Audiophilie et scepticisme

Littérature, Cinéma, Musique, ...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1205
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Audiophilie et scepticisme

#1

Message par Inso » 16 févr. 2014, 13:39

Bonjour,

Voici ma petite expérience dans le monde fabuleux de l'audiophilie. Comme j'ai du y affronter un nombre impressionnant de croyances et idées reçues, je me suis dit que ça méritait être présenté sur ce forum.

Écoutant ma musique depuis un pc et voulant avoir une bonne qualité de son, j'ai décidé d'acheter un ampli/DAC (Digital Audio Converter) et un casque digne de ce nom (mais pour un budget très raisonnable). N'étant pas spécialiste, j'ai donc fait des recherches sur le net.

1) Les DAC
Premièrement, j'ai été surpris des différences de tarif entre différents DAC (de 50 $ pour un truc à priori très correct à plus de 10 000 $ pour un autre certainement très bien). Pourquoi un tel écart ?

Une des différences principale entre les différents DAC est la fréquence d’échantillonnage (bit rate) et la définition de l'échantillon (bit depth). Les DAC les meilleurs plus chers gérant une fréquence jusqu'à 382 kHz avec une profondeur de 48 bits. (voir ici pour une présentation simple de l’échantillonnage)
Ah ...
Mais j'écoute de la musique provenant au mieux de CD, c'est à dire en 44.1kHz / 16 bits, ça me sert à quoi ce qu'il y a en plus : A rien.
Pour info, à 16 bits (qualité CD), la musique a une dynamique de 96dB, à 24 bit, de 144 dB. Ça veut dire que si vous voulez entendre comme son le plus faible une mouche qui pète (20 dB), vous pourrez avoir sur vos enceinte au plus fort un son jusqu'à 164 dB (vous êtes définitivement sourd). Utile hein ?
En échantillonnant à 44.1kHz, on garanti une restitution parfaite jusqu'à 20Khz, seuil admis de l'audition humaine à 20 ans. En échantillonnant à 382 Khz, on garanti la restitution jusqu'à 192 kHz, ça doit être pour le marché reptilien j'imagine ...


Et les autres caractéristiques (distorsion, rapport signal / bruit) ? les différences entre modèles sont le plus souvent largement en-dessous du seuil de détection par l'oreille humaine. Ça ne sert à rien non plus.
Sur les sites "bien informés" les justifications sont en général du type "la science ne connaît pas tout" - "Il faut surtout faire confiance à ce qu'on ressent" - "même si on ne le mesure pas, ça existe quand même" ... Marrant non ?

En conclusion : autant prendre en DAC entre 50 et 150€ (laissons nous une marge pour 1-2 petites fonctions, l'alim intégrée et la couleur 8=) ) plutôt qu'un DAC à 10 000 €. Ceci pour un résultat musical identique !
Les liens en bas de page expliquent que c'est la même chose pour une bonne part du matériel HI-FI actuel ! (sauf les enceintes)


2) La qualité des fichiers audio
Après avoir traité ce problème (au plus grand plaisir de mon compte en banque), je me suis penché sur mes sources, à savoir les musiques sur le PC, qui sont essentiellement en MP3/320 ou ogg-vorbis. Plein de sites ne juraient que sur le lossless (waw, flac...) en insistant sur le fait qu'il était criminel de massacrer la musique en la compressant. (j'aime bien ça : c'est criminel de massacrer :mrgreen: )
Ah ...
Pourtant, je n'avais jamais détecté de différences notables entre un fichier en flac et un en mp3/320, à part la taille. Bon, j'étais peut-être nul aussi.

Là, j'ai commencé à trouver des choses assez intéressantes: les tests en aveugle : voir ici.
Résultats de tous les tests ABX : la différence entre du MP3/320 récent et un format lossless n'est pas détectable par l'oreille humaine dans les conditions d'écoutes qu'on peut obtenir chez soi. En plus, je n'ai plus 20 ans, je n'entend plus rien au-delà de 16/17 kHz, c'est l'âge et c'est comme ça, alors me proposer des fichiers ou du matos qui vont jusqu'à 30 kHz...


3) Les mythes
Pourquoi tant d'idées reçues ? C'est simple, ces mythes permettent de vendre très cher quelque chose qui ne sert à rien et qui rapporte un max. Ce qui est intéressant, c'est aussi de voir comment ces mythes (croyances) sont bien ancrés et se propagent : sur ce forum, on parle de démagnétisation des CD, , du rodage de câbles HI-FI (sic).
Un vrai truc de zozos ! Avec plein de forums et tout et tout.

Autres exemples de matériels bullshit audiophiles idiophiles:
- câbles (Tu va pas acheter de la merde à 3€/ml alors qu'il y a des câbles à 1000€ ! tu vas passer pour un looser)
- des supports de cables (quand ça touche le sol, c'est pô bien)
- un appareil pour raboter le bord des CD en biais (ça empêche les réflexions lumineuses depuis les bords, sisi, et c'est donné pour 999$)
...

Mon pavé étant déjà assez long, voici juste quelques liens instructifs (et argumentés) pour ceux qui souhaitent approfondir ce vaste sujet :
- Les-10-plus-gros-mensonges-en-audio
- A Brief Guide to Audio for the Skeptical Consumer (avec pleins de liens pour ceux que ça intéresse)
- 24/192 Music Downloads... and why they make no sense


note : je continuerai sur quelques cas le week-end prochaine je ne suis pas dispo la semaine pendant encore un moment.

Note 2 : J'ai mis des liens vers des sites commerciaux à titre d'exemple et pour illustrer ce texte. Vu le contexte, il ne s'agit bien évidemment pas de pub. J'ai tout de même hésité quant à ce point. Si la modération considère ces liens contraires à la charte merci de les supprimer ou de me demander de les supprimer.

Inso

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4283
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Audiophilie et scepticisme

#2

Message par unptitgab » 16 févr. 2014, 13:48

Ne me lance pas sur ce sujet, je pourrais y passer du temps, la zozoterie en hifi je crois que c'est le top. Sans ça c'est tout de même un sujet riche.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

yquemener
Messages : 2292
Inscription : 09 août 2010, 07:06

Re: Audiophilie et scepticisme

#3

Message par yquemener » 16 févr. 2014, 13:59

Je n'ai qu'une chose à dire: tests en aveugle. C'est facile à faire et normalement les audiophiles ne vont pas faire comme les tenants du paranormal à expliquer que cette méthode ne marche pas.

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1205
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Re: Audiophilie et scepticisme

#4

Message par Inso » 16 févr. 2014, 14:19

unptitgab a écrit :Ne me lance pas sur ce sujet, je pourrais y passer du temps,
Lâche toi :a4:
yquemener a écrit :Je n'ai qu'une chose à dire: tests en aveugle. C'est facile à faire et normalement les audiophiles ne vont pas faire comme les tenants du paranormal à expliquer que cette méthode ne marche pas.
Et bien si justement , les tests ABX sont très décriés par certains audiophiles (zozos et commerciaux)

exemple ici http://www.avguide.com/forums/blind-lis ... -editorial
How is it possible that a single listener, using non-blind observational listening techniques, was able to discover—in less than ten minutes—a distortion that escaped the scrutiny of 60 expert listeners, 20,000 trials conducted over a two-year period, and elaborate “double-blind, triple-stimulus, hidden-reference” methodology, and sophisticated statistical analysis?

The answer is that blind listening tests fundamentally distort the listening process and are worthless in determining the audibility of a certain phenomenon.
et là http://www.positive-feedback.com/Issue56/abx.htm
ABX double-blind testing should be banned by all intelligent people as the absolute scam it is. If one cannot prove the differences people experience every day of their lives when listening to music they love then any such tests are total and complete failures. But more dangerous than that they are hurting the sales of superior audio equipment,
c'est moi qui ait souligné.

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6567
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: Audiophilie et scepticisme

#5

Message par BeetleJuice » 16 févr. 2014, 14:44

Et bien, s'il faut recenser toutes les zozoteries techniques ou informatiques, on n'a pas finit :mrgreen: .
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 1783
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04
Localisation : Bananistan.

Re: Audiophilie et scepticisme

#6

Message par lefauve » 16 févr. 2014, 14:46

En effet c'est un millieux qui est de prédilection pour les zozos.

Néanmoin il y a des qualités et de la robustesses

Travaillant en électronique, je peux te faire un ampli pas chère mais qui va avoir une qualité de merde,
ou je peux y aller dans l'overkill et de faire un ampli hors de prix avec des composantes d'instrumentations. A partir d'un certain point l'oreille humaine ne fait pas la différence.


Si tu veux une explication rationnel, regarde plus dans la direction du voisin gonflable.
...

viddal26
Messages : 1305
Inscription : 23 févr. 2006, 18:02

Re: Audiophilie et scepticisme

#7

Message par viddal26 » 16 févr. 2014, 15:09

Un test en double aveugle ici : http://www.homecinema-fr.com/forum/diy- ... 81210.html

Conclusion :
Le choix du câble de modulation n'a pas eu d'effet audible pour les auditeurs présents, sur le système choisi.

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4161
Inscription : 09 déc. 2006, 16:31
Localisation : France

Re: Audiophilie et scepticisme

#8

Message par Wooden Ali » 16 févr. 2014, 20:38

Pour les tests en aveugle, l'un d'eux a laissé un froid dans le milieu audiophile. Invités à choisir la meilleure reproduction électroacoustique d'un violoncelle (écoute de differents systèmes travers un voile transparent au son et opaque à la vue dans les conditions d'éclairage), un panel d'experts divergea sur le meilleur mais s'accorda à rejeter comme le plus mauvais ... le violoncelle lui même joué par un vrai violonceliste.

L'aversion marquée aux tests aveugles est un bon indice de zozoterie. Le refus d'objectiver est la premiere sonnette d'alarme : attention malhonneteté et arnaque ne sont pas loin derrière.

Ils ont peut-être des oreilles que même les chauve-souris pourraient leur envier mais cote zozoterie, beaucoup se sentiraient à l'aise chez les "électrons libres".

Mais d'un autre coté, quelle volupté indicible d'écouter un bruit blanc parfaitement reproduit, estampillé audiophile, pendant des heures. Vous avez dit musique ? Pourquoi faire ? :mrgreen:
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

yquemener
Messages : 2292
Inscription : 09 août 2010, 07:06

Re: Audiophilie et scepticisme

#9

Message par yquemener » 16 févr. 2014, 23:51

Inso: Ah oui quand même. Bon bah j'ai rien dit...

Avatar de l’utilisateur
Ptoufle
Messages : 1988
Inscription : 13 juin 2007, 19:40
Localisation : Blois, France

Re: Audiophilie et scepticisme

#10

Message par Ptoufle » 17 févr. 2014, 06:14

Salut Inso,
Merci pour ce sujet bien posé et argumenté.
Je me suis souvent posé la question sans pour autant creuser plus loin.
J'aurais tout de même tendance à dire que suivant le type de musique écoutée, les qualités requises ne seront pas forcément les mêmes : le classique où les silences sont fréquents et donc l'absence de son exige plus du rapport signal/bruit, ou le rock ou même le métal qui vont surtout solliciter la puissance.
Mais ce n'est peut-être qu'un a priori.

Note : ton dernier lien (sur l'échantillonnage) ne marche pas
"The greatest enemy of knowledge is not ignorance ; it is the illusion of knowledge"
Stephen Hawking

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4161
Inscription : 09 déc. 2006, 16:31
Localisation : France

Re: Audiophilie et scepticisme

#11

Message par Wooden Ali » 17 févr. 2014, 06:56

Ptoufle a écrit :J'aurais tout de même tendance à dire que suivant le type de musique écoutée, les qualités requises ne seront pas forcément les mêmes : le classique où les silences sont fréquents et donc l'absence de son exige plus du rapport signal/bruit, ou le rock ou même le métal qui vont surtout solliciter la puissance.
Mais ce n'est peut-être qu'un a priori.
Salut Ptoufle,
Je pense plutot que plus le signal reproduit sera proche du signal original, plus la musique reproduite en tirera avantage, quelle qu'elle soit. Cet avantage reel sera-t-il audible ? Ca depend du style de musique ecoute : certains defauts seront criants avec certains styles et sans consequence sur d'autres. Ainsi, comme tu le dis, une chaine imparfaite le sera plus ou moins selon la musique ecoutee .

Mais il existe un critere objectif de la qualite d'une chaine de reproduction : l'identite la plus parfaite possible entre le signal d'entree et celui de sortie. Plus une chaine s'approchera de ce critere, meilleure elle sera sur n'importe quel style de musique.

En termes pratiques, cela veut dire qu'il faut choisir des enceintes bas de gamme en fonction de la musique qu'on aime mais que ca de moins en moins d'importance plus on monte en gamme.

Maintenant, et c'est la que le probleme se corse et ou l'audiophile ricane, c'est que la qualite du son transmis ne va pas forcement de pair avec le plaisir ressenti.
Et la, on entre dans un domaine ou le sceptique n'a plus grand chose a dire.
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4283
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Audiophilie et scepticisme

#12

Message par unptitgab » 17 févr. 2014, 07:12

Lors d'un enregistrement on tient compte du public visé, tous les ingés travaillent avec des enceintes de monitoring, très transparentes et sans "coloration", de la pop qui sera plus souvent écoutée en voiture ou sur des mini-chaînes sera ensuite mixée pour ce type d'écoute, le jazz ou le classique seront traités différemment car plus souvent écoutés sur des chaînes des meilleures qualités.
Il est vrai que la subjectivité joue beaucoup, certains préfèrent les sons enveloppants, d'autre quelques chose de plus rigide.
L'avantage de la HiFi c'est qu'on peut trouver très correct pour pas trop cher d'occase, surtout si on sait faire quelques soudures pour remplacer les condos fatigués.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1205
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Re: Audiophilie et scepticisme

#13

Message par Inso » 22 févr. 2014, 06:38

Ptoufle a écrit :Note : ton dernier lien (sur l'échantillonnage) ne marche pas
effectivement, je corrige:
24/192 Music Downloads... and why they make no sense

Hv2
Messages : 55
Inscription : 20 févr. 2014, 20:18

Re: Audiophilie et scepticisme

#14

Message par Hv2 » 23 févr. 2014, 04:03

Il me semble qu'en plus du son neutre, la relative robustesse des enceintes de monitoring est un critère-clé concernant l'achat de celles-ci.

J'adore ce billet, merci beaucoup.

Mes écoutes prolongées de musique électronique en concerts, - et à outrance, m'empêchent donc d'apprécier la "subtilité" d'un format lossless sur du matériel de bonne qualité et à un volume sonore élevé ; quand bien même la richesse de ce format prend uniquement sens dans ce cadre ?

Sommes-nous excessivement loin en vidéo d'une technologie dépassant les sens humains, comme il semble être le cas ici ? ( "
je n'ai plus 20 ans, je n'entend plus rien au-delà de 16/17 kHz, c'est l'âge et c'est comme ça, alors me proposer des fichiers ou du matos qui vont jusqu'à 30 kHz...
")

Triste pincement d'un petit coeur âgé de 20 ans, et aux oreilles probablement moins juvéniles...

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 945
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: Audiophilie et scepticisme

#15

Message par nikola » 26 juin 2015, 08:01

À propos d’iaudiophilie, le dernier numéro de CanardPC Hardware en cause (annonce en haut à gauche de la couverture).

Image

Comme d’habitude, CPCHW propose des tests de bidules vendus à prix d’or, avec démontage en règle. En prime, la construction d’un véritable brodule en or dur dans les locaux de la rédaction.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 03:41

Re: Audiophilie et scepticisme

#16

Message par kestaencordi » 26 juin 2015, 23:10

l’atténuation des fréquences inaudibles (25Khz et plus) a un effet sur la forme d'onde audible.

signal entrée:

Image

signal sortie:

Image

élargir le spectre des fréquences amplifiée minimise cette effet. et la courbe de sortie est plus proche de celle de l’entrée.

a quel point cela est nuisible si perceptible ? question de gout.
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

thewild
Messages : 1190
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Audiophilie et scepticisme

#17

Message par thewild » 13 oct. 2017, 10:51

J'ai posté le lien dans "blogs sceptiques" mais je pense qu'il mérite un "cross posting" parce qu'il correspond parfaitement au sujet de ce fil : Archipelago's Musings
Sous-titre : "A 'more objective' take on audiophile topics among other thoughts..."
Un vrai sceptique de l'audiophilie !
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit