Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

Tout sur les sciences, que ce soit la chimie, la biologie, l'astronomie etc.
Mireille

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#476

Message par Mireille » 10 déc. 2014, 20:13

Oui et bien justement Pépé, ce n'était écrit nulle part sur tes trucs que tu m'as donné à lire que nous avions chacun la version dominante et l'autre que tu appelles récessif. C'est sûr là que ça change toute l'histoire. Je relis ça demain.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2780
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#477

Message par Cogite Stibon » 11 déc. 2014, 07:28

Salut Mireille,
Je ne sais laquelle choisir : La bouchée juteuse de la pêche chocolatée ou la bouchée tendre mais ferme de la banane dans le chocolat coulant …. Mais, pour toi, ce serait assurément, une magnifique fraise à peine trempée dans le champagne puis saucée délicatement dans une préparation de sucre à la crème au miel de fleurs sauvages.
Miam. Quoique je ne suis pas spécialement fan de champagne, je tremperais plutôt la fraise dans un vin liquoreux, comme un sauterne.
Au diner de Noël, je les regarderai de plus près, mais je n’ai pas remarqué de bien grosses variations. Je vais voir si je trouve une photo de famille quand j’arriverai à la maison ce soir. Mais tu ne peux pas me dire, sainte fesse, qu’il puisse y avoir de si grandes différences, parce que j’ai beau ne pas y connaître grand-chose, il y a quand même des limites. Je pense qu’il faudrait que je vérifie quand nous étions tous bébés parce qu’en grandissant, certains ont pris plus de soleil, donc je ne sais pas trop comment on peut vérifier ça.
Comme d'autres te l'ont dit avant moi, je ne te demande pas s'il y a des grosses variations, mais s'il y en a des petites, plutôt que pas du tout.
Par exemple, ma soeur et moi, nous n'avons pas la même couleur de peau. En hiver, la différence est assez faible, mais, dès qu'on s'expose au soleil, la différence devient très notable : ma soeur prends une belle couleur de caramel, et je prends un belle couleur de fraise.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
Wot
Messages : 655
Inscription : 14 oct. 2014, 17:16

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#478

Message par Wot » 11 déc. 2014, 17:42

En faisant une recherche sur un mot précis, je suis tombé "par hasard" sur ce passage, et, bien qu'l date un peu, je le remonte :
Mireille a écrit : L’auteur nous dit que le présent n’existe pas, que l’on se retrouve soit dans un passé, soit dans un futur par anticipation. Il décrit plusieurs études qui démontrent que la mémoire projette à notre conscience ce qui se passe dans notre présent par associations et habitudes. Voici 2 courts résumés d’études qui démontrent que notre cerveau reconstruit pour nous les parties manquantes :

Un magicien tient une petite balle de mousse dans la main. Il referme sa main sur la balle, l’ouvre de nouveau, la referme une autre fois. Soudainement, il la lance dans les airs. Les spectateurs dont l’attention étaient fixé sur le regard du magicien ont interprétés que la balle avait été lancé parce qu’ils ont suivi son regard, « au point de voir la balle monter dans les airs ».
En tant que qu'ex-magicien professionnel et ayant pratiqué les "balles mousses" avec une routine personnelle, j'ai rarement lu une connerie pareille à propos de nos techniques et de la psychologie dont nous usons lors de ce tour...

.. Une fois encore, nous avons une démonstration superbe du besoin d'auto-persuasion des "zozos".

-------------------------------
Mireille a écrit :(...)je pense que certains y ont accès à l’intérieur de ce qui est appelé de la précognition. J’y reviendrai dès que j'aurai un petit moment
Ce "petit moment", vous ne l'avez toujours pas ?

Moi, j'ai hâte...
Et bien oui, la foi soulève des montagnes...

...des montagnes de sottises.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#479

Message par Pepejul » 11 déc. 2014, 18:00

On peut avoir deux allèles dominants (ou codominants comme les allèles A et B pour le gène du groupe sanguin) ou un allèle de chaque (1 dominant et 1 récessif) ou alors deux récessifs... Mais cette distribution est déjà le fruit du hasard (à partir des allèles parentaux évidemment)
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2780
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#480

Message par Cogite Stibon » 15 déc. 2014, 07:27

Coucou Mireille :a1:
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Mireille

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#481

Message par Mireille » 15 déc. 2014, 08:09

Bonjour Cogite,

Je suis en vacances pour deux belles semaines :lol: Si tu ne t'envoles pas pour Dieu sait pas où, on aura le temps de discuter sur le forum :lol:

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2780
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#482

Message par Cogite Stibon » 15 déc. 2014, 08:15

Je vais être pas mal occupé à aller voir la famille et les amis, mais je trouverais volontiers un peu de temps pour discuter avec toi.

Alors, ces variations de couleur de peau ?
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1866
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#483

Message par switch » 15 déc. 2014, 10:49

Applied to skin color, the sexual selection hypothesis proposes that male preference for light-skinned females explains the presence of light skin in areas of low solar radiation. According to this proposal, in areas of high solar radiation, natural selection for dark skin overrides the universal preference of males for light females. But in areas in which natural selection ceases to act, sexual selection becomes more important, and causes human populations to become light-skinned, and females to be lighter than males. The sexual selection hypothesis proposes that human sexual dimorphism of skin color should be positively correlated with distance from the equator. We tested the prediction that sexual dimorphism should increase with increasing latitude, using adult-only data sets derived from measurements with standard reflectance spectrophotometric devices. Our analysis failed to support the prediction of a positive correlation between increasing distance from the equator and increased sexual dimorphism. We found no evidence in support of the sexual selection hypothesis. Am J Phys Anthropol 2006. © 2006 Wiley-Liss, Inc.
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1 ... 41A.f04t03
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

Mireille

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#484

Message par Mireille » 15 déc. 2014, 19:38

Cogite Stibon a écrit :Alors, ces variations de couleur de peau ?
Salut Cogite,

J'y réfléchirai cette nuit ou demain, aujourd'hui j'étais dans le magasinage. A chaque année, je m'achète des choses que j'aime et je laisse la facture à mon conjoint, ça lui permet de jouer au Père Noël :lol:
Cogite Stibon a écrit :Je vais être pas mal occupé à aller voir la famille et les amis, mais je trouverais volontiers un peu de temps pour discuter avec toi.
Oui c'est un beau moment pour la famille et les amis quand il nous en reste parce que moi tu vois il commence à se faire rare, je supporte de moins en moins de gens, même mon chum se fait parfois tout penaud quand il sent que ce qu'il dit sonne pas trop juste à mes oreilles. Le pauvre, je pense que je le fais souffrir parfois :lol:

Bon, bref, je trouverai toujours moyen que tu me donnes un peu de ton temps, une charmante Dame comme moi il ne faut pas trop la négliger :a1:

Mireille

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#485

Message par Mireille » 15 déc. 2014, 19:48

Wot a écrit :Ce "petit moment", vous ne l'avez toujours pas ?

Moi, j'ai hâte...
C'est bien ça d'avoir hâte, comme je suis contente de participer à ce malin plaisir que vous aurez cher Wot à glapir sur ma misérable théorie. Vous êtes bien affamé à ce qu'il me semble, n'auriez-vous pas quelques zozos à vous mettre sous la dent en m'attendant ...

Avatar de l’utilisateur
Wot
Messages : 655
Inscription : 14 oct. 2014, 17:16

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#486

Message par Wot » 15 déc. 2014, 20:29

Oui, si vous voulez. Je m'en fous.

Bon.

Vous n'avez pas répondu.

Alors je répète.

Vous avez dit (je cite) :

"je pense que certains y ont accès à l’intérieur de ce qui est appelé de la précognition. J’y reviendrai dès que j'aurai un petit moment"

J'ai dis (je cite) :

"Ce "petit moment", vous ne l'avez toujours pas ?

Moi, j'ai hâte..."


Dites nous tout sur cette "Précognition".... Vous vous êtes foirée lamentablement sur la "télépathie", qui était votre marotte de départ en intervenant sur ce forum... Vous nous faites le coup habituel des zozos qui changent de "doudou" puéril en passant à un autre délire grotesque avec la précognition afin de fuir la réalité de votre échec concernant votre premier "Pére Noël", i.e. la télépathie?

D'ailleurs, d'ailleurs.. dites nous.... Vous en êtes où, relativement à votre CROYANCE en ce qui concerne la télépathie, depuis que vous êtes arrivée ici...

Dites nous, Mireille... C'est charmant vos blablas sur le thé, les vins ou les petits plats, mais c'est pas trop la fonction de ce forum (il y en a de fait, adorables et sympathiques, pour ça...)... Dites nous donc où vous en êtes de vos CROYANCES. En particulier vos assertions de départ sur la télépathie.

Vous n'avez pas changé d'opinion d'un iota à ce sujet? Vous avez changé d'opinion d'un iota ? Vous n’êtes plus aussi persuadée qu'avant ? Vous avez quelques doutes quand à ce dont vous étiez persuadée avant ? Vous êtes désormais partagée 50/50 ? Vous commencez à vous dire que vous avez peut être eu tort ? Vous êtes désormais persuadée qu'en grande partie vous vous êtes leurrée ? Vous êtes dorénavant certaine que tout ce que vous avez avancé était du "bullshit" sans fondement et une erreur ?

Dites-nous....
Et bien oui, la foi soulève des montagnes...

...des montagnes de sottises.

Mireille

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#487

Message par Mireille » 15 déc. 2014, 21:48

Vous êtes un être méprisant, Wot, est-ce qu'on vous l'a déjà dit. En fait, je crois que vous êtes un raté qui s'assume. Vous me faites pitié en fin de compte.

Pour ce qui est des petits-à côtés que je permets d'écrire sur ce forum, ça ne vous regarde pas et ce n'est pas une andouille comme vous qui m'empêcherez d'écrire ce que je veux.

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18781
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Te prends-tu trop au sérieux ?

#488

Message par Denis » 15 déc. 2014, 23:48


Salut Mireille,

Wot vient de te poser quelques questions concernant l'évolution de tes opinions (sur la télépathie) depuis que tu es sur le forum.

Plutôt que lui répondre, tu lui as répliqué :
Vous êtes un être méprisant, Wot, est-ce qu'on vous l'a déjà dit. En fait, je crois que vous êtes un raté qui s'assume. Vous me faites pitié en fin de compte.
Misère! Ce sont des réactions pareilles qui me font m'écrier : « Vive la Caractéristique 6 du Redico ! ».

Je les trouvais pourtant très pertinentes, les questions de Wot, à tel point que je les reprends à mon compte, en essayant d'être le plus émotivement neutre qu'il est humainement possible de l'être :
Wot a écrit :Vous n'avez pas changé d'opinion d'un iota à ce sujet?
Vous avez changé d'opinion d'un iota ?
Vous n’êtes plus aussi persuadée qu'avant ?
Vous avez quelques doutes quand à ce dont vous étiez persuadée avant ?
Vous êtes désormais partagée 50/50 ?
Vous commencez à vous dire que vous avez peut être eu tort ?
Vous êtes désormais persuadée qu'en grande partie vous vous êtes leurrée ?
Vous êtes dorénavant certaine que tout ce que vous avez avancé était du "bullshit" sans fondement et une erreur ?

Dites-nous....
Moi aussi, tes réponses m'intéressent, surtout si elles sont claires et courtes.

Tiens, pour détendre l'atmosphère, je te laisse avec cette citation de Paul-Émile Victor :
« Il y a une chose dont je suis absolument certain, c'est que si on se prend au sérieux, on ne peut pas faire de travail sérieux. Pour faire du travail sérieux, il ne faut pas se prendre au sérieux, car c'est le seul moyen d'avoir la possibilité de faire une auto-critique. Et si on se prend au sérieux, on ne fait pas d'auto-critique. »
Te prends-tu trop au sérieux pour être capable d'auto-critique ?

Amicalement,

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
Dash
Messages : 3210
Inscription : 06 mai 2009, 08:40
Localisation : Montréal

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#489

Message par Dash » 16 déc. 2014, 02:52

Mireille a écrit :A chaque année, je m'achète des choses que j'aime et je laisse la facture à mon conjoint, ça lui permet de jouer au Père Noël :lol:
Certaines femmes ne se rendent pas compte qu'elles tiennent des propos aussi sexistes (même si l'on comprend que c'est pas bien méchant sur le fond) dans la forme, que ceux qu'elles peuvent reprocher aux hommes. Imaginez si un homme avait dit : « À chaque année, je m'éclate à la maison avec mes potes et je laisse le bordel à ma conjointe, ça lui permet de jouer à la ménagère :lol: »

:?

Les femmes ne sont pas moins sexistes~machistes que les hommes, c'est surtout qu'elles ne s'en rendent pas compte et que ça passe mieux que l'inverse. :roll:
Penser savoir est une chose, savoir penser en est une autre !

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18781
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Autre exemple

#490

Message par Denis » 16 déc. 2014, 04:19


Salut Dash,

Tu dis :
Imaginez si un homme avait dit : « À chaque année, je m'éclate à la maison avec mes potes et je laisse le bordel à ma conjointe, ça lui permet de jouer à la ménagère :lol: »
Tu me rappelles l'histoire du type qui avait perdu sa carte de crédit et qui n'en avait pas avisé la compagnie parce que celui qui avait trouvé sa carte dépensait moins que le faisait sa femme.

:lol: Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Mireille

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#491

Message par Mireille » 16 déc. 2014, 07:33

Dash a écrit :À chaque année, je m'éclate à la maison avec mes potes et je laisse le bordel à ma conjointe, ça lui permet de jouer à la ménagère :lol: »
Comme à ton habitude Dash, tu mélanges tout allégrement pour donner à la sauce le goût que tu souhaites, mais tu ne t'inquiètes jamais à savoir ce que j'ai voulu dire. Non, tu préfères interpréter. Je me fais presque toujours mes propres cadeaux de Noël parce que mon conjoint n'aime pas magasiner en plus de ne pas savoir ce qui pourrait me faire plaisir, donc je le fais moi-même, par contre il est très heureux de participer en payant ce qu'il m'en coûte. Ce n'est pas du tout le même genre de blague.

Bonjour Denis,

Tu penses vraiment une seule seconde que je vais répondre à ta question pour laisser Wot se complaire dans ma réponse. Malgré le fait que tu as participé à faire évoluer ma pensée et que je t'aime beaucoup pour ça, je ne me plierai pas aux caprices de cet homme. Jamais. D'ailleurs toi qui a un esprit si fin, dis-moi comment tu fais pour ne pas voir que derrière l'apparente curiosité de ce type, il n'a pas bonnes intentions à mon égard ???

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#492

Message par Pepejul » 16 déc. 2014, 08:32

Et moi ? Je peux te demander gentiment en quoi ta position vis à vis de la couleur de peau a changé ou pas changé ?
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Mireille

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#493

Message par Mireille » 16 déc. 2014, 08:39

Ce que j’ai compris finalement de plus important dans cette histoire de couleur de peau, c’est que tous les êtres humains étaient à la base de la même couleur et que ce qui détermine les petites variations est en partie aléatoire.

J’ai aussi trouvé ce matin, que les variations de couleurs nous viendraient d’une modification d’un acide animé dans la région codante du gène slc24a5.
http://www.informationhospitaliere.com/ ... -peau.html

Avatar de l’utilisateur
Samuel_
Messages : 303
Inscription : 26 mars 2014, 05:37
Localisation : Québec

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#494

Message par Samuel_ » 16 déc. 2014, 08:42

Pepejul a écrit :Et moi ? Je peux te demander gentiment en quoi ta position vis à vis de la couleur de peau a changé ou pas changé ?
Tant que vous le demandez avant Wot, ça devrait être correct.

Wot ne doit dorénavant plus poser de bonnes questions parce qu'elles se retrouvent alors sur une liste noire, condamnées à ne jamais être répondues, des mystères éternels.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2780
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#495

Message par Cogite Stibon » 16 déc. 2014, 09:03

Salut Mireille,

Tu dis :
Mireille a écrit :Ce que j’ai compris finalement de plus important dans cette histoire de couleur de peau, c’est que tous les êtres humains étaient à la base de la même couleur et que ce qui détermine les petites variations est en partie aléatoire.
Ce qui n'est pas aléatoire, c'est quoi, selon toi ?
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Avatar de l’utilisateur
eatsalad
Messages : 5084
Inscription : 25 mars 2009, 10:43

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#496

Message par eatsalad » 16 déc. 2014, 09:20

Mireille a écrit :Ce que j’ai compris finalement de plus important dans cette histoire de couleur de peau, c’est que tous les êtres humains étaient à la base de la même couleur et que ce qui détermine les petites variations est en partie aléatoire.
Les variations apparaissent aléatoirement, mais certaines vont etre transmises et beaucoup vont disparaitre, et ce tamis meme si il est difficilement prédictible n'est pas aléatoire non plus.
"N’a de conviction que celui qui n’a rien approfondi."

Emil Michel Cioran

Mireille

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#497

Message par Mireille » 16 déc. 2014, 09:23

Bonjour Cogite,

La production de la mélamine sous l’effet du soleil n’est pas aléatoire puisqu’elle en dépend.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2780
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19
Localisation : Vulcain

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#498

Message par Cogite Stibon » 16 déc. 2014, 09:43

Mireille a écrit :La production de la mélamine sous l’effet du soleil n’est pas aléatoire puisqu’elle en dépend.
:up: Tout à fait.

Es-tu donc d'accord pour dire que les variations de couleur de peau, entre un enfant et ses parents, dépends :
- de facteurs génétiques aléatoires
- et d'un facteur environnemental non génétique : l'exposition de l'enfant au soleil.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle

Mireille

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#499

Message par Mireille » 16 déc. 2014, 10:09

Je suis contente Cogite qu'on se soit attardé sur cette histoire de couleur de peau, parce qu'il y avait en moi un fond de raciste, qui je crois, avec cette recherche, va se perdre au fil des connaissances que je vais acquérir.

Je vais commencer le livre que toi et J.-F. m'aviez suggéré après Noël.

Je m'excuse d'avoir pris autant de temps avant de trouver la réponse que tu voulais, pour moi tout ça c'est plutôt nouveau.

A propos de ce qui est aléatoire, ça me dérange un peu, en fait si tant de choses dépendent vraiment du hasard il ne peut pas y avoir de programmation d'établie comme je l'ai appris dans l'occulte. Il faut que je réfléchisse à ça.

Mireille

Re: Sur les épaules de Darwin - Les battements du temps

#500

Message par Mireille » 16 déc. 2014, 10:14

Il y aussi une chose que ça vraiment longtemps que je veux savoir, c'est à propos du premier bébé, mais je préffère te poser la question directement à partir de ce que j'ai lu sur l'enfilade : L'Amour de la raison universelle, parce que je veux citer l'auteur. Je ferai ça dans la journée parce que là il faut que j'amène ma plus jeune minette chez la vétérinaire (ses petits yeux coulent beaucoup).

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit