Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

Politique, histoire, société... et autres sujets sans lien avec le paranormal
Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4987
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#151

Message par LoutredeMer » 01 nov. 2018, 10:05

Un progrès :

Les animaux sauvages vont être interdits dans les cirques portugais d’ici 2024. La loi a été votée mardi 30 octobre par le Parlement, emboîtant le pas au Royaume-Uni en début d'année.

Ce qui porte le nombre de pays interdisant cette pratique à 42 dans le monde. En France actuellement, une soixantaine de villes en France ont interdit les cirques avec animaux sauvages dont une dizaine de plus de 20 000 habitants. https://www.30millionsdamis.fr/actualit ... interdire/#

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 1053
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#152

Message par LePsychoSophe » 01 nov. 2018, 11:22

LoutredeMer a écrit :
01 nov. 2018, 10:05
Un progrès :

Les animaux sauvages vont être interdits dans les cirques portugais d’ici 2024. La loi a été votée mardi 30 octobre par le Parlement, emboîtant le pas au Royaume-Uni en début d'année.

Ce qui porte le nombre de pays interdisant cette pratique à 42 dans le monde. En France actuellement, une soixantaine de villes en France ont interdit les cirques avec animaux sauvages dont une dizaine de plus de 20 000 habitants. https://www.30millionsdamis.fr/actualit ... interdire/#
You make my day!

Je milite régulièrement pour le mouvement vegan (je ne casse aucune vitrine de boucher ;-)), c'est cool de voir que les choses avancent.
La social justice war pour les femmes, les animaux, les gens dans le besoin (je voulais pas dire pauvres...)... et d'autres me semble une bonne chose. :aime:
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 1053
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#153

Message par LePsychoSophe » 05 nov. 2018, 10:16

Wooden Ali a écrit :
18 oct. 2018, 03:51
Tu parles d'or Carabistouille, mais c'est à peu près ce qu'on proposé les non-végans qui ont participé à ce fil : manger moins de viande vendue plus chère pour permettre aux éleveurs de survivre dans des élevages moins productivistes.
Tu n'as pas du bien lire ce fil car si il a pris un côté surréaliste, c'est à cause de deux vrais végansTM, adepte d'un véganisme absolu et universel (ils vont jusqu'à prétendre étendre leur véganisme aux chats !). Toute autre position moins extrême que la leur étant considérée comme immorale et indigne. De quel côté est l'idéologie totalitaire ?
Ensuite, les positions idéologistes "faut interdire", "faut pas interdire", ce n'est pas systématiquement présent chez un végétalien.
Ce n'est peut-être pas systématique mais c'est la position des seuls deux vrais végansTM qui ont animé (ô combien !) ce fil.
Qui sont ces extrémistes du fil qui rendent leur chat vegan ?
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4987
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#154

Message par LoutredeMer » 05 nov. 2018, 17:00

LePsychoSophe a écrit :
01 nov. 2018, 11:22
(je ne casse aucune vitrine de boucher ;-)),
Tu me rassures :a2:

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4727
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#155

Message par MaisBienSur » 06 nov. 2018, 06:19

LePsychoSophe a écrit :
05 nov. 2018, 10:16
Qui sont ces extrémistes du fil qui rendent leur chat vegan ?
Donner de l'herbe à chat à son chat ça compte ? :a4:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4620
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#156

Message par unptitgab » 06 nov. 2018, 07:57

La pénurie de phosphore en vue se priver d'élevages, c'est se priver d'agriculture, et les végans ne pourront même plus manger de lëgumes. Se priver d'OGM pouvant plus facilement capter le phosphore des intrants organiques c'est aussi à terme ne plus pouvoir se nourrir, il serait peut-être temps que les pseudo écologistes se penchent sur la réalité plutôt que sur leurs dogmes.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 328
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#157

Message par shisha » 06 nov. 2018, 08:22

Avant on avait pas besoin de phosphore/phosphate venant des mines pour faire de l'agriculture.

Les anciennes graines arrivent à puiser les nutriments (dont le phosphate) plus profond dans la terre.

https://www.youtube.com/watch?v=o7_76Z76_28

En plus ton argument est mauvais car l'élevage dépend de l'agriculture.

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4620
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#158

Message par unptitgab » 07 nov. 2018, 02:48

shisha a écrit :
06 nov. 2018, 08:22
Avant on avait pas besoin de phosphore/phosphate venant des mines pour faire de l'agriculture.

Les anciennes graines arrivent à puiser les nutriments (dont le phosphate) plus profond dans la terre.

https://www.youtube.com/watch?v=o7_76Z76_28

En plus ton argument est mauvais car l'élevage dépend de l'agriculture.
Juste pour rappel avant l'utilisation du phosphore de mine en France la population était de 40 millions d'individus et 50% de celle-ci travaillait dans les champs, aujourd'hui la production est assurée part 3.5% de la population et il y a 67 millions d'habitants à quoi il faut ajouter tous les humains plus ou moins dépendants de l'agriculture française deuxième exportateur mondial.
De plus il y avait comme c'est aujourd'hui le cas dans le bio des intrants de phosphate sous forme de lisier, fumier ou guano, ce qui implique de l'élevage, alors expliquez nous par quel miracle il serait possible de produire des végétaux sans phosphate de mine et sans intrants d'origine animale (fumier, poudre d'arêtes ou farines animales)?
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4727
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#159

Message par MaisBienSur » 07 nov. 2018, 14:09

MaisBienSur a écrit :
19 oct. 2018, 06:31
Pis la particularité de cette semelle rouge, c'est qu'il est plutôt déconseillé de marcher avec (ou alors sur de la moquette) :mrgreen:
Au prix de la réparation chez le cordonnier officiel, faut les mettre qu'en position assise (ou couchée :oops: )
Je me corrige tout seul, pour ceux et celles que ça intéresse, c'est 35 € la pose d'une protection signée louboutin directement à la boutique ou chez le cordonnier officiel juste à côté (pour la galerie Vero Dodat à Paris)
Après on aime ou pas, mais ça reste des chaussures magnifiques, aussi bien en décoration que portées, surtout le classique verni avec un talon de 10 8=)
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1370
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#160

Message par Inso » 07 nov. 2018, 16:35

shisha a écrit :
06 nov. 2018, 08:22
Avant on avait pas besoin de phosphore/phosphate venant des mines pour faire de l'agriculture.

Les anciennes graines arrivent à puiser les nutriments (dont le phosphate) plus profond dans la terre.

https://www.youtube.com/watch?v=o7_76Z76_28
Je m'étais déjà renseigné sur Pascal Poot, c'est pas mal ce qu'il fait, mais rien d'extraordinaire. Beaucoup de jardinier amateur (comme moi et la plupart de ceux qui ont un potager dans mon village) obtiennent à peu près la même chose, quelque soient les variétés et avec des techniques similaires (qui n'ont rien de nouvelles ni de révolutionnaires).
Le "secret" ? du BRF* dans la terre, du fumier (une fois tous les deux ans chez moi), diversifier les variétés, enterrer les plans assez profond et enfin mettre du paillage (herbe de tonte, paille ou foin). Ah aussi, il faut de la chaleur et du soleil. Ça marche mieux dans le sud qu'à Valencienne :a2:

C'est une technique de paresseux, parcequ'une fois les plans en terre et le paillage mis, je ne fais plus rien (sinon cueillir les tomates hein).
Et là, très peu d'arrosage (1 fois cette année, lors de la canicule) et pas d'autres intrants. Avec une production équivalente à celle de M. Poot sans problème.
Cette méthode est facile si on est à la campagne et qu'on a le temps de s'occuper de son potager. Par contre, c'est inenvisageable à grande échelle :
Le BRF nécessite au moins deux fois plus de surface en taillis que de potager et les rendements obtenus représente de 25 à 50% des rendements professionnels sous serre

Bon, tout ça pour dire que les gourous comme M. Poot, c'est bien, mais il suffit d'aller voir ce qui se passe dans les potagers de campagne pour retrouver plus ou moins la même chose. Ensuite, le coup des variétés qui "apprennent" et s'adaptent à la sécheresse** en 2 ou 3 générations... Le Sahara devrait être couvert de tomates !


* Bois Raméal Fragmenté ... facile à obtenir si on a des haies ou des bois, si on fait son propre bois de chauffage ou si on a un pote agriculteur.

**À ce sujet, il devrait éviter de montrer des tuyaux d'arrosage dans ses vidéos, ça casse un peu l'argumentaire.

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 1370
Inscription : 11 mai 2013, 16:00

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#161

Message par Inso » 07 nov. 2018, 16:36

MaisBienSur a écrit :
07 nov. 2018, 14:09
c'est 35 € la pose d'une protection signée louboutin directement à la boutique ou chez le cordonnier officiel juste à côté
Ils le font aussi sur les bottes en caoutchouc ? ça ferait classe au potager :lol:

Florence
Messages : 9624
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#162

Message par Florence » 07 nov. 2018, 18:38

MaisBienSur a écrit :
07 nov. 2018, 14:09
Après on aime ou pas, mais ça reste des chaussures magnifiques, aussi bien en décoration que portées, surtout le classique verni avec un talon de 10 8=)
Bof, des dégoûts et des douleurs ... :lol:
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."
Le bonheur est un festin de miettes. Jacques Faisant, "Rue Panse Bougre"

Avatar de l’utilisateur
LePsychoSophe
Messages : 1053
Inscription : 19 sept. 2017, 11:34

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#163

Message par LePsychoSophe » 09 nov. 2018, 03:41

MaisBienSur a écrit :
06 nov. 2018, 06:19


Donner de l'herbe à chat à son chat ça compte ? :a4:
J'avoue que le veganisme chez les animaux de compagnie... je suis assez curieux de voir la santé des chats et des chiens au bout de 10 ans.

Même si, pour conforter mon idéologie quasi religieuse sur le respect de la vie des animaux cela m'arrange de sélectionner les études scientifiques qui montrent que les végétaliens ont une durée de vie plus étendue et une meilleure santé que les autres... (et encore je pense que c'est plus compliqué que cela), je me demande comment adapter une diète végétarienne à un animal de compagnie...

Ceci dit pour l'herbe à chat au chat c'est bon! À ce propos existe t-il de l'herbe à humain? Plus sérieusement, y a-t-il des études qui montrent les effets d'une bonne diète à l'herbe de jardin pour un être humain? :lol:
"ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα" Σωκράτης

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4727
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#164

Message par MaisBienSur » 09 nov. 2018, 05:04

LePsychoSophe a écrit :
09 nov. 2018, 03:41
y a-t-il des études qui montrent les effets d'une bonne diète à l'herbe de jardin pour un être humain? :lol:
A manger ou a fumer ? :smoker:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

thewild
Messages : 1814
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#165

Message par thewild » 09 nov. 2018, 05:19

LePsychoSophe a écrit :
09 nov. 2018, 03:41
je me demande comment adapter une diète végétarienne à un animal de compagnie...
Il suffit de choisir un animal de compagnie herbivore.
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 328
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#166

Message par shisha » 09 nov. 2018, 05:20

unptitgab a écrit :
07 nov. 2018, 02:48
Juste pour rappel avant l'utilisation du phosphore de mine en France la population était de 40 millions d'individus et 50% de celle-ci travaillait dans les champs, aujourd'hui la production est assurée part 3.5% de la population et il y a 67 millions d'habitants à quoi il faut ajouter tous les humains plus ou moins dépendants de l'agriculture française deuxième exportateur mondial.
De plus il y avait comme c'est aujourd'hui le cas dans le bio des intrants de phosphate sous forme de lisier, fumier ou guano, ce qui implique de l'élevage, alors expliquez nous par quel miracle il serait possible de produire des végétaux sans phosphate de mine et sans intrants d'origine animale (fumier, poudre d'arêtes ou farines animales)?
Euh dans le lien que tu a donné, le phosphore aurait permis de tripler le rendement des récoltes de blé (je précise car les chiffres ci-dessus peuvent sous-entendre un tout autre rapport).

Pour répondre à ta question de "par quel miracle", voici quelques pistes :
- Mieux recycler les excréments humains. Une partie des excréments humains (très faible) est déjà destinée à l'agriculture. Il suffit jute d'augmenter cette part.
- Repenser notre relation avec les animaux et l'agriculture. Il est possible de bénéficier des excréments d'animaux sans avoir à tuer ces derniers.
- Comprendre que rendement n'est pas synonyme de rentabilité et peut-être très lié en terme de conséquences environnementale. Donc par exemple, en utilisant les graines anciennes, même si tu as 3 fois moins de rendements, à côté tu peux avoir enormement moins de charges :
- pas d'engrais, pas d'eau, pas d'achats de semence, pas de phospore/meilleur absorption du phosphore dans les sols.
- si on ne détruisait pas toute la vie microbienne, les besoins en phosphore serait drastiquement moins élevés (comme le dit dans ton lien).

C'est le système actuel qui parce que nous montre ses limites nous oblige à changer notre manière de faire.

Une agriculture "vegan" existe dejà et repose sur :
le couvert végétal riche et varié ne laissant jamais la terre à nu,
le non-labour ou le labour en surface du sol pour préserver sa vie bactérienne et autres micro-organismes
la rotation régulière des cultures,
la non-intervention sur l'environnement (aux abords des champs sont préservés les haies, talus et arbres pour favoriser la présence des mammifères et des insectes),
la diversité culturale.
Je produis 2 ou 3 tonnes de blé par hectare. Je fais moins de rendement en grain que ceux qui utilisent des intrants biologiques (farines de plumes ou d'os, fientes de volailles, etc.) mais attention, pas forcément moins de marge économique ! D'ailleurs, beaucoup de céréaliers en agriculture biologique ne veulent plus de l'élevage et cultivent en agriculture biovégétalienne sans le savoir. La fertilisation d'origine animale est chère et peut venir de loin, ce qui est source de dépenses supplémentaires et de pollution.
Thierry, céréalier en agriculture biovégétalienne en Loire-Atlantique
https://www.l214.com/agriculture-biovegetalienne

Soit juste 2 fois moins de rendement par rapport à ce qui se fait mais comme déja préciser, pas forcément moins de marge économique au contraire. De plus si tu prenais en compte toute la pollution, perte d'energie (nourriture, eau, espace, electricité, abattoir, pétroles), pas certain que cela soit le plus rentable que de continuer dans l'élevage.

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4727
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#167

Message par MaisBienSur » 09 nov. 2018, 06:35

Inso a écrit :
07 nov. 2018, 16:36
Ils le font aussi sur les bottes en caoutchouc ? ça ferait classe au potager :lol:
Tu peux toujours leur demander :a4:

Sinon ils vendent des bottes aussi chez Louboutin... à 1095 €, va falloir planter quelques hectares pour rentabiliser :a2:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Les marmottes qui pissent au lit passent un sale hiver (Philippe Vuillemin)

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4620
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#168

Message par unptitgab » 09 nov. 2018, 07:01

Bravo Shisha, trois fois moins de rendement que le conventionnel, cela signifie donc trois fois plus de terres agricoles vive la déforestation et la destruction d'habitat pour les espèces grâce à l'agriculture végétalienne ! Sympa comme principe sauvons les animaux domestiques, mais fuck les sauvages.
Ou bien tu préconises de ne pas augmenter les surfaces agricoles afin qu'une bonne famine ne fasse crever les 2/3 de l'humanité, après tout ce seront les pauvres on peut bien leur faire caca sur la tête au nom des grands principes.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

Avatar de l’utilisateur
LoutredeMer
Messages : 4987
Inscription : 30 juil. 2008, 17:34

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#169

Message par LoutredeMer » 09 nov. 2018, 08:22

unptitgab a écrit :
09 nov. 2018, 07:01
... trois fois moins de rendement que le conventionnel, cela signifie donc trois fois plus de terres agricoles vive la déforestation et la destruction d'habitat pour les espèces grâce à l'agriculture végétalienne !
... Dont le hérisson, qui est menacé d'extinction.

En l'espace de 20 ans à peine, 70 % des hérissons de France ont disparu. Les scientifiques le considèrent comme une « espèce parapluie », une espèce qui protège toutes les autres espèces qui partagent son habitat. C'est l'ami des jardins car il mange les limaces, les insectes et les serpents mais la destruction de leur habitat et l'extension des réseaux routiers et autoroutiers menace l'espèce, ainsi que l'épandage d'agrotoxiques sur les cultures et les pesticides qui font disparaître leur nourriture (ne mettez pas de granules bleus d'anti-limace dans votre jardin, ils en meurent).

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 328
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#170

Message par shisha » 09 nov. 2018, 15:26

unptitgab a écrit :
09 nov. 2018, 07:01
Bravo Shisha, trois fois moins de rendement que le conventionnel, cela signifie donc trois fois plus de terres agricoles vive la déforestation et la destruction d'habitat pour les espèces grâce à l'agriculture végétalienne ! Sympa comme principe sauvons les animaux domestiques, mais fuck les sauvages.
Ou bien tu préconises de ne pas augmenter les surfaces agricoles afin qu'une bonne famine ne fasse crever les 2/3 de l'humanité, après tout ce seront les pauvres on peut bien leur faire caca sur la tête au nom des grands principes.
...

1) c'est le système actuel qui tue le plus que cela soit les animaux sauvages de part l'empiètement de leurs territoires ou via le réchauffement climatique et les animaux d élevages (faut croire que les centaines de milliards, c est pas suffisant)
2) c'est le système actuel qui se repose sur des phosphores limités qui va bientôt s épuiser
3) l élevage actuel qui demandent beaucoup d espace et energie directement ou indirectement (agriculture)
4)tu ne retiens que ce que tu veux dans mon message en omettant tout le reste (par exemple en plus de ce que je viens de dire, le fait de d avantage utiliser nos excrements ou bien d établir une agriculture étroitement liés avec d autres animaux sans pour autant les tuer). Et la pour le coup il n y aurait pas moins de rendement, au contraire (sans parler des bénéfices pour la terre).

En plus tu fais comme si tout allait se faire du jour au lendemain ...

Avatar de l’utilisateur
Lambert85
Messages : 2301
Inscription : 23 nov. 2007, 01:48

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#171

Message par Lambert85 » 09 nov. 2018, 17:19

Pas du jour au lendemain, ça ne se fera jamais. Je veux bien parier.
ουκ έλαβον πόλιν αλλα γαρ ελπις εφη κακα

Avatar de l’utilisateur
miraye
Messages : 508
Inscription : 15 nov. 2014, 03:38

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#172

Message par miraye » 10 nov. 2018, 02:41

LoutredeMer a écrit :
09 nov. 2018, 08:22

... Dont le hérisson, qui est menacé d'extinction.

En l'espace de 20 ans à peine, 70 % des hérissons de France ont disparu.
Paranthese. L' article me laisse assez perplexe. S'il y a effectivement des raisons de supposer que les populations de hérisson sont en régression *, je n'ai pas retrouvé les sources pour l'affirmation d'une disparition d'ici 2025 et 70% de disparu.
Je met en lien l'étude de 2017 de l'UICN https://uicn.fr/Liste-rouge-mammiferes/
UNE ESPÈCE DE MAMMIFÈRE SUR TROIS DÉSORMAIS MENACÉE OU QUASI MENACÉE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE
Huit ans après le premier état des lieux, la mise à jour de la Liste rouge des espèces menacées montre une aggravation de la situation des mammifères dans l’Hexagone : 33 % des espèces terrestres et 32 % des espèces marines apparaissent menacées ou quasi menacées, contre respectivement 23 % et 25 % en 2009
Le bilan réalisé porte sur le risque de disparition de l’ensemble des mammifères terrestres et marins recensés sur le territoire métropolitain. Après une analyse de la situation de chacune des 125 espèces, les résultats montrent que 17 espèces sont menacées et 24 autres quasi menacées..
vous pouvez consultez le détail pour chaque espèce à partir de la page.
Le hérisson est en préoccupation mineure, c'est à dire avec les 70% qui ne sont pas considérés comme menacé dans l'état actuel des connaissances.
Après je me demande toujours si ce genre de prédictions catastrophiques n'est pas bénéfiques à court terme, par la sensibilisation, mais n'aurait pas un effet Pierre et le loup à long terme. A force d'essayer de mobiliser sur de l'affectif en modifiant les faits (honnêtement je crois que la raison de la mobilisation autour du herisson c'est son côté mignon) on ne vous croit plus quand la situation devient grave... :a5:
PS : * l'agravation de la situation pour la faune sauvage venant en grande partie de la perte d'habitat en France (urbanisation + suppression des haies dans l'agriculture), c'est un peu plus difficile de remettre en cause l'ensemble de nos pratiques plutôt que de pondre un texte alarmiste...
Dernière modification par miraye le 10 nov. 2018, 03:12, modifié 1 fois.
"Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions." Boulet

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4620
Inscription : 14 janv. 2014, 06:59

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#173

Message par unptitgab » 10 nov. 2018, 02:46

Shisha, l'avenir de l'agriculture et donc de la possibilité de se nourrir n'est déjà pas florissant entre le réchauffement climatique et les pénuries de pétrole et phosphore, si en plus tu veux y rajouter de la morale plutôt que du réalisme se nourrir deviendra quasi impossible. Oui récupérer les excréments humains est nécessaire, mais pas suffisant, il serait possible aussi d'utiliser les cadavres pour faire de la poudre d'os et des farines plutôt que de les entreposer dans des cimetières (sur ce point il est possible de se heurter à une autre morale du respect des morts).
Je suis quasi persuadé que dans un siècle nous retrouverons les joies de l'équitation et de l'hippomobile pour nos déplacements, des animaux de traits pour l'agriculture et que 30% de la population devra retourner au champs, à cause de la perte de mécanisation, cependant à la différence de l'agriculture antérieure à la révolution industrielle les connaissances du vivant ont explosé et il est à espérer que cela continue de progresser, donc elle ne ressemblera pas à l'agriculture antérieure, cela ne permet pourtant pas de dire pour une question uniquement morale que l'élevage n'est pas indispensable à l'agriculture.
"Quand elle devient « pure » de toute expérience sensorielle, la raison déraisonne. Elle prétend prouver l’existence de Dieu et l’immortalité de l’âme. Cette folie s’appelle métaphysique. Le métaphysicien est un savant fou. Il veut tout prouver, il ne montre que son insanité." Jean-Baptiste Botul

thewild
Messages : 1814
Inscription : 09 août 2016, 10:43

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#174

Message par thewild » 10 nov. 2018, 04:51

unptitgab a écrit :
10 nov. 2018, 02:46
cela ne permet pourtant pas de dire pour une question uniquement morale que l'élevage n'est pas indispensable à l'agriculture.
La preuve que l'élevage est indispensable à l'agriculture me semble encore à faire au contraire.

Aujourd'hui, la plus de 70% des fertilisants azotés sont d'origine minérale en France.
L'azote minéral est essentiellement un produit de synthèse, donc les ressources ne me semblent pas en danger.
Le phosphore c'est probablement plus compliqué, mais l'article de La Recherche (dont l'article cité plus haut est issu) est bien plus modéré sur l'éventuelle pénurie. Je mets le lien vers l'article parce qu'il y a n "paywall" alors je préfère ne pas le reproduire ici. En gros, l'échéance de la pénurie est loin de faire consensus, et il y a déjà des pistes de substitution (mais ce ne sont que des pistes pour l'instant).

Par ailleurs, les intrants organiques peuvent être 100% végétaux (compost, engrais vert, tourteau, drêches).

La dépendance de l'agriculture à l'élevage me semble donc loin d'être évidente.
"Assurons nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause." Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Plus un fait est extraordinaire, plus il a besoin d'être appuyé de fortes preuves." Pierre Simon Laplace

Avatar de l’utilisateur
shisha
Messages : 328
Inscription : 25 sept. 2011, 09:21

Re: Antispécisme, véganisme, végétarisme... idéologies VS faits

#175

Message par shisha » 10 nov. 2018, 04:53

Tout est question d'équilibre.

Quand bien même l'agriculture vegane serait un peu moins efficace en terme de rendement (ce qui est loin d'être certain, car l'elevage est très énergivore en espace et énergie d'une part et d'une autre part en utilisant au mieux l'écosystème/les excréments humains/ou des animaux éventuels le rendement sur le long terme pourrait largement rejoindre celui actuellement voir facilement le dépasser car l'actuel système est à bout de souffle), bref quand bien même cela, la variable démographie s'équilibrerait par rapport à la nourriture. Et perso je ne suis pas pour qu'on soit toujours plus nombreux de manière infinie, je suis pour que les gens qui vivent puissent bien vivre quitte à être moins nombreux.

Si le système que je défends permet de pouvoir faire vivre quelques milliards d'êtres humains sans de gros sacrifices et qu'il est durable pour l'environnement alors je le préfère beaucoup + à celui que tu défends qui sacrifie des milliards d'être vivant intelligents et qui en plus pollue d'avantage, même dans l'éventualité où il permettrait des naissances humaines supplémentaires.
Dernière modification par shisha le 10 nov. 2018, 05:04, modifié 2 fois.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit