 nov. 2020, 22:49 Considérez seulement le mouvement hippy. Ce qu'ils ont fait, leur liberté sexuelle, leur consommation de drogues, et surtout leur nudité, serait aujourd'hui condamnable. Même des femmes qui allaitent en public se font accuser de grossière indécence!
Tu pourrais citer un ou des propos de groupe féministes militant contre la nudité ?
Contre la liberté sexuelle ?
Contre la consommation de drogue ?
Contre l'allaitement en public ?

J'ai vraiment l'impression que tu amalgames pas mal tout et n'importe quoi...
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 23630
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: VIOLENCE FAITE AUX FEMMES: LA FIN DES MYTHES

#625

Message par Jean-Francois » 20 nov. 2020, 07:43

Cogite Stibon a écrit : 20 nov. 2020, 05:27Je continue toutefois à juger cette hypothèse très probable
S'adressant à Cogite Stibon, SORT* a écrit :Il s'agit bien de deux personnes différentes.
Faut écouter la Voix de la Raison ;)

Jean-François

* Je préfère HEX mais HEX s'adresse à Ponder. C'est compliqué tout ça...
“The more implausible the hypothesis — telepathy, aliens, homeopathy — the greater the chance that an exciting finding is a false alarm, no matter what the P value is.” (Nuzzo R (2014) Nature 506:150)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit