les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

Le voyage astral et les expériences de mort imminente sont-elles plus que des rêves lucides?
Avatar de l’utilisateur
NEMROD34
Messages : 4541
Inscription : 21 mars 2008, 10:45

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1026

Message par NEMROD34 » 21 mai 2015, 02:37

Le problème n'est pas celui-là mais les attaques personnelles insensées, répétées et particulièrement lourdes de Nemrod
Et ça , ça s’appelle comment?
Denis a écrit :
On dirait que la paranoïa et la mythomanie sont corrélées.
Non, pas mais dans le cas de NEMROD34, je pense qu'elles le sont effectivement.
- un fil où rassembler de même tous ses délires publics sur les uns et les autres
Moi non plus, je n'y raconte pas ma vie, ceci n'est qu'un délire de NEMROD34.
Et en me répondant:
Je crois que c'est votre problème :
Citer :
Le cannabis peut être utilisé pour traiter certaines maladies à deficit dopaminergique, en effet le cannabis augmente la sécrétion de dopamine[réf. nécessaire]. Mais l'usage du cannabis, comme l'alcool, induit une diminution de l'efficacité des capteurs de dopamine, entraînant chez certains, un cycle dépressif supérieur au niveau précédent la prise de l'auto-médication.
Et ce n'est que les deux dernières pages sur pluis de 40 alors pour les attaques personnelles ...
Il plus que clair que je suis le sujet d'une de vos obsession, mais expliquez donc à tout le monde le pourquoi puisque vous aimez tant parler de vous... :mrgreen:


Sans compter votre incapacité à comprendre le concept de privé:
- un fil où poster tous ses messages privés de provocation
Mais je vous autorise à donner le nombre de "tous ses messages privés de provocation" qu'on constate un peu à quel point ils sont nombreux... :mrgreen:
Parmi tout vos défauts il y a celui de projeter les vôtres sur les gens qui ne sont pas d'accord avec vous.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
► Remarque de la modération : ce message est validé dans un souci d'équité ; une fois de plus, il est demandé à NEMROD34 et à ressuscitée de bien vouloir cesser leur chicane sur le forum. ◄
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.

Militant du: " MITCH S'en Fout "= Milite pour Images, Trucs à la Con, Humour, Sur le Forum.

Avatar de l’utilisateur
NEMROD34
Messages : 4541
Inscription : 21 mars 2008, 10:45

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1027

Message par NEMROD34 » 21 mai 2015, 03:09

Pas de problème, voici mes "nombreux messages de provocations" que moi je peux produire puisque ce sont mes écrits:
https://www.sendspace.com/file/pbpjbh
Il est clair qu'elle est sur le forum uniquement pour me rentrer dedans et qu'elle n'arrêtera pas, si elle était capable de s'en tenir au sujet sans parler d'elle constamment et s'en prendre à tout le monde il en serait autrement.
Le problème c'est clairement ressuscitée. :roll:
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.

Militant du: " MITCH S'en Fout "= Milite pour Images, Trucs à la Con, Humour, Sur le Forum.

Emanuelle
Messages : 891
Inscription : 04 mai 2015, 01:37

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1028

Message par Emanuelle » 21 mai 2015, 03:48

lau'jik a écrit : - un article sur les sensations de sortie du corps et le gyrus angulaire (c'est la partie grisée dans les circonvolutions violettes, je met l'image pour ceux qui comme moi ne connaissent pas leurs aires cérébrales :oops: )
Navrée si je fais doublons mais ma lecture de ce fil bien qu'intéressant est parfois décousue.

Donc je remets le diagnostic différentiel des OBE par le docteur Jourdan. Je ne m'en lasse pas (dès que j'ai un peu plus de temps je réponds à Raphael):
http://iands-france.org.pagesperso-oran ... c-obe.html

lau'jik a écrit : - et un sur une avancée sympa* sur les modifications de l'activité cérébrale au moment de la mort : l'expérience ayant été pratiquée sur des rats nous ne saurons bien sur pas si ils ont vu leurs parents ou le roi des rats ou une meule de gruyère...
Article que je complète par celui-ci:
Et là je remets l'article du docteur Jourdan: "Soyons sérieux !" dans lequel il explique entre autres que l'on n'a pas attendu de faire une recherche sur les rats pour connaitre l'état cérébral chez l'être humain lors d'un arrêt cardiaque, où il rappelle, entre autres, que les EMI se produisent dans toutes sortes de circonstances, quel que ce soit l'état cérébral de la personne : http://iands-france.org.pagesperso-oran ... _root.html

Extraits: Une recherche effectuée par Jimo Borjigin, (professeure de neurologie à l'Université du Michigan ), a cherché à analyser les effets d'un arrêt cardiaque sur le cerveau de rats. Le résultat de cette étude est publié dans les Comptes rendus de l'Académie Américaine des Sciences.

Les chercheurs ont induit un arrêt cardiaque chez neuf rats anesthésiés, puis ont analysé leur électro-encéphalogramme (qui mesure les activités électriques du cerveau). Dans les 30 secondes qui ont suivi l'arrêt de la circulation, tous les enregistrements ont montré une augmentation de l'activité cérébrale, qui s'est avérée "très organisée dans tout le cerveau et correspondant à un état d'éveil élevé".

Doit-on pour autant en déduire une fois de plus que les EMI sont (enfin !) expliquées ?

On est en droit de supposer que oui : à en croire certains titres, les rats chez qui Jimo Borjigin a provoqué un arrêt cardiaque ont pu être interviewés (ce qui est une grande première) et ont déclaré avoir vu une lumière blanche. Tout cela après leur décès, ce qui est une autre grande première !


Avec un peu d'humour ! Il en faut beaucoup beaucoup lorsque l'on étudie sérieusement les EMI, entre les attaques et les interprétations simplistes ou mensongères des uns et des autres !!!!

Un autre extrait: En résumé, tout cela n'a rien de nouveau, pas plus d'ailleurs que cette tendance à vouloir à tout prix parler d'explication dès qu'une recherche touche à de tels états. Les EMI sont des expériences extrèmement complexes. Dès lors que l'on a pris la peine de les étudier de près, il est difficile de les réduire à de simple hallucinations résultant de perturbations cérébrales.

Mais s'il est ridicule de parler d'une quelconque explication au vu de tracés EEG, ces derniers et leur étude sont fondamentaux. S'il y a un regain d'activité cérébrale dans certaines circonstances proches de la mort, ce point doit être pris en compte. La recherche sur les EMI est un sujet sérieux, et nous ne pourrons pas avancer dans notre connaissance de ces états tant que nous n'aurons pas exploré ce qui ce passe dans le cerveau, que cela explique ou non ces expériences.

Les réactions face aux EMI ont toujours été chargées émotionnellement. Il me semble regrettable que des expériences aussi cohérentes, profondes et transformatrices sur le plan ethique ne servent le plus souvent qu'à susciter des réactions épidermiques : soit on a décidé de les démolir ou de les ridiculiser "parce qu'on n'y croit pas", soit on y croit et on les utilise pour en tirer des conceptions métaphysiques gratuites.

Croire à une chose ne l'a jamais faite exister, pas plus que n'y pas croire ne peut la faire disparaître. Les choses sont ce qu'elles sont. Nos désirs, nos craintes, nos croyances ou non-croyances, nos convictions préalables n'ont strictement aucune prise sur la réalité. C'est le rôle de la science d'explorer cette dernière. La science n'a pas à croire ou ne pas croire, elle s'occupe de recueillir des faits, de les analyser et enfin, quand c'est possible, d'en tirer des conclusions et de faire avancer la connaissance que nous avons de nous-mêmes et de notre univers.

Il serait donc peut-être temps de sortir de la caricature et d'avoir une attitude sereine et honnête vis à vis de ces expériences, qui touchent tout de même à un aspect fondamental de l'être humain : la conscience.

lau'jik a écrit : *que nous devons très certainement à la Mort-aux-rats
Ouf ! Y' a de l'humour sur ce forum ! Cool !
Dernière modification par Emanuelle le 21 mai 2015, 04:04, modifié 2 fois.
"L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine, la haine conduit à la violence... Voilà l'équation". Averroès
« Il est absolument possible qu’au-delà de ce que perçoivent nos sens se cachent des mondes insoupçonnés. » Einstein

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 19049
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22

Un test objectif concret

#1029

Message par Denis » 21 mai 2015, 03:50


Salut Nemrod,

Tu dis :
Il est clair qu'elle est sur le forum uniquement pour me rentrer dedans et qu'elle n'arrêtera pas, si elle était capable de s'en tenir au sujet sans parler d'elle constamment et s'en prendre à tout le monde il en serait autrement.
Le problème c'est clairement ressuscitée. :roll:
ressuscitée a écrit :Je discute facilement avec des gens qui ne sont pas du même avis que moi. Le problème n'est pas celui-là mais les attaques personnelles insensées, répétées et particulièrement lourdes de Nemrod et ceux qui le suivent.
Je constate que vous n'êtes pas en désaccord sur tout. Vous êtes d'accord que "le problème, c'est l'autre". Misère!

Tiens, je propose un test objectif concret pour déterminer QUI est le problème.

Le problème est le premier de vous deux qui parlera de l'autre (directement ou indirectement) dans un message sur le forum.

Top chrono. Le test est lancé.

Les paris sont ouverts.

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4727
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Un test objectif concret

#1030

Message par MaisBienSur » 21 mai 2015, 05:12

Denis a écrit : Tiens, je propose un test objectif concret pour déterminer QUI est le problème.

Le problème est le premier de vous deux qui parlera de l'autre (directement ou indirectement) dans un message sur le forum.

Top chrono. Le test est lancé.

Les paris sont ouverts.

:) Denis
:bravo: :haha: :hilare:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
Pooh
Messages : 1484
Inscription : 18 févr. 2015, 21:56

Re: Un test objectif concret

#1031

Message par Pooh » 21 mai 2015, 07:22

Denis a écrit :Salut Nemrod,

Tu dis :
Il est clair qu'elle est sur le forum uniquement pour me rentrer dedans et qu'elle n'arrêtera pas, si elle était capable de s'en tenir au sujet sans parler d'elle constamment et s'en prendre à tout le monde il en serait autrement.
Le problème c'est clairement ressuscitée. :roll:
ressuscitée a écrit :Je discute facilement avec des gens qui ne sont pas du même avis que moi. Le problème n'est pas celui-là mais les attaques personnelles insensées, répétées et particulièrement lourdes de Nemrod et ceux qui le suivent.
Je constate que vous n'êtes pas en désaccord sur tout. Vous êtes d'accord que "le problème, c'est l'autre". Misère!

Tiens, je propose un test objectif concret pour déterminer QUI est le problème.

Le problème est le premier de vous deux qui parlera de l'autre (directement ou indirectement) dans un message sur le forum.

Top chrono. Le test est lancé.

Les paris sont ouverts.

:) Denis
Excellente idée !

ressuscitée
Messages : 625
Inscription : 15 mars 2015, 14:29

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1032

Message par ressuscitée » 21 mai 2015, 10:21

Emanuelle a écrit :
lau'jik a écrit :
- un article sur les sensations de sortie du corps et le gyrus angulaire (c'est la partie grisée dans les circonvolutions violettes, je met l'image pour ceux qui comme moi ne connaissent pas leurs aires cérébrales :oops: )
Navrée si je fais doublons mais ma lecture de ce fil bien qu'intéressant est parfois décousue.




Donc je remets le diagnostic différentiel des OBE par le docteur Jourdan. Je ne m'en lasse pas (dès que j'ai un peu plus de temps je réponds à Raphael):
http://iands-france.org.pagesperso-oran ... c-obe.html
J'ai lu les deux textes et me permets de faire quelques commentaires.

Le premier date de 2003, une étude suisse y était annoncée. Sait-on quels ont été ses résultats ?

Le second date de 2002 et contient des informations complémentaires.

J'y relève d'abord cette phrase :
Il est à noter que les zones stimulées par les médecins suisses et par Penfield à cinquante ans d'intervalle sont très proches, qu'elles sont toutes deux situées à droite et qu'elles sont effectivement proches aussi du cortex vestibulaire.
Le cerveau droit renvoie, encore une fois, au fonctionnement particulier du cerveau des surdoués.

Je mets à ce sujet un lien que j'ai peut-être déjà mis, en reprécisant, afin de prévenir certaines "critiques" (j'appelle ça des chapelets d'injures), que je fais partie du tiers des "surdoués" à avoir connu un parcours scolaire "brillant", c'est-à-dire que mes professeurs, comme toutes les autres personnes sensées ou douées d'une bonne intelligence que j'ai pu croiser au cours de mon existence, ne m'ont jamais prise pour une débile mentale :

http://www.observation-et-imagerie.fr/d ... rdoue.html

Et puisque l'étude genevoise annoncée en 2003 devait porter sur des épileptiques et des migraineux, je signale que ce sont deux maux auxquels les surdoués sont particulièrement sujets. Mais c'est assez logique : celui qui n'a pas plus d'un neurone à se battre en duel avec lui-même dans sa grande boîte crânienne ne risque pas de voir jamais, par exemple, son réseau de synapses électriques (nous avons déjà parlé des synapses chimiques utilisant des neurotransmetteurs, mais il y a aussi les synapses électriques qui utilisent du courant électrique) surchauffer et se mettre à grésiller, craquer et claquer dans tous les sens.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Synapse#Sy ... 9lectrique
Synapse électrique

Dans la synapse électrique, les membranes des deux neurones sont reliées par des jonctions communicantes, parfois appelées également nexus (GAP junctions). Les ions se transmettent donc d'une cellule à une autre, ainsi que la dépolarisation membranaire associée. L'influx nerveux se transmet sans intervention de neurotransmetteur. Ce type de synapse, qui joue un rôle important dans le système nerveux immature, est ensuite relativement rare au stade adulte et est majoritairement retrouvé chez les invertébrés. Ce type de communication est très fréquent dans les épithéliums.

Les caractéristiques principales de ce type de synapse sont :

un délai de transmission quasi-inexistant (pas de temps de latence dû au franchissement d'une synapse, souvent utile pour la synchronisation d'un réseau de neurone) ;
une conduction dans les 3 directions de l'espace ;
l'absence de période réfractaire (la synapse est re-stimulable immédiatement après la fin de la transmission) ;

Ben moi, je peux vous garantir qu'il m'en reste encore tout plein, de ces synapses-là.

Même que la sensation de glissement ou de chute évoquée dans les deux articles provoque habituellement chez moi un grand bond, comme celui produit par une violente décharge électrique - qui curieusement n'a jamais fait broncher aucun de mes chats dormant à mes côtés, quoiqu'il leur soit parfois arrivé de faire eux-mêmes ensuite des bonds similaires (nous sommes vases communicants pour beaucoup de choses).

A noter : j'ai de bons réflexes, physiquement comme intellectuellement, je suis assez rapide.

Je poursuis la lecture :
Une hallucination est définie comme une "perception sans objet". Et c'est précisément parce que certains témoignages rapportent une perception précise et détaillée non seulement du corps, mais aussi de son environnement, donnant des détails qui n'ont à aucun moment pu être perçus avec les organes sensoriels, que l'on ne peut, dans ces cas précis, parler d'hallucination.Ce point est fondamental, car il y a là une perception objective, même si elle est inexplicable, d'objets tout à fait réels.
Cela m'évoque les phénomènes de synesthésie que je connais bien (par exemple, j'ai un peu de mal avec les westerns, je sens la sueur et le reste) :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Synesth%C3%A9sie

Hypothèse 1 : il nous reste au moins un "sixième sens" dont nous n'avons pas ou peu conscience au quotidien.

Hypothèse 2 : les perceptions acquises grâce à ce ou ces sens supplémentaires pourraient se transformer en perceptions communes par synesthésie.

Hypothèse 3 : ce travail pourrait se faire très régulièrement de manière inconsciente; il faut ici rappeler que nous nous réveillons tous les jours au mieux avec un rêve en mémoire, alors que le sommeil paradoxal aura duré bien plus de temps qu'il n'en faut pour produire ce tout dernier rêve; pour ma part, je me réveille parfois avec un rêve ou des images portant sur des faits qui vont ensuite se réaliser ou s'avérer réels.

Je poursuis et lis au final :
En revanche, les cas documentés où il y a eu perception objective, vérifiée, d'éléments extérieurs au corps et inconnus du sujet au préalable (Type III) n'ont toujours aucune explication. Ils restent à explorer et posent la question de la possibilité d'une perception sans intervention des organes sensoriels, et au bout du compte celle de la localité ou de la non-localité de la conscience (5) (6).
Nos conclusions sont bien les mêmes, y compris pour la question de la localité de la conscience, à laquelle j'ajoute celle de son individualité. J'ai bien l'impression d'être en communion avec l'univers. La surface qui nous sépare de sa partie non matérielle est poreuse.

Je reviens sur le premier article :
L'argument est évidemment contestable. Comme le souligne Christopher French, du Goldsmiths College de Londres, en commentant l'article de P. Van Lommel, il est très difficile de savoir exactement quand s'est déroulée la NDE rapportée par le patient [5]. Rien ne prouve, même si le souvenir en paraît long, qu'elle a eu lieu quand l'électroencéphalogramme était plat. Elle peut tout aussi bien s'être déroulée juste avant, ou juste après, au moment du retour de la conscience.
En ce qui concerne la syncope émotive, dont j'ai donné un exemple en évoquant des images particulières, ma réponse est très claire : c'est juste avant la perte de conscience, pas après ni pendant.

Je finis la lecture :
La plupart des hypothèses avancées pour expliquer les NDE reposent justement sur les réactions du cerveau au manque d'oxygène provoqué par l'arrêt cardiaque. Cette anoxie transitoire pourrait provoquer la libération d'endorphines des hormones induisant l'impression de bien-être, une hyperactivité électrique du cortex visuel générant une impression d'illumination d'où le sentiment de déboucher d'un tunnel, des hallucinations auditives ou encore... des OBE. Un scénario conforté par les résultats de l'équipe suisse : les collaborateurs d'O. Blanke soulignent en effet que le gyrus angulaire est à la frontière de deux systèmes vasculaires, et qu'une baisse soudaine de la pression artérielle est susceptible d'y entraîner instantanément manque d'oxygène et dysfonctionnements. Un indice de plus qu'il n'est nul besoin de recourir au paranormal pour expliquer les NDE : elles seraient simplement l'oeuvre de populations localisées de neurones, en proie aux soubresauts de l'asphyxie. zz Y. S.
Dans l'exemple que j'ai donné, les images vues sont bien très lumineuses, j'ai parlé d'images télévisées que j'ai pu reconnaître dans le réel au cours des jours qui ont suivi, mais ne suis pas sûre qu'il n'y avait que ça, surtout aujourd'hui alors que l'événement n'est plus très frais dans ma mémoire. En fait, j'ai surtout retenu celles-là en raison de leur caractère incongru, et parce qu'ensuite je les ai bien vues à la TV. Je n'ai pas vu ces images comme dans un rêve, il s'agissait d'un défilé d'images à toute berzingue, comme lorsque la personne revoit toute sa vie avant de mourir.

Et il s'agissait bien d'images plaisantes ou distrayantes : rien d'effrayant ou d'inquiétant.

Endorphines :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Endorphine
Les endorphines, ou endomorphines, sont des composés opioïdes peptidiques endogènes. Elles sont sécrétées par l'hypophyse et l'hypothalamus chez les vertébrés lors d'activité physique intense, excitation, douleur et orgasme. Elles ressemblent aux opiacés par leur capacité analgésique et à procurer une sensation de bien-être.

Découvertes dans les années 1970, les endorphines (de morphine et endogène) sont des neurotransmetteurs agissant sur les récepteurs opiacés. On les retrouve entre autres dans le cerveau et la moelle épinière ainsi que dans le système digestif.
Voilà. J'essaie de clarifier ce qui peut l'être sans trop de difficultés.

Avatar de l’utilisateur
NEMROD34
Messages : 4541
Inscription : 21 mars 2008, 10:45

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1033

Message par NEMROD34 » 21 mai 2015, 10:54

Saigneur chat, Bloody Mary et Djoseph in fine faites que je sois aveugle plutôt que de lire un tel ramassis de délires de psychopathe con...
Chatmen. :prestre:
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.

Militant du: " MITCH S'en Fout "= Milite pour Images, Trucs à la Con, Humour, Sur le Forum.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4727
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1034

Message par MaisBienSur » 21 mai 2015, 11:09

Une surdouée qui croit encore que l'humain n'aurait que 5 voir 6 sens... :roll:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)


Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4727
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1036

Message par MaisBienSur » 21 mai 2015, 11:31

Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Mireille

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1037

Message par Mireille » 21 mai 2015, 11:46

NEMROD34 a écrit :Saigneur chat, Bloody Mary et Djoseph in fine faites que je sois aveugle plutôt que de lire un tel ramassis de délires de psychopathe con...
Chatmen. :prestre:
Bonjour Denis,

As-tu fais un gros trou dans ta passoire à force de brasser les commentaires de Nemrod ?

Pourquoi laisser passer des injures de la grosseur d'une comète ?

Avatar de l’utilisateur
NEMROD34
Messages : 4541
Inscription : 21 mars 2008, 10:45

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1038

Message par NEMROD34 » 21 mai 2015, 11:53

Pourquoi laisser passer des injures de la grosseur d'une comète ?
Oui pourquoi quand ils me concernent tu ne dis rien ?
Et j'ai dis "con" pas "conne" ... :mefiance:
Ceci dit si tu le veut ... :mrgreen:
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.

Militant du: " MITCH S'en Fout "= Milite pour Images, Trucs à la Con, Humour, Sur le Forum.

ressuscitée
Messages : 625
Inscription : 15 mars 2015, 14:29

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1039

Message par ressuscitée » 21 mai 2015, 11:53

Mireille a écrit :Bonjour Denis,

As-tu fais un gros trou dans ta passoire à force de brasser les commentaires de Nemrod ?

Pourquoi laisser passer des injures de la grosseur d'une comète ?
Ah oui, le test est concluant, mais nous n'en avions pas tous besoin pour être fixés...

Mireille

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1040

Message par Mireille » 21 mai 2015, 12:02

Bonjour Ressucitée,

Sur cette enfilade il y a un beau bassin d'injures :

On y trouve des qualificatifs péjoratifs;
Termes de mépris;
Insultes, etc.

Nemrod est un beau cas. Il y eut un moment où je trouvais que tu en ajoutais, mais là tu t'es reprise en donnant ton point de vue. Que ce point de vue soit jugé acceptable ou non, ce n'est pas une excuse pour qu'il te traite de la sorte.

Denis a répondu que malgré ses conneries, il était bon à traiter du sujet des OVNIS, moi je crois qu'on devrait l'enfermer dans cette catégorie du forum, point à la ligne.

Mireille

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1041

Message par Mireille » 21 mai 2015, 12:09

Un rien t'excite, Nemrod. Tu devrais te calmer.

Avatar de l’utilisateur
NEMROD34
Messages : 4541
Inscription : 21 mars 2008, 10:45

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1042

Message par NEMROD34 » 21 mai 2015, 12:12

Un rien t'excite, Nemrod34.
Un rien m'amuse tu veux dire! :mrgreen:
Tu devrais te calmer.
Sinon ? Tu me parleras plus ? :mrgreen:
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.

Militant du: " MITCH S'en Fout "= Milite pour Images, Trucs à la Con, Humour, Sur le Forum.

Mireille

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1043

Message par Mireille » 21 mai 2015, 12:23

Comment modérer un participant(e) récaltictrant(e):

Placez-vous devant l'appareil;
Déposez-y une passoire;
faites passer le tout;
Ensuite, trier.

Bonne chance pour savoir quelle crotte vaut la peine d'être gardée. Personnellement je fluscherais le tout.
Spoiler
Show
Image

Mireille

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1044

Message par Mireille » 21 mai 2015, 13:40

NEMROD34 a écrit :
Un rien t'excite, Nemrod34.
Un rien m'amuse tu veux dire! :mrgreen:
Tu devrais te calmer.
Sinon ? Tu me parleras plus ? :mrgreen:
Personnellement, je ne trouve rien d'amusant à voir une personne trainée dans une purée de pois vert. Tu pourrais juste argumenter sur les points où tu es en désaccord, tout le monde alors apprendrait quelque chose.

Mireille

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1045

Message par Mireille » 21 mai 2015, 15:56

Ci-dessous, point de vue de Stanislas Dehaenne, Professeur au Collège de France, chercheur en sciences cognitives à Neurospin, suite à une question d'un intervenant à savoir où en étaient les neurosciences dans l'explication des EMI.

Le lien vous mène direction à la question, mais toute la conférence est très intéressante :
https://www.youtube.com/watch?v=Tbap_3Z ... ded#t=4375

machtiern
Messages : 76
Inscription : 07 juil. 2012, 19:15

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1046

Message par machtiern » 21 mai 2015, 16:30

que je fais partie du tiers des "surdoués" à avoir connu un parcours scolaire "brillant", c'est-à-dire que mes professeurs, comme toutes les autres personnes sensées ou douées d'une bonne intelligence que j'ai pu croiser au cours de mon existence, ne m'ont jamais prise pour une débile mentale
La maladie mentale et le handicap mental sont deux choses différentes. De même, la débilité mentale (terme tellement dégueulasse, enfin) n'est pas l'opposée de la "sur quelque chose"... Il y a quelque temps, la mode était aux syndromes d'Aspergeir, aux autistes de haut niveau... Je me suis toujours demandé comment qualifier mon frère par rapport à ça, autiste de bas niveau? ou comme la grand mère du village voisin disait "juste bon pour la cage à veaux?" ....

Se comparer c'est se rabaisser.

Vous valez mieux que ça, pas besoin de se dire ceci ou cela, un surdoué n'a aucun intérêt en tant que tel pour la société, elle a besoin de producteurs, elle a besoin de pouvoir les employer. Le Qi, c'est comme les notes à l'école, ça ne sert qu'à évaluer la capacité de production du pékin. Et encore, à part une ex, fille de psychologue, je ne connais personne qui ait passé des tests de QI. Se focaliser là dessus est signe de problème.

Avatar de l’utilisateur
lau'jik
Messages : 946
Inscription : 17 déc. 2012, 18:11

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1047

Message par lau'jik » 21 mai 2015, 16:33

Emanuelle a écrit : Donc je remets le diagnostic différentiel des OBE par le docteur Jourdan. Je ne m'en lasse pas (dès que j'ai un peu plus de temps je réponds à Raphael):
http://iands-france.org.pagesperso-oran ... c-obe.html
Merci, navrée de vous obliger à vous répéter. Je crois que je vais reprendre la lecture de ce fil depuis le début en faisant le tri dans les digressions.
Emanuelle a écrit :Avec un peu d'humour ! Il en faut beaucoup beaucoup lorsque l'on étudie sérieusement les EMI, entre les attaques et les interprétations simplistes ou mensongères des uns et des autres !!!!
Comme dans beaucoup de domaines où il n'existe pas de réponses simples et où l'expérimentation est "délicate" (bon, peut être plus que lorsqu'il s'agit de savoir si la dernière exoplanète découverte est tellurique ou gazeuse... ;) quoique le sujet est peut être sanglant chez les astronomes amateurs :gratte: )
Mais si le sujet est abordé de façon rationnelle je ne vois pas où ça pourrait coincer, les articles que je lis de loin en loin sur ses expériences particulières me semblent prudents et sérieux, je parle d'articles dans des revues scientifiques (de vulgarisation pour moi) pas des titres racoleurs qui peuvent sortir dans la presse généraliste. A chacun de savoir vers qui il se tourne pour s'informer.
Dans l'article sur les rats de La Recherche je ne vois pas de sur-interprétation des phénomènes observés et les auteurs ne prétendent pas avoir interviewer les rats : que certains journalistes de presse en rajoute une couche pour faire un scoop en reprenant les conclusions d'études scientifiques de façon grossière voir caricaturale ne doit pas discréditer les auteurs de l'étude.
Pas de quoi se mettre la rate au court-bouillon quoi.
Mais bon je vais tout relire, ça m'a peut être échappé.
Emanuelle a écrit :(extrait de l'article du docteur Jourdan: "Soyons sérieux !" )Les réactions face aux EMI ont toujours été chargées émotionnellement. Il me semble regrettable que des expériences aussi cohérentes, profondes et transformatrices sur le plan ethique ne servent le plus souvent qu'à susciter des réactions épidermiques : soit on a décidé de les démolir ou de les ridiculiser "parce qu'on n'y croit pas", soit on y croit et on les utilise pour en tirer des conceptions métaphysiques gratuites.
Toujours me semble un peu abusif, c'est intéressant certes mais question charge émotionnelle je trouve l'éclosion de mes poussins ou la contemplation de ce tableau bien plus intense : les émotions c'est personnel, on ne peut généraliser.
J'ai un peu de mal à saisir en quoi ce sont des expériences "cohérentes, profondes et transformatrices sur le plan ethique", je trouve cette phrase obscure. Qui plus est scinder en deux groupes bien tranchés et opposés de "on" les réactions possibles face à ces évènements est limite caricatural.
(extrait de l'article du docteur Jourdan: "Soyons sérieux !" )Il serait donc peut-être temps de sortir de la caricature et d'avoir une attitude sereine et honnête vis à vis de ces expériences, qui touchent tout de même à un aspect fondamental de l'être humain : la conscience.[/i]
C'est exactement ça, en commençant peut être par ne pas caricaturer les postures d'autrui quelques lignes au-dessus ce serait mieux...
J'avoue que je répond à chaud ce que m'inspirent les extraits du texte que vous avez posté, je n'ai pas lu l'entièreté du lien donc c'est un avis "provisoire".
Et la question de la conscience est-elle scientifique ou philosophique ? (je n'ai pas la réponse hein)
Je suis aussi le fil sur la pensée, le thème est intéressant (mais je suis en train de voir que ça poste à tout va là-bas et que je vais encore me faire distancer et que j'ai le livre "le code de la conscience" de Stanislas Dehaene sur ma table de chevet dans la pile "à lire" depuis un mois et demi et que je suis à la bourre dans le potager et que les journées sont courtes même si les jours rallongent AAaaarrrrgghhh :grimace: )
Emanuelle a écrit :
lau'jik a écrit : *que nous devons très certainement à la Mort-aux-rats
Ouf ! Y' a de l'humour sur ce forum ! Cool !
Mais oui enfin, entre deux barbecue de côtes de beauf' et quelques rôtis de nourrissons ça rigole :twisted:
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre Dac
"Ne pas connaître son talent, c'est faciliter la réussite des médiocres."

ressuscitée
Messages : 625
Inscription : 15 mars 2015, 14:29

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1048

Message par ressuscitée » 21 mai 2015, 17:53

machtiern a écrit :La maladie mentale et le handicap mental sont deux choses différentes. De même, la débilité mentale (terme tellement dégueulasse, enfin) n'est pas l'opposée de la "sur quelque chose"... Il y a quelque temps, la mode était aux syndromes d'Aspergeir, aux autistes de haut niveau... Je me suis toujours demandé comment qualifier mon frère par rapport à ça, autiste de bas niveau? ou comme la grand mère du village voisin disait "juste bon pour la cage à veaux?" ....
Vous m'avez mal lue ou pas suffisamment. Même chose pour le texte que j'ai donné en lien, où l'auteur dit bien qu'un certain nombre de "surdoués" peuvent être pris pour des "débiles mentaux" et finir en hôpital psychiatrique. En renvoyant vers ce texte, connaissant les "débordements" habituels de certains intervenants ici (un en particulier) qui se plaisent à me traiter de ou me faire passer pour débile, folle, schizophrène, psychopathe ou autre, j'ai voulu prévenir ces "dérapages" habituels en rappelant que je n'entre pas dans cette catégorie-là.
machtiern a écrit :Se comparer c'est se rabaisser.

Vous valez mieux que ça, pas besoin de se dire ceci ou cela, un surdoué n'a aucun intérêt en tant que tel pour la société, elle a besoin de producteurs, elle a besoin de pouvoir les employer. Le Qi, c'est comme les notes à l'école, ça ne sert qu'à évaluer la capacité de production du pékin. Et encore, à part une ex, fille de psychologue, je ne connais personne qui ait passé des tests de QI. Se focaliser là dessus est signe de problème.
Je ne me compare à personne et ne me "focalise" sur le fonctionnement particulier du cerveau des surdoués que par rapport au sujet de cette discussion, comme je l'ai déjà expliqué plusieurs fois.

Vous devriez lire le texte que j'ai donné en lien, vous comprendriez mieux.

P.S. : Je ne suis pas maso, je connais très bien toutes les réactions que déclenche habituellement le mot "surdoué", je n'en parle pas pour le plaisir de recevoir une volée de bois vert...

machtiern
Messages : 76
Inscription : 07 juil. 2012, 19:15

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1049

Message par machtiern » 21 mai 2015, 18:16

Surdoués en quoi? en calcul mental, en mémorisation, en dessin, en empathie? Quel intérêt de faire des fiches, on est tous plus ou moins bons en quelque chose... La vie ne se résume pas à des tests inventés par des psys des années cinquante...
Les tests de Qi n'ont d'intérêt que pour diagnostiquer une déficience intellectuelle, et encore, normer une déficience pour rassurer le personnel soignant, ils n'ont jamais été conçus pour faire sortir du lot une élite.

Un vrai test de personnalité ressemble à un schéma en étoile, pas à une note sur 20. et même avec ça, on en fait quoi? On va travailler les points en dessous de la moyenne? limer les bonnes notes? Ça n'a d'intérêt que pour les éducateurs, les aidants, dans un cadre éducatif ou thérapeutique, et encore, ça permet surtout de faire plaisir à l'institution ("untel a progressé niveau cognitif, machin a régressé niveau hygiène" et le chef de service de hocher la tête, satisfait, il aura des stats à faire remonter).

Se comparer, c'est se rabaisser. Ça n'a aucun intérêt.

Avatar de l’utilisateur
kestaencordi
Messages : 3858
Inscription : 10 janv. 2012, 02:41

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1050

Message par kestaencordi » 21 mai 2015, 18:32

Mireille a écrit :Ci-dessous, point de vue de Stanislas Dehaenne, Professeur au Collège de France, chercheur en sciences cognitives à Neurospin, suite à une question d'un intervenant à savoir où en étaient les neurosciences dans l'explication des EMI.

Le lien vous mène direction à la question, mais toute la conférence est très intéressante :
https://www.youtube.com/watch?v=Tbap_3Z ... ded#t=4375

ça va pas plaire a tout le monde.

peut-être que le professeur Dehaenne cherche un porte parole?

je mets le lien pour le joindre.

http://www-centre-saclay.cea.fr/fr/NeuroSpin
Victoriae mundis et mundis lacrima.
ça ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c’est assez dans le ton.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit