les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

Le voyage astral et les expériences de mort imminente sont-elles plus que des rêves lucides?
ressuscitée
Messages : 625
Inscription : 15 mars 2015, 14:29

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1176

Message par ressuscitée » 27 mai 2015, 05:40

Sinon, je peux faire comme vous, moi aussi, n'importe qui peut faire comme vous, c'est très facile.

Exemple :
machtiern a écrit :Sur le coup, ça me fait penser aux Dogons, un peuple africain assez "primitif" qui étaient censés connaitre un couple d'étoiles binaire, invisible l'oeil nu, ça a fait la joie "des ufologues", enfin la preuve d'un contact extra terrestre, tout ça... Sauf que ce peuple avait déjà rencontré des missionnaires, et que ceux ci étaient au courant des dernières news scientifiques, que les Dogpns ont trouvé l'histoire sympa et l'ont intégré à leur mythologie...
http://www.astrosurf.com/luxorion/dogons-astronomie.htm
Quel rapport avec les EMI ?

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1307
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1177

Message par 86lw » 27 mai 2015, 08:36

ressuscitée a écrit :Pourquoi ne vous attaquez-vous pas aux modérateurs ?
Faudrait savoir. Vous considérez vos détracteurs comme faisant partie d'une secte et vous voudriez qu'ils s'attaquent à leurs gourous?
Pour le reste, vous ne pouvez pas grand-chose contre la force du vécu de milliers de personnes.
A ce compte-là, bien d'avantage de personnes ont ce vécu d'avoir vu des ovnis, des fantômes, des cryptides...Vous croyez aussi à tout ça?
Vous ne pouvez pas davantage contre la logique, ma logique, qui jusqu'à preuve du contraire n'est toujours pas prise en défaut.
Vous parlez de la logique dont vous avez fait l'éclatante démonstration avec votre chat télépathe?
Pour commencer, on arrête de railler l'homme de l'art.
Mais la mémère à chats, on peut au moins?
Ensuite, on mobilise tout ce qui nous reste de neurones pour étudier.
Pas question. Trop paresseux. Je vais à l'avenir faire comme vous et me contenter de copié/collé...
Je vous ai donné des pistes, vous n'avez qu'à les suivre.
Si c'est pour finir dans le même mur que vous...

Mais Pepejul a déjà bien résumé ce qu'on peut penser de votre discours: "prout!"
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1307
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1178

Message par 86lw » 27 mai 2015, 08:46

ressuscitée a écrit :
machtiern a écrit :Sur le coup, ça me fait penser aux Dogons, un peuple africain assez "primitif" qui étaient censés connaitre un couple d'étoiles binaire, invisible l'oeil nu, ça a fait la joie "des ufologues", enfin la preuve d'un contact extra terrestre, tout ça... Sauf que ce peuple avait déjà rencontré des missionnaires, et que ceux ci étaient au courant des dernières news scientifiques, que les Dogpns ont trouvé l'histoire sympa et l'ont intégré à leur mythologie...
http://www.astrosurf.com/luxorion/dogons-astronomie.htm
Quel rapport avec les EMI ?
Pour une personne aussi douée que vous prétendez l'être, vous êtes parfois étrangement "lente"...
Avant de sauter sur tout témoignage allant dans le sens de vos lubies, vous pourriez admettre qu'il est préférable de vérifier dans quelle mesure ce témoignage est crédible, et de quoi il témoigne réellement.
Dans l'exemple utilisé par machtiern pour vous faciliter la compréhension de son objection, les Dogons avaient bien un savoir astronomique qui leur avait été transmis, mais pas part des ET. Du coup, certains qui s'étaient un peu trop vite monté la tête se sont montré ridicules...
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

machtiern
Messages : 76
Inscription : 07 juil. 2012, 19:15

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1179

Message par machtiern » 27 mai 2015, 10:19

ressuscitée a écrit :
Spoiler
Show
Image

Avatar de l’utilisateur
NEMROD34
Messages : 4541
Inscription : 21 mars 2008, 10:45

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1180

Message par NEMROD34 » 27 mai 2015, 10:45

Image
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.

Militant du: " MITCH S'en Fout "= Milite pour Images, Trucs à la Con, Humour, Sur le Forum.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1181

Message par Pepejul » 27 mai 2015, 11:32

C'est tout à fait ça ! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
NEMROD34
Messages : 4541
Inscription : 21 mars 2008, 10:45

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1182

Message par NEMROD34 » 27 mai 2015, 11:52

Pitain ça va vite la vie après la mort... Et dire que certains en gardent des souvenirs, moi j'ai pas le temps de voir que quelqu'un est partit... :mrgreen:
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat.

Militant du: " MITCH S'en Fout "= Milite pour Images, Trucs à la Con, Humour, Sur le Forum.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1183

Message par Pepejul » 27 mai 2015, 14:23

Seth une autre façon de voir les choses.....
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 6326
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1184

Message par Lulu Cypher » 27 mai 2015, 17:14

NEMROD34 a écrit :Exercice de math de cm2:
http://www.lefigaro.fr/sciences/2015/05 ... le-web.php
Ça ne devrait pas lui être très dur puisqu'il y a, sauf erreur de ma part, 442.232 solutions possibles

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Avatar de l’utilisateur
Wooden Ali
Messages : 4432
Inscription : 09 déc. 2006, 15:31

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1185

Message par Wooden Ali » 28 mai 2015, 02:32

Ça ne devrait pas lui être très dur puisqu'il y a, sauf erreur de ma part, 442.232 solutions possibles
Je ne suis ni mathématicien, ni surdoué : il m'a fallu 10 bonnes minutes pour le résoudre. Comme d'habitude, la résolution est ridiculement simple ... quand on a posé le problème de la bonne façon.
Je suppose que notre Évariste Galois d'outre-tombe l'aura résolu en 1 minute sans papier ni crayon. Piece of cake for such a genius !
Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances. Marcel Proust

Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins ! Georges Brassens

Mon Dieu ! Mon Dieu ! Pourquoi m'as-tu abandonné ? Dieu

ressuscitée
Messages : 625
Inscription : 15 mars 2015, 14:29

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1186

Message par ressuscitée » 28 mai 2015, 06:16

Wooden Ali a écrit :
Ça ne devrait pas lui être très dur puisqu'il y a, sauf erreur de ma part, 442.232 solutions possibles
Je ne suis ni mathématicien, ni surdoué : il m'a fallu 10 bonnes minutes pour le résoudre. Comme d'habitude, la résolution est ridiculement simple ... quand on a posé le problème de la bonne façon.
Je suppose que notre Évariste Galois d'outre-tombe l'aura résolu en 1 minute sans papier ni crayon. Piece of cake for such a genius !
Ni mathématicien, ni surdoué : c'est clair, vous n'auriez pas perdu votre temps avec ces enfantillages...

Vous pouvez ajouter à la liste de vos qualificatifs par défaut : ni trop mature.

ressuscitée
Messages : 625
Inscription : 15 mars 2015, 14:29

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1187

Message par ressuscitée » 28 mai 2015, 07:04

A lire :

http://www.francetvinfo.fr/sciences/exp ... 15079.html

Il n'y a aucune contradiction avec tout ce que j'ai pu vous dire, sauf en ce qui concerne un éventuel apport des philosophes - pour moi, c'est du blabla sans aucun intérêt en l'occurrence.
Dernière modification par ressuscitée le 28 mai 2015, 07:36, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1188

Message par Talisker » 28 mai 2015, 07:28

ressuscitée a écrit :A lire :

http://www.francetvinfo.fr/sciences/exp ... 15079.html

Il n'y a aucune contradiction avec tout ce que j'ai pu vous dire, sauf en ce qui concerne un éventuel apport des philosophes.
L'article ne parle ni de précognition, ni de télépathie, ni de "douance". Vous avez déjà oublié ce qu'on vous reproche?

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1307
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1189

Message par 86lw » 28 mai 2015, 07:56

Talisker a écrit :L'article ne parle ni de précognition, ni de télépathie, ni de "douance". Vous avez déjà oublié ce qu'on vous reproche?
En fait, non seulement l'article ne met pas en avant les fantasmes chers à celle qui finalement reste de plus en plus dans sa tombe, mais il va dans le sens d'une interprétation purement biologique de la chose:

"Par exemple, de nombreux scientifiques s'accordent à dire que le dysfonctionnement de l'ensemble du cerveau, et notamment du cortex pariétal droit, provoquerait cette sensation de sortie hors du corps. En 2011, Olaf Blank, un chercheur en neurosciences de l'université de Lausanne (Suisse), explique dans un article (en anglais), publié par le Centre américain pour les informations biotechnologiques, avoir provoqué une sensation de sortie hors du corps chez une patiente en stimulant différentes régions de son cerveau avant une opération. "L'activité cérébrale liée à ces sensations corporelles était focalisée dans le cortex pariétal, une région du cerveau bien connue pour son rôle dans la formation de l'image du corps", commente Angela Sirigu, chercheuse en neurosciences au CNRS, dans Le Monde (article payant), en 2013."
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

ressuscitée
Messages : 625
Inscription : 15 mars 2015, 14:29

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1190

Message par ressuscitée » 28 mai 2015, 08:00

Puisque certains ici se prennent d'une passion subite pour les mathématiques, que leur biologiste de référence a dit que les surdoués se caractérisent par un nombre de synapses très supérieur à la normale (en fait, ils ont aussi plus de neurones, et utilisent leur cerveau droit), et que tous les médecins sérieux parlent de perturbations de ces synapses dans les diverses situations où apparaissent des EMI[*], produisant notamment la libération des neurotransmetteurs qu'elles contiennent, je vous propose de tenter de résoudre l'équation suivante :

Si mes neurones hyper-connectés de "surdouée" comptent en moyenne dix synapses là où vous n'en avez que deux, de combien la puissance du "shoot" de neurotransmetteurs que je peux m'offrir dans chacune de ces situations est-elle supérieure à celle à laquelle vous pouvez prétendre ?

[*] Résumé de Wikipédia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9r ... _imminente
Points de vue scientifiques

Selon certains scientifiques, les EMI peuvent être expliquées par des manifestations physiologiques et psychologiques.

Les circonstances cliniques qui peuvent amener à une EMI incluent les conditions suivantes : arrêt cardiaque, choc post traumatique après une perte importante de sang ou des complications périopératoires, choc anaphylactique, électrocution, coma, hémorragie intracérébrale ou infarctus cérébral, tentative de suicide, quasi-noyade ou asphyxie, apnée, et dépression grave.

Explication physiologique

Plusieurs neuroscientifiques expliquent les expérience de mort imminente par une altération de la conscience, celle-ci étant due à la perturbation de la chimie cérébrale se produisant durant le processus de mort ou pouvant résulter d'une réponse psychologique à la perception de la menace de mort64. Le cerveau est supposé être hypoactif pendant un arrêt cardiaque. Cependant la neurophysiologie au moment de l'arrêt cardiaque n'a pas été systématiquement étudiée chez les survivants d'un arrêt cardiaque, des indices laisseraient penser que ce n'est pas le cas au début de l'arrêt cardiaque, des poussées de l'activité électroencéphalographique (mesurée par l'index bispectral) ont été rapportées chez les humains subissant le don d'organes après décès cardiocirculatoire65. Un modèle animal a été établi pour analyser l'état de conscience chez les mammifères lors des premières dizaines de secondes de la mort clinique66. Les résultats expérimentaux permettent d'observer une augmentation généralisée et transitoire de l’activité cérébrale associée à une forte excitation cérébrale. Au début de la mort clinique, de nombreuses signatures électriques déjà connues de la conscience dépassent les niveaux identifiés dans l’état de veille, ce qui suggère que le cerveau est capable d’une activité électrique organisée au cours de la phase précoce de mort clinique66. Par ailleurs, on a montré que l'hypercapnie et l'hyperkaliémie sont des indicateurs pour la survenue des EMI lorsque ces taux atteignent un certain seuil67. Les facteurs physiologiques qui peuvent être importants dans le déclenchement des EMI sont l'anoxie, la présence d'endorphines, de dopamine et de sérotonine. Ces facteurs peuvent induire une activité anormale du lobe temporal ou du système limbique. Le lobe temporal est probablement crucial dans les EMI de par sa sensibilité à l'anoxie dont les stimulations sont connues pour induire des hallucinations, des rétrospectives de la mémoire, et des expériences de sortie du corps68,69. La privation d'oxygène, ou anoxie, est connue pour provoquer de nombreux symptômes de l'EMI70. Ce processus fait intervenir les récepteur NMDA71. Ces récepteurs sont abondants au niveaux des synapses du cortex des lobes temporaux et frontaux. Ces lobes sont impliqués dans des processus cognitifs tels que la pensée, la mémoire et la perception. Les récepteurs NMDA sont activés par le glutamate, un neurotransmetteur, mais si la libération de glutamate est trop élevée, comme par exemple lors d'une anoxie, elle peut entraîner la mort des neurones par un processus appelé «excitotoxicité». Le cerveau possède des mécanismes de protection contre l'excitotoxicité due à l'anoxie. Afin d'inhiber l'excitotoxicité, un inhibiteur compétitif peut se fixer sur un site allostérie à proximité des récepteurs NMDA, l'encombrement stérique empêche physiquement l'accès du glutamate aux récepteur NMDA. Le blocage des récepteurs NMDA a pour effet secondaire de bloquer l'activité des neurones. Or, une diminution de l'activité des neurones du lobe temporal droit, plus particulièrement du gyrus angulaire, peut induire une expérience de sortie du corps (phénomène autoscopique). En effet, en 2002, Olaf Blanke, Stephanie Ortigue, Theodor Landis et Margitta Seeck, du département de neurologie de l'hôpital universitaire de Genève ont publié dans la revue Nature un article décrivant une expérience de décorporation provoquée par la stimulation électrique du gyrus angulaire chez une patiente épileptique72. D'après Olaf Blanke et Christina Mohr73 les phénomènes autoscopiques comprennent les expériences de sortie du corps (OBE : Out of Body Experience), les hallucinations autoscopiques (dénommées aussi : autoscopie externe, deutéroscopie ou hallucination spéculaire), et l'héautoscopie.

Les expériences de sortie du corps sont définies comme une impression de voir son environnement, et donc souvent son corps physique, à partir d'un point extérieur à celui qu'un sujet occupe concrètement74. Le point de vue extérieur le plus fréquemment cité est celui qui se situe au-dessus de son propre corps.

Notons au passage que, lorsque le phénomène d'OBE a lieu pendant le sommeil, le corps dédoublé prend différentes dénominations suivant les auteurs : corps de rêve, défini par Frederik van Eeden, dont sa description ne peut être distinguée du double astral, mais qu'il considère comme un produit de son imagination, Moi corporel imaginaire définit par Frétigny et Virel75, qui l'expliquent comme une expérience où le sujet projette deux corps imaginaires : un qui agit et un qui demeure immobile.

Les hallucinations autoscopiques sont définies comme la vision de soi-même à partir de son corps physique réel. Il n'y a pas en fait de phénomène de dédoublement au sens strict. Catherine Lemaire se pose la question de savoir pourquoi la vision est décrite comme étant semi-transparente76 dans les hallucinations autoscopiques alors qu'elle semble très concrète dans les expériences de sortie du corps. En tout état de cause, aux hallucinations autoscopiques semblent correspondre les phénomènes du doppelgänger et de la bilocation.

L'héautoscopie est une expérience intermédiaire entre l'OBE et l'hallucination autoscopique où le sujet ne sait pas toujours s'il est décorporé, ou si son point de vue se situe depuis son corps ou depuis son double.

Selon Susan Blackmore, l’anoxie serait également impliquée au niveau du cortex visuel en induisant la désinhibition corticale et serait ainsi à l'origine de la vision du tunnel. Le cortex visuel est organisé avec de nombreuses cellules dédiées à la vision au centre du champ visuel, et peu à la périphérie. L’excitation aléatoire produit un effet de lumière brillante au centre du champ visuel et un fondu vers l'obscurité en périphérie, en d'autres termes, un effet tunnel77.

Par ailleurs, certains ont fait un rapprochement avec les irruptions de sommeil paradoxal dans l'état de veille constatées dans certaines pathologies78. Il s'agit d'une activation du cortex occipital, régulée par plusieurs structures du tronc cérébral comme le noyau pedonculopontin, le tegmentum latéral, le raphé dorsal, le locus cœruleus (mécanisme cholinergique qui contrebalancerait la réaction d'alerte noradrénergique impliquant le locus cœruleus)[réf. nécessaire]. Kevin Nelson a poursuivi ses recherches et établi le rôle du tronc cérébral dans le déclenchement des phénomènes visuels d'EMI79.

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1191

Message par Talisker » 28 mai 2015, 08:28

Fichtre! Heureusement que le ridicule ne tue pas.
86lw a écrit : En fait, non seulement l'article ne met pas en avant les fantasmes chers à celle qui finalement reste de plus en plus dans sa tombe, mais il va dans le sens d'une interprétation purement biologique de la chose:[...]
Ouai, mais elle aussi pense que sa précognition ou la télépathie de ses chats ont une explication biologique... Elle a pas compris le fond du problème: ses chats ne sont pas télépathes et elle n'est pas voyante!
Probablement pas ingénieure, ni surdouée non plus. Possible*, mais peu probable.
La seule chose certaine c'est qu'elle n'aimerait pas Monsieur Danten. :lol:

*on peut être très intelligent et très con en même temps.

ressuscitée
Messages : 625
Inscription : 15 mars 2015, 14:29

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1192

Message par ressuscitée » 28 mai 2015, 08:39

Que faites-vous des expériences de mort partagée ?

Si elles trouvent bien des explications biologiques dans l'état du mourant, qu'en est-il de celui ou ceux qu'elles ne concernent en rien, mais qui semblent bien capter ou percevoir tout ce qui se passe dans sa conscience ?

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1193

Message par Talisker » 28 mai 2015, 08:55

ressuscitée a écrit :Que faites-vous des expériences de mort partagée ?

Si elles trouvent bien des explications biologiques dans l'état du mourant, qu'en est-il de celui ou ceux qu'elles ne concernent en rien, mais qui semblent bien capter ou percevoir tout ce qui se passe dans sa conscience ?
Z'avez pas un lien? Vous êtes forte pour ça en général. En tout cas moi le Raymond Moody, il me fait rire.
Raymond Moody a écrit :I don't mind saying that after talking with over a thousand people who have had these experiences, and having experienced many times some of the really baffling and unusual features of these experiences, it has given me great confidence that there is a life after death. As a matter of fact, I must confess to you in all honesty, I have absolutely no doubt, on the basis of what my patients have told me, that they did get a glimpse of the beyond.
Enfin il doit pas être drôle pour tout le monde vu que (de son propre aveu) sa famille l'a déjà placé dans un hôpital psychiatrique. :?

ressuscitée
Messages : 625
Inscription : 15 mars 2015, 14:29

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1194

Message par ressuscitée » 28 mai 2015, 08:59

Talisker a écrit :Z'avez pas un lien?
Non, cherchez par vous-même.

En revanche, j'ai mes expériences personnelles, et je vous dis avoir "vécu" l'expérience des mourants comme si j'y étais : j'étais en eux, ou ils étaient en moi.

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1307
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1195

Message par 86lw » 28 mai 2015, 09:02

Talisker a écrit :Fichtre! Heureusement que le ridicule ne tue pas.
Si, parfois. D'où son pseudo...
*on peut être très intelligent et très con en même temps.
Je pense qu'il lui manque une de ces deux caractéristiques...
La pauvre est dans la situation du chauffard qui se vante d'avoir un moteur doté d'un taux de compression impressionnant, et qui n'arrive pas à dépasser une bicyclette:
Si mes neurones hyper-connectés de "surdouée" comptent en moyenne dix synapses là où vous n'en avez que deux, de combien la puissance du "shoot" de neurotransmetteurs que je peux m'offrir dans chacune de ces situations est-elle supérieure à celle à laquelle vous pouvez prétendre ?
Etre si supérieure et devoir subir les objections de bas du front envieux, quand il ne s'agit pas de drogués ou de délirants, quel triste sort...
Quelqu'un se dévoue pour lui dire que rien ne l'oblige à une telle promiscuité et qu'elle devrait plutôt rechercher la compagnie de membres du club Mensa?
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1307
Inscription : 28 août 2013, 14:36

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1196

Message par 86lw » 28 mai 2015, 09:05

ressuscitée a écrit :En revanche, j'ai mes expériences personnelles, (...)
A mettre dans la même poubelle que votre expérience de télépathie féline, amha...
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
Talisker
Messages : 897
Inscription : 01 sept. 2014, 22:40

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1197

Message par Talisker » 28 mai 2015, 09:10

ressuscitée a écrit :
Talisker a écrit :Z'avez pas un lien?
Non, cherchez par vous-même.
J'ai cherché un peu, en français et en anglais, y a rien de sérieux. Apparemment c'est une idée originale de Moody, qui est complètement zozo.
ressuscitée a écrit :En revanche, j'ai mes expériences personnelles, et je vous dis avoir "vécu" l'expérience des mourants comme si j'y étais : j'étais en eux, ou ils étaient en moi.
Super argument, bravo. En fait c'est le seul que vous avez, depuis le début.

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9088
Inscription : 11 déc. 2013, 12:07

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1198

Message par Pepejul » 28 mai 2015, 09:46

Elle évalue le Monde à l'aune de son intelligence.... c'est vous dire la pertinence de son analyse.

On a compris votre message :

1- vous avez vécu des choses que vous interprétez comme étant la réalité.
2- vous voulez qu'on vous croie sur parole et o ne vous croit pas car nous sommes très exigeants.
3- vous n'avez aucune preuve de ce que vous rapportez si ce n'est votre sentiment personnel

Voilà. Merci. Au revoir.

4- vous croyez tout ce que vous dites
.
.
.
.
5- vous êtes une truffe médiocre.
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

machtiern
Messages : 76
Inscription : 07 juil. 2012, 19:15

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1199

Message par machtiern » 28 mai 2015, 17:53

Pour (tenter de ) revenir au sujet, je suis en train de parcourir l'excellent blog de Jean-Michel Abrassart, et, je suis tombé sur deux articles sur les EMI, ce sont des transcriptions de "balados", des interview audio (qui sont disponibles en début d'article) (hmm; cette tendance à inventer des mots, balados, redico, zététique... :P: ):


Deux interviews donc, de deux neuropsychologues travaillant dans des programmes différents, l'une en Belgique, le deuxième en Suisse, tous deux sur les EMI.

La première interview, de Vanessa Charland-Verville: http://scepticismescientifique.blogspot ... 3-les.html, le thème, EMI, faux souvenirs, hallucinations...
Un extrait (pour pousser à la lecture):
On s’est rendu compte que les souvenirs des l’EMI[...] sont toujours plus intenses surtout en terme de caractéristiques qui font référence à soit, et émotionnelles que tous les autres types de souvenirs, même les souvenirs réels récents. Et on avait demandé aux gens de se rappeler de souvenirs réels qui les avaient vraiment marqués (un accouchement, un mariage), des souvenirs qui étaient émotionnellement saillants pour les personnes. Donc on se dit que cela cadre bien avec ce que les gens disent : « C’est plus réel que la réalité », parce que c’est ce que nous a révélé le questionnaire.
et une deuxième, parce que je suis dans un bon jour:
certaines drogues peuvent recréer certaines composantes d’une EMI comme la Kétanine qui autrefois était administrée comme anesthésiant.
Et allons y pour un dernier:
La signification de l’expérience est personnelle à chacun aussi, ce n’est pas un domaine où la science va pouvoir toucher à cela, c’est subjectif, personnel, humain et cela reste à la personne. Par contre ce qui nous intéresse c’est de savoir ce qu’il se passe dans le cerveau au moment de cette expérience-là parce que l’on sait que l’on a beaucoup de preuves qui démontrent que le cerveau génère la conscience, donc peut-être que la conscience est délocalisable, mais cela n’est pas prouvé encore, donc il reste à prouver cette hypothèse-là, elle le sera peut-être un jour. Pour l’instant elle ne l’est pas, on a plus de preuves qui vont dans le sens qu’un cerveau malade ne va pas produire une conscience normale, on travaille avec des patients qui ont un état de conscience altéré et on voit qu’un cerveau qui est très lésé ne va pas permettre au patient d’être conscient de lui ou de son environnement par exemple.
...

Deuxième interview, de Sébastian Diéguez: http://scepticismescientifique.blogspot ... 3-les.html
Où déjà cet extrait m'interpelle:
J’ai fait une thèse plus orientée recherche chez le Pr Olaf Blanke, bien connu des cercles neuroscientifiques, mais aussi des cercles sceptiques et paranormaux parce qu’il a induit au début des années 2000 à l’hôpital de Genève une sortie hors du corps (Out of Body Experience, OBE) chez une patiente épileptique chez qui on procédait à des stimulations intracrâniennes, c'est-à-dire qu’on stimulait directement la surface du cortex cérébral dans différentes régions et il se trouve qu’une de ces régions cérébrale stimulée à une certaine intensité électrique induisait chez la patiente de manière répétitive quelque chose qui ressemblait à une OBE.
Sinon:
Il y a des EMI dans des accidentes très graves où la personne est en danger de mort, des EMI dans des cas où la personne croit qu’elle va mourir, mais où elle ne risque rien et des EMI où la personne n’est pas en danger de mort et ne croit pas nécessairement qu’elle va mourir, c’est une suite d’épisodes mystiques, ça arrive lors d’abus de substances, chez certains marathoniens suite à des épuisements, dans des cas d’isolement en montagne ou en mer etc. Les circonstances sont extrêmement diverses, l’expérience elle-même est extrêmement diverse comme l’a rapporté Moody lui-même.
on a une situation où maintenant on a des questionnaires pour mesurer l’intensité, la profondeur, ou la présence d’une NDE qui est entièrement basée sur l’opinion pré établie et pré décidée par Raymond Moody de ce qu’est une NDE, c'est-à-dire que ces questionnaires-là excluent tout ce qui à priori ne ressemble pas à une EMI mais qui peut arriver. Quand on est proche de la mort, on peut avoir toutes sortes d’hallucinations bizarres, des rêves étranges, des perceptions déformées etc., mais qui ne rentrent pas dans ce cadre qui a été décidé comme étant une NDE. Quand vous êtes proche de la mort, vous pouvez avoir une NDE telle qu’établie par Raymond Moody, mais vous pouvez n’avoir rien, ou vous pouvez avoir d’autres expériences, plutôt désagréables, bizarres, qui ressemblent à un rêve, à des hallucinations confuses etc. Et évidemment cela ne rentre pas dans le cadre, on dit : « Ça, ce n’est pas une EMI » puisqu’on a décidé qu’une EMI c’était ce que Raymond Moody en avait dit.
et
De la part des sceptiques, on a simplement une sorte de course après d’autres chercheurs, plutôt que la tentative de se réapproprier la question et éventuellement de la redéfinir et lui donner une sorte d’orientation qui soit approchable par la recherche et non pas par la simple proposition d’hypothèses ou d’explications alternatives à ce que d’autres ont déjà proposé avant.
la seule question est : Est-ce qu’on s’oriente vers une attitude où on prétend mettre fin au dogme de l’establishment scientifique matérialiste et entre dans un nouveau paradigme quantique et mystique qui va révolutionner la science et le monde entier ? Est-ce qu’on va se diriger vers un nouvel humain plus spirituel et moins mystique ? [...]Ou est-ce qu’on se dirige plus vers une approche naturaliste et scientifique qui utilise ces EMI comme un nouveau matériaux pour expliquer les mécanismes du cerveau ? Comment le cerveau perçoit l’espace, son propre corps, développe des croyances et peut s'affranchir des limites corporelles et du monde physique.
La fin de l'article est très intéressant, sur le côté "éthique" et sur le côté anthropologique, mais, ça, je vous laisse lire.

Désolé d'avoir fait de longs copiés-collés, je ne me sens pas pour résumer, déformer, des articles aussi pointus, j'espère que ça pourra, un peu, sortir le débat de son ornière, mais je ne fais pas trop d'illusions. :roll:

Au passage, c'est un peu le bordel, ce blog, surprise! deux pages plus loin, une autre interview... éhéhé.
(bordelique, mais passionnant, et un boulot énorme, retranscrire des entretiens oraux, ça prend du temps, et d'un autre côté, Abrassart a un positionnement très intéressant, un scepticisme ouvert, apaisé, mais capable de critique sur les "maitres" sceptiques...). (Merci, PhD Smith pour les liens sur un autre fil, je connaissais que la version audio, et je préfère l'écrit).

Colinot
Messages : 17
Inscription : 06 avr. 2015, 08:42

Re: les perceptions lors des EMI sont-elles des hallucinations ?

#1200

Message par Colinot » 28 mai 2015, 17:58

ressuscitée a écrit :Puisque certains ici se prennent d'une passion subite pour les mathématiques, que leur biologiste de référence a dit que les surdoués se caractérisent par un nombre de synapses très supérieur à la normale (en fait, ils ont aussi plus de neurones, et utilisent leur cerveau droit), et que tous les médecins sérieux parlent de perturbations de ces synapses dans les diverses situations où apparaissent des EMI[*], produisant notamment la libération des neurotransmetteurs qu'elles contiennent, je vous propose de tenter de résoudre l'équation suivante :

Si mes neurones hyper-connectés de "surdouée" comptent en moyenne dix synapses là où vous n'en avez que deux, de combien la puissance du "shoot" de neurotransmetteurs que je peux m'offrir dans chacune de ces situations est-elle supérieure à celle à laquelle vous pouvez prétendre ?
Bonsoir ressucitée,

Je lis ici sans intervenir habituellement. Mais je suis si impressionné par vos manifestes capacités intellectuelles, en particulier dans le domaine des mathématiques, que je vous soumets cet exercice sur lequel je sèche lamentablement depuis quelques jours. Il s'agit d'un exercice de pures mathématiques, assez ardu me semble t-il. L'ouvrage où je l'ai déniché précise que seuls des esprits supérieurs peuvent espérer le résoudre rapidement.

Un grand merci par avance pour votre aide.
Énoncé a écrit :Un nombre N d’hirondelles se pose sur une ligne électrique de couleur grise, N étant strictement supérieur à 2.

Chaque hirondelle se pose au hasard, indépendamment des autres, puis ne bouge plus.

Puis, un observateur peint en vert pour chaque hirondelle le segment de ligne électrique qui la joint à la plus proche des autres hirondelles.

Question : quelle est, en moyenne, la longueur peinte en vert ?
PS : il paraît que cet exercice a été posé à l'oral du concours d'admission à Normale Sup Ulm.

Merci.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit