Avez-vous déjà entendu parlé de la paralysie du sommeil?

Le voyage astral et les expériences de mort imminente sont-elles plus que des rêves lucides?
Avatar de l’utilisateur
Iza
Messages : 5
Inscription : 02 mai 2006, 18:34

Avez-vous déjà entendu parlé de la paralysie du sommeil?

#1

Message par Iza » 03 mai 2006, 16:10

La paralysie du sommeil explique parfois bien des cas où certains croient avoir eu une expérience paranormale alors que c'est tout à fait physiologique comme phénomène. Je vous explique. Tout dépendamment des gens, cet expérience peut arriver soit au début du sommeil où au réveil le matin. Lorsque l'on dort, notre cerveau sécrète une hormone inhibitrice qui paralyse nos muscles afin que l'on ne bouge pas durant les rêves parce qu'un tel cas contraire, toutes les actions faites pendant ce temps serait reproduit dans notre lit. Le seul mouvement qui est alors permis durant le rêve, ce sont les yeux, ce qui explique le REM (autre notion que je n'expliquerai pas ici ).
Ce qui arrive en gros lors d'une paralysie du sommeil, c'est que notre conscience s'est éveillé alors que notre corps est paralysé. L'hormone est encore sécrétée mais au mauvais moment. Durant cet période, la personne peut ouvrir les yeux et voir mais ne peut absolument pas bouger. Cet expérience peut aussi provoquer des hallucinations tant auditives que visuelles. On peut croire voir des gens dans la pièce alors qu'il n'y a personne ou on peut aussi entendre des choses alors qu'il n'y a rien. Toutefois, c'est très désagréable comme sensation. On se sent vraiment coincé dans notre corps. Et c'est alors que certain peuvent affirmer avoir été possédé ou avoir vu une personne dans la chambre etc... On dit que cet expérience peut arriver au moins 1 fois dans la vie des gens. Pour certain, comme moi, ça peut arriver plus souvent. Toutefois, je sais dans quelles conditions ça m'arrive donc je les évite du mieux que je peux. D'ailleurs, depuis que je ne dors plus seul (avec mon copain) ça m'arrive vraiment moins souvent.
Est-ce que ça vous est déjà arrivé? Racontez moi vos expériences!

Pat
Messages : 777
Inscription : 11 sept. 2005, 10:49

#2

Message par Pat » 03 mai 2006, 18:08

J'ai en ce qui me concerne fait ce que l'on appelle des rêves lucides ou du sommeil lucide. Et à plusieurs reprises, conscient que j'étais de dormir, je sentais une paralysie quasi totale de mon corps extrêmement désagréable.
Je pouvais à peine bouger les paupières mais je ne sais si je les bougeais réellement où si ce n'était que dans mon "rêve". Je me rappelle que je tentais désespéremment de bouger mon corps, sans succès...

Avatar de l’utilisateur
Iza
Messages : 5
Inscription : 02 mai 2006, 18:34

Les rêves lucides...

#3

Message par Iza » 03 mai 2006, 18:41

En ce qui vous concerne, je crois plutôt que ce que vous avez vécu serait une paralysie du sommeil car un rêve lucide s'explique différemment.
Un rêve lucide se produit lorsque vous rêvez. À un moment donné, la personne se rend compte par elle-même qu'elle est présentement en train de rêver. Les études faites sur ces cas expliquent que la lucidité dans le rêves provient du fait que la personne voit quelque chose d'étrange qui cloche dans son rêve ce qui l'amène à prendre conscience durant le rêve qu'elle est belle et bien en train de rêver. À ce moment-là, le rêveur conscient peut faire tout ce qu'il a envie de faire, il peut nager 30 minutes sous l'eau, peut voler, bref, n'importe quoi! Avant, j'en faisait plus souvent des rêves lucides mais maintenant, ils arrivent moins souvent. Je ne sais pas pourquoi mais bon, c'est plate, j,adore en faire! LOL! Quand j'avais autour de l'âge de 10 ans, je me souviens encore de quelques premiers rêves lucides que j'ai fait.
J'ai lu un article sur Internet qui en parlait justement. Ils ont fait une étude pour prouver que les rêves lucides existaient bel et bien. Ils l'ont fait avec des cobayes qui, durant leur sommeil, communiquait avec le vrai monde par l'entremise du REM (rapidely eyes mouvement). Lorsque le cobaye entrait en rêve lucide, il faisait un code que les chercheurs lui avaient demandés en bougeant ses yeux de gauche à droite et de haut en bas. En respectant une sécance donnée, il pouvait dire au chercheur exactement à quel moment il se trouvait être dans son rêve. (Parce que lorsque l'on fait un rêve lucide, on peut savoir à quel moment on va s'éveiller). Ainsi, juste avant son réveil, il leur faisait la sécance que les chercheurs lui avaient demandée et il se réveilla.
Avant les rêves lucides étaient contestés puisque c'est un peu paradoxal car c'est l'inconscient qui nous amène à rêver mais bon. Moi je sais quand je rêve lucide puisque quand je me réveille, je sais vant de m'éveiller que je vais m'éveiller.

Pat
Messages : 777
Inscription : 11 sept. 2005, 10:49

#4

Message par Pat » 03 mai 2006, 19:38

J'ai lu un article sur Internet qui en parlait justement. Ils ont fait une étude pour prouver que les rêves lucides existaient bel et bien. Ils l'ont fait avec des cobayes qui, durant leur sommeil, communiquait avec le vrai monde par l'entremise du REM (rapidely eyes mouvement). Lorsque le cobaye entrait en rêve lucide, il faisait un code que les chercheurs lui avaient demandés en bougeant ses yeux de gauche à droite et de haut en bas. En respectant une sécance donnée, il pouvait dire au chercheur exactement à quel moment il se trouvait être dans son rêve. (Parce que lorsque l'on fait un rêve lucide, on peut savoir à quel moment on va s'éveiller). Ainsi, juste avant son réveil, il leur faisait la sécance que les chercheurs lui avaient demandée et il se réveilla.
J'ai entendu parlé de ça aussi. J'ai du lire le même article.
À ce moment-là, le rêveur conscient peut faire tout ce qu'il a envie de faire, il peut nager 30 minutes sous l'eau, peut voler, bref, n'importe quoi!
ça c'est la classe internationale pour moi. Je n'ai qu'un seul souvenir où j'ai réussi à contrôler un rêve (en phase lucide bien sûr). Il y avait un virage devant moi et j'ai fait en sorte de rajouter une portion rectiligne sur la route de façon à pouvoir continuer tout droit. Je me rappelle avoir fait aussi quelques retouches à l'arrière plan au niveau des nuages qui parsemaient un magnifique ciel bleu juste au dessus d'une colline que j'ai dû modifier d'ailleurs. J'ai pas mal d'heure de vol mais jamais, autant que je me souvienne, en phase lucide. Peut-être que si je m'aperçois que je rêve au moment où je vole je tomberai dans le vide comme le font les personnages des dessins animés de Tex Avery!
En règle générale les phases lucides n'ont jamais été très agéables pour moi étant donné que dès que je réalisais que je dormais, j'essayais comme dans un réflexe instinctif de me réveiller à tout prix. Et souvent mes efforts étaient vains et même terriblement trompeurs étant donné que je me voyais d'abord parvenir à me réveiller et à me lever de mon lit jusqu'à ce que je me rende compte que je venais de rêver la scène. Et une fois "cette prise de conscience", je me voyais de nouveau couché dans mon lit (probablement conformément à ma position réelle) frustré d'avoir raté mon réveil et de rester emprisonné dans mon sommeil (j'emploie ce terme car c'est comme cela que je le ressentais). Et le cycle recommençait avec ces faux réveils et cette illusion d'avoir réussi à me lever de mon lit. Il arriva parfois que ces cycles se succèdent par dizaines.
Bon j'aurais beaucoup à raconter encore. J'en reste là pour l'instant.

Avatar de l’utilisateur
LiL'ShaO
Messages : 2596
Inscription : 07 juil. 2005, 17:49

#5

Message par LiL'ShaO » 03 mai 2006, 19:51

Un peu de psychologie de bistrot, Pat as tu deja essayé d'analyser ce que ton inconscient voulait te dire a travers ces reves et ces faux réveils? :oops:

Et si tu aimes les reves lucides je te donne une technique simple pour arriver a en faire :
Deja commence par noter tout tes reves dans un carnet au matin pour améliorer ta mémoire onirique, ensuite fais régulierement des "réalités check" dans la réalité, tu verifies si tu n'es pas dans un reve en temps normal ( en tirant sur ton doigt pour l'étirer par exemple ) plusieurs fois par jour ( meme si tu sais pertinnement que tu es dans la réalité il faut le faire sérieusement, vraiment vérifier ) alors ca deviendra un reflexe et tu le feras dans tes reves et tu pourras te rendre compte beaucoup plus régulierement que tu reves.
Tu peux aussi mettre une montre qui fait un BIP toutes les heures a coté de ton lit et il y a de fortes chances que quand tu entendes le BIP dans ton reve tu deviennes lucide.
Pour ce qui est de ta peur lorsque tu te rends compte que tu es en train de rever, ca aussi tu ferais bien d'analyser le pourquoi de la chose. :?

C'est que des conseils de zozo, ca vaut donc zéro alors pas la peine de me remercier. 8)
«Un présomptueux scepticisme, qui rejette les faits
sans examiner s'ils sont réels, est, à certains égards, plus blâmable que la crédulité irraisonnée.»

A. De Humboldt

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

#6

Message par Zwielicht » 03 mai 2006, 21:13

Je fais souvent des rêves qui sont accompagnés d'une sorte paralysie ou d'un tremblement au réveil. Ils se manifestent plus souvent quand je dors l'après-midi, étendu sur le dos.

Je n'ai jamais interprété ça comme un signe de l'existence de l'âme. Plus souvent qu'autrement, ces expériences sont agréables, bien qu'à quelques reprises elles furent douloureuses et inconfortables.

À plusieurs reprises j'ai expérimenté une impression de création absolue durant ces rêves.

Une fois par exemple, je voyais des décors que je trouvais très beau se réveler devant mes yeux, et des détails s'ajoutaient à mesure que je prolongeais mon attention.. C'est dur à décrire.. mais en même temps, j'avais une vue en contre-plongée qui se déplaçait comme si je volais. Le tout ressemblait à une cité.. mais étrange, un peu science-fiction

Une fois, j'entendais une musique très agréable dont j'avais l'impression de pouvoir dicter à mesure la mélodie, et de l'entendre systématiquement. J'arrivais à chaque instant à créer une tournure musicale plaisante à mon oreille, alors que je ne suis pas musicien (dans la vraie vie) et que je compose rarement des mélodies qui me surprennent.

Plusieurs fois, j'ai eu l'impression, durant un de ces rêves, de réciter / composer un texte à l'aide de mots et de phrases, les phrases se formaient sans effort dans ma tête et je les prononçais / entendais / récitais (difficile à dire) à mesure, et le tout me paraissait avoir énormément de sens. Dans la plupart de ces derniers cas, j'avais lu considérablement avant de m'endormir et de rêver de la sorte.

Il m'est aussi arrivé de me voir étendu dans un rêve de ce genre, tout en ayant des sensations de flotter / voler.
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18802
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Un des miens

#7

Message par Denis » 03 mai 2006, 22:21


Salut surtout à Iza, à Pat et à Zwielicht,

Puisqu'on est à se raconter nos rêves lucides, voici un des miens, qui date de 12~15 ans.

Je m'éveille dans mon lit, paralysé, sur le ventre.

Blottie contre mon dos, il y a une entité exotique que je devine ressembler à une grosse sauterelle d'environ un mètre de long. Une sorte d'extra-terrestre femelle qui vibre tendrement contre mon dos en m'inondant d'effluves d'amour.

Je ne me souviens plus combien de temps je suis resté lucide dans cet état (1 ou 2 minutes?), ni si je me suis endormi avant de me réveiller (pour vrai) ou réveillé (de ce rêve) avant de me réendormir.

Ce n'était pas désagréable. Au contraire.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Gatti
Messages : 4142
Inscription : 16 janv. 2004, 14:31

Re: Les rêves lucides...

#8

Message par Gatti » 04 mai 2006, 01:21

Iza a écrit : J'ai lu un article sur Internet qui en parlait justement. Ils ont fait une étude pour prouver que les rêves lucides existaient bel et bien. Ils l'ont fait avec des cobayes qui, durant leur sommeil, communiquait avec le vrai monde par l'entremise du REM (rapidely eyes mouvement). Lorsque le cobaye entrait en rêve lucide, il faisait un code que les chercheurs lui avaient demandés en bougeant ses yeux de gauche à droite et de haut en bas. En respectant une sécance donnée, il pouvait dire au chercheur exactement à quel moment il se trouvait être dans son rêve. (Parce que lorsque l'on fait un rêve lucide, on peut savoir à quel moment on va s'éveiller). Ainsi, juste avant son réveil, il leur faisait la sécance que les chercheurs lui avaient demandée et il se réveilla.
Avant les rêves lucides étaient contestés puisque c'est un peu paradoxal car c'est l'inconscient qui nous amène à rêver mais bon. Moi je sais quand je rêve lucide puisque quand je me réveille, je sais vant de m'éveiller que je vais m'éveiller.
Extrait du livre de Dean RADIN qui que les listeurs de l'OZ font semblant d'ignorer car ils n'aiment pas prendre en pleine gueule des informations apportant des preuves serieuses et concordantes.
IZA souleve ici l'enorme interet qu'ont les rêves dans l'etude de la conscience.
Ce sera la ligne directice de mon livre "La synthese des syntheses"

Je reviendrai ici vous donner quelques exemples de rêves qui vous laisseront pantois.pour une fois nous avons un consensus et les zezes comme les CHERCHEURS en paranormal serieux ont des choses interessantes a communiquer au travers des rêves de chacun. Au fait savez vous en combien de temps se fabrique un rêve?

-------------------------------------
80

LA TÉLÉPATHIE





La procédure de  réponse libre ,, assez semblable aux tests employés

par les premiers chercheurs à la fin du  siècle, ressemble également à

la technique popularisée par Sinclair dans Mental Radio. Les participants

sont invités à décrire ce qu'ils éprouvent au cours de l'exercice. Les cher-

cheurs comparent ces descriptions avec les cibles, qui sont en général des

photographies intéressantes.

Une des études les plus réussies dans ce genre a été inspirée par des

enquêtes interculturelles révélant qu'environ la moitié de toutes les expé-

riences psi spontanées se produisent en état de rêvelo.

De 1966 à 1972, une équipe dirigée par le psychiatre Montague

Ullman et le psychologue Stanley Krippner, du Maimonides Medical

Center de Brooklyn, a élaboré une série de tests télépathiques ingénieux

dans le eadre d'un laboratoire de recherche sur le rêve. Les résultats per-

mettent de penser que, si l'on demande à un sujet d'u envoyer , des

images meritales à une personne qui rêve, celle-ci les incorpore éventuel-

lement à son rêve.

Ces expériences ont été répétées bon nombre de fois pendant les six

années du programme. Un récepteur télépathe volontaire - que nous

appellerons  Rose n, par exemple - passait la nuit au laboratoire. Elle ren-

 contrait un expérimentateur faisant office d'agent émetteur - que nous

 nommerons  Sam  - et parlait à d'autres chercheurs participant au test de

cette nuit-là. Quand Rose était prête à s'endormir, on l'installait dans une

chambre expérimentale d'isolation sonore et électromagnétique. Un assis-

tant,  Earl ,, lui appliquait sur la tête les électrodes EEG captant les ondes

cérébrales et celles qui enregistrent les mouvements de l'oeil. Rose n'avait

ensuite plus aucun contact avec l'équipe jusqu'à la fin de la séance.

Dans une autre pièce, Earl passait toute la nuit à surveiller l'électro-

encéphalogramme et les mouvements oculaires de Rose. Au début de

chaque phase de REM ( Rapid Eyes Movements ,), expression internatio-

nale désignant le  sommeil paradoxal " et les mouvements oculaires qui

témoignent de cet état - indiquant que Rose était probablement en train

de rêver -, Earl pressait un vibreur pour l'avertir.

Au cours de ces séances, Sam et Rose furent éloignés l'un de l'autre

par une distance de 11, puis de 32 mètres ; les derniers tests ont été effec-

tués à une distance d'une vingtaine de kilomètres et, à une occasion, de

presque 70 kilomètres. Avant que Sam rejoigne un de ces points plus ou

moins éloignés, un troisième expérimentateur lui donnait une cible choisie

au hasard dans leur collection, parmi une sélection de 8 à 20 images.

Grâce à ce dispositif complexe, aucun des participants - et surtout pas l'un

des  rêveurs ~ - ne pouvait préalablement identifier la cible. Sam n'ouvrait

pas le paquet qui la contenait avant de se trouver seul à l'endroit désigné.

81

Lt1 CONSCIENCE INVISIBLE



II ne communiquait avec l'équipe que par un vibreur ou par une série de

sonneries téléphoniques.

Lorsque le laboratoire signalait que Rose entrait en état de rêve, Sam

se concentrait sur l'image cible en s'efforçant de l'envoyer télépathique-

ment à la rêveuse. Chaque fois que les REM s'interrompaient, Earl

réveillait Rose par intercom et lui demandait de décrire tout rêve qu'elle

avait pu faire. A la fin de la nuit, elle livrait ses impressions sur ce que

pouvait être l'image cible. Évidemment, pour que la séance soit valide ,

Earl devait également ignorer tout au long de l'expérience quelle était

cette image. Les réponses de Rose étaient enregistrées et retranscrites afin

de pouvoir être analysées par un groupe de juges indépendants. Ces der-

niers examinaient séparément les retranscriptions de chaque séance et les

comparaient avec toute la collection d'images, dont l'une était la cible uti-

lisée par Sam. Ils devaient habituellement fournir un classement pour cha-

cune de ces images cibles.

Sur 8 images, celle qui ressemblait le plus à la transcription était notée

1, et celle qui en était le plus éloignée, 8. On considérait que l'expérience

était réussie quand les juges classaient l'image cible employée dans la

première moitié, de 1 à 4. Par conséquent, si la télépathie n'intervenait

pas dans les rêves, la moyenne des résultats sur le long terme se situerait

autour de 50 % de chance de réussite.

UN EXEMPLE DE CONCORDANCE

Voici un bon exemple de concordance entre le rêve d'un récepteur et

l'image envoyée. L'image cible était en l'occurrence la photo d'un tableau

de Max Beckmann, une Descente de croix 11. Les objets fournis à l'émet-

teur pour faciliter sa concentration étaient un petit crucifix de bois, une

statuette du Christ, des clous et un marqueur rouge. On lui avait égale-

ment donné ces instnzctions : N A l'aide de ces clous, clouez le Christ sur

la croix  et : a Avec ce marqueur, colorez son corps de sang.  Deux des

rêves enregistrés pendant cette nuit-là évoquèrent des discours de Wins-

ton Churchill et un sacrifice tribal. On remarque l'analogie symbolique :

en anglais, n church-hill  signifie littéralement a église-colline · :

a Dans l'épisode "Churchill", une cérémonie était en train de se

dérouler, et dans le rêve tribal en avait lieu une autre (...) condui-

sant au sacrifice de deux victimes (...). Je dirais que l'impression

d'un sacrifice dans le rêve tribal (. , .) ressemblait assez à (. . .) la ten-

tative du primitif pour détruire le civilisé. I...) I1 y avait la croyance

en l'autorité divine (...), mais aucun dieu ne parlait. C'était la peur

de l'idée d'un dieu qui devait apporter la domination'z. ·



82

LA TÉLÉPATHIE



RÉSULTATS DES EXi'ÉRIENCES SUR LE RÊVE

En tout, 450 séances de rêves télépathiques furent relatées dans des

articles publiés de 1966 à 1973. Ces expériences comprenaient diverses

procédures : a) les rêves des récepteurs étaient enregistrés tout au long

de la nuit et les émetteurs essayaient d'envoyer les images lors de

chaque période de sommeil paradoxal ; b) les émetteurs agissaient le

jour suivant l'enregistrement du rêve, afin d'ajouter un effet de préco-

gnition ; c) l,image cible était cachée et ignorée de tout le monde durant

l'expérience ; d) les émetteurs n'envoyaient les images qu'au début de la

période de rêve ou sporadiquement ; e) un seul rêve était étudié, plutôt

qu'une combinaison de rêves pendant toute la nuit.

Le tableau 5.1 montre les résultats en termes d'estimation ponctuelle

pour chaque étude et présente un intervalle de confiance de 95 %. Ce

graphique est centré sur la ligne des 50 %, la méthode d'évaluation fixant

à ce niveau l,effet du hasard. L'intervalle de confiance de 95 % s'étend à

100 % dans certains cas, mais on n'en tient pas compte ici, car il n'est pas

possible d'avoir un taux de succès supérieur à ce même pourcentage.

L'intervalle de confiance particulièrement large observé dans l'étude 23

signale que celle-ci a comporté peu de séances (2 seulement), de sorte

qu'en dépit d'un succès de 100 % (2 en 2 essais), notre confiance en ce

chiffre est nécessairement réservée.



eo %

>o %

60 %

50 %

40 %

30 %

20 %

IO%

0%

Études

5.1. Résumé des résultats expérimentaux du programme sur la télépathie et le

rêve. On évalue à 50 % l'effet du hasard et à 95 % l'intervalle de contlance.

Ia liste des études est tirée de l'appendice A dans l'ouvrage Dream Telepatby.

La moyenne des succès est indiquée à l'horizontale du graphique.





On remarque que 19 des 25 études mentionnées ont été positives.

Leur résultat, supérieur à 50 %, suggère que ces expériences ont été



83

L.A CONSCIENCE INVISIBLE



reproduites avec succès. On note aussi que, pour 18 d'entre elles, les

95 % d'intervalle de confiance présentaient un taux de hasard de 50 %, ce

qui ne nous permet donc pas d'exclure la possibilité que les succès en

cause aient été dus au hasard. En étant critique, on pourrait ainsi estimer

que 72 % des expériences (18 sur 25) ne se sont pas révélées probantes.

Mais ce serait faire abstraction de ce que la méta-analyse peut finalement

révéler. Si nous considérons les résultats de toutes les expérimentations

combinées, soit 450 séances, la moyenne des succès (à l'extrême droite

du tableau) atteint 63 %. L'intervalle de confiance de 95 % exclue claire-

ment la probabilité du hasard, de l'ordre de 50 %.

Finalement, l'analyse combinée de ces chiffres aboutit à une propor-

tion de 75 millions de chances contre 1. En d'autres termes, ces expé-

riences ne sont pas séparément probantes, mais, lorsqu'on les considère

dans leur ensemble, il paraît évident que quelque chose d'intéressant se

passe dans les rêves.

Pour mieux comprendre pourquoi l'intervalle de confiance  global 

du graphique 5.1 est bien plus impressionnant qu'il n'y paraît à première

vue, il faut examiner les intervalles de 95, 99 et 99,999 % représentés dans

le tableau 5.2. L'intervalle de 95 % est le même que dans le tableau 5.1. Il

indique que nous pouvons être sûrs à 95 % que la moyenne des succès

de ces expériences est de l'ordre de 57 à 67 %. Et la troisième ligne

montre que nous pouvons être certains à 99,999 % que le taux de succès

se situe entre 52 et 72 %.

En outre, même si l'intervalle de confiance lui-même augmente peu, on

constate que le taux effectif de succès - qui ne sont pas dus au hasard -

s'élève vite jusqu'à de très hauts niveaux de certitude. Ainsi, la moyenne glo-

bale de 63 % a beau dépasser de · seulement  13 points le taux de 50 % de

réussites dues au hasard, elle permet néanmoins de croire en l'authenticité

des effets observés, qui ne peuvent relever d'un simple coup de chance.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20918
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Avez-vous déjà entendu parlé de la paralysie du sommeil?

#9

Message par Jean-Francois » 04 mai 2006, 10:54

Iza a écrit :Lorsque l'on dort, notre cerveau sécrète une hormone inhibitrice qui paralyse nos muscles
Pour être plus précis: il n'y a pas véritablement inhibition musculaire, il y a atonie. Cette précision peut avoir son importance car elle souligne que la réponse (l'atonie) est très indirecte. Les muscles ne sont plus stimulés de manière tonique parce que ce sont les motoneurones qui sont grandement inhibés. Inhibés non pas par une hormone - un produit circulant dans le sang et pouvant atteindre la périphérie - mais bien un neurotransmetteur (l'acétylcholine). Les cellules utilisant ce neurotransmetteur agiraient sur des systèmes neuromodulateurs (noradrénergique et sérotoninergique).

Les circuits cholinergiques seraient responsables de la "mise en sommeil" générale du cerveau. Et, comme vous dites, dans les cas de paralysie du sommeil, il semble bien que ce soit une partie des circuits de mise en sommeil (ceux qui "inhibent/réduisent" la conscience) qui marchent moins bien, alors que celle qui maintient l'atonie fonctionne encore.

Précision mineure (mais comme vous semblez intéressée): REM, c'est pour "rapid eye mouvements".
Denis a écrit :Une sorte d'extra-terrestre femelle qui vibre tendrement contre mon dos en m'inondant d'effluves d'amour
"Ronronnant", plutôt que vibrant... ça expliquerait bien des choses ;)

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

viddal26
Messages : 1285
Inscription : 23 févr. 2006, 18:02

#10

Message par viddal26 » 04 mai 2006, 11:08

Moi ça m'arrive souvent de me reveiller en sursaut quand je m'aperçois que je suis en train de rêver, je me dis que je me suis peut-être endormi en conduisant.
C'est trés désagréable même si pour l'instant dans 100% des cas j'étais dans mon lit.
En général c'est tot le matin ou bien le soir quand je m'endors et que mes pensées divaguent.

Ca vous arrive aussi?

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

#11

Message par Zwielicht » 04 mai 2006, 12:31

viddal26 a écrit :Moi ça m'arrive souvent de me reveiller en sursaut quand je m'aperçois que je suis en train de rêver, je me dis que je me suis peut-être endormi en conduisant.
C'est trés désagréable même si pour l'instant dans 100% des cas j'étais dans mon lit.
En général c'est tot le matin ou bien le soir quand je m'endors et que mes pensées divaguent.

Ca vous arrive aussi?
Ça m'arrive très souvent

Une de ces raisons est que je m'endors un peu partout et souvent, donc la possibilité de m'endormir au volant est une peur très présente. Il m'est déjà arrivé de combattre le sommeil au volant, bien que je ne prenne pas de chances (j'arrête aux moindres signes).

Une fois, la période entre le début des symptômes d'endormissement et l'atteinte de la prochaine sortie annoncée était suffisante pour me rendre dans un état de facultés très affaiblies, et j'en conserve une certaine crainte.
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

ti-poil
Messages : 3573
Inscription : 02 déc. 2003, 18:27

Re: Un des miens

#12

Message par ti-poil » 04 mai 2006, 21:57

Denis a écrit : Salut surtout à Iza, à Pat et à Zwielicht,

Puisqu'on est à se raconter nos rêves lucides, voici un des miens, qui date de 12~15 ans.

Je m'éveille dans mon lit, paralysé, sur le ventre.

Blottie contre mon dos, il y a une entité exotique que je devine ressembler à une grosse sauterelle d'environ un mètre de long. Une sorte d'extra-terrestre femelle qui vibre tendrement contre mon dos en m'inondant d'effluves d'amour.

Je ne me souviens plus combien de temps je suis resté lucide dans cet état (1 ou 2 minutes?), ni si je me suis endormi avant de me réveiller (pour vrai) ou réveillé (de ce rêve) avant de me réendormir.

Ce n'était pas désagréable. Au contraire.

:) Denis
T'es certains que c'était une femelle?

Habituellement les femelles s'installent quand le male est sur le dos et non sur le ventre.

Serais curieux de comprendre comment la créature t'a inocullé son message d'amour?


PS : C'est possiblement un genre de tendance refoulée,un beau cas pour Krapy. :mrgreen:
----------------------------------
L'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence.

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18802
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Faut refouler

#13

Message par Denis » 04 mai 2006, 22:55


Salut ti-poil,

Tu demandes :
T'es certains que c'était une femelle?
Je l'ai perçue comme étant une sorte de reine ultra-bienveillante.
ti-poil a écrit :Habituellement les femelles s'installent quand le male est sur le dos et non sur le ventre.
Je n'avais pas le choix. J'étais paralysé. Mais je n'avais pas peur et j'étais transi de bien-être voluptueux.
ti-poil a écrit :Serais curieux de comprendre comment la créature t'a inocullé son message d'amour?
Quand on rêve, on est pas mal zozo. On n'essaye pas de comprendre. On vit l'aventure sans trop se poser de questions.
ti-poil a écrit :PS : C'est possiblement un genre de tendance refoulée, un beau cas pour Krapy. Mr. Green
Je serais curieux de voir à quoi ressemblerait un type qui serait absolument incapable de refouler ses tendances. J'imagine une sorte d'hystérique qui sauterait partout et qui essayerait frénétiquement de s'accoupler avec tout ce qui court moins vite que lui. Par exemple, une roche.

Toi, si tu ne refoulais pas tes tendances (aucune) que ferais-tu pour passer le temps?

:)
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Zwielicht
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 4341
Inscription : 05 avr. 2004, 10:57

Re: Un des miens

#14

Message par Zwielicht » 05 mai 2006, 01:32

Denis a écrit :Blottie contre mon dos, il y a une entité exotique que je devine ressembler à une grosse sauterelle d'environ un mètre de long. Une sorte d'extra-terrestre femelle qui vibre tendrement contre mon dos en m'inondant d'effluves d'amour.
C'est génial :)
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]

Gatti
Messages : 4142
Inscription : 16 janv. 2004, 14:31

#15

Message par Gatti » 05 mai 2006, 04:21


Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18802
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Vive la Loi 7

#16

Message par Denis » 05 mai 2006, 11:42


Salut Gatti,

Que veux-tu qu'on fasse de tes dumpings massifs? Qu'on les lise au complet?

Si je t'en poste un, le liras tu au complet?

Donne-toi au moins la peine d'indiquer le bout (max 15~20 lignes) que tu souhaites nous faire lire (voir Loi 7). Sinon, on joue au fou.

S'il y a des "perles" dans ta montagne de "&#%§¶", dis où elles sont. Ne t'attends pas à ce que quelqu'un qui pense qu'il n'y a pas de perle se donne la peine d'en chercher à l'aveuglette.

:) Denis

P.S. Je te défie de lire toi-même plus que 5% de ton long texte en jaune sur fond blanc.
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Gatti
Messages : 4142
Inscription : 16 janv. 2004, 14:31

#17

Message par Gatti » 05 mai 2006, 12:13

Salut,
C'etait juste pour donner de la documentation.Ce dossier est tres interessant mais je manque d etemps a cause de mon bouquin qui me prends trop de temps.Je voudrais d'ailleurs y faire allusion a l'importance des rêves dans letud ed ela conscience.
L'autre jour, je rêve que je tombe d'une falaise et que je M'empale sur la croix d'un clocher d'eglise d'un petit village sympa qui se trouve juste en dessous. JE ME REVEILLE EN SURSAUT alors que je tombais d emon lit a ce moment precis.Au grand desespoir de la Marie mon epouse.
Qu'en penses tu ?
Ce genre de rêve n'es tpas ignoré des specialistes car J'ai vu passer dans mes etudes du sujet le cas d'un gars qui pasait a L'echaffaud alors que froid du bois de lit Lui tombait juste sur le cou

Amusant hein!

Avatar de l’utilisateur
Fannie
Messages : 17
Inscription : 02 mai 2006, 17:00

#18

Message par Fannie » 06 mai 2006, 17:15

Moi je m'infiltre dans cette conversation pour poser une question toute simple; "Pourquoi est-ce que nous rêvons que nous tombons pour nous réveiller en sursaut??".

Ça arrive à tout le monde de temps à autres et c'est intriguant. J'ai même entendue dire que lorsqu'on tombe dans notre rêve et que l'on ne se réveille pas en sursaut, on finit par rêver qu'on atterit sur quelque chose et que l'on meurt car le cerveau croit que c'est réel, ou on s'en sort blessé. Quelqu'un peut arriver à clarifier ça? Y a t'il eu des études là-dessus?
Je pourrais très bien m'imaginer que c'est une phase du sommeil profond mais ça l'air tellement vrai lorsque ça nous arrive.

Avatar de l’utilisateur
LiL'ShaO
Messages : 2596
Inscription : 07 juil. 2005, 17:49

#19

Message par LiL'ShaO » 06 mai 2006, 23:07

Fannie a écrit :Ça arrive à tout le monde de temps à autres et c'est intriguant. J'ai même entendue dire que lorsqu'on tombe dans notre rêve et que l'on ne se réveille pas en sursaut, on finit par rêver qu'on atterit sur quelque chose et que l'on meurt car le cerveau croit que c'est réel, ou on s'en sort blessé. Quelqu'un peut arriver à clarifier ça? Y a t'il eu des études là-dessus?
Et celui qui est mort parce qu'il s'est pas reveillé a temps il est venu le raconter comment? :roll:
Surement ceux qui s'en sont sorties blessés qui sont venus raconter ca... ;)
En tout cas, j'y crois pas du tout, je suis mort plein de fois en reve et je suis toujours la pour le plus grand plaisir des zézés. :mrgreen:
«Un présomptueux scepticisme, qui rejette les faits
sans examiner s'ils sont réels, est, à certains égards, plus blâmable que la crédulité irraisonnée.»

A. De Humboldt

Avatar de l’utilisateur
Fannie
Messages : 17
Inscription : 02 mai 2006, 17:00

#20

Message par Fannie » 06 mai 2006, 23:51

:roll: Dommage... :humour:

Bricolo
Messages : 11
Inscription : 04 mai 2006, 23:39
Localisation : France

#21

Message par Bricolo » 07 mai 2006, 08:52

Bonjour tout le monde,

juste pour vous dire qu'il m'arrive, comme beaucoup, que je tombe dans le vide dans mes rêves et heureusement je me réveille avant d'atterir. Ce genre de rêve m'arrive en général dans une période où quelque chose de ma vie est hors de mon contrôle ou quand je me sens perdue. Métaphoriquement, on pourrait dire qu'on rêve ce genre de choses quand on se sent jeté dans le vide.
Bon, il y a certainement d'autres explications.

Pour ce qui est de la paralysie du sommeil, à une certaine époque j'en avais tous les soirs avant de m'endormir ou plutôt une espèce de la paralysie du sommeil. J'ai toujours eu des difficultés à m'endormir et là mon corps était endormi, engourdi, on ne le sent plus et on continue à réfléchir. Je trouve que c'est une expérience assez marante que de sentir son corps comme jamais on ne le sent. Par contre, dans mon cas, je peux bouger et si je le fais je réveille mon corps. Bon, je vous passe les agacements de l'insomniaque un peu stressé qui aimerait bien que sa cervelle s'endorme aussi.
Ce qui m'étonne c'est qu'on puisse prendre cette expérience pour une quelque chose de paranormal???? A la limite, on peut en déduire que le corps et la conscience sont deux instances différentes, déduction farfelue mais possible.
Bon, voilà je m'intéresse à ma vie nocturne et je voulais vous faire partager mes ptites expériences. Elles révèlent plus que je devrais me soigner pour stress et sommeil pas très réparateur, à moins que je sois possédée par une entité qui boit trop de café... :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Iza
Messages : 5
Inscription : 02 mai 2006, 18:34

paralysée au réveil

#22

Message par Iza » 08 mai 2006, 10:22

Moi quand je fais une paralysie du sommeil, j'ai vraiment peur. J'ai des hallucinations visuelles par rapport à tout ce qu'il y a dans ma chambre. Je cris en croyant que les sons sort vraiment mais personne ne m'entend. J'essaie de bouger mais ça ne fonctionne pas. J'entends des trucs, des bruits. Je déteste cette sensation d'étouffer! Vraiment ce n'est pas agréable! Ça m'arrive surtout au réveil quand je me rendors. C'est pour ça que maintenant j'évite ces situations en me levant dès mon premier réveil. Quand ça arrive, on dirait que je suis prise au piège comme ça et je ne sais pas combien de temps cette situation va durer. Moi je ne trouve pas ça très agréable!!!

psychoreve
Messages : 33
Inscription : 28 août 2009, 04:49

Re:

#23

Message par psychoreve » 18 sept. 2009, 01:12

[quote="Gatti"]... je rêve que je tombe d'une falaise et que je M'empale sur la croix d'un clocher d'eglise d'un petit village sympa qui se trouve juste en dessous. JE ME REVEILLE EN SURSAUT alors que je tombais d emon lit a ce moment precis.Au grand desespoir de la Marie mon epouse....[quote]
Il se peut que tu critiques (excessivement) la religion ce qui peut incommoder ton entourage. Il est fait mention d'un village mais, en l'état, s'agit-il de montrer que l'église est le centre d'une communauté, ou s'agit-il d'un village particulier ?

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18802
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Le cimetière du forum

#24

Message par Denis » 18 sept. 2009, 01:57


Salut psychoreve,

Tu ressuscites un fil de discussion inactif depuis plus de 3 ans.

Presque tous ceux qui y participaient se sont évaporés dans la nature.

Bonne chance quand même.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

psychoreve
Messages : 33
Inscription : 28 août 2009, 04:49

Re: Avez-vous déjà entendu parlé de la paralysie du sommeil?

#25

Message par psychoreve » 18 sept. 2009, 02:19

Les voies du Web sont impénétrables.
En fait il s'agit d'archéologie :a3: forumique.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit