Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

Littérature, Cinéma, Musique, ...
thewild
Messages : 2067
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#51

Message par thewild » 13 juin 2020, 17:16

Dash a écrit :
13 juin 2020, 10:07
À l’inverse, si, moi, je tente, P., Ex., d’interpréter la pièce de Vitalism à la guitare et que je suis donc dans ce cas qu’en position de simple interprète moi aussi (comme bcp de musiciens en classique), ça me dispense donc automatiquement d’être jugé comme étant dans la « démonstration technique», selon ta phrase et ta logique ?
Etant donné que pour moi ils ne sont déjà pas dans la démonstration technique, inévitablement tu ne le seras pas non plus en reprenant l’œuvre.

Je ne sais pas si un compositeur qui crée un morceau extrêmement difficile à jouer est dans le démonstratif.
Je pense que certains musiciens très techniques choisissent les œuvres qu'ils interprètent pour mettre en avant leur virtuosité. Dans ce cas c'est démonstratif, mais la vérité est dans l'oreille dans l'auditeur au final.

Donc suffit juste de ne pas être le créateur, l’auteur de ce qu’on joue afin de ne pas se faire juger de faire dans la « démonstration technique ».
Non, je pense qu'on peut être dans la démonstration technique qu'on interprète ses propres œuvres ou non.
Le vol du bourdon, c'est un morceau que les musiciens jouent précisément pour faire une démonstration de leur virtuosité. Dans ce cas précis je trouve que ça n'enlève rien au plaisir de l'écouter.
Dans certains cas la démonstration est simplement technique et on perd le plaisir de la musique, mais la frontière est à la fois ténue et subjective.

L’on ne pourra donc jamais alors les juger comme faisant dans la « démonstration technique ». Quelle chance ils ont! :roll:
Comme je le disais, si. La violoniste et la pianiste des vidéos que j'ai postées font clairement de la démonstration technique.

Bref, tout ça n’est que du procès d’intention et c’est ce que je dénonce! ;) Personne ne peut prétendre savoir si Niccolò Paganini et/ou les mecs de Vitalism et/ou les musicien classique sont plus ou moins dans « la démonstration technique » quand ils créent leurs morceaux. ;)
En effet, au final la vérité c'est celle de chaque auditeur. Si Nicolas et Etienne ont tous les deux jugé que Vitalism c'était démonstratif, c'est à la fois parce que c'est très technique et parce que musicalement ça ne leur a pas parlé. Moi je n'ai pas trouvé ça démonstratif parce que musicalement j'ai apprécié.
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5770
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#52

Message par LoutredeMer » 14 juin 2020, 06:19

Je rejoins assez l'avis de thewild. Sauf que l'auditeur ne peut pas être un appréciateur à sa juste valeur de ce qu'il aime (beaucoup aiment la daube commerciale, qui n'a par contre aucune valeur musicale).

Et il faudrait déjà savoir si l'on parle de création originale ou d'adaptation (l'oeuvre) ou de performance de l'artiste (interprétation).

Si l'oeuvre est créée pour la performance technique ou pour raconter quelque chose. Si elle peut allier les deux (Vol du Bourdon). Si elle est créée pour exprimer, innover ou à des fins commerciales. Si elle présente un concept nouveau, initie une nouvelle tendance musicale, ou reprend un standard tel quel ou en l'adaptant à sa manière ou à son époque, son milieu etc. Si elle revendique ses sources ou tient à "casser le moule": si elle suit des règles, les enfreint ou en crée de nouvelles. Autant de critères qui pourront aider à l'estimation de l'oeuvre.

Si l'auditeur est plus sensible à l'originalité de la création ou à sa teneur technique ainsi qu'à l'interprètation qui va avec. S'il est plus réceptif à telle forme ou autre (harmonie, rythme, style), au ressenti (émotion, tristesse, gaieté). Et de quelle humeur il est aujourd'hui... (on ne perçoit que rarement de la meme façon à tous les moments).

thewild
Messages : 2067
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#53

Message par thewild » 14 juin 2020, 08:10

LoutredeMer a écrit :
14 juin 2020, 06:19
... la daube commerciale...
Il n'y a rien de plus subjectif que ça. Pour certains Metallica c'est de la daube commerciale, pour d'autres c'est de la musique extrême... (simple exemple, il y en a une infinité, mais on est dans le fil metal... )

J'aime beaucoup de morceaux qu'on peut considérer comme de la daube commerciale.
Fut un temps où je méprisais beaucoup de formes musicales... et puis j'ai appris à les apprécier (parce que j'avais des amis qui les écoutaient et qu'à force de les entendre mon oreille s'y est faite, ou parce que j'ai vu des concerts qui me l'ont fait percevoir différemment par exemple). Depuis j'essaie de ne plus rien dénigrer, même si c'est parfois difficile.
On a l'âge qu'on a, et on met plus de temps à apprécier les nouvelles sonorités que quand on est jeune,mais l'effort est souvent récompensé.

Au final, il y a la musique que j'aime et celle que j'aime moins, mais depuis que je ne me prends plus la tête avec ça j'écoute des choses beaucoup plus variées et je m'en porte d'autant mieux.
Parmi ces morceaux il y a certainement des morceaux que tout le monde ici jugerait comme de la daube commerciale, mais je m'en fiche complètement, j'assume juste ce que d'autres n'assument pas. 😉
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5770
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#54

Message par LoutredeMer » 14 juin 2020, 08:32

thewild a écrit :
14 juin 2020, 08:10
LoutredeMer a écrit :
14 juin 2020, 06:19
... la daube commerciale...
Il n'y a rien de plus subjectif que ça. Pour certains Metallica c'est de la daube commerciale, pour d'autres c'est de la musique extrême... (simple exemple, il y en a une infinité, mais on est dans le fil metal... )
Ok, je vais expliquer et nuancer. J'aime aussi certains morceaux commerciaux, certaines chansons pour telle ou telle raison ou simplement parce que c'est drole, ou cela détend, ou cela évoque une histoire personnelle etc. Nous sommes presque tous pareils à ce niveau.

Ce que j'entend par "daube commerciale", c'est : non pas un groupe qui fait de la musique pour la musique et sort un ou deux commerciaux par album. Il suit simplement des impératifs commerciaux pour pouvoir survivre en tant que groupe en s'adressant à un public le plus large possible et pour que leur album leur soit rentable.

C'est : créer et produire un artiste, un morceau pour le business et pas pour l'art. La musique dans ce cas n'est plus qu'un prétexte. Elle fait gagner beaucoup d'argent aux professionnels non de la musique, mais du showbiz.

On le voit aussi par ex dans le domaine du cinéma où il n'est plus question de faire un film original, mais de produire des imitations à perpetuité parce que le thème a fonctionné et donc gagner de l'argent. C'est valable aussi du point de vue des acteurs, et non seulement des producteurs et des réalisateurs. On sait que meme les plus connus font parfois des films "alimentaires" pour subsister ou arrondir les fins de mois.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4365
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#55

Message par Dash » 14 juin 2020, 10:56

Oui, +1 avec vos derniers messages (et les nuances ajoutées).

D’où l’importance de souligner certains aspects et de nuancer quand on critique.

Par exemple, moi, j’essaie, autant que possible (suis humain et faillible comme tous), de préciser, par exemple :

- « bon, ce n’est pas mon genre, pas ma tasse de thé, mais... »

- « Pour moi, JE trouve ceci, cela bla-bla-bla »

- « Moi j’aime, j’apprécie quand c’est plutôt complexe ou alors répétitif »

...et de faire attention de ne pas parler comme si c’était la musique en elle-même (ou l’interprète) qui est « ceci ou cela ».

Même pour la musique commerciale mainstream, j’ai fini (tout comme thewild) par changer et redescendre de mon « piédestal » avec les années. MOI je trouve que c’est trop simple à mon goût, MOI ça m’intéresse moins, MOI j’aime pas trop quand il ne s’agit que de structure couplet intro/refrain/couplet/break/refrain/couplet/outro, mais j’ai fini par saisir et accepter qu’il y a autant de musique que de type d’individus et pour tous les goûts et que certains ont seulement besoin d'être divertis (voir plus bas).

J’veux dire, comme EB l’a souligné, à partir du moment que ça ne fausse pas et que le jeu est « en place » (sur les temps/contretemps), objectivement, c’est de la « bonne » musique « dans les règles de l’art » même s’il ne s’agit que d’un couple djembé/flute « indigène ».

Maintenant, c’est sûr qu’entre un beat en 4/4 n’exploitant qu’une ligne rythmique et une seule ligne mélodique (EDM, entre autres), ça n’a rien à voir avec la complexité et la richesse d’un orchestre jouant une pièce bcp plus sophistiquée, mais tomber dans les jugements de type « c’est de la merde, ça ne mérite pas de, ce n’est pas de la musique, le mec veut juste faire de la tune et/ou épater la galerie avec sa technique », ça n’a rien d’objectif, c’est de l’appréciation et/ou du procès d’intention.

Il y a plein de gens dans la vie qui n’ont pas le coté « cérébro-analytique » que plusieurs d’entre nous avons sur ce forum (ou le besoin de « richesse et de raffinement + rapport mathématique en relation avec la gamme majeure et ses harmoniques » de ceux qui aiment surtout le classique, comme Denis) et qui veulent juste se détendre (ou danser, se divertir) sans ne rien analyser et c’est ben correct.

Et concernant la nuance qu'apporte LDM sur le « prêt à écouter/fast food music », il suffit de faire la différence entre « un artiste » et ce que les Américains nomment un « entertainer » qui peut se traduire comme « artiste », mais qui comporte une nuance dont il n'y a pas vraiment de terme équivalent en français : dont le travail est de divertir les autres tout en faisant de l'argent.

Il y a donc bcp « d'artistes », dans le « meanstream » qui cherchent avant tout à faire de l'argent et donc à copier « ce qui fonctionne » dans le but de séduire un maximum de « clients » tout en faisant de l’argent en divertissant les gens. Ce sont des « entertainer »! C'est une activité comme une autre et tout aussi légitime. Et bien qu'il y ait, en pratique, tout un continuum entre les deux extrémités du spectre (difficile de juger qui est où précisément sur le continuum), c'est totalement différent de « l'artiste » au sens de la citation d’Oscar Wilde qui dit quelque chose comme « Le véritable artiste ne pense jamais à son public, il fait de l’art avant tout pour lui-même, avant tout par besoin d'exprimer quelque chose bien avant d'avoir des vues mercantiles. »

Sauf que ces deux types (artiste/entertainer) sont utiles, nécessaires, légitime et trouvent leurs « clients/publics »

______

Pour moi, le seul truc dont on peut échanger et débattre concernant un aspect réellement objectif dans la musique, c’est concernant l’exploitation du tempérament égal/gammes diatoniques en relation avec le mode majeur puisqu’il n’est pas « 100% arbitraire » comme certains le pensent (nous en avions d’ailleurs déjà parlé par le passer, avec EB, entre autres). Enfin, si, c’est forcément arbitraire comme choix, mais c’est basé sur du « non subjectif », sur du concret.

La gamme majeure n’étant autre que la représentation des différents harmoniques naturels qui se créent physiquement lors de l’émission de tout son non percussif. En ce sens, la gamme majeure est un « modèle mathématique » calqué sur les lois de la physique et l’exploitation du tempérament égal est celui, objectivement, possédant le plus grand rapport possibilités/justesse puisqu’il permet de transposer/moduler à l’infini vers le bas/haut sans décalage de justesse (cf. quinte du loup, etc.).

Bref, c’est ce qu’on définit comme étant la « musique savante occidentale » puisque le tempérament égal est bel et bien « l’exploitation optimisée », par une forme d’intelligence, de rapports « mathématico-physique ». Ça, c’est relativement objectif, même si d’autres cultures continuent d’exploiter d’autres systèmes.

Et pour revenir à « ce qui mérite d’être écouter », je tiens à préciser que je comprends, en partie, ce que veut peut-être dire Denis (admettons qu’il ne soit pas juste « hautain » concernant la musique). Par exemple, si je devais ne choisir qu’un seul et unique morceau à présenter à des E.T, je suis d’accord pour choisir un grand classique orchestral (une symphonie, mettons) de la musique classique, car ça représente une sophistication et un raffinement exploitant un max de timbres couvrant toutes les tessitures (en relation avec les capacités auditives humaines).

Par contre, si je devais choisir 100 échantillons de musique à leur présenter, je trouve que ce serait une terrible erreur d’exclure certains styles en particulier, dont le rap et le metal, car dans ce cadre (100 morceaux à présenter concernant l'humanité), il devient pour moi important de représenter, justement, tout l’éventail des possibilités en musique. Leur envoyer que du classique et des trucs « propres/conventionnel/mainstream » (disons ça comme ça) n’utilisant que des timbres acoustiques ne leur permettrait pas de connaitre l’éventail de possibilités qu’offre « l’art » en utilisant des sons. Il est impératif d’inclure dans le lot quelques échantillons de musiques utilisant des instruments « électriques», des samples, des voix surexploitant l’Autotune, des synthétiseurs, etc., qu'on aime ou pas.

Et qui sait, peut-être que les E.T seront bcp plu sensible à un rythme tribal et répétitif qu’au raffinement d’un orchestre n’utilisant que des cordes, des vents et des cuivres. C’est en ce sens que, pour moi, toute musique (juste et « en place » rythmiquement) « mérite d’être écoutée ».
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 11073
Inscription : 04 janv. 2013, 09:32

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#56

Message par Nicolas78 » 14 juin 2020, 12:32

Dash a écrit :Ce qui m’embête quand des gens font cette remarque (dès qu’un mec ou un groupe possède un haut niveau technique en metal), c’est qu’ils ne la font pas quand il s’agit de virtuoses au piano ou au violon, surtout dans des styles plus « classiques », alors que seul le style diffère, au-delà de la forme.
C'est pas faux ! Après je te rassure, j'aime pas trop non-plus les pianos trop complexes/rapides. La complexité c'est quelque chose qui doit servir la musique, et pas la démonstration a mes yeux. Cependant j'ai rien contre un peut démo, parfois. Je m'explique (subjectivement) plus en détail dans mes réponses suivantes :a1:
En quoi la démonstration de la technicité et de la maîtrise en classique (ou en Jazz, tiens) est-elle légitime, mais pas pour 4 mecs faisant du metal et réalisant une vidéo? Parce que, oui, une vidéo « réalisée » (dans le sens de « scriptée »), ben c’est aussi, nécessairement, dans le but d’offrir un spectacle visuel.
Ce n'est pas la technique que je critique, c'est le fait de la ramener trop souvent a l'artiste.
Après, c'est naturel, j'ai rien contre le fait d'en "faire des caisses", pour le plaisir et pour démontrer un savoir faire, pour se la donner un peut. J'apprécie même parfois ! Mais, quand cela prend toute la place d'une composition (ou presque), ca me soûle vite.

Après, j'ai peur de parfois confondre l’émotion/la transe d'un musicien en pleine activité technique, avec ce coté démonstratif, alors qu'en fait il est juste entrain de tout donner et il aime ca, et ca rend bien (quand même). C'est pas un jugement objectif, tu le comprendra ;)
Mal juger (ou sur-juger) me fait asses peur, surtout dans un domaine artistique, mais je ne peux cependant pas échapper a mon sentiment a l'écoute.
Surtout quand, à l’opposé, l’on (depuis le début de l’histoire du metal) reproche à plusieurs autres groupes metal de ne pas vraiment faire de la musique, que de ne faire que des « power chord » et de ne pas maîtriser leur instrument.
Encore une foi c'est pas juste la technique et la vitesse le soucis, mais l’énergie et le but de l'artiste. Sans rejeter la démonstration non-plus, mais a mes yeux, elle doit avoir une place, un début et une fin, et ne pas faire la musique entièrement. C'est très subjectif je te l'accorde.
La démonstration, il m'arrive d'aimer ca :a2: Mais faut que ca soit un moment, une cerise sur un gâteau. Pas un objectif.
On peut même faire une musique orienté très technique, pour la technique, et même la démonstration. Tant que la musique l'assume et que l'artiste sais faire d'autres choses que mettre cela en avant. Ça me va.

Après ya aussi un aspect personnelle face a la technique. Je m'explique : Le fait que me sente dépassé par une musique trop technique/rapide (et donc que j'ai du mal a écouter sans me faire sortir de l’écoute en elle-même), c'est aussi peut-être du fait que je suis techniquement a l'ouest, et que j'ai une connaissance très limité en musicologie (bref, une oreille "pauvre", car c'est bien le cas, je suis a l'ouest a ces niveaux la). Pour autant, j'arrive a écouter certain titres complexes, possiblement parce-que la musique ici est faite pour accompagner celui qui joue ET celui qui écoute (et non principalement celui qui joue).
Je ne sais pas :D

---
Thewild a écrit :Au final, il y a la musique que j'aime et celle que j'aime moins, mais depuis que je ne me prends plus la tête avec ça j'écoute des choses beaucoup plus variées et je m'en porte d'autant mieux.
Pareil, je n'aime plus un style ou un autre (technique ou non ;) ), mais des titres que j'aime et d'autres pas (techniques ou non) :)

thewild
Messages : 2067
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#57

Message par thewild » 14 juin 2020, 17:19

LoutredeMer a écrit :
14 juin 2020, 08:32
C'est : créer et produire un artiste, un morceau pour le business et pas pour l'art. La musique dans ce cas n'est plus qu'un prétexte. Elle fait gagner beaucoup d'argent aux professionnels non de la musique, mais du showbiz.
OK, je suis un peu plus d'accord dit comme ça, mais je nuance malgré tout.
Même des morceaux créés de toute pièce par un producteur qui assemble quelques musiciens pour faire un hit, ça peut déboucher sur quelque chose de bien. Dans la majorité des cas ce sera un énième morceau simplement fabriqué pour correspondre aux goûts du moment. Mais parfois les producteurs se mouillent un peu plus pour essayer de faire un vrai tube et pas simplement un succès commercial, et dans ce cas ils doivent innover ou au moins faire quelque chose de bien meilleur que la masse autres production.
Ce sont clairement des morceaux qui correspondent à ta définition de "commercial", mais ce n'est pas de la daube pour autant.
Et quitte à me répéter, daube ou pas daube même dans ce cas c'est très subjectif.

Dash a écrit :
14 juin 2020, 10:56
Par exemple, si je devais ne choisir qu’un seul et unique morceau à présenter à des E.T, je suis d’accord pour choisir un grand classique orchestral (une symphonie, mettons) de la musique classique, car ça représente une sophistication et un raffinement exploitant un max de timbres couvrant toutes les tessitures (en relation avec les capacités auditives humaines).

Par contre, si je devais choisir 100 échantillons de musique à leur présenter, je trouve que ce serait une terrible erreur d’exclure certains styles en particulier, dont le rap et le metal
On peut leur envoyer de la musique ET, c'est sensé leur plaire ! Comme ça ils ont à la fois l'orchestre symphonique ET le guitare/basse/batterie en un seul morceau ! :mrgreen:
Pour ceux qui ne connaissent pas c'est la "Diva Dance" du film le 5ème élément, chantée par une extra-terrestre, mais apparemment certains humains peuvent le faire aussi. ;)
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
Jordan
Messages : 1542
Inscription : 24 oct. 2009, 11:07

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#58

Message par Jordan » 14 juin 2020, 21:46

Moi qui suit grand fan de Prog Rock et de Métal,

J'adore en ce moment les groupes Gojira, Haken et TOOL.

Mon groupe préféré de tous les temps est RUSH, même si le groupe est maintenant retiré et malgré le récent décès du batteur Neil Peart.
J'ai longtemps apprécié Dream Theater même si les derniers albums sont moins intéressants...
Lighthouses are more helpful then churches.

Benjamin Franklin

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4365
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#59

Message par Dash » 01 août 2020, 10:04

Sublime appropriation/adaptation de Moonlight Sonata! :clapclap:

Pas de disto, guitare sèche! Donc Denis a peut-être des chances de ne pas détester! :mrgreen:

Mais s'il est fidèle à lui-même, il va répondre quelque chose du genre : « pas mauvais Dash, mais je préfère cette interprétation de [lien vidéo] »
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5770
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#60

Message par LoutredeMer » 01 août 2020, 10:18

Dash a écrit :
01 août 2020, 10:04
Sublime appropriation/adaptation de Moonlight Sonata! :clapclap:
C'est beaucoup mieux que l'original, que je trouve gnan gnan (je l'ai joué au piano, je m'ennuyais).

Mais dans le genre que tu présentes, je préfère de loin Estas Tonne :mrgreen: ;)

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5385
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#61

Message par Etienne Beauman » 01 août 2020, 10:31

LoutredeMer a écrit :
01 août 2020, 10:18
C'est beaucoup mieux que l'original, que je trouve gnan gnan (je l'ai joué au piano, je m'ennuyais).
:frotte:
Tu t'ennuyais en jouant ça ?
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5770
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#62

Message par LoutredeMer » 01 août 2020, 10:40

Etienne Beauman a écrit :
01 août 2020, 10:31
LoutredeMer a écrit :
01 août 2020, 10:18
C'est beaucoup mieux que l'original, que je trouve gnan gnan (je l'ai joué au piano, je m'ennuyais).
:frotte:
Tu t'ennuyais en jouant ça ?
Merde! J'ai confondu avec le clair de lune de Debussy :lol: (Suis fatiguée moi)

Dany
Messages : 2804
Inscription : 09 févr. 2004, 17:44

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#63

Message par Dany » 01 août 2020, 11:30

Mais non. Sonate au clair de lune a trois mouvements. Le premier est relativement facile (mais tout est dans l'expressivité). Le deuxième est plus difficile. mais c'est le troisième mouvement (rapide) qu'on entend le plus souvent jouer par les gratteux. ;)
Voilà le premier mouvement. (j'ai édité, j'aime mieux cette version :D )

LDM sur son piano :faim: (bon, là c'est un peu too much, je trouve...)

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 5770
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#64

Message par LoutredeMer » 01 août 2020, 12:13

Dany a écrit :
01 août 2020, 11:30
Mais non. Sonate au clair de lune a trois mouvements. Le premier est relativement facile (mais tout est dans l'expressivité). [...]
En fait, j'ai joué les deux. :a2:

:lol:

Avatar de l’utilisateur
Mirages
Messages : 397
Inscription : 14 juil. 2019, 09:30

Re: Metal/Rock instrumental/Math rock/Jazz

#65

Message par Mirages » 01 août 2020, 12:47



Très beau morceau :mrgreen:
Oh Papy ! Tu nous as déjà oubliés ?
deus ex Machina

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit