Le rêve lucide

Le voyage astral et les expériences de mort imminente sont-elles plus que des rêves lucides?
Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4968
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Le rêve lucide

#26

Message par LoutredeMer » 08 mars 2019, 10:58

Djockos a écrit :
08 mars 2019, 10:38
J’ai aussi fait des rêves où je faisais du ski-aéronautique tiré par un avion (genre biplan) piloté par Sébastien Loeb et la force de la traction combinée à l’attraction me faisait rebondir sur des pans de collines avec des hauteurs de sauts vertigineuses.

:a2: Terrible!

Là c’était bien un rêve lucide mais ce dont je parle, c’est créer son rêve réellement, comme on pourrait le faire avec un film, un dessin animé ou autre.
Et tu saurais faire ça? Je ne peux pas te répondre, cela ne m'est jamais arrivé.

Djockos
Messages : 34
Inscription : 21 févr. 2019, 16:59
Localisation : 26140 Albon

Re: Le rêve lucide

#27

Message par Djockos » 08 mars 2019, 11:23

Oui, je ne dis pas que ça arrive souvent mais j’ai remarqué plusieurs fois que c’était dans le sommeil paradoxal et souvent à la suite d’un rêve lucide.
« Pourquoi se cultiver si rien ne germe? »
Djockos

Djockos
Messages : 34
Inscription : 21 févr. 2019, 16:59
Localisation : 26140 Albon

Re: Le rêve lucide

#28

Message par Djockos » 08 mars 2019, 13:02

LoutredeMer a écrit :
08 mars 2019, 10:58
Djockos a écrit :
08 mars 2019, 10:38
J’ai aussi fait des rêves où je faisais du ski-aéronautique tiré par un avion (genre biplan) piloté par Sébastien Loeb et la force de la traction combinée à l’attraction me faisait rebondir sur des pans de collines avec des hauteurs de sauts vertigineuses.

:a2: Terrible
Ouii c’était génial même si les sensations de chute libre lorsque je retombais après le pic d’ascension me faisaient peur car je n’ai pas l’habitude de ce genre de chose... sentir son cœur et son corps soumis à la force de l’attraction et me sentir obligé d’amortir les appuis successifs en fléchissant les jambes.
Suite à ce rêve, j’ai quand même regardé sur le net si il n’y avait pas une pratique similaire mais je n’ai trouvé que du ski nautique tracté par avion (tout de même, ça se rapproche fortement mais cette pratique est rare).
« Pourquoi se cultiver si rien ne germe? »
Djockos

Dany
Messages : 2213
Inscription : 09 févr. 2004, 18:44

Re: Le rêve lucide

#29

Message par Dany » 08 mars 2019, 14:19

Djockos a écrit :Ouii c’était génial même si les sensations de chute libre lorsque je retombais après le pic d’ascension me faisaient peur car je n’ai pas l’habitude de ce genre de chose... sentir son cœur et son corps soumis à la force de l’attraction et me sentir obligé d’amortir les appuis successifs en fléchissant les jambes. ...
Je suppose que tu qualifies ton rêve de lucide parce que tu te rendais compte que tu rêvais ? (Tu ne l'as pas précisé avant).

Je ne voudrais pas être trop catégorique, mais la moindre peur casse immédiatement un rêve lucide. Il devient alors un rêve courant dans lequel on est le jouet de ses émotions ou alors on se réveille. C'est mon cas, mais c'est aussi plutôt une généralité quand on communique sur les forums avec d'autres rêveurs.
C'est la même chose si on trouve la situation trop géniale (si on est trop content de voler, ça ne dure pas bien longtemps). La lucidité implique automatiquement du détachement pour que le rêve se développe.

Il y a d'ailleurs là un genre de paradoxe : pour obtenir un rêve stable, pour visiter une ville par exemple et obtenir des bâtiments qui ne changent pas de forme entre deux coups d'oeil il faut réduire sa curiosité et son étonnement au maximum, rester plutôt impavide... mais du coup, on finit vite pas s'ennuyer et on trouve la visite un peu fade, ce qui en soi est une émotion -> donc on se réveille aussi. Il y a un équilibre à trouver entre l'indifférence et la curiosité pour avoir un rêve clair, stable et qui dure un tant soit peu.

Djockos
Messages : 34
Inscription : 21 févr. 2019, 16:59
Localisation : 26140 Albon

Re: Le rêve lucide

#30

Message par Djockos » 08 mars 2019, 17:15

Dany a écrit :
08 mars 2019, 14:19
Je suppose que tu qualifies ton rêve de lucide parce que tu te rendais compte que tu rêvais ? (Tu ne l'as pas précisé avant).
Pardon, oui.
Dany a écrit :
08 mars 2019, 14:19
La lucidité implique automatiquement du détachement pour que le rêve se développe.
Je m’en suis rendu compte, oui.
Dany a écrit :
08 mars 2019, 14:19
Il y a un équilibre à trouver entre l'indifférence et la curiosité pour avoir un rêve clair, stable et qui dure un tant soit peu.
J’ai effectivement remarqué que vouloir être trop impliqué dans le rêve suffit à le bloquer (ralentissement progressif) et inversement, à se détacher un peu trop il reprend ses «droits » progressivement aussi. Cela permet finalement au jugé de trouver un équilibre sans pour autant atteindre les extrêmes trop vite, et éviter un rêve trop saccadé, ce qui serait pénible à la longue.
Si tu as l’occasion d’en faire un lucide en période profonde, t’étant brièvement réveillé puis revenu dedans dans la période paradoxale, à ce moment selon ce que tu rêves, essayes de te forcer à faire ce que tu veux même brièvement.
En fait il faut que tu imagines ce que tu comptes faire ou voir au temps présent de ta lucidité. Par exemple tu marches dans la rue il ne se passe rien de spécial, donc il faut à ce moment là que tu imagines ta voiture préférée (par ex), tu détournes ton regard comme pour regarder dans le vide et que tu fasses comme si tu pouvais la faire apparaître par la pensée puis ramener ton regard devant toi en ayant la certitude qu’elle sera présente devant toi.
Tel écrit, cela peut paraître pas évident à faire et j’avoue que parfois il faut bien se concentrer mais après quelques essais tu peux y arriver relativement bien et ce, en quelques secondes approximativement (temps relatif bien sûr).
Le tout c’est de croire en ce que tu veux et faire comme si tu étais certain qu’en regardant à nouveau, la chose sera devant tes yeux.
Je m’en suis rendu compte lors d’un rêve lucide, à un moment je me suis brièvement demandé si il pouvait se transformer en cauchemar, du coup j’avais imaginé qu’un monstre pourrait apparaître à tout moment tout en en imaginant un gris à longs poils qui volait statiquement non loin de moi. Il est apparu tel quel dans les secondes qui suivirent exactement comme je l’avais imaginé. J’ai réussi à le faire disparaître de la même manière puisque j’avais pas envie de cauchemarder :mrgreen: C’est là que j’ai pris conscience de la faculté de créer ou modifier un rêve lucide et qu’il est sujet à notre imagination. Je pense que le déroulement d’un rêve lucide simple est le fruit d’une suite imaginative de notre subconscient (quelque chose comme ça, j’ai jamais étudié le phénomène scientifiquement parlant).
Niveau interaction avec d’autres personnes c’est un peu le même principe sauf que c’est moins visuel car il faut te persuader de ce que tu veuilles qu’elle fasse, mais ça reste sur le même schéma pensée/imagination->certitude/persuasion->vision/interaction.
À mon avis, une bonne imagination et une mémoire visuelle sont nécessaires, mais à confirmer, c’est une déduction faite de mes capacités personnelles donc cela peut-être différent selon les personnes.

En ce qui me concerne:
Rêve lucide simple pendant le sommeil profond => rêve lucide maîtrisé pendant le sommeil paradoxal suivant la période du rêve lucide simple (pour le même rêve)
Un rêve lucide maîtrisé m’est déjà arrivé uniquement pendant la période paradoxale mais avec un de mes rêves déjà faits une fois mais sans que je décide lequel, un peu comme un début de rêve lucide simple. Heureusement pour moi je fais rarement des cauchemars :a2:
Pour les émotions, elles me réveillent rarement sauf quand elles interviennent au moment du laps de temps qui relie le passage du sommeil profond au sommeil paradoxal. C’est à ce moment que je peux décider si j’ai envie de continuer le rêve lucide et le maîtriser (si je ne suis pas satisfait de certaines choses ou envie de l’approfondir) ou de tenter de rêver d’autre chose en me rendormant avec une pensée/image aussi précise que possible tout en essayant de rester détaché. Pas évident quand on a envie d’être déjà dedans alors qu’on ne s’est pas tout à fait rendormi.
« Pourquoi se cultiver si rien ne germe? »
Djockos

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit