Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

Vous avez des questions ou des commentaires à propos du scepticisme? Écrivez ici.
Avatar de l’utilisateur
Chiwaw
Messages : 576
Inscription : 01 nov. 2004, 22:27

Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#1

Message par Chiwaw » 02 oct. 2013, 03:21

Moi et des amis avons décidés de nous faire une soirée de films d'horreurs à chaque semaine pendant l'Octobre. Du coup on a commencé à déballer nos listes de films d'horreurs favoris, et immédiatement j'ai réalisé qu'il y avait un grand fossé entre moi et les copains.

Mes classiques sont tous des films qui reposent sur du plausible, comme par exemple des redneck Américains (l'original Texas Chainsaw Massacre) ou du TRÈS limite plausible mais tout de même, genre bestioles de l'espace (The Thing, Alien).

Mes amis, eux, c'est que dans le paranormal. Histoires de fantômes. Possessions. etc. Moi ça m’endors et m'emmerde ce genre de films. 90 minutes à me rouler les yeux. Soudainement, je pense que je vais trouver mon mois d'Octobre très loooooooong.

Bref ma question: est-ce qu'il y a des sceptiques, pur et dur, pour qui les films d'horreurs paranormaux foutent tout de même la trouille? Est-ce possible? Est-ce que ne pas croire en quelque chose nous immunise obligatoirement contre la peur de cette chose? Je pense que oui, absolument, mais je suis curieux d'entendre d'autres avis...
No, gravity is not JUST a theory.

Avatar de l’utilisateur
Eve_en_Gilles
Messages : 1384
Inscription : 30 oct. 2012, 08:55

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#2

Message par Eve_en_Gilles » 02 oct. 2013, 03:42

je suis assez hermétique aux films de fantomes, mais j'adore l'ambiance très glaàante d'un Silent Hill ou la qualité narrative d'une film comme Les Autres. Ils ne me font pas peur mais sont salement efficaces et bien réalisés.
Le premier Paranormal Activity, qui joue beaucoup sur l'attente, était pas trop mal aussi.

En films de bestioles, je suis un fan inconditionnel de The Thing et des Alien, et j'ai un petit faible pour The Descent, qui joue beaucoup avec le sentiment de claustrophobie.
Srevne'l à eril zevas suov euq tse'c, esarhp ettec zennerpmoc suov is.
Ovarb !!! Spmet ertov udrep riova'd noisserpmi'l sap zeva'n suov ?

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1883
Inscription : 18 nov. 2010, 03:46

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#3

Message par switch » 02 oct. 2013, 05:46

Pour moi ça n'a aucun rapport avec le scepticisme.

Ce que j'aime dans un film, c'est le scénario, la manière dont l'histoire est construite. Je n'ai aucun problème à considérer que cette histoire se passe dans un monde régit par d'autres règles (psy, magie, technologie avancée,...) pour autant encore une fois, que le tout soit plus ou moins cohérent.

Mais j'avoue avoir peu de plaisir sur cette vague de films d'épouvante style esprit frappeurs, même si il peut y en avoir qui sont bien réalisé.
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

Avatar de l’utilisateur
Sainte Ironie
Messages : 1680
Inscription : 09 juil. 2009, 04:56

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#4

Message par Sainte Ironie » 02 oct. 2013, 05:54

Je n'aime pas les films d'horreur, mais ça n'a rien à voir avec mon scepticisme (ni avec ma couardise, j'vous vois venir). C'est juste que dans la plupart d'entre eux, les personnages sont vraiment -mais vraiment- trop stupides, au point que je n'en ai rien à cirer qu'ils meurent ou non. Dans Prometheus et Paranormal Activity, j'allais même jusqu'à les encourager à mourir plus vite tellement ils étaient insupportablement débiles.
Comme l'a dit le regretté Roger Ebert : "mais pourquoi quiconque pénétrerait sciemment dans une maison hantée ?" (ou resterait y vivre, dans le cas de Paranormal Activity).

Ceci dit, il y pas mal d'histoires type Creepypasta que j'aime bien, du style Ted's Caving Page ou The Dionaea House.
Rimmer: I brought about peace. Peace, freedom, and democracy!
Lister: Yeah, Rimmer. Right. Absolutely. Now all the corpses that litter that battlefield can just lie there safe under the knowledge that they snuffed it under a flag of peace and can now happily decompose in a land of freedom. Ya smeg head.
Red Dwarf IV

Avatar de l’utilisateur
BeetleJuice
Messages : 6568
Inscription : 22 oct. 2008, 16:38

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#5

Message par BeetleJuice » 02 oct. 2013, 06:55

Chiwaw a écrit :Bref ma question: est-ce qu'il y a des sceptiques, pur et dur, pour qui les films d'horreurs paranormaux foutent tout de même la trouille?
Tout dépend du film.
D'une manière générale, je n'aime pas me faire peur au cinéma et je déteste particulièrement les films dont l'horreur repose sur le gore, mais c'est plus l'atmosphère d'un film qui m'effraie que la raison de l'horreur. Je trouve égal que ça soit un élément fantastique ou réel pour peu que ça soit bien amené. Mon scepticisme s'arrête à la cohérence du propos. Un univers fantastique cohérent me posera moins de problème qu'un scénario débile mais sans magie.

Votre difficulté à avoir peur devant le paranormal vient peut-être des manquements du réalisateur qui fait peut-être tenir l'effroi trop sur l'élément paranormal et pas assez sur ce que ça provoque et sur l'ambiance générale.
Ste Ironie a écrit :Comme l'a dit le regretté Roger Ebert : "mais pourquoi quiconque pénétrerait sciemment dans une maison hantée ?"
Ca c'est une question que je me pose lors de mes très rares visionnages de film d'horreur au scénario du type "un groupe de gens vont en vacance dans l’hôtel bizarre où il y a eu un meurtre il y a 100 ans jour pour jour.". D'ailleurs je me demande pourquoi certain ose sortir encore ce type de scénario, alors que c'est franchement pas dur d'inventer une meilleure raison à l'épouvante (ce qui est dure dans un films qui fait peur, c'est de faire peur).

A croire que certaines catégories de films d'épouvantes fonctionnent comme des pornos: les scènes d'intrigues n'existent que pour meubler entre deux scènes d'horreur.
This is our faith and this is what distinguishes us from those who do not share our faith.

(John Flemming, Évêque irlandais, 3ème dan de tautologie, ceinture noire de truisme, champion des lapalissades anti-avortement.)

Avatar de l’utilisateur
davidsonstreet
Messages : 877
Inscription : 14 oct. 2011, 12:27

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#6

Message par davidsonstreet » 02 oct. 2013, 07:04

Moi j'aime bien les films de Zombies, des plus nuls (Oasis of the Zombies) aux plus réussis (Dead Snow, pour ne nommer que celui-là).
« Je préfère me débarrasser des faux enchantements pour pouvoir m’émerveiller des vrais miracles. » - Pierre Bourdieu

Avatar de l’utilisateur
Brigand
Messages : 1040
Inscription : 15 juin 2013, 19:41

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#7

Message par Brigand » 02 oct. 2013, 07:15

Un film d'horreur que j'ai adoré, c'est Severance, tout simplement parce que c'est un des rares films d'horreur où les personnages réagissent de manière rationnelle. Par exemple, tu n'attends pas d'avoir 10 morts dans ton groupe avant de commencer à paniquer. Ou encore, quand tu fais trébucher un méchant, tu pars pas en courant: tu lui fracasses le crâne avec un rocher... :D
BeetleJuice a écrit :Ca c'est une question que je me pose lors de mes très rares visionnages de film d'horreur au scénario du type "un groupe de gens vont en vacance dans l’hôtel bizarre où il y a eu un meurtre il y a 100 ans jour pour jour.". D'ailleurs je me demande pourquoi certain ose sortir encore ce type de scénario, alors que c'est franchement pas dur d'inventer une meilleure raison à l'épouvante (ce qui est dure dans un films qui fait peur, c'est de faire peur).
Le vieux sketch de Bigard (à l'époque où il était drôle) sur les films d'horreur, c'est exactement ça!
.
"Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions." - Boulet

Masse critique, blog de critique des médias

Avatar de l’utilisateur
Eve_en_Gilles
Messages : 1384
Inscription : 30 oct. 2012, 08:55

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#8

Message par Eve_en_Gilles » 02 oct. 2013, 07:47

Brigand a écrit :Le vieux sketch de Bigard (à l'époque où il était drôle) sur les films d'horreur, c'est exactement ça!
Rien que de se rémémorer cette période, ça file un coup de vieux.
Srevne'l à eril zevas suov euq tse'c, esarhp ettec zennerpmoc suov is.
Ovarb !!! Spmet ertov udrep riova'd noisserpmi'l sap zeva'n suov ?

Florence
Messages : 9898
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#9

Message par Florence » 02 oct. 2013, 09:23

Chiwaw a écrit :Bref ma question: est-ce qu'il y a des sceptiques, pur et dur, pour qui les films d'horreurs paranormaux foutent tout de même la trouille? Est-ce possible? Est-ce que ne pas croire en quelque chose nous immunise obligatoirement contre la peur de cette chose? Je pense que oui, absolument, mais je suis curieux d'entendre d'autres avis...
Il faudrait pour cela que, comme pour les films genre "fin du monde", l'horreur et la catastrophe soient ailleurs que dans le scénario, les dialogues, la mise en scène, le jeu des acteurs, les décors, les effets spécieux (!), etc.

On dirait que ce genre de films ne s'adresse qu'à des débiles mentaux ignares ayant vécu toute leur vie dans une grotte au fin fond d'un désert :roll:
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
Eve_en_Gilles
Messages : 1384
Inscription : 30 oct. 2012, 08:55

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#10

Message par Eve_en_Gilles » 02 oct. 2013, 09:55

BeetleJuice a écrit :A croire que certaines catégories de films d'épouvantes fonctionnent comme des pornos: les scènes d'intrigues n'existent que pour meubler entre deux scènes d'horreur.
Catégorie d'ailleurs affectueusement surnommée le "torture porn".
Probablement la lie du film d'horreur vu qu'il suffit d'amonceler des scènes de boucherie bien dégueulasses pour en faire un. Construction d'ambiance, génération de sentiments de malaise, zéro.

Le problème de beaucoup de films dits "d'horreur" c'est qu'ils fonctionnent sur des jump scare (un truc qui apparait soudain à l'écran) avec une musique qui dit "attention, là, il va se passer quelque chose". On est surpris, on sursaute, mais ça s'arrête là, c'est un tour de manège. C'est un peu comme un sitcom à rires enregistrés : on te dit où sursauter/ où rire.
Créer un film à ambiance vraiment oppressante est quelque chose de beaucoup plus difficile : on doit procéder par touche et tout effet foireux ou téléphoné fout tout par terre.
Silent Hill (le premier) est un des rares films à gros budget ayant réussi à faire un truc comme ça.
28 jours plus tard était également très réussi pour ça et plus que de la peur, on en retire un effet de malaise.

les films en lieu clos (j'y inclus The Thing) arrivent généralement mieux à obtenir ce genre d'effets, l'enfermement etant un élement classique de l'angoisse. S'y ajoute souvent un sentiment d'impuissance face à un adversaire largement supérieur en puissance. C'est pour ça qu'Alien fonctionne bien.
Srevne'l à eril zevas suov euq tse'c, esarhp ettec zennerpmoc suov is.
Ovarb !!! Spmet ertov udrep riova'd noisserpmi'l sap zeva'n suov ?

Avatar de l’utilisateur
Brigand
Messages : 1040
Inscription : 15 juin 2013, 19:41

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#11

Message par Brigand » 02 oct. 2013, 10:06

Eve_en_Gilles a écrit :Silent Hill (le premier) est un des rares films à gros budget ayant réussi à faire un truc comme ça.
Tout à fait, d'autant qu'il reprend le début du jeu presque plan par plan, ce qui fait que quand on y a joué, on se retrouve instantanément replongé dans cette ambiance oppressante.
.
"Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions." - Boulet

Masse critique, blog de critique des médias

Avatar de l’utilisateur
Samuel Rooke
Messages : 782
Inscription : 02 août 2011, 14:20

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#12

Message par Samuel Rooke » 02 oct. 2013, 12:18

Salut

Honnêtement, je crois que les gens qui ont intervenue avant moi on déjà écrit ma manière de voir le film d'horreur. Plus personnellement, je recherche l'ambiance et la surprise, j'aime bien sursauter.

Je me rappel étant adolescent, j'avais vu Constantine. Ce n'est pas vraiment un film d'horreur, mais une scène particulière m'a fait un bon saut. C'étant simplement l'intervention d'un autobus qui, après une scène assez tendue, m'a fait pousser un petit cris. Sinon Quand j'avais 10 ou 11 ans, Ghost Ship et Darkness Falls m'avaient vraiment foutu la trouille. Mais j'étais jeune et je me rend compte que les critiques sont assez négatives. J'avais particulièrement aimé l'intrigue et le style du premier The Ring et le premier Paranormal activity.

Sam Rooke
Il faut être capable de sortir de la caverne pour voir la vérité... qui d'ailleurs est subjective

Avatar de l’utilisateur
MioTang
Messages : 252
Inscription : 05 sept. 2003, 08:14

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#13

Message par MioTang » 02 oct. 2013, 16:04

Salut,

Moi, les films d'horreurs qui tentent ou veulent "pousser" un phénomène paranormal en annonçant "basé sur des faits vécus", me laisse froid. Je dirais plus, je ne les aimes pas.

Par contre, ceux qui ne donnent pas d'explication du "pourquoi", exemple : The Shinning, The Ring, Sixième sens, m'intéresse grandement pour le côté déstabilisant et qui nous laisse dans l'inconnue.

J'aime bien certain film basé sur les romans de Stephen King. Surtout les derniers, comme par exemple "The Dome", qui ne donne pas l'explication, mais joue très bien sur la psychologie des personnages.

En résumé, si on essai de me faire passer une idée en mode marketing (basé sur des faits vécus), (Ex: Amityvile, The last exorcise, etc.), je passe. Par contre, pour du divertissement de qualité (Ex: Shinning), j'embarque !

Mio
Que ceux qui croit à la télékinésie, lève ma main !

~<OO>~

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4099
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#14

Message par Dash » 03 oct. 2013, 08:36

Salut,

Moi, peu importe à l'époque où j'étais zozo ou bien depuis ces 10 dernières années, cela a toujours été pareil : ce qui me fait décrocher (et ce, pour tout type de films), ce sont les incohérences et les absurdités. Un peu comme BJ, je n'ai aucun problème avec les univers fantastiques ou les trucs paranormaux dans les films, en autant qu'ils demeurent cohérents avec l'ensemble de l'univers présenté.

Sinon, mon plus gros problème est de trouver des films qui me surprennent, des films dont je ne devine pas la fin (ou tout ce qui va se passer) dès les 10 premières minutes. Un exemple parmi tant d'autres est celui où c'est le personnage principal qui est déjà mort, qui est fou ou qui est le meurtrier depuis le début (et souvent, sans le savoir lui-même). Ben, ce genre « d'attrape » m'exaspère, car je l'anticipe souvent beaucoup trop tôt. Je pense à des films comme :
  • —Angel Heart
    —Raising Cain
    —The Sixth Sense
    —The Others
    —Gothika
    —Taking Lives
    —Shutter Island
...Entre autres, mais j'en ai vue plusieurs autres dont les titres ne me viennent pas en tête à l'instant. J'ai aimé certains de ces films, mais ce n'est jamais une grande surprise pour moi de découvrir le « punch ».

Sinon, il serait intéressant de faire une liste des « patterns » ou des scénarios qui nous semblent usés jusqu'à la moelle dans les films.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 10:59

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#15

Message par Greem » 03 oct. 2013, 10:41

De toute façon le seul film d’horreur qui vaille la peine d'être regarder c'est Alien :)
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

Avatar de l’utilisateur
Pardalis
Messages : 9163
Inscription : 07 avr. 2006, 14:56

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#16

Message par Pardalis » 03 oct. 2013, 13:35

Moi c'est Rosemary's Baby point barre.

Ça parle de sorcellerie, de démons, de malédictions, d'incantations et de sacrifices, toutes des choses qui sont des idioties, mais ça réussit à chaque fois de me faire peur. Un chef-d'oeuvre de simplicité de réalisation.
"To say that you won't respect the results of the election is a direct threat to our Democracy. The peaceful transfer of power is one of the things that makes America, America!…Look, some people are just sore losers.”" Hillary Clinton

Avatar de l’utilisateur
Greem
Messages : 2092
Inscription : 27 déc. 2009, 10:59

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#17

Message par Greem » 03 oct. 2013, 23:13

Dash a écrit :Moi, peu importe à l'époque où j'étais zozo ou bien depuis ces 10 dernières années, cela a toujours été pareil : ce qui me fait décrocher (et ce, pour tout type de films), ce sont les incohérences et les absurdités.
Perso, c'est plutôt le jeu d'acteur et l'atmosphère (mise en scène comprise) qui, si mal fait, me font décrocher d'un film. J'arrive à passer outre les incohérences, dans une certaine mesure, si le reste est convainquant, mais une victime qui couine comme un roquet sous narcotiques alors qu'elle est sur le point de se faire assassiner, ça passe pas. De toute façon, aucun film n'est 100% cohérent, et aucun film n'est 100% original non-plus, mais j'ai l'impression que beaucoup de réalisateurs se contentent de tourner des scènes qui feront cool dans la bande annonce tandis que les acteurs se contentent de s'imiter entre eux plutôt que de faire leur boulot, à savoir jouer des rôles.

Sinon, dans le genre horreur psychologique je conseil Funny Game. Étrange petit film qui a été réalisé deux fois à l'identique par le même réalisateur mais avec des acteurs différents. Les deux versions sont excellentes, mais j'ai un penchant pour pour Naomi Watts et Tim Roth :

http://www.youtube.com/watch?v=xPIpiBu9-hE
Chiwaw a écrit :Bref ma question: est-ce qu'il y a des sceptiques, pur et dur, pour qui les films d'horreurs paranormaux foutent tout de même la trouille?
Les films ne me font pas peur, parce que la plupart sont nases, mais j'ai une bonne imagination et j'arrive très facilement à me faire froid dans le dos (pas au point de paniquer non plus, juste froid dans le dos) si je commence à imaginer des choses horribles d'ordre surnaturel, tard la nuit, seul au fond de mon lit. Pourtant, ma croyance envers les fantômes et autres monstres galactiques doit tourner autour des 0% pointé, mais j'ai longtemps cru à ces bêtises quand j'étais plus jeune, alors mon cerveau a peut-être des "résidus" de réflexes irrationnels quand je me mets en condition, je sais pas.
"Ils terribles ce ses sceptiquo-maniaques-sionisto-propagandum."

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4099
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#18

Message par Dash » 04 oct. 2013, 00:56

Salut Greem,
Greem a écrit :Perso, c'est plutôt le jeu d'acteur et l'atmosphère...
Ouais, naturellement, ça compte aussi pour beaucoup, mais si je dénote une incohérence telle que je ne l'accepte pas, pour moi, ça gâche tout quand même!

Par exemple, j'ai souvent vu des « films de fantômes » ou « de démons » où, à la fin, l'entité se révèle dans une forme physique (ectoplasmique) qui lui permet de manipuler des objets tangibles et de toucher aux gens (et ça, c'est quand ils n'ont pas carrément des pouvoirs psy qui leurs permettent de déplacer des objets ou de pousser les gens). Ben, dans ce « cadre fantastique » et en saisissant que, depuis le début, l'entité ne veux pas seulement s'amuser à faire peur, mais désire vraiment tuer ses cibles~victimes, pourquoi n'a-t-il pas alors exploité l'une des 15 situations précédentes où il lui suffisait de pousser ses victimes dans l'escalier, de leur trancher la gorge ou de les frapper par derrière avec un objet quelconque qui était — manifestement — à sa disposition dans le plan de la caméra?

:ouch:

Il y a certains univers fantastiques, comme dans LOTR, où l'on saisit que les pouvoirs psy (la magie) coutent de l'énergie vitale, etc. Bref, j'ai besoin qu'on me justifie un minimum certains trucs dans les films fantastiques.
Greem a écrit :...j'ai l'impression que beaucoup de réalisateurs se contentent de tourner des scènes qui feront cool dans la bande annonce...
Ouep! Malheureusement, c'est comme en musique ou dans les arts en général : le but étant généralement de vendre (et donc nécessairement de toucher un public le plus « at large » possible) on se contente (ils sont souvent contraints) de faire ce qui attirera le plus grand nombre (au détriment de...).

À ce sujet, je suis même devenu plus frileux pour entamer des séries TV. Depuis une douzaine d'années, l'importance des cotes d'écoute a pris une telle ampleur qu'on met fin abruptement à des séries sans même prendre la peine de faire un dernier épisode qui conclut l'intrigue. Ou, encore, les auteurs « travestissent » ou adaptent leur idée originelle selon la réponse du public et des cotes d'écoute. Je privilégie maintenant les adaptations tirées de romans (comme GOT) parce qu'au moins, l'oeuvre est déjà écrite de A à Z.
Greem a écrit :...Sinon, dans le genre horreur psychologique je conseil Funny Game.
Je ne pense pas avoir déjà vu. J’vais tchecker ça!

Funny Games (1997)
Funny Games (2007)
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Chiwaw
Messages : 576
Inscription : 01 nov. 2004, 22:27

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#19

Message par Chiwaw » 04 oct. 2013, 01:50

Dash a écrit : Depuis une douzaine d'années, l'importance des cotes d'écoute a pris une telle ampleur qu'on met fin abruptement à des séries sans même prendre la peine de faire un dernier épisode qui conclut l'intrigue.
Ce n'est rien de nouveau, ça à toujours été comme ça. À part les stations publiques, celles commerciales ne font pas des séries par charité, c'est juste que les séries dans le passés qui ont été coupé rapidement ont disparus de la mémoire collective.

C'est pour ça que peu importe l'attrait, je ne commence une nouvelle série QUE lorsqu'elle en est à sa 3eme saison, que le "buzz" est fortement positif, et qu'on peu s'attendre à une bonne durée de vie.

Par exemple, je n'ai jamais écouté "Héros" malgré la fureur populaire dans sa première saison. Quand il était rendu à sa troisième, je me suis rendu compte que ça serait bien une perte de temps ;-)
No, gravity is not JUST a theory.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5150
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#20

Message par Etienne Beauman » 04 oct. 2013, 02:38

Chiwaw a écrit :Par exemple, je n'ai jamais écouté "Héros" malgré la fureur populaire dans sa première saison. Quand il était rendu à sa troisième, je me suis rendu compte que ça serait bien une perte de temps ;-)
Je comprends pas bien le raisonnement, j'ai vraiment apprécié la première saison de Héros et j'ai arrêter de mater la seconde au bout de trois , quatre épisodes.
Si on me demande ce que je pense de Heros je recommande toujours de mater la première saison.
Si tu commences une série qui marche déjà depuis trois saisons et qu'elle ne te plait pas tu va arrêter au bout de combien ? Trois quatre épisodes ?
Il est où le gain de temps ? Ce que tu as raté c'est une très bonne première saison !
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4099
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#21

Message par Dash » 04 oct. 2013, 03:18

Chiwaw a écrit :Ce n'est rien de nouveau, ça à toujours été comme ça.
Ouais c'est sûr, je n'ai pas dit que c'était nouveau, mais j'ai parlé de « prise d'ampleur ». Remarque que ce n'est pas impossible que ce ne soit qu'une fausse impression, mais je pense que, depuis le début des années 2000 (surtout depuis l'avènement d'Internet et des réseaux sociaux), cela c'est amplifié. Je pense qu'on attend encore moins longtemps, qu'on laisse moins de chance, qu'on trafique encore plus l'idée de base selon la réaction des gens sur les médias sociaux, etc.
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 4099
Inscription : 06 mai 2009, 08:40

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#22

Message par Dash » 04 oct. 2013, 03:29

Prenons par exemple une série (que je n'ai pas regardé) comme Wonderfalls qui a été retirée après seulement quatre épisodes par FOX (malgré des critiques positives, mais à cause d'une audience limitée). Je n'ai que 40 ans, mais je ne me souviens pas avoir eu connaissance que des séries étaient retirées après quelques épisodes seulement dans les années 80 (ou avant) par exemple.

:hausse:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Damien26
Messages : 1039
Inscription : 17 déc. 2007, 07:00

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#23

Message par Damien26 » 04 oct. 2013, 04:10

Chiwaw a écrit :
Dash a écrit :C'est pour ça que peu importe l'attrait, je ne commence une nouvelle série QUE lorsqu'elle en est à sa 3eme saison, que le "buzz" est fortement positif, et qu'on peu s'attendre à une bonne durée de vie.
J'ai du mal à comprendre cette logique. Si une série a une durée de vie prévue de 2 saisons, même si elle est géniale tu ne vas pas la regarder?
Comme tu ne l'as forcément pas vu je me permets de te conseiller de regarder les 3 épisodes qui composent la première saison de Black Mirror, ainsi que les 3 épisodes de la saison 2. Si il n'y avait jamais de saison 3 ça serait vraiment dommage de se priver de ces petits bijoux.
Damien

MadLuke
Messages : 1440
Inscription : 03 juil. 2007, 22:12

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#24

Message par MadLuke » 04 oct. 2013, 08:50

Héros j'ai arrêté un peu après la scène ou le professeur parle à sa classe que l'humain n'utilise que 10% de son cerveau, donc le début de l'épisode 1.

Avatar de l’utilisateur
Etienne Beauman
Messages : 5150
Inscription : 20 févr. 2011, 12:59

Re: Sceptiques et films d'horreurs paranormaux?

#25

Message par Etienne Beauman » 04 oct. 2013, 12:29

Dash a écrit :Prenons par exemple une série (que je n'ai pas regardé) comme Wonderfalls qui a été retirée après seulement quatre épisodes par FOX (malgré des critiques positives, mais à cause d'une audience limitée). Je n'ai que 40 ans, mais je ne me souviens pas avoir eu connaissance que des séries étaient retirées après quelques épisodes seulement dans les années 80 (ou avant) par exemple.
Le contexte a changé, les séries US qu'on matait dans notre jeunesse, on les matait une fois rachetées par la télévision Française ou canadienne, si tu mates une série américaine à la télé française ou canadienne t'es sûr qu'elle ne va pas s’arrêter au bout de quatre épisodes.

Le secteur de la série est très concurrentielle au state et je ne serais pas surpris si cette politique de couper court datait de perpet, je sais pas où chercher pour trouver une réponse, là nous on le découvrirait juste maintenant depuis quelques années grâce à internet qui nous permet de suivre une série dès sa diffusion.
Au royaume des cyclopes, les borgnes sont aveugles.
Is this a discussion?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit