Page 1 sur 7

La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura sciences

Publié : 10 oct. 2014, 19:40
par Mireille
http://www.futura-sciences.com/magazine ... -20141010-[ACTU-Ca-fait-peur-:-la-vie-apres-la-mort-a-l-etude]

Ce qui m'a frappé dans cette étude c'est le nombre élevé de personnes : 40% des survivants auraient décrit une forme de conscience à un moment où ils étaient déclarés cliniquement morts.

Je vais certainement envoyé cet article à Cyrille Barrette, qui sans méchanceté bien sûr, mais avec beaucoup de convictions disait lors de sa conférence que si on regardait ça de très près ce genre de truc n'arrivait jamais aux gens que l'on connaissait qui avait subit une NDE. Selon lui, tous ne voyaient rien...

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 10 oct. 2014, 21:45
par steph
J'ai déjà lu une étude qui parlaient du regain de l’activité cérébrale avec a la circulation sanguine, ce qui expliquerais la fameuse lumière blanche.

Mais le gros problème avec les gens qui voient et se dirigent vers la lumière au bout du fameux tunnel, c'est qui décident de rebrousser chemin. :twisted:

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 10 oct. 2014, 21:51
par Mireille
steph a écrit :Mais le gros problème avec les gens qui voient et se dirigent vers la lumière au bout du fameux tunnel, c'est qui décident de rebrousser chemin. :twisted:
Et bien, si ça t'arrive tu sauras quoi faire, tu reviens pas :twisted:

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 10 oct. 2014, 22:20
par steph
Mireille a écrit :Et bien, si ça t'arrive tu sauras quoi faire, tu reviens pas :twisted:
Effectivement, vaux mieux mourir que revenir déficient. :grimace:

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 11 oct. 2014, 09:01
par Mireille
Vous êtes tellement intéressant à lire que je me demande pourquoi vous n'intervenez pas plus souvent sur le forum.

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 11 oct. 2014, 10:29
par dominic2
L'article original est très différent de ce qui est rapporté par les journalistes
"Ensuite, parce qu’il ne s’agissait pas de «morts», mais de patients en arrêt cardiaque chez qui on pratiquait une réanimation cardiorespiratoire sous forme de massage cardiaque et ventilation.

Cela n’avait donc rien à voir avec la mort du cerveau : non seulement y a-t-il toujours un flot cérébral chez les patients qui survivent à un arrêt cardiaque — justement grâce aux manœuvres de réanimation —, mais il y a une certaine activité.

J’ai même déjà vu des patients ouvrir les yeux et me saisir les mains parce que je leur faisais mal en enfonçant leurs côtes ! C’est assez impressionnant, mais cela témoigne surtout du fait que, justement, on ne parle pas du cerveau d’un «mort»."

et

"Un cerveau, après trois minutes d’arrêt cardiaque durant lesquelles on pratique la réanimation, n’est donc pas «mort». Son fonctionnement est bien sûr compromis, et le patient est généralement inconscient."
Tiré de:
http://www.lactualite.com/blogues/le-bl ... s-la-mort/
Dominic Larose

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 11 oct. 2014, 11:02
par NEMROD34
C'est tout le problème des arguments pour la vie après la mort: personne, absolument et strictement personne n'est jamais revenu de la mort.
On est mort ou on ne l'est pas.

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 11 oct. 2014, 11:05
par Mireille
Merci pour votre point de vue Dr Larose. De cet article, je cite une partie particulièrement savoureuse, même si j'ai moi-même des croyances :

"Afin de prouver que l’âme pouvait survoler un corps en réanimation, le chercheur a aussi fait placer des formes géométriques dans les salles de réanimation, afin de voir si les patients réanimés pouvaient les avoir reconnues — un résultat qui aurait évidemment été spectaculaire.

Mais cette partie — attendue depuis longtemps — s’est aussi soldée par un échec : aucun des réanimés n’a vu les formes géométriques sur des tablettes collées au plafond des salles de réanimation, mais l’auteur s’en vante assez peu. Peut-être que les âmes ont boudé son protocole de recherche ou ont plutôt décidé d’aller prendre un thé avec un nuage de lait dans la salle de repos."

____

J'avais toujours pensé, je ne sais trop pourquoi que l'on mourrait avec ce que nous pensions trouver. Je n'avais donc pas vraiment peur de mourir, mais un jour, j'ai vécu une expérience qui m'a disons éloigné quelque peu de cette belle impression, je vous raconte.

Ce soir-là, j'étais seule à la maison parce que je ne me sentais pas bien du tout et ne pouvait donc assister à la soirée que nous avions d'organiser. Plus la soirée avançait, plus je me sentais mal au point que je suis allez me mettre au lit. Là les choses ont tellement empirées que dans un mélange de nausée et de douleurs aux ventres, je crois que je me suis évanouie. Puis dans cet état, j'ai vu devant mes yeux une sorte de boule verte qui se formait et devenait de plus en plus dense et j'ai pensé que si la boule se formait complètement que j'allais mourir. J'ai vécu une sorte de terreur dans ma tête. Puis, je me suis retrouvé étendu sur le côté réveillé par de l'air froid qui venait de la fenêtre entrouverte glaçant sur mon front des gouttes de sueur. Je n'avais plus de douleur juste cette agréable sensation de fraîcheur sur mon front brûlant. Le lendemain, je suis allé à l'hôpital et à l'urgence ils ont vérifiés mon coeur et tout était en ordre. Depuis ce jour, je vous dirais que la mort me fait un peu peur.

Merci d'avoir amené cet article.

Mireille

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 11 oct. 2014, 12:14
par Jean-Francois
dominic2 a écrit :L'article original est très différent de ce qui est rapporté par les journalistes
La vérité est moins sensationnaliste donc moins vendeuse.

Je n'ai pas encore lu cet article mais à voir l'article de votre collègue Vadeboncoeur dans l'actualité je comprends que c'est bien l'échec de l'étude de AWARE qui est ainsi transformé en (semi-)découverte. Parce que à la base, l'idée de ces chercheurs étaient de prouver que des personnes subissant des NDE pouvaient réellement se décorporer. Je vais lire l'article, en attendant j'anticipe qu'un titre plus approprié aurait été "[s]eulement 60% des patients de l'étude se sont révélés totalement anesthésiés ou n'ont pas eu de faux souvenirs" ce qui fait tout de suite moins racoleur.

Par contre, il est clair que ce genre d'histoires fascine. Paul Arcand m'a semblé être un peu ébranlé par la nouvelle alors qu'il est généralement plutôt sceptique (c'était avant l'entrevue avec le Dr Vadeboncoeur). On va sans doute aussi voir ressortir Mario Beauregard dans le paysage médiatique :lol:

Jean-François

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 11 oct. 2014, 16:03
par Dash
En effet, c'est vraiment juste le titre et la présentation qui sont trompeurs, car sinon, ça démontre plutôt qu'il n'y a rien de spécial. J'ai aussi entendu le Dr Vadeboncoeur à P. Arcand et on se rend compte que, finalement, l'expérience est un échec.

Comme quoi faut jamais faire confiance au titre seulement!

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 11 oct. 2014, 19:42
par Mireille
Une ou deux petites remarques sur l'article de votre ami, si vous permettez, Monsieur Larose.

Il serait peut être utile de considérer que dans le cas où quelque chose de nous sortirait à l’extérieur de notre corps que nous risquerions fort d’être parfaitement incapable de nous adapter si rapidement, au point par exemple de pouvoir nous véhiculer avec aisance à l’intérieur d’un temps relativement court (on parle en général de moins de 3 minutes) pour se balader à la recherche de formes géométriques placer par le chercheur. Imaginez l’effet de déstabilisation juste de se retrouver soi dans un ailleurs que dans son corps. Demandez alors à ce soi de faire ce qu’on avait l’habitude de faire aisément dans un corps et ce dans la probabilité où nous pourrions accéder à toute notre mémoire avec des pensées se formant rapidement et dans un temps limite me paraît plus qu'improbable.

J’attire aussi votre attention sur ce que dit dans son article le Dr Vadeboncoeur, je le cite :
« Un cerveau, après trois minutes d’arrêt cardiaque durant lesquelles on pratique la réanimation, n’est donc pas «mort». Son fonctionnement est bien sûr compromis, et le patient est généralement inconscient.
C’est surtout l’activité du cortex cérébral (siège de la pensée, de la conscience et de l’interaction avec l’environnement) qui est gravement perturbée. Des mesures un peu grossières de l’activité cérébrale, comme un électroencéphalogramme de surface, ne montrent pas beaucoup d’influx nerveux. »

Bon ici, déjà il nous parle de l'interaction avec l'environnement qui est perturbée, donc ce que je disais ci-haut fait peut-être du sens, soit qu'il serait possiblement très difficile de pouvoir s'orienter sans difficulté une fois sortie de son corps pendant ces précieuses secondes ou minutes. Dans ce que je cite de ce qu'il nous dit, il ne dit pas jusqu’à quel point notre pensée et notre conscience est perturbée, mais il dit qu'elle l'est gravement. Pourtant, ces gens qui vivent ces phénomènes disent qu'ils ont la conscience plus claire et dans l’expérience de ce Monsieur qui a été de plus de 3 minutes il ne me semble pas selon ce qui est décrit ci-dessous qu’il était plus ou moins conscient, bien au contraire, je cite à partir de l'article cité en titre de l'enfilade: "Voici comment Sam Parnia, principal auteur de ces travaux, décrit l’expérience de cet homme, un travailleur social de 57 ans, à Southampton : « Dans ce cas, l’état de conscience semble avoir continué jusqu’à 3 minutes. L’homme a décrit tout ce qui s’est passé dans la pièce, mais, de manière importante, il a entendu deux bips provenant d’une machine qui fait un bruit à des intervalles de 3 min. Ainsi nous pouvions mesurer la durée de l’expérience ». Le patient a décrit de manière très crédible ce qui se passait dans la pièce lorsque les médecins et les infirmières essayaient de le ramener à la vie. Il a dit qu’il se sentait observateur de sa résurrection d’un coin de la pièce."

Je cite encore une fois Monsieur Vadeboncoeur : "Ce même patient rapporte également les «bruits» de sa réanimation, mais il faut savoir que l’audition est généralement le dernier sens à disparaître au moment d’une anesthésie générale."

Par curiosité, j’aimerais vous demander est-ce qu’il y a beaucoup de patients qui pendant un en arrêt cardiaque entendent ce qui se passe dans la pièce où ils sont entrain d’être ré-animés ?

Maintenant à propos des expérimentations sur les rats, pensez-vous que les rats aient une conscience ?

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 03:19
par unptitgab
Quand nous avons nos deux oreilles qui fonctionnent encore, cela nous permet de spatialiser tout ce qui est source sonore donc de créer une image de l'environnement, il y a fort à parier que si le patient du Dr Parnia avait eu les oreilles bien bouchées, la description de sa "sortie de corps" eu été beaucoup moins détaillée.

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 05:27
par NEMROD34
Maintenant à propos des expérimentations sur les rats, pensez-vous que les rats aient une conscience ?
Le gros problème avec les rats c'est qu'ils ne raconteront pas ce qu'ils ont pensés vivre.
Sinon à partir du moment où on met en avant les détails que soit disant le patient ne peux connaitre mais il les rapporte quand même, je ne vois pas le problème à ce qu'il puisse percevoir les formes qu'il est censé rapporter ...

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 08:37
par Mireille
Si on considère une NDE comme un traumatisme du fait de son anormalité dans la vie de la personne, est-ce que l’inscription du dit événement dans sa mémoire est aussi à risque de se transformer en faux souvenirs lors de son rappel à la conscience que toute autre événement disons plus banales, comme le souvenir d’une balade à la campagne, par exemple ?

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 08:40
par Jean-Francois
Mireille a écrit :Il serait peut être utile de considérer que dans le cas où quelque chose de nous sortirait à l’extérieur de notre corps que nous risquerions fort d’être parfaitement incapable de nous adapter si rapidement
L'idéal est d'imaginer le moins de choses possibles. Ce que tu dis là est une bonne manière de faire croire que seulement ce qui va dans le sens d'une véritable décorporation est à prendre en considération (ce que fait Parnia, en entrevue au moins) mais c'est biaiser l'analyse.
Bon ici, déjà il nous parle de l'interaction avec l'environnement qui est perturbée, donc ce que je disais ci-haut fait peut-être du sens
D'une part, ce qu'il dit n'est pas que c'est l'interaction avec l'environnement qui est le plus perturbé mais que ce sont les mécanismes qui génèrent la pensée, la conscience (dont celle de l'environnement). En d'autres termes, les sens peuvent fonctionner même si les systèmes qui rendent conscientes les informations sensorielles sont temporairement inactivés.

D'autre part, cela ferait vraiment du sens si tu pouvais nous expliquer ce qu'est ce "quelque chose" qui sort du corps, comment ça sort du corps, comment ça conserve un lien avec le corps, comment ça fait pour avoir des perceptions sensorielles de son environnement dans certains cas, etc. Là, c'est surtout parce qu'elle est pas mal superficielle que ta proposition peut paraitre être une explication.
Dans ce que je cite de ce qu'il nous dit, il ne dit pas jusqu’à quel point notre pensée et notre conscience est perturbée, mais il dit qu'elle l'est gravement
Pourquoi tenterait-il de rendre homogène des situation qui ne le sont pas? Toi, tu recherches une seule explication valable pour tout mais les faits ne dressent pas un portrait aussi simpliste des choses. Tu prends un cas mais il n'est même pas représentatif de la moyenne.

Le cerveau, c'est pas un truc qui fonctionne sur le principe "on-off".
Maintenant à propos des expérimentations sur les rats, pensez-vous que les rats aient une conscience ?
Les rats ont définitivement conscience de leur environnement. On ne sait pas s'ils ont une conscience d'eux-mêmes.

Jean-François

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 08:49
par Mireille
Bonjour Nemrod,

Imagine que tu fais une crise cardiaque et que tu te retrouves dans cette situation totalement imprévue. Tu commences à réaliser petit à petit qu’ il t’es arrivé quelque chose, puis que tu es dans un autre état; tu es là, mais que tu n’es pas dans ce corps qui est là couché sur une table, que l’environnement est différent, que tu peux penser même éloigné de ce corps, que tu as l’impression que tu bouges dans ce nouvel espace sans tes pieds, je pourrais t’en donner des exemples, mais bon juste à partir de ce que je te donne là. Penses-tu que dans le cas ou tu retournerais dans ton corps disons en 3 minutes (je suis généreuse là) tu puisses te placer aux commandes de ce nouveau corps, dans ce nouvel environnement, si je peux dire ça comme ça et faire ce que tu veux avec ? Combien de temps prends un astronome pour la première fois à s’habituer dans l’espace, selon toi ?

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 09:01
par Jean-Francois
Écrire un scénario n'est pas analyser des faits. Tu inventes ce qui te conviens mais n'explique rien.

Jean-François

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 09:19
par unptitgab
Mireille t'est il arrivé de rêver en étant spectatrice de tes actions dans ton rêve? Pour toi y a t il une différence lors du sommeil ou lors d'une NDE sur ce point précis le fait de se voir?

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 12:01
par Mireille
Jean-Francois a écrit :Écrire un scénario n'est pas analyser des faits. Tu inventes ce qui te conviens mais n'explique rien.

Jean-François
Jean-François, il faut bien l’admettre, tu n’as pas ton pareil pour renverser mes commentaires de manière à me déstabiliser, mais sur ces derniers arguments que j’apportes, tu es mieux d’attacher ta tuque très serrée entre tes deux oreilles parce que ce dernier argument avec l'explication que j'ai donnée à Nemrod, je ne l'ai pas pris dans le jardin de tes petites fées favorites. De plus ce n’est pas un scénario inventé comme tu dis, mais à partir de ma propre expérience que je suis à même de pouvoir concevoir des problèmes qu’ils faudrait considérer avant de dire qu'une personne n'est pas sortie de son corps.

Pour le reste, j'y reviendrai plus tard.

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 12:33
par Mireille
Considérant le seul fait qu’une personne puisse se retrouver malgré elle dans un environnement complètement différent, aussi différent que l’astronaute qui serait tout à coup et sans préparation projeter dans l’espace, et surtout le temps nécessaire au cerveau pour qu’il puisse prendre en compte ses nouveaux repères et s’adaptent, il est parfaitement impensable d’imaginer qu’une personne qui vit une NDE (ici on parle d’une personne toujours relié à son corps) puisse en moins de 3 minutes te rapporter une information souhaitée. Ca c'est un fait et c'est incontestable.

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 15:54
par NEMROD34
Si on considère une NDE comme un traumatisme du fait de son anormalité dans la vie de la personne, est-ce que l’inscription du dit événement dans sa mémoire est aussi à risque de se transformer en faux souvenirs lors de son rappel à la conscience que toute autre événement disons plus banales, comme le souvenir d’une balade à la campagne, par exemple ?
Un très gros problème avec les nde est à quel moment ce souvenir se construit ? C'est dans l'article et c'est la question essentielle (méthodologiquement), est ce que ce souvenir est un vécu, ou est-ce qu'il se construit durant la phase de reprise de conscience?
C'est la question posée (avec un début de réponse) dans l'article donné...

Mireille je vais te donner un lien avec justement des liens peut-être morts, mais en mp on peut retrouver en s'y mettant a deux:
http://archives-lepost.huffingtonpost.f ... zelle.html
J'ai mis plus d'un an, j'ais pris mon temps, j'ais vérifié, et il y a des choses qui resteront privées parce que je l'ais promis.
Ça je l'ais publié, durant mes recherches j'ai lu et entendu pas mal d'acteurs sur le sujet.
Je crois même déjà t'avoir donné ce lien.

Je maintiens personne n'est jamais revenus de la mort, personne.

Tout est pensable je pense, il y peu pour première fois la notion de mort m'a fait peur.
C'était irrationnel, humain, je suis un humain et le resterais jusqu’à ma mort justement. :lol:

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 16:17
par Corwin
NEMROD34 a écrit :personne, absolument et strictement personne n'est jamais revenu de la mort.
Y'a bien ceux qui affirment se souvenir de vies antérieures, mais ça vaut pas.
Pour prouver la survie, en effet, il faudrait revenir dans le même corps.

Mais ils auraient alors peut-être un peu de mal à s'intégrer.
Spoiler
Show
Image
Même dans un pays ayant un grand besoin d'immigrés.
Spoiler
Show
Image
Mais ça va changer, les zombies walks préparent petit à petit l'opinion.
Bientôt, un zombie président !
Spoiler
Show
Image

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 17:01
par NEMROD34
Je souhaiterais signaler à la modération des spoilers pas possibles (il y en a ça me spoile pas, l'autre je le vois demain et je :vole: !).
Et pis un brin de conspirationnisme mais bon ... :mrgreen:

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 17:48
par Denis

Salut Nemrod,

Tu dis :
Je souhaiterais signaler à la modération des spoilers pas possibles
Sur ça, tu as parfaitement raison.

Si Corwin pense que son dernier message est drôle, où qu'il est intéressant, il devrait y repenser à tête reposée.

Mais ce qui m'étonne le plus, c'est que la plainte vienne de toi qui, justement, postes bien souvent des messages qui ne sont ni drôles, ni intéressants. C'est précisément cette détestable manie qui a provoqué ta mise sous validation.

:) Denis

Re: La vie après la mort à l'étude- Articles sur Futura scie

Publié : 12 oct. 2014, 20:02
par Jean-Francois
Mireille a écrit :tu es mieux d’attacher ta tuque très serrée entre tes deux oreilles parce que ce dernier argument avec l'explication que j'ai donnée à Nemrod, je ne l'ai pas pris dans le jardin de tes petites fées favorites
Pense-tu que quelqu'un dont le cerveau fonctionne mal est la personne la mieux placée pour savoir que son cerveau fonctionne mal? Tu as peut-être un argument subjectif mais cela reste un scénario.
Mireille a écrit :Ca c'est un fait et c'est incontestable.
Pour que ce soit un fait, il manque pas mal de preuves... dont celle de la réalité des NDE, ce qui n'est quand même pas négligeable :lol:

Jean-François